Etre écologiste et de Droite ?

photo de l'auteur Eben07
Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Mes cher(e)s betoleranautes,

Bonsoir,

Ayant l'âge de voter depuis un certain moment et à l'approche des élections européennes, je m'intéresse plus en plus à la politique ainsi qu'aux différents partis et mouvements politiques existants en France.

Ayant plutôt une sensibilité "écologiste", je m'interroge sur les différents mouvements politiques dont l’écologie politique y prend une place plus ou moins importantes.

En France, l’écologie politique est un concept que l’on attribue souvent à la Gauche : ainsi les partis écologiques les plus connus se réclament plutôt de Gauche.

Il existe peut-être bien des partis se revendiquant plutôt de Droite mais ceux-là, on ne les entend presque pas.

Donc, les questions que je vais poser vont concerner la place de l’écologie politique dans les mouvements de Droite :

  • L'écologie politique a-t-elle systématiquement une couleur politique ?

  • Existe-il des partis écologistes français se réclamant de Droite ou des partis de Droite réclamant des idées écologiques plus ou moins fortes ? Si oui, qui sont-ils ? Quelles idées véhiculent-ils (grosso modo) ?

  • Pensez-vous que le libéralisme économique peut-il être compatible avec l’écologie politique ?

Evidemment, je ne poserai ces questions sans avoir au préalable fait quelques recherches mais je dois avouer que je suis un peu perdu et qu’il y a certains trucs que je ne pige pas très bien 😵 .

Je vous prierai par avance, de vous contenter de ces questions en premier lieu. Le but de ce sujet n’est pas de savoir quel parti écologiste est le meilleur encore moins quel parti politique tout court est le meilleur (ni le contraire non plus). De même pour les courants et mouvements politiques et philosophiques. Je cherche avant tout à éclaircir certains points d’ombre qui restent obscures pour le simple d’esprit que je suis 😵 .



photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 43 ans
paris

Salut,

qd on me parle d'écologie de droite, le premier nom qui me vient en tête est Corinne Lepage.


photo de l'auteur Eben07
Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon

Ce nom est aussi apparu dans mes recherches mais il y avait tellement de chose quand à la pertinence de recherche sur l'écologie et la Droite, que j'ai du faire un tri. Du coup, je n'ai pas jugé pertinent d'en savoir plus sur cette dame :/. Mais vu que tu en parles, pourrais-tu m'en dire plus sur elle ?


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 43 ans
paris

Je me souviens juste qu'elle faisait partie du gouvernement juppé. Quel était droites ds ces bottes. Intelligente (qd elle passait à la tv, elle semblait pas bornée).

Elle a soutenu macron mais elle s'est fait bougé par la garde rapprochée du président.


photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements

Etre ecologiste et de droite me paraît paradoxal... la droite promeut le capitalisme, le productivisme, le libre-échange, le libéralisme .. responsables de bien des maux de notre société.


photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements

L'écologie politique a-t-elle systématiquement une couleur politique ?

Elle ne devrait pas avoir de couleur politique, ça devrait être transversal.

Pour moi, une femme ou un homme de "gauche", sera toujours plus crédible en matière environnementale qu'une personne de droite.

Existe-il des partis écologistes français se réclamant de Droite ou des partis de Droite réclamant des idées écologiques plus ou moins fortes ? Si oui, qui sont-ils ? Quelles idées véhiculent-ils (grosso modo) ?

Pas à ma connaissance, l'écologie est un tout, cela touche tous les domaines de la vie (le sociétal, l'économie etc)

Pensez-vous que le libéralisme économique peut-il être compatible avec l’écologie politique ?

Non, le libéralisme est incompatible avec l'écologie politique. D'ailleurs est-ce que l'écologie doit être forcément politique ? C'est une affaire de convictions princiapelement, de prises de consciences.. la politique est là pour mettre en place les inspirations de la population.


photo de l'auteur Itachi4353
Itachi4353
Homme de 25 ans
Liège

Totalement d'accord avec Seyan24,

L'écologie ne devrait pas "appartenir" à la gauche uniquement, ça devrait être une préoccupation fondamentale pour tous, mais on se rend vite compte que ce sujet intéresse beaucoup plus la gauche.

On parle quand même de l'avenir de notre planète et de l'humanité.

Je pense également que le libéralisme est complètement incompatible avec l'écologie. Les mesures prises par les gourvenements, quand elles sont réellement appliquées, ne permettent que de ralentir la destruction des ecosystèmes, la pollution de notre air et nos eaux, mais en aucun cas ne permettraient d'inverser cette tendance. C'est pour cette raison que je suis contre le système économique actuellement en place, bien que je ne sois pas pro-communiste pour autant.

On dépense tellement d'énergie et de millions pour faire des guerres à travers le monde, et si peu pour entretenir notre planète.


photo de l'auteur AposJk
AposJk
Non binaire de 27 ans
Toulon

Elle ne devrait pas avoir de couleur politique, ça devrait être transversal.

Pas à ma connaissance, l'écologie est un tout, cela touche tous les domaines de la vie

L'écologie ne devrait pas "appartenir" à la gauche uniquement, ça devrait être une préoccupation fondamentale pour tous, mais on se rend vite compte que ce sujet intéresse beaucoup plus la gauche.

On parle quand même de l'avenir de notre planète et de l'humanité.

Exactement. Je vous rejoins totalement. Et si ce n'est pas franchement une priorité pour la Droite, il va bien falloir qu'un jour tout le monde le comprenne. Sans écologie, moins (jusqu'à plus) de ressources, bonjour les problèmes de santé physique et mentale des consommateurs, donc RIP l'économie en même temps que la planète. Et ce déjà pour nous alors ne parlons même pas des générations futures (et donc des enfants de tous, aussi bien de ceux qui votent à Droite que de ceux qui votent à Gauche ou au Centre)... Je ne comprends même pas le principe des "partis écolo" puisque l'écologie devrait être le socle de tous les mouvements politiques. Quels que soient nos idéaux, sans planète, on n'ira pas bien loin.


photo de l'auteur Eben07
Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon

Citation de Seyan24 #282960

Etre ecologiste et de droite me paraît paradoxal... la droite promeut le capitalisme, le productivisme, le libre-échange, le libéralisme ..

... et le conservatisme ^^.

Le retour aux sources, la préservation des paysages ruraux et anciennes pratiques agricoles, la sauvegarde d'une économie locale, tout cela peut être aussi associé à une Droite conservatrice proche du monde rurale en outre ^^.

responsables de bien des maux de notre société.

Certaines valeurs de Gauche ont aussi leur part de responsabilité concernant "les maux engendrés dans nos sociétés" (communisme du XX e siècle) ... Encore une fois, ce sujet n'a pas été créé pour savoir qui sont les gentils ou bien les méchants de l'Histoire. Rappelons que les partis politiques cherchent avant tout à satisfaire (une partie) de la population qu'ils sont censés représenter. Le malheur des uns, fait le bonheur des autres, c'est bien connu ^^.

D'ailleurs est-ce que l'écologie doit être forcément politique ?

Je voulais faire la distinction entre l'écologie qui est la science étudiant les écosystèmes et leurs interactions avec leur propre ou autre environnement (grosso modo) et l'écologie récupéré à des fins sociaux (et politiques). Peut-être que j'ai fait une gaffe en utilisant un mot un peu restrictif mais à titre personnel, je n'aime pas trop que l'on ai détourné ce mot qui à la base veut bien dire quelque chose d'autre, mais bon.

Citation de Itachi4353 #283023

Ta sensibilité politique ne pose pas problème et ne me dérange pas tant que tu peux répondre à mes questions sans pour autant faire la publicité de tes idéaux ou bien dénigrer celles des autres en y portant des jugements de valeurs ^^.

Citation de gsch59 #283036

Seul, tu peux être écoogiste, tout en étant de droite. Il suffit de le faire pour toi, peut-être aussi ton entourage et faire des initiatives écologiques par chez toi. Peut-être que le mouvement grandira.

Ne t'inquiète pas pour ça. Je suis toujours en quête de ma "sensibilité politique" ou du moins du parti ou de la personne pour qui je voterai lors des élections européennes de 2019. Je n'ai pas de couleur politique pour l'instant, au pire rester un électron libre me conviendrait aussi. Mais je dois avouer que ça doit être plus plaisant de trouver des mouvements plus en phase avec nos idéaux.

Citation de AposJk #283041

Je ne comprends même pas le principe des "partis écolo" puisque l'écologie devrait être le socle de tous les mouvements politiques. Quels que soient nos idéaux, sans planète, on n'ira pas bien loin.

Peut-être pour une meilleure visibilité des enjeux écologiques de notre planète ? Sans eux, je ne crois pas qu'un ministère de la transition écologique aurait pu voir le jour ce qui n'est quand meme pas un symbole anodin d'une société veut (ou veut bien essayer) faire un pas vers cette préoccupation.


photo de l'auteur akudo
Akudo
Homme de 24 ans
avranche

3 remerciements

De toute façon être de droite ou de gauche, je trouve que cela a moins en moins de sens, l'opposition qui commence à naitre c'est davantage entre souverainiste/ républicain et mondialiste/ néolibéral. Le deuxième courant ne favorise pas l'écologie, étant en faveur du libre marché, de la libre circulation des marchandises et en faveur des multinationales.

En l'occurence, l'écologie est bien davantage compatible avec la mouvance souverianiste et républicain, car dès lors on peut mettre en place une stratégie écologique au niveau national et voulue par les citoyens, un peu comme tu le dis avec un retour aux sources.

Après il existe pour le courant souverainiste une opposition droite/gauche (représenté à droite plutôt par uen frange de LR....et par ce qu'il reste de Debout la France et à gauche par certaines voies de la France Insoumise)


photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 25 ans
Nancy

Citation de akudo #283077

En l'occurence, l'écologie est bien davantage compatible avec la mouvance souverianiste et républicain, car dès lors on peut mettre en place une stratégie écologique au niveau national et voulue par les citoyens, un peu comme tu le dis avec un retour aux sources.

Pas vraiment, non, bien au contraire je dirais.

L'écologie est un problème global. Un pays dans son coin aura beau faire tout ce qu'il veut, s'il reste le seul à réduire son empreinte il n'aura qu'un impact très limité. C'est par une collaboration globale qu'on pourra donner un impact à toutes ces actions locales.

Surtout que l'idée du souverainisme est de tout produire soi-même pour ne pas dépendre de l'extérieur, ce qui implique de tout cultiver partout plutôt que de mettre en commun.


photo de l'auteur Eben07
Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon

Citation de Ivysaur #283084

Difficile de parler d'écologie quand d'autres problématiques priment sur les tables de discussion.

Peut-être qu'une politique isolationniste n'aurait aucun effet si effectivement les pays "voisins" ne suivent pas.

Cependant, ne peut-on pas espérer qu'un pays bon élève en matière d'écologie puisse donner en vie à ces partenaires de s'y mettre sérieusement en matière d'écologie tel un effet de contagion ?

Ton commenta


photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 25 ans
Nancy

Ben je ne vois pas comment c'est possible dans le cadre de pays qui se renfermeraient sur eux-mêmes et qui ne partageraient plus leurs ressources et innovations.


photo de l'auteur Eben07
Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon

Sauf erreur de ma part (n'étant pas expert en la matière) souverainisme ne rime pas toujours avec isolationnisme. Bon c'est vrai par les temps qui courent notamment avec la montée du conservatisme en Europe, qu'on pourrrait penser cela.

À vrai dire, je voyais plutôt un bilan sur la politique mené en terme d'écologie publique et accessible à tous. À moins que le partage d'infos qui à priori ne menacerait pas les intérêts et la sécurité de l'état, puisse ne pas être possible dans un régime souverain bien sûr ^^.


photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements

"Enfin, après il y a les dérives de l'écologie. Eux aussi, ils ont leurs extrémistes. Pour eux toutes cultures doivent être sur la terre ferme. Mais pas de grandes exploitations. Cela voudrait dire que des écosystèmes qui risques de disparaitres. Plus de pesticides, mais cela voudrait dire des rendements moins importants, donc faire plus d'exploitations. Pas d'agriculture intensive. Tout sur place serait le mieux, producteur -commerçant. Ce qui compte pour l'agriculture, compte aussi pour l'élevage"

J'ai failli m'étouffer en lisant ce paragraphe !

  • "Les extrémistes ecologistes", merci de bien vouloir me définir cette notion ...

  • Désolé de le dire mais la culture hors-sol n'a rien de naturel, le principe de l'agriculture est le lien avec la terre.

  • Pas de grandes exploitations = écosystémes qui disparaîent .. c'est plutôt l'inverse non ? Car au contraire c'est la monoculture qui détruit la biodiversité ...

-Plus de pesticides = moins de rendements.. c'est totalement faux. L'INRA à même démontrer l'inverse en faisant une étude sur la permaculture .

  • Plus d'exploitations = plus de créations d'emplois !

photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements

Citation de akudo #283077

Je ne sais pas si le clivage n'existe plus... je pense qu'il existera toujours dans l'inconscient collectif .

Etre de gauche et être de droite veut dire quelque chose... après il faut savoir ce qu'on met dérriere ces termes ..


photo de l'auteur Eben07
Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon

Selon vous, quels seraient donc les courants politiques, philosophiques, morales et économiques compatibles avec l'écologie (politique) ?


photo de l'auteur lauran
Lauran
Homme de 28 ans
Bruxelles

Etant d'un autre pays que le France, ce clivage gauche-droite me fait toujours quelque peu tiquer.

En Belgique, ce clivage n'existe pas ou du moins n'est historiquement pas aussi marqué. Par contre, il existe bien d'autres et innombrables clivages (communautaires, politiques, religieux et autres).

Selon moi, l'écologie n'a pas de couleur politique. A mes yeux, elle s'apparente plus à une préoccupation apolitique.

Le libéralisme, courant politique offrant liberté accompagnée de règles, peut très bien inclure des mesures de préservation de l'environnement; tout comme un régime autoritaire (communiste, religieux, identitaire) pourrait l'imposer.

Hors, le libéralisme (et là, je parle du cas belge) fait historiquement partie du courant politique de droite (d'un point de vue économique et social) comme de gauche (cela concerne plus le volet social).


photo de l'auteur Eben07
Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon

Citation de lauran #283287

Hors, le libéralisme (et là, je parle du cas belge) fait historiquement partie du courant politique de droite (d'un point de vue économique et social) comme de gauche (cela concerne plus le volet social).

Même chose en France aussi et s'il existe une différence entre les deux pays, elle doit être vraiment subtile ^^.


photo de l'auteur David37
David37
Homme de 46 ans
CHINON

Bonjour,

Je répondrai d'une façon très générale à la question. Peut-être très naïvement pour certains ! L'Ecologie est un sujet sociétal très tendance de nos jours. Les politiques, au moment des élections, s'approprient aisément l'écologie simplement pour se donner des voix supplémentaires en vue d'obtenir la majorité.

La société, de tous bords politiques confondus, doit changer son comportement dans ses rejets pour préserver la nature et donner un regain d'espoir à l'écologie mondiale.

Cela pourra se faire en développant les campagnes de communication et de sensibilisation que nous connaissons déjà.

La politique dans tout ça ? Un monde bien différent du nôtre ! Il faut favoriser, coûte que coûte, la croissance économique du pays et notre PIB ! Produire, consommer à outrance ! Des sous, des sous ! Nous sommes dans un système de fonctionnement dans lequel, ces règles ne peuvent pas être contournées.

C'est bien la société toute entière qui doit se remettre en question dans ce domaine là. C'est bien elle qui sera à l'origine d'un basculement positif si elle s'en donne les moyens moraux et cela n'a rien de politique !


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit