Faut-il s'aimer soi-même ???????? place au débats

Place aux débats


photo de l'auteur kokopelli
Kokopelli
Femme de 24 ans
tours
Faut-il s'aimer soi-même ???????? place au débats

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

il tient en deux mots: Avant les années 1960, il fallait d'abord servir et éventuellement se sacrifier.Puis est venu le temps de la révolte contre la patrie, la société,le devoir.On a commencé à vanter l'amour de soi, dans une optique libératrice.
Aujourd'hui, aucune revendication rebelle n'accompagne ce sentiment.Au contraire on l'a pour ainsi dire adouci,normalisé et moralisé.Il nous suit du matin au soir.Au travail,si l'on en croit les manuels de survie en milieu professionnel, il faut faire montre d’assurance, d'estime de soi, de confiance en ses forces pour progresser et réussir.Il ne faut pas hésiter non plus à cultiver un égoïsme rationnel et raisonnable.Puis, devant les rayons des magasins, nous sommes encouragés à cultiver une forme d'amour de soi et oser se faire plaisir, Ecouter ses désirs tels sont les conseils du temps.ET lorsque nous rentrons chez nous, devons - nous encore nous aimer? Ne risquons - nous pas de nous transformer en enfant gâtes et égocentrique,lorsque nous nous précipitons pour poster sur le réseau notre dernière photo de vacances ou un rappel de nos passionnantes activités?

C'est uniquement si autrui t'aime que tu pourras t'aimer toi-même bref nous entrons en plein cercle vicieux!
0

photo de l'auteur akudo
Akudo
Homme de 25 ans
Strasbourg

3 remerciements
Débat très intéressant !
Ceci dit, tu résumes un peu vite l'analyse avant les années 1960/ après les années 1960: c'était aussi une époque de révoltes contre les interdits sexuels, pour le pacifisme, pour les droits civiques, etc..
Et il ne faut pas oublier que mai 68, c'est aussi un combat ouvrier, les libertaires ne sont venus en complément.
Personnellement, je suis très partagé sur l'héritage de cette époque là. Je trouve absurde d'être soi pour soi contre, il y a des choses positives et négatives à retirer de cette période là.

Au niveau positif:
- c'est le début de la lutte contre les discriminations, notamment aux USA avec la lutte contre la ségrégation
- en France, c'est aussi le début de la prise de conscience écologique.
- cette époque a fait aussi progresser la cause des femmes avec notamment le droit à l'avortement ou le fait d'avoir accès à un travail

Au niveau négatif:
- c'est le début de la montée de l'individualisme, du consumérisme à outrance, du "moi je".
- c'est aussi comme tu le dis la fin de l'amour de son pays, qui permettait justement d'être autre chose qu'un consommateur. Ce qui peut rassembler les gens pour lutter contre l'individualisme, c'est justement les valeurs de notre république et un héritage historique commun qu'on ne transmet plus
- Au final, très peu d'avancée en termes de droits sociaux, même si ceux sont les ouvriers qui sont à l'origine du mouvement
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
D'un côté tu as raison les gens nous rendent heureux mais aussi malheureux, au final il faut être avec des personnes qui nous ressemblent et tout et bannir ceux qui nous polluent la vie.
Pour conclure dans cette société nous sommes obligés d'être individualiste c'est la réalité d'aujourd'hui. Le salut est individuel donc moi je pense d'abord à moi et je suis anti systèmes
Mieux faut être seule que mal à compagner.
0


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit