Aide Les lesbiennes me discriminent et me rejettent

Membre anonyme
Publiée le 17/12/2016 à 19:14
Bonjour ou bonsoir, tout d'abord, je suis ravi(e) d'être parmi vous sur ce forum. Je me sens femme au fond de moi bien qu'en ayant l'apparence d'un homme. Je suis lesbienne du coup car souvent attiré(e) que par des femmes. Mais le souci est que les lesbiennes limitent leur jugement sur mon apparence extérieure. Comment faire dans ce genre de situation sans forcément aller jusqu'à une transformation physique et les risques que ça implique etc Merci ?

TAGS
Publiée le 17/12/2016 à 23:34
Malheureusement pas grand chose... Certains bloquent sur l'apparence (trop gros, pas assez bien foutu etc) et, ceci s'applique aussi au niveau "orientation sexuelle" selon moi. Je m'explique: une lesbienne aime les femmes donc souhaite être avec une femme ressemblant à ce qu'elle juge être une "femme". Et inversement... Alors, même si tu n'es pas trans, ton problème nous est commun =) Il faut tomber sur quelqu'un d'ouvert et qui accepte les différences. Pret à passer outre les codes de la société. Et je t'assure, il y en a, ne désespère pas, tu tombera sur la bonne =) Dy
Venise
Publiée le 19/12/2018 à 16:13

vous etes 1 homme qui se sent lesbienne d'apres ce que je comprends? donc 1H qui aime les femmes, donc vous etes hetero ce n'est pas grave ça se soigne tres bien .

Une lesbienne est 1F qui aime les femmes Mais certaines lesbiennes peuvent se sentir H et aimer les F elles sont donc aussi hetero ( en quelque sorte )mais les lesbiennes n'aimnt pas les hommes et là ben c'est cuit pour les H

Membre anonyme
Publiée le 20/12/2018 à 00:04

Venise alors non en fait, ce n'est pas un homme hétéro, c'est une femme trans lesbienne. Il me semblait pourtant qu'elle avait précisé ce point de façon assez claire. Merci donc de genrer cette personne au féminin et de ne pas nier son identité de genre.

De plus les mecs trans sont bel et bien des hommes, et les lesbiennes peuvent aimer les femmes trans même si celles ci n'ont pas fait de transition physique.

Je rappelle pour votre gouverne que les parties génitales ne déterminent pas notre identité de genre, qu'une femme peut avoir un pénis et qu'un homme peut avoir un vagin. Quand il est question de transidentité, il est généralement préférable de laisser les personnes concernées s'exprimer entre elles et de les écouter. Enfin, quand on veut parler de transidentité, le mieux reste de se renseigner.

Membre anonyme
Publiée le 20/12/2018 à 00:06

Sinon pour répondre au post de base, malheureusement à part trouver des femmes lesbiennes qui ne soient pas transphobes, les solutions sont quasi inexistantes... courage à toi :/

Nina82
Publiée le 20/12/2018 à 13:19

Trop bien dit ! ^^

GrillePain
Publiée le 20/12/2018 à 14:20 - modifié par GrillePain le 20/12/2018 - 14:24:17

Les orientations "sexuelles" sont déjà problématiques en elles-mêmes du fait que ça précise pas si ça concerne des préférences de genre et/ou de corps. Une femme qui se dit lesbienne pour une "préférence de corps" uniquement (donc pourrait aimer la masculinité chez une femme cis) n'est pas la même chose qu'une qui utilise le même terme parce qu'elle aime "la féminité" (donc pourrait aimer la féminité d'une femme trans).

Bref c'est sûrement plus courant que ça aboutisse avec des personnes pas "strictement lesbiennes" (comme bi ou pan), pas dans le sens où elles te verraient comme autre qu'une femme puisque t'en es une, mais où les préférences physiques seront beaucoup plus variées.

Après c'est une question de temps, de multiplier les occasions de rencontres, de pas chercher à comprendre quand ça passe pas avec quelqu'un et d'aller de l'avant, encore et toujours..

Edit : zut le sujet est super vieux en fait..

Meligood
Publiée le 20/12/2018 à 15:42

Bonjour !

Je ne suis pas trop d'accord sur ce que vient de dire Azerois sur la transphobie.

Je m'explique, quitte à m'attirer les foudres de certains transgenres FtM ou MtF, même si j'ai déjà discuté plusieurs fois avec certaines et elles étaient complètement compréhensives, et je ne les ai jamais jugé ni insulté.

Je suis lesbienne, et même si le romantisme passe clairement en priorité face au sexe, je me vois malgré tout très mal sortir avec une femme qui a toujours le sexe opposé au mien, le côté charnel passerait donc clairement à la trappe, et je comprends que des lesbiennes ne se sentent pas à l'aise à l'idée de sortir avec une femme qui n'a pas fait/qui ne veut pas s'occuper de ça. Pour autant, je trouve qu'il y a des manières de s'exprimer, après je ne sais pas comment elles te refoulent, et si elles sont insultantes, alors elles n'en valent juste pas la peine.

Je me suis d'ailleurs déjà fait insulter de transphobe parce que j'ai refusé de sortir avec une femme transgenre alors que je n'ai pas de soucis là-dessus, mais j'ai aussi mes préférences et ça ne m'empêche pas de soutenir votre cause qui est juste.

Mais comme dit au-dessus, il y a des lesbiennes qui n'auront aussi jamais de soucis à ce niveau-là, mais bon, entre nous, même sans être transgenre, elles sont dures à trouver x)

Nina82
Publiée le 20/12/2018 à 16:17

Personnellement, je pense pas que ça me dérangerait ... certes je suis lesbienne, mais je sens que j'ai un côté Panromantique, excepté pour les hommes Cis (j'aurais du mal, même en étant Bi).

Donc ça ne dérangerait pas, sous couvert de feeling bien sur, d'avoir une relation plato/sexuelle avec une personne transgenre hormonée et/ou opérée. Ce qui fait que l'affirmation quelque peu refroidissante deVenise m'a fait grincer des dents !

Moi qui est deux ami(e)s trans, dont l'une avec qui j'ai faillis passer à l'act quelques mois ... ouais non je suis trop d'accord avec Azerois.

Venise
Publiée le 20/12/2018 à 18:07

Je vois qu'il ya des intelectuels de haut niveau !!! excusez moi ce n'est pas mon cas .Il faudrait sans doute pour le confort de tous reserver certains post à certains intervenants et pas a d'autres (donc faire des miniforums ) .

Dites moi si l'on peut juste s"exprimer librement le partage d'idées repose d'abord sur le partage et la discution , sinon aucun interet .

De par votre façon hautaine et discriminante vous ne faites en rien avancer les causes LGBT ...pas étonnant que certains en ressente une sorte de rejet

Membre anonyme
Publiée le 21/12/2018 à 20:38

Pardon pour mon intervention trop acerbe, j'étais piqué.e au vif sur le moment. Veuillez excuser mes formulations brusques, j'en suis désolé.e...

Membre anonyme
Publiée le 21/12/2018 à 20:44

Alors je me dois de clarifier mon propos ^^ en fait ce qui je reproche à un certain nombre de lesbiennes cis (ou de mecs hétéros, pour le coup ils comptent aussi) c'est juste de sortir avec une femme trans, et non -pardon pour la formulation crue - de ne pas "aimer la bite". Parce que en soit n'aimer d'un point de vue physique que les vagins n'empêche pas de sortir avec des mecs trans ou des personnes non binaires (et réciproquement pour les personnes pourvues de pénis) et donc d'être bi. Non non ce que je condamnais dans mon propos c'était juste le coup de discriminer une femme trans parce qu'elle est trans, pas sur ses attributs physiques. Parce qu'on est bien d'accord que ne pas amer tel ou tel organe n'est pas transphobe en soi, un organe n'étant pas genré ^^

Meligood
Publiée le 21/12/2018 à 21:04

Ah d'accord je comprends mieux ce que tu veux dire du coup, pardonne-moi alors, j'avais vraiment mal compris le sens de ta phrase et je rejoins ton avis là-dessus ! Je ne cherchais pas à t'attaquer de toute manière, ce n'était pas le but de ma réponse.

Dans tous les cas, il ne faut pas désespérer, je connais un couple de filles qui sont heureuses ensembles, alors que l'une d'entre elle possède encore son attribut masculin (à ma connaissance, ça fait bien longtemps que je n'ai pas discuté avec elles), et l'amour est bien présent. Des con(nes) tu risques d'en croiser un paquet, mais y a aussi des personnes qui ne portent pas d'intérêt à ce niveau-là et à qui ça ne pose absolument pas problème !

Membre anonyme
Publiée le 21/12/2018 à 21:29

point d'attaque perçue, y a pas de soucis ^^

Membre anonyme
Publiée le 22/12/2018 à 08:39

"Mais le souci est que les lesbiennes limitent leur jugement sur mon apparence extérieure. Comment faire dans ce genre de situation "

Si tu savais le nombre de fois qu'une lesbienne se fait dragué par un gros lourds qui lui dit qu'elle a pas rencontré le bon...donc pour certaines lesbienne les "hommes" c'est non. Peut importe comment tu te sens a l'intérieur.

Bref le prend pas personnellement et trouve des personnes ( pour moi bies ou pan) qui t'aimeront pour ce que tu es.

Bon courage.

  S'inscrire pour participer au sujet