Pour ou Contre la prostitution. - Page n°2

Membre Anonyme
Je me suis déjà excusé d'avoir été virulent envers dawei, après je trouve cela tout à fait normal qu'un tel débat suscite des échanges passionnés. Au moins il ne vous laisse pas indifférent vous non plus. J'ai commis l'erreur de me servir d'articles trouvés sur le Net pour alimenter le débat. Ce qui m'a apparemment valu d'être étiqueter rapidement "féministe". Donc c'est sympa de parler de nos petits soucis personnels, mais pourrions nous revenir au sujet maintenant ? En évitant les attaques personnelles comme j'ai pu commettre envers Dawei. Aller c'est parti :) Je reprends un arguments lu ici : "La prostitution est un métier comme un autre" Ce à quoi je répond : "Quand nous irons pointer au chômage, apprécierons nous que l'on nous propose un poste dans une maison close ?"
Adri3435
Je ne pense pas que dans la majorité des cas ce soit apprécié. Mais voyant les emplois qui me sont proposés depuis que je suis au chômage, je ne pense pas qu'il s'agisse que d'une question de prostitution :)
Membre Anonyme - Modification par Sethy le 28/08/2015 - 12:01:42
LOL, tu as vraiment une manière très centrée de voir les choses. Tout comme au chômage tu n'es pas obligé d'accepter tel ou tel métier, tu ne seras jamais obligé d'accepter ton emploi de prostipute si ça ne te convient pas. * imaginons un contexte en accord avec tes propos * Je comprends bien que tu n'apprécies pas qu'on te suggère ce genre de métier, mais tant qu'à la finale tu peux ne PAS accepter... pas de quoi en faire un foin. M'enfin, la prostitution si elle était réglementée et tenue dans des maisons closes par des personnes qui * j'insiste * souhaitent le faire, là ça me semblerai "okay". Autrement, le cadre actuel, ça me plaît pas, sachant le contexte.
Membre Anonyme
Je ne pense pas que l'on verra s'ouvrir des maisons closes de sitôt. L'avenir semble plutôt être à l'autoentrepreneuriat. En effet, si moi même, je décide de me prostituer. Je n'ai qu'à créer un site web. Mais encore une fois, je vous interroge sur la société dans lequel vous souhaitez vivre. Un monde ou tous se monnaie  ? Ou les sentiments qui unis les êtres humains ne seront plus qu'un lointain souvenir ? Ou l'individualisme sera encourager ?
Membre Anonyme
La prostitution n'a rien à voir avec les sentiments, tout comme il y a une différence entre faire l'amour et "niqu**" donc pour moi, chaque personne à son propre corps et conscience, chacun l'utilise à l'escient qui lui semble correct. Je préfère vivre dans un monde où il y a des maisons closes et des gens dotés de compassion et d'ouverture d'esprit, plutôt que dans un monde sans prostitution et où les gens ont une vérité et une vision d'une monde en 1 seul relief. Mon point de vue.
Membre Anonyme
  Le sexe ne s'accompagne pas toujours de sentiments. Avant tout, les clients qui contactent les prostitués veulent soulager leur pulsion. Certaines personnes accumulent des conquêtes sans pour autant se liées d'affection avec ces dernières. Vous avez une vison idéaliste voire manichéenne du monde où soit tout est noir, soit tout est blanc mais n'oubliez pas que l'être humain est tout aussi bon qu'il peut être mauvais, c'est cela qui fait la richesse de l'humanité. Oui, vous oubliez que l'homme peut être un monstre, ce n'est pas faute d'avoir une pensée humaniste mais dénigrer la catégorie des "monstres" peut faire erroné vos propos car, quand on aborde un problème, on ne prend pas seulement une partie mais bien sa globalité totale. Nous avons tous une part de lumière et également des ténèbres. On peut avoir des relations sexuelles sans éprouver le moindre sentiments et les prostitués rendent services à leurs clients. N'est-ce-pas faute de rendre service à un client et de le "soulager" ? On n'est pas peut être dans un sentiment d'unification, seulement il y a un service rendu de la part du professionnel à son client et je crois que le don de soi, le partage et l'aide voire l'entraide est propre à l'Homme et c'est cela qui je crois, améliore l'être humain et le rend meilleur. Même les prostitués aussi éprouvent une certaine pudeur. La plupart d'entre eux refusent d'embrasser leur clients car le baiser peut être trop intime pour eux . Avant de juger un sujet ou une personne, mieux vaut l'étudier sous toutes ses coutures. Avant j'étais comme vous, je pensais que la prostitution était sale, surtout à cause de mon éducation et de mes racines chrétiennes. Puis un jour je me suis interrogé "pourquoi les prostitués sont-ils mal vu ?" Depuis, j'ai visionné des reportages et mon regard avait changé. C'est là que je me suis dit "Je me suis permis de juger quelque chose dont je ne connaissais pas". J'attache de l'importance plus aux prostitués qu'à la prostitution elle-même "Ne hais pas le pêcheur, mais hais le pêcher" : La prostitution ne m’intéresse guère mais si cela permet d'aider ceux ou celles qui veulent se prostitué(e)s ainsi que leurs clients, je ne vois sciemment pas où serait problème.
Membre Anonyme
Permet moi de te contredire Le sexe s'accompagnent toujours de sentiments, d'un désir réciproque. Sauf quand il s'agit comme ici d'un service marchand ou d'un viol. C'est bien cet aspect de la sexualité que je critique.
Membre Anonyme - Modification par Dawei le 28/08/2015 - 14:27:23
Je suis d'accord avec vous. J'ai mal interprété le sens de "sentiments" et j'ai cru que vous parliez de sentiments amoureux. Cependant je réédifie mon propos : on peut avoir une relation sexuelle sans sentiments amoureux.  Cependant qu'elles désirent ou pas leur clients, c'est leur choix. Il y a beaucoup de femmes qui ne désirent pas ou plus leur partenaires mais font quand même l'amour ou bien, il y a beaucoup de femmes qui désirent leur partenaires mais qui ne tirent pas de satisfaction lors du rapport (ou bien les 2) . J'aimerai te dire qu'ils ont le choix de continuer ou de partir de cette voie. Les "putes deluxe" peuvent se permettre de choisir leur client tandis que celles qui sont aux plus bas dans les échelons et qui pensent ne pas avoir trop le choix ou bien s'interdisent quelques pratiques sexuelles. Si on prend toujours l'exemple de la personne qui se prostitue a choisi la prostitution de son plein gré, j'aimerai te dire effectivement, qu'elle avait plusieurs choix et qu'elle a emprunté un chemin différent de ce que la société en attendait. Ne pas éprouver du désir ou bien ne pas désirer son partenaire (sexuelle) pendant un rapport sexuel ne constitue pas un viol ! C'est surtout une histoire de consentement. Le viol est un « rapport sexuel imposé à quelqu'un par la violence, obtenu par la contrainte, qui constitue pénalement un crime » -Wikipédia Donc ce qu'ils peuvent faire de leur corps ne nous regarde pas et je pense quand même qu'ils ou elles savaient à quoi ils ou elles s’attentaient avant d'aller se prostituer *toujours dans le cadre où le ou la prostitué(e) est consentant(e) et où il ou elle a conscience de ce qu'il ou elle fait* Le souci, c'est que l'on opprime une certaine forme de liberté alors que ces personnes ne font pas réellement de mal à autrui, ni à elle-même d'ailleurs dans de bonnes conditions (pour faire écho aux violeurs, tueurs etc...). C'est surtout une question de morale (à la con) et qu'une partie de la population veut avoir l'esprit tranquille. Tout compte fait, on ne pense pas aux autres en agissant de la sorte, on veut juste se conforter dans l'idée que rien ne bouge et que cela est mieux ainsi, pour sa propre sécurité (et celles des autres aussi). Chacun est maître de son corps et poser une interdiction sur cette liberté qui est avant la première que l'on ait en tant qu'être humain, est abominable !
Membre Anonyme
J'approuve Dawei plutôt majoritairement, même si, je suis persuadée qu'il y a des gens qui niquent sans sentiments hein. Faut pas se leurrer.
Membre Anonyme
Abominable rien que ça ? Donc si nous suivons ton raisonnement, interdire à un exhibitionniste de se dénuder dans une cour de récré ou dans tout autre lieu public est abominable ?
Membre Anonyme
ça s'appelle un compris F! Toute liberté d'expression de son corps doit être un minimum cadré. De plus ça ne doit pas gêner les autres ou leurs porter atteinte. C'est fou comme vous êtes à deux extrêmes :o
Membre Anonyme - Modification par FAUV3 le 28/08/2015 - 14:51:41
J'ai fais quelques recherches pour savoir quels modèles étaient proposés en Europe, j'en ai trouvé 4 : * Prostitution légale et réglementée par l'Etat : Allemagne, Autriche, Benelux. * Prostitution autorisée, mais freins importants (interdiction du racolage, pas de couverture sociale...) : France, Espagne, Italie, Angleterre... etc * Prostitution autorisée, mais usage puni : En Suède et en Norvège * Prostitution illégale : En Roumanie et en Lituanie source : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/03/31/loi-sur-la-prostitution-ou-en-sont-les-pays-europeens_4606036_4355770.html La preuve que la question est loin d'être réglée, il faut donc continuer à en discuter pour trouver le modèle le plus juste.
Membre Anonyme - Modification par Dawei le 28/08/2015 - 15:05:04
Je pense que l'on devrait légalisé la prostitution afin de mieux la cadrer. Ainsi on exigerait que les actes sexuelles se fassent dans des endroits privés, si possible dans des lieux à toits fermés afin d'éviter d'en apercevoir dans les forêts par exemple. De plus, si on légalise la prostitution, il serait plus facile de verbaliser ceux qui sont dans l'illégalité et ainsi verbaliser les macs (s'il y en a), les prostitués mais aussi les clients. Ainsi grâce aux lois, nous pourrions protégés les travailleurs du sexe, arrêter les clients qui se comportent mal & en avoir le contrôle sur ce marché. Qui dit loi dit restriction, taxe etc.. et on pourrait ramener quelques prostitués "aux bercails" , ceux qui ne se sentiront pas capable d'assumer c'est donnant donnant je trouve :D. En gros avec des lois plus restrictives on pourrait à la fois : assurer une protection pour les travailleurs, les protégés en cas d'agressions, en avoir le contrôle pour éviter que cela porte atteinte à la pudeur dans des lieux publics et de protéger les âmes les plus sensibles. Ca serait une manière indirecte de décourager certains. Mes idées sont vagues mais c'est à peu près ce que je ferai si on m'en avait donné la permission 
Membre Anonyme
Donc si je te suis, tu fais un débat non pas pour connaître l'avis des gens et t'en intéresser mais bien pour trouver une vérité acceptable à grande échelle? *rire* Je vais aller lire tes articles.
BoumVoyageur - Modification par BoumVoyageur le 28/08/2015 - 15:40:42
Le problème est plus complexe qu'un simple Pour ou Contre ! D'abord, il faut être conscient, rationnel & objectif... & faites appel... "aux nuances de gris"... Comme Prasten l'a dit =>  "c'est impossible d'éradiquer la prostitution, sous toutes ses formes." ! Là, c'est plus une question de contrôler la prostitution & de lutter contre l'exploitation sexuelle. Donc, c'est par l'encadrement que tout cela doit se faire, comme par exemples : * donner un statut "particulier" aux escorts : "travailleuse/travailleur autonome-indépendant(e), majeur(e)" mais uniquement sur le web => avec déclaration à l'URSSAF, cotisations, Impôts, sécurité sociale, retraite  etc... les mêmes droits que tout autre salarié selon le régime, sauf au chômage car il y a toujours du travail dans ce "métier". * INTERDICTION de se prostituer publiquement, dans la rue : donc, la loi serait extrêmement stricte => avec la pénalisation du racolage ainsi que du client, sur la place publique. * INTERDICTION des "maisons closes" : tout simplement que ça n'a jamais résolu le problème de l'exploitation sexuelle... ni par le passé & ni dans le présent. Les "maisons closes" sont les meilleurs moyens pour les exploiteurs de profiter des esclaves sexuel(le)s & d'en tirer profit, de blanchir l'argent sale etc... Donc, il manquerait plus qu'on autorise les "maisons closes" pour que la mafia par exemple, exploite cette brèche en toute légalité. Tout cela, à pour but d'INTERDIRE les réseaux de prostitutions, c'est à dire : le regroupement de plusieurs personnes qui travailleraient en vendant son corps pour du sexe, sous l'emprise d'une hiérarchie. LEGAL, UNIQUEMENT : seule une personne serait autorisée à travailler à son compte. Après, il ne faut pas se leurrer : ceux qui exploitent le marché du sexe, trouveront toujours le moyen de profiter des esclaves, avec ce système. Tout simplement en les déclarants comme autonomes, mais cet encadrement, je crois, mettra à mal, en difficulté, des bâtons dans les roues... contre les mafieux, tous les réseaux de prostitution...
Membre Anonyme
Fauv3 on a beau être dans un meme parti mais parfois les membres d'un même partis peuvent avoir des idées divergentes et ne pas s'accorder parfois entre eux x). J'adore !
BoumVoyageur - Modification par BoumVoyageur le 28/08/2015 - 15:42:57
Après, concernant : les ados, les étudiant(e)s qui pratiquent de plus en plus cette activité pour X-raisons... C'est autre chose, me semble, voire même un phénomène de mode... Dans l'esprit : C tellement facile de gagner de l'argent en vendant une partie de son corps ! Certain(e)s étudiant(e)s le font pour les fins de mois difficiles par exemple, donc dans ce cas là, c'est une question de résoudre le niveau de vie des étudiants... & pour les ados : ben là, c'est plus une facilité de gagner de l'argent & je mets aussi en lien avec mon topic "Le phénomène de "l'hypersexualisation" !" : ici ----  car, je crois que c'est en lien, quelque part, avec les codes du porno... C'est une question d'éducation...
Membre Anonyme
Personnellement, la seule chose qui me dérange dans la prostitution au sens premier du terme, ce sont les motivations qui poussent les gens à s'y mettre. En soit, si la personne en question le fait de plein grès et avec plaisir, ce n'est pas mon soucis, ni celui de personne. En revanche, que des gens le fassent par nécessité, là ça soulève quelques problèmes. Pour la différenciation de la prostitution intellectuelle et physique, je n'en vois aucune à première vue. 
Membre Anonyme - Modification par Mookie le 29/08/2015 - 14:02:53
Moi c'est la notion de traite des êtres humains qui me pose souci. Contre la prostitution si celle ci est forcée par un réseau quelquonque. Si toutes les prostituées le faisaient de leur propre chef aucun souci. Chacun fait ce qu'il veux si des gens sont prêts à payer pour faire l'amour pouruqoi leur interdire ? Un client de prostituée c'est un mec en moins qui essayera de dégager lourdement/violer une nana. La morale des gens finalement, elle est pas universelle et à pas lieu d'argument. Certaines personnes jugent ça pas moral d'autres si. Ça regarde les personnes concernées et personne d'autre. Donc pour la prostitution si celle ci était libre. Mais comme elle découle de trafic d'êtres humains et sert le crime, le terrorisme, la prostitution infantile.... je suis contre.  Et non je ne lirais pas l'article du premier message. Car il est non neutre er que je n'ai pas besoin des autres ni de la presse pour faire ma propre opinion.
Membre Anonyme
Cet argument est globalement faux. La pulsion sexuelle n'existe pas. Le viol découle d'une volonté de domination plus que sexuelle. Reconnaître leur profession, leur offrir un cadre légal et ne plus les stigmatiser en fonction de cela serait déjà un grand pas (et ce n'est pas ce qui a été fait en Allemagne ou au Pays-Bas). Ces problèmes de trafics découlent en grande partie du fait que la prostitution soit clandestine, elles n'ont aucun recours en cas de problème et donc se cachent. Et des pourris font leur marché là-dessus.
Membre Anonyme
D'accord avec oyodoo, je ne vois pas en quoi la prostitution empêche les viols et les mauvais traitements... c'est une légende urbaines ça. Faut pas croire que ceux qui font appels au prostitués sont des puceaux trentenaire associable^^ Non non, les principaux clients, sont des friqués qui profitent de la misère des autres.
BoumVoyageur
Je suis quand même interpellé par certains propos : j'ai l'impression que certain(e)s croient que les prostitué(e)s sont là pour satisfaire que des détraqués sexuels. Elles/ils seraient mis(e)s à disposition sur le trottoir, comme quelque chose du genre : "la prostitution : reconnue d'utilité publique" ! :o Ce sont des êtres humains : ils ne se sacrifient pas pour sauver d'autres, certaines personnes de la population => "saine d'esprit"... Il y a tellement de différents profils chez les client(e)s & pour X-raisons : le pourquoi, ils/elles "consomment" du sexe en payant... Ensuite : Je mets au même niveau, aujourd'hui : la consommation de la prostitution sous toutes ses formes avec la consommation pornographique & cybersex : qui autrefois s'adressaient à des élites ou à des minorités... Ces pratiques de consommation se sont démocratisées & étendues à toutes les classes sociales.
Membre Anonyme
Bah vous vous trompée sur le profil des gens qui utilisent ces services justement. C'est pas des friqués  (qui eux ont recours à des agences de Call girls genre comme DSK tout ça) mes gens qui partent voir des prostituées sont en grande majorité des gens dit normaux qui gagnent un salaire normal. Mais qui en engloutisent une partie significative dans ces relations justement.
Membre Anonyme
Et donc les call girls ne seraient pas des prostituées ? En quoi ?
Membre Anonyme
c'est la pulsion sexuelle , ça s'apprend à se gérer . moi j'arrive bien . alors la prostitution , je le considère pas à un métier parce que c'est une vente de corps " donnant -donnant ". c'est comme si je te paye pour une fellation ou une sodomie à quel prix. Il y a une chose que je ne supporte pas c'est que les gens qui prostituent sont considérées comme des objets sexuelles . souvent , ils 'abusent sexuellement. les acheteurs vont le considérer comme un objet sexuel . les acheteurs vont dire que ce prostituée a de très belle fesse, celui la ça m'a jouie , une grosse queue c’était sublime . ... c'est un peu gênant d'entendre... personnellement , le commerce du corps restera clos , c'est pareil de l'esclavage .
Membre Anonyme
moi, je suis contre la prostitution car c'est synonyme que la personne a besoin d'argent donc elle sont obliger de faire sa pour se nourrir et je trouve sa désolant de voir c'est personne se salir pour manger.Mais c'est vrai qu'il y a toujours une exception mais  très peut de femme font sa pour le plaisirs. Quand je voit des fois que se sont des mère qui font sa car elle n'on pas d'argent pour nourrir leur enfant et qu'un éventuelle homme les ayant laisser et qu'elle n'ont aucune aide sa me tue.mais bon c'est comme sa puis faut qu'elle se nourrissent sans avoir de l'aide ...  
Membre Anonyme
Et donc plutôt que de de régler le problème à la source on lui interdit d'exercer son activité, et donc de se nourrir elle et sa famille. Bien.
Membre Anonyme
 j'ai 17 ans pas un rond donc je ne voit pas comment je pourrais réagir si je pouvais je le ferait. puis je suis contre mais je ne les empercherais jamais de travailler mais je trouve sa dommage que l’État ne font ou ne peuvent rien faire pour ces femme   ^^ 
Membre Anonyme
Fauv3, toi qui désespérais de ne pas avoir d'allier, voici tes partisans ! Je n'ai pas de haine contre toi mais j'espérais secrètement que d'autres comme toi, se révèlent. Peut-être que vous pourriez faire pencher la balance en votre faveur :p. En même un débat ne peut pas être sans qu'il n'y ait pas de point de vues opposés ^^. Je ne participerais plus à ce débat mais écoutez-vous, les uns les autres, ce que vous dites est tout aussi intéressant que d'autres tant pour vous que pour les spectateurs ^^.
Membre Anonyme
Si si les Call girls sont fed prostituées. Mais pas celles de monsieurs et madame tout le monde. Donc non c'est pas le même type de prostitution. Une Gall girl en une nuit elle a de quoi se nourrir pour un mois. Pas une prostituée. Donc les enjeux sont pas les mêmes. Enfin je me comprend.


  S'inscrire pour participer