majeur et mineur, question

Amour et intimité


auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
majeur et mineur, question

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

?Bonsoir a tous, je me pose une question. j'ai 20 ans et il m'arrive de recevoir un message de garçon de 16 ans.  Quartes années de différence en soit, ce n'est rien, mais étant donné que je suis majeurs, il n'y a pas des lois contre une relation entre un majeur et un mineur ? (je parle pas forcement de relation sexuels)

?Comprenez que je ne souhaite pas avoir de soucis, donc pour l'instant, je mets court a une conversation avec un jeune homme de 16 ans, qui s’intéresse a moi.
0

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Bonsoir,

La loi ne dit rien au sujet des rencontres entre personnes de plus de 15 ans. Dans un état de droit ce qui n'est pas interdit est permis.

Par contre ses parents peuvent exercer leur autorité parentale, en limitant ses sorties, et sont en droit d'accuser de détournement de mineur un majeur qui hébergerait un mineur une nuit sans l'accord de ses parents.

Ca c'est la loi, qui est donc plutôt permissive en France depuis plus de 30 ans.

Après il y a la mode qui suit des tendances. Tu aurais eu 20 ans il y a 10 ans tu n'aurais peut-être pas posé la question, alors qu'aujourd'hui tu te la poses.
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
bah c'est que je ne souhaite vraiment pas qu'on me colle une étiquette de pédophile (bien que ce n'est pas le cas, mais certain sont assez fermé d'esprit) surtout que dans le cas d'homos, si les parents ne l'accèpte pas c'est compliqué, c'(est pour cela que je me demande
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut à tous les deux,

En France, la majorité sexuelle est à 15 ans et elle est la même pour les relations homo ou hétéro. Cela veut dire qu’un mineur peut avoir des relations sexuelles consenties avec un majeur, à condition que le majeur ne détienne aucune autorité sur le mineur de par son ascendance familiale ou ses fonctions (professeur, moniteur, animateur, etc.).

Sources :
-Article 227-25 du code pénal
-Article 227-27 du code pénal
-Planning familial
-Majorité sexuelle en France

Par ailleurs, les parents peuvent s’opposer à ce que leur enfant mineur de plus de 15 ans ait des relations sexuelles avec un majeur, par des mesures d’assistance éducatives, sans risque de condamnation pénale pour le majeur.

Source :
-Homosexuels, 101 réponses pratiques, Librairie générale de droits et de jurisprudence, 1993, pages 14-15

Si le majeur tente de séduire (corrompre) en connaissance de cause, un mineur avec des photos inappropriées (impudiques ou obscènes), par exemple, ou qu’il l’amène à voir ou participer à des relations sexuelles collectives, alors il encourt une condamnation.

Sources :
-Article 227-22 du code pénal
-Qu'est-ce que la corruption de mineur ?

Pour finir, un majeur peut être poursuivi au pénal pour détournement de mineur, s’il héberge un mineur (<18 ans), même si celui-ci est consentant et qu’il n’y a pas de relation sexuelle.

Sources :
-Article 227-8 du code pénal
-Homosexuels, 101 réponses pratiques, Librairie générale de droits et de jurisprudence, 1993, pages 16-17
0

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Actuellement entre deux jeunes de 16 et 20 ans des parents rejetant l'homosexualité réussiraient plus à inquiéter le majeur qu'à le faire condamner juridiquement .

Concernant les images, les mineurs n'ont pas attendu les majeurs pour aller voir les pornos sur internet.

Il faudrait être beaucoup plus prudent avec une autre habitude bien ancrée chez les jeunes, celle de faire des photos intimes. Parce ce que là des parents fâchés obtiendraient vraisemblablement satisfaction.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Lindos a très bien répondu.

Je trouve un peu déplacé de répondre directement par des questions sexuelles ensuite sinon, il y a d'autres choses (plus utiles) dans la vie...
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ah pardon, je n'avais pas lu qu'il ne posait que la question de la loi, j'ai effacé cette partie de mon message du coup.
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
Citation de Maximvs :  Je trouve un peu déplacé de répondre directement par des questions sexuelles ensuite sinon, il y a d'autres choses (plus utiles) dans la vie... 


Je ne comprend pas vraiment ce que tu veux dire, pourquoi dis tu cela ?


concrettement, je sais que cela a déjà surement été expliqué, mais est ce qu'il y a de réel risque que les parents puisse porté plainte pour détournement de mineur ? parce que j'ai lu que si un mineur dormais chez un majeur sans l'accord des parents, ceux ci piouvais porté plainte, mais si il donnent leurs accords, ne peuvent t'il pas ce retourné contre le majeurs ? et comment prouver qu'un accord a été donné ?
0

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Je n'en connais pas à propos des plus de 15 ans quand le majeur n'a pas autorité sur le mineur, mais je suis plutôt rassuré : dès qu'il en existera une les parents conservateurs ne manqueront pas de le claironner. Et sans vouloir leur faire de procès d'intention, je pense que cela ne leur déplairait pas de rétablir une "protection" des mineurs contre l'homosexualité comme elle a existé avant que la gauche ne la supprime.

Lors de différences d'âges beaucoup plus importantes, que celle de ce topic qui n'est pas extravagante entre jeunes, la menace d'autorité parentale est suffisante pour faire rompre la liaison, et si il y a vraiment mérou sous le caillou le majeur ne se contente pas de draguer, à force de se rapprocher de la ligne blanche il finit par la chevaucher ici ou ailleurs.  Donc pas besoin de jurisprudence.
Enfin c'est mon avis.
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
Donc si je résume, tent que je n’influence pas un mineur, je ne risque rien, donc j'ai stopper des discutions avec des personnes pour rien... super..
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
oui, dans tous les cas j'ai expliqué pourquoi j'ai souhaité mettre fin a la discutions, je suis quelqu'un d'honet. encore merci pour les réponses
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
je l'éspère ^^ mais une chose et sur, j'aurai toujours une légère crainte ^^ mais vraiment merci :)
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce n’est pas exact, car la loi ne différencie pas si le/la mineur prend l’initiative seul de se déplacer (pour fuir la tyrannie d’une parent par exemple, donc hors contexte amoureux) ou si le majeur lui aurait demander explicitement de venir.

Je connais un cas qui a couté cher, alors que le majeur n’était pas au courant de l’initiative, c’est une fois dans le train que le mineur de 16 ans l’appelle parce qu’il ne peut pas payer le billet, le majeur paye le billet de train à l’arrivée, et la contrôleuse a quand même envoyé l’amende annulée au père. Le père a fait tout un cinéma, hyper jaloux de ce majeur justement, et du soutien qui lui apportait, et a porté plainte.

La loi n’a pas cherché à comprendre le week-end de décompression du mineur du parent particulièrement tyrannique, dont par ailleurs le majeur lui avait acheté brosse à dent, caleçons, gel douche, pour un minimum d’hygiène dans son sac, ainsi qu’un minimum de fourniture scolaire pour pouvoir travailler décemment (le rôle du père?) ; que des éléments qui n’ont nullement intéressé la loi pour la compréhension de la situation, et est resté sur : « soustraction de mineur sans violence » point. Alors que ce majeur était un élément équilibrant pour ce mineur en grande difficulté, donc grande prudence, il ne faut pas compter sur la loi pour comprendre les situations, c’est faire preuve de grande naïveté.

Donc si un parent veut mettre la zizanie, c'est les parents avant tout que la loi prend parti, sans rien savoir d'autre.
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
donc en gros tout est foutu si j'ai bien compris...
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ah bah le gars a pris cher pour rien...
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
donc, je doit laisser tombé tous ça... c'est tellement génial..
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci Steph4190

J'ajoute cependant que des parents procéduriers peuvent porter plainte pour détournement de mineur, si leur enfant mineur (même de plus de 15 ans) dors pour la nuit chez un majeur, sans qu'ils aient donné leur autorisation. Ensuite, les juges apprécieront la situation dans l'intérêt du mineur.

En cas de doute persistant, tu peux aussi contacter le fil santé jeunes pour les 12-25 ans, sur la question juridique, au numéro présenté dans le lien suivant :

source : Filsantejeunes
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
je vais laissé tombé toutes possible histoire avec un mineur, au moins je serais tranquille
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Enneathusias :  J'ajoute cependant que des parents procéduriers peuvent porter plainte pour détournement de mineur, si leur enfant mineur (même de plus de 15 ans) dors pour la nuit chez un majeur, sans qu'ils aient donné leur autorisation. Ensuite, les juges apprécieront la situation dans l'intérêt du mineur. 


Comme je viens de l'expliquer c'est faux ça, ils prennent parti de l'autorité parentale, même dans une situation la plus évidente.
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
enfin bref, merci de vos réponse, a une prochaine fois peut etre
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de POzitivelif3 : Citation de Enneathusias :  J'ajoute cependant que des parents procéduriers peuvent porter plainte pour détournement de mineur, si leur enfant mineur (même de plus de 15 ans) dors pour la nuit chez un majeur, sans qu'ils aient donné leur autorisation. Ensuite, les juges apprécieront la situation dans l'intérêt du mineur.  Comme je viens de l'expliquer c'est faux ça, ils prennent parti de l'autorité parentale, même dans une situation la plus évidente.


Salut, je suppose que tu fais référence à ma dernière phrase, sur le fait que les juges apprécient la situation dans l'intérêt du mineur ?

Le cas évoqué par Anonyme est celui (de la possibilité) d'une relation amicale forte/amoureuse, voire davantage (pour une nuit dans le cas que j'évoque), donc ce n'est pas le cas d'une fugue. Et il n'y a pas une relation d'autorité morale entre les deux personnes.

Par ailleurs, la phrase que tu contestes n'est pas fausse en soi, car l'enfant peut être en danger dans sa famille, donc ils évalueront la situation en fonction de l'intérêt du mineur. Encore faut-il démontrer qu'il y a danger, c'est vrai.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour apporter plus d’éléments dans cette affaire, le majeur en question était son ancien éducateur, qu’il l’avait fait passer de trois années de déscolarisation à 14 de moyenne après un an de suivi de furieux de reprise de scolarité. A l’époque des faits il n’était plus son éducateur, il n’y avait plus lien d’autorité, juste amical. 

Le père était un ancien toxicomane, devenu chrétien reconverti complètement fanatisé et faisait régulièrement de la maltraitance psychologique à son fils. L’éducateur avait tout fait pour réconcilier leur relation, mais son père n’a pas voulu jouer le jeu, était dans un délire que son fils était un « enfant du démon », en punition de dieu pour ses conneries du passé, qu’il répétait partout et faisait passer son fils pour un monstre bon à rien. Il le laissait partir en auto-stop à l’arrache sans manger tous les matins car il ne devait pas rester seul dans la maison, mais surtout, il ne devait pas aller chez son ancien éduc lol.

Au tribunal, la juge a osé sortir le dossier du passé de l’éducateur devant tout le monde, en sortant un «  Ah il a été placé chez ses grand-parents, mais visiblement ce n’était pas assez bien... » Si elle savait... Moi je suis au courant, bref, en tout cas c’était totalement hors contexte de l’affaire, et surtout totalement non professionnel. Ensuite a placé le mineur en victime (alors que c’est le père la victime dans les faits, comme « soustraction de mineur » si il y avait vraiment eu soustraction de mineur, le majeur n’a rien demandé de venir), et aussi que le mineur (majeur lors du procès)  était venu témoigner pour tout expliquer ce qui s’est réellement passé, et bien il n’a tout simplement pas eu le droit à la parole.

Et enfin l'ancien éducateur en question n'a jamais été un danger pour personne, et faisait un boulot assez efficace. Donc je réitère que non une histoire encore moins amoureuse en France avec un mineur c'est même pas la peine d'attendre une moindre compréhension, encore moins d'humanisation. Ils te sortent c'est la loi, point.
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
je pense que je vais quitté beto alors, a part les "vieux" et les trop jeunes bah personne ne s'interesse a moi donc moi c'est bon je laisse tombé
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
c'est pas la première "bataille". c'est juste que pour une fois il y avais quelqu'un vraiment pres de chez moi et bah je peux pas le voir parce qu'il est mineur. Dans tous les cas je ne veux pas de probleme
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@POzitivelif3 : je ne doute pas qu'il y a des cas d'injustice et je me mets à la place de l'éducateur, ça a dû être extrêmement difficile à vivre. Mais comme tu le suggères, il s'agissait d'une fugue et non d'une nuit passée chez un copain majeur, sans intention de fugue.  Peut-être que les juges ajustent leur jugement dans ces circonstances...il faudrait contacter un spécialiste du droit pénal. Il y a des avocats qui tiennent des permanences gratuites dans la plupart des villes. J'ai aussi suggéré à Anonyme la possibilité d'appeler un numéro vert.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Anonyme : c'est pas la première "bataille". c'est juste que pour une fois il y avais quelqu'un vraiment pres de chez moi et bah je peux pas le voir parce qu'il est mineur. Dans tous les cas je ne veux pas de probleme


Hé ! ne baisse pas les bras comme ça ! Qu'est-ce que tu dirais de nous alors, à plus de 40 ans ?  Tu n'as que 20 ans et tu laisses déjà tomber ?
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
Citation de Enneathusias :Hé ! ne baisse pas les bras comme ça ! Qu'est-ce que tu dirais de nous alors, à plus de 40 ans ?  Tu n'as que 20 ans et tu laisses déjà tomber ? 


je comprend ce que tu dis, cependent, les seul qui me contacte ici sont soit des personnes bien plus agé, soit ce sont des personnes qui veulent uniquement parler sur skype et je sais très bien pourquoi ils le veulent ou alors ils ne me parlent plus au bout d'un moment sans raison apparante ou alors des mineurs. Donc au bout d'un moment j'en ai assez de "perdre" mon temps ici.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Anonyme : Citation de Enneathusias :Hé ! ne baisse pas les bras comme ça ! Qu'est-ce que tu dirais de nous alors, à plus de 40 ans ?  Tu n'as que 20 ans et tu laisses déjà tomber ?  je comprend ce que tu dis, cependent, les seul qui me contacte ici sont soit des personnes bien plus agé, soit ce sont des personnes qui veulent uniquement parler sur skype et je sais très bien pourquoi ils le veulent ou alors ils ne me parlent plus au bout d'un moment sans raison apparante ou alors des mineurs. Donc au bout d'un moment j'en ai assez de "perdre" mon temps ici.


Je ne sais pas depuis combien de temps tu es sur ce site, mais ne fais pas une généralité de tes expériences, que tu restes ou non sur ce site. Dans la vie, il faut avoir de la patience pour tout, ça c'est clair, ici ou ailleurs.

PS : pour le mineur de 16 ans, il suffit qu'il ne dorme pas chez toi, sans l'autorisation parentale, c'est tout.
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
Citation de Enneathusias : Je ne sais pas depuis combien de temps tu es sur ce site, mais ne fais pas une généralité de tes expériences, que tu restes ou non sur ce site. Dans la vie, il faut avoir de la patience pour tout, ça c'est clair, ici ou ailleurs. PS : pour le mineur de 16 ans, il suffit qu'il ne dorme pas chez toi, c'est tout. Merci !


je suis ici depuis quelques années déjà, je sais qu'il faut de la patiance, et que j'en manque, mais ma confiance en moi en prend un coup...

il suffit qu'il ne dorme pas chez moi, qu'il ne seche pas les cours a cause de moi (parce qu'on ne sais jamais), que c'est parent ne profite pas de ca pour le foutre dehors et m'accusé, qu'il ne fugue pas ect...
comme j'ai dis, je ne veux pas prendre de risque. c'est stupide surement mais je suis comme ça
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Anonyme : Citation de Enneathusias : Je ne sais pas depuis combien de temps tu es sur ce site, mais ne fais pas une généralité de tes expériences, que tu restes ou non sur ce site. Dans la vie, il faut avoir de la patience pour tout, ça c'est clair, ici ou ailleurs. PS : pour le mineur de 16 ans, il suffit qu'il ne dorme pas chez toi, c'est tout. Merci ! je suis ici depuis quelques années déjà, je sais qu'il faut de la patiance, et que j'en manque, mais ma confiance en moi en prend un coup... il suffit qu'il ne dorme pas chez moi, qu'il ne seche pas les cours a cause de moi (parce qu'on ne sais jamais), que c'est parent ne profite pas de ca pour le foutre dehors et m'accusé, qu'il ne fugue pas ect... comme j'ai dis, je ne veux pas prendre de risque. c'est stupide surement mais je suis comme ça


Oui, c'est à toi d'évaluer les situations, tu es responsable de toi même. Je me permets tout de même de suggérer d'éviter autant que possible la posture de la victime, à qui rien de bon ne peut arriver parce que ceci, ou cela, etc. Cet état d'esprit amène à beaucoup de sabotages de relations et à baisser les bras facilement. Ce n'est peut-être pas ton cas, mais je le dis quand même, au cas où ;-)
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Non mais si vous vous aimez, faut prendre son mal en patience, c’est une épreuve à surmonter il faut juste attendre sa majorité, rien ne vous empêche de créer une forte amitié pour mieux vous connaitre vous apprécier, d’entretenir une relation amicale si vous avez réellement besoin l’un de l’autre, et sans dormir chez toi, ou bouger en voiture ou le soir sans que les parents aient donné leur accord. Et une fois majeurs vous décidez d’aller plus loin ou pas si les sentiments sont là.

Les risques à éviter c’est quand ce n’est pas sérieux, mais si c’est sérieux quand l’âge on s’en fiche justement, ce n’est plus des risques mais des épreuves à passer et à en discuter à deux. Si les sentiments sont là, c’est lui qui le comprendra le premier à ne pas vouloir te mettre en danger.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Poz : sur l'histoire de l'éducateur le souci c'est que la justice est désemparée. Les magistrats, les préfets de police et policiers honnêtes sont face à des réseaux criminels organisés qui tuent, du coup certains sont un peu trop nerveux, surtout quand eux-mêmes ont une famille qui leur est chère. Question de pouvoir aussi. Il y a un instituteur qui a abusé de mineurs dont l'affaire avait été étouffée par son réseau - il a été muté, nommé directeur et a récidivé de nombreuses fois. Aussi il y a le cardinal Barbarin attaqué de toute part alors qu'il s'est conduit de manière très honnête. En face, des Matzneff, Cohn-Bendit, Mitterrand et bien d'autres courent toujours grâce à leur argent et réseaux (pourtant le premier va même jusqu'à vanter ses crimes et s'en déculpabiliser totalement, les deux autres les racontent ... ). Du coup des fois les honnêtes gens sont attaqués par d'autres honnêtes gens, alors que les plus pervers continuent leurs sévices en pervertissant la sexualité ... Tout cela créée une atmosphère assez difficile chez les victimes, les parents, les policiers, et les magistrats même quand ils sont de bonne foi. Il y a également la question de la confiance quand les parents n'en sont pas dignes, il est souvent très difficile d'assurer la protection de l'enfant dans la société et c'est très malheureux. 


Sinon 4 ans ça n'est pas énorme @Anonyme. Le problème est surtout la différence de situation. Tu es certainement plus indépendant et lui plus dépendant à son âge, en tant que mineur (s'il dépend de ses parents). Le risque c'est de créer une dépendance chez lui et que celle-ci le désoriente.
Le mieux dans une relation est de supprimer toute dissymétrie, dépendance, co-dépendance, en tout cas pour qu'elle dure (même situation, emplacement géographique proche, niveau de vie semblable, âge proche, apport de l'un à l'autre réciproque,... ). Je ne dis pas que c'est obligatoire. Mais les meilleures rencontres c'est dans un contexte similaire voire identique au sien (camarades, collègues, ...). Après deux ans franchement, ça n'est pas long. Si tu trouves cela trop long, essaie de savoir si tes sentiments sont vraiment purs, ou s'ils sont brouillés par un désir, une passion voire un manque destructeurs. Sinon ces deux ans s'écouleront sans problème. Dis-toi en tout cas que tu n'as pas à avoir peur d'être seul. Si tu arrives à te satisfaire de ta situation tu seras dans le bonheur, et le bonheur attire le bonheur.

0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Maxime :

Je ne crois pas un mot de ce que tu dis, car depuis le temps ils auraient pu largement prouver qu’ils ont reconnu faire une erreur avec ce type, ce qui n’est pas le cas et on maintenu sa peine jusqu’au bout. Si pour protéger on détruit d’autres vies, et particulièrement ceux qui sont du même coté, alors la bataille est vaine. Et surtout le minimum de ceux qui sont au service de la veuve et de l’orphelin, est de respecter leur engagement envers ceux-ci, surtout quand ces gens se recrée pour être quelqu’un de bien. qui par ailleurs quand tu vois l’éducateur en question mdr tu comprend vite qu’il n’y a vraiment pas de risque lol

C’est juste qu’ils se sont prit de grippe contre lui, parce qu’il a un caractère un peu spécial, et qu’au lieu de le soutenir et de lui faire confiance, ils ont préféré l’enfoncer. Ils avaient tout à gagner avec ce mec. Et la phrase que madame la juge a sorti « ah il a été placé chez ses grand-parents, mais visiblement ce n’était pas assez bien » mais quelle honte quoi, venant de gens au service des orphelins?? Si elle avait fait correctement son travail d’investigation, elle n’aurait certainement pas sortie cette connerie monumentale et partiale, particulièrement blessante, d’ailleurs c’était visiblement le but de blesser cette personne, que je suis bien au courant moi de son histoire, alors que c’est quelqu’un de bien justement, certes avec des défauts, et qui a toujours été au service des gens comme il peut. Ce jour là, elle aurait mieux fait de ne pas aller au travail.

C'est marrant comment il faut toujours être plein d'excuses et de compassions pour les magistrats et autres donneurs de leçons.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Poz : voici un article du Figaro qui en parle - en fait c'était à l'étranger qu'il avait agressé : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/19/01016-20160219ARTFIG00292-essonne-deja-condamne-en-angleterre-un-professeur-pedophile-mis-en-examen.php
Tout de même sa non-arrestation reste plus qu'étonnante, car "l'éducation nationale savait" !

Sur les magistrats honnêtes, crois-moi ils ont de quoi vraiment péter un câble - et les policiers n'en parlons pas - à leur place on serait facilement tentés par un autoritarisme pour la justice. Sans parler en plus du sous-effectif, on a le même nombre de magistrats depuis Napoléon III, il en faudrait trois fois plus ...
Et quand je parle de l'exemple Matzneff c'est indéniable, il a même été primé pour un livre où il expose de ses crimes pédophiles (visible dans plusieurs journaux)... Seulement son argent, ses réseaux font qu'il ne peut pas être arrêté, et ce type de réseau passe du ministère à l'instituteur, par le préfet et le magistrat (des fois il est arrivé qu'un petit groupe entier de gens bien placés ait été démantelé et arrêté d'un coup, mais c'est souvent passé assez sous silence, au vu de la place où ils étaient, des couvertures et des autres qui pouvaient tomber) ... Maintenant comme je l'ai dit plus haut : il arrive que des gens honnêtes se retrouvent à attaquer des gens honnêtes, pendant que les pervers sont tranquilles en haut de la pyramide ... Après tu as bien sûr des cas d'inversion accusatoires. Des magistrats liés aux réseaux pédocriminels font condamner des quasi-innocents pour cacher la forêt de criminels haut-placés derrière eux et jeter un os au peuple qui demande justice, de même quand les Verts (allemands ou non) veulent casser du prêtre catholique, alors que chez eux c'est cent fois plus déguelasse. 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Comme je disais, toujours  plein d’excuses pour les magistrats et autres donneurs de leçons, quand ces gens cassent et détruisent des vies dans leur furie. En France on a tellement fait une psychose pédophile, qu’on mélange tout dans le même panier sans aucune distinction ni vérité : les violeurs de bébés, les abuseurs d’enfants, les séquestreurs, les tueurs, avec de simples et belles histoires d’amour ou d’amitié, qui sont par ailleurs bien souvent très utiles à la société, pour reconstruire des vies déchirées. Rien n’est plus soignant du coeur dont cette force est censée bien faire son travail. Bref, quel est le rapport entre un mec de 16 ans qui prend l’initiative de retrouver son ancien éduc un week-end pour fuir la tyrannie de son père, et les violeurs de bébés/enfants ?? Tu viens toi même de prouver ici de tout mélanger en permanence, complètement aveuglé par leur paranoïa, et de sortir à chaque fois le même baratin bien ficelé comme excuse, parce que c’est une véritable psychose chez nous. 

Dans la justice, tant que c’est, ne pas tuer, ne pas violer, ne pas abuser/tromper, ne pas maltraiter, ne pas diffamer, ne pas voler, le reste c’est de la merde. S’ils s’en prenaient un peu moins aux gens pour un bout de shit, ou pour rouler à 60 au lieu de 50, au quotidien et tout le long de l’année, il y aurait certainement beaucoup plus d’effectif pour la véritable criminalité. Oui mais voilà, la justice est devenu un véritable bizness très juteux par l’oppression et la répression avec le « petit mal » du peuple... Et puis c’est rassurant de passer sa journée à chasser et casser les petits inoffensifs pour un même salaire...

Et pour revenir au sujet de base, ce n’est pas parce qu’ils ne peuvent pas choper Maztneff et cie, par ailleurs des cas isolés, qu'il faut faire une psychose complètement déraisonnée et qu’il faut s’en prendre par vengeance aux autres gentils dans leur furie. Ce mec a pris cher parce qu’ils ce sont dit « il va prendre pour les autres », sauf qu’il était super efficace, a récupérer des jeunes au plus bas fond, des mecs à 3 de moyenne pour arriver à 19, des mecs déscolarisés à 14, transformer des loups en agneaux, sauver des jeunes du suicide, d’autres de la prison, en ayant mis son passé douloureux au service des autres, et voilà comment la justice l'a remercié mdr, trahison! comment ils ont perdu l'un de leur meilleurs éléments, et ce mec attend en tout cas de pied ferme sa juge de l'autre coté, à l'heure des règlements de compte, avec le film, qu'elle regarde bien tout le film en entier, jusqu'à en chialer, et après elle va se prendre tout le karma de tous ces gens qu'il a dû pardonner. Pareil "elle va prendre pour les autres" n'est-ce pas là la justice...!
0

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Citation de Anonyme : Donc si je résume, tent que je n’influence pas un mineur, je ne risque rien, donc j'ai stopper des discutions avec des personnes pour rien... super..


Tu as «raté des occasions», mais ces quelques explications finiront j’espère de te convaincre que cela «n’aura pas été pour rien».

Il n’existe pas de droit sans devoir, et s’il est «normal» que tu penses en terme de «droit» à ton âge il est aussi «normal» que des parents de jeunes mineurs pensent en terme de «devoirs»  . Quatre ans de différence d’âge à 16 ans c’est 25% de la durée de son expérience, de sa maturité psychologique, même si sur le plan sexuel tout est déjà certainement déjà en parfait état de marche. Cette différence d’âge à son âge introduit inévitablement en moyenne une différence significative de savoir, d’expérience, et donc de vulnérabilité car nous ne vivons pas dans un monde bisounours.

Notamment dans le domaine de la santé sexuelle où les gays sont particulièrement exposés : quatre ans de différence à son âge c’est moins d’expérience pour se protéger, moins de connaissances et d’autonomie pour gérer correctement les conséquences d’accidents de protection. Dans le contexte où un partenaire qui est de plusieurs années son aîné, a actuellement statistiquement beaucoup plus de risques d’être infectieux et moins de risque de se faire infecter, et donc inconsciemment moins d’intérêt à être vigilant alors qu’il en a la meilleure connaissance. C’est un exemple parmi d’autres des différences de vulnérabilités qui inquiètent les parents, au-delà sans doute de la crainte que l’homosexualité soit contagieuse.

Ce qui signifie en clair que quand un majeur sort avec un mineur de différence d’âge significative il a – au sens des parents du mineur - le devoir de s’astreindre à être vigilent sur la protection du mineur. Mais il n’y a actuellement aucune obligation légale à cette prudence, sauf mise en danger volontaire.

Ce conseil de bon sens sur la question précise de ton topic n’est pas hors contexte des débats actuels, où l’on assiste médusés à des combats titanesques entre les progressistes défenseurs des droits et conservateurs défenseurs des devoirs, où fusent les invectives, manifestations, bannissements, projets de loi, fatwas, vengeances, etc, toutes tensions dont les humains ont le secret avant de retrouver un nouvel équilibre.


Citation de Anonyme : je vais laissé tombé toutes possible histoire avec un mineur, au moins je serais tranquille


L'important est que tu te comportes de façon juste, le reste relève de la paranoïa ambiante, du moins c'est mon sentiment.
Mais je peux comprendre que les risques juridiques soient traités comme toutes les autres formes de risques,  par évitement.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@POz : Ah ben ça c'est sûr, si elle a mal agi. Comme je te disais elle peut aussi très bien avoir fait ça parce qu'elle est peut-être elle-même liée à un réseau (pédo)criminel, et pour calmer le peuple elle s'en prend à des gens potentiellement totalement innocents (avec inversion accusatoire). On a cet exemple en politique : suite à la chanson "une p'tite pipe hourra" de Patrick Sébastien (avec sous-entendus, interprétations possibles mais sans obscénités) à la télévision devant tous les publics, Laurence Rossignol (secrétaire d'Etat) l'a accusé de promotion de l'inceste, pédophilie - mais elle ne s'est jamais attaquée à ceux qui dans le monde de la politique et des médias associés en font une promotion directe (comme Frédéric Mitterrand)... [Ce n'est que hier qu'elle s'en est pris un peu à Polanski pour compenser.] Tout est question de pouvoir. Mais attention aux "cas isolés", ils sont rarement "isolés. Ils agissent en réseau pour se coordonner et se cacher et sont en fait nombreux (il suffit de voir le nombre d'enlèvements et de prendre un pourcentage). Aux Etats-Unis c'est très courant - le FBI a déjà fait tomber 150 criminels d'un coup comme ça il y a peu.  Ils agissent sans limite car ils ont le pouvoir total sur les victimes qu'ils s'organisent pour enlever. Ils ont un pouvoir total, jusqu'à leur mort. Après niveau karma, j'imagine ce que doit être la dernière seconde de quelqu'un qui aime avoir le pouvoir total et cherche le pouvoir infini sur des innocents et leur faire du mal mais qui perd le contrôle de son corps (au moins une fraction d'éternité en enfer quand le temps ralentit lorsque la conscience s'éteint). Il y a eu des cas français, aussi, quatre personnes bien placées arrêtées en même temps (suite à un corps d'un garçon de 14 ans retrouvé dans un lac, et pas en entier (scié) pour dire comme la police doit avoir le coeur bien accroché pour pas devenir folle... ), ou un préfet aussi qui s'en était pris à des handicapés une fois. 
Par contre je ne suis pas du tout d'accord sur ta vision de la justice. "Dans la justice, tant que c’est, ne pas tuerne pas violerne pas abuser/tromperne pas maltraiterne pas diffamerne pas voler, le reste c’est de la merde. S’ils s’en prenaient un peu moins aux gens pour un bout de shit, " 
Il faut aller plus loin que ça dans la discipline, pas juste se borner aux limites des lettres de la loi (car c'est en trahir le coeur), et laisser le champ libre aux pervers. Le "bout de shit" est tout sauf un détail... C'est une des bases de destruction de la civilisation sédentaire, et pour moi on ne peut pas permettre de lésiner sur ça, rien n'est plus important que la santé mentale et physique collective. Les libertaires eux ne savent pas penser collectif, donc ce n'est pas facile à leur expliquer qu leur égo est la fin du monde. Mais bon c'est un autre sujet. Je n'aime en tout cas pas quand on cherche les limites de la loi, par exemple imaginons un professeur de 50 ans qui n'est pas dans le même établissement qu'un jeune garçon de 16 ans mais fait tout pour l'avoir dans son lit "parce que c'est légal". C'est malsain et néfaste à souhait de juste vouloir dans son lit par un désir insensé qui ne produit rien - et peu à peu on cherche à repousser les limites car une fois la chose transgressée ça ne suffit jamais. Car quand il l'aura fait, il passera à 15 ans et 9 mois, puis il voudra faire changer la loi. Puis il recommencera encore plus bas...Chercher les limites des lois par la transgression peut permettre le progrès, mais en sciences fondamentales, rarement dans le social, car ça agit directement sur l'homme et donc il y a toujours un retour de flamme... Les marchands du temple par exemple qui cherchaient les limites de la loi pour leurs désirs et la trahissaient ont connu jusqu'à destruction brutale dudit temple, et un homme, qui savait penser l'intérêt humain général, les en avait averti cinquante ans avant ...


Pour revenir au sujet, très bonne réponse précédente de Lindos encore une fois.
0

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Maximvs,
"Mais attention aux "cas isolés", ils sont rarement "isolés. Ils agissent en réseau pour se coordonner et se cacher et sont en fait nombreux "

A part la mafia organisée avec des règles strictes et rapidement mortelles, les réseaux sont des réseaux unis informellement par un intérêt commun. Ce qui fait qu'une personne appartient rarement à aucun réseau, et que le terme de réseau est à manier avec prudence. Le reste est du conspirationnisme.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@ Maxime :

Là encore ton esprit tordu (dsl) va chercher des histoires complètements tordus comme exemple, en quoi ton histoire du mec de 50 ans qui cherche un ado de 16 ans dans un autre établissement pour satisfaire un désir, le rapport encore avec un mec de 16 ans qui rejoint son ancien éduc, qu’il appréciait énormément, pour souffler de son père tyrannique ? 

Et quand vas-tu comprendre que tu n’as pas le pouvoir sur les autres, ni de leur dicter leur vie. Changer le monde commence par soi-même. Si quelqu’un a envie de fumer un joint, comme de boire un verre d’alcool, c’est son problème, tant qu’il ne met personne en danger. Nous sommes des humains maîtres de nos vies et de nos destins, pas des esclaves. La loi est faite pour l’homme, pas l’homme pour la loi. Tu fais parti de ces gens qui se sentent au dessus des autres à vouloir commander, maitriser les autres, dicter leur vie à la place du destin.

Ton coeur est tellement enfermé dans sa raison, qu’il n’y voit même plus un brin de lumière de l’amour et des sentiments, qui fabriquent les vies et les destins. Tu n’es même pas capable d’apprécier et de voir les belles histoires, où tu n’y verra encore que choses tordues dans un même panier.

Et oui je maintiens que de ne pas tuer, ne pas violer, ne pas abuser/tromper, ne pas maltraiter, ne pas diffamer et ne pas voler autrui, est là toute la loi. Qui résume « ne pas faire aux autres ce que l’on n’aimerait pas qu’on nous fasse » qui est toute la loi. Fumer un joint c’est son problème personnel, comme boire un verre ou prendre un café. Et faire ce que l’on veut de son Q, sans que quiconque sans mêle, tant que la règle est « jamais sans mon accord », est là toute la loi de son Q. Et au fond de nous, on le sait tous.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Réseau lié à au moins 29 personnes :
http://www.leparisien.fr/faits-divers/enquete-un-nouveau-reseau-pedophile-demantele-30-01-2002-2002777858.php
Réseau internationalisé par internet :
http://www.leparisien.fr/espace-premium/essonne-91/repere-par-le-fbi-l-amateur-d-images-pedophile-condamne-01-12-2016-6398208.php
Réseau internet de 27 000 abonnés  :
http://www.arpd-idf.org/923+demantelement-historique-d-un-reseau-international-de-pedophilie.html

Et il y en a d'autres, des centaines, dans beaucoup de pays. Après bon il y a des questions assez spéciales qui viennent quand on sait qu'en Afghanistan, et au Pakistan, ça n'entre pas dans l'illégalité (souvent ça vient d'une asymétrie entre les pulsions des hommes et le déficit en population féminine)... Question de vision pour la civilisation aussi - même si la compassion nous fait surtout penser aux victimes...

Après pour le cas d'internet, il y a des milliers de gens qui par la pornographie classique puis transgressive (hardcore) ont fini par basculer dans le "darkweb" - j'ai lu des articles, confessions dessus moi-même ayant craint à une époque la porno-dépendance, celle d'amis proches et ses effets - j'ai vu l'horreur qui pouvait être au bout. Et dans le darkweb ils sont allés jusqu'aux contenus évoqués plus haut. Des fois ils en sont en partie victime. C'est pour ça que je dis que chercher les limites de la légalité est extrêmement pervers, car ça mène toujours au désir et à la transgression infinis. Après libre à nous de le croire ou non, de se demander s'il était de base pervers ou non, mais même un tueur en série qui s'en prenait aux femmes disait que c'est de fil en aiguille la consommation pornographie qui l'avait mené à ça. (En même temps il suffit qu'il ait été laissé seul sans autre occupation et ça a créé un vide... )
Le FBI du coup a agi par un procédé un peu curieux en mettant en plein jour un site et voir qui ça pouvait attirer. Mais bon c'était peut-être nécessaire. Faire croire que c'est légal, pour voir qui a le coeur pur et sait respecter la dignité humaine (ne pas faire aux autres ce qu'on lui fait), et qui n'a pour limite que la loi écrite et arrêter ceux qui se sont laissés pervertir par leur désir.

Mais je m'éloigne du sujet, ceci dit c'est important dans parler si ça peut permettre à l'auteur du sujet d'y voir plus clair sur les risques du désir, car quand on est jeune on court beaucoup de ces risques. Notamment la drogue, la pornodépendance elles-mêmes qui sont déjà néfaste pour soi,  je me rends compte que j'ai connu 3-4 pornodépendants dans une promo de 20 personnes, ce qui donne un taux inquiétant. Le désir et la société qui le crée sont dangereux.

@POz : ben justement, ne pas faire aux autres ce qu'on nous ferait à nous même, ça inclut ne pas se mettre sous l'emprise de drogues ou d'alcool qui peuvent nous faire causer des dégâts sur les autres. Tu serais content si je buvais trois vodkas, que ça me rendait violent, que je prenais la voiture et t'écrasais? Ou que j'allais t'agresser parce que je ne suis pas d'accord? Je ne pense pas, et l'alcool serait autant responsable que moi, vu que lui me priverait d'une partie de moi. Donc il faut agir en amont aussi, pas seulement dire : il a fait ça sous l'emprise de l'alcool, mais on a du attendre qu'il le fasse. Combien de victimes encore?
Et si tu étais père tu serais content que ton fils ou ta fille fumait du cannabis au point de devenir handicapé mental, ou buvait de l'alcool et agressait des gens ou avait un accident? De même le cas d'un adolescent qui au début se sent aimé mais finalement piégé, réfléchis à si tu aurais aimé ça en étant jeune, être à sa place ... Même si de ton point de vue ça te paraît positif, mets toi à sa place sur toute la durée de sa vie (après le karma le fera pour toi certainement).
Je pense que tu ne saisis pas le côté collectif de la loi et de la justice dans le cadre de la civilisation. Si on agit toujours après la constatation des dégâts, on court à notre perte. C'est à ça que la jurisprudence sert, elle agit à la fois en aval et en amont de la loi.

Tu fais parti de ces gens qui se sentent au dessus des autres à vouloir commander, maitriser les autres, dicter leur vie à la place du destin.

Non je ne me crois pas au-dessus, je n'ai jamais rendu justice individuellement, je ne fais que constater. Les peuples entiers se chargent très bien de rétablir la justice, comme les 75% de Philippins qui approuvent leur président, on a rien à leur redire. Ils sont contre la drogue à au moins 75% et c'est tout. Ensuite comme Lao Tseu le dit, quand la vertu est perdue il y a la bonté, quand la bonté est perdue, la justice, quand la justice est perdue les rites. Et des peuples ce sont ainsi éteints avec la perte des rites même. On verra aussi quel pays sera le plus en bonne santé entre la France et la Russie (interdiction récente du tabac) dans 10, 15, 20, 50 ans, exemple pris au hasard bien entendu. Et combien de Français riches qui étaient pour toutes les libertés iront finalement migrer vers l'est en toute hypocrisie comme ça se fait déjà un peu... Il y a l'exemple de l'Australie aussi que beaucoup de libertaires critiquent, pour finalement y emménager. 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Maximvs : @POz : ben justement, ne pas faire aux autres ce qu'on nous ferait à nous même, ça inclut ne pas se mettre sous l'emprise de drogues ou d'alcool qui peuvent nous faire causer des dégâts sur les autres. Tu serais content si je buvais trois vodkas, que ça me rendait violent, que je prenais la voiture et t'écrasais?  

Lol je serais content si on irait faire la fête ensemble le week-end après une semaine de travail pour payer ses charges. Après si tu ne tiens pas l'alcool ou autres abstiens-toi.

Citation de Maximvs :  Et si tu étais père tu serais content que ton fils ou ta fille fumait du cannabis au point de devenir handicapé mental, ou buvait de l'alcool et agressait des gens ou avait un accident?  

Tout de suite les grands mots les grands exemples comme généralité, quand dans la réalité tellement de gens fument pour décompresser du système, de la semaine de travail, des nombreuses contraintes de la vie de tous les jours, et sans aucun problème ni handicape mental et sans agresser quiconque. C’est l’abus qui est un danger, pas d’apprécier les choses de la vie. Apprend donc aux gens à apprécier les choses avec tempérance, plutôt que de leur interdire de vivre.

Citation de Maximvs :  De même le cas d'un adolescent qui au début se sent aimé mais finalement piégé, réfléchis à si tu aurais aimé ça en étant jeune, être à sa place ...  

Tiens alors là il ne s'agit plus de viol ni de trafique de réseau, maintenant même une simple relation en faisant encore généralité. C’est toi qui interprète ça systématiquement, et qui fait voir ça à l’adolescent, se sentant trompé après en ne sachant plus quoi penser, quand des gens comme toi racontent ça. Il y a des gens qui trompent et abusent d’autres gens, dont l’âge, le sexe, l’origine sociale etc ne change rien, ce sont des loups pour les gens. Et d’autres gens qui sont sincères et véritables dans leur vie et action, peu importe l’âge, le sexe ou l’origine sociale. Je sais faire les distinctions, et si j’avais eu une telle histoire avec un mec plus âgé que moi, mais qui m’apporte énormément d’amour et de construction dans ma vie, voir me change complet ma route dans le bon sens, certainement oui que j’aurais grandement apprécié cela dans mon destin, plutôt que les gens qui te mettent des bâtons dans les roues pour t'empêcher d'avancer.

Citation de Maximvs :  Je pense que tu ne saisis pas le côté collectif de la loi et de la justice dans le cadre de la civilisation. Si on agit toujours après la constatation des dégâts, on court à notre perte. C'est à ça que la jurisprudence sert, elle agit à la fois en aval et en amont de la loi. 

Je pense surtout que ta vision parfaite de la civilisation que tu cherches à imposer, chacun bien rangé dans ses petites cases, est tellement à coté de la plaque de la réalité de la vie... D’ailleurs notre pays devient tellement totalitaire (sur plein de plans) que c’est justement pour ça que des gens quittent le pays. La véritable raison des chutes des empires est quand la loi devient toujours plus compliquée des règles de base, et enferme les gens sans distinction ni prise en compte des destinées. Là est la véritable raison et le système coince et s'effondre. C'est comme un gamin que tu enfermes toujours plus, et lui tapes sur les doigts pour un rien, cela s'appelle de la maltraitance, et est tout le contraire de la liberté-égalité-fraternité.

Et cela ne m'étonnes pas qu'à partir d'une simple histoire d'un mec qui pose une question sur un véritable amour éventuel avec un mineur pratiquement majeur, tout le dossier psychose pédophile/réseau/pornographie/enfants/bébés/etc ressort direct en masse.
0

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Maximvs,

Tu confonds le domaine de vie et ses limites.

La prohibition ou l'inhibition d'un "risque aux limites", non seulement ne protègent pas mais généralement aggravent les excès. Lorsqu'on veut prévenir l'excessif on n'interdit pas le modéré, on sécurise les limites, et on prévient les dérives vers les limites.

A toujours vouloir imposer de façon indiférenciée une morale qui en plus est à bien des égards devenue anachronique, tu prends le risque de la faire rejeter globalement, y compris ses cotés positifs.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Maximvs : Tu serais content si je buvais trois vodkas, que ça me rendait violent, que je prenais la voiture et t'écrasais? Ou que j'allais t'agresser parce que je ne suis pas d'accord? Je ne pense pas, et l'alcool serait autant responsable que moi, vu que lui me priverait d'une partie de moi. Donc il faut agir en amont aussi, pas seulement dire : il a fait ça sous l'emprise de l'alcool, mais on a du attendre qu'il le fasse.  

L'alcool ne rend pas violent, il désinhibe. Si tu frappes quand tu consommes de l'alcool, c'est que tu es violent de base, et c'est à toi de ne pas en consommer. L'alcool n'est pas autant responsable que toi, tu es seul responsable. Tu ne vas pas interdire l'alcool aux autres parce qu'il t'encourage dans ta propre violence.
0

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
L'alcool est aussi addictif, même s'il y a des gens plus fragiles aux addictions, que ce soit pour des raisons biologiques ou échapper à leur condition sociale.

En France l'excès d'alcool est actuellement une question de santé publique chez les jeunes, dont la facture tombera tot ou tard dans le futur. Les gens seront peut-etre même en droit, comme pour le tabac, de demander des comptes aux politiques.


Maximvs,
"Après bon il y a des questions assez spéciales qui viennent quand on sait qu'en Afghanistan, et au Pakistan, ça n'entre pas dans l'illégalité (souvent ça vient d'une asymétrie entre les pulsions des hommes et le déficit en population féminine)... Question de vision pour la civilisation aussi - même si la compassion nous fait surtout penser aux victimes..."

L'explication est simple : ce sont des traditions conservatrices de coutumes patriarcales  moyennorientales très anciennes, qui rendent les filles innacessibles aux mecs, et considèrent que seuls les mecs adultes sont des hommes. Les autres sont inférieurs, d'essence non masculine ou pas encore, et ont souvent la peau douce.

C'est la "quintessence" des "vertus conservatrices" que tu défends, mais chez la "concurrence".
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour m'être renseigné en long large et travers pour l'établissement de la charte, je peux te rassurer tu n'es pas considéré comme pédophile la majorité sexuelle étant en France à partir de 15 ans. 
Cela dit l'autorité parentale faisant toujours foi, il faut en effet éviter de faire tout et n'importe quoi. Surtout si le garçon dépose plainte par vengeance quelconque. (on ne peut jamais savoir de quoi demain est fait).

Cela dit, tu peux aussi relativiser sur quelque chose, actuellement 4 ans de différence ça te semble énorme, mais plus on prend de l'âge moins l'écart paraîtra grand. Si dans 4 ans tu dis que tu es avec un garçon de 20, personne ne te regardera bizarrement. 
0

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
"Surtout si le garçon dépose plainte par vengeance quelconque."

Là tu va achever de le dégouter mdr.

Si l'on en croit les témoignages sur les forums ce genre de situation est rare. Les fausses accusations existent aussi entre adultes, et peuvent être poursuivies en justice.

Il y a une forme d'injustice à ostraciser les plus jeunes, une perte de cohérence LGBTi à entretenir des discontinuités générationnelles, mais les plus jeunes ont aussi de bons anticorps antivieux quand ils se sentent méprisés.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui, mais je préfère être réaliste. Ce sont des cas qui existent, et bien souvent on va plus croire le plaignant que la victime réelle. 

Cela dit en effet c'est un cas extrême et rare, et heureusement !
0

auteur anonyme

Anonyme

2 remerciements
je dois avouer que je suis un trouillard, je suis quelqu'un qui fait attention a tous. C'est pour cela que je pose la question, j'ai rompus une fois alors que mon ex et moi avions seulement 2 ans de différance (bon l n'y avais pas que cette raison) mais j'ai pris peur du risque d'avoir des problèmes. Le problème étant que dans ce cas précis, j'ai peur que le "jeune" a qui je parle veuille une relation plus approfondis (si vous voyez ce que  je veux dire) dans c'est cas la, le refus ce ferais obligatoirement alors soit il pourrais insiter ou alors couper les pont, et je ne souhaite aucun des deux cas. Mais voulais le problème est que j'ai du mal a gérer des situation ou la "justice" devient compliqué parce qu'il suffit de rien, surtout que je vis dans une petite ville de rien du tout et que même si il plainte est refusé ou quelque chose dans le genre, j'aurais une étiquette, et je ne le veux pas
0


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit