Débat Coronavirus 2019 n-Cov, on en parle ? - Page n°3



Membre anonyme
Publiée le 29/02/2020 à 10:55 - modifié par SuzanneTD le 29/02/2020 - 10:56:47

Hello par ici ^^ - je suis ce sujet avec beaucoup d'intérêt ainsi que les infos .

Hier dans les GG (les Grandes Gueules) , j'ai appris que 80/100 des médicaments en France sont fabriqués à l'étranger .

Que Sanofi qui fabrique le médicament nécessaire à la survie des personnes atteintes de sclérose en plaques ne le fait que dans un seul laboratoire situé en Chine : ça interpelle un peu quand même ...

(ceci n'est pas une critique envers la Chine , hein)^^


Membre anonyme
Publiée le 29/02/2020 à 11:06

Personnellement, je suis partagé entre l'envie de chopper le corona-virus et de l'éviter…

Le chopper:

C'est la fillière habituelle des grippes saisonnière.

L'essentiel de la population y fait face et y survit.

Ceux qui y succombent sont, en général, des personnes âgées et/ou souffrantes d'autre facteurs de co-morbidité.

Je ne suis pas en train de dire qu'elles le méritent mais qu'il y a quelque chose là dedans du domaine de l'ordre normal des choses.

La vie est un rapport de force avec la vie en général.

On affronte des contraintes microbiennes, virales, et autres.

Notre organisme travaille à retourner dans un état de santé tant qu'il est en mesure de le faire et on l'aide avec la médecine ancestrale ou moderne.

Mais quand tout cela est dépassé, il y a une échéance commune à l'humanité…

L'éviter:

Ce n'est jamais agréable d'être malade.

Être dans la chaîne de transmission d'une maladie, c'est participer à sa diffusion.

La perspective d'y survivre alors qu'un proche, un voisin, un collègue,… va passer de vie à trépas parce qu'on a partagé avec lui cette maladie est un réel problème.

On ne sait qu'à postériori si on survit ou si on meurt.

Parler de prévention est évidemment utile.

Mais il faut remonter jusqu'à la source: Comment un nouveau virus apparait-il ?

C'est trop tard pour le corona mais c'est important, me semble t'il, de se poser la question parce qu'elle est fondamentale et que l'on va trouver des causes que l'on peut changer puisqu'elles sont d'ordre comportementales.

Ce n'est pas par hasard si cela nous vient de Chine.

Il ne s'agit pas pour moi d'agiter un chiffon rouge, de franchir une ligne jaune pour en faire une couleur coupable.

Mais ce pays est passé du moyen âge à l'ultra-moderne en une poignée d'années.

J'ai le sentiment que cela donne un coctail explosif.

Des mégapoles bondées où l'on trouve des marchés où régne des conditions sanitaires d'un autre temps…

Des pratiques médicinales, un philosophie qui garde la porte ouverte dans le pouvoir des substances animales de donner de la force aux humains…

On assiste donc, à mon sens, à une collision entre la lenteur dans l'adaptation de la pensée humaine, quelle soit asiatique ou caucasienne n'est pas la question, et des critères de vies qui vont trop vite pour qu'on puisse suivre avec notre esprit qui puise dans des racines qui viennent de loin.

Je parle de causalité comportementales humaines.

Il ne faut pas non plus balayer d'un revers de la main une autre cause comportementale volontaire et non fortuite qui s'appelle la guerre.

Le plus simple est de se dire que c'est trop gros, qu'on est pas capable d'aller dans le vice à ce point, qu'on ne le fera jamais.

Pourtant, les grands esprits scientifiques et militaires ont étudié des choses sinistres comme les guerres par modification du climat ou la possibilité de mener des guerres oncologiques (cancers provoqués)…

Alors, les masques, au milieu de tout ce bordel…

Je vois dans les médias des personnels soignants de plus en plus "barricadés" au contact des malades potentiels.

La tenue qui émerge étant une couverture totale de toute partie dénudée du corps, des lunettes, des masques évolués, une visière au dessus.

J'imagine que tout cela est pour une prévention de quelques heures et que ce matériel va devoir être ensuite jeté ou passer dans un cycle de stérilisation avant d'être réutilisé.

Quelle est donc l'efficacité RÉELLE des masques pour les gens lambda, des solutions de nettoyage des mains ?

Somme nous dans une RÉELLE prévention ou juste dans quelque chose à proposer aux gens pour qu'ils aient l'impression de faire quelque chose qui leurs permettra de continuer leurs activités alors que le résultat du truc est bien aléatoire ?

Car il ne faut pas oublier le nerf de la guerre: L'activité économique.

Que valent des morts prématurées face aux bourses internationnales ?

N'est-ce pas l'empêchement de faire du business en rond, la raison principale des mesures qui ont été prises (ou non prises) jusqu'à présent ?

Est-on en train de sauver des vies ou des consommateurs-générateurs de richesses ?

Et si les vies humaines étaient devenues de simples variables d'agustement économiques, voire écologique ?

Alors, sous le poids de ce questionnement, je crois que c'est de conserver un esprit tranquille, le plus important.

C'est bon pour mes défenses immunitaires et mon sommeil nocturne, lui aussi porteur de santé.

Je vais continuer à vivre, à fréquenter des gens qui le voudront bien.

Si j'ai des masques à dispo, je les utiliserait et, sinon, je ferai sans.

Je survivrai à l'épidémie ou j'en mourrai.

J'irai peut-être au crématorium, pour moi-même ou pour quelqu'un d'autre.

Mais cela s'appelle aussi la vie; état précaire que l'on doit affronter comme un privilège avec le sentiment d'une aventure dont on ne connais pas, à l'avance, la fin.

Chen Chen
Publiée le 29/02/2020 à 11:31 - modifié par Caramany le 29/02/2020 - 12:12:15

La pharmaceutique est très très motif financier. La sous traitance présente une grosse partie de la production.

La Chine a son savoir-faire et ensemble de la supply chain. Ça m'étonne pas du tout.

Pffff tu sais en Chine comme en france on nous apprends que une phrase = une idée. Malheureusement plusieurs idées dans tes phases s'entrechoc ce qui rend ton discours vraiment incompréhensible (enfin pour moi), tu serai surpris de savoir le nombres de substances que le gel des couches culotes peuvent stopper et ou adsober (?absorption).

En tout cas une chose est sûre ne souffres-tu pas de bouffées délirante s ou de bipolarité ? Je te conseille d'aller voir ton médecin avec un de ces masques sur ta bouche pour au moins protéger celui-ci des âneries que tu débites à longueur de journée. A bon entendeur, je ne te salut pas.

Otentik
Publiée le 29/02/2020 à 12:06

@ lindos: J'ai compris de travers hier à la radio.

En fait ils expliquaient les 3 niveaux d'alertes et j'ai pris le sujet en cours de route.

ce matin le gouvernement a tenu une réunion de sécurité avec 6 ministre et le gouvernement vient de placer la france en niveau 2.

Lindos
Publiée le 29/02/2020 à 13:41
Auteur du sujet

Pas encore eu le temps de tout lire ^^

Sociable30,

"Quelle est donc l'efficacité RÉELLE des masques pour les gens lambda, des solutions de nettoyage des mains ?

Somme nous dans une RÉELLE prévention ou juste dans quelque chose à proposer aux gens pour qu'ils aient l'impression de faire quelque chose qui leurs permettra de continuer leurs activités alors que le résultat du truc est bien aléatoire ?"

La plupart des activités humaines actuelles combinent de nombreuses solutions d'efficacité unitaire insuffisante. C'est la combinaison et l'indépendance des solutions, qui permet d'atteindre un niveau de sécurité suffisant, pour fabriquer des médocs, prendre l'avion, le tgv, etc, dans tous les domaines de la vie.

Actuellement faire de la prévention des maladies respiratoires telles que rhumes ou états grippaux, c'est ne pas encombrer inutilement le 15, les hopitaux, les médecins, car le coronavirus n'arrete pas les autres maladies. C'est protéger les personnes vulnérables, plus agees, et ou ayant une maladie chronique, voire aigue. C'est aussi probablement limiter la charge virale à proximité des personnes déjà contaminées sans le savoir parce que peu symptomatique.

Nous sommes donc bien dans une prévention ordinaire pour des gens ordinaires, pratiquée dans des pays modernes, dont je dirais pour faire de l'humour noir politique, qui n'auraient que les manches courtes de leur chemisette pour éternuer.

Le souci c'est que cela ne s'apprend pas en urgence 2 mois apres le début d'une épidémie, où ce peut être perçu comme une situation extraordinaire inquiétante, au lieu d'être une solution ordinaire rassurante, même si globalement très insuffisante.

Si tous les pays modernes protègent leurs population médicale, vulnérable, et même grand public, ce n'est pas parce qu'ils seraient plus débiles que la France, mais qu'ils combinent des solutions générales à des solutions ciblées.

Après est-ce que ce sera suffisant, peut etre pas, mais avoir tout le monde y compris les medecins, malade de ceci ou cela en même temps, ce serait ce qu'on moquait à tort des chinois. A tort car s'il y a des domaines où ils sont vraiment bons, c'est la médecine et la gestion des accidents collectifs touchant un grand nombre de personnes

Membre anonyme
Publiée le 29/02/2020 à 14:21

C'est de bon sens, ce que tu me réponds, Lindos et j'aime l'humour, y compris quand il s'agit de Chinois.

Quand je le pratique, l'idée est de m'amuser avec eux plutôt que de me moquer d'eux, si tu vois la nuance.

Je ne suis donc pas dans la chinoiserie et m'autorise parfois à taquiner le Chinois comme tout à chacun.

Ceci posé, mon analyse se voulait sérieuse car le sujet est quand même potentiellement grave.

Tu as raison, je pense, dans ton vision de notre mentalité assez peu compatible avec des notions collectives; moins en tout cas qu'en Chine ou dans d'autres pays plus communautaires.

Il y a, en France, quelque chose de sacré dans les latitudes individuelles qui représente une facilité dans certains domaines et une complication dans d'autres.

Reste qu'il est difficile de savoir dans quelle mesure les précautions prises en Chine ont eu un effet limitant dans la propagation du virus.

Qu'attendre d'un masque quand tu contamines les autres avant même de te savoir malade toi-même ?

Dans quel mesure il va faire barrière alors que l'on communique en ce moment que le virus survit 3h en dehors des organismes.

Ce qui voudrait dire que ces virus aéroportés sont dans toute pièces qui voient passer des malades et qu'ils pourraient être réspirés des heures plus tard.

La détection des malades dans leur voiture ou, en tout cas, en dehors des murs des hopitaux semble être une tendance qui tient compte de cela…

Au final, les véritables gardiens sont tes défenses immunitaires.

On est pas tous à la même enseigne et il aura un arbitrage dans l'infiniment petit qui me semble peu sensible à nos efforts et plus sensible à nos peurs…

Lindos
Publiée le 29/02/2020 à 15:02 - modifié par Lindos le 29/02/2020 - 15:15:24
Auteur du sujet

Otentik,

Pour les personnels de santé de ville j'ai entendu ce matin que leurs protections seraient disponibles mardi. Et je suppose que les pharmacies pourront à terme protéger des personnes vulnérables.

Sociable30,

"Reste qu'il est difficile de savoir dans quelle mesure les précautions prises en Chine ont eu un effet limitant dans la propagation du virus. Qu'attendre d'un masque quand tu contamines les autres avant même de te savoir malade toi-même ? Dans quel mesure il va faire barrière alors que l'on communique en ce moment que le virus survit 3h en dehors des organismes. Ce qui voudrait dire que ces virus aéroportés sont dans toute pièces qui voient passer des malades et qu'ils pourraient être réspirés des heures plus tard. La détection des malades dans leur voiture ou, en tout cas, en dehors des murs des hopitaux semble être une tendance qui tient compte de cela… Au final, les véritables gardiens sont tes défenses immunitaires."

Ce n'est pas exactement ce qu'on nous explique, et ce qu'expliquent les premières évaluations cliniques chinoises. Mais il existe en effet l'hypothèse que le virus serait extrémement infectieux, que les porteurs sains non détectés seraient nombreux, et qu'une personne infecterait plus de 2 ou 3 personnes.

A défaut d'en savoir plus, on escompte sans doute que ajouter des barrières, techniques, physiques, de distance, de désinfection, etc, limite mécaniquement les charges virales infectantes dans l'espace publique, et mécaniquement le flux de malades, jusqu'à des conditions plus favorables.

Mais surtout, on est sur que ces mesures limitent les rhumes et grippes non spécifiques qui emcombraient inutilement les medecins surchargés. Imaginons un niveau d'alerte élevé, si 2 personnes enrhumées ou grippées sur 10 sont effectivement infectées à ce coronavirus, c'est avoir à évaluer inutilement 8 faux, et peut etre ne pas pouvoir entendre un malade cardiaque.

Les infections respiratoires ne sont un marché economique viable que lorsque les médecins et labos maitrisent la situation.

Membre anonyme
Publiée le 29/02/2020 à 16:06

Sont d'ailleurs nombreux ceux exposés ici sans besoin d'en faire état - le "moi , je ..." à l'infini va bien au delà du stade de l'écoeurement . En ces circonstances , le nombrilisme n'a pas lieu d'être .

Lindos
Publiée le 01/03/2020 à 00:34 - modifié par Lindos le 01/03/2020 - 13:56:22
Auteur du sujet

La protection des personnels de santé n'est pas neutre, dans l'étude chinoise dont j'avais posté le lien, portant sur l'ensemble des données collectées du 1er janvier au 10 février, 3 pour cent des 44000 personnes diagnostiquées étaient des personnels de santés, et plusieurs étaient déjà morts à cette date. Avec un pic 20 jours après les premières dizaines de personnes diagnostiquées.

C'est donc avec une certaine inquiétude qu'on lit cet article de Mediapart, Les hôpitaux français touchés par le coronavirus :

https://www.mediapart.fr/journal/france/280220/les-hopitaux-francais-touches-par-le-coronavirus

Je pense que l'emploi de "des" plutot que "les" aurait été plus factuel, mais aussi que les journalistes ont employé "les" à dessein, en echo à l'avis de medecins hospitaliers estimant que le virus circule déjà.

La protection rapide des personnels de santé apparait donc primordiale.

.

Edite du 1er mars :

Nouvelle campagne de prévention grand public : Adopez des gestes simples :

https://www.youtube.com/watch?v=MRKdUpyd0ps

C'est autant pour limiter les risques d'infections respiratoires pour soi que pour les autres, notamment les plus vulnérables.

Chen Chen
Publiée le 01/03/2020 à 14:15

Trop tard !

Lindos
Publiée le 01/03/2020 à 14:53 - modifié par Lindos le 01/03/2020 - 14:55:10
Auteur du sujet

Caramany,

"Trop tard !"

Très probablement trop tard pour valoriser pleinement le retour d'expérience chinois, dont le niveau de compétence médicale est élevé (et l'a toujours été), et qui sont au front depuis le 1er janvier.

Mais jamais trop tard pour se préparer. Si j'ai bien compris le stade 2 sert à cela, peaufiner l'entrée dans le stade 3.

Je t'accorde que la différence apparente de la préparation française par rapport aux efforts impressionants chinois, dont la population est 20 fois plus nombreuse et disciplinée, interpelle. Je le sais d'autant mieux qu'il m'est arrivé d'être médicalement pris en charge en 3 heures dans une grande ville chinoise pour un diagnostique qui aurait nécessité 3 mois en France (merci google translate via VPN ^^).

Je t'accorde aussi que la planification de la lutte contre les coronavirus précédents "sévères", n'apparait pas exactement adaptée à celui-ci moins sévère mais plus contagieux. Mais elle permet apparemment de gagner encore (un peu) de temps (10 jours ? 20 jours ?).

Et c'est oublier que c'est dans l'urgence que les français fonctionnent le mieux, puis dans les tribunaux pour régler les ratés.

Enfin il ne faut pas sous-estimer le facteur chance, tomber gravement malade de quelques maladies que ce soit , est plus risqué quand les médecins sont saturés (ou malades), qu'avant ou après. Et dépend des moyens financiers que l'état met en urgence.

Chen Chen
Publiée le 01/03/2020 à 15:14 - modifié par Caramany le 01/03/2020 - 15:15:49

On vas tous mourir !

Impuissance ?

Lindos
Publiée le 02/03/2020 à 13:05
Auteur du sujet

En prévention le sentiment d'impuissance est ordinaire en France, en dehors des activités ayant cette culture. Il faut faire avec ^^

Ceci étant, il serait difficilement acceptable que le stade 3 soit atteint, en tout cas décidé par les autorités, avant que les personnels de santé non hospitaliers, les personnes vulnérables, les gens qui renifflent ou qui toussent, et les personnes les plus stratégiques, puissent se protéger, et protéger les autres, si nécessaire par de multiples barrières. Ce n'est pas comme si on avait pas le retour d'expérience des chinois, qui sont 20 fois plus nombreux. Mais cela s'apprend difficilement en urgence.

Chen Chen
Publiée le 02/03/2020 à 15:00

J'aimerais bien t'aider par rapport à ton Impuissance. As - tu essayé des plantes, des animaux fortifiant en Chine ? Je peux te citer quelques que tu peux trouver en France également.

Mais tu veux que le gouvernement français apprenne de quoi de la Chine ?

  1. Auto-confiner. Je pense 99 ?s français seront contre. C'est invivable. Est ce que les policiers ont le droit en France de bloquer ta porte ? Est ce que la France arrive à confiner une ville quand un seul cas suspect est déclaré ? Jamais.

  2. Protéger des vulnérables, la Chine manque toujours de matériels de protection, que ce soit des masques ou des combinaison. Aucun pays n'a prévu ce genre de crise,donc personne n'a assez de stock. Reproche la France qui n'ont pas de stock prévu est comme tu dis excellent juriste après les faits.

  3. Réduire les flux, depuis le début, tout le monde porte le regarde sur la Chine. Les vols internationaux sont tous annulés entre la Chine et ailleurs. Contrôle à l'entrée n'a pas été effectué, mais vous demandez des aéroports chinois de surveiller la température et enregistrer info passagers.

  4. Porter un masque chirurgical pour protéger des autres, est ce que vous êtes prêts à changer le regarde ? Quelqu'un qui porte un masque est quelqu'un de contaminant, au lieu de quelqu'un de conscient. Déjà à cause de cela, personne ne veux porter de masque. Donc voilà quoi.

Membre anonyme
Publiée le 02/03/2020 à 17:38

Avec 19 cas détectés en Bretagne , un arrêté préfectoral vient d'interdire tous les rassemblements collectifs dans le Morbihan : fermeture de certaines écoles , fermeture des cinémas , fermeture des installations municipales , etc , pour 14 jours .

Les magasins restent ouverts , un non-sens selon moi puisque le confinement y brasse bien plus de monde qu'un ciné en semaine avec 4/5 pélerins dans la salle .

Un stade 3 dans l'alerte obligerait à une fermeture de 40 jours - à vérifier .

Soyez tous prudents malgré tout :)

Plume
Publiée le 02/03/2020 à 17:46 - modifié par Plume le 02/03/2020 - 22:20:09

Il semblerait qu'un stade 3 soit inevitable alors, sans ceder a la panique, on peut penser qu'il est temps de s'organiser pour faire face à des mesures plus contraignantes..

Pour se protéger soi-même bien sur mais aussi et surtout pour eviter de contaminer les personnes qui présentent plus de risques de complications...

Plume

Membre anonyme
Publiée le 03/03/2020 à 13:12

Nouveau cas détecté dans un lycée très proche du centre-ville , à 300 ms environs "à vol d'oiseau" , à Lorient .

Il va sans dire que les précautions d'usage vont être renforcées .

Sans sombrer dans la paranoïa , prenez vos précautions .

Je ne sais pas si les magasins vont fermer eux aussi , j'irai remplir mes placards dès demain .

Je vous souhaite d'avoir la chance qui est la mienne - de pouvoir descendre dans mon jardin pour y respirer un peu :)

Lindos
Publiée le 03/03/2020 à 13:44
Auteur du sujet

"on peut penser qu'il est temps de s'organiser pour faire face à des mesures plus contraignantes."

A titre individuel c'est clair, il fallait déjà l'anticiper depuis 15 à 5 jours. Le souci c'est que faire individuellement un petit stock stratégique à n'utiliser qu'en cas d'urgence, ça vide déjà les rayons, notamment de savon liquide a pompe.

A titre collectif, on hallucine un peu lorsque l'excecutif dit découvrir qu'il n'y a pas de savon dans les toilettes des écoles, et que les gens ne se lavent pas les mains.

De toutes les manières les écoles devront probablement fermer bientot, cela va faire drole aux parents (j'ai cru comprendre que l'état va prendre en charge les arrets de travail).

Apparemment les médecins de ville découvrent que le 15 est débordé, qu'ils vont se retrouver en première ligne, alors que leurs kits de protection (ffp2 et chirurgicaux) devaient etre juste disponibles aujourd'hui, et que les masques qui seraient distribués aujourd'hui seraient chirurgicaux. On peut mieux faire comme anticipation, les médecins sont apparemment pas contents :

https://www.bfmtv.com/sante/coronavirus-en-france-les-medecins-denoncent-un-manque-d-equipement-le-ministre-promet-des-masques-1868190.html

On entend que c'est aux entreprises de protéger leurs salariés, qui sinon peuvent faire valoir leur droit de retrait.

Dans un système libéral certainement, mais la santé publique relève de la responsabilité de l'état, notamment les stocks stratégiques de protection lorsque les entreprises n'en trouvent pas sur le marché.

Une chose m'interpelle un peu, les statistiques publiées par les chinois reposent sur un haut niveau de protection - même s'il s'est révélé insuffisant, et de responsabilisation - autoritaire, compensant une population 20 fois plus nombreuse, à forte densité et se déplaçant beaucoup entre villes tentaculaires. Que se passera-t-il dans les pays moins denses, mais sans culture de prévention, où les gens sont peu protégés ?

En Italie où ils sont aussi mauvais que nous en prévention mais pas mauvais en médecine, selon la presse ils dépistent à tour de bras, ouvrent des lits d'hopitaux, ont dejà 50 morts, et pour l'instant 15 pour cent de guéris. Les chinois disent recevoir des ré-infection depuis l'italie.

Quant-aux hopitaux français qui devraient limiter la mortalité comme en Chine ou Italie, ils ont l'air volontaires mais pas en très grande forme selon un journaliste de santé :

http://www.slate.fr/story/188055/coronavirus-hopital-francais-crise-double-menace-epidemie

Passer pour des semaines sinon des mois en niveau 3 dans ces conditions, risque d'etre compliqué.

Membre anonyme
Publiée le 03/03/2020 à 13:55

Les conséquences d'un confinement ne sont pas à négliger non plus , surtout dans des pays où les gens sont le plus en détresse , avec bien moins de moyens médicaux que les notres :

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/15449-Viols-la-face-cachee-d-Ebola

Membre anonyme
Publiée le 03/03/2020 à 14:33

Si je compte bien, l'absence de mesure efficaces contre cette épidémie pourrait coûter la vie à trois pour cent des gens infectés…

Membre anonyme
Publiée le 03/03/2020 à 15:59

" On va tous mourir"

C'est plutôt une certitude , tôt ou tard c'est le lot de chacun et le seul moment où nous sommes enfin tous égaux :)

Lindos
Publiée le 03/03/2020 à 16:52 - modifié par Lindos le 03/03/2020 - 17:03:40
Auteur du sujet

3 pour cent pas exactement, et tous égaux non plus... par contre il y a sans doute un facteur chance (comme par exemple tomber malade quand les soignants ne sont pas malades ou débordés).

Le nombre de gens infectés est très probablement supérieur au nombre de gens dépistés positifs. Ce qui fait dire aux spécialistes que le taux de mortalité serait moindre que les statistiques chinoises. Mais si de larges populations sont touchées cela pourrait faire du chiffre même avec un faible pourcentage.

Le premier souci c'est que cela suppose d'hospitaliser les personnes qui ont des symptomes sérieux pour les assister.

Le second souci, qui semble vu comme un avantage pour d'autres, c'est que dans les (premières) stats chinoises la mortalité augmente fortement avec l'âge, et certaines maladies chroniques. Le taux de mortalité serait de 15% chez les octogénaires, 8% chez les septagénaires, et 4% chez les sexagénaires, et/ou 5 à 10% chez les gens qui ont des maladies chroniques cardiovasculaires, repiratoires, diabete, cancer, etc?, contre 1% pour ceux qui n'en ont pas. Tout ça en hospitalisant les gens qui le nécessitent, sinon j'imagine que ce serait plus sérieux. Des tas de pays sont dans l'incapacité d'hospitaliser, mais d'un autre coté la longévité des gens y est moindre.

Nous sommes en terre inconnue viendrait de dire l'OMS.

Une chose m'apparait plus sure, le gouvernement aurait intéret à être prudent avant de faire passer de force une réforme des retraites sur la base de chiffres de longévité qui pourraient se trouver impactés.

Membre anonyme
Publiée le 03/03/2020 à 17:03 - modifié par SuzanneTD le 03/03/2020 - 17:31:10

Si si , pour "claquer sa pile" nous sommes tous égaux ...

Bref , une question me turlupine :

Dois-je me rendre ou pas à mes deux rdv prévus de longue date en milieu (in)hospitalier ?!

L'échéance allant jusqu'au 6 , j'ai jusqu'au 5 pour prendre ma décision .

Les hopitaux étant de grands vecteurs de transmission , mon questionnement reste légitime .

Sans sombrer dans la paranoïa , le bon sens doit primer .

Là , j'avoue être très indécise ...

Chen Chen
Publiée le 03/03/2020 à 17:26

https://www.huffingtonpost.fr/entry/retraites-effet-coronavirus-sur-la-mobilisation_fr_5e5e2695c5b63aaf8f5cc055

Ce cinéma j'en ai vu, en Corée du Sud. Le second pays le plus touché.

Membre anonyme
Publiée le 03/03/2020 à 17:41

Il va de soi que ce virus tombe bien à propos , même si biffer la mort de nombre de personnes est innommable .

Les théories complotistes ne sont pas ma tasse de thé .

Pourtant , certains évènements surviennent toujours bien à propos .

Je n'ai aucune confiance en tous ces politiciens , ça c'est une certitude .

Lindos
Publiée le 03/03/2020 à 18:28
Auteur du sujet

L'executif viendrait de réquisitionner des stocks et producteur français de masque, notamment ffp2. On l'a déja évoqué ici, mieux vaut tard que jamais.

Citation de SuzanneTD #325725

Il se trouve que j'ai moi aussi une petite hospitalisation de prévue ^^.

A terme les hopitaux risquent en effet d'etre moins surs. Normalement en France il y a indépendance des circuits, et on est au début de l'épidémie, donc le risque devrait etre moindre. Par contre je m'attends à ce que les interventions non urgentes soient annulées, sans doute au stade 3.

Chen Chen
Publiée le 03/03/2020 à 18:49

Qu'est ce que tu as ? Rien de grave j'espère.

Membre anonyme
Publiée le 03/03/2020 à 19:06

Par manque de vigilance , le risque est d'être exponentiel ...

Plume
Publiée le 03/03/2020 à 19:59 - modifié par Plume le 03/03/2020 - 20:00:31

@SuzanneTD,

Si tu es dans une région où il y a eu un "Cluster", et si ta visite à l'hôpital peut se reporter sans risque pour ta santé, moi je n'irais pas à ta place..

En Alsace, il n'y a aucun masque pour les médecins généralistes. Mon médecin a eu une famille de retour de Venise hier (qui n'a pas respecté la consigne d'appeler le 15) et s'est renseigné pour savoir s'il serait équipé. On lui a répondu d'attendre la période d'incubation de 14 jours et de refaire une demande si des symptômes apparaissaient (c'est rassurant lol). Parce qu'il n'y a pas beaucoup de cas en Alsace... Du coup il ne portait aucune protection lors de ma visite.

Ma pharmacienne me dit qu'elle n'a jamais reçu de masques et qu'il n'est pas prévu que les pharmaciens en soient équipés (alors que les kinés oui).

J'espère au moins que les masques sont bien arrivés dans les autres régions plus touchées et bien distribués comme il se doit..

Plume

Membre anonyme
Publiée le 03/03/2020 à 20:09

Hello Plume ,

Je n'ai toujours pas tranché - j'attends le 5 pour le faire - tout évolue si vite - si je me sens plus en danger qu'autre chose , je n'irai pas - d'ici là , les rdv peuvent être aussi annulés par les médecins eux

-mêmes .

Malgré tout , à vous tous soyez précautionneux de vous-même , de vos familles . Préservez-vous :)


  S'inscrire pour participer au sujet