écris-je bien fançais ? où comprenédez-vous moi ?

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
alors voilà je suis actuellement une formation de type BAC PRO et lors d'un cour de français qui m'est dispensé j'ai eu à me servir de verbes d'adjectifs d'adverbes et "autres" pour construire une "histoire" intélligible et selon mon professeur mes constructions de phrases ne sont pas intelligibles fait avec lequel je n'adère pas je vous met le petit texte alors çi quelqu'un d'assez doué en français acepterais de me donner son avis je serais bien plus qu'heureux
le texte c'est ça : "serge dort prés de la lampe sale et bleue (surement "cassé" comme la bouteille prés du lit ) . Mais maintenant, l'empécher d'aller à vendome pour boire (avec sa veste et son joli stylo de turin) prés de philipe . Ne lui permet pas de dormir comme Stéphane. et ce petit travail "carré" étant rapidement et vite dépassé, il n'y à pas de solution.

donc voilà donnez moi votre avis


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hello ~

Alors je vais être franche... j'ai beaucoup de mal à te comprendre.

Est-ce que ton professeur t'a expliqué pourquoi ton texte était initelligible ?
A cause de fautes d'orthographe ? Grammaire ? Tournure de phrase ? Des oublies de majuscules, de ponctuation, ect, ect...
Lorsque je te lis, je ne vois aucune ponctuation (donc aucune "respiration" dans le texte), des fautes d'orthographes qui m'empêchent de pouvoir comprendre tout de suite ce que tu as écrit (un exemple au hasard "alors çi quelqu'un".. ouch, le "ç" n'a rien à faire devant un "i", ça n'existe pas, c'est "si")

Après, je suis très à cheval sur les fautes d'orthographe, la grammaire, ect (bien que ça ne m'empêche pas de faire des fautes à mon tour).
Pour avoir fait un bac littéraire et pour être très à cheval sur la littérature, tout ce que tu as écrit est difficile à comprendre (déjà, rien que la première phrase, tu parles d'un cours de français dont tu as été dispensé ? mais tu y as tout de même assisté pour faire cet exercice ?)

Enfin bref.
Pour ce qui est de mon point de vue, et en toute honnêteté ce que tu as écrit m'est très difficile à comprendre.
J'espère que ces cours de français te permettront de t'améliorer.
Bonne continuation.

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
la phrase "serge dort prés de la lampe sale et bleue (surement "cassé" comme la bouteille prés du lit ) . j'ai enlevé le "qui est" avec elle ressemble à ça : serge dort prés de la lampe qui est sale et bleue (surement "cassé" comme la bouteille prés du lit ) .j'ai pris la liberté d'enlever ces marques de qualification et je crois que l'ont y est autorisé (j'ai un vague souvenir d'un auteur connu qui utilisait cette façon d'écrire)

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
je vais le réécrire en marquant en souligné tout les trucs qui facilitent la lecture c'est juste que je l'ai écris en language soutenu
serge dort prés de la lampe qui est sale et bleue *marquer un effet de narrateur* ( il étais surement "cassé" comme la bouteille prés du lit ) . Mais maintenant, le fait de l'empécher d'aller à vendome pour boire *description avec un effet réducteur* (avec sa veste et son joli stylo de turin) dans ce lieu prés de philipe . Ne lui enlever lui permet pas à serge de dormir comme Stéphane. et ce petit travail "carré" étant, rapidement et çi vite dépassé, il n'y à pas de solution.


donc oui on l'à fait en cour mais ma prof m'à dit que mon texte n'étais pas français

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je donne raison à ton professeur, à mes yeux aussi, ce n'est pas français (et pas que ton texte d'ailleurs)...
Quel était l'énoncé de l'exercice ?

photo de l'auteur Oaime
Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
"serge dort prés de la lampe sale et bleue (surement "cassé" comme la bouteille prés du lit ) . Mais maintenant, l'empécher d'aller à vendome pour boire (avec sa veste et son joli stylo de turin) prés de philipe . Ne lui permet pas de dormir comme Stéphane. et ce petit travail "carré" étant rapidement et vite dépassé, il n'y à pas de solution."

Serge dort à côté de la lampe bleue et sale, sûrement cassée, comme la bouteille près du lit. A partir de maintenant, il faudra l'empêcher d'aller rejoindre Philippe à Vendôme avec sa veste et son joli stylo de Turin pour boire. Et ne pas lui permettre non plus de dormir comme Stéphane. Ce petit travail "carré" étant rapidement effectué, il n'y a pas d'autre solution.

J'ai fait de mon mieux, mais je dois dire que je n'ai pas toujours compris ce que tu voulais raconter. Au moins, dans ma version, il n'y a plus trop d'erreurs de construction grammaticales, syntaxiques et orthographiques. Pour le sens...

photo de l'auteur Ivysaur
Ivysaur
Homme de 26 ans
Nancy
Outre les quelques fautes d'orthographe, d'accentuation, de typographie et de conjugaison, c'est surtout la ponctuation et le sens des phrases qui me gênent.

Que veut dire une phrase comme "Ne lui permet pas de dormir comme Stéphane" ?
C'est un impératif mal conjugué (mais que viendrait-il faire là ?) ou il manque un sujet ?

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
Citation de Villedesbli
j'ai réécri en marquant en souligné tout les trucs qui facilitent la lecture c est juste que je l ai écris en language soutenu
serge dort prés de la lampe qui est sale et bleue *marquer un effet de narrateur* ( il étais surement cassé comme la bouteille prés du lit ) . Mais maintenant, le fait de l empécher d aller à vendome pour boire *description avec un effet réducteur* (avec sa veste et son joli stylo de turin) dans ce lieu prés de philipe . Ne lui enlever lui permet pas à serge de dormir comme Stéphane. et ce petit travail carré étant, rapidement et çi vite dépassé, il n y à pas de solution.


donc oui on l à fait en cour mais ma prof m à dit que mon texte n étais pas français

il faut enlever le: "lui" et rappeler le sujet: "à serge"

photo de l'auteur Samuel
Samuel
Homme de 31 ans
Lyon

8 remerciements
Salut Ville.

Effectivement, comme les autres, je n'arrive pas bien à saisir ce que tu veux dire. Est-ce que ton texte parle de Serge qui a finalement bu de l'alcool tout seul et s'est endormi ? Que lui il en a besoin pour s'endormir contrairement à Stéphane et qu'il ne suffit pas de l'empêcher d'aller à Vendôme pour l'empêcher de boire ?

Peut-être faudrait-il commencer par des phrases simples sans trop de détails. Surtout n'essaie pas de faire du langage soutenu, c'est trop confus. Sujet + verbe + complément court.
Parce que regarde, en lisant ton texte, en le simplifiant, voilà ce que je comprends :
Serge dort.
Quelqu'un l'empêche d'aller à Vendôme près de Philippe.
On lui enlève quelque chose mais ça ne lui permet pas de dormir comme Stéphane ( là déjà tu m'as perdu. On lui enlève quoi ? Et puis au début on dit que Serge dort, donc je comprends pas ce que tu veux dire ).
Un petit travail carré est effectué très rapidement, ce n'est donc pas une solution ( je n'ai aucune idée de ce que ça peut signifier. )

Surtout, écoute bien ton professeur. Il va t'aider, et fais lui confiance quand il te dit que ton texte n'est pas compréhensible. Ce n'est pas irrémédiable, mais surtout ne pense pas que ton texte est intelligible. Il ne l'est vraiment pas.
Au-delà de ça et de fautes qu'on peut tous faire, je me suis souvent demandé, en parlant avec toi sur le tchat, si tu t'étais déjà fait diagnostiquer pour des troubles dys ? Si ce n'est pas le cas, je te conseille de le faire, ça pourrait beaucoup t'aider.

photo de l'auteur clenake
Clenake
Femme de 40 ans
Tours

3 remerciements
Bonsoir,

Désolée Villedesbli, je vais encore être cash !
je suis trop fatiguée ce soir mais je vais revenir te dire ce que je pense de ton "langage soutenu"

A bientôt 🙂

EDIT : si déjà tu pouvais séparer ton texte de cours et ton message, genre le message en 1er et ensuite le texte, ce serait plus compréhensible

photo de l'auteur JohnnyB
JohnnyB
Homme de 44 ans
Marseille
Serge dort prés de la lampe sale et bleue (surement "cassé" comme la bouteille prés du lit ) . Mais maintenant, l'empécher d'aller à Vendome pour boire (avec sa veste et son joli stylo de Turin) prés de Philippe . Ne lui permet pas de dormir comme Stéphane. et ce petit travail "carré" étant rapidement et vite dépassé, il n'y à pas de solution.

Serge dort près de la lampe sale et bleue (sûrement "cassé" comme la bouteille près du lit ) . Mais maintenant, l'empêcher d'aller à Vendôme pour boire (avec sa veste et son joli stylo de Turin) prés de Philippe . Ne lui permet pas de dormir comme Stéphane. et ce petit travail "carré" étant rapidement et vite dépassé, il n'y a pas de solution.

Serge dort près de la lampe sale et bleue (sûrement cassée comme la bouteille près du lit ) . Mais maintenant, l'empêcher d'aller à Vendôme pour boire (avec sa veste et son joli stylo de Turin) prés de Philippe . ne lui permet pas de dormir comme Stéphane. Et ce petit travail carré étant rapidement, et vite, dépassé, il n'y a pas de solution.

Serge dort près de la lampe sale et bleue, sûrement cassée, comme la bouteille, près du lit. Mais, maintenant, l'empêcher d'aller à Vendôme pour boire, avec sa veste et son joli stylo de Turin, prés de Philippe, ne lui permet pas de dormir comme Stéphane. Et ce petit travail carré étant rapidement, et vite, dépassé, il n'y a pas de solution.

Serge dort près de la lampe sale et bleue, sûrement cassée, comme la bouteille, près du lit. Mais, maintenant, s'empêcher d'aller à Vendôme pour boire, avec sa veste et son joli stylo de Turin, prés de Philippe, ne lui permet pas de dormir comme Stéphane. Et le petit travail carré étant rapidement, et vite, dépassé, il n'y a pas de solution.

Je ne vois pas de problème de syntaxe, pour ma part. Mais j'ai peut-être lu trop vite :p

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Je pense que tu rencontres le même souci que les jeunes en ne conjugant pas les verbes, agravé par le fait qu'on n'identifie pas clairement les sujet et complément du verbe.

Comme conseillé par d'autres avant moi tu devrais pour commencer faire des phrases simples de type sujet+verbe+complément, et vérifiant la conjgaison du verbe (notamment les er, é, et ait, etc qui se prononcent pareil).

Et cela devrait être plus facile de faire comprendre ton histoire.

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
.Citation de JohnnyB


Je ne vois pas de problème de syntaxe, pour ma part. Mais j ai peut-être lu trop vite :p

merci johnny je commençais à avoir un peut peur comme ci j'étais un peut un extratérestre mdr

photo de l'auteur clenake
Clenake
Femme de 40 ans
Tours

3 remerciements
Salut Villedesbli,

Je vais m'expliquer 🙂

Déjà je distingue 2 facons d'écrire dans ton post.
La 1ere c'est ton message ici, il te manque toute la ponctuation pour rendre ton texte plus facilement compréhensible, mais franchement y a pire.

Par contre ton texte de cours, je suis désolée mais je comprends pas ce que tu veux dire.
J'ai l'impression que t'as tellement essayé d'écrire mieux que d'habitude, que tu en as perdu le sens de ton histoire.
Tu t'es trop pris la tête, écris le plus normalement avec des phrases plus courtes et ponctuées.

Et pour l'orthographe, c'est pas le plus important tant que ca change pas le sens, ca s'apprend.

Désolée si le message précédent t'as bléssé, c'était pas fait exprès 😊

photo de l'auteur Pinson
Pinson
Femme de 34 ans
Bruxelles
Tu n'es pas un extraterrestre, Villedesbli, mais tu n'es absolument pas conscient de tes difficultés...

Ce n'est pas parce qu'un membre de BeTo dit ne pas voir d'erreurs que tu dois oublier les autres commentaires ! D'autant que je ne suis vraiment pas convaincue qu'il n'y ait pas d'ironie dans son message...
(Double négation, aïe... Cela complexifie la compréhension, je rectifie : "D'autant que je suis quasi sure qu'il y a de l'ironie dans son message." ;) )
Mais même si c'était le cas, si seulement une personne t'a compris, sur tous ceux qui prennent la peine de te répondre, c'est que tu dois te remettre en question, non ?

Je suis institutrice, auprès d'enfants de 10-12 ans, et je lis ce genre de textes tous les jours. Mes élèves ont, eux aussi, beaucoup de mal à "entendre" leurs erreurs. Ils sont tellement habitués à parler et écrire d'une certaine façon qu'ils ne remarquent pas qu'ils ne s'expriment pas en "français correct".

Pour t'améliorer, suis les conseils... Ton prof, les gens ayant commenté ici avant moi, ... Ils proposent de bonnes techniques et idées !
Et en dehors de ça, voici le conseil "classique" de l'instit' : lis beaucoup... Et écoute des bonnes émissions ou séries télévisées en français. Essaie d'avoir un regard analytique sur tes lectures et tes écoutes, afin de comprendre comment fonctionne la langue. Petit à petit, tes mauvaises habitudes laisseront place à des réflexes qui seront compréhensibles par tout le monde...

photo de l'auteur clenake
Clenake
Femme de 40 ans
Tours

3 remerciements
@Pinson : bien vu la lecture, j'ai oublié de lui mettre 🙂

photo de l'auteur Pinson
Pinson
Femme de 34 ans
Bruxelles
😊

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
on peut construire des phrases de cette façon:
"la, couché sur le lit comme saisi, encore las de sa journée"
c'est une phrase sans sujet mais il est suggéré par l'absence du e à la fin de saisi

photo de l'auteur Samuel
Samuel
Homme de 31 ans
Lyon

8 remerciements
Ville je ne comprends pas l'objet de ton post du coup. Le but c'est de te rassurer et de te dire que ton ou ta prof de français dit n'importe quoi ?

photo de l'auteur Pinson
Pinson
Femme de 34 ans
Bruxelles
" on peut construire des phrases de cette façon "

C'est une question ou une affirmation ?

Si c'est une question, je te dirais qu'en l'absence de contexte, cette phrase ne veut rien dire. Qu'il lui manque une suite... C'est comme si tu n'avais écrit que le début, vois-tu... On veut savoir ce qu'il fait là, couché sur le lit. Avec un contexte, des phrases avant et après, peut-être que ça peut fonctionner, oui. Avec des points de suspension à la fin.

Genre :
"Il rentra et fila dans sa chambre. Là, couché sur le lit comme saisi, encore las de sa journée... Il sombra dans les bras de Morphée en un instant."

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit