Je suis un hétéro à 100% mais avec des manières effeminées, et j'en souffre

Fatality
Publiée le 24/12/2019 à 22:21
Auteur du sujet

Bonjour à tous!

Je me retrouve totalement par hasard sur ce forum, et je souhaite vous parler d'un sujet qui commence de plus en plus à peser dans ma vie.

J'ai 35 ans, je suis marié depuis 3 ans, un magnifique fils de 2 ans, un travail que j'aime, propriétaire d'une jolie maison, j'ai une belle voiture, une situation loin d'être horrible, et pourtant, cela ne va pas fort pour moi au quotidien.

Je souffre vraiment d'une tendance à avoir des gestes effeminés, quelques petites manières qui font PARFOIS penser que je suis gay. Mais je ne suis absolument pas le cliché de "la grande folle", c'est juste que parfois, j'ai des gestes qui sont... féminins, en fait je sais même pas comment je peux les qualifier.

Alors je préfère directement dire les choses, j'aime beaucoup trop les femmes, et les hommes ne m'attirent absolument pas. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir beaucoup d'amis gays et d'aller en soirée avec, je me sens à l'aise avec ça.

Concernant ma partie "efféminée", elle est couplée à un côté "enfantin", "ado de 16 ans pas fini", j'ai un profil ESFP, "Amuseur" : https://www.16personalities.com/fr/la-personnalite-esfp

Trop dans la déconne, pas assez sérieux, et donc pas assez "chef de famille", pas assez "homme" selon ma compagne.

Elle me traite souvent lors des disputes de "fiote", de "tapette", de "tarlouze" etc... C'est horrible car ça me fait terriblement mal.

J'assume avoir un côté sensible, féminin, mais moi, au plus profond de moi-même, je me demande si c'est bien d'être ainsi.

C'est paradoxal, j'ai toujours attiré les nanas grâce à ma tchatche, et à ce côté copain confident, mais qui arrive quand même à mettre la balle au fond des filets. Il est très rare que je ne puisse pas aller au bout d'une conquête.

Maintenant je suis perdu, je veux que ma femme m'aime comme je suis, sauf que j'ai l'impression que je ne peux pas lui donner ce qu'elle recherche au final, c'est à dire un homme vraiment viril, qui fait très "protecteur".

Je sais pas, c'est bizarre, j'aime pourtant tout ce qu'un homme "classique" aime, ça va faire cliché au possible ce que je vais dire, mais je suis fan de foot, je joue à Fifa, j'aime les grosses voitures, j'aime les femmes, j'aime être assez "salace" mais en même temps j'adore les prélis, prendre mon temps, enfin bref comme vous le voyez je suis perdu.

Merci de m'avoir lu...


#320302

Reglisse
Publiée le 25/12/2019 à 00:50

Coucou,

Je vais te parler en tant que femme qui a fréquenté des hommes hétéros (et qui vit en couple avec un homme hétéro).

Je pense que le problème ne vient pas des gestes que tu qualifies de féminins, de ton côté extraverti ou gamin, mais plutôt de ta relation avec ton épouse.

Je ne sais pas depuis quand elle te reproche ton manque de virilité. Est-ce depuis la naissance de votre enfant ? Est-ce pour elle un moyen maladroit pour te demander de t’impliquer davantage dans votre couple, à la maison ? Est-ce quelque chose de latent qui sort maintenant comme la lave d’un volcan ?

En tout cas, elle utilise des termes violents (pour ne pas dire autre chose) lors de vos disputes. J’espère que votre enfant ne les entend pas.

Je me demande bien pourquoi elle veut un homme protecteur (c’est cliché, non ? ).

Tu sais, les disputes ne sont pas inévitables. Ce sont des jeux psychologiques. Il faut se demander pourquoi on entre dans cette spirale, qu’est-ce qui la déclenche, etc.

Pour ce qui est des goûts, ils ne sont pas liés au genre ou au sexe, mais au caractère, au tempérament. Les êtres humains sont un mélange (à parts inégales) de féminin et de masculin, de chaud et de froid, de positif et de négatif, de choses opposées et pourtant complémentaires. Nous sommes uniques. Nous ne devons pas chercher à nous uniformiser car la biodiversité humaine est importante !

Enfin, en quoi faire des préliminaires avec ta compagne ne serait pas « viril » ? C’est le minimum pour qu’une femme ait du plaisir. D’ailleurs, pourquoi la case pénétration serait-elle obligatoire ? À mon avis, ceux qui font cela vite fait mal fait ne pensent qu’à eux. Ils sont centrés sur leur performance et leur petit plaisir. L’autre ne compte pas. C’est presque un objet. Hé bien, ceux-là n’ont rien compris à l’amour, qui est un partage, un moment de complicité.

Pour ce qui est d’être salace, les femmes aussi peuvent l’être. Parfois plus que les hommes !

Personnellement, je te conseillerais d’avoir une vraie discussion avec ton épouse, car un abcès pourrit votre relation…

Amicalement


 2 votes #320311
Mimoza
Publiée le 25/12/2019 à 14:18

Bonjour mon ami.

Visiblement votre couple est en crise.

Elle cherche à te blesser du mieux qu'elle peut, car remettre en cause le virilité d'un homme (ou la féminité d'une femme) est à peu prés ce qu'il y a de plus violent dans un couple. Elle t'as aimé ainsi au début, donc ces insultes cachent probablement tout autre chose ; une insatisfaction sexuelle, un désaccord sur ta façon de conduire ton foyer, sur tes responsabiltés de père ou que sais-je encore.

Bon courage. Tu n'as d'autres choix que de rentrer en conflit ouvert avec elle, sans quoi ce sera de pire en pire. Soit tu parviens à regler le conflit, soit vous vous dirrigez vers une séparation.


 1 vote #320326
Frango
Publiée le 25/12/2019 à 19:49

Bonsoir Fatality,

Merci de nous confier tes problèmes de couple, en toute confiance.

La relation à soi-même n'est pas toujours simple à gérer, alors la relation entre deux personne peut être très compliquée...

Je suppose que tu n'as pas changé depuis ton mariage et que, auparavant, tu étais autant éfféminé que tu ne l'es maintenant... Alors, pourquoi la réaction de ta femme ??? Elle n'a pas été "trompée sur la marchandise"...?!?

Il y a peut-être à celà plusieurs raisons et je ne crois pas qu'il soit utile que tu te remettes totalement en cause :

Déjà, l'usure du temps. Comme tu le sais aussi bien que moi, ce qui peut amuser ou séduire, les premiers temps chez quelqu'un, peut très bien agacer profondément par la suite... Pourquoi ? Parceque la magie n'opère plus... Parce l'amour qui rend aveugle s'estompe peu à peu.

De plus, ta femme peut aussi très bien avoir discuté avec une amie qui lui a ouvert les yeux sur les manies efféminées qui sont les tiennes. Cette amie, n'étant pas ta femme, a pu porter un regard plus critique à ton égard, qui sait ?

Ou alors, celà peut aussi venir de ta belle famille...

Comme tu vois, les raisons peuvent être multiples ! Et nous ne pourrons jamais les imaginer toutes !

A présent, il ne faudrait pas, non plus confondre, l'image de l'éfféminé et du dandy; comme David Bowie par exemple... L'image de l'homme hyper viril à la Stallone a quand même un peu viellie, tu ne crois pas ??? Le gros mâle, plus proche de la bête que de l'homo sapiens dégage, quand même, quelque chose d'assez ridicule, dans l'évolution de la race humaine, aux portes de 2020... Mais bon, c'est mon avis.

Ce que je te conseillerais, c'est, surtout, de ne pas caricaturer les traits de "l'homme" et d'être celui que tu es vraiment. On ne juge pas la valeur d'une personne à la cylindrée de sa voiture ! Ce n'est pas ça que tu lègueras à ta famille. Le seul souvenir que tu laisseras, sur terre, c'est l'Amour que tu auras su y donner... Le reste n'est qu'illusion...

Joyeux Noël, Frango.


 0 vote #320337
Fatality
Publiée le 25/12/2019 à 19:56 - modifié par Fatality le 25/12/2019 - 20:09:16
Auteur du sujet

Bonsoir à tous!

Un grand merci pour vos retours constructifs. Je crois effectivement que je suis à un tournant dans ma vie.

Nous faisons actuellement une thérapie de couple avec une psychothérapeute vraiment géniale et, beaucoup de choses sont ressorties de ces séances, notamment au niveau du sexe.

On couche une fois tous les deux mois, depuis la naissance de notre fils, c'est une misère absolue qui me fait énormément souffrir.

On s'est comparé nos visionnages de... pornos. Et le résultat est sans appel, je suis bien plus fleur bleue, avec des scènes de sexe passionnels, des scènes d'amour, alors qu'elle ce sont des simulations de viol, donc forcément bien plus brutal, bien plus sauvage.

J'aime être "sauvage", mettre des fessées, mais j'adore embrasser, prendre mon temps, faire l'amour quoi.

La thérapeute a dit que mon "féminin", positif et négatif étaient très forts chez moi, et que chez elle au contraire, c'était du masculin négatif (pas de positif, ni masculin ni féminin chez elle).

Comme Steph le dit, j'ai un peu l'impression d'être coincé entre ce que je suis vraiment, et l'image que je rejette de moi à la société, que je n'arrive pas à accepter.

Surtout que je suis d'origine Turque et de confession musulmane, donc bon, ça n'aide pas forcément.

Pour un peu plus parler en détail, si vous me voyez dans la rue, je suis loinnnn d'être le cliché du mec effeminé, absolument pas, les gens me voient la plupart du temps en costard cravate du fait de mon travail, et en dehors je suis vraiment habillé... stylé, habillé, en chemise cintrée, pantalon cintré, j'ai toujours la barbe bien taillée, je suis propre sur moi, je prends soin de mon corps, je suis métrosexuel en gros. Avec juste quelques manies effeminées, de TEMPS en TEMPS. En fait si vous me rencontrez pour la première fois, vous ne remarquerez pas grand chose, mais une fois que je vais me "lâcher", je vais avoir tendance à amuser la galerie, et à avoir des réactions un peu "effeminées/enfantines", ça fait pas trop "HOMME VIRIL" en gros.

Le souci c'est que plus le temps avance, plus j'ai l'impression que ce que ma femme recherche, c'est vraiment ça, un homme viril, "protecteur" mais moi ça me bloque car ce n'est tout simplement pas ce que je suis, je ne PEUX pas être ainsi, la naissance de mon fils m'a beaucoup fait mûrir, mais je conserve toujours et encore cet âme d'ado, de grand enfant.

Punaise je suis compliqué en fait...

Merci d'avance pour vos précieux retours.

PS : Pour répondre à Réglisse :

Justement lors des rares fois où on fait l'amour, elle me dit qu'elle ne supporte pas que je "m'occupe" d'elle avant tout.

En fait je fais tout pour qu'elle puisse kiffer le moment, quitte à mettre de côté mon propre plaisir. L'une des rares fois où elle a pris son pied ces deux dernières années, c'est lorsque je l'ai traitée "comme une chienne", mis des gifles, de grosses féssées, où je l'ai sodomisée alors que ce n'était absolument pas prévu.

Alors oui j'ai aimé ça, mais c'est bizarre ce que je vais vous dire, je ne me suis pas senti moi-même. J'avais l'impression d'avoir joué un rôle, qui ne me ressemble pas.


 0 vote #320338
Reglisse
Publiée le 25/12/2019 à 21:41

Coucou Fatality,

Je pense que ton épouse est en grande souffrance. Elle doit avoir une image d’elle-même très négative pour « rechercher » une situation de viol. Elle est peut-être même en dépression (depuis la naissance de votre enfant ?). Si elle n’était pas comme cela avant, quelque chose a réveillé une souffrance enfouie en elle.

À mon avis, elle ne cherche pas un homme viril mais un homme brutal, qui la rabaissera, la dominera. Je pense qu’il faut creuser dans son passé (son enfance ou les relations affectives qu’elle a eu avec d’autres hommes avant toi).

Surtout, ne fait pas ce qu’elle demande. Premièrement, tu dois faire ce qui te correspond. Deuxièmement, les rapports brutaux vont aggraver son état psychique en agissant comme un renforcement (on me traite comme une chienne donc je le suis).

Le viol est ce qu’il y a de plus destructeur pour une personne. Une simulation de viol a finalement un effet psychique tout aussi nocif, car il renforce un traumatisme ou une vision dégradée de soi.

Est-ce que ton épouse a été violée ? Est-ce qu’elle a été contrainte par le passé à pratiquer des choses qu’elle ne le voulait pas ? A-t-elle été battue autrefois ? Dans quelle famille a-t-elle grandi ?

Je pense qu’il faut creuser de ce côté si tu veux sauver ton couple. Tente d’en discuter avec ta femme et ta thérapeute…

Je ne suis pas psy et mon avis vaut pour ce qu’il vaut. Je parle juste avec mon vécu.

Je sais à quel point la recherche de rapports violents est destructeur.

C’est pervers. La recherche de la souffrance physique et morale devient le seul moyen d’avoir du plaisir. Tout le reste semble fade et morne. Voire énervant.

En gros, on peut se mettre à fonctionner à l’envers en cherchant ce qui est mauvais pour soi.

Bon courage,

Réglisse


 1 vote #320343
Fatality
Publiée le 25/12/2019 à 22:13 - modifié par Fatality le 25/12/2019 - 22:38:47
Auteur du sujet

Waouh, je ne mesurais pas l'ampleur de cette recherche de sa part de violence.

Alors je suis sûr d'une chose, c'est qu'elle n'a jamais été violée. Maintenant a-t-elle un manque immense de confiance en elle? Absolument.

Mais paradoxalement, malgré son manque de confiance, je suis ce qu'on appelle communément et péjorativement un... canard.

J'ai honte de vous raconter tout ça. Je dis oui à tout, et j'évite à tout prix le conflit.

Je sais pas, j'estime que je suis quelqu'un d'hyper facile à vivre, malheureusement je suis devenu au fil du temps un véritable punching-ball.

On vient de casser un bibelot? Pas grave ce sont des broutilles. La machine à laver est tombée en panne? Pas grave je vais voir pour la réparer ou alors on en rachètera une! Tu as frotté la voiture? Pas grave je l'emmène chez le carrossier!

Elle par contre, un rien peut la faire monter sur ses grands chevaux. Parfois on rigole, on déconne, on s'amuse. Je fais tomber un verre d'eau citronée sur le canapé? CA DEVIENT LA 3EME GUERRE MONDIALE. Et j'ai intérêt à la fermer sinon ça part en engueulade... et + si affinités.

Elle aime avoir le contrôle sur tout dans la maison. Par contre, dès que j'apporte un avis contraire ça part en live, si je la ferme ça va mais si je réponds (car ça fait une heure que vous avez une personne qui vous crie dessus et qui cherche la bagarre), là ça part loin. Et du coup c'est moi qui entre en zone rouge. Je l'ai déjà frappée. Et je peux vous dire que je n'en suis absolument pas fier, ça me dégoûte même. Mais là au moins elle voit que même si "elle porte la culotte", elle ne pourra pas être plus "forte" que moi... Ce qui donne un cercle vicieux sans fin.

Je ne cherche pas à dominer, je veux juste être à égalité...

Désolé je me perds beaucoup dans mes explications.

En tout cas merci beaucoup pour vos avis éclairés, ça fait du bien d'en parler.


 1 vote #320345
Reglisse
Publiée le 25/12/2019 à 22:50

@Fatality,

C’est bien que tu oses en parler.

As-tu la possibilité de parler de tout cela avec ton épouse ? (Peut-être devant un tiers de confiance comme votre thérapeute ?)

Un conseil qui peut vous aider : quand elle te crie dessus, n’essaie pas de montrer que tu es le plus fort physiquement. Sors. Ne reste pas sous les cris et les insultes. Sors, va te promener, va dans ton garage, va voir quelqu’un. Mais ne reste pas dans une ambiance conflictuelle. Si tu sens la pression monter, sors. Sors toujours avant de lever la main.

Surtout, protège-toi car tu es dans une relation toxique. Ta femme souffre et vous rentrez dans des jeux psychologiques. L’objet de vos disputes n’est qu’un prétexte. Elle t’agresse, te blesse verbalement. En retour, tu finis par la frapper par colère.

Ne reste pas dans une telle situation car elle est dangereuse.

Le danger est psychologique : plus vous vous agressez, plus vous vous détruisez. Tu vas finir par te détester, autant à cause de ce qu’elle te dit, qu’à cause des gestes violents que tu as.

Le danger est aussi physique : les coups sont loin d’être anodins. Même une gifle. Un jour, ta colère risque de devenir incontrôlable. Avec les coups, on sait où ça commence mais pas où ça finit.

(Je ne vais pas te parler législation et ce que tu peux perdre, car tu le sais déjà.)

Si tu en as la possibilité, tu pourrais aller quelques semaines chez un proche (famille, ami). Si tu crains d’être accusé d’abandon de famille, tu peux déposer une main courante au commissariat : tu y expliques la situation conflictuelle et ton besoin de t’éloigner un moment pour apaiser la situation.

Bon courage, Réglisse


 0 vote #320350
Mimoza
Publiée le 26/12/2019 à 12:36

C'est bien malheureux de voir comme les gens se font souffrir parfois en couple. On veut l'autre à son image, on ne le prend pas tel qu'il est, avec ses défauts et sa personnalité. On le veut autre et on se torture. Dommage. Essaie de lui faire comprendre ça.

"La faiblesse est le seul défaut qu'on ne saurait corriger".

Elle ne pourra pas te transformer !


 0 vote #320408