Débat LGBT - un même combat ?

Membre anonyme
Publiée le 21/08/2018 à 17:19

Est-ce que selon vous, les différentes composantes du mouvement LGBTQI+ doivent mener une "lutte" identique pour se faire accepter dans la société ?

Je me pose la question car j'ai du mal à associer la quête d'acception des LGB à la quête d'acception des transsexuels.

Dans mon esprit, le LGB-isme est relatif à la vie amoureuse et sexuelle d'une personne tandis que la transsexualité concerne le genre de la personne.

"Accepte-moi en tant qu'homme aimant un homme (et peut-être aussi les femmes) ou femme aimant une femme (et peut-être aussi les hommes)"

est à mes yeux différent de

"accepte-moi en tant qu'homme (malgré mon aspect de femme) ou en tant que femme (malgré mon apparence d'homme)."

Qu'en pensez-vous ?


David37
Publiée le 21/08/2018 à 18:07 - modifié par David37 le 21/08/2018 - 18:08:14

Bonjour,

Je pense que chaque individu sur cette planète doit toujours mener une bataille plus ou moins vigoureuse pour se faire accepter comme tel vis à vis de la société dans sa façon d'être, de penser, de faire et d'aimer.

Les homosexuels sont victimes de l'homophobie, les transexuels sont victimes de la transphobie. A l'origine, le même combat : "Se faire accepter".

Membre anonyme
Publiée le 21/08/2018 à 21:19

hellow

Je pense que la lutte principal de LGBTQI+ c'est : acceptez nous, nous sommes des humains comme vous ! Nous devrions avoir les mêmes droits.

Donc ce n'est pas une lutte qui concerne seulement l'orientation sexuel, selon moi

Wirinel
Publiée le 21/08/2018 à 22:23

Salut,

Comme le disent David et Ulfoa, le combat est similaire dans cette notion d'acceptation. Mais j'ajouterais qu'en plus il est similaire dans l'intimité de la différence! Qu'on soit LGB, Trans, QI ou Agenre, c'est en nous qu'il y a une différence, et cette différence est impossible à faire comprendre à quelqu'un qui ne la ressent pas. Les hétéro-cis doivent juste l'accepter et nous considérer en tant qu'humains.

Il était question d'ajouter une bande noire pour symboliser le racisme et l'intégrer au combat LGBT, mais pour moi ce serait une erreur car le racisme est une différence extérieure, et qui cause de la haine et de l'indifférence chez certaines personnes. Alors que les LGBTphobes ressentent d'abord de l'incompréhension et du dégoût!

En tous cas c'est la façon dont je le comprends.

Membre anonyme
Publiée le 22/08/2018 à 17:19

Le combat consiste effectivement à se faire accepter; mais le combat peut-il être le même dans la mesure l'objet d'acceptation n'est pas le même ?

Justement, comme le dit Wirinel, il a été question d'intégrer la lutte contre le racisme dans le mouvement lgbt.

La lutte contre le racisme consiste à se faire accepter en tant que personne ayant une autre culture/couleur de peau ; mais les moyens de lutter contre ce phénomène me semble totalement différents.

Pour moi, cela me semble totalement incensé dans le sens où le mouvement LGBT s'adresse principale à un public extrensèque à la communauté lgbt (bon, ne soyons pas naïfs l'homo-bi-transhpobie existe aussi au sein de la communauté lgbt) tandis que la lutte contre racisme s'adresse à tout le monde (en somme).

David37
Publiée le 22/08/2018 à 17:36

Bonjour,

Mais l'objet d'acceptation n'est peut-être pas le même, mais avant tout on parle de différences que la société n'accepte pas et qu'elle devrait accepter sans discuter. Toute différence, qui est jugée comme telle par la société, de n'importe quelle nature qu'elle soit ne devrait pas être perçue ainsi et personne n'aurait à mener un quelconque combat.

Membre anonyme
Publiée le 22/08/2018 à 18:01

Sans être forcément Trans, beaucoup d'homos ont également un malaise par rapport au genre..

Certains homos ont fait leur transition (L'humoriste Océane Rose Marie, devenue «Océan» très tard dans sa vie)

D'autres non, mais se sont posé la question (L'actrice Ruby Rose, Christine and the queens..)

Donc je pense que transidentité et homosexualité peuvent être liés

Membre anonyme
Publiée le 22/08/2018 à 18:11 - modifié par lauran le 22/08/2018 - 18:12:07

Pas faux.

Hors sujet:

Je me suis toujours demandé si le fait de ne pas s'accepter en tant qu'homosexuel(le) nourrissait, d'une certaine manière, la sensation d'être de l'autre genre.

Lunik
Publiée le 22/08/2018 à 23:41

Un homme homosexuel qui ne s'accepte pas aurait plus tendance à s'identifier au genre féminin ?

Est-ce ça la question ?

Si c'est ça, je pense que non, pas nécessairement (pour les hommes).

Un homme peut exagérer sur ses attitudes pour que ça ne se voit pas, quitte à parler de filles..."Faire trop l'hétéro".

Pour les lesbiennes, je ne pense pas que ça soit comme ça.

Une chose est sûre, beaucoup de filles lesbiennes se masculinisent.

On dirait "un must-have" quand elles font leur coming out. Tellement que ça "met de côté" les filles qui le sont pas ou moins. Elles sont souvent associées à des hétéros ou des bi. Cela sous-entend que le genre guide vraiment les gens.

De manière générale, les personnes homosexuelles vivent des instants liés à la transidentité.

À chacun d'entre nous de voir ce qui nous correspond le mieux =)

Membre anonyme
Publiée le 23/08/2018 à 01:44

C'est juste historique. Dans les années 60, quand il n'y avait pas autant de sensibilisation sur la transidentité comme maintenant, beaucoup de transgenres passaient par la case "cisgenre homosexuel" avant de découvrir leur véritable identité, et se liaient d'amitié avec les LGB locaux. Les amitiés restaient ensuite, vu qu'à l'époque que tu sois LGB ou T, tu étais tout aussi mal considéré et dénigré. Les non hétéros et les transgenres se sont unis en un front unique de combat pour l'égalité et la dignité, la reconnaissance de leur orientation sexuelle et leur identité de genre.

Malheureusement maintenant les LGB ont tendance à laisser tomber un peu le T. Alors que je pense que l'alliance est loin de ne plus être d'actualité, au contraire. On a vu comment La Manif Pour Tous, en 2012, est passée de "contre le mariage gay" à "contre le gender" (whatever that means) en un battement de cil, montrant que dans la population générale, il y a une continuité entre les deux, il y a un pont entre l'homophobie et la transphobie.

De plus, le T a beaucoup oeuvré pour les LGB, je pense qu'il est normal de rendre l'ascenseur ou du moins, de ne pas les laisser tomber dans leurs combats.

Lindos
Publiée le 23/08/2018 à 07:58 - modifié par Lindos le 23/08/2018 - 09:32:32

Les trans commencent tout juste à être visibles en France alors que c'est le cas depuis longtemps dans d'autres pays (parfois des millénaires), et à avoir des droits, ce n'est pas le moment de les laisser tomber.

De plus même si plus nombreux les gays sont eux aussi une minorité, les minorités ont intéret à s'allier si elles veulent peser un peu sur l'évolution de la société.

Se souvenir que les droits et l'égalité ne sont jamais acquis pour toujours, ils peuvent se perdre en quelques mois.

Yotuel
Publiée le 15/09/2018 à 02:08

Le lien entre les LGB et les transgenres vient du fait aussi qu'on a aussi un peu les mêmes "ennemis". Les homophobes sont en général transphobes et inversement. Les haines homophobes et transphobes viennent des mêmes personnes. C'est en partie pour ça que les LGB et les trans luttent ensemble. De plus, l'homophobie chez les transgenres et la transphobie chez les homos ne sont pas significatives.

Par contre le lien entre la lutte contre le racisme et contre les LGBTphobies est moins évident. Il y a une homophobie/transphobie chez une partie des personnes victimes de racisme et il y a du racisme dans un partie des LGBT qui rendent difficile voir imposible la convergence de ces luttes. Sans parler du fait qu'il y a des racistes gay-friendly et des LGBTphobes anti-raciste.

Sur le fait que les LGB abandonnent les trans, déjà les lesbiennes et les gays se sont abandonnés mutuellement après le mariage pour tous. Maintenant, il y a d'un côté les gays qui luttent pour la GPA et de l'autre les lesbiennes pour la PMA.

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 10:19 - modifié par desiles54 le 16/09/2018 - 09:22:46

+1

On parle beaucoup de transphobie de la part des gays et lesbienne! A ce sujet j'aimerais faire une petite remarque.

Je me suis fait traiter de transphobe, par une mtf non opéré, parce que j'ai refusé ses avences. D'après elle j'étais obligé de faire abstraction de son sex et voir que son côté femme!

Désolée mais dans ce cas je ne serais pas lesbienne! Et ce n'est pas de le transphobie!

Si une femme hétéro ne veut pas de moi , ça ne fait pas d'elle une lesbophobe.

Et je ne suis pas la seule lesbienne qui a subi ce genre d'histoire! Je pense que beaucoup crie au transphobie là où il y en a pas!

C'était juste une parenthèse, un peu hs. Mais je trouve qu'il est important d'en parlé.

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 13:21

le pire selon moi etant le fait que tu sois OBLIGE d´etre pour tout ca si tu as le malheur de faire parti du groupe... si tu es lesbienne par ex, c´est une evidence pour les gens que tu dois etre pour la transexualite...

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 13:59

@ Cair 5555 ben en fait un peu quand même puisqu'ils et elles se sont battues à tes côtés pour que tes droits s'élargissent.....

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 14:24

ya des choses qu´on sait pas controler, et pour ma part ya un gouffre entre homosexualite et transexualite.

je trouve triste d´etre moralement oblige de defendre qlq1 simplement parce qu´il a fait de meme pour nous, peu importe l´idee derriere.

donc je prefere rester neutre.

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 17:35

Personnellement je ne trouve pas cela triste j'appelle ça l'échange mais bon... Et oui une mtf qui est attirée par une femme est une lesbienne potentielle qu'elle soit opérée ou non, qu'elle ne soit pas à votre goût je peux comprendre par contre lui renvoyer son organe génital à la figure je trouve ça très bof... c'est comme les lesbiennes qui rejettent les femmes bisexuelles sous pretexte de fidélité ou autre. Voilà fin de la parenthèse...

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 19:21 - modifié par desiles54 le 16/09/2018 - 09:23:59

Ce n'est pas jeté l'organe sexuel à la gueule. Quand tu est lesbienne, tu n'est pas attiré par les hommes! Donc d'après toi, une lesbienne serait obligé de sortir avec une personne qui a des organes masculin? Faut réviser la définition de lesbienne!!

En plus de ça, personne n'est obligé de sortir avec personne!

Franchement faut être con pour sortir une débilité pareil.

Autant nous obliger à sortir avec des hommes!!

J'ai une ami transgenre mtf, qui heureusement comprends mon point de vue.

Maintenant on va aussi sortir la carte de la biphobie!!! Si une personne ne veux pas de relation avec une autre personne, elle en a le droit!!

Si une femme hétéro ne veut pas de moi, elle n est ni lesbophobe ni raciste! Faut redescendre sur terre.........

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 19:25

Refuser leurs avances n'est pas transphobe, mais les accorder au masculin l'est. Ce sont des femmes, c'est insultant de les considérer comme des hommes.

Et je ne parle même pas de tes paragraphes sur les organes génitaux, être attiré par les hommes ce n'est pas être attiré par les pénis, et les femmes par les vulves.

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 19:28

Moi je me bat avec eux. Ils et elles ont le droit de vivre la vie qu'ils et elles ont choisi! Je n'est absolument rien contre!

Le seule souci c'est que certains te traite de transphobe parce que tu ne ressent pas d'attirance!

A part ça, pour moi le combat est le même!

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 19:32

cette personne peut bien se conciderer lesbienne, elle m´aura jamais dans son lit, et j´en doute qu´elle aura une lesbienne... et elle peut bien me voir comme une personne intolerante ou je ne sais quoi je m´en fiche... eh oui je suis desolee mais je serais obligee de lui renvoyer son organe genital et son apprence à la figure parce qu´une lesbienne aime les femmes.

et je rejoins desiles54

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 19:34

J'ai bien dit "ELLE", donc lis avant de répondre.

Je ne vais pas vous expliqué pourquoi en tant que lesbienne, je ne suis pas attiré par une personne qui a des attribu masculin! Continuez à cherchez la petite bête, je n'ai pas le temps pour les conneries!

Alors, allez demander aux hétéros, pourquoi ils ne sont pas attiré par les personnes du même sex?? Ahh oui, ils sont tous homophobe!

Allez je vous laisse dans vos bêtises!!!

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 20:06

"et je ne parle même pas de tes paragraphes sur les organes génitaux, être attiré par les hommes ce n'est pas être attiré par les pénis, et les femmes par les vulves"

Les organes dis séxués font parties intégrantes au jeu de la séduction... On est pas attiré que par un pénis ou une vulve mais cela compte.

Les gays parlent de bites , les femmes hétéros entres elles pareil, de la couleur, de la taille et de l'épaisseur.

Si cela ne comptait pas on serait tous bi ou pan, ce qui n'est clairement pas le cas.

Yotuel
Publiée le 15/09/2018 à 20:39 - modifié par yotuel le 15/09/2018 - 20:45:29

Je pense que de se faire traiter de transphobe dans ce contexte doit pas être agréable pour rester soft.

Je pense que c'est complétement hors sujet de traiter quelqu'un de transphobe, d'homophobe, de raciste etc dans le domaine des relations intimes (sexuelles, amoureuses etc). Par exemple, on va jamais traiter de misogyne les gays parce qu'ils sont pas attirés par les femmes. Il y a des personnes qui sont attirées sexuellement soit par les blacks, soit par les asiatiques etc et c'est pas pour ça que c'est des personnes racistes.

Il faut dire ce qui est: cette position est largement minoritaire aujourd'hui. Le pénis est un attribut masculin et la vulve est un attribut féminin pour une majorité de personne y compris pour les transgenres qui veulent se faire oppérer pour avoir l'attribut souhaité. Je suis assez d'accord avec CeliaJones.

Perso, rien n'est "éliminatoire" chez un mec (une personne est un ensemble de "choses" pour moi) donc je peux tout à fait être attiré par un mec trans non opéré (donc avec un vagin pour faire simple) mais je peux comprentre les personnes qui ne soient pas attirées par un mec avec un vagin ou une fille avec un pénis. Ce qui touche aux attirances sexuelles est assez intime.

Bref, je pense qu'il y a une diversité d'opinions et de sensibilités sur ces sujets et que c'est aberrant de traiter quelqu'un de raciste, transphobe etc pour ses attirances sexuelles. Pour rappel de nombreux militants homophobes de LMPT traitaient les gays de misogynes pour leur non-attirance envers les femmes...

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 20:53

Peux t on dire ce que l'on pense sans se faire traiter de débile ou de conne svp ?

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 21:19

Ce qui différencie un homme d'une femme, ce sont belle et bien les organes génitaux. On pourra dire ce qu'on veux, ça a toujours été le cas!

Venir dire qu'une lesbienne doit faire abstraction des organes génitaux masculin, c'est stupide et lesbophobe! Et c'est très loin d'être tolerant!

Et oui....quand une personne dit des conneries, je la traite de conne! CQFD

Et encore, je reste poli!

Lindos
Publiée le 15/09/2018 à 22:36

Les gays ou lesbiennes du XX siècle luttaient pour l'acceptation des différences et contre les exclusions, notamment sexuelles et de genre.

Pour commencer ils ou elles ne se fixaient à priori pas d'autre limite au lit que leur excitation sexuelle, et luttaient ainsi à leur façon contre le racisme.

Depuis, dans l'objectif de lutter contre les exclusions, la mode est devenue de nier des différences qui pourtant pourtant sautent aux yeux, et ne font pas nécessairement sauter au lit.

Oui il existe des gays racistes, xénophobes, mais personne les oblige à coucher, et si ils ne sont pas capables d'être solidaires des gays étrangers ou différents ils ne méritent pas la solidarité des gays.

La solidarité avec des minorités sexuelles telles que les minorités de genre ne devrait même pas se discuter.

Et je l'ajoute régulièrement, tout le monde aurait à gagner (et pas seulement le pape) à aider les jeunes gays pédophiles (dont le terme s'étend désormais aux préférences pour des mineurs), afin de les aider à surmonter et contrôler leurs immaturité affective.

Bon après on est bien obligé de fixer un périmètre aux orientations et genres, notamment il ne serait pas raisonnable d'être solidaires des amoureux des robots ou animaux de leur sexe, ou en tout cas pas tant que l'égalité des droits des animaux et robot ne sera pas à l'ordre du jour ^^

Membre anonyme
Publiée le 15/09/2018 à 23:35

Desiles, encore une fois PERSONNE n'a dit que tu devais faire abstraction des organes génitaux... et tes propos sont diffamatoires désolée, parce que oui tu as le droit de penser que je suis une conne mais de l'écrire sur un forum public c'est juste légalement de la diffamation

Membre anonyme
Publiée le 16/09/2018 à 00:09

relis toi alors!

Dans ce cas faut porté plainte pour diffamation!! Où appelé le ouin ouinbulance! Qui sais peut être qu'on me mettra en prison!

Membre anonyme
Publiée le 16/09/2018 à 00:25

très bien dis moi stp où ai-je écrit que tu devais faire abstraction des organes génitaux ? La diffamation n'est pas un crime au pire tu risques des dommages et intérêts et je te prierais de bien vouloir cesser tes insultes merci d'avance....


  S'inscrire pour participer au sujet