Il faut supprimer le chômage ?

Place aux débats - Créé le


Il faut supprimer le chômage ?

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Voilà, d'année en année la situation au niveau de l'emploi devient catastrophique. Il n'y a plus de travailleurs, il ne devrait pas y avoir de chomeurs. Depuis que je suis à mon compte je m'en apperçois encore plus. J'ai des collègues sur la côte qui cherchent des pâtissiers, des boulangers, des vendeuses, d'autres artisans qui cherchent des techniciens, des plombiers. Là j'ai embauché récemment deux apprentis qui viennent d'Afrique, courageux, bosseurs, et qui travaillent avec le sourir.

En fait en France, travailler est de plus en plus dévalorisé, c'est presque un terme négatif. Les prochaines années de plus en plus d'étrangers vont venir en France, pour travailler, car ils aiment simplement travailler. J'espère pas qu'on va entendre "les étrangers piquent le boulo des Français" mais plutôt; "les Français ne veulent plus bosser".

Pour moi le travail, si dur soit-il, est synonyme d'existance, d'etre soi meme, partager, créer, vivre avec les autres. Il apporte certe l'argent et la sécurité mais c'est pas l'essentiel.
Comment en est-on arrivés là ? Pourquoi le travail ne rime plus avec bien-être, sécurité, épanouissement ?
0

C'est effectivement ce que quasiment toutes les personnes en difficulté sociale que je rencontre demandent; pouvoir travailler, être utile pour les autres, donner un sens à la vie, construire avec les autres la société...

Il est intéressant de regarder de près l'expérimentation "territoires zéro chômeur" initié par ATD-Quart Monde et voté à l'unanimité par l'Assemblée Nationale; https://www.atd-quartmonde.fr/mot-cle/territoires-zero-chomeur-de-longue-duree/ Il semble alors possible (en mettant toutes les enveloppes d'aide sociale ensemble et en créent des entreprises qui répondent à un besoin de société) de proposer du travail à toute personne qui le souhaite.
0

Bonjour Backpacker,
Je crois qu'en France ce n'est pas l'envie qui manque aux gens de travailler mais plutôt les salaires vraiment au ras des pâquerettes qui font que plus personne ne veut bosser. Moi je ne suis même pas fier de travailler alors que mon boulot ne me permet pas de vivre décemment Coût des loyers trop élevés plus toutes les autres charges il faudrait au moins un smic à 2000 euros pour vraiment avoir l'envie de travailler comme il faut. Je suis surveillant de nuit dans un foyer de personnes en situation de Handicap et j'aime mon travail mais je suis désolé aujourd'hui je n'arrive plus à vivre. Je suis séparé j'ai un fils de 21 ans qui est lui même en situation de handicap et pour le prendre en week-end où en vacances c'est super dur car je n'ai qu'un salaire de 1350 à 1400 euros mensuel avec un loyer de 450 euros. Alors c'est vrai que j'ai la haine qui monte en moi et je souhaite que les personnes qui décide de nous laisser dans cette misère n’auront jamais de personnes de leur famille à venir en maison de retraite ou foyer de vie pour personnes handicapées car si je vois un sarkozy, un hollande où un macron arriver comme résident il ne sera pas déçu.
Bye.
0

Je vais paraitre capitaliste anti-social, bien que Je suis tout à fait d'accord que le salaire "minimum" est trop bas. Moi je te cache pas que je me verse un salaire de 1600€ en cotisant en plus 700€ par mois pour la prévoyance et retraite obligatoire (je fais entre 50 et 90 heures de travail par semaine). Mes salariés ont un petit salaire, sur leur salaire, d'un coté je reçois des aides, de l'autre je paie une quantité de cotisations. Un smic me coute plus de 2000€ par mois, c'est à dire qu'en suprimant une bonne partie des cotisations on pourait avoir un smic net beaucoup plus important. Ce qui est bien, c'est que ceux qui travaillent dur cotisent pour ceux qui ne font rien. Je pense qu'il serait plus judicieux de faire un chomage individuel, que lorsqu'une personne cotise elle cotise pour elle meme. Car beaucoup de personnes travaillent dur toute leur vie, sans grosse période de chomage car le travail il y en a, ces personnes travaillent et cotisent pour des personnes qui font leur calcul entre période travaillée et période chomée. Il serait bien de payer le travail et pas le contraire, ce qui se fait dans la grande majorité des autres pays dans le monde.
0


Je suis étudiant pour ma part. Mais mon frère par exemple, qui est diplomé en aménagement paysagé galère a trouvé du travail. Le seul boulot qu'il a pu avoir depuis des années se résumait à tondre de la pelouse pour une grosse entreprise. Durant 2 ans il a été traité comme un esclave. Je n'imaginais même pas qu'en France on puisse encore surrexploiter les gens de cette manière et leur faire subir des injustices qui sont illégales.
Mais maintenant il est à nouveau au chômage car il n'a pas voulu se laisser faire. Cette entreprise étant importante, on lui a bien fait comprendre qu'il ne serait pas reprit et qu'ils allaient faire passer le mot à d'autres de façon à ce qu'il ne soit pas prit ailleurs.
Il s'est renseigné et on lui a dit qu'aller au prudhommes serait très long et étant seul face à une armée d'avocats, inutile aussi. Pendant ce temps le grand patron se coule des beaux jours au maghreb ;)

Je pense qu'il est très loin d'être le seul. L'image que j'ai du monde du travail c'est que le rendement passe avant tout. On ne laisse pas leur chance aux jeunes. Et on ne veut pas des vieux non plus, ma mère a passé 50 et plus personne ne veut d'elle...
Pourtant les deux domaines dans lequels ils sont qualifiés sont sensés avoir de bon débouchés...
Perso je n'ai vraiment pas hâte de finir mes études car je n'ai aucune idée de ce que sera la suite. Et la situation des gens autour de moi me laisse penser que je vais bien galérer.
0

En tant qu'ancien salarié de Pôle Emploi (Je calculais les droits aux chômages), je dois dire qu'il y a aussi les patrons qui demandent toujours plus en qualifications, en exigences de toutes sortes.

Je penses que travailler est un asservissement volontaire pour pouvoir vivre.
Le dicton " le travail, c'est la santé", je n'y crois pas une seule seconde.

La vie est courte est je préfère en profiter maintenant, n'étant pas sur de pouvoir vivre jusqu’à la retraite qui est de plus en plus loin.

Le travail est de plus en plus stressant, la rentabilité, la flexibilité, la compétitivité sont devenus les maîtres mots de tous

Les pathologies psychiques ( Burn out, dépressions etc) et physiques sont de plus en plus nombreuses.. peut être à un moment faut 'il que le patronat se pose des questions.

Un salarié heureux et un salarié qui est productif.. le management oppressif ne sert à rien.

J'aimerais me lever bosser et me dire qu'au final je ne vais pas travailler mais me faire plaisir... quand le travail devient un plaisir, la c'est l'épanouissement .

Il y a des patrons bons, comme des patrons tyranniques.. pareil pour le salarié..

Sur les cotisations qui ne sont vues que comme des coûts, ceux sont des éléments du salaires du salarié mais qu'ils percevra en différé ( retraites, chômages, santé)
0

#Bacpacker, tu dis que les personnes étrangères viennent en France pour le plaisir de travailler!!!! Pour avoir accompagné quelques migrants dans leur insertion sociale et professionnelle (j'étais auparavant assistante sociale), je peux te garantir que leur intention est surtout de pouvoir nourrir leur famille. Quand tu quittes ton pays pour des raisons politiques, sociales ou économiques, tu es prêt à tout pour t'en sortir. Et les patrons en profitent bien. Payé au black, sous-payé, exploité...Je ne généralise pas, bien entendu, mais forcément de telles conditions sont moins acceptées par des français qui connaissent la réglementation...

Et si "le travail ne rime plus avec bien-être, sécurité, et épanouissement" c'est comme le dit "jeane" qu'il n'est pas assez considéré financièrement d'une part et d'autre part au niveau de la considération qu'un salarié peut attendre de son patron. La bienveillance, l'écoute active ou la Communication Non Violente sont souvent que sur le papier ou pendant l'entretien d'embauche....
0

@Backpacker: j'ai quelques éléments de réflexion.

- Diminution plus ou moins volontaire des politiques des secteurs primaires et industriels sur le territoire national.
Conséquences:
-- Diminution du poids des travailleurs face à leurs directions, les exploitations n'étant plus aussi géantes que dans le passé. Il y avait des camaraderies qui tendent à disparaître aujourd'hui.
-- Diminution du poids des syndicats pour les contrats précaires: les gens à peine ont-ils un emploi ils ne viennent pas à l'idée de faire pression sur leurs directions pour de meilleures conditions de travail.
-- Précarité des emplois ne permettant plus une camaraderie des travailleurs dans les grandes exploitations intérimaires.

- Dénationalisations massives dans un pays à forte intervention étatique: inadéquation entre le capitalisme et le socialisme français.

- Niveau des allocations chômage relativement proches d'un SMIC à temps complet (et donc supérieur à un travail à temps partiel). Attention! Cela ne veut pas dire qu'il faille blâmer les chômeurs, mais est-ce-que ce niveau est-il volontairement élevé pour affaiblir socialement des travailleurs potentiels? La solution est-elle l'augmentation du SMIC?

- Inadéquation entre les formations lycéennes-étudiantes et le marché du travail: il est peu concevable de faire des métiers artisanaux (boulanger, charcutier, ...) ou des services à la personne (aides soignants, personnel d'entretien, cuisiniers, ...) ET de passer un bac scientifique (promotion de l'élitisme à l'école, dévalorisation des filières professionnelles au sein même des familles).
0

Une personne qui est à temps plein, payé uniquement au smic et qui tombe au chômage touche l'ARE Mini est de 28,86€ par jour soit 865,8 € sur 30 jours.
0

#Bacpacker, tu dis que les personnes étrangères viennent en France pour le plaisir de travailler!!!! 

Voiçi ma phrase :

"Là j'ai embauché récemment deux apprentis qui viennent d'Afrique, courageux, bosseurs, et qui travaillent avec le sourir" 

Je te raconte pas leur histoire, souvent une partie de leur famille assassinée, des jours, des semaines, des mois de galère, cachés dans des bateaux, des camions. Je veux bien que tu récécrives ma phrase mais pas forcément que tu lui donne un autre sens !!! 😆
0



33 remerciements
Administrateur
Bonjour,
à mon sens, backpacker tu fais fausse route.
Le cliché du chômeur qui glande rien, c'est agaçant. Pourquoi supprimer les "avantages" aux plus faibles.
Je suis d'accord les petits et moyennes entreprises sont trop taxées c'est inadmissible.
Tu veux trouver de l'argent ailleurs et ne plus être une vache à lait en matière de cotisation ? Je comprends tout à fait, mais ne tape pas sur les chômeurs !
De l'argent y en, tiens parlons évasion fiscale et optimisation fiscale ce sont des milliards que l'on pourrait retrouver. Les plus riches (les multinationales) ne jouent pas le jeu, voila les vrais boucs émissaires !
0

@Bacpacker,

je parlais de cette phrase que tu as noté au début: "Les prochaines années de plus en plus d'étrangers vont venir en France, pour travailler, car ils aiment simplement travailler."
0


7 remerciements
Citation de Backpacker
car le travail il y en a

Ah ? Va vite le dire à Macron ... vite ... vite ... avant qu'il ne s'empresse de détricoter le droit du travail ! Car lui visiblement il est persuadé que le travail va magiquement revenir de cette façon. Explique lui que ce n'est pas nécessaire, il y a assez de travail en fait --'

Citation de Toul50
La solution est-elle l augmentation du SMIC?

C'est une évidence !

Citation de Wiloooo

De l'argent y en a, tiens parlons évasion fiscale et optimisation fiscale ce sont des milliards que l on pourrait retrouver. Les plus riches (les multinationales) ne jouent pas le jeu, voila les vrais boucs émissaires !

+100000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000
0

Kendrelphe j'avais pas repéré la phrase que tu citais dsl. En fait ça n'est pas forcément par rapport aux étrangers que j'ai écris celà. Plus par rapport à la valeur du travail, le travail est-il condidéré à sa juste valeur, comme le travailleur d'ailleurs !
Wiloooo oui utiliser le terme "chomage" était peut-être plus de la provocation de ma part. J'ai pleinement conscience que pour la grande majorité des personnes ne pas travailler n'est pas un choix, c'est meme dur généralement psychologiquement. Par contre, une personne qui ne travaille pas, on ne lui dit pas "on va tout faire pour t'aider à remonter et trouver un travail dans lequel tu t'épanouis" on lui dit souvent, vous allez sur notre site vous avez les annonces, si vous loupez un rendez-vous on vous radie...et pas ceux du jardin...Est-ce qu'on avance comme ça ?
Celà n'est pas propre à la France, ça se produit dans beaucoup de pays. Mais c'est surtout l'argent qui est généré par le travail, ou va-t-il ? Pourquoi on parle de chomage, chomeurs, et pas de personnes qui souhaitent travailler, genre les FT; futurs travailleurs ?
J'ai tellement eut de mal à recruter 3 personnes ces derniers mois; les réponses que j'avais (de la part de Pole Emploi, Missions Locales, Ecoles) les vacances d'abord vous aurez des cv en septembre :-))) en aout je dis quoi aux clients ?
Meme si je gagne beaucoup moins en taux horaire que mes salariés je le savais avant de m'installer, c'est un choix. Après la vision des patrons en France est catastrophique (je suis devenu un tiran, un esclavagiste :-), en, fait j'ai l'impression d'être passé directement du statut d'humain à monstre sans même passer pas la case zombie :-).
J'aimerai juste que l'on se considère tous comme des humains, et que dans ce sens on devrait peut être encore développer les Scops (entreprises ou tout le monde est au meme niveau et décide de tout, y compris les rémunération de tous les salariés). Chose que j'aurais sûrement fait si j'avais "créé" mon entreprise.
Nous sommes dans un système ou le fric peut générer du fric de façon exponentielle, par contre le travail lui génère un peu d'argent qui pour sa majorité ne va pas dans la poche du travailleur.
Toul50 je suis d'accord sur tout ce que tu as dit, je dirais presque malheureusement...:-(
0

Citation de Backpacker
Pour moi le travail, si dur soit-il, est synonyme d existance, d etre soi meme, partager, créer, vivre avec les autres. Il apporte certe l argent et la sécurité mais c est pas l essentiel.
Comment en est-on arrivés là ? Pourquoi le travail ne rime plus avec bien-être, sécurité, épanouissement ?


Pour toi, mais pas pour tous.
Je cherche encore l'épanouissement dans le cas de quelqu'un travaillant sur une chaîne d'assemblage.

Je trouve aussi idiote ta proposition de cotiser pour son propre chômage.
Tu fais comment si tu te retrouves au chômage après seulement quelques mois/années de cotisation ?

Je suis ok pour une suppression du chômage, si on me promet un revenu universel en retour.
0


41 remerciements
"qui travaillent avec le sourire"

Avoir plaisir à travailler c'est culturel, à fortiori les travaux à forte composante physique (qui contrairement à ce qu'on pense nécessitent aussi de réfléchir pour ne pas s'épuiser).

Or, Genèse 3:19 :
"C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière."

Si on te paie un peu pour tes efforts c'est par pure générosité.
0

@ Backpacker
C'est une représentation un peu simpliste du travail. Supprimer les allocations chômage ne va pas créer des emplois.
Le chômage est un choix délibéré de la part des différents gouvernements français au fil des quinquennats (et septennats, si on veut être pointilleux !). Concrètement: imposer un salaire minimum (ainsi que d'autres protections associées: cotisations sociales, droit de grève, etc) entraîne de fait un chômage car les conditions du contrat de travail en France sont "rigides". Notamment, les employeurs sont frileux à l'embauche car les cotisations sociales doublent le coût du salaire net (sans compter les indemnités de licenciements et consorts), et donc recrutent moins.

A l'inverse, les pays ultra-libéraux (comme l'Angleterre) ne connaissent quasiment pas de chômeurs mais en contre-partie les travailleurs n'ont pas ou peu de protection vis à vis du droit du travail et surtout, ces travailleurs sont entièrement dépendant de la loi de l'offre et de la demande.
Prenons un exemple: si pour un métier, on considère 100 personnes habilités pour 50 emplois effectifs, les employeurs vont tirés le salaire vers le bas car il y a moins d'emplois que d'individus (et l'inverse marche aussi). Et parfois, c'est très très bas.

Par conséquent il n'y a pas de situation idéale, donc pas de solution idéale, seulement des compromis.
Ceci dit, et ça c'est mon avis perso, je préfère vivre dans un pays avec un système similaire à celui la France que celui de l'Angleterre...

Concernant le sentiment de réalisation de soi au travail (cf la pyramide de Maslow), c'est une question encore plus épineuse. Au départ, les hommes travaillaient pour se nourrir, et plus tard pour échanger des services ou des biens (quand les formes du travail se sont de plus en plus diversifiées et spécialisées). Maintenant, on en est arrivé à un stade où le travail d'un individu est très souvent éloigné de son objectif final (un élément dans l'engrenage, comme le montrait si bien Charlie Chaplin dans Les Temps Modernes ). C'est donc tout à fait légitime que ces personnes se demandent à quoi servent leur travail, qu'elles se sentent plus ou moins utiles.

Et encore, c'est sans compter le fait que le marché du travail est devenu plus tendu depuis la crise financière de 2008, la dernière "mode" des open-spaces (adieu intimité, adieu liberté), le fait que les RH traitent les travailleurs de plus en plus comme des ressources et de moins en moins comme des êtres humains (ça crève les yeux rien qu'au vocabulaire utilisé = "masse salariale", "ressources humaines", etc), une proportion non négligeable de managers qui mettent la pression pour maximiser le rendement, les nouvelles technologies qui rendent floue la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle, bref on pourrait continuer la liste pendant des heures.
Je sais bien que c'est très tentant de relier une seule conséquence à une seule cause, mais c'est rarement aussi simple...
0

et j'en connais certains qui restent exprès au chomage car ils sont mieux payés au chomage que en travaillant.
c'est là que il y as un problème aussi
0


3 remerciements
Je ne sais pas si c'est pareil en France mais chez nous en Belgique certains travailleurs (après avoir fait des kilomètres non rembourser, certains frais inhérents au travail (équipement pas toujours obligatoires selon la loi mais l'établissement)), gagnent bien moins que le chômage auxquels ils ont droit. Et pourtant, j'en connais qui aime bosser, j'en connais qui traversent la Belgique pour ça... Est-ce que cela donne réellement envie de travailler? Doit-on trouver cela normal? Doit-on s'en réjouir?

Combien de fois, je ne me suis pas vue refusée un emploi aussi parce que je coûtais trop cher au niveau km, officiellement "nous préférons quelqu'un qui pourrait être appelable dans la demi-heure", ou bien alors que je n'avais pas le diplôme même si toutes les qualifications ou l'inverse aussi hein. Est-ce le fait que je n'ai pas envie de travailler ça aussi?

Chez nous, ils ont supprimer des allocations de chômage... réaction : CPAS surbooker qui ne font plus du social, de l'humain mais l'inverse parce qu'il n'ont plus le choix... Normal? Plus (+) de gens endetté et dans les rues. Toujours convaincu de la suppression du chômage?

Aucun système n'est parfait mais aucun pays n'apprend des erreurs des autres et se mettent sur un accord avec ce qui est positif dans un pays et dans l'autre (je ne sais plus quel pays nordique européen d'ailleurs qui a fait beaucoup de belle réussite). ... Elle est belle l'Europe ... et nous ... peuples on parle d'étranger... ce sont des êtres humains aussi avec différentes conditions de vie que les notre, pour certains, posséder 100€ c'est comme si on en possédait 1.000€ dans leur pays... A méditer...
0

Citation de VanilleXena
Aucun système n est parfait mais aucun pays n apprend des erreurs des autres et se mettent sur un accord avec ce qui est positif dans un pays et dans l autre (je ne sais plus quel pays nordique européen d ailleurs qui a fait beaucoup de belle réussite). ...

Pas l'Allemagne en tout cas! Certains politiquent disent que le modèle allemand est super pour la lutte contre le chômage. En revanche, ils oublient de dire qu'il faudrait passer par la suppression du SMIC!
0

Vous êtes un peu dur avec les chômeurs...
0

Supprimer les allocations chômage (parce que le chômage ne disparaitra jamais dans une société capitaliste) à condition d'instaurer un revenu minimum décent.
Les valeurs anciennes du travail n'ont plus cours parce qu'il y a beaucoup trop de CDD qui ne permettent aucun projet, et de bas salaires qui permettent tout juste de survivre.
Les ultra libéraux cassent tout mais ne solutionnent rien, au contraire : on nous a dit "trop de fonctionnaires", résultats : les hôpitaux agonisent et nous dedans aussi, et l'économie s'enraye parce que les fonctionnaires sont la partie stable de l'édifice et de la consommation. En remplaçant les fonctionnaires par des gens au RSA c'est toute la chaine des petites entreprises qui se grippe.
Il y a aussi que les citoyens sont mieux informés des conséquences sur la santé de certains métiers : en boulangerie la farine est le poison qui cause la maladie de la dent creuse et des atteintes irréversibles aux poumons, sans compter la nocivité de la chaleur et des horaires décalés. Pour beaucoup de métiers on connait maintenant les maladies inhérentes et cela ne donne pas envie de gagner une misère pour crever de maladie avant la retraite, ou de souffrir sur ses vieux jours juste pour enrichir le patron.
"Le travail c'est la santé, ne rien faire c'est la conserver"
0


1 remerciement
Je ne suis pas tout à fait d'accord ! Ce n'est pas le travail qui est dévalorisé mais le travail que t'as cité. Tout le monde veut travailler en bureau, avec des horaires normaux. On ne manque pas de gens qui tentent médecine par exemple, ou infirmier. On a délaissé la filière technologique. Après je ne suis pas sûr que ça résoudrait le chômage, mais ça le ferait baisser du moins !

Quand on sait qu'un rom vit mieux en France en faisant la manche, alors un africain qui travaille c'est la richesse pour lui ! Le français veut des sous ^^
0

Tout le monde veut travailler en bureau, avec des horaires normaux.

😅 😆

Moi j'aurais dit le contraire mais bon si tu le dis...
0


1 remerciement
Citation de Backpacker
Tout le monde veut travailler en bureau, avec des horaires normaux.

😅 😆

Moi j aurais dit le contraire mais bon si tu le dis...


Je voulais dire par là qu'un métier manuel est trop fatigant ! Ingénierie , commerce, médecine ... autant de secteurs avec plus de demande que d'offre !
Et puis il faudrait faire plus que 35h mdr
0

S'il y a bien un des rares métiers "intellectuels" où tu es obligé de bosser plus de 35h/semaine, c'est bien la médecine...(sauf peut-être la médecine du travail, lol). Ils tournent plutôt entre 50 et 70h selon la spécialité.
0

Un métier manuel peut être usant à force de tirer sur l'organisme, c'est le dos et les articulations qui trinquent le plus. Les métiers plus intellectuels ont aussi leurs maladies, mais elles s'attaquent plus au psychisme.
Il reste qu'entre les cadres et les autres, il y a une très nette différence d'espérance de vie, et ce en bonne santé pour les uns, dans les maladies pour les autres.
Et combien d'exemples avons-nous de gens qui se sont échinés une vie durant pour toucher une misérable pension de retraite ? Et tout ce travail ayant pour résultat de bousiller la planète chaque jour un peu plus, je pense qu'il est grand temps de se poser les bonnes questions.
0


1 remerciement
Je sais evilheart que que médecine on bosse ! Mais le salaire est différent aussi ...
Et pour la médecine ce que je devrais dire plutôt, est l'attirance que ce métier véhicule ! Certes le travail en arrête plus d'un, mais les gens veulent médecine ...

Je suis d'accord Neotof. Mais la fin de ton message, anti-capitaliste remet en cause tout le système. Ce n'est pas le sujet je pense
0

Salut salut :). Alors moi je suis d'accord avec pas mal de choses, déjà oui le travail il y en a ! Il faut arrêter , s'il y a autant de chômage, c'est juste que les gens ne veulent pas avoir un travail de merde, mais faut ouvrir les yeux , il y a pleins de boulots. N'allez pas dire le contraire. Les Français estiment qu'ils valent mieux que certains postes , ils veulent toujours gagner plus tssssss. Je viens d'un pays où c'est la merde , la vie c'est la merde , ya la guerre , alors oui, oui je suis d'accord nous les étrangers on est pour la plupart tous heureux de travailler, bien plus heureux que les Français, on sait la chance qu'on a , on sait qu'en France vous avez une putain de chance ! Alors ouais on trouve du travail, on sourit, on se donne à fond , même si les postes sont merdiques.

Supprimer le chômage aiderait pas mal de monde , faut une fois de plus arrêter , trouver du travail n'est pas compliqué, sauf si on veut absolument trouver dans son secteur. Dans ce cas avant de faire les études on de renseigne avant , savoir s'il y a du boulot. Moi perso, je me bute , je fais des horaires de malades, et je vois des gens aux chômage " je trouve pas dans ce que j'ai étudié alors bon j'attends ". Mais merde quoi ! Oui le travail c'est la santé, ça t'apprend à te démerder , ça t'apprend la vie !
0

Citation de Skinny59
Je suis d accord Neotof. Mais la fin de ton message, anti-capitaliste remet en cause tout le système. Ce n est pas le sujet je pense


Est-ce que ça ne fait pas partie de la dévalorisation du travail ? Savoir qu'on se lève le matin pour gagner son pain en rendant la Terre impropre à la survie, pourrie pour les générations suivantes ? Savoir qu'on va y laisser la santé ? Savoir qu'on va gâcher sa vie à essayer de la gagner ?
Les gens ne veulent plus s'esquinter dans des jobs pénibles pour des clopinettes, je les comprends. Alors leur supprimer le mince filet de sécurité qui n'empêchera pas un certain nombre de finir dans la pauvreté, je trouve ça cruel et injuste. pas d'bras, pas d'chocolat. Et je ne dis pas ça pour viser Backpacker, dont j'ai lu ici et là que c'est un mec bien, et dont je comprends aussi les difficultés. Mais il ne faut pas se tromper d'adversaires, les petits patrons, les indépendants sont dans le même sac que les salariés aux yeux des puissants qui mènent la danse.
0

@Raphousfr5: ta réaction est un peu trop "bobo parisien" si je peux me permettre l'expression. Dans mon coin, le taux de chômage chez les jeunes est très variable, mais très variable entre 25 et 50% chez les jeunes selon les quartiers. Avec des taux pareils, ce sont les forces capitalistes qui décident. Les boulots qualifiés ne sont réservés qu'à une élite, souvent pas locale. Ensuite, les boulots moins qualifiés sont réservés à des personnes n'ayant pas d'intention syndicale. Je sais comment ça marche, les RH sont sensibles à cela. C'est pourquoi toutes les personnes de type insoumises cherchant du travail n'arrivent même pas à rentrer dans des entreprises ne demandant pas un niveau de qualification élevée.
0

C'est une réaction du gars qui en veux, et qui bossent comme un malade pour gagner sa vie. Pas la réaction d'un bobo. En fonction des quartiers évidemment ça change , mais je reste sur ma position, du travail il y en a. Il faut du travail pour tout le monde, tout est possible selon moi, et je sais je lai vécu, quand tu veux un bon boulot tu bosses , tu sacrifies des années , mais après au moins t'as un bon poste et tu peux faire partie de l'élite comme tu dis. Chaque place doit être gagnée. Le boulot ne vient pas comme ça. Les boulots non qualifiés existent évidemment. Ils existent pour les gens qui n'ont : soit rien foutu en cours , soit pour ceux qui n'ont pas eu la chance de pouvoir étudier. Mais encore une fois, si les gens se bougeaient un peu, ils auraient pu, quand on veut on peut, même si c'est chiant. Je viens d'une famille où on apprend à se démerder tout seul , on nous laisse dans la merde quand on est dans la merde. Beh on apprend vite. Bien plus vite que tous ceux qui profitent. Pendant que d'autres bossent , et payent des impôts.
Ma réaction n'a rien de bobo, mais elle vient d'un mec qui connait la merde du monde du travail et qui s'est battu un à 21 ans ouais ! qui connait la merde qui existe dans d'autres pays, qui connait la chance que vous avez en France.
0


1 remerciement
Citation de NeoTof
Citation de Skinny59
Je suis d accord Neotof. Mais la fin de ton message, anti-capitaliste remet en cause tout le système. Ce n est pas le sujet je pense


Est-ce que ça ne fait pas partie de la dévalorisation du travail ? Savoir qu on se lève le matin pour gagner son pain en rendant la Terre impropre à la survie, pourrie pour les générations suivantes ? Savoir qu on va y laisser la santé ? Savoir qu on va gâcher sa vie à essayer de la gagner ?
Les gens ne veulent plus s esquinter dans des jobs pénibles pour des clopinettes, je les comprends. Alors leur supprimer le mince filet de sécurité qui n empêchera pas un certain nombre de finir dans la pauvreté, je trouve ça cruel et injuste. pas d bras, pas d chocolat. Et je ne dis pas ça pour viser Backpacker, dont j ai lu ici et là que c est un mec bien, et dont je comprends aussi les difficultés. Mais il ne faut pas se tromper d adversaires, les petits patrons, les indépendants sont dans le même sac que les salariés aux yeux des puissants qui mènent la danse.


Dans ton message, il y a je pense, du bon et du mauvais. Je vais reprendre point par point.

Certes le système capitaliste est basé sur la consommation et toujours plus de croissance, actuellement au détriment de la planète. Mais un métier de service ne détruit pas toujours la planète ! C'est réducteur. Et puis revenons à une agriculture paysanne comme Mélenchon le disait ! Qui veut travailler à la ferme comme ça? J'attends des candidatures !

On y laisse sa santé? Jusqu'à preuve du contraire, l'espérance de vie augmente dans toutes les classes de métiers. Peut-être qu'un cadre vit plus longtemps qu'un ouvrier, mais l'ouvrier vit plus longtemps qu'avant.

Gâcher sa vie? Une solution alternative au capitalisme? Travailler pour soi est moteur d'innovation et incite au travail. Il y a beaucoup de défauts dans ce système mais j'attends une solution alternative, et j'insiste, non utopique !

Et puis je trouve qu'il y a une montée en exigence des standards ! Alors les clopinettes ... quand les personnes se mettent à leur compte dans les métiers manuels gagnent très bien leur vie !!

Alors oui moi je ferai parti de l'élite ce qui peut biaiser mon point de vue. Cependant j'aimerais qu'on pèse le pour et le contre, qu'on arrête de critiquer et de ne rien proposer, de toujours voir le négatif. Marx était le premier à remarquer que le capitalisme est le système qui permet le plus d'innovation.
Oui il y a des inégalités de salaires, mais vous n'êtes pas content créez votre entreprise, embauchez et donnez un gros salaire à vos salariés ! Les valeurs de travail ont été en partie perdues...
0

Désolé, mais l'espérance de vie en bonne santé diminue !

"Alors oui moi je ferai parti de l'élite ce qui peut biaiser mon point de vue".. On sent bien que ce n'est pas l'humilité qui te tue... En gros les pauvres et les ouvriers "crevaient" en silence svp.
0


13 remerciements
regardez sur arte la série documentaire "le capitalisme"

ça va peut être nous aider à comprendre le chômage...
0

@Raphousfr5: ma première impression se confirme... peut-être par ton inexpérience dans le monde du travail ET du chômage. Je validerais éventuellement tes propos si je vivais à Paris, mais pas de bol il y a 50 millions de français qui ne vivent pas en Ile-de-France. Et non, "sacrifier des années" pour des études n'est pas un gage de bon boulot. La réalité du terrain, c'est on place des gens dociles sur les métiers peu qualifiés et on place des incompétents ou de l'élite sur des emplois qualifiés SANS tenir compte du parcours universitaire. Il vaut mieux pas être dans l'entre-2 ou d'être une personne complète et intègre dans le monde tel qu'il est. De surcroît, ta réaction méprise tout un pan de la population vivant sur l'héritage, un modèle de société que certains n'ont pas intérêt à remettre en cause et qui existe depuis des décennies.
En effet, du côté de chez moi et ça doit s'appliquer ailleurs en France, des entreprises se sont installées. Elles ont fait proliférer des anciennes classes populaires pour leur fournir des loyers à bas coût et des avantages sociaux réservés qu'à des élites aujourd'hui. Leurs enfants avaient les conditions nécessaires pour se constituer du patrimoine. Aujourd'hui, certaines personnes de ces classes sont encore vivantes [ je parle de ceux qui ont connu les toilettes dehors, pas d'eau courante et la reconstruction d'après 1944 ], leur loyer sont encore à bas coût, leurs enfants s'en sortent bien car ils ont eu des emplois à une époque où il y en avait puis une troisième génération en grandes difficultés sociales. Cependant, elle voit leur situation évoluer difficilement car ils ne connaissent pas par exemple l'expulsion de leurs logements ou les comptes à découvert mais ne parviennent non plus à améliorer leurs situations car ils ont soit des emplois précaires ou ils n'ont pas d'emplois du tout.
Mon raisonnement tient parce que je vis avec depuis plus de 25 ans. Si je viens à théoriser la vie des bobos parisiens comme tu tentes de le faire contre les chômeurs il y aurait surement plein de paramètres que j'omettrais.

@Skinny59: Ton raisonnement est aussi biaisé sur la proposition de Jean-Luc Mélenchon. Travailler dans des exploitations agricoles:
- Propres et respectueuses de l'éco-système,
- Payés au SMIC horaire avec pour but d'atteindre les 1700-1800€ brut par mois d'ici 2022,
- Limité d'abord à 35 heures puis à 32 heures par semaine, permettant ainsi un recrutement massif pour dédensifier le travail [ ou réfléchir à densifier autrement le rendement par unité de production comme le propose Jacques Cheminade ],
- Sur un plan quinquennal ou septennal,
- Dans des structures nationalisées ou collectivisées (région, département, regroupement public d'intérêt commun, ...).
J'ai presqu'envie de dire pourquoi pas. N'y a-t-il pas beaucoup d'urbains qui cherchent pour le développement social ce genre de conditions de travail?
Ensuite il existe une structure qui permet de recruter massivement et d'augmenter le salaire des travailleurs ça s'appelle l'Etat. Pour être à la tête de l'Etat il faut gagner l'élection présidentielle. Problème: ils ont été près de 20 millions au premier tour puis 31 millions au second tour [ peut-être plus selon certaines considérations ] en 2017 à avoir fait des choix qui ne correspondent à aucune amélioration en vue de baisser le chômage en assurant nos principes et nos valeurs républicains.
0


7 remerciements
Citation de Raphousfr5
déjà oui le travail il y en a ! Il faut arrêter , s il y a autant de chômage, c est juste que les gens ne veulent pas avoir un travail de merde, mais faut ouvrir les yeux , il y a pleins de boulots.

Non c'est faux. L'une des raisons pour lesquelles le taux de chômage est trop élevé provient du fait que l'économie ne crée pas suffisamment d'emplois. Le secteur de l'industrie est dans le rouge depuis un bon moment, avec à titre d'exemple, pas loin de 10 000 destructions d'emplois sur 3 mois consécutifs à la fin 2015. On notait un recul de plus de 40 000 postes sur l'année 2015. Depuis l'année 2001, près d'1 million d'emplois ont été supprimés dans l'Industrie (fermetures d'usines, délocalisations, concurrence déloyale, fin de secteurs qui ne sont plus porteurs d'avenir etc.). L'un des piliers de la campagne de Jean-Luc Mélenchon concernant l'investissement massif dans les nouvelles technologies du développement durable et des filières non délocalisables était donc tout à fait pertinent.

Citation de Raphousfr5
Les Français estiment qu ils valent mieux que certains postes , ils veulent toujours gagner plus tssssss

Ah non non ils veulent juste travailler dans le secteur et au poste pour lesquels ils ont fait éventuellement plusieurs années d'études, passé des concours etc. Tout cela coûte aux parents qui sacrifient leur budget pour les études etc. Si c'est pour que leurs gosses terminent chez MacDo à temps partiel avec 700 euros par mois, tu m'excuseras mais il y a un problème. Alors oui justement, ici on est en France, on est pas en Roumanie tu vois. Ce serait pas mal que les décisions politiques ne nous tirent pas vers le bas. Si c'est ça l'avenir pour toi, et bien c'est quand même assez triste.

Citation de Raphousfr5
Supprimer le chômage aiderait pas mal de monde , faut une fois de plus arrêter , trouver du travail n est pas compliqué, sauf si on veut absolument trouver dans son secteur

Tu le dis toi même, quand on est jeune on galère, on cumule des CDD avant de trouver un poste stable afin d'avoir des projets (professionnels, personnels, achats immobiliers, etc.). Entre chaque CDD, avant de trouver le suivant, tu proposes donc de gagner zéro euro, zéro centime ? Tu le payes comment ton loyer ? Tu trouves que vivre chez ses parents à 25 ans en attendant de retrouver un emploi c'est une super idée ? Si tu supprimes les indemnités chômage, tu augmentes considérablement la précarité des chercheurs d'emplois... s'ils se retrouvent à dormir sous un pont je crains que ce soit définitivement la fin de toute espérance de retrouver un emploi. Donc non ça n'aiderait personne, tu racontes n'importe quoi. Faut surtout arrêter de croire que l'emploi va revenir en diminuant voire en supprimant les protections sociales, tout cela n'est que de la foutaise.
Et oui excuses moi mais quand on fait des études par exemple dans l'ingénierie biomédicale, ce n'est pas pour accepter un poste niveau BTS dans le secteur automobile... Tu as une drôle de conception des choses. Ce n'est pas parce que des pays vivent la guerre, la misère etc. qu'on doit accepter en France d'être précarisé à souhait et être condamné à faire un travail où on va à reculons alors qu'on a sacrifié des années d'investissement acharné à l'université ou que sais-je ! Et je ne parle pas d'une quelconque filière littéraire ou artistique hasardeuse qui serait bouchée ... ça peut être dans des secteurs technologiques, de la construction, etc.

Citation de Raphousfr5
quand tu veux un bon boulot tu bosses , tu sacrifies des années , mais après au moins t as un bon poste et tu peux faire partie de l élite comme tu dis

Oui et pendant tout ce temps où tu bosses comme un pion à sacrifier des années avant d'obtenir un bon poste, tu as de grandes chances d'avoir des "périodes de latence inter-CDD" qui peuvent parfois durer 6 mois ou 1 an car NON on ne trouve pas du boulot comme ça. Et quand tu prétends obtenir un poste à niveau de qualification élevée, et que tu débarques avec un CV où il y a des lignes "MacDo, distribution des annuaires, caisse supermarché" ... désolé mais non seulement ça n'apporte rien à ton CV mais en plus ça peut le dévaloriser car on va se demander pourquoi tu n'as pas occupé un poste qui correspond à ta qualification. Attention je ne suis pas en train de dire que ces jobs sont dévalorisants ! Mais je pense m'être fait comprendre.
Tu supprimeras le chômage lorsqu'il n'y aura que des CDI et un revenu universel. Sinon c'est la carnage complet.
0

Raphousfr5, même dans l'hypothèse où il y aurait le même nombre d'emplois à pourvoir que de chercheurs d'emploi, tu considères que toute personne a la mobilité suffisante, les ressources suffisantes, les connaissances suffisantes pour postuler à n'importe quelle offre ?

Toutes les offres ne sont pas suffisamment rémunérées, tout le monde ne peut pas se déplacer d'un bout à l'autre du pays pour décrocher un emploi (situations familiales, logement), tout le monde ne peut pas se permettre de cumuler plusieurs jobs pour arriver à se nourrir (encore une fois, situations familiales différentes).
Je pense que tu vois trop les choses sous le spectre d'un homme de 21 ans vivant à Paris.
Pas de prêt sur le dos pour ta maison, pas d'enfants à charge, pas disqualifié par la plupart des offres car trop âgé.

Et, le chômage que tu méprises tant, il finance aussi les formations pour les reconversions. Justement pour aider les gens à retrouver du travail dans d'autres domaines que ceux correspondant à leurs compétences initiales.
0

Haha mon inexpérience ? J'ai commencé à bosser à 14 ans
dans un restaurant familial, je ne me suis jamais arrêté jusqu'à
aujourd'hui. Aujourd'hui je suis en deuxième année de licence,
je fais presque un 35h en parrallèle. Je bosse dans un hôtel la nuit en tant que
receptionniste, je bosse dans un petit studio de musique, je donne des cours d'espagnol,
alors oui j'ai de l'expérience, et je me démerde tout seul. Je paye tout tout seul, j'ai aucune aide , je paye des impôts à 21 ans, je passe ma vie à travailler
parce que ça me plaît !

Eh noo non ce n'est pas faux :) . Je dis tout haut les choses que certains ne veulent pas dire ,
mais les jeunes ( majoritairement) veulent juste gagner de l'argent, avec un tarvail "cool"et ne cherchent pas, ceux qui perdent un boulot
, ne sont pas spécialement motivés à en rechercher un. Perso, c'est étrange, quand je postule on me rappelle h24 presque, alors que bon, il y a toujours de
meilleurs cv.

Bah avant de te lancer dans de longues études tu te renseignes avant,
genre savoir si tu étudies pour avoir un bon métier dans ton domaine
ou si tu veux un boulot de merde. L'avenir pour moi c'est que les
jeunes ouvrent les yeux, quand j'entends à la fac, " Oh nan j'ai pas encore la bourse
putain" , et que ceux qui disent ça ne foutent rien en cours, ce genre de réaction qui énervent quand tu travailles.
Il faut arrêter, les politiques n'ont pas tout à endosser.
Perso ils sont tous respectables, eux donne leur vie pour un pays.

Non non non ! Je dis qu'on galère oui ! Moi j'ai galéré comme une merde,
au jour d'aujourd'hui je suis heureux, j'ai galéré, je bosse depuis 7 ans,alors non je ne galère plus. Mais oui il faut passer
par cette phase de galère à un moment. Mon loyer je le paye comment ? Eh beh je le paye avec l'argent
que je gagne en travaillant :) ! Je ne raconte pas n'importe quoi, on a juste pas du tout le même point de vue,
nan ! nan nan nan ! tous ceux qui profitent des allocs la, pendant que d'autres bossent comme des dingues.
Et si, ça aiderait beaucoup, parce que sans la vie beaucoup trop de gens profitent,
au moins ils se bougeraient les fesses pour trouver un boulot. ( Même hors secteur d'études).

Mais avant de faire des études tu te renseignes, c'est tout, évidemment qu'internet te dira s'il y a des postes dans ce milieu .

Bah écoute, moi je suis parti de rien, mon père est parti de rien, mes oncles aussi, tous des cons, et aujourd'hui on s'est sorti les doigts du cul,
et oui on a sacrifié des années et oui on trouve du boulot en se tuant à la tâche.


Eh bien je pense que non, évidemment certains n'ont pas les moyens sur le moment.
Mais tout le monde a la possibilité de bosser de façon très difficile quelques temps , économiser etc..pour y postuler. Pareil pour les études,
il n'y a pas de plus ou moins intelligent, faut juste travailler. Pas de secret.


Je ne méprise ps tant le chômage, je le méprise pour ceux qui en profitent. ( dans le sens de profiter sans rien foutre)
0


7 remerciements
Citation de Raphousfr5
Eh non non ce n est pas faux :) . Je dis tout haut les choses que certains ne veulent pas dire, mais les jeunes ( majoritairement) veulent juste gagner de l argent, avec un travail cool et ne cherchent pas, ceux qui perdent un boulot, ne sont pas spécialement motivés à en rechercher un. Perso, c est étrange, quand je postule on me rappelle h24 presque, alors que bon, il y a toujours de meilleurs cv

Ce que je dis correspond à des chiffres et à une réalité économique et industrielle en France. Toi en revanche, tu alimentes ton argumentation sur fond de discussion de café du commerce avec de grosses généralités caricaturales qui ne correspondent en rien à la majorité des chômeurs. Mais bon tu n'es pas le seul à tomber dans ce genre de simplification. Cela permet à certains (qui devraient se reconnaître) de ne pas traiter réellement les problèmes.

Citation de Raphousfr5
Bah avant de te lancer dans de longues études tu te renseignes avant, genre savoir si tu étudies pour avoir un bon métier dans ton domaine

Oui c'est ce que de très nombreux jeunes qui ont des bac+5 ou +8 souhaitent. Je n'ai pas parlé des filières sans débouchés dans mes propos.

Citation de Raphousfr5
quand j entends à la fac, Oh nan j ai pas encore la bourse putain , et que ceux qui disent ça ne foutent rien en cours, ce genre de réaction qui énervent quand tu travailles

Tu aimes prendre des cas particuliers pour des généralités, tout comme pour le chômage. Donc on fait quoi ? On supprime les bourses ? Comme ça les étudiants dont les parents qui ont des revenus très faibles mais qui sont bosseurs et réussissent bah ils dorment dehors ? Tous les boursiers sont des branquignoles peut-être ?
Des tire-au-flanc, il y en a toujours eu et il y en aura toujours, dans les entreprises comme dans les universités. C'est comme ça dans une société. Fout leur la paix, s'ils n'ont rien envie de faire dans leur vie, c'est leur problème. En attendant en France, il y a des politiques sociales de manière à faire vivre dans la dignité/étudier le plus grand nombre, et c'est heureux.

Citation de Raphousfr5
Mon loyer je le paye comment ? Eh beh je le paye avec l argent que je gagne en travaillant :) !

Tu réponds complètement à coté. Je te parle du jeune qui vient de terminer son CDD et qui est en train d'en chercher un autre (temps pendant lequel il peut bénéficier d'indemnités chômage que tu proposes de supprimer). Il n'a donc plus de salaire pendant sa période de recherche ACTIVE (car je te parle pas du branleur moi au cas où tu aurais oublié les autres).

Citation de Raphousfr5
nan ! nan nan nan ! tous ceux qui profitent des allocs la, pendant que d autres bossent comme des dingues. Et si, ça aiderait beaucoup, parce que sans la vie beaucoup trop de gens profitent, au moins ils se bougeraient les fesses pour trouver un boulot. (Même hors secteur d études).

On parle de quel type d'allocataire ? De l'étudiant qui touche l'APL ? Ou du couple de cadres supérieurs avec 3 enfants qui gagne 15 000 euros par mois et qui touche des allocations familiales ?
Ta vision est complètement déconnectée de la réalité du marché du travail. Je te recommande vivement de discuter avec des gens qui sont en recherche active d'emploi ... enfin s'ils peuvent supporter ton discours ...

Citation de Raphousfr5
Mais avant de faire des études tu te renseignes, c est tout, évidemment qu internet te dira s il y a des postes dans ce milieu .Bah écoute, moi je suis parti de rien, mon père est parti de rien, mes oncles aussi, tous des cons, et aujourd'hui on s est sorti les doigts du cul, et oui on a sacrifié des années et oui on trouve du boulot en se tuant à la tâche.
Eh bien je pense que non, évidemment certains n ont pas les moyens sur le moment.
Mais tout le monde a la possibilité de bosser de façon très difficile quelques temps , économiser etc..pour y postuler. Pareil pour les études,il n y a pas de plus ou moins intelligent, faut juste travailler. Pas de secret.
Je ne méprise ps tant le chômage, je le méprise pour ceux qui en profitent. ( dans le sens de profiter sans rien foutre)

Tu es complètement dans ton monde. Tu ne réponds même pas, tu tournes autour du sujet en répétant 50 fois la même chose, si bien que ça n'a aucun intérêt. Ce pays n'est qu'une bande d'incapables qui ne foutent rien en attendant que ça passe. Quelle belle idée tu as de notre patrie.
0

Citation de Raphousfr5
Je paye tout tout seul, j ai aucune aide


En es-tu bien sûr ? Si oui, tu es probablement quelqu'un d'assez aisé.

Citation de Raphousfr5
tous ceux qui profitent des allocs la, pendant que d autres bossent comme des dingues.


Sais-tu ce que sont les allocutions ? Et desquelles parles-tu: allocations familiales, allocations familiales ? allocations logement ? allocations de rentrée scolaire ? allocations aux adultes handicapés ? RSA ? Prime d'activité ?

Citation de Raphousfr5
Je ne méprise ps tant le chômage, je le méprise pour ceux qui en profitent. ( dans le sens de profiter sans rien foutre)


Qu'est-ce que profiter ?
Un parent au foyer qui s'occupe de ses enfants profite-t-il du chômage ?
Un entrepreneur qui lance son activité profite-t-il du chômage ?
Un artiste profite-t-il du chômage ?

Et les retraites, pareil ? Juste des profiteurs qui n'ont pas le courage de bosser jusqu'à leur mort ?

Tu sais que dans la vie il y a d'autres activités que le travail ? Déjà, pour beaucoup, ce n'est pas un plaisir.
Mais on peut aussi vouloir vivre à côté: aller au cinéma, au musée, à la bibliothèque, à des concerts, faire du sport, aller au bar, etc.
0


1 remerciement
Déja faudrait revaloriser les métiers manuels : c'est impératif !

Il y a prés de 25 ans quand j'étais au collège dans ma famille on me disais que je devais bien travailler au collège car sinon je devrai aller en apprentissage : comme si c'était l'enfer, le bagne
Les conseillers d'orientation quand on étais pas bon en classe vous orientaient vers des formations de métiers manuels comme si c'était une punition comme si c'était réservé aux retardés mentaux et ce continue de nos jours même si c'est moins prégnant dans la société comme quoi faire un métier manuel est dévalorisé par certains parents et le milieu éducatif le pensent et y croient fortement

Faut arrêter avec cette mentalité : en Allemagne, en Suisse et en Autriche l' apprentissage est considéré comme la voix d' excellence et ces 3 pays ont un faible taux de chômage

Il y a quelques années par exemple les métiers de la restauration, de la cuisine étaient dévalorisés ceux qui y allaient y allaient car ils étaient pas bon au collège en général et pas par choix
mais depuis qu'à la tv est diffusé des émissions tel que Top Chef ou Master Chef les écoles de cuisine se sont remplis : même les médias devraient revaloriser ces métiers au lieu de mettre en avant des jeunes qui font de la tv réalité

Savez vous que prés de la moitié de ceux qui vont à l'université aprés avoir eu leur bac ne continuent pas au bout d'un an à l'université : quel gâchis !
prés de 10 ?ceux qui entament des études pour devenir médecin réussissent à devenir médecin : soit prés de 90 % d'echec : c'est une honte : et les facs qui sont saturées !

Par contre peu ou pas de personne en apprentissage : faut dire aussi que les crédits de l' apprentissage ont été diminué par les gouvernements successifs
____________________________________________________________________________________________________________

Autre chose : souvent ceux qui travaillent se plaignent que ceux qui travaillent pas gagnent autant qu'eux quand leur déduit les frais de transport, de garde d'enfants...et je les comprend : c'est rageant !

Mais en fait c'est pas les revenus sociaux qui sont élevés : mais les salaires qui sont trop bas

En 10 à 20 ans dans presque tout les pays occidentaux prés de 10 % du PIB est passé des salariés, au paiement du ceux qui travail à la rétribution des dividendes
Vous trouvez que c'est simple de vivre avec un SMIC vous ?! Pas moi !
Il est plus simple et plus gratifiant de vivre du revenus de son capital que de son travail

Surtout avec Macron : le capital va être moins imposé, taxé que l'argent gagné en travaillant : c'est pas encourager le travail ca !

Et puis aussi le fait qu'il y a 20 ans en 1997 le gouvernement Jospin impose les 35h : travailler moins pour gagner plus : cela à insufflé aux gens une petite musique qui leur dit que c'est pas la peine de travailler : cette loi est une catastrophe dans le sens ou elle donne un signal aux français que travailler est une mauvaise chose
0

@Misterbi tu as si bien démarré ton raisonnement, à la fin tu te plantes. Je ne sais pas d'où tu tires ton interprétation, mais la mienne c'est plutôt de considérer que le passage des 35 heures permet de partager le travail par une règle arithmétique relativement simple:
On estime une entreprise devant faire 14000 heures sur une semaine pour bien fonctionner. Au lieu de répartir en 350 contrats de 40 heures, elle répartit 400 contrats en 35 heures. Il y a donc un gain de 50 emplois soit +14% d'employabilité. Me semble-t-il que c'est la philosophie de la loi et non une dévalorisation généralisée du travail! D'ailleurs il faudrait nous expliquer quel est l'intérêt d'augmenter le nombre d'heures hebdomadaire plutôt que de le diminuer surtout vu le nombre de travailleurs privés d'emploi dans notre pays: c'est une insulte!
0

De toute façon chacun va camper sur ses positions, alors bon. Et non je ne suis pas aisé de base, mais quand tu te démerdes bien et que tu bosses beh tu peux en vivre correctement sans aides.

Et non ceux qui ne veulent rien faire de leur vie, et qui ne viennent pas en cours, on devrait leur supprimer la bourse. Ça les invite à avoir des sous sans bosser et sans venir en cours , c'est bien ça comme vision :).
0

j"adore l'expression "sacrifier des années d'études" . Généralement j'aurais plutot tendance à penser j'adore faire mes études car elles correspondent à ce que je souhaite faire une bonne partie de ma vie. Si on sacrifie des années d'études on va sacrifier son avenir dans un métier ou meme parfois un domaine qui ne nous correpond pas du tout. J'ai commencé à travailler j'avais 7 ou 8 ans dans la ferme de mes parents, pour moi ça a toujours été une fierté et un plaisir de travailler. Les diplomes, j'en ai passé mais pas forcément jeune (formations adultes), car à 20 ans je ne savais pas du tout ce que je voulais faire de ma vie. J'ai rencontré tellement de patrons et chef d'entreprise qui n'ont pas ou très peu de diplomes, avec parfois des centaines de salariés dans leur entreprise. En France on a cette diplomite aigue, d'ailleurs je regarde de moins en moins les cv, dans énormément de domaines les qualités personnelles et professionnelles de la personne sont primordiaux et trop souvent bien ignorés. Ce sujet est particulièrement compliqué, car il rejoint aussi notre rapport à l'argent et au bonheur; faut-il cumuler un maximum de fric pour etre heureux ?
0

Citation de Misterbi
Et puis aussi le fait qu il y a 20 ans en 1997 le gouvernement Jospin impose les 35h : travailler moins pour gagner plus : cela à insufflé aux gens une petite musique qui leur dit que c est pas la peine de travailler : cette loi est une catastrophe dans le sens ou elle donne un signal aux français que travailler est une mauvaise chose

Les 35h permettent de partager le temps de travail et d'accorder plus de temps aux loisirs.
Pourquoi la loi sur les 35h serait plus catastrophique que celle sur les 39h ?

Citation de Raphousfr5
De toute façon chacun va camper sur ses positions, alors bon. Et non je ne suis pas aisé de base, mais quand tu te démerdes bien et que tu bosses beh tu peux en vivre correctement sans aides.

Pas tout le monde, non. Pas quand tu as un boulot payé au smic et des gosses.
Je n'ai pas parlé "de base" mais de ta situation actuelle, c'est toi qui dis que tu ne touches aucune aide.

Citation de Raphousfr5
Et non ceux qui ne veulent rien faire de leur vie, et qui ne viennent pas en cours, on devrait leur supprimer la bourse. Ça les invite à avoir des sous sans bosser et sans venir en cours , c est bien ça comme vision :).

C'est déjà le cas.

Mais c'est quoi "faire quelque chose de sa vie" ? La vie ne se résume pas au travail.
Ce n'est pas parce que tu n'as pas (encore) trouvé ta voie professionnelle, ou que tu l'as trouvée tardivement (pour rebondir sur le message de Backpacker), que tu ne fais rien de ta vie.
0


1 remerciement
@ Toul50 : Les 35h n'ont pas vraiment créer des emplois si on regarde bien ... Arrêtons avec cette lubie du partage du travail ! Et si on regarde bien, seuls les fonctionnaires et les métiers avec le moins de responsabilités sont effectués avec 35h ... Dans le privé on est en concurrence avec le monde et le monde n'est pas aux 35h. Après il y a une notion d'efficacité, d'où l'importance de ne pas faire trop d'heures et d'avoir des loisirs.
Une question. Comment expliquer que les médecins n'ont pas des contrats de 35h ? Ohlala mais partageons le travail !

@ Backpaker : L'argent me rend heureux oui ! Ça ne suffit pas mais y contribue fortement. Si plus je tard je ne gagnerai pas beaucoup plus qu'un SMIC (4000€ - 5000€ / mois est mon objectif mais pas plus donc pas d'accumulation pour te citer !), je n'aurai pas fait mes études. J'aime mes études, mais mon corps s'est dégradé, je n'ai pas encore eu de vie étudiante. Alors oui j'aimerai mon métier, mais oui je veux être récompensé par l'argent. J'aurai des responsabilités. La taxe de Hollande à 75% ne rapportait pas grand chose ... Donc les grandes richesses ne sont pas la solution. Les taxer ne fait les faire fuir... Alors si on veut appliquer vos idées, on quitte l'UE, on s'isole du monde et on revient à une consommation plus saine, sans compétitivité... C'est ce qu'on veut? Est-ce possible? Question à creuser en profondeur, je ne suis pas un capitaliste pur et dur
0

Si plus je tard je ne gagnerai pas beaucoup plus qu'un SMIC (4000€ - 5000€ / mois est mon objectif mais pas plus donc pas d'accumulation pour te citer !), j


Ah oui, 4000-5000 par mois, c'est pas beaucoup plus qu'un smic à 1400 brut...
0


1 remerciement
Citation de Imagines
Si plus je tard je ne gagnerai pas beaucoup plus qu un SMIC (4000€ - 5000€ / mois est mon objectif mais pas plus donc pas d accumulation pour te citer !), j


Ah oui, 4000-5000 par mois, c est pas beaucoup plus qu un smic à 1400 brut...


Non pas beaucoup plus mais on vit beaucoup mieux ! Les coûts indispensables à une vie décente ne sont pas 3 fois plus élevés donc il reste de l'argent pour les loisirs ^^ Et puis si je suis en couple ça double le salaire car les mecs qui m'attirent et à qui je plais font des études ^^
Quand on voit le scandale des 5E d'APL, le sac de courses des insoumis à l'assemblée, 5E change apparemment toute une vie !! Alors 3000 E je te dis pas le nombre de paquets que tu peux acheter mdrrr
0

Citation de Imagines
Si plus je tard je ne gagnerai pas beaucoup plus qu un SMIC (4000€ - 5000€ / mois est mon objectif mais pas plus donc pas d accumulation pour te citer !), j


Ah oui, 4000-5000 par mois, c est pas beaucoup plus qu un smic à 1400 brut...


Je me disais la même chose...
0



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit