Elections régionales 2015

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Pourquoi voter ? Voici trois raisons d'accomplir son devoir citoyen en décembre ;)
http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/elections-regionales-pourquoi-voter.html

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je considère comme un devoir que de ne pas voter. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les élections sont ouvertes à tous, et les politiques loin de tous être corrompus, manipulateurs, despotes, menteurs ou traîtres.
Le système électoral est fait en sorte que, si vous n'êtes pas satisfait de l'offre, vous êtes en droit de vous présenter.
Donc refuser de voter parce que les candidats ne nous conviennent pas, c'est juste de la fainéantise.
Mais si ça vous fait vous sentir mieux que de considérer que là sont vos convictions, grand bien vous en fasse.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est quoi, le "système" ? Être élu, c'est juste se donner les moyens d'agir
Et c'est bien ce que je dis, si tu n'es pas content de l'offre politique, tu la remplaces.

De plus, les listes pour les élections régionales sont seulement en train de se monter, et tu pars déjà du principe que tu ne te rendras pas aux urnes. Avec pour préjugé que les listes seront composées de candidats malhonnêtes et aux programmes insensés. Ne préfères-tu pas justement voir ce que les différentes listes proposes avant de trancher si brutalement la question ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu as le droit de ne pas aller voter. Je t'indique que mieux que cela, tu as le droit de monter ta liste et de te présenter aux prochaines échéances régionales. Tu refuses de le faire, et tu sembles aussi refuser de te renseigner sur les listes qui seront présentes (en partant du principe que tous les candidats appartiendront à un parti, et que tu connais d'avance la ligne directrice dans ta région de tous ces partis).
Tu affirmes ça sous couvert de politiques traîtres à la République, alors que la seule raison est que tu ne veux pas t'y intéresser. C'est tout ce que je dénonce (tu as aussi le droit de ne pas t'y intéresser, mais assume-le, pas besoin de déguiser ça).

PS: Il existe des pays libres où le vote est obligatoire.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mais la politique n'est pas qu'une histoire de partis. Qui te dit que les candidats dans ta région seront affiliés à un parti ?
Si tous les partis étaient d'extrême-droite, j'irai voter pour quelqu'un / une liste qui n'appartiendrait pas à ces partis.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mes les extrêmes c'est toi lala, quand tu tu tu, quand tu ne votes pas (8)

klasu : les doubles posts sont interdits il me semble, la fonction "éditer" ça te dis quelques chose ? :)

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
LOL MDR XDDDD

Y en encore des gens qui votent ?! oO

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Klasu a écrit :
@Oyodoo: Bon, tu m'as convaincu, je viens de faire le nécessaire pour me réinscrire. Je regarderai les listes dès qu'elles seront disponibles. Au moins as tu fait preuve de respect dans cette discussion, c'est appréciable.


si tu ne te reconnais dans aucune, tu peux aussi faire l'effort de te déplacer pour voter blanc : le jour où il y aura 20-30% de bulletins blancs à une élection, ils seront bien obligés de se décider à les comptabiliser d'une manière ou d'une autre... Enfin, il faut espérer...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Même si je vais moi même voter, je comprends ceux qui ne le font pas quand on voit comment le gouvernement ne tient absolument pas compte du peuple et fait tout passer en force.
Intimement, j'avais quelques espoirs en voyant la Grèce résister et tenter d'appliquer ce pour quoi son gouvernement a été élu...
Redevenir souverain et libre de ses choix est un objectif louable et enviable (même si les arguments restent valables quand aux impôts là-bas)
Quand on voit le résultat...
Heureusement au niveau local et régional ça se passe un peu mieux :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Klasu a écrit :
 @Oyodoo: Bon, tu m'as convaincu, je viens de faire le nécessaire pour me réinscrire. Je regarderai les listes dès qu'elles seront disponibles.

:)

David91 a écrit :
si tu ne te reconnais dans aucune, tu peux aussi faire l'effort de te déplacer pour voter blanc : le jour où il y aura 20-30% de bulletins blancs à une élection, ils seront bien obligés de se décider à les comptabiliser d'une manière ou d'une autre... Enfin, il faut espérer...

Les votes blancs sont d'ores et déjà comptabilisés depuis les dernières élections européennes (25 mai 2014), mais par comptabilisés il faut entendre différenciés des votes nuls. ils n'ont pour le moment aucune influence, et ne permettent pas par exemple d'invalider une élection.

Baz39 a écrit :
 Même si je vais moi même voter, je comprends ceux qui ne le font pas quand on voit comment le gouvernement ne tient absolument pas compte du peuple et fait tout passer en force.

Le problème dans ces histoires, c'est que beaucoup d'électeurs confondent tout. Le gouvernement, c'est une chose, mais celui-ci découle des élections législatives, et plus ou moins des présidentielles. Les élections municipales, départementales, régionales ou européennes n'ont rien à voir là-dedans, et sont pourtant souvent boudées pour cette raison.
Comme tu le dis à la fin de ton message, ça passe mieux au niveau local (et pour en revenir à ce que je disais à Klasu, les partis politiques y ont une bien moins grande influence), donc faisons la part des choses.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Alistair a écrit :
Je considère comme un devoir que de ne pas voter. 


+1

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
regenenis, superpositoire, alistair et klasu... les anti-systèmes du forum^^ ou les rebelles de la forêt :)


Comme la expliqué Oyodou, la région, à de nombreuses compétences dont on ressent les effets dans notre vie quotidienne :

Dans le domaine du développement économique, la région est compétente en matière de planification, de programmation des équipements et d’aménagement du territoire : gestion des aides directes ou indirectes aux entreprises pour les inciter à s’implanter sur le
territoire régional, les départements et les communes pouvant participer
à leur financement dans le cadre de conventions passées avec la région
(loi du 27 février 2002) ;
rôle majeur dans l’élaboration et l’exécution de la partie régionale du contrat de plan ; gestion des transports régionaux de voyageurs, notamment ferroviaires
(réseau des trains express régionaux, TER), et participation au
financement des infrastructures, comme la construction de nouvelles
lignes de TGV.
La région est également compétente dans le domaine de l’éducation et de la formation professionnelle : mise en œuvre des actions de formation professionnelle continue et d’apprentissage, ce qui inclut
l’insertion des jeunes en difficulté et les formations en alternance ;
construction, entretien et fonctionnement des lycées d’enseignement
général et des lycées et établissements d’enseignement agricole.
Par la loi du 27 février 2002, des compétences nouvelles, qui appartenaient jusque-là à l’État, ont été transférées de manière expérimentale aux régions : protection du patrimoine ; développement des ports maritimes et des aérodromes ; mise en œuvre d’un plan régional pour la qualité de l’air et classement
des réserves naturelles régionales, deux compétences nouvelles dans un
domaine resté à l’écart des lois de décentralisation de 1983, à savoir l’environnement.
La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles confie à la région
l’aménagement numérique. De plus, elle prévoit que, dans les conditions fixées par décret en Conseil d’État,
pour la période 2014-2020, est confiée aux régions, à leur demande, tout
ou partie de la gestion des programmes européens soit en qualité d’autorité de gestion, soit par délégation de gestion.
Par ailleurs, cette loi institue au niveau régional une nouvelle instance, la conférence territoriale de l’action publique, chargée de favoriser un exercice concerté des compétences des
collectivités territoriales, de leurs groupements et de leurs
établissements publics.
Enfin, elle charge la région d’organiser, en qualité de chef de file, les modalités de l’action commune des collectivités territoriales et de
leurs établissements publics pour l’exercice des compétences relatives à
l’aménagement et au développement durable du territoire ; à la protection de la biodiversité ; au climat, à la
qualité de l’air et à l’énergie ; au développement économique ; au
soutien de l’innovation ; à l’internationalisation des entreprises ; à
l’intermodalité et à la complémentarité entre les modes de transports ;
au soutien à l’enseignement supérieur et à la recherche.
Cette liste de compétences est susceptible d’évoluer en fonction de l’adoption de textes en cours d’examen au Parlement début 2015 (projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République).

(source  vie publique.fr)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Dommage que je ne suis plus inscrit sur les listes électorales, j'aurais bien voté.
J'aime bien voter pour les élections locales.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Regenesis a écrit :
Alistair a écrit : Je considère comme un devoir que de ne pas voter.  +1

Il y a un truc que je ne trouve pas très clair avec la position anarchiste (du moins, je pense que c'est la vôtre, c'est la seule raison que je trouve valable pour voir l'abstention comme un devoir). Comment comptez-vous instaurer votre système miracle ?
Pensez-vous que les élus actuels vont soudainement se tourner vers l'anarchisme ? Ne serait-il pas préférable justement d'instaurer au pouvoir, temporairement, quelqu'un qui mettrait ce système en place ?
Je pense que votre solution est la révolution, mais a-t-on besoin de tels fracas ?

Prasten a écrit :
 Dommage que je ne suis plus inscrit sur les listes électorales, j'aurais bien voté. J'aime bien voter pour les élections locales.

Il est encore temps, tu as jusqu'au 30 septembre pour t'y inscrire.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
du contrat social, où vivre dans une société c'est mutualiser les risques et partager des devoirs. Voter est moralement obligatoire, si on décide de ne pas voter et donc de ne pas prendre sa part de responsabilité dans la marche de notre pays on est libre d'aller s'installer dans un de ces charmants atolls inhabités au milieu du pacifique, pour y vivre seul loin de toute construction d'une civilisation. Cela se nomme le retour à l'état de nature (je vais même oser le jeux de mots Etat de Nature)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne compte pas m'inscrire tout de suite, mais merci pour le lien :)
Je connaissais. J'avais déjà fait la démarche mais sans aller jusqu'au bout.

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
J'adore les gens qui font des leçons de morales genre "voter c'est obligatoire moralement" et ce genre de conneries. De plus en plus de gens commencent à se rendre compte que voter ne sert à rien. Et ça c'est bien, le système commence à s'effondrer tout doucement ...

On vous empêche pas de voter, alors foutez la paix à ceux qui votent pas, ça les regarde.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Non, voter ne sert pas à rien. Voter aux présidentielles 2012 a permis l'instauration du mariage pour tous par exemple. Voter permet d'être représenté , les projets de loi passent par l'Assemblée Nationale, tous les députés y sont élus au suffrage universel direct. Voter aux municipales permet d'influer sur les décisions de sa commune (ça n'est pas le seul moyen, mais ça donne l'orientation générale).
Il y a même d'autres effets provoqués par le vote, comme la nomination d'un gouvernement suite aux dernières élections municipales.

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Le mariage pour tous .... ah oui, c'était vachement important, j'avoue, on pouvait pas s'en passer !

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Le mariage pour tous pouvait attendre, il y a des choses plus importantes à régler en France.
Moi ce qui m'a définitivement poussé à ne jamais voté c'est cette merveilleuse phrase de Flambi : "Mon adversaire c'est le monde de la finance".

Avant cette phrase, je me suis demandé s'ils nous prenaient pour des cons, toutefois j'étais pas sur, mais quand j'ai entendu cette fameuse phrase, là je n'ai plus douté.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Superpositoire a écrit :
Le mariage pour tous .... ah oui, c'était vachement important, j'avoue, on pouvait pas s'en passer !

Que tu sois pour, contre, ou indifférent, c'est un projet de loi qui est né par les urnes. Et ça n'est pas le seul, on peut aussi parler de la loi pour limiter le nombre de mandats présidentiels, présente dans le programme du candidat élu en 2007.

La corruption et les fausses promesses sont de vrais problèmes, mais ça n'est pas une raison pour baisser les bras. Déjà, il ne faut pas généraliser cela à tous les élus, certains sont parfaitement intègres, militent même pour plus de transparence, ou de sanctions en cas de promesses non tenues.

Et pour le coup du "plus important", il y aura toujours plus important à faire. Un gouvernement est composé de plusieurs ministres, chaque ministre est entouré d'un ministère, ministère capable de gérer plusieurs dossiers à la fois. Travailler sur le projet de loi sur le mariage pour tous n'empêche donc pas de faire avancer les autres dossiers en parallèle.
Aussi, en informatique, lorsqu'on cherche à gérer des priorités, un problème bien connu est celui de la famine (https://fr.wikipedia.org/wiki/Famine_(informatique)): un élément peut rester en attente un temps infiniment long, si d'autres éléments plus prioritaires ne cessent d'être ajoutés. Un méthode de résolution possible est d'avoir la priorité qui augmente avec le temps, pour faire en sorte que les éléments moins prioritaires, mais anciens, finissent tout de même par passer. On peut ainsi imaginer, qu'avec le temps, le projet de loi pour le mariage pour tous était doté d'une priorité assez importante :)

photo de l'auteur gaeyeregard
Gaeyeregard
Homme de 24 ans
Paris

11 remerciements
Modérateur
Oh, vous me faites penser que j'ai complètement oublié de m'inscrire sur les listes électorales à Rennes. Il faut que je le fasse quand même. 

Oyodoo a écrit :
 Et pour le coup du "plus important", il y aura toujours plus important à faire. Un gouvernement est composé de plusieurs ministres, chaque ministre est entouré d'un ministère, ministère capable de gérer plusieurs dossiers à la fois. Travailler sur le projet de loi sur le mariage pour tous n'empêche donc pas de faire avancer les autres dossiers en parallèle.  


Absolument, c'est pas parce que le feu médiatique était braqué sur le mariage pour tous que les autres ministres se touchaient la nouille dans leurs bureaux. 

J'irai voter car je suis encarté et j'ai toujours considéré que c'était important. La majorité issue du vote désigne quand même une orientation politique sur plusieurs années et même si on a de plus en plus de mal à voir la différence sur certains sujets des gros partis, elles existent quand même. 

Maintenant je suis absolument contre le vote obligatoire comme en Belgique. D'une part parce que je considère que l’abstention est un indicateur d'alerte. Si l'abstention monte, c'est que quelque chose ne va pas dans la manière de faire de la politique. Aussi, je consent qu'il y a des personnes qui n'ont pas du tout foi en la démocratie représentative.Mais généralement ces personnes là vont voter pour exprimer publiquement leur alternative. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le vote est l'instrument de consécration d'une élite du gouvernance : c'est au nom du vote que cette élite se permet de parler et de tirer profit de la représentativité, qui n'est pas la démocratie. Je n'ai pas besoin d'un maître politique, et je n'ai pas envie de faire monter le taux de participation à ce théâtre de guignols même en votant blanc, celui-ci d'ailleurs n'étant pas comptabilisé comme suffrage exprimé. 
Maintenant que tous les propagandistes du MJS aillent servir leur soupe à d'autres.

photo de l'auteur gaeyeregard
Gaeyeregard
Homme de 24 ans
Paris

11 remerciements
Modérateur
Qui est au MJS ? 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Devine !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne vote pas car je pense que notre manière actuelle de déterminer nos dirigeants ne peut mener à rien qui aille dans les intérêts de mon pays, pour 3 raisons :
- je pense que rien ne peut sortir de bon de la majorité, d'une part parce que toutes les opinions ne se valent pas, et d'autre part parce que les gens préfèrent défendre leurs intérêts personnels avant les intérêts communs
- je pense que le système démocratique actuel est complètement verrouillé par un grand nombre d'artifices légaux et constitutionnels, et que le système va là où il veut, la démocratie ne servant qu'à légitimer son action "au nom du peuple"
- la démocratie par élection place de facto les calculs électoraux à court terme devant les intérêts communs à long terme

Les autres alternatives sérieuses sont pour moi la démocratie athénienne (tirage au sort des dirigeants), la monarchie ou le despotisme éclairé.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Alistair a écrit :
Le vote est l'instrument de consécration d'une élite du gouvernance : c'est au nom du vote que cette élite se permet de parler et de tirer profit de la représentativité, qui n'est pas la démocratie.


hum... sauf que rien n'oblige de voter pour cette élite, et que si elle est élue c'est qu'elle a su convaincre un nombre de personne suffisant. On peut discuter des raisons de ces votes, et de la conscience politique plus ou moins importante des personnes qui les ont faits, mais même si la représentativité n'est pas la démocratie, on ne peut pas nier la valeur des résultats des élections. Si les votants choisissaient majoritairement de se faire représenter par d'autres que l'élite dont tu parles, elle ne pourrait pas garder sa place...

photo de l'auteur gaeyeregard
Gaeyeregard
Homme de 24 ans
Paris

11 remerciements
Modérateur
Alistair a écrit :
Devine !


C'est de l'ordre de la supposition, pas de l'affirmation. 

Regenesis a écrit :

? ? ? ? ?Les autres alternatives sérieuses sont pour moi la démocratie athénienne (tirage au sort des dirigeants), la ? ? ? ? ?monarchie ou le despotisme éclairé.  


Le tirage au sort c'est la fausse bonne idée. Ce n'est pas du tout un rempart contre la corruption. C'est se placer dans l'illusion du peuple idéal face à la méchante élite politique. J'aurais même tendance à dire que ce pourrait être pire. En quoi une personne qui se retrouve propulser législateur sans n'avoir rien demandé à personne serait-il plus imperméable à la corruption et au lobbying ?

Comment strucuter les débats d'une assemblée dont on ne sait même pas ce que pense les gens ? Non il y aurait très vite une poignée de leaders qui rassembleraient autour d'eux et on aurait grosso modo les mêmes groupes qu'aujourd'hui.

A la limite un système bicamérale avec une chambre élue et une chambre tirée au sort.

Monarchie c'est vague. Tu veux dire monarchie absolue ? Aux dernières nouvelles, ne n'était pas très anti-élitiste comme  système. Il ne faut pas idéaliser la monarchie d'Ancien régime. C'est tout comme un système juste et efficace. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oh oui le retour de l'ostracisme !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Rien ne m'oblige c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je ne vote pas. Mais c'est l'élection qui fabrique l'élite, même si quand on voit la composition de l'Assemblée nationale on se doute bien que la plupart des membres de ce cénacle appartiennent à la haute bourgeoisie. Quant au vote en lui-même, je dirais que celui-ci ne concerne pas des faits mais des instincts : la rationalité est reléguée au second plan. Comme le disait Alexis de Tocqueville : "Je ne crains pas le suffrage universel, les gens voteront comme on leur dira."

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu nous a toujours pas dis qui fait partie de la MJS ? Le peuple veux savoir mec ;)

Sinon ta quoi comme bagage pour proposer des solutions politiques tel qu'une monarchie "éclairé" ?^^

Je te conseille de revoir le XIXème siècle en France avec ces soubresauts révolutionnaire (1830, 1848), le coup d'état (Napoléon III en 1851) , le passage d'un suffrage censitaire à un suffrage quasi universel mais qui permet le retour du Populisme car les masses ne sont pas encore éduqués. Puis en enfin la stabilité avec la IIIème république malgré les scandales et la montée de l'antisémitisme et du nationalisme (Affaire Dreyfus, 1ere guerre mondiale)


Le tirage au sort pourquoi pas, mais pas pour élire le gouvernement. C'est des choses qui se font au niveau local, par exemple avec les conseils de quartiers et les tous nouveau conseils citoyens qui se mette en place dans le cadre de la politique de la ville.

Bref, aux régionales, avec le sommet de Paris qui approche, pourquoi ne pas lancer un message aux grands industriels en votant Ecolo ? En attendant les programmes, c'est ma première idée.

A suivre...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Gaeyeregard  : plutôt que de rentrer de plein pied dans un débat technique, je te dirai simplement que démocratie athénienne, despotisme éclairé et monarchie ont toutes les 3 complètement fait leurs preuves dans l'Histoire. L'épreuve des faits, en quelque sorte. Les causes des renversements de ces régimes sont complexes.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
La démocratie athénienne c'était très peu de citoyens par rapport à l'ensemble de la population.
Un désintérêt croissant pour la vie politique, et il fallait indemniser les citoyens pour qu'ils s'y intéressent. On y est déjà en fait.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
FAUV3 a écrit :
Tu nous a toujours pas dis qui fait partie de la MJS ? Le peuple veux savoir mec Sinon ta quoi comme bagage pour proposer des solutions politiques tel qu'une monarchie "éclairé" ?^^ Je te conseille de revoir le XIXème siècle en France avec ces soubresauts révolutionnaire (1830, 1848), le coup d'état (Napoléon III en 1851) , le passage d'un suffrage censitaire à un suffrage quasi universel mais qui permet le retour du Populisme car les masses ne sont pas encore éduqués. Puis en enfin la stabilité avec la IIIème république malgré les scandales et la montée de l'antisémitisme et du nationalisme (Affaire Dreyfus, 1ere guerre mondiale) Le tirage au sort pourquoi pas, mais pas pour élire le gouvernement. C'est des choses qui se font au niveau local, par exemple avec les conseils de quartiers et les tous nouveau conseils citoyens qui se mette en place dans le cadre de la politique de la ville. Bref, aux régionales, avec le sommet de Paris qui approche, pourquoi ne pas lancer un message aux grands industriels en votant Ecolo ? En attendant les programmes, c'est ma première idée. A suivre...


Tu peux faire de la propagande sans être encarté, t'es au courant de ça ? 

Quant au tirage au sort, outre l'expérience athénienne, en 2001 la Colombie britannique a convoqué une assemblée législative tirée au sort pour réformer le système électoral, en 2006 c'est l'Ontario qui s'y est mis. Et plus récemment en Islande, la constitution a été rédigée par une Assemblée de citoyens tirés au sort. Il y a donc des précédents. Si des précédents existent, cela signifie que c'est possible.

photo de l'auteur gaeyeregard
Gaeyeregard
Homme de 24 ans
Paris

11 remerciements
Modérateur
Pourtant j'avais essayé de faire court :(. Dans ce cas on peut dire que les systèmes tribales, féodales et même la démocratie bourgeoise ont fait leurs preuves dans l'histoire... 

Ça ne conforte en rien que ce sont des solutions, et encore moins des solutions adaptées à notre époque. 

Non on peut apporter de sérieux changement à la démocratie représentative pour la rendre moins élitiste et continuer de faire reculer la corruption, le clientélisme et le népotisme (car oui la corruption a quand même pas mal reculer et la France est loin d'être mauvais élève) avant de trouver mieux. 

On peut supprimer le Sénat qui est une chambre de vieux croûtons élitistes en le remplaçant ou non par autre chose, renforcer le contrôle des dépenses des élus et des administrateurs comme en Suède, changer le mode de scrutin pour le rendre pour le rendre plus représentatif. Je pense que la rémunération des parlementaires devrait être approuvée par référendum et que leurs enveloppe de fonctionnement soient séparée et contrôlé de leur rémunération personnelle. 

Pour cela il faudrait réunir une constituante mais là la question reste entière... Comment qu'on fait pour désigner la constituante sans que ce soit des gens sortis de nul part ou trusté par les partis ^^. 

Après internet élargi quand même de plus en plus la possibilité d'une démocratie directe. Le rôle des parlementaires ne serait alors plus que de débattre et de remonter des propositions d'amendement qui seraient ensuite packagés (comme c'est le cas à l'AN) et soumis au vote sur une plateforme en ligne ultra surveillée par des organismes indépendants  Reste encore le problème de la triche... mais bon, il n'y a rien de plus facile que de bourrer une urne (surtout aux élections locales.). L'aire numérique ouvre quand même beaucoup de possibilités qui peuvent être exploitées en politique

Et même sans aller jusque là, c'est tout à fait possible de faire croître le rôle direct des citoyens en leur donnant des outils pour qu'ils puissent VRAIMENT proposer des projets de loi ou des mise à pieds. 

Après ça n'exclu en rien que le capitalisme s'est adapté à tous les régimes politiques. 

EDIT
Je me place totalement dans la ligne de cet article sur le tirage au sort.
http://blogs.mediapart.fr/blog/clement-senechal/281114/contre-le-tirage-au-sort-reaffirmer-la-politique

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Et qui est au MJS, alors ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@ Gaeyeregard : tu remettais en cause la faisabilité et la viabilité de certains régimes politiques, je t'ai simplement remis devant certains faits historiques plutôt que de rentrer dans une bataille technique. Étienne Chouard le fait bien mieux que moi.

@ Prasten : je ne sais pas d'où tu sors tout ça, la démocratie athénienne ne tirait au sort que parmi des volontaires sélectionnés.

Quoi qu'il en soit, ce que je veux dire c'est que des alternatives sérieuses existent, et que notre modèle démocratique actuel est pour moi une oligarchie déguisée qui tire une fausse légitimité des peuples. Le plus grave c'est que nous faisons régulièrement des guerres pour imposer cette merde partout dans le monde, notamment à des endroits où des despotes éclairés offraient une certaine prospérité à leurs peuples (oui, je pense à la Libye de Kadafi ou à la Syrie d'El Assad).

Voilà pourquoi je ne vote pas, et j'en suis fier.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Regenesis a écrit :
  notamment à des endroits où des despotes éclairés offraient une certaine prospérité à leurs peuples (oui, je pense à la Libye de Kadafi ou à la Syrie d'El Assad).


si le despotisme éclairé c'est la Syrie d'El Assad, je préfère largement vivre en France dans un régime oligarchique, au moins je ne risque pas de finir torturé en prison pour mes opinions...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@ David91 : c'est marrant, quand on interroge directement des syriens sur la vie en Syrie avant la guerre, c'est pas vraiment ça qu'ils racontent. Par contre, quand on interroge Bernard Henry Levy... Merde, qui croire ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@ Prasten : je ne sais pas d'où tu sors tout ça, la démocratie athénienne ne tirait au sort que parmi des volontaires sélectionnés.


Des livres d'Histoire :)
Tirage au sort oui. Mais ce n'est pas ça qui forçait les tirés au sort  à venir exercer leurs missions à Athènes. C'est pour ça qu'ils ont dû commencer à les payer. Pour les motiver à venir faire ce pourquoi ils avaient été tirés au sort.
Déjà démocratie grosse blague. Les citoyens c'était que les hommes et seulement ''les citoyens''. Allez hop, plus de la moitié de la population est exclue. Splendide démocratie.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je répète, il s'agissait de volontaires.
Oui ben il suffit d'autoriser les femmes et voilà maintenant c'est mieux.
Il y a plein de manières de construire une nouvelle forme de démocratie basée sur le tirage au sort. Je ne dis pas qu'il faut copier à la lettre la démocratie athénienne.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oyodoo a écrit :
Et qui est au MJS, alors ?


Demande donc à Gaeyeregard, moi je n'ai fait qu'avancer l'idée qu'un certains nombre de personnes ne faisaient que réitérer les vieux poncifs de la propagande gouvernementale, le MJS n'étant qu'un organe de diffusion de cette propagande. 

Quant aux questions sur le processus du tirage au sort, quid des jurés d'assise ? 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Et je répète : absentéisme + désintérêt de la vie politique de la cité. Et oui personne n'est parfait, encore moins les 'volontaires'.
Dernier message pour ma part, il est clair que ça ne mènera à rien.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Cite-moi tes sources!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour l'absentéisme il suffit de voir celle de l'Assemblée Nationale en France pour conclure que la représentativité ne vous en protège pas non-plus ! Mieux encore : voyez celle du parlement européen...

photo de l'auteur Inuit53
Inuit53
Homme de 21 ans
Paris

5 remerciements
Regenesis a écrit :
@ David91 : c'est marrant, quand on interroge directement des syriens sur la vie en Syrie avant la guerre, c'est pas vraiment ça qu'ils racontent. Par contre, quand on interroge Bernard Henry Levy... Merde, qui croire ?


En même temps quand tu vis dans un pays en guerre depuis plusieurs années t'est un peu nostalgique du temps où t'avais moins de chance de crever dans des bombardements. Mais c'est absolument pas une raison pour défendre de tels régimes. Sinon je te rappelle qu'après la révolution française française, la moitié des pays européens nous ont déclarés la guerre. Une raison suffisante selon toi pour ne pas se révolter contre l'absolutisme ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
tiens, un peu de lecture, et qui date d'avant la guerre :

www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Crises-et-conflits-armes/Actualites/Syrie-rapport-sur-la-torture-en-detention-4880


j'espère que personne ne dira qu'amnesty est à la solde des régimes oligarchiques européens...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Inuit53 a écrit :
Sinon je te rappelle qu'après la révolution française française, la moitié des pays européens nous ont déclarés la guerre.

Oui, et ?

@David91 : oui, et ? Un régime pratique la torture dans un contexte pré-insurrectionnel, dans le but de se protéger de l'instabilité, en quoi cela remet en cause sa légitimité ? Faut-il aussi aller bombarder les états des USA qui pratiquent la peine de mort ? Faut-il aussi aller bombarder la Chine ?

photo de l'auteur gaeyeregard
Gaeyeregard
Homme de 24 ans
Paris

11 remerciements
Modérateur
Regenesis a écrit :
@ Gaeyeregard : tu remettais en cause la faisabilité et la viabilité de certains régimes politiques, je t'ai simplement remis devant certains faits historiques plutôt que de rentrer dans une bataille technique. Étienne Chouard le fait bien mieux que moi.


Je ne remettais pas en cause leur faisabilité, je disais simplement que je ne trouvais pas que ce soit des solutions adaptées et surtout très difficile à légitimer de nos jours. Et je précisais aussi que monarchie seul c'était vague car tu peux très bien avoir une monarchie parlementaire qui est un régime de démocratie représentative. Je demandais donc si tu faisais référence à la monarchie absolue. Et je précisais (ou je ne sais pas si je l'avais dit finalement...) que le despotisme éclairé est une caractéristique qui peut survenir dans un régime despotique mais qu'on ne peut pas institutionnaliser. Le despote se révèle éclairé ou tyrannique, mais on ne peut pas le forcer à être éclairé. C'est d'ailleurs une limite évidente du monarchisme. 

Prasten a écrit :

Des livres d'Histoire Tirage au sort oui. Mais ce n'est pas ça qui forçait les tirés au sort  à venir exercer leurs missions à Athènes. C'est pour ça qu'ils ont dû commencer à les payer. Pour les motiver à venir faire ce pourquoi ils avaient été tirés au sort. ?


Alors c'était de mauvais livres d'histoire... Pour le coup Regenesis a raison. Les bouleutes étaient bien désignés par tirage au sort sur une liste d'inscrits volontaires. La compensation financière avait un but complètement autre. On s'était rendu compte que les citoyens des dèmes en périphérie, en plus d'être beaucoup plus pauvres, ne pouvaient pas toujours se permettre le déplacement à la boulè pendant le durée de leur permanence. Je rappelle quand même que la citoyenneté grecque à l'inverse de la citoyenneté romaine n'interdit pas le travail manuel. On a donc des citoyens ouvriers ou artisans qui doivent subvenir à leurs besoins, qui aimeraient bien aller zoner à l'assemblée mais qui ont des bouches à nourrir. Cette compensation financière, environ égale à celle d'un ouvrier avait donc été mise en place pour que l'assemblée ne soit au final pas peuplée que des riches urbains. 

Il est clair que le système démocratique mis en place par Clisthène et renforcé par Heraclès était remarquable dans son soucis d'équité et de justice social. Quand on regarde la manière dont sont construit les dèmes, les tryties, les tribus, ça relève d'une logique quasi mathématique. Toutefois il faut bien préciser une chose importante du système athénien. La boulè était certains tirée au sort, mais elle n'avait pas du tout de rôle législatif. Il faut bien rappeler que le vote des lois se faisait en démocratie directe à l'Ecclésia. 

Inuit53 a écrit :

Mais c'est absolument pas une raison pour défendre de tels régimes. Sinon je te rappelle qu'après la révolution française française, la moitié des pays européens nous ont déclarés la guerre. Une raison suffisante selon toi pour ne pas se révolter contre l'absolutisme ?


Hep, tu es sûr de ce que tu avances ? Vérifie bien qui a déclaré la guerre à qui ;) . ET surtout, pourquoi ? C'est un débat qui n'est toujours pas résolu. 

Alistair a écrit :
 Demande donc à Gaeyeregard. 


Ben je ne sais toujours pas. :/

Alistair a écrit :
Pour l'absentéisme il suffit de voir celle de l'Assemblée Nationale en France pour conclure que la représentativité ne vous en protège pas non-plus ! Mieux encore : voyez celle du parlement européen...


Environ 20% de l'assemblée devrait être sanctionnée pour absentéisme répété aux travaux. Au delà de ça, ce qui me gène le plus c'est que les sanctions pécuniaires ne sont jamais appliquées, ou alors avec une opacité inquiétante. Il y a malheureusement beaucoup de choses qui sont opaques à l'AN... Sur la gestion de l'attribution des fonds par exemple. 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit