Que signifie pour vous la non binarité?

avatar contributeur de Sasha8
Sasha8
04/12/2021 à 12:15

Le terme non binarité est assez vaste. on peut ne se reconnaitre dans aucun genre, ou les deux, ou parfois l'un ou l'autre, ou aucun. Que pensez-vous de la non binarité dans une société hétéronormative patriarcale. Pensez-vous que la non binarité peut casser les stéréotypes hommes femmes. Ne pas se reconnaitre dans un genre construit par les normes sociétales peut-elle permettre de déconstruire cette norme? ou créer une alternative à la société hétéronormée? merci de bien vouloir partager votre opinion ou expérience en tant que non binaires et ce que cela signifie pour vous.

avatar contributeur LeazeR
LeazeR
04/12/2021 à 17:13

Hello,

Pour moi, considérer la non binarité et s'inscrire dans une dynamique non binaire permet en effet de déconstruire cette norme et donc, d'une façon, de mettre en place une alternative à la binarité.

Exemple : en prenant des codes vestimentaires, des comportements et attitudes, etc. qui sont autant assimilés au masculin qu'un féminin, cette norme binaire tend à se déconstruire. En effet, une même personne correspond donc à des caractéristiques diverses et cela permet de déconstruire la norme et en même temps d'y proposer une alternative.

De façon plus générale, je vis la non-binarité comme une façon de voir et de vivre les choses. Remettre en question mes stéréotypes au quotidien et avoir un regard critique sur moi-même et ce qui m'entoure, avec des lunettes de genre.

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad
04/12/2021 à 18:42

Citation de Sasha8 #382686 : "...non binarité peut casser les stéréotypes hommes femmes..." "...de déconstruire..."

Bonjour Sasha8, yep à toustes

Pourquoi 'devoir' détruire, déconstruire, alternative, norme binaire,... ?? 😟 Tous ces termes restent... binaires itoo apparemment ! gros sniff.

Est-ce que, après avoir appris les tables d'addition, multiplication, etc, on vous a demandé de déconstruire pour vous apprendre les nombres complexes, les valeurs négatives, les fractions, les ensembles, etc... ???

Penser qu'il faille 'détruire', 'déconstruire', aller vers une 'alternative' ne sont que des visions binaires. sniff donc.

Le monde n'est pas binaire (bien/mal, blanc, noir, +1/-1). Je souhaite la prise en compte du neutre, zéro, rien... vous l'écrivez ici : "...parfois l'un ou l'autre, ou aucun..." ! 😉

👉 Et surtout la possibilité de percevoir d'autres dimensions en aucune manière en contradiction, opposition, en remplacement de quoi que se soit. SVP 🙏

C'est aussi les fondements de la Franc-Maçonnerie de faire une initiation, un baptême voire les rites initiatiques d'entrée des grandes écoles (bizutage). À bien y regarder, il s'agit aussi de 'déconstruire' une façon de penser personnelle pour se rapprocher de la pensée des 'anciens', bref, j'espère que vous captez là le préformatage vers la pensée unique permettant la cohésion du groupe... mais je dérive du sujet... un peu ! 😁

À lire simplement : FlatLand de Abbott : https://lehollandaisvolant.net/files/abbot_flatland.pdf

Au plaisir de vous lire, restons curieux 🤗

PS : Sachez aussi que les distances et l'espace-temps sont parfois di-formes (je dirais même multiformes) car de chez moi au bar, il y a 5 minutes alors que, du bar à chez moi, il y a 1h50. (Georges Best) ! 😜

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
04/12/2021 à 20:38

je trouve que ce sont de bonnes questions. perso, je comprend mal le concept de non binarité.

il me semble important d'avoir des repère mais dangereux que ces repères engendrent une forme de police de la "bien pensance " quelle qu'elle soit.

avatar contributeur de Dime
Dime
04/12/2021 à 21:06 - 04/12/2021 à 21:30

Moi je n'ai rien contre l'androgynie. Je dirais meme que je trouve cela beau, intriguant et attirant.

Mais il me semble que ça ne va pas à tout le monde, ou du moins que pas tout le monde ne peut se permettre de jouer l'androgynie.

En meme temps je pense qu'il s'agit d'une mode, qui, comme tout mouvement de société, accentue le trait, va toujours dans l'excès, dans le plus pour faire passer le moins. Notre société veut se libérer des carcans liés aux genre masculin ou féminin, carcans dont elle a souffert au siècle dernier. Donc tout ça est compréhensible. Il y a de toute évidence un nivèlement des genres et une volonté de négation des notions de féminité et de virilité (et il y a toujours les groupuscules qui luttent contre, comme actuellement les mouvements virilistes ou autre mouvement BDSM qui s'évertue à soumettre l'autre artificiellement).

Soit. Moi je ne me sens pas trop concerné et je considère que personne n'a d'emprise sur les mouvements de société qui sont mus par la loi du plus grand nombre et le poids de l'histoire.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
04/12/2021 à 21:48

Je ne me sent ni homme ni femme , les hommes et les femmes ont certaines caractéristiques physique qui leur sont propres , je ne remet pas en cause la binarité , je ne cherche pas à détruire quoi que ce soit .

Mais je ne suis ni homme , ni femme , ni androgyne , juste un terrien , même s il est écrit sur un papier écrit par je ne sais quel scribouillard que je suis un homme .

Attention Je ne remet pas non plus en question le concept de société heteronorminative patriarcale , non c est juste que je m en tape .

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
05/12/2021 à 01:22

Citation de OffRoad #382733

de chez moi au bar, il y a 5 minutes alors que, du bar à chez moi, il y a 1h50.

😂🤣🤣

binaire +1/-1

0 ou 1 😉

Tu va mieux ? 😳😆

Citation de Dime #382758

Moi je n'ai rien contre l'androgynie

La non binarité n'implique pas l'androgynie pour ce que j'en sais.

je pense qu'il s'agit d'une mode

Non. Je ne parle pas des non binaires politiques mais des "vrais" non binaires. Ils ou elles ne se sentent pas plus homme que femme ou les deux a la fois, voire, alternativement les deux...


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
05/12/2021 à 02:37

Citation de Sasha8 #382686

Salut se sujet et assez vaste et complet mais aussi simple a la fois j'avais moi même écris un sujet sur ma vision de la non binarité tu peu le lire si sa t’intéresse

https://betolerant.fr/forum/20381/ma-vision-des-chose-sur-la-non-binarite

pour répondre a ton questionnement je pense que se son deux monde qui peuvent cohabité

c'est une chose que je comprend peu (même si j'ai ma petite vision des chose sur le sujet ) mais ça m’empêche pas des respecter les personne nom binaire et de les genrée comme ills/elles/NA le souhaite

avatar ancien membre
Ancien membre
05/12/2021 à 09:30

Salut Camille !

Je patauge un peu... Que signifie "NA" ?

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
05/12/2021 à 09:54

Citation de Farf #382829

Salut Camille !

Je patauge un peu... Que signifie "NA" ?

Salut Farf

Je voulais écrire NB pour non binaire my bad !

avatar ancien membre
Ancien membre
05/12/2021 à 10:01

D'acc merci, tout s'éclaire !

avatar contributeur de Alithia
Alithia
06/12/2021 à 13:51

OffRoad, je crois que tu ne saisie, ni le principe de deconstruction, ni le besoin de le faire.

Parton, d'un sujet plus commun, le féminisme, pourquoi le besoin de deconstruire le patriarcat, parce que c'est passéiste, sexistes, humiliant, qu'une bonne moitier se retrouve dominé, et que l'autre domine, sans avoir son mot à dire. Ça touche tout le monde, et ça fou le bordel partout.

Pourtant, defoncer, détruire, deconstruire le patriarcat, ça ne veux pas dire, tuer, détruire, annihiler les hommes.

Bien au contraire, les hommes eux même, on beaucoup à gagner à se deconstruire.

Revenons au binaire, il est excluant, intolérant, dangereux, malsain, humiliant, et enfermer même les personnes binaires dans des stéréotypes intenable.

Qu'elle toilette choisir quand on est non binaire, ou trans, ou intersex.

Les violences médicales, ou sociales que l'on peux vivre, les difficultés à trouver une apparence qui nous correspond, quand la moindre chose est binaire, et genré.

Comment vivre dans une société où le pronom iel fait plus de bruit et d'opposition que des mecs qui balances leurs haines sans aucun soucis.

La binarité actuel, est un carcan social terrible. Dedans on peux y mettre aussi, la place de la femme et de l'homme, le faite de correspondre à des stéréotype, qui n'ont aucune raison biologique, faut le comprendre. Une femme n'a pas à être docile, un homme n'est pas par nature dominateur, une femme n'a pas à s'épiler et ce maquiller, un homme peux pleuré, une femme n'a pas à complexé sur sa taille, ses formes, ni l'homme d'ailleurs.

Et je parle même pas de toute les morphologie ou le trait physique qu'un genre a mais que l'autre peut avoir, mais qui est très mal vue.

La moustache chez la femme, ou des seins développer chez l'homme.

Bref, c'est quelque chose d'oppressif, qui dois être réformer.

Réformer pour que les personnes binaire puisse être libre d'être ce qu'ils sont, sans pression social, et que la binarité puisse côtoyer la non binarité, être plus inclusif, plus tolérant.

Parlons maintenant, non binarité, c'est ce qui a prévalu dans l'histoire de l'humanité.

La binarité est un contexte récent, européen, pour ne pas dire chrétiens.

Aujourd'hui, dans pas mal de culture ou pays, ce n'est pas binaire.

C'est juste que la culture européenne et américaine c'est tellement installé, que cette idéologie c'est installé de force.

Sauf que c'est très récent.

La non binarité, c'est juste comprendre qu' on est des milliard sur terre, et que la biologie teste de nouvelle chose pour promouvoir la vie, de nouvelle mutation, comme les roux, les yeux bleus, et malheureusement parfois, des mal formation grave et mortelle.

Mais on ne dois pas voir, ce qui est différent comme une malformation, puisque sinon, au même titre qu'un problème de développement du cœur, être roux serai une malformation.

Aujourd'hui, bon nombre de chose qui ne sont pas binaire, les personnes intersex pour le côté physique, et les personnes trans pour le côté mental, montre bien, que c'est loin d'être aussi basique.

De plus, plein de personne vive aussi, des culture différentes, et donc, comprennent, ou vive, le genre différemment.

Parce qu'il y a des centaine de culture différente, de pays, de genre.

Le genre binaire actuel, n'est qu'une vision française du genre.

La preuve avec de plus en plus de pays qui mettent la non binarité au cœur du débat avec beaucoup de changement plus inclusif.

La non binarité, je pense, c'est pas être différent, ou un acte politique. C'est être tout simplement, et comprendre que l'ont est pas seul, que notre mode de vie n'est pas le seul. Que la différence est partout autour de nous, et donc, accepter que oui, la binarité n'est pas la seul voie, et que la non binarité, ne va pas gommer la binarité.

La binarité et la non binarité n' ont pas à coexister, ils sont une racine d'un même arbres.

Et quand nous remonteront tous ensembles, nous atteindront les feuilles sous un beau ciel bleu, et un soleil magnifique.

avatar contributeur de Superponey
Superponey
18/12/2021 à 14:36

Pour moi dans la majorité des cas c'est un besoin superficiel et artificiel de se sentir différent des autres et attirer l'attention sur soi en exigeant une certaine reconnaissance alors qu'ils sont minoritaires.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
18/12/2021 à 15:39

Citation de Superponey #384576

Oui en gros les non binaires sont des capricieux(ses) narcissique et qui exigent de l attention , c est une façon de voir les choses effectivement ...

Par contre si le fait d’ être minoritaire implique de n exiger aucunes reconnaissance c’ est valable dans ce cas pour toutes les minorités non ?

Donc valable pour l ensemble de la communauté lgbt ? ...

avatar contributeur de Superponey
Superponey
18/12/2021 à 15:43

Citation de Rosso #384592

Il y a une différence entre demander de la reconnaissance, et exiger de la reconnaissance comme ci elle leur était due automatiquement en criant au scandale car il n'y a pas de non-binaires dans les films / jeux-vidéo ou autre...

avatar contributeur de Rosso
Rosso
18/12/2021 à 15:53

Citation de Superponey #384596

Alors si on parle d’ exigence ok .

avatar contributeur de Superponey
Superponey
18/12/2021 à 15:54

Citation de Rosso #384597

Bah c'est exactement ce que j'ai marqué sur ma première intervention ^^

avatar contributeur de Dorémi
Dorémi
18/12/2021 à 15:58

Citation de Superponey #384576

"Pour moi dans la majorité des cas c'est un besoin superficiel et artificiel de se sentir différent des autres et attirer l'attention sur soi en exigeant une certaine reconnaissance alors qu'ils sont minoritaires."

C'est l'inconvénient de parler à la place des personnes concernées au lieu de les écouter pour les comprendre :

Si tu demandes à une personne hétéro d'expliquer l'homosexualité, à une personne homo d'expliquer la bisexualité, à une personne cis ce que c'est de se sentir transgenre, à un polyamoureux ce que c'est que d'être aro/ase (aromantique/ asexuel.le), tu risques d'obtenir des réponses de ce type, peu empathiques et peu pertinentes (voire impertinentes 😉) : laissons la parole à ceux qui témoignent d'un vécu, d'un ressenti, et écoutons-les avec respect / ou ignorons-les - mais en aucun cas ne parlons à leur place...

Non, être non-binaire, pas plus que se sentir transgenre, ne sont ni l'un ni l'autre des 'phénomènes de mode' pour attirer l'attention sur soi... C'est juste quelque chose que tu ne connais pas (actuellement) et qui te dépasse.

Et ça peut se comprendre car l'immense majorité d'entre nous (toi comme moi n'y échappons pas) avons reçu une éducation genrée très très rigide avec des limites infranchissables et un carcan bien ficelé, à tel point qu'il est pour certain.e.s inconcevable de remettre en question cette sacro-sainte 'norme' qui les rassure (et secrètement les emprisonne, mais chut ! Il ne faut pas le leur dire : on se croit tellement libres de s'habiller et se comporter comme on nous a appris à le faire qu'on serait tout perdus si on ouvrait brusquement les yeux pour se rendre compte à quel point nous sommes conformistes...).

avatar contributeur de Rosso
Rosso
18/12/2021 à 16:02

Citation de Superponey #38459

Oui je me suis focalisé sur la première partie de la phrase où tu pars du postulat que la majorités des non binaires ne le sont pas réellement ensuite j ai extrapolé à l ensemble des non binaire .

Parceque je ne suis pas convaincu que les non binaire exigent quoi que ce soit en réalité , même pas d appartenir à un genre défini , juste être perçu comme des êtres humains (ou quelque chose d approchant)

avatar contributeur de Superponey
Superponey
18/12/2021 à 16:03 - 18/12/2021 à 16:06

Cette façon de laisser la parole uniquement aux gens concernés m'agace.

Je pense que tout le monde a le droit de s'exprimer sur n'importe quel sujet. Évidemment, le fait de ne pas se trouver dans la dite situation peut nous amener à dire des bêtises ou ne pas avoir toutes les informations, mais nous empêche d'émettre une opinion: liberté d'expression.

Je ne pense pas avoir reçu une éducation genrée rigide comme tu le dis. Pour moi il y a deux genres : "homme" et "femme". Je pense que si des gens ne se reconnaissent pas dans ces genres, tant mieux pour elles, mais en aucun cas elles n'ont à "exiger" quelque chose.

Rosso:

J'espère que tu as raison. Mais il y a des extrémistes pour lesquels ce n'est absolument pas le cas (exemples: SJW ou extrême-gauche)

avatar contributeur de Dorémi
Dorémi
18/12/2021 à 16:11

Citation de Rosso #384601

Oui, les personnes non-binaires qui militent de façon agressive, ça existe en effet (on peut en entendre parler dans les medias) mais c'est ultra nano-pico-minoritaire et absolument pas représentatif de la réalité vécue au quotidien par les personnes qui ne sont pas binaires - qui sont le plus souvent paisibles, en recherche d'elles-mêmes, loin des clichés du 'masculin toxique' qui s'en prend à tout ce qui diffère de son univers à lui, qu'il croit éminemment supérieur à tout le reste...

avatar contributeur de Superponey
Superponey
18/12/2021 à 16:15

Citation de Dorémi #384604

Elle sont sans doute minoritaires, mais sont très toxiques, bruyantes et foutent la merde partout où elles passent car très agressives et menaçantes (Evergreen par exemple).

avatar contributeur de Dorémi
Dorémi
18/12/2021 à 16:25 - 18/12/2021 à 16:26

Citation de Superponey #384606

Je suis d'accord avec toi qu'Evergreen est un des pires fléaux sur la planète (après les extrémistes religieux et la crise sanitaire) !

Pour l'expression 'SJW', que je ne connaissais pas, j'ai dû faire un tite recherche et je découvre que cest une façon moqueuse de désigner les personnes qui luttent pour les droits des minorités ou les droits des femmes :

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/04/02/petit-guide-pour-comprendre-le-langage-des-trolls-d-extreme-droite_5104597_4408996.html

Mais si les minorités continuaient d'accepter d'être discriminées dans la société, quelle justice sociale y aurait-il ? Chaque individu sur terre doit pouvoir se sentir en sécurité, et pas seulement les 'dominants', c'est un objectif égalitaire fondamental - ou penses-tu différemment ?

avatar contributeur de Superponey
Superponey
18/12/2021 à 16:35 - 18/12/2021 à 16:37

Citation de Dorémi #384607

Tu ne savais pas ce qu'était SJW avant que j'en parle. Tu n'as pas découvert que c'est une façon moqueuse de désigner un groupe de personnes, tu as lu un article qui te dit que c'est une façon moqueuse de désigner un groupe de personnes, c'est très très différent.

Donc non, SJW n'est pas une façon de se moquer.

Social Justice Warrior luttent effectivement pour la minorité mais au détriment de la majorité.

Les SJW nous apprennent en gros que les blancs, cis-hétéros sont des oppresseurs et qu'ils sont privilégiés, qu'ils ne doivent pas s'approprier la culture des minorités car c'est une façon de les coloniser... Evergreen n'est qu'un exemple, mais il y a en des tas aux Etats-Unis et cela arrive en France.

Donc oui, quand on me parle de non-binaire je pense à l'extrême-gauche et à des exigeances complétement hors-sol.

Je te conseille de te renseigner plus profondément.

"Mais si les minorités continuaient d'accepter d'être discriminées dans la société, quelle justice sociale y aurait-il ? Chaque individu sur terre doit pouvoir se sentir en sécurité, et pas seulement les 'dominants', c'est un objectif égalitaire fondamental - ou penses-tu différemment ?"

Il faut se battre contre les injustices, mais pas en accusant une majorité d'être responsable de tous les maux de la terre .

avatar contributeur de Alithia
Alithia
18/12/2021 à 16:37 - 18/12/2021 à 16:38

Tu condamne une commu entière à cause de grande geules ?

Tu te rend compte que ce que tu dit reviens au même que dire :

Puisque une infime partie des femmes menttent sur les violes, alors faux croire aucune femmes.

Oui y a des brebie galeuses, mais partout y en as.

Commencer à balancer sa colère ou sa frustration sur des personnes innocente qui n'ont rien à voir avec tout ça, tu pense que c'est mieux ?

Balancer que la non binarité est artificiel et superficiel, c'est juste insultant.

Tu dirais pas à une femme trans que c'est un homme.

Et disant ça, tu nie la souffrance, tu nie la violence que l'on subis.

Tu te plaint que l'on exige des trucs.

Oui on exige d'être traité comme des humains, d'égal a égal avec les autres.

Ce qui n'est pas du tout le cas.

Comme le dit Dorémi, il n'est pas normal d'être discriminé pour ce que nous sommes. Il est normal de lutter pour.

avatar contributeur de Superponey
Superponey
18/12/2021 à 16:39

Citation de Alithia #384609

Je ne condamne personne, je m'en fiche en fait. Les gens font ce qu'ils veulent.

On demande ce que signifie pour nous la non-binarité, j'ai répondu.

En quoi vous n'êtes pas traité comme des humains ? Explique moi.

avatar contributeur de Alithia
Alithia
18/12/2021 à 16:44

Quand tu peux te faire agresser ou tuer, dans certain pays, en toute l'égalité.

Quand en France, tu peux te voir refuser, un emplois, une maison, un prêt, ou même des soins.

Quand tu es victimes d'insulte, de violence, d'agression ou de discrimination parce que tu est différent.

Quand les lois, pour interdire les thérapie de conversion, n'existe toujours pas.

Quand n'importe qui peux t'insulter, nier ton existance, sans aucune poursuite judiciere.

Quand le simple fait de l'annoncer peux te faire mettre à la rue par ta propre famille.

Quand tu fini, à devoir lutter, contre la société pour exister.

La on peux dire que tu n'est pas traiter comme une humains.

avatar contributeur de Superponey
Superponey
18/12/2021 à 16:55

Quand tu peux te faire agresser ou tuer, dans certain pays, en toute l'égalité: comme n'importe qui.

Quand en France, tu peux te voir refuser, un emplois, une maison, un prêt, ou même des soins: comme n'importe qui (pensée aux vaccinés qui sont concernés plus que les autres pour l'emploi ou les soins)

Quand tu es victimes d'insulte, de violence, d'agression ou de discrimination parce que tu est différent: comme n'importe qui

Quand les lois, pour interdire les thérapie de conversion, n'existe toujours pas: ah ça je ne sais pas, une loi n'est pas passée récemment pour interdire les thérapie de conversion en france ?

Quand n'importe qui peux t'insulter, nier ton existance, sans aucune poursuite judiciere: nier ton existence ? Bah tu passes ton chemin ... Tu passes à autre chose.

Quand le simple fait de l'annoncer peux te faire mettre à la rue par ta propre famille: comme les homos en fait, déjà les homos sont minoritaires . Alors les non-binaires doivent être encore plus minoritaires, et encore plus les non-binaires qui se font jeter dehors car ils ont fait leur Out... ça doit pas courir les rues (je ne dis pas que ça n'existe pas attention)

Quand tu fini, à devoir lutter, contre la société pour exister: pourquoi à tout prix se sentir exister auprès de la société ? La société a autre chose que de se soucier des non-binaires je pense. Il y a des soucis plus importants à régler je pense que ta soif de reconnaissance ou ton auto-centrisme.

avatar contributeur de Alithia
Alithia
18/12/2021 à 17:05

Écoute ferme les yeux devant la souffrance des autres si ça t'amuse, le forum est plein de témoignage, va dans une asso, pour voir comment ça se passe reelement, suit les infos LGBT+, et vois le quotidiens des autres que toi.

Perso je ne te répondrais plus.

Merci pour ta participation.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
18/12/2021 à 17:30

Ben moi je suis mal (pas mâle) je suis catalogué dans les oppresseurs puisque je suis CIS Blanc Homme et en même temps comme un casse couille qui voudrais potentiellement imposer la non binarité comme norme ...

Les normes , les cases , j ai déjà donner mon avis la dessus . Ça rassure certaine situation personnes c est très bien maintenant c est pas mon truc c est tout

Maintenant ceux qui veulent imposer leur idées et quelles que ce soient ces idées par la force , la violence , la culpabilisation , la stigmatisation sont nombreux on est d accord , mais dire qu iels sont plus présent dans telles catégories c est faire un amalgame et c est injuste pour celles et ceux qui sont respectueux des valeurs des autres .



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr