La vie en colocation S.O.S

Publicité
photo de l'auteur VOIIOV
VOIIOV
Homme de 34 ans
- Modification par VOIIOV le 14/01/2020 - 12:01:34

Bonjour, je suis en colocation depuis 7 mois. Au moment de la "selection" pour rentrer dans la colocation , tout les colocataires n'étaient pas présents (nous sommes 4 dans une maison de ville). Je suis un garçon, je ne connaissais donc pas la dernière personne (une fille qui était en voyage de longue durée à l'étranger)et j'ai emménagé avec les 2 autres (un garçon et une fille). Il m'a fallut quelque temps pour m'aclimater car j'avais eu des déboires sentimentaux qui m'avait fragilisé et une amie qui s'est trouvé être à la limite de la perversion narcissique dont j'ai dû me séparer). Au retour de la dernière colocataire, nous avons eu des échanges d'amabilités, nous nous sommes présentés mais l'alchimie n'a jamais opérée. Nous n'arrivons pas trop à nous regarder dans les yeux, il y a toujours une gêne, lorsque l'on tente de parler il y a toujours une envie d'arrêter la conversation le plus rapidement possible. C'est une personne qui est trés attachée aux détails pour exemple je lui ai parlé d'une expérience pro que j'ai eu à l'étranger et qui a duré 11 mois et quelques jours et en rediscutant avec une autre personne j'ai dit que j'avais passé 1 an pour simplifir et elle a relevé l'information en me disant, je croyais que c'était "11 mois" ... Au fil des mois, ça ne s'est pas trop arrangé c'est devenu une entente cordiale ... sauf qu'elle a toujours un bon mot pour me déstabiliser, elle remet toujours en doute ce que je peux dire, dès que je sors et qu'elle est présente j'ai le droit à un "tu vas où ? tu fais quoi ?". Je ne relève jamais ppur préserver l'équilibre de la colocation en me disant que c'est triste pour elle.

Elle organise parfois des aperitifs avec ses amis et elle invite les colocs. Elle a 2 de ses amis qui n'arrêtent pas de m'intéroger sans trop de subtilité sur mon emplois du temps pour également trouver des disonances avec parfois des informations précises me concernant dans leurs argumentaires dont je n'ai parlé qu'à la colocation. Ils peuvent donc me railler. Je suis quelqu'un de diplomate, discret de nature, j'éssaie de ne jamais trop m'avancer et de peser mes mots avant de parler (mon homosexualité m'a toujours incité à ne pas trop me répendre et à me protéger)

Avec le temps, alors que je ne dis jamais rien, que je fais ma vie tranquillement en ayant dans l'absolu aucuns griefs envers cette colocataire elle a "contaminé" les autres locataires qui deviennent aussi distants et cyniques. Lorsque j'essaie de clarifier les choses, ils regardent au ciel, minimisent mes propos, se moquent. C'est devenu toxique ... j'ai l'impression d'être relégué, méprisé ... c'est fatiguant et injustifié. Dès que je fais la moindre chose (changer une ampoule), parler de sujet d'actu, de de me projets ... tout est écrasé, minimisé. Je n'ai donc plus envie de faire d'efforts de mon côté.

Je ne sais plus quoi faire ! Sachant que je n'ai pas les moyens de quitter les lieux pour le moment et que je n'ai pas trop d'amis ici, étant arrivé récemment.

Je ne sais plus quoi faire ? Faut-il que j'organise un débat sur ma page Facebook pour faire bouger les conciences ?

Excusez-moi d'avance s'il y a des fautes, erreurs de syntaxes ou autres.


Date de publication : 14/01/2020 à 11:59
#321770
photo de l'auteur mimoza
Mimoza
Homme de 47 ans

Salut VOIOV.

Pas de fautes, tu t'exprimes trés bien.

Essaies-tu de cacher ton homosexualité ? J'ai l'impression que ça peut etre ça le problème.


 1 vote #321772
photo de l'auteur VOIIOV
VOIIOV
Homme de 34 ans

Citation de mimoza #321772

J'ai raconté mon parcours amoureux sans trop de détails simplement.

Je suis pas hyper expensif à ce sujet mais les autres non plus niveau intimité surtout la colocataire en question qui évite le sujet.


 0 vote #321773
photo de l'auteur mimoza
Mimoza
Homme de 47 ans
- modifié par mimoza le 14/01/2020 - 13:32:18

Ah.

Je ne sais quoi en penser. Il semble y avoir incompatibilité entre vous. Peut-etre est-elle homophobe ?

Une bonne discussion s'impose peut-etre ? En coloc, il est peut-etre necessaire de se regrouper autour d'une table et de mettre les choses à plat.


 1 vote #321774
photo de l'auteur gael3592
Gael3592
Homme de 35 ans
- modifié par gael3592 le 14/01/2020 - 16:10:25

Hello,

Déjà avec une perverse nassisique, c'est pas facile. Je vis avec une qui est dans mon bureau,elle est cheffe de service, mais pas la mienne. Elle sort ses griffes à chaque occasion. Toutes les deux autres filles sont à ses appels. Ah oui, j'ai oublié de dire, elle est allemande, les deux autres filles sont françaises. Je suis Chinois.

Les pervers nassisiques sont à la base des gens qui sont faibles à l'intérieur, mais prétendant être forts et rigoureux. Jsuis pas sexiste, mais chez les femmes y en a plus je trouve.

J'étais comme toi, je cherche pas de conflit, mais les emmerdes sont toujours là . Ce qui est encore plus dur est que je suis dans un lieu professionnel, je pense si en dehors de ce cadre, elle se sentira pas easy avec moi.

Après des multiples disputes et des réunions avec Rh, j'ai enfin réussi à faire passer mon message à elle: tu es perverse nassisique, tu cherches à écraser des autres pour tes propres intérêts. Tu as toi même des soucis mais tu demandes les autres de prendre des médocs. Ton comportement est néfaste et incompatible avec la bonne conduite de travail. Bien sûr elle a mal pris. Mais c'est fait pour.

Elle a demandé son supérieur, j'ai demandé le mien, également le big boss, on va parler. Elle joue toujours victimes en changeant le sujet vers un cadre pro.je ne lâche pas, je ne lavlaisse pas jouer son anguille. j'étais mordu sur son comportement. j'ai fini par gagner, elle a avoue enfin son comportement mal placé.

Après, elle corrige ou pas, c'est pas mon soucis. Mais elle ne me cherche plus des soucis. Et son équipe également, elles se forcent à faire des faux sourires, bah tant mieux. Moi je continue de les ignorer

. c'est elles qui se sentent mal à l'aise, pas moi.

Par rapport à ton cas, je pense cela aurait pu être plus facile,

1, être plus fort, c'est facile de dire qu'à faire. Mais vous êtes colocataires, chacun paie son loyer, qu'est ce que t'en a foutxxxx avec eux ? Les colocataires = les amis ? Seulement s'ils méritent.

2, elle a rien comme pouvoir sur toi, elle est pas proprio, envoie lui des boulettes, elle te demande tu vas où, tu réponds :tes censée savoir ? Déjà elle te pose cette question, pour moi c'est qu'elle a un soucis dans sa tête. Pk elle se mêle l'affaire des autres ?

  1. Ait pas peur d'imposer tes limites, et fait en sort que tu sois happy devant eux. Les faire jaloux et les torturer de l'esprit. Ait pas peur de faire l'ampleur des conflits, car à ton intérieur, tu es serein, mais chez eux, ils ont la crainte, c'est leur point fatal.

Ps: ils ne méritent pas que tu leur parle ta vie privée. On parle pas sa vie devant une punaise.


 2 votes #321775
photo de l'auteur VOIIOV
VOIIOV
Homme de 34 ans

Citation de mimoza #321774

Merci pour ta réponse.

Je crois que nous allons devoir passer par une conversation en effet.


 0 vote #321777
photo de l'auteur 3rik92
3rik92
Homme de 22 ans

La colocation, c'est rarement une naissance d'amitié du peu que j'ai vu, et ca ne m'a jamais encouragé à tenter l'expérience, ou alors avec des gens que je connais ahah

Pour répondre, je te conseillerais de ne pas te laisser démonter. Ne cherches pas l'affrontement mais si tu te sens dévaloriser, ne prend pas de pincettes comme dit plus haut à accepter des débordements sur ce que tu fais de ton temps libre, ou à demander pourquoi on cherche à trouver des incohérences dans tes récits, tu n'es pas un espion inflitré en France. Elle a tout à fait le droit de demander qui tu invites dans ta maison, pas ce que tu vas faire en dehors, surtout si elle n'en parle pas elle.

Je te conseille de t'éloigner de la colocation pour ne pas que ca explose, si tu veux y rester. Les autres se rendront peut-être compte de leur comportement qui sait?


 1 vote #321794
photo de l'auteur VOIIOV
VOIIOV
Homme de 34 ans

Citation de 3rik92 #321794

Merci pour ta réponse.

J'étais un peu distant ces jours-ci et une des colocs a vu mon détachement et m'en a parlé.

Nous avons discuté et les choses s'apaisent.

Je continue mes projets et je garde aussi mon jardin secret.


 0 vote #321820
photo de l'auteur mehdyy
Mehdyy
Homme de 26 ans

Je suis en colloc et en vrai c'est chacun pour soit et le loyer pour tous

je m'entends bien avec mes collocs globallement mais on intéragis pas plus que ça

move on dans ta vie et oublie les


 1 vote #321850
photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 45 ans

ou alors elle est amoureuse de toi.....:) et ne sait pas comment te le faire comprendre.


 1 vote #321864
Meilleure réponse

photo de l'auteur gael3592
Gael3592
Homme de 35 ans

Citation de faith141 #321864

Hmmm faith voit la vie toujours en rose :)


 3 votes #321865
photo de l'auteur VOIIOV
VOIIOV
Homme de 34 ans

Citation de mehdyy #321850

Il y a une forme d'intrusion et il faut savoir forcément vivre en communauté et tout partager selon eux.

Citation de faith141 #321864

Je ne crois vraiment pas.


 0 vote #321870
photo privée de l'auteur cedsama28
Cedsama28
Homme de 29 ans

2 options pour moi : soit tu te barres de cette coloc soit tu poses clairement tes limites ! l´ambiance qui regnera on s´en fout car pour l´instant c´est toi qui subit ! evite la au maximum cette meuf ! tant que tu paies ton loyer et que tu fais ta part dans la coloc t´as pas de compte a lui rendre ou bien parles en avec elle et si y´a pas d´amelioration - protege toi ne lui laisse pas la moindre occasion d´intervenir dans tes histoires et dis lui directement "tu veux raconter mon histoire a ma place?" sans sourire.


 1 vote #321872
photo de l'auteur VOIIOV
VOIIOV
Homme de 34 ans

Citation de cedsama28 #321872

Bonsoir,

merci pour la réponse.

J'ai vidé mon sac et depuis l'ambiance est apaisée, c'était plus de l'ordre de l'incompatibilité d'humeur que valeurs ou autres.

Les choses finissent par s'aranger.


 0 vote #322028