Vie d'ados/styles qui perdura ou mort?

Evelyna908
Publiée le 15/01/2020 à 05:54
Auteur du sujet

**Bon euh eh bien voila tout et dans le titre...vu que je suis totalement paumé dans un sujet de post autant me lancé avec une qui accroches a quelques souvenirs d'adolescence lol…

avez-vous déjà eu un style en particulier au cours de vôtres adolescences? si oui lequel? emo, punk, rock, métal etc.? Moi perso je suis passé de punk a emo et très franchement j'en garde des

bons moments comme des mauvais Xd pourquoi mauvais? car j'avais le style parfaitement cliché et c'était vraiment affreuxEt sinon a ce stade d'évolution on se cherche souvent et moi c'est ça

que je fessais aussi, je n'avais pas non plus des amis par milliers comme on dit souvent et si bien d'ailleurs les amis ont les comptes par les doigts>. Mais tout compte fait ce style m'est toute autant accrocheurs malgré les années qui ce sont écouler car j'ai eu des bons moments :) .**


#321817

Nitromentis
Modération
Publiée le 15/01/2020 à 09:03

Ah oui, moi mon style c'etait "des fringues qui me donnent pas effet d'être boudinés" car je n'avais pas le choix

Donc j'ai adopté le fameux t-shirt/jean/gilet depuis mes 12 ans, et je porte toujours la même chose car mon corps n'est pas adapté pour le reste des vêtements

Merci, monde de Barbie où tout le monde fait 1m80 et 40 kilos, mais je t'emmerde


 1 vote #321821
Virak
Modération
Publiée le 15/01/2020 à 12:47 - modifié par Virak le 15/01/2020 - 13:49:38

Bonjour,

pour faire bref j'avais dû commencé à changer vraiment de style au moment où j'avais connu un garçon en début d'année de lycée.

Je faisais en sorte de vouloir être comme lui, faire comme lui, de me faire remarquer sombrement. (évidemment ce n'était pas ça qui lui plaisait le plus)

Au final je m'étais assimilé le style gothique qui ne plaisait pas à ma mère qui faisait toujours en sorte d'essayer de jeter certains de mes vêtements. xD

J'avais dû faire en sorte de moins choquer du coup j'étais passé à un style plutôt punk et grunch et qu'ensuite j'avais mixé les trois styles tout en allant souvent au skatepark avec les amis de lycée.

Puis j'avais changé de lycée j'avais dû entamer des coiffures, décolorations, colorations qui ont sûrement dû me rendre un peu emo.

J'étais sûrement le seul à faire ça côté garçon et que je laissais souvent des filles pas indifférentes pour avoir eu des amoureuses, des jalousies.

A la majorité j'avais dû passer par le mode rocker/androgyne selon les périodes/humeurs.

Tout ça laissait penser que j'étais du genre mystérieux, provocant voir instable si je résume mon adolescence et l'après sûrement encore.

" Merci, monde de Barbie où tout le monde fait 1m80 et 40 kilos, mais je t'emmerde "

https://www.youtube.com/watch?v=l8Wd2jad3wI xD Ah ces barbies!


 1 vote #321828
Reglisse
Publiée le 15/01/2020 à 14:00

Coucou,

Je n'avais pas de style particulier étant ado. J'étais un peu ronde alors j'aimais les pantalons élastiqués et les pulls, ou les jupes longues et colorées. J'étais très simple, avec un côté "petite fille" très prononcé. Cela contrastait avec ma très grande maturité psychologique.

Ma coiffure c'était : grosse frange et queue de cheval. Je ne cherchais ni à être féminine ni à être masculine. Je ne me posais aucune question à ce sujet jusqu'à mon entrée dans la vie adulte. Je me contentais de lutter contre ma pilosité dérangeante, même si le combat était perdu d'avance.

Je n'étais pas à la mode : cela ne m'intéressait pas et ma mère ne roulait pas sur l'or, donc nous allions presque uniquement dans des friperies. Elle a d'ailleurs beaucoup culpabilisé parce que les autres élèves me rejetaient. Elle pensait que c'était de sa faute car elle ne pouvait pas m'offrir les trucs dernier cri et les marques. Mais, moi, je ne voulais rien de tout cela. Avec lucidité, je lui répétais que les autres prenaient juste n'importe quel prétexte pour se moquer de moi et me harceler.


 0 vote #321832
Evelyna908
Publiée le 15/01/2020 à 16:47 - modifié par Evelyna908 le 15/01/2020 - 16:48:15
Auteur du sujet

Heyy rebonjours et merci de toutes vos réponses sa fait vraiment plaisirs :) . Et pour ce qui est de l'intimidation sa malheureusement même avec un style tous opposer à la société actuelle il y aura toujours du jugement et harcèlement mais à un moment faut ce dire que se suffit et y mètre un terme.Personne ne devrait ou doit en aucun qu'à rejeter une personne pour sa différentes que ce soit vestimentaire ou de personnes. J'ai déjà fait

l'erreur enfin pas énormissime mais à ma 3ième années au secondaire j'étais mieux entouré niveau amis mais mais j'ai essayé d'intégrer une de mes anciennes connaissances aux primaires il a essayé même de s'intégrer mais on ne lui laissait jamais l'opportunité de dire quoi que ce soit et ce pourquoi?

parce que les autres s'intéressait pas à ce qu'il disait? ou tout simplement aussi qu'en fait les sujets de discussions étaient carrément banale je crois aussi qu'il avait une certaines maturité que mes anciens friends n'avaient pas Lol tous simplement faut pas cherchez plus longs parfois. Sinon dans le

temps de l'an 2000 ça as beaucoup était critiqué par le net les styles Emo, goth mais bon parfois faut savoir faire une part de lucidité et ne pas ce prendre la tête avec sa si c'est juste à cause de l'étiquette qu'on te colle de base c'est carrément stupide s'il faut en arriver là et changer ce que tu aimes

de ce style Xd. Après moi ce n'étais pas juste niveau style mais music, blog, messenger dans le temps ou messenger avec le logo du bonhomme haha.Enfin le plus important je crois la dedans et la ou je veux en venirs c'est surtout ne pas cherchez plus loings mais de çe posé les bonnes questions

sur qui on veut vraiment être pour être en accord avec nous même et surtout d'être bien dans sa peau, être soie-même surtout et peut importes ce que les autres pensents ou dises c'est fuck all comme je dit souvent tant que toi tu est bien avec sa ! :).


 1 vote #321838
Nitromentis
Modération
Publiée le 15/01/2020 à 17:58 - modifié par nitromentis le 15/01/2020 - 17:59:22

concrètement, heureusement que je suivais aucun effet de mode, parce que quand j'étais au collège, c'était la tectonique qui faisair fureur, et très franchement, c'était très con


 3 votes #321840
Eol29
Publiée le 16/01/2020 à 00:48

Perso j'ai plus la panoplie mais j'ai gardé un "look" metalleux, c'est plus un état d'esprit qu'un look ..... Je regrette déjà la mort de mes rangers ... (je dois en racheter mais c'est cher).

Comme quoi un look d'ados peut perdurer dans le temps, se trouver une personnalité et un style très tôt est tout a fait possible !


 1 vote #321867
SuzanneTD
Publiée le 16/01/2020 à 01:14

M'enfin ... y a "style" et style hein^^ (mes patrons sont tous deux métalleux mais pas que)

Je me souviens de cet effet de mode où :

  • les filles devaient porter un string et faire en sorte qu'il dépasse (que d'efforts)^^

  • les garçons à l'inverse devaient baisser leur froc à mi-fesses (y avait-il un message ?!)^^

Toujours est-il qu'à mon offuscation , les deux m'ont répondu : "Maman t'es chiante , t'es plus dans l'coup c'est la mode"

Moi de répondre : "bon d'accord mais y a mode et mode , là vous ne ressemblez à rien . C'est même vulgaire"

On en rit aujourd'hui : d'abord parce que ce mimétisme a pris fin très rapidement et qu'enfin , les effets de mode sont devenus pour eux des exemples pas forcément à suivre .

Quant à moi - sans être en jogging permanent - je privilégie la simplicité et ce depuis toujours :)


 0 vote #321868
Nitromentis
Modération
Publiée le 16/01/2020 à 08:02

Le coup du froc en dessous du cul, c'etait pour faire style ghetto, mais il y avait une vraie signification qu'aucun ne savait: dans les prisons ça voulait dire que ton cul était disponible (vous savez pour quoi faire ;) )

Donc petit conseil mesdemoiselles et autres personnes qui ont malheureusement plus d'attraits féminins que autre: s'il y a un gars qui vient vous """aborder""" et qu'il a le pentalon au niveau du genoux, dites lui que c'est fort aimable de nous proposer son derrière, et que vous avez l'outils qu'il faut, ce genre de personne a la masculinité tellement fragile que si vous lui parlez d'anal, il va détaler comme un lapin


 1 vote #321869
Lindos
Publiée le 16/01/2020 à 10:16 - modifié par Lindos le 16/01/2020 - 10:19:06

"Le coup du froc en dessous du cul, c'etait pour faire style ghetto, mais il y avait une vraie signification qu'aucun ne savait: dans les prisons ça voulait dire que ton cul était disponible (vous savez pour quoi faire ;) )"

Sans être un spécialiste de la chose j'avais cru comprendre que ce sont des lieux où on ne demande pas la permission, même si je peux concevoir que montrer le début de la raie du c** peut faire naître des idées aux mâles en rut, à qui cela sera évidemment reproché ^^

.

Autre style, s'il y a une mode qui m'a toujours stupéfait, c'est bien celle des jeans troués. Quand on sait que dans le monde il y a encore des centaines de millions si ce n'est des milliards qui n'ont rien d'autre à porter que des vêtement troués, à fortiori pour travailler même si ces ventilations sont les bien venues dans les pays chauds, il y a une sorte d'indécence à porter sur soi sa richesse en singeant les pauvres. Usures et déchirures fabriquées artificiellement, évidemment dans des condition de travail non éthiques, et qui finissent par être plus larges que le tissu.

Je sais bien que l’indécence est celle des marques, qui n’ont aucun scrupule à utiliser un coton qui épuise les ressources en eau au détriment des cultures vivrières, éreintent les paysans (récolter le coton à la main est physiquement très dur), faire travailler des couturières sous-traitantes dans des conditions impossibles pour un prix scandaleusement bas, faire teindre les tissus en polluant l’environnement, faire user et trouer artificiellement dans des conditions de travail non éthiques, pour finalement les revendre jusqu’à dix fois plus chers que le prix d’achat et gagner encore de l’argent pendant les soldes.

Mais tout de même, quelle est l’éthique de cette société qui rachète du coton de mauvais qualité toutes les semaines, et s’habille en haillons pour faire style ? Haillons fabriqués par des personnes à la limite de la survie, et qui ne seraient plus très loin d’être en haillons si les pauvres n’avaient pas eux, la décence de s’habiller le plus proprement possible. Quelle est cette société où les plus malins s’enrichissent en transformant les gens en consommateurs pitoyables ?

Cela a notamment pour conséquence que rechercher un vêtement de qualité, dans un tissu de qualité, cousu de façon fiable, et fabriqué de façon éthique, coûte un bras dans un pays riche comme le notre. Cela ne s’est jamais vu dans le passé, et est un signe de paupérisation. Vendra inévitablement le jour où les gens devront s’habiller avec des trous qu’ils n’auront pas souhaité (pour commencer les retraités des prochaines décennies, mais pas que).

Excusez cette petite saute d’humeur, mais les modes atteignent parfois des sommets de médiocrité, et surtout d’indécence ^^


 0 vote #321873
Virak
Modération
Publiée le 16/01/2020 à 11:23 - modifié par Virak le 16/01/2020 - 11:35:46

Avec le temps pour trouver des tissus de qualité, les tuto et bien sûr les ateliers pour apprendre à travailler le tissu pour en faire des vêtements soi-même sont plus appréciables que de s'acheter des vêtements souvent bas de gamme.

Reste encore d'avoir l'oeil, le toucher pour détecter ce qui est bon et ce qui ne l'est pas.

Par expérience et le vieillissement, il est mieux de porter des vêtements que l'on fait soi-même avec les fils, aiguilles, boutons, rubans ou même avec sa propre machine à coudre.

Je ne suis pas fan non plus des trous et ce qui est indécent pour le coup aussi. ( Je n'aime pas les courants d'air lol étant frileux)

Et c'est très bien que des gens n'ont pas besoin d'avoir plein de vêtements, tant que c'est propre.

Attention il y a aussi des merceries qui sont aussi des charlatans.

Si certains saluent la dimension non-conformiste de créations totalement affranchies des codes traditionnels de la mode, d’autres ironisent avec délice sur l’aspect disproportionné des lubbies arty d’une poignée de créateurs qui se coupent clairement des « vrais » gens.


 0 vote #321876
Nitromentis
Modération
Publiée le 16/01/2020 à 11:31

l'univers du prêt-à-porter n'a jamais été bénéfique pour la population de toute manière, dès qu'on sort du gabarit de base, y a rien qui nous va

Donc le sur-mesure et le fait-main sont de mise, bien que ça soit plus cher malheureusement :/


 1 vote #321877
Virak
Modération
Publiée le 16/01/2020 à 11:53 - modifié par Virak le 16/01/2020 - 12:17:28

Tout devient cher, on demandera aux générations d'avant ce qu'ils en pensent.

Moi ça va je trouve je fais bien + de choses que d'acheter déjà conçu.

Même ne serait-ce de vouloir faire des croquis de mode sur du papier au crayon/stylo/marqueur est devenu plus cher comparé à avant. 😅

Heureusement il existe le dessin graphique pour faire plein de créations de vêtements.


 1 vote #321878
Membre désinscrit
Publiée le 16/01/2020 à 12:22

Lindos devient dur... Avec de la mode.

Perso, jamais j'achèterais des vêtement troué, jamais osé porter au boulot, le directeur va me demander de rentrer et changer. Sur ce je suis pour une fois d'accord avec toi, il faut être présentable.

Par contre, ça m'arrive souvent des jeans troués au niveau des racine cuisse, ça ne me gêne pas si je ne le porte au boulot. Ça aere. Indécence je ne vois pas ce souci . Je porte ce que j'ai, je suis pas victime de mode, le jugement c'est les autres, rien à fxxtre, pas mon problème.

Sinon Lindos fabriqué dans un pays riche ne veux rien dire par rapport à la qualité. Mes sous vets aussibum made in Au ne tiennent pas plus de 3 mois. Les fils se détachent tous seuls. Alors, les sous vets de sport made in China, m'ont accompagné depuis 1 an et demi, zéro défaut. Ah oui, pt être la Chine est plus riche que Australie un point de vue économique. Oui t'as raison. Mais les salariés ne sont pas payé le même à l'heure.

Pour info: 100?s jeans sur le marché sont issus du cotton OGM. Si vous voulez pas ça, acheter vêtements cotton bio. Perso, je m'en fiche. Un jeans dure un an c'est déjà bien, niveau cuisse, ça dechir toujours.

#321879
Reglisse
Publiée le 16/01/2020 à 12:37

Bravo à celleux qui font leurs vêtements !

Mais ce n'est pas donné à tout le monde.

J'ai fait mes rideaux à la machine. Quelle souffrance ! On me dit que c'est bien mais je vois à quel point ma couture est perfectible !

Je répars aussi quelques fringues mais le résultat est rarement à la hauteur de mes espérances. J'ai aussi essayé de faire des sous-vêtements en suivant des tutos, mais je suis trop mauvaise en couture pour que ça ressemble à quelque chose. C'est tellement décevant que j'ai de moins en moins envie de m'embêter. (Ma mère est une très bonne couturière mais je n'ai pas réussi à apprendre par manque d'intérêt).

En plus, chez moi c'est très petit. Donc, la machine, le fil et les tissus (qui viennent de je-ne-sais-où) sont accessibles uniquement si je me mets en mode spéléologie et déblayage d'une montagne d'affaires. Après, il faut aussi vider toute la table et que mon ami parte dehors ou monte sur le lit. Bref, ce n'est pas pratique.

Enfin, je n'y prends aucun plaisir. Je vis la couture comme une corvée et une perte de temps.

J'achète des fringues neuves (en partie éthiques venant du Népal et d'Inde) et d'occasion. Ce n'est pas l'idéal par rapport aux conditions de travail et à l'écologie, mais…


 1 vote #321880
Lindos
Publiée le 16/01/2020 à 14:12 - modifié par Lindos le 16/01/2020 - 14:13:44

"fabriqué dans un pays riche ne veux rien dire par rapport à la qualité. Mes sous vets aussibum made in Au ne tiennent pas plus de 3 mois. Les fils se détachent tous seuls. Alors, les sous vets de sport made in China, m'ont accompagné depuis 1 an et demi, zéro défaut. Ah oui, pt être la Chine est plus riche que Australie un point de vue économique. Oui t'as raison. Mais les salariés ne sont pas payé le même à l'heure."

La Chine est en maintenant capable de faire à peu près toutes les qualités, alors que cela n'était pas le cas il y a quelques dizaines d'années (cela fâche d'ailleurs beaucoup les US lol).

La politique des importateurs et marchands consistant à acheter toujours plus bas pour vendre toujours plus cher, conduit pour les vêtements en tout cas, à commander de la mauvaise qualité. D'ailleurs de moins en moins en Chine où le coup de la main d'oeuvre augmente, et de plus en plus dans des pays pauvres ou misérables.

Je ne connais pas la situation de l'Australie, mais dans les pays occidentaux, le frein à de la qualité n'est plus seulement le prix de l'heure travaillée, c'est aussi devenu la qualité de la formation et du comportement des employés. Des pays comme la France, et même plus surprenant l'Allemagne qui avait une tradition de formation professionnelle de haut niveau, manquent cruellement de gens qualifiés, dont beaucoup partent a la retraite. Et ne paient pas les jeunes, qui ne veulent plus ni savent faire le taffe. Cela atteint en France des domaines aussi stratégiques que les centrales nucléaires.

Ce que tu décris est donc "logique".

L'étape ultérieure sera une augmentation de la qualité, des prix et du cout de la main d'oeuvre en Chine, qui devra compter sur son marché interieur car les Trump vont sans doute se multiplier partout. Mais elle devrait pouvoir percer dans des domaines a haute technologie tels que aeronautique, nucleaire, ferrovière, etc, à condition de ne pas relacher la qualité de sa formation, et surtout l'employabilité des gens.

Pour l'instant ça marche, par exemple la Chine vient de remporter le concours international de la meilleure baguette de tradition française. ^^. Cela ne me surprends pas, c'est maintent souvent au Vietnam, au Japon ou en Chine qu'on mange les meilleurs pains et viennoiseries, pour l'instant faits avec des farines occidentales, mais peut-etre pour plus longtemps. Ce qui est bon contient du temps qui se fait rare.

Bref tu disais que pour une fois nous sommes d'accord, c'est bien possible, mais faudrait pas que cela devienne une habitude mdr ^^

...

Quant-à coudre ses habits soi-même comme le faisaient les gens à la fin de la guerre, faudrait vraiment que l'économie soit tombée bien bas. Cétait une tradition millénaire qui s'est éteinte avec les dernières minorités tribales au XX siècles, qui produisaient tout depuis le fil jusqu'au tissage puis vetement. Essentiellement un taffe de femmes à la lueurs des bougies. A mon avis les femmes vont jamais vouloir recommencer ^^


 0 vote #321888
W0nderwOOman
Modération
Publiée le 16/01/2020 à 15:37 - modifié par w0nderwOOman le 16/01/2020 - 15:40:01

Plus au lycée qu'au collège - où quelqu'un m'a dit une fois : "regarde ce que tu portes, c'est de la merde !!" - j'affectionnais le style "streetwear" à l'américaine, sûrement à cause de la musique que j'écoutais (soul/rnb/hip hop, En Vogue, Arrested Development, Naughty by Nature...) et je vénérais par dessus tout les baskets, de différents styles. Je léchais les vitrines de boutiques qui vendaient des fringues bien au-delà de mon budget. Même si je n'achetais rien, je trouvais ça trop cool ! Pourtant, j'avais l'impression que beaucoup de fringues en magasin ressemblaient à des panneaux publicitaires. Ce qui ne m'a pas empêchée d'avoir mes marques préférées, surtout celles qui pour moi avaient du style et une griffe bien plus discrète que je pouvais reconnaître de loin. (clin d'œil @Gargantua : aucune marque citée :P)

De mon adolescence, j'ai gardé, entre autres, les baskets. C'est intemporel et intergénérationnel. Je ne porte plus de "streetwear" et me suis accomodée du combo casual jeans/baskets pour tous les jours - non déchiré de préférence, comme Virak je suis frileuse ^^

Malgré les conditions de travail des nombreux·ses anonymes des pays du sud de tous les secteurs de l'industrie textile, j'apprécie quand même la culture sneakers. Bien qu'aujourd'hui je ne lèche plus les vitrines et je réfléchis plus avant d'acheter quelque chose.

Sincèrement, ça me fait plaisir de voir dans le métro ou dans la rue, des daron·ne·s, ou devrais-je dire plutôt des gens de mon âge et plus même ^^ toujours aussi fidèles à leur paire de baskets, même le temps d'un week-end. J'adore aussi voir des jeunes avec des baskets vintage. Je trouve ça excellent, car à leur âge, je ne me voyais surtout pas porter les "baskets" (vraiment entre guillemets) de mon prof de maths de 5ème... 🤣

*c'est bien le sujet d'origine, n'est-ce pas ? :-)


 1 vote #321890
Membre désinscrit
Publiée le 16/01/2020 à 16:33

Tu peux remonter encore plus longtemps, j'ai vécu 25 ans la bas. pour te dire, les vetements que j'ai achété la bas à l'époque , les doudounes , les jouets, ne se déchire pas, ne ce casse pas. J'ai encore chez moi la bas un football que mon cousin m'a offert quand j'avais 5 ans. donc, la qualité n'a rien à voir la dedans. En plus on travaille dans la qualité, tu devrait savoir c'est quoi la qualité et comment y parvenir.

ça c'est pas aux chinois de reprocher. ce fut le début quand les chinois fabriquait à moule, quand les importateurs donnent des CDC , et auparavant conceptionner les produits. à ce jour, il prends directement depuis la catalogue des fabriquants chinois. Volume, MOQ, Délai, Prix . ils ne connaissent ni le marché, ni le forcast. les acheteurs ne sont pas les techniciens, ils ont objectifs à atteindre, c'est tout.

une part, les pays comme TK, banaladesh , indochinois ont encore de marges, d'autre part, dans les usines en Chine, cela sert à rien de travailler comme avant, car il suffit qu'il vend son terrain ou son appart à l'état, il gagne une somme que toute sa vie n'aurais pas eu.

Faux, ça c'est des préjugiés, c'est des merdias qui te donnent cette idée réçue. La manque de formation, et le training , ou la succession de savoir faire est le même constat partout dans le monde, pas qu'en Europe. la ou tu travaille tu donnes des formations sur sécurité industrielle, et ce n'est pas pour rien, le process nécessite une formation pertinante et efficace, je pense peu d'entreprise peuvent l'échappé. Après quand le process évolue, les machines automatiques sont la, quand les prestataires sont plus performants, il faut passer à d'autre choses. C'est aux employées de chercher les points à améliorer pour lui -même, non imposé par l'entreprise. Je suis féignant, mes amis qui ont le double salaire que moi, passe le soirée à apprendre des nouvelles techonologies, gagner un concours ou avoir un certificats, ce sont des bagages supplémentaires pour son future , en terme de carrière et rémunération. Tout cela est par la pure volenté de la personne. Qui ne tente pas les bras, n'a pas de chocolat.

comment les noichis sont developpé aussi rapidement, dans les domaines tu cites ci dessus, la presse occidentale disent que c'est grace à mondialisation etc que la chine a une si belle economie. Mais reflechis avec orteil même pas avec le cerveau, la machine à imprimer des billets sont en Chine, mais pas USA. la chine a sa stratégie de developpement du paysage economique. vendre des produits pour l'export c'est ce que vous voyez, quand vous lisez des journaux en mandarin, tu saura peut etre beaucoup plus de choses, surtout quand il annonce le gouvernement à injecter des miliards dans le marché. Trump avec sa guerre commerciale ne change pas la donne, les communistes chinois savent dépuis très longtemps comment tirer les profits de son marché intérieur.

pfff, au travail, j'exporte des produits viennoiseries et boulangeries de l'europe vers l'asie. J'avais gouté leur pain et viennoiserie, le gout est différent, et pas si bon que ça. mais si tu compare un concours ou tout le monde faire pareil, s'ils ont gagnés, ça veut dire seulement que le chef est fort. mais tu peux pas généraliser en disant que les produits la bas sont meilleurs . tu aimes les croissants du fat blend ? tu aimes les baguettes 'tradition" briochée , même vanillée ?

du coup ?

#321891
W0nderwOOman
Modération
Publiée le 16/01/2020 à 16:47 - modifié par w0nderwOOman le 16/01/2020 - 16:53:47

Sincèrement Lindos, et Gael, je vous aime bien.

Les digressions raisonnables sont généralement acceptées, mais là vos débats n'ont plus rien à voir avec le topic initial d'Evelyna908.

Rappel du sujet :

Vie d'ados/styles qui perdura ou mort?

Merci :)

Aujourd'hui, je culpabilise un peu d'avoir fait la gueule à ma mère pour une paire de chaussures qu'elle n'avait pas pu m'acheter, quand j'étais au collège.

Comment je te comprends !!


 1 vote #321892
Membre désinscrit
Publiée le 16/01/2020 à 17:29

Hello Wonder,

Je t'aime bien aussi.

Sorry, je crains tjs le hors sujet. J'ai fait attention. La prochaine fois je vais lui répondre tout en restant sur le sujet principal.

Sinon, perso quand j'étais ado, l'école nous forcait l'uniforme. C'est à la fac où je commence à m'intéresser à l'habille.

J'aime pas trop suivre la mode, je me souviens une époque où tous les garçons font boucler leur cheveux. Oui oui, c'est vrai, certains ont même colorer en blond. C'était bizarre à voir. Tout le monde se projecte comme des danseurs k pop. Des jeans ultra slim, et pour y porter, fait perdre 10 kg, avoir des jambes aussi fines qu'une baille était la mode. Ça m'a seulement donné une impression de mal nutrition que cool.

Mon style casuel depuis tout petit est "australiens en vacances" , les tongues, short en baggy ou dessin cocotier , un t-shirt plus ou moins provocateur . Même ce jour, j'adore ça. Les tongues et moi sont inséparables. C'est dans mon sang. Je peux aller chez les amis en cette tenues en été. En hivers, je suis pas trop pijama, je préfère toujours les tongues et short mais un pull capuchon. J'ai une pair de tongues au boulot a l'instar des bottes de sécurité. En été 2015, javais porté des pantalons courts, et je porte des tongues dans le bureau. le directeur m'a alerté.

À part cette incident, au boulot, je suis plutôt style tout le monde. de part ma culture, j'aime pas gris, brun et noir. Mais le rouge, blue Claire et jaune. Ça m'arrive au boulot de porter une doudoune rouge fluo, ça passe, jsuis pas flashé. A l'ocassion jessaie de provoquer la réaction en portant des tenus traditionnels, gros succès.

#321893
Membre désinscrit
Publiée le 16/01/2020 à 18:03

Adolescent, mon style était couleur mur, style général soviétique, les décorations en moins. Surtout passer totalement inaperçu. Rien à voir avec les ados de l'époque, ni d'aujourd'hui, bien qu'une mode puisse être à la fois un moyen de se distinguer et de se fondre dans un groupe.

#321896
Kendany
Publiée le 17/01/2020 à 14:33 - modifié par Kendany le 17/01/2020 - 14:51:14

Quand j'était ados je n'avais pas vraiment de styles précis. Mais j'avais quand même des fois une combinaison de vêtements qui pouvais faire un peu skater sur les bords. Même si la plupart du temps c'était assez banal et classique. Sinon quand j'était au collége c'était un peu la mode des mécheux. Et bien évidemment j'ai eu cette épouvantable coupe du démon. 😱 Quelque part c'était un peu en adéquation avec la musique que j'écoutais aussi.( Linkin park, Ramstein, Systeme of à down, Red hot chili peppers, Avenged sevenfold, Slypknot, Iron maiden, Escape the fate, etc...... ) Donc bon voilà. Heureusement que je n'avais pas de skyblog ni de Facebook à cette époque. Car le simple fait de voire certaines photos de moi pendant cette periode me fout dans un état de malaisance assez éxtrème. Je pense que c'est comme ça pour beaucoup de monde en faite. C'est un peu comme un retour de boomerang. Plus on est "looké" ados et plus grande sera le malaise et la honte une fois adulte. Surtout si on tombe par hasard sur ses anciennes photos. Enfin bon de mon côté je ne m'en tire pas si mal que ça. C'était surtout mon anciennes coupe de cheveux qui me fait honte maintenant. Mais vestimentairement je ne m'en sort pas trop mal encore. D'ailleur je me demande si des membres du forums ont encore leurs anciens skyblog ou facebook de quand ils étaient ados.

Sinon je me suis senti beaucoups moins seul quand j'ai cette vidéo.

https://youtu.be/2i_F-GRA1ZE


 1 vote #321936
KeiJapan
Publiée le 19/01/2020 à 09:28

À mes 12 ans, je portais beaucoup de jogging car mes parents disaient que ça coûtait cher les vêtements, donc j'avais gardé la moitié de mes vêtement troué pendant 3 ans. Je détestais mes joggings car je n'aimais pas ce style (toujours noir blanc gris). De mes 13 à 14 ans, j'ai laissé les joggins pour un style plutôt classique avec un peu de couleur.... sauf que je paraissais trop adulte (peut-être limite fayot en y repensant). Cependant je me trouvais banal. De mes 15 à 17, j'ai fais ma transition vestimentaire vers un style un peu plus gothique, avant de changer pour un look un peu fashion rock, puis plus plus tard, punk fashion. J´avoue que je voulais voir d´autres styles vestimentaires car ça m´intriguait beaucoup. :)

Maintanenant, je n´ai pas de mots pour qualifier mon style vestimentaire, juste que ça me représente. :)


 1 vote #321995
Evelyna908
Publiée le 24/01/2020 à 13:27
Auteur du sujet

Je suit d'accord avec toi durant mon adolescence j'ai eu aussi droit a la frange sauvage... et c'étais vraiment afreux car j'avais un oeil de cacher aussi 😆 . D'ailleurs je me demande comment encore je fesait pour voir de un seul oeil.... c'étais vraiment grâve de savoir que il y avais d'autres moyens de paraître beaucoup mieux avec cet coupe...mais moi c'étais 0 effort LOL.


 1 vote #322445
Kendany
Publiée le 24/01/2020 à 13:45

va savoir. A cet âge on a pas toujour le recul sur les choses. Enfin bon l'adolescence c'est souvent la période des "premiére fois". Pour le meilleur. Et pour le pire.


 0 vote #322447