Présentation d'un ermite sociable

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Prénom: Pour quoi faire, j'ai un pseudo !
Age: 21ans
genre: Homme transgenre
lieu de résidence: question compliquée ... partout où on veut de moi ? ^^' Dans la Drôme en ce moment , jbouge entre chez les potes, la famille, la forêt ...
orientation sexuelle/amoureuse je n'ai eu que des relations avec des femmes, mais je peux tomber amoureux d'un homme sans soucis , du coup , hétérosexuel et biromantique
profession/étude: j'ai quitté l'école à 18 ans après avoir dormi au bac S , ensuite j'ai jonglé entre gardes d'enfants ( j'adore trop ces monstres ! ) , glandouille, castration de maïs, culture de lavande ... tout ça en travaille saisonnier car impossible pour moi de ne vivre que 5 semaines par an, le travail dans ma vie c'est juste pour renflouer mon compte quelques mois par an afin de pouvoir manger le reste du temps !
Et du coup en ce moment c'est glandouille parce que trouver un taff avec des papiers au féminin c'est chiant.
loisirs : Lire, écrire, collectionner les timbres et cartes postales, me balader en forêt, faire des randonnées de plusieurs jours, cuisiner, jouer aux jeux vidéos, jeux de société, faire des recherches sur internet sur tout et n'importe quoi
projets : apprendre à lire/écrire/parler japonais, passer mon BAFA, avoir enfin un bout de terrain à moi pour planter ma tente(P**** même 400m2 sans eau ni rien m'irait ... il est où mon paradis perdu ?! :P ) , trouver une personne avec qui j'ai envie de former une famille, devenir père, écrire un roman
- A savoir sur moi :
* Je suis chrétien depuis peu (issu d'une éducation anti religion *joie* )et respecte toute autre religion
* no stress et anti disputes, plus zen que moi vous aurez du mal à trouver :P ( ou alors prévenez moi ça m’intéresse ! )
* je suis hyper tactile en couple mais j'ai du mal avec les autres, même de super bons ami-e-s
* je suis un grand enfant intérieurement, qui s'extasie sur toutes les banalités de la vie
*poête à mes heures perdues
* Je suis végétalien depuis 3 ans
* en couple je recherche quelqu'un capable d'avoir sa vie d'un coté et sa vie en couple de l'autre [mais quesqu'il raconte ?] jveux dire par la que moi jsuis pas du genre à tout faire avec l'autre, jveux pouvoir sortir quelque part sans avoir à dire forcement où c'est ou à tout détailler ce que j'ai fait.
Pour moi une relation parfaite c'est 2 célibataires qui vivent ensemble, 2 personnes suffisamment en confiance pour pouvoir laisser l'autre vivre sa vie .
Avant d'être en couple on est 2 personnes indépendantes et notre vie perso ne s’arrête pas à la porte du couple :) du coup si ma/mon conjoint/e veut, par exemple, partir une semaine en vacance seul/e ou avec des potes ben yaura aucun soucis, et pourquoi il y en aurait ?
Je suis aussi partisan du "chacun chez soit" , mes expériences passées de vie sous le même toit m'ont démontré que je n'ose pas être moi même ( ou ne peut pas) et ça me frustre : exemple manger pas en même temps que l'autre, manger des aliments de recup afin d'économiser les factures, dormir à l'heure que je veux, bref j'ai besoin de savoir que je peux être libre "en plein" ^^
* je suis toujours fourré en manif
* je vie très très bien mon célibat, c'est surtout les bisous / papouilles qui ont tendances à me manquer ...

Désolé pour le roman, jme suis un peu étalé ! ^^
Mais en gros retenez que je suis optimiste, jamais en colère, curieux, calme et un peu beaucoup ermite sur les bords :D
Belle journée à tout le monde !


photo de l'auteur Leyton
Leyton
Homme de 24 ans
Paris

10 remerciements
Superbe description ! On a l'impression de te connaître ou du moins saisir une grosse partie de ta personnalité.

Pourquoi es-tu végétalien ? Par conviction ? Pour la défense d'animaux ou encore pour la santé ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Leyton !

Alors végétalien pour les animaux jvais dire, mais pas que en fait ... disons que si on était resté à l'époque ou on tué un animal une fois de temps en temps, qu'on avait chassé ( et non pas élevé), je ne serai surement pas végétalien ni même végétarien.
Ce qui me dérange c'est l'élevage, et de nos jours surtout l'élevage intensif , la surconsommation et le gaspillage monstrueux.
Pour moi un être humain ou animal n'a rien à faire derrière des barreaux ou hors de son lieu naturel :)
Ensuite l’élevage est la 1ère cause de pollution dans le monde donc ça joue aussi dans mon choix, ainsi que tous ce qui n'est pas du tout bon pour notre corps dans le lait ^^

Si j'étais sur une ile déserte , tuer moi même un animal pour survivre ne me gênerai pas, mais je m’efforcerai de le faire souffrir le moins possible et j'utiliserai entièrement son corps pour pas qu'il soit mort pour rien.

voila j’espère avoir répondu à ta question ^^

photo de l'auteur Leyton
Leyton
Homme de 24 ans
Paris

10 remerciements
Oui c'est très clair et je suis tout à fait d'accord avec toi.
Je suis pour ma pars, flexitarien, j'essaie de consommer le moins de viande possible.

Continues ce noble combat :D.

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Bienvenue à toi ! C'est rare qu'on ait des descriptions aussi précises que celle si !

Je te souhaite de belles rencontres sur BeTolerant !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Leyton, c'est déja super cool flexitarien :D

Kattarsis merci ! haha j'apprécie les longues présentation du coup je fais pareil ^^

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Bien-venue à toi.

"Si j'étais sur une ile déserte , tuer moi même un animal pour survivre ne me gênerai pas, mais je m’efforcerai de le faire souffrir le moins possible et j'utiliserai entièrement son corps pour pas qu'il soit mort pour rien. "

C'était l'organisation des premières sociétés avant que l'agriculture et l'élevage ne s'impose progressivement depuis il y a environ dix milles ans, puis leur industrialisation, jusqu'à la conversion des dernières cultures récalcitrantes le siècle dernier. Il ne reste que quelques tribus éparses de chasseur-cueilleurs, plus ou moins protégées dans des réserves ou en voie d'extinction. Même les paysans et éleveurs traditionnels étaient attachés à leurs végétaux et animaux qu'ils désignaient nommément. Je t'invite à voir le très beau film "Petit paysan" réalisé par Hubert Charuel.

Sauf que ce mode de vie nécessitait une très forte cohésion sociale pour que l'individu survive. Tout l'inverse d'une liberté qui n'est possible que si on est un électron libre dans une société structurée, surabondante, et suffisamment généreuse ou parasitable.

Voila pour la forme, dans un monde du vivant où pour l'instant il n'existe par d'autre solution pour survivre que d'ingérer des végétaux ou animaux qui ont été vivants, chaque espèce vivante étant contrainte d'être solidaire de la sienne et concurrente des autres.

Reste que sur le fond tu as raison, rien ne nous oblige à en plus gaspiller les protéines et mépriser les êtres vivants qui les ont construites.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit