Votre livre préféré

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
message posté page 6

topic


photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Bonjour Nonobstant 

Depuis toujours c,est l,anthologie de la poésie Française par Georges Pompidou en livre de poche,  il est toujours avec moi dans ma sacoche..:)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Non ce n'est pas moi l'auteur du topic, c'est une nana qui a supprimé son post, DEAD


photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
Les Fleurs du Mal. :)

photo de l'auteur cathyves
Cathyves
Homme de 41 ans
Villeneuve-la-garenne
J'ai fini hier un livre passionnant, c'était "caresser le velours" de Sarah Waters.
Ce livre m'a tellement donné de l'émotion (des pleurs et des rires surtout à la fin) que je le considère aujourd'hui comme mon roman préféré. Je ne dirais pas mon livre préféré car j'en ai un autre (Jung "ma vie" qui est une autobiographie).

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Il n'y en a pas un, il y a en a plusieurs et je n'aime pas et ne suis pas doué pour situer mes lectures sur une échelle de valeurs assez précise pour en dégager la « meilleure ».

Ne serait-il pas mieux de renommer le sujet : votre/vos livre(s) préféré(s) ?

photo de l'auteur HereIsBenji
HereIsBenji
Homme de 24 ans
La Londe les Maures
Je parlerais pas de livre préféré mais plutôt d'une saga: Millénium.

Sans déconner, Lisbeth Salander c'est très certainement le personnage le plus badass de tous les thrillers de l'histoire, si vous avez vu le film du premier et que vous vous souvenez de la fin vous pouvez vous dire que vous n'avez encore rien vu par rapport aux tomes suivants. Au passage c'est aussi très ouvert sur la sexualité, ça parle autant de relations heteros que gay et lesbiennes avec beaucoup de liberté, sans que ça ne soit "gore" non plus.

En tout cas j'ai adoré les trois premiers, le dernier sorti par contre c'est un autre écrivain parce que malheureusement Stieg Larsson est mort entre temps d'un infarctus. Il essaie de reproduire son style mais il est beaucoup moins subtil, on sent plus facilement ce qui va arriver dans l'intrigue et il donne un peu trop de "super pouvoir" à Lisbeth, ce qui la rend moins réaliste et attachante. Après ça conserve l'esprit de la saga donc c'est pas foncièrement mauvais, j'ai bien aimé quand même.

Donc voilà franchement je recommande si vous avez le goût pour le genre policier. Juste le prix qui peut rebuter, rien d'étonnant non plus par rapport à sa popularité mais bon, je préviens. ^^'

photo de l'auteur Tacchi
Tacchi
Homme de 20 ans
Nantes
Les oeuvres d'Isaac Asimov, surtout la série des Fondations (plus particulièrement les 2 derniers: "Fondation Foudroyée" et "Terre et Fondation")

photo de l'auteur PetitPiou
PetitPiou
Femme de 24 ans
Quimper
Choisir un livre préféré, ça m'est franchement impossible haha

Mais je dirais que dans mon top 3 se trouvent "Vertige" de Franck Thilliez (enfin, pour Thilliez, je crois que je pourrais citer tout ses livres tellement ils sont bons !), "Bloc 11" de Piero Degli Antoni (sur les camps à Auschwitz), et enfin Harry Potter (mon 4 étant mon préféré, mais je parle de la saga dans son intégralité parce que voilà

photo de l'auteur Yggdrasil
Yggdrasil
Femme de 22 ans
Strasbourg / Saint-Die-Des-Vosges
C'est une question difficile sapristi.

J'ai des tas de bouquins que j'adore, et résumer mon amour pour la littérature à un seul livre est vraiment réducteur. Mais si demain je ne pouvais n'en emporter qu'un avec moi, alors tout dépendrait de mon humeur: Sur la route de Jack Kerouac ou Into the wild de John Krakauer.

photo de l'auteur littleboygay
Littleboygay
Homme de 24 ans
Montpellier
La Mort est mon Métier - Robert Merle

photo de l'auteur YannFrost
YannFrost
Homme de 27 ans
Vendargues
Veronika décide de mourir - Paulo Coelho

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
"Reflets dans un oeil d'or" de Carson McCullers ; un roman que je qualifierais presque de "marginal" et une ambiance sud-américaine relaxante sur fond de naissance du désir homosexuel.

Sinon "Extension du domaine de la lutte" de Michel Houellebecq ; un chef-d'oeuvre de désespoir.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Un classique : Madame Bovary de Flaubert...

photo de l'auteur alexangelo
Alexangelo
Homme de 19 ans
Toulouse
les chevalier d'emaraude '-'

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le parfum de Patrick Susking

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le parfum de Patrick Susking

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Presque tout les livres d'Eric Emmanuel Schmitt. "La nuit de feu" en particulier !

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
"La chute" de Camus

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hell publié en mai 2002, roman de Lolita Pille.

Hell est une jeune fille issue de l'Ouest parisien, un milieu aisé dans lequel elle baigne depuis son enfance. Convaincue d'appartenir à une espèce d'essence supérieure, elle prend un malin plaisir à afficher ses signes ostentatoires de richesse et à vivre une existence futile, superficielle et purement matérialiste (« Je suis une pétasse. [...] Mon crédo : sois belle, et consomme. » dit-elle). Shopping aux adresses les plus prestigieuses, diners mondains dans les brasseries les plus chics de la capitale et soirées de débauche dans les clubs parisiens les plus cotés... Tel est le lot quotidien de cette jeune fille qui ne reçoit de ses parents que des chèques et des belles voitures.

Si Hell fait mine de tout prendre avec détachement et cynisme, si elle décrit son milieu en tant que participante et en même temps comme observatrice, avec lucidité et mépris, c'est d'abord pour cacher un mal-être profond et une volonté d'autodestruction (« si les riches ne sont pas heureux alors les pauvres ne le seront jamais, il n'y a donc pas d'espoir ») par laquelle elle s'interdit le bonheur et cherche à s'avilir.

Un jour, alors qu'elle sort de la clinique où elle vient de se faire avorter, malgré sa légèreté affichée, elle fond en larmes, sans raison dit-elle, devant la vitrine d'un magasin Baby Dior avenue Montaigne, où elle réalise que le monde dans lequel elle vit n'est fait que d'illusions. La drogue, l'alcool et les aventures d'un soir avec des hommes qu'elle connaît à peine ne sont qu'un moyen pour elle de perdre un peu de sa lucidité sur le monde sans avenir (elle a déjà tout) qui l'entoure. C'est dans ce moment de faiblesse qu'elle rencontre Andrea, son alter ego masculin qui est comme elle, désabusé. « Le mec le plus beau du XVIe » selon ses amies, qui a aussi mauvaise réputation qu'elle.

Ensemble dans un corps à corps passionnel, ils pensent pouvoir s'affranchir de leur malaise. Ils vivent six mois de passion intense, pendant lesquels les nuits parisiennes, la cocaïne et le Prozac semblent bien loin. Mais les démons de Hell, son refus du bonheur et sa volonté autodestructrice, ne tardent pas à reprendre le dessus et elle décide un jour de tout abandonner en reprenant sa vie de frénésie nocturne. Pire que jamais, elle entraîne Andrea dans les quartiers de Paris les plus mal famés, pour y vivre des orgies dénuées de toute trace d'humanité où elle ne se sent plus vivre elle-même.

Elle décide de se séparer de lui et de s'en éloigner. Les mois passent et Andrea cherche à la revoir pour « prendre des nouvelles ». Le rendez-vous a lieu dans un café où Hell feint l'ignorance et la nonchalance. Il s'ensuit une scène d'amour sans aucune passion. Il profite de cet instant pour lui annoncer qu'il a enfin trouvé l'âme-sœur, une prénommée Diane, qu'il prétend aimer de tout son cœur. Cette révélation a l'effet d'un coup de couteau sur la jeune fille, qui rêve l'espace d'un instant, de lui avouer ses véritables sentiments. Mais les seuls mots qui sortent de sa bouche ne sont qu'une suite d'insultes à l'encontre du jeune homme. À nouveau séparés, Hell et Andrea se rencontrent une dernière fois lors d'une soirée au Cab'. Incapables de faire un pas vers l'autre, c'est sur cette dernière image qu'ils resteront. En effet, le soir même Andrea meurt dans un accident de voiture alors qu'il quittait la boîte de nuit où il l'avait aperçue. Quand elle l'apprend, elle ne s'en remet pas et sent la douleur la consumer...

Avec la mort d'Andrea, son plus bel et peut-être seul amour, Hell a une bonne excuse pour être éternellement en deuil, malheureuse et pour continuer à salir en elle ses dernières traces de virginité.

Un film tiré du livre est également très beau
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=60203.html

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit