Bi ou pas?

Publicité
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur
Bonjour, je m'appelle Marine j'ai 24 ans, pas facile pour moi de me présenter...

Depuis quelques années je prends conscience que je suis attirée par les femmes, mais en générale ce sont des amies hétéro et en couple, donc impossible pour moi de leur confier mon désir de les embrasser, de les serrer dans mes bras... J'ai toujours eu des expériences avec des hommes, et jusque là ça me convenais très bien. Mais après plusieurs échecs et à force de réflexion je pense que dans le fond il me manque quelque chose avec un homme. 
Aujourd'hui je suis vraiment perdue. Un peu timide, il est difficile pour moi de franchir le cap pour rencontrer une fille. Peur de ne pas savoir quoi dire, quoi faire et aussi malheureusement du regard de mes ami(e)s et famille.

Si vous aussi vous vous êtes retrouvé un jour dans cette situation, je veux bien avoir quelques un de vos conseils et comment avez vous vécu ces moments de doutes.

Merci à tous et à toutes

Date de publication : 14/09/2014 à 18:13
#162876
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Ne te force pas à aller vers des femmes pour savoir si tu veux est bi ou pas , contente toi de prendre les expériences comme elles viennent tu as encore tout le temps d'affiner ta sexualité. 
#162894
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- Modification par FrancoisMartin le 15/09/2014 - 23:02:53
Je pense que tu a de la chance, contrairement à certaines personnes tu a une forme de conscience supérieure sur ton état, la preuve en est ton message.

Contrairement aux LGBT-Mecs tu a un avantage sur le plan du regarde des autres. D'après moi les filles a la sexualité, disons, différente de la norme sont beaucoup moins soumises aux regards réprobateurs des gens par rapport à un mec (De mon point de vue en tout cas).
En plus d'arriver assez bien a te située dans ta vie et à moins souffrir du regard des autres tu n'as aucune contrainte, tu nous exprimes tes peurs concernant tes amis, ta famille. Alors qu'elle n'existent pas, pour l'instant tu essaye juste de te trouver. Tu peut le faire sans eux.

Au début tu peut entretenir une petite relation sans en faire part à ton entourage, une sorte de crash-test. Une fille d'un soir, d'une semaine ou plus. Si çà dépasse un certain stade je pense que tu n'auras plus de doutes, ce seras la bonne. Et ce n'est qu'a ce moment là que tu pourras peut-être être soumise au regard de tes proches, tu leur expliquera ton point de vue, tes sentiments, et si ils sont dignes de faire partit de ta vie ils resteront car ils t'aiment pour toi pas pour la façon dont tu vie ta vie de couple. Si ils ne sont pas capables d'accepter çà, peut-être n'ont-ils pas leur place dans ton entourage.

Reste lucide et fait chaque chose en son temps, en prenant ton temps, profite de la vie, expérimente, épanouis-toi et surtout : Aime-çà.

Tu est timide dans les rencontres ? Entre les sites et les soirée LGBT tu a le choix pour te faire désirée et être sure de l’orientation de la personne qui seras en face de toi... Tu est majeure et vaccinée rien ne t’empêche d'y aller et de t'éclater !
#162953
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Hello Marine,
bon je vais t'expliquer ce qu'il m'ait arrivé et tu verras ce que tu peux exploiter dans ta vie perso :
alors pour ma part, ça a dérâpé avec un de mes amis gays (pour ma défense, c'est lui qui a commencé), mais je dois bien avoué que j'lui ai sauté dessus avec beaucoup moins de retenue que je l'aurais souhaité. Bref, s'en est suivie une liaison de 2 mois. Mais cette liaison ne s'est pas déroulé des meilleures façons qui soient, parce que professionnellement, j'avais subi de nombreux échecs, et dans ma vie personnelle et amoureuse, c'était le néant. Bref, quand je l'ai rencontré, j'étais au bout du rouleau, et du coup je l'ai traité comme une expérience secrète que je n'assumais pas, j'ai menti à tous nos amis et ça a fait imploser notre cercle d'amis...je crois que n'ai jamais fait autant de victimes collatérales et surtout je ne me reconnaissais plus avec tous mes mensonges. Bref, un fiasco de bout en bout.
Ce que je te conseille, c'est  :
- de ne pas considérer ta prochaine copine seulement comme une expérience : je regrette de ne pas l'avoir traité avec plus de dignité, et de m'être si mal comporté (même si lui se consolait d'avoir rompu avec son ex). Voilà, il faut laisser parler ses plus belles émotions, quitte à ce que ce ne soit pas réciproque...mais faut se lancer. J'avais fait le choix de répondre à ses baisers, et quand j'étais sur le point de le faire, j'ai bien senti que je prenais le risque de chambouler ma vie, mais j'ai fait le choix de chambouler ma vie à ce moment-là.
- de ne pas attendre d'être au bout du rouleau pour se lancer...parce que comme tu vois, quand t'es en roue libre, on a tendance à blesser plein de gens sans s'en rendre compte.
Si c'est sérieux, à partir de là, tu verras si tu peux en parler à tes amis, puis à ta famille. Si ce n'est pas sérieux, aucune raison que les autres le sachent, c'est TA vie quand même, t'as le droit de préserver ta vie privée.
Mais chaque chose en son temps. En plus, ce n'est même pas sûr que t'apprécies vraiment les filles. Alors cool, cool, une chose à la fois.
#162963
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
ha oui mince, dernier conseil : on n'évite de piocher dans son cercle d'amis, si on ne souhaite pas que ça s'ébruite dans un 1er temps (pour éviter de faire imploser son cercle d'amis avec ses mensonges...humpfff).
#162964
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Merci beaucoup pour vos conseils,

je pensais vraiment prendre mon temps et ne pas en parler tout de suite à mes ami(e)s et famille
je vais essayer de me découvrir on verra si ça me convient ou pas
#163002
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Bubuzz tu t'est enfermé dans un cercle infernal et vicieux, celui du mensonge. Certe j'ai conseillé à Marine de faire le tout en secret mais par secret j'entend discrétion.
Concernant ma sexualité si on ne me pose pas de question je n'y répond pas, ou je répond à coté ou autre, mais en évitant le mensonge à tout pris, sauf si il y a une vrais raison.

Tu peut arriver a concilier le tout sans que tes amis ne sache quoi que ce soit dans l'exactitude. Puis si tu rencontre une fille qui te plait, ça ne devrait pas gêner tes vrais amis. Pas besoin d'en parler à un entourage trop large, tu n'as qu'a répondre que tu est seule, ou si on te fait des proposition "pas intéresser". Moins tu en dit mieux c'est, et si tu t'y prend bien, on ne te posera pas de questions, tout le monde n'est pas obligé de connaitre ta vie privée.
#163007
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- Modification par benshock le 16/09/2014 - 20:52:07
Coucou Marine, 
Cela va te paraître un peu rude, mais j'ai toujours entendu que quand on n'est pas sûr de son orientation (dans le doute) :  "tant que t'as pas essayé, tu peux pas savoir".
Alors bien sûr ce n'est pas à prendre au pied de la lettre, mais essaye de te rapprocher de filles, et tente..  je pense qu'après cela des choses vont s'éclaircir en toi. Du moins j'espère pour toi :) 
Quand tu dis  "Un peu timide, il est difficile pour moi de franchir le cap pour rencontrer une fille." Je te comprends, j'étais comme toi,  mais il faut essayer de prendre son courage à deux mains et avoir confiance en toi :)
"Peur (...) du regard de mes ami(e)s et famille." La aussi je te comprends, mais pense à toi. "Tu es ce que tu es : c'est à prendre ou à laisser."  Si tu décides d'en parler et que des gens s'éloignent de toi après cette annonce, c'est qu'il ne se rendent pas compte qu'ils perdent une personne certainement formidable, et tant pis pour eux.  Sois fière de toi.
Bonne chance, en espérant t'avoir un peu aidé :) 
#163008
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Benshock a parfaitement raison ! J'approuve son message ! ^^ Je n'aurais pas dit mieux... Il faut te faire confiance à toi pour dépasser certaines limites et tu trouveras les réponses à tes interrogations
#163011
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Salut Marine, je viens donner un avis féminin :p

Quand j'étais plus jeune, j'étais la lesbienne refoulée de BASE. Je sortais avec des mecs (plus pour éviter que les gens se posent trop de questions, et par mimétisme, que par réelle envie), et j'ai jamais réussi à tomber amoureuse. J'étais pas emballée, impossible de m'attacher, d'être folle, d'avoir le ventre en feu, que dalle. Je finissais donc par me dire que l'amour, ça devait être ça... Je suis tombée amoureuse de filles, mais je me mentais tellement à moi-même que je me disais que c'était une passade, que c'était de l'amitié forte... (mon cul, oui)

Puis un soir, un peu fort soule, en Angleterre, j'ai parlé à une anglaise, et on a fini par s'embrasser. Et là, tout s'est soudain révélé à moi comme une évidence. En fait, mon truc, c'était les filles, je pouvais plus me le cacher (d'ailleurs j'avais ton âge quand ça m'est arrivé ^^).

Un conseil: cède à la tentation, au moins tu seras fixée!
#163148

Publicité

Publicité


  




Publicité


Publicité