Connaissez-vous le jeunisme ?

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Comme je vois un topic sur le respect des moins jeunes sur beto, ça m'a fait penser (dans un tout autre contexte que la recherche amoureuse sur ce site) à une forme de discrimination encore méconnue et qui pourtant concerne tout le monde un jour ou l'autre. Ça s'appelle le jeunisme : cette pensée qui consiste à affirmer que la jeunesse est l'âge d'or, l'âge le plus épanouissant, le plus fort, le plus enviable.

Bien sûr ça ne part pas d'une mauvaise intention et j'ai très longtemps pensé ainsi (avec une aversion très forte envers l'idée de vieillir), seulement les conséquences d'une telle vision de la vie sont bien plus importantes qu'on ne le croit.

Car quand on vit dans un monde où la jeunesse représente le beau, le dynamique, le désirable, et que tout nous pousse à la conserver le plus longtemps possible pour faire reculer ces horribles rides qu'on ne voudrait jamais voir, que nous reste-t-il au fur à mesure que notre vie avance ? Bien que ce sujet ait l'air de concerner d'avantage les femmes, j'ai croisé il y a peu un mec d'une quarantaine qui n'assumait pas du tout son âge (j'ai su son âge réel seulement par un de ses amis) et ça m'a choquée... parce que maintenant on se déclare vieux de plus en plus tôt, bien qu'on vive de plus en plus tard (à priori). De plus en plus de personnes sont effrayées à l'idée de voir leur corps changer, et s'inquiète d'avantage de leur beauté que de leur santé physique et mentale.

D'après des études il semblerait que les personnes ayant l'image la plus négative du vieillissement sont également celles qui prennent le moins soin d'elle (sport, nourriture, etc) en dehors du fait de se passer dix crèmes sur le visage. Inversement, les personnes qui voient les signes de l'âge comme acceptables ont tendance à vieillir dans de meilleures conditions.

Mais le jeunisme ne s'arrête pas qu'à l'idéalisation du jeune âge et la peur de vieillir, cela se remarque aussi dans la façon de traiter les personnes âgées voir très âgées, dans le domaine de la médecine, ou simplement de la conversation. Par exemple face au cancer, les adultes jeunes et d'âge moyen ont recours à beaucoup plus de soin que leurs ainés. Alors qu'une femme de 30 ans se fera préconiser une reconstruction mammaire en cas de cancer du sein, cela n'est vrai que dans la moitié des cas au dessus de 60 ans (un sein en moins à cet âge, et alors ?). Les facultés intellectuelles sont également touchées par ce phénomène, la plupart d'entre nous pensant qu'un vieux, même non malade, sera moins réactif qu'une personne plus jeune. Or, bien que l'aide et la compréhension sont les bienvenues, certains d'entre-nous deviennent sur-accomodants, par exemple en leur parlant (trop) lentement et fort, ou en faisant à leur place trop de tâches qu'ils peuvent très bien exécuter à la base. Quand au cas des personnes âgées ET malades, elles sont carrément déshumanisées. Or, selon certaines études (que je ne saurais détailler ici mais je mettrais à la fin le lien vers la source de ce post), plus on développe des croyances impliquant exagérément une perte des facultés mentales et physiques, plus l'on aura tendance à mal vieillir, perdre confiance en ses capacités et ne pas s'entretenir.

Bref, le jour où l'on verra l'âge mûre et la vieillesse comme des périodes de la vie à part entière, avec ses avantages et ses inconvénients (sans tomber dans le penchant inverse mais également répandu où l'âge est signe de sagesse tout comme jeunesse est synonyme de bêtise), eh bien on arrivera à une façon plus saine d'appréhender la vie, notre corps et son évolution (oui il a le droit de vieillir, non ce n'est pas mal, c'est naturel), et également à un plus grand respect des anciennes générations... et y'a plutôt intérêt si on veut que nos descendants nous traitent bien. Ma conclusion serait : profiter de ce que chaque période a à nous apporter et avoir un peu plus de bienveillance envers les différents âges de la vie et envers notre propre corps, actuel et futur.

l'article qui m'a inspiré, avec plus de références : http://www.madmoizelle.com/jeunisme-possibilite-une-ile-344493


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Très bon sujet.

Le jeunisme vient je pense du monde de la mode et du monde du travail.
J'ai lu içi qu'un jeune n'avait pas les mêmes centres d'intérêts que quelqu'un de 30, 40 ans ou plus.

Je veux bien le croire pour un adolescent qui est en pleine construction de sa personnalité.

Mais un jeune de 20 ans peut très bien avoir les mêmes centres d'intérêts qu'une personne plus âgée.

Je trouve très bien d'ailleurs le développement des colocations inter-générationnelle.

Dans le monde de la mode j'ai bien aimé l'interview de Jean-Paul Gaultier qui expliquait qu'il faisait défiler les mannequins de 50 ans car il trouvait qu'une femme était belle à n'importe quel âge.

J'ai vu également un monsieur de 93 ans qui faisait du vélo tous les jours.

L'âge c'est déjà dans la tête, pour le physique il faut assumer les rides, les personnes qui se font tirer le visage se retrouve avec une tête inexpressive, figée tel un masque.

Il y a des articles aussi sur la maltraitance des personnes âgées en maison de retraite dû justement au fait qu'elles sont traitées comme des "enfants".

Pour ce qui concerne le monde du travail, en France les patrons sont très "ringards" en général.

Ce qui est étrange, car beaucoup s'accrochent à leur poste à plus de 80 ans mais leur DRH considère les gens de plus de 40 ans comme "foutus".

Bref il y a du boulot pour changer les mentalités.

Ca passera par un changement de modèle de société qui est aujourd'hui basé sur la consommation et le chacun pour soi.

photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
Bonjour,

Le jeunisme est à la mode. Même si sur Betolerant il y a beaucoup plus de jeunes, je mets un point d'honneur à mélanger tous les âges ! J'en ai trop marre de ce jeunisme ambiant !

photo de l'auteur Nadjo
Nadjo
Femme de 36 ans
SAINT PRIEST

4 remerciements
Bonjour,

Le jeunisme est partout, au cinéma, les femmes de plus de 40 ans trouvent plus difficilement des rôles, au travail, ..;
Ce qui me chagrine, c'est que la femme est un objet et doit rester jeune pour plaire.
Personnellement, je trouve qu'à chaque décennie ses avantages et inconvénients.
Comme le disait "anonyme", si tu te sens bien dans ta tête, tu restes jeune ! Après, il faut laisser le "qu'en dira-t-on". et s'assumer physiquement à n'importe quel âge.
et puis quand nous étions jeune, nous nous croyions invincible, avec l'âge on se rend compte que ça passe vite...
Alors profitons de chaque instant

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit