Le féminisme qui réinstaure la notion de race

photo de l'auteur Urukan
Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Un festival dont 80'%' des activités étaient interdites aux blancs pourrait avoir lieu.

L'idée que certains puissent défendre ce genre d'initiatives me révulse au plus haut point. Et je pense ne pas être le seul

On assiste ici à l'importation de quelque-chose qui se passe dans le monde anglo-saxon depuis 15 ans et qui se base sur un modèle communautariste cultivant l'entre-soi.
Est-ce le bon modèle quand on voit la défiance communautaire se propager dans ces pays ?
Ce modèle n'engendre qu'une chose, c'est la haine entre des êtres humains que l'on a cloisonnés sur base de considérations arbitraires.

Je tiens à partager un écrit de Yael Mellul ici :

"Quelle différence entre "interdit aux blancs" et "interdit aux noirs" ? Aucune. Les deux sont racistes.
Sauf pour certaines "féministes" comme l'ancienne présidente de Osez Le Féminisme qui défend avec ardeur un festival "afro-féministe européen" dont 80'%' des ateliers sont strictement réservés aux femmes noires ou aux femmes "racisées" qui se déroulera à Paris du 28 au 30 juillet.
Je ne sais pas à quel moment le racisme anti-blanc est devenu acceptable, défendable. Cette démarche des "dominés" qui consiste à multiplier les évènements interdits aux blancs, a pour objectif, selon eux, de dénoncer la classe des "dominants blancs" et des racistes. Assumer son racisme anti-blanc pour lutter contre le racisme anti-noir, anti-musulman.
En somme, créer une forme d'apartheid idéologique. Une frontière, un mur infranchissable entre les "dominants blancs" et les "dominés racisés".
Parce que vous comprenez, les blancs étant à l'origine de toutes les oppressions subies par les racisés n'ont, de ce fait, plus le droit à la parole, et ne doivent plus l'avoir. Les blancs sont les bourreaux, les agresseurs, les colons, qu'il ne faut surtout pas entendre. Ne surtout pas se mélanger à l'oppresseur.
Saluons la décision de Madame Hidalgo de saisir le Préfet pour interdire cet événement raciste. Parce qu'il faut dire les choses clairement, c'est du racisme."


photo de l'auteur Urukan
Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement
PS : J'ai dû raccourcir mon titre et finalement je me suis planté. J'aurais dû mettre "Le féminisme qui réinstaure les races"

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis blanche (donc j'ai peut-être pas tous les éléments en main), mais je pense pouvoir comprendre le contexte au moins en partie.

Donc je crois pas que le but soit de pointer du doigts les méchants oppresseurs blancs homme hétéros VS les victimes noirs femme lesbienne, etc etc, vu qu'à moins de cumuler tout l'un ou tout l'autre, on est tous les privilégié de quelqu'un, et le lésé d'un autre. Malheureusement ces termes passent vite pour des insultes là où c'est juste un constat sur la position que ton "groupe" a dans la société, de façon générale (vu qu'il y'a bien entendu des contre-exemples), et non un jugement moral "bouuuh homme blanc, bourreau et source de tous les maux de l'univers !".

La notion d'oppression vient surtout d'un ensemble plutôt que par des personnes individuelles, ce pourquoi ce n'est je trouve pas à prendre personnellement. Prenons un exemple different (pour changer du féminisme ou du racisme) : Je suis une personne enrobée, ou du moins je me vois comme tel. Les affiches montrant que des personnes très minces sans autre alternatives, m'oppressent. Ce n'est pas pour autant que j'en veux aux personnes minces ou que celles-ci soient des mauvaises personnes en soi, mais le système mettant en avant majoritairement un même type de personne, LUI, est "oppressant" pour reprendre le mot qui dérange. Et là certaines initiatives vont être prises, un beau jour un artiste random va faire un projet photo sur des personnes enrobées, pour des personnes enrobées.. et là imaginons une personne mince s'amène et dit "mais, c'est de la mincophobie ! Vous essayez d'exclure les minces de la société, vous osez faire des shooting photo qu'entre gros, vous faites exactement l'inverse de ce que vous pronez !". Je pense que tu comprends qu'entre quelques initiatives pour réunir une certaine population entre elles, pour parler d'elles par et pour elles-mêmes, et créer un nouvel ordre social inversant dominant/dominé, il y a un monde.

Voilà, maintenant si on veut suivre cette logique jusqu'au bout, il faudrait interdire la gaypride à tout ceux qui sont ni homos, ni bi, ni trans, ni asexuels, ni intersexes... , et à mon avis ce serait dommage, dans la mesure où je considère d'avantage le côté festif que militant (pour la gaypride d'aujourd'hui, pas les toutes premières ou c'était carrément pas le même enjeu de se montrer dans la rue). Je pourrais effectivement trouver dommage de pas pouvoir participer à une activité ludique ou festive, comme ça peut sûrement l'être dans un festival. Par contres, pour les activités militantes (et peut-être que ce fameux festival en compte, ce qui expliquerait d'avantage), je comprends parfaitement que des groupes veulent donner la parole qu'aux leurs, puisque celle des autres ils l'entendent tous les jours.

Maintenant pour reprendre ton titre sur le féminisme et les races, je ne sais pas si tu connais le féminisme inter-sectionnel comme le féminisme noir/ou autre (moi aussi ça m'a fait drôle au début), qui a pour but de défendre des préoccupations que les femmes de culture occidentale ne vont pas forcément revendiquer (par exemple la liberté de porter le voile, la notion de cette "liberté" n'est pas du tout vue pareille d'une culture à l'autre, et donc qu'on le veuille ou non, ça fini inévitablement par créer une domination discriminante qui étouffe les voix de certaines au profit de mieux placées, si on décide laisse pisser pour surtout pas faire de communautarisme. Là ça me parait légitime que les minorités dans les minorités s'occupent d'elles-mêmes en premier, sinon personne ne le ferait à leur place, même si certains n'aiment pas les mots en -iste, tout ça.

Les races n'existent peut-être pas d'un point de vue objectivement scientifique (peut-être, peut-être pas, ça dépend ce qu'est une race au fond..), mais le fait qu'une distinction existe dans l'esprit collectif crée des comportements/inégalités réels, et donc des réponses par les personnes concernées, ce n'est pas nouveau, ce n'est pas de la "ré-instauration de race".

photo de l'auteur WeDoNotSow
WeDoNotSow
Homme de 26 ans
Nantes

4 remerciements
J'ai commenté sur un autre topic qui parle pratiquement de la même chose, donc je ne vais pas reprendre ce que j'ai dit ici.

Mais j'aimerais répondre aux remarques de TarteOCitron. Le fait de rappeler un homme qu'il est blanc et hétéro n'est pas un simple constat car aucun contexte ne nécessite ce propos à part dans celui de la politique de l'identité. C'est une attitude condescendante qui veut dire que ledit homme ne peut pas comprendre une chose et n'a pas à exprimer son opinion sur une chose car son "privilège" ne le lui permet pas. C'est du sectarisme à la sauce américaine.

Personnellement, je ne m'oppose pas aux affiches montrant des corps anorexiques parce que ça opprime les personnes grande taille (chose qui ne veut rien dire), mais tout simplement parce qu'elles promeuvent une version malsaine et erronée de la beauté et cela mène les adolescents à suivre un mode de vie malsain. Donc pour moi le parallélisme entre cet exemple et le problème évoqué ne tient pas.

Le terme "oppressant" ne dérange pas. Il est juste ridicule dans ce contexte surtout avec Cette approche identitaire de l'oppression.

photo de l'auteur Louisiana
Louisiana
Homme de 24 ans
Orsay

1 remerciement
L'ethnocentrisme, c'est quand un festival avec des ateliers réservés aux femmes noires se transforme en un festival "interdit aux blancs" sans mention aucune des personnes non-blanches et non-noires.

Hâte que Anne Hidalgo prenne des actions contre les clubs de gentlemen parisiens.

photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
Coucou Urukan,
tu m'as surpassé j'ai faillis écrire un article dessus... Je trouve ce procédé un peu scandaleux dans la mesure où, si à l'opposé il y avait un festival 100% blanc ça ferait un énorme scandale.
L'exemple de la gaypride est mauvais car :
- dans les faits, il y a plus d'hétérosexuels que d'homos dans les marches des fiertés
- les marches des fiertés n'excluent pas les hétérosexuels (bien au contraire)
🙉

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui effectivement, si on faisait un truc réservé aux blancs ça ferait scandale, mais je pense que le contexte n'est pas le même... on a pas vraiment besoin de se retrouver "entre blancs". Mais je peux comprendre que le communautarisme agace, simplement je me dis qu'il y'a peut-être des raisons et des motivations autres que "excluons les personnes non-minoritaires pour nous venger et continuer d'attiser la haine".

Pour la gaypride je disais surtout pas que c'était réservé aux lgbt, bien au contraire j'aime bien que des amis puissent m'y accompagner etc, mais que je connais certaines personnes qui aimeraient bien que les hétéros n'y aille pas, que plusieurs ont cette logique là (défendable ou non, ce qui est d'ailleurs l'objet de ce débat). Je voulais y nuancer mon propos sur le fait que j'aurais moins de compréhension si on restreignait l'accès à un événement festif (ce qui n'est pas le cas pour la gaypride, mais qui aurait pu l'être), ce qui est peut-être le cas pour le festival afro. Par contre pour les événements plus militants je comprends très bien qu'on veuille donner ponctuellement QUE la parole aux personnes concernées, car c'est les premières à savoir comment en parler (exemple les réunions féministes qui n'incluent pas les hommes, ou une réunion de personnes non-blanches qui n'incluent pas les blancs). Je pense pas voir de condescendance là dedans, car je me trouve moi-même des deux côtés de la barrière dans des domaines différents (comme 99% gens).

Pour l'exemple des affiches montrant des personnes minces, là c'était uniquement une comparaison sur la visibilité qu'ont certaines personnes par rapport à d'autres.. l'aspect anorexie (qui n'est pas une morpho mais un comportement, être naturellement très mince sans que ce soit signe de mauvaise santé est possible) n'est pas vraiment ce que je voulais souligner. Le but de l'exemple n'était pas de savoir si c'était bien ou mal d'être mince ou gros, blanc ou noir, homme ou femme... juste qu'un certain type de personne voir de culture est d'avantage représenté que d'autres et donc que ça me parait compréhensible que des initiatives non-mixtes soient prises pour contre-balancer, ça me semble valable dans ce contexte précis, même si ça deviendrait absurde dans un monde "idéal" où les minorités n'existeraient plus (par minorité je parle pas de nombre, plutôt de position) .

Après ça reste inévitable qu'exclure un groupe d'un truc générera toujours des réactions, de toute façon je crois que le féminisme d'aujourd'hui et tout ce qu'il y'a autour, c'est un des plus gros malentendus (bien qu'il existe tout un tas de branches, encore que y'a encore des gens qui voient ça comme uniquement "les femen" ou "les revanchardes"), ce pourquoi dans la vie de tous les jours ce genre de débat est très... casse gueule !

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
J'écrivais dans un autre topic que dans ces affaires c'est l'intention qui compte.

Toutefois s'il s'agit de lieux publics il est difficile d'en interdire l'entrée au public, sauf congrès sur invitation concernant un sujet très pointu.

Bon là c'est vrai qu'on est en droit de se demander ce qu'il y a de si pointu concernant les meufs blacks.
Tout le monde est certainement très à l'aise pour débattre des mutilations sexuelles, du blanchiment, défrisage, polygamie, cuisine congolaise, sexisme et religions qui envahissent l'Afrique, et j'en oublie, avec le risque que ces débats très politiques soient déformés par des partis anti-diversité.

Comme ce style de débat est certainement liberticide et même mortel en afrique centrale, et impossible à Paris, ne devraient-elles pas le faire ailleurs ?

Et puis c'est très maladroit de se mettre à dos à la fois les fa qui n'attendent que cela, et les antifa qui ne voient plus comment défendre le multiculturalisme si les ethnies pratiquent l'apartheid.

Je ne voudrais vexer personne, mais les asiatiques sont beaucoup plus malins : ils ne refusent personne à l'entrée, encaissent un ticket modique mais qui multiplié peut renflouer la caisse de l'association, et orientent vers le buffet les blancs qui ne comprennent rien à la culture ou aux débats, mais qui pourront raconter des choses à leurs enfants. Et ils invitent toujours le maire, qui envoie un représentant faire un discours et gouter aux nems.

photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements
Pour moi c'est du racisme point. Il y a pas d'autres mots. Et comme dit plus haut, c'est scandaleux. .....

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Vous débattez sur un Hoax de FDsouche ?
L'entrée réservée au public et c'est mixte, cependant il y a des ateliers de réflexions non-mixtes dans des espaces privés et ça, c'est légal.
Ensuite, pour info, le concept de race existe et c'est un fait social.

Donc j'vois pas où est le problème, que des racisés puissent débattre et témoigner entre eux sur leur expériences, rien de plus normal.



D'ailleurs, Anne Hidalgo vient de se faire méchamment épingler sur les réseaux sociaux pour avoir polémiquer sur un Hoax de fachos.

Voilà, bye les blancos.

photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 25 ans
Nancy
Bonjour,

Je pense que vous vous méprenez sur toute la ligne.

Premièrement, sur la teneur de ce festival: il est organisé dans un lieu public et ouvert à tous, et concerne les oppressions des femmes noires (à la croisée du sexisme et du racisme, donc).
Certains ateliers, tenus dans des lieux privés, sont cependant réservées aux femmes noires ou aux femmes racisées. Nulle mention d'une interdiction aux blanc-he-s. Une blanche kabyle serait par exemple bienvenue aux ateliers concernant les femmes racisées.

Il faut ensuite bien comprendre les objectifs de ce festival: que peuvent faire les femmes noires pour lutter contre ces oppressions ? Pour cela, il peut nécessiter qu'elles se regroupent sans leurs oppresseurs. La LiCRA s'amuse à dénoncer ce festival en s'appuyant sur Rosa Parks, cette même Rosa Parks qui participait à des réunions non mixtes pour organiser ses actions.
Qui imaginerait autoriser l'accès au patronat quand des salariés se réunissent pour discuter d'un moyen d'action ? Oui, il y a des réunions entre patronat et salariés, mais les salariés peuvent aussi s'entretenir à huis clos.

L'accusation de "racisme anti-blanc" est abjecte. L'essence du racisme est dans sa systématicité. Un noir subit le racisme parce qu'il est désavantagé dans la recherche d'un logement ou d'un emploi. Une action xénophobe ne s'inscrit pas nécessairement dans ce système raciste.

Je suis moi-même un homme, et je suis blanc, deux privilèges que je n'ai pas choisis, mais qui m'avantagent dans la vie de tous les jours, sans que je n'y fasse vraiment attention. Quand je décroche un emploi, je ne pense pas forcément aux femmes / racisé-e-s / invalides / etc. à qui il a été refusé en raison de leur genre / couleur de peau / validité / etc.
Les opprimé-e-s rencontrent des problèmes communs, dont ils/elles peuvent avoir envie de parler, sans devoir nécessairement réexpliquer toutes les 5 minutes aux privilégié-e-s en quoi consiste ce problème.
Et pouvoir parler sans présence des oppresseurs/ses, ça permet aussi de libérer la parole.
Les réunions non mixtes sont une solution à cela: parler du problème entre personnes concernées.

photo de l'auteur Urukan
Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement
Hey oh ! Faudrait peut-être arrêter là hein.

Ça un Hoax d'extrême droite !?

80'%' du festival est non mixte et ce lien repris sur la page facebook des organisateurs :
https://www.lepotcommun.fr/pot/55bdrc55


Bon les gens, on va se réveiller un peu là !?
Le racisme serait donc l'apanage des gens dont la couleur de peau est blanche mais quand il se trouve que tu as la peau plus sombre, tu peux exclure les autres comme bon te semble sans aucune inquiétude car tu es un éternel opprimé.

L'argument de 'l'espace de respiration' me désole. Donc voila, les femmes de couleur noire doivent pouvoir se retrouver entre elles car les femmes blanches seraient intrinsèquement incapables de comprendre leurs problèmes.
Attendez ! Mais tiens c'est pas du racisme ça ? ah bon ?
Parce que sinon, c'est quoi les autres arguments avancés là ? je comprends pas...


Et puis quand est-ce que certains vont se rendre compte que l'extrême droite traditionnelle n'a pas le monopole de la xenophobie. Est-ce que certains vont enfin se rendre compte que le racisme c'est partout et que quelque soit son origine, ça ne protège pas certains d'être xénophobe. Mais malheureusement sous couvert d'antiracisme, on laisse se développer la bête immonde.

Je poste ici une vidéo ou Thomas Guénolé démonte une des ces pseudos militantes anti-racistes membre de PIR, une figure de proue de ce féminisme raciste mais qui n'a que pour but que de défendre un patriarcat identitaire venu d'un autre temps.


https://www.youtube.com/watch?v=AT-T3vKX5OE


Et franchement, j'espère que certains vont enfin se rendre compte dans quelle folie, dans quelle misère intellectuelle certains sont tombés sous couvert d'antiracisme en tentant de décrédibiliser les donneurs d'alertes qui eux ne sont pas dans leurs petits appartements bien au chaud loin de tout ça mais qui voient le réel pour ce qu'il est !

FUCK ! putain

photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 25 ans
Nancy
Citation de Urukan
Ça un Hoax d extrême droite !?


Oui, l'extrême-droite a tourné ça en "festival interdit aux blancs", ce qui a été relayé par la LICRA et Hidalgo.

Citation de Urukan
Bon les gens, on va se réveiller un peu là !?
Le racisme serait donc l apanage des gens dont la couleur de peau est blanche mais quand il se trouve que tu as la peau plus sombre, tu peux exclure les autres comme bon te semble sans aucune inquiétude car tu es un éternel opprimé.

Non, le racisme n'est pas l'apanage des blancs. Par contre ils sont les seuls à ne pas le subir.

Citation de Urukan
L argument de l espace de respiration me désole. Donc voila, les femmes de couleur noire doivent pouvoir se retrouver entre elles car les femmes blanches seraient intrinsèquement incapables de comprendre leurs problèmes.

Ce n'est pas qu'elles sont incapables de les comprendre, c'est qu'il faut au moins prendre le temps de leur expliquer, et que sans le vouloir elles peuvent contraindre la parole.
Reprenons l'exemple des salariés et des patrons: ce n'est pas que les patrons ne comprennent pas les problèmes des salariés, mais les salariés peuvent vouloir les exposer sans que leur patron ne soit là pour les écouter.

Puis ça ne concerne pas les femmes blanches. Pourquoi cette volonté de toujours vouloir être là où on ne vous attend pas ?

Citation de Urukan
Attendez ! Mais tiens c est pas du racisme ça ? ah bon ?
Parce que sinon, c est quoi les autres arguments avancés là ? je comprends pas...

Non ce n'en est pas, et ce n'est pas en le répétant que ça le deviendra.

Citation de Urukan
Et puis quand est-ce que certains vont se rendre compte que l extrême droite traditionnelle n a pas le monopole de la xenophobie. Est-ce que certains vont enfin se rendre compte que le racisme c est partout et que quelque soit son origine, ça ne protège pas certains d être xénophobes. Mais malheureusement sous couvert d antiracisme, on laisse se développer la bête immonde.

Elle n'en a pas le monopole, c'est bien ce qui fait peur. Le racisme (et autres discriminations) n'a jamais été réservé à l'extrême-droite, les autres partis en profitant bien eux aussi.
La preuve aujourd'hui avec Hidalgo.

Citation de Urukan
Et franchement, j espère que certains vont enfin se rendre compte dans quelle folie, dans quelle misère intellectuelle certains sont tombés sous couvert d antiracisme en tentant de décrédibiliser les donneurs d alertes qui eux ne sont pas dans leurs petits appartements bien au chaud loin de tout ça mais qui voient le réel pour ce qu il est !


Il ne s'agit que de réunions, de discussions, calmez-vous. On ne parle pas de logements réservés aux noires par exemple

photo de l'auteur Urukan
Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement
Troll de bas étage.

Comment c'est possible.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bien le bonsoir à tous, je suis étonné de l'ampleur prise par ce débat.
Je me suis installé en Guadeloupe, voici maintenant 7 mois, contre l'avis de bien de mes proches, au motif que les antillais faisaient montre de racisme anti blanc, pour ne pas dire d'ostracisme anti français, avec des relents d'indépendantisme en arrière plan. Sur ces trois affirmations initiales, une seule me semble réelle et généralisée aujourd'hui, il s'agit de la dernière.
Je précise tout de même un point important pour la compréhension; il existe trois catégories de "blancs", ou devrais-je dire, de "non-noirs" ici : les békés (blancs d'origine ancienne, ayant ou pas importé des esclaves), les importés tardifs (indiens / libanais / syriens) et les métros, dont je fais partie.
Chaque population, par défaut, a du mal à se mélanger "intimement" à l'autre, sauf découverte d'intérêts communs (croyez moi, ces intérêts sont à la marge, mais ils finissent par arriver). Les indiens l'ont pourtant très bien compris, et plutôt que de risquer la crasse endogamie, ils ont fini par se mélanger aux créoles noirs, puis aux autres, lorsque nécessaire. Les créoles eux aussi ont produit des métis, quoi que le mouvement soit arrivé à un affaiblissement depuis 1967 (je n'étais pas né, je précise).
Là où le bât blesse, c'est que l'appréciation que l'on peut avoir de ce genre de problématique varie selon la position dans laquelle on se trouve ; personne ici n'en voudra à quiconque de promouvoir un léwoz (plutôt noir), de la même façon qu'une fête de la cuisine sera exclusivement réservée aux femmes (sans grande exception), et lorsqu'une commémoration relative aux deux guerres a lieu, personne ne s'étonnera d'y retrouver principalement d'anciens combattants blancs et noirs. Doit-on voir dans ces comportements l'aune d'un racisme ou d'un sexisme ? Peut être, sait-on jamais... et est-ce qu'il est délétère ? Moins sûr ; honnêtement je ne sais pas. Nous sommes en tout cas sur une île très imparfaite, mais où tout le monde tâche au moins de vivre ensemble, avec des hauts et des bas, évidemment. Sans se poser trop de questions, ni faire de procès d'intention au voisin d'en face, parce que sa grand mère participe à une fête pour femmes noires spécialistes du kassav, alors que le voisin lui-même est parti à une chasse sous-marine entre hommes de toutes les couleurs. Bref, voyez le ridicule de la question, entre rapprochement de hobbies ou d'intérêts communs, et conflits raciaux/... C'est en tout cas ce qui prévaut ici, et j'ai la flaiblesse de croire que ce genre de sentiments prévaut encore en Europe alors keep cool ;)

photo de l'auteur Creme
Creme
Femme de 22 ans
paris/marseille
Citation de Urukan
Troll de bas étage.

Comment c est possible.


Je ne vois pas en quoi c'est un troll, il argumente, il explique point par point son avis en reprenant vos termes, en prenant le temps d'expliquer, dans le respect. VOUS lancez un débat mais si on ne va dans votre sens on est qualifié de troll de bas étage ? Ridicule.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
StephGwada,
"Doit-on voir dans ces comportements l'aune d'un racisme ou d'un sexisme ? Peut être, sait-on jamais... et est-ce qu'il est délétère ? Moins sûr"

Dans les cultures restées plus traditionnelles, en principe la "tolerance" est celle au droit à la différence, à ce que chacun vive selon ses traditions, à ce que les sexes aient chacun leurs responsabilités, à ce qu'une hiérarchie soit respectée, etc.
Relativement l'inverse des principes 8occidentaux consistant à imposer des droits et devoirs identiques à tous, sauf aux mineurs.
En gros ce que défendent les souverainistes chez nous, la supériorité des blancs en moins.
Car en principe la "tolerance traditionnelle" ne hiérarchise que l'age, les sexes, les anciens vaincus, etc, et essai d'établir un respect mutuel communautés, souvent tous sous l'autorité d'un clan ou d'une famille équitable entre les communautés.

L'administration ex-coloniale peut représenter cette autorité.
Mais comme tu le signales elle est de plus en plus contestée, parce naturellement qu'elle y place ses élites.

Et la situation réelle peut être éloignée de l'équilibre sous les dictatures, ou à l'inverse lorsque aucun clan parvient à prendre le pouvour. Avec des tensions tribales, claniques et religieuses comme au moyen orient. Les systèmes féodaux ont leurs limites.

Mais c'est intéressant de voir qu'il y a aussi débat dans des pays comme le notre visant l'égalité des droits et des chances.

photo de l'auteur Urukan
Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement
Citation de Creme


Je ne vois pas en quoi c est un troll, il argumente, il explique point par point son avis en reprenant vos termes, en prenant le temps d expliquer, dans le respect. VOUS lancez un débat mais si on ne va dans votre sens on est qualifié de troll de bas étage ? Ridicule.


Je vous conseil de remballer votre moraline à deux balles et de lire ce qui est écrit.

Quand je donne le lien qui prouve factuellement qu'en effet ce festival est à 80% interdit aux blancs et qu'on vient de nouveau dire que c'est une manigance d'extrême droite, c'est du troll pas autre chose !

Quand je pose la question : "les femmes de couleur noire doivent pouvoir se retrouver entre elles car les femmes blanches seraient intrinsèquement incapables de comprendre leurs problèmes. Mais tiens c'est pas du racisme ça ? Parce que sinon, c'est quoi les autres arguments avancés là ? je comprends pas..."
Et qu'on me répond que les femmes blanches peuvent contraindre la parole ... je suis encore bien gentil de ne pas dire que c'est de la connerie humaine à l'état pure mais un troll.

[cynique] Et le clou final ! il ne s'agirait que de discussions, de réunions. Un festival raciste, bah alors pourquoi s'alarmer, c'est pas grave ! [/cynique]

Infect.

photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 25 ans
Nancy
Tu ne comprends pas le racisme et méconnais le féminisme, donc tu insultes tes adversaires et remets en question leurs facultés... classique.

Donc, du haut de ma connerie humaine, je lis que 80?cefestival, par ses ateliers, est réservé aux femmes noires.
Cela a fait tilt chez certains, et c'est là que l'info a tourné dans les réseaux d'extrême-droite, puis est devenue "un festival se tenant dans un lieu public est interdit aux blancs".
Puis cette fachosphère a commencé à relayer l'hoax (fdesouche), jusqu'à ce que ça se répande jusque la LICRA et Hidalgo.
De cela, plusieurs choses:
1. 80% d'un festival, ce n'est pas la totalité (juste une grosse majorité)
2. Les ateliers non mixtes se déroulent dans des lieux privés, et non publics
3. Réservé aux noires n'est pas une proposition équivalente à interdit aux blanches (et il ne semble pas que les autres populations s'en soient offusquées, ça ne serait pas typique des privilégiés que de crier au scandale quand on n'a pas besoin d'eux ?)

Les femmes noires subissent le racisme (systémique), les blanches en sont un vecteur.
Leur absence permet bien entendu de libérer la parole.

Ce festival n'est pas raciste, il vise à s'organiser pour lutter contre le racisme.
Tu n'as même pas expliqué en quoi ce serait raciste d'organiser des ateliers non mixtes.
C'est âgiste de réserver les centres aérés aux enfants ?

Je t'invite à prendre connaissance des réponses de Tungstenn et Luxale sur ce sujet : https://betolerant.fr/forum/10503/le-feminisme-le-probleme-des-femmes/20
Et de lire/écouter les documents liés.

photo de l'auteur Urukan
Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement
Qu'est-ce que c'est que ça ?

C'est vous qui venez avec votre "totalité" du festival. Et quand bien même. 80'%' ce n'est pas assez pour vous !?

Et en plus vous vous permettez d'être arrogant en me disant que je ne comprendrais rien au racisme ni au féminisme. On aura tout vu.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit