Don du sang : abstinence d'une année pour les gays

Publicité
photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 31 ans
Ce sujet est une actualité
Don du sang : abstinence d'une année pour les gays

La saga « Don du sang pour les gays » continue. Petit rappel : aujourd'hui encore le don du sang est interdit aux gays, car la population gay est considérée comme une population à risque, et proportionnellement plus atteinte par le virus du SIDA. Promesse de campagne du Parti Socialiste en 2012, François Hollande nous avait promis une avancée (cf : Don du sang LGBT : une proposition en cours) et c'est chose faite, à un détail prés.


Abstinence obligatoire d'une année


Au départ beaucoup ont pensé à une blague mais non c'est véridique : les homosexuels du genre masculin devront s'abstenir un an de toutes relations intimes avant de pouvoir offrir leur sang à partir du printemps 2016. 


La Ministre de la Santé, Marisol Touraine affirme que c'est une première étape nécessaire : les premiers dons seront testés en laboratoire, afin d'établir scientifiquement si les donneurs issus de la population homosexuelle masculine sont à risque ou non. Selon elle, une fois cette étude validée, les règles seront assouplies.


Indignation et moqueries sur les réseaux sociaux


La saga « Don du sang


Les commentaires sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre. Cette nouvelle proposition choque et fait rire aussi tout l'Internet. Certains ont publié des ceintures de chasteté afin de prouver leur inactivité sexuelle avec humour... La mise en place de cette mesure qui ne sert pas à grand chose, semble décrédibiliser le gouvernement, une fois de plus...


Connaissez-vous beaucoup de personnes (gays ou hétérosexuelles) n'ayant eu aucune intimité pendant 365 jours ? Non ! On fait croire, encore une fois, à une avancée, mais c'est un énorme recul. Autant ne rien faire à ce stade. Le traitement réservé aux gays est encore une fois, franchement honteux.


Crédits photo : Marisol Touraine, actuelle Ministre de la Santé et des Sports. / Twitter. 


Informations

Date de publication : 05/11/2015 à 03:56


#263541
photo de l'auteur fanfoinou21
Fanfoinou21
Homme de 23 ans
Et on appelle ça une avancée ?... Tu parles, bonjour l'hypocrisie. J'ai failli rire au début j'ai cru que c'était un article du gorafi, et bien non. Dégouté de voir que y'a pas une seule personne de compétente dans notre gouvernement. Dire qu'ils osent trouver ça progressiste... Un énorme recul plutôt comme c'est dit dans la chronique.

"-On baise ?
-Pas cette année j'ai don du sang. A dans 365 jours ?"

J'suis bi du coup moi c'est 6 mois d'abstinence Marisol ?

"-Des relations sexuelles avec un homme au cours des 12 derniers mois ?
-Non, juste 3 putes ma soeur et mon chien
-Ok c'est bon alors"

 0 vote #263542
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Hetero, homo , bi ... On reste des êtres humains , donc on a tous du sang .
Et si c'est en lien avec le SIDA , même des hétéros peuvent l'avoir ...
#263300
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Hetero, homo , bi ... On reste des êtres humains , donc on a tous du sang .
Et si c'est en lien avec le SIDA , même des hétéros peuvent l'avoir ...
#263085
photo de l'auteur UnparalleledMax
UnparalleledMax
Homme de 26 ans
Une "avancée" ? Mais une avancée dans quoi ?
1 - Une avancée dans les droits des homosexuels. Attention préambule : le don du sang est un Acte Solidaire. Il s'agit à mon avis d'une Possibilité plus que d'un droit. Ce qui compte, c'est tout de même la qualité du sang. Moins de sang, mais du sang de qualité, je ne trouve pas la prudence idiote. Certes, certes, les autorités sanitaires sont très - sans doute trop - vigilant, mais un pas, plus un pas, plus un autre égale progression (même si lente).

2 - Une avancée contre la discrimination des homosexuels.
Auparavant, tu cochais la case "homofessuel" dans le questionnaire, on te remerciait et te montrait la porte : systématiquement. Catégorisé gay = impossibilité. Puisque possibilité et droit sont synonymes, on peut dire que l'ouverture - relativisée par les conditions strictes - au don via les pratiques sexuelles et non plus l'orientation est un Grand Pas dans la "Levée du Tabou".
Demain, tu n'auras QU'À ne pas avoir un "comportement à risque" pendant une durée fixée. Alors contestons les conditions d'accès, proposons-en d'autres (comme une période bien plus courte, mais avec - idée comme ça - une preuve par dépistage (un mot du médecin ou dans un centre ne coûtent rien))

Note : Les femmes enceintes (et jusqu'à 6 mois après l'accouchement) ne peuvent pas. 4 mois après un tatouage ou piercing

La nouvelle n'est pas hyper glorieuse et peu de la communauté pourront évidemment se porter volontaire à un don du sang, néanmoins en déplaçant le jaugeur sur les pratiques et plus sur le fait même de ressentir une "Attirance sexuelle" pour ton homologue - je sais, c'est sémantique et on me reprochera de chipoter -, j'y vois une belle ouverture. Peut-être ne suis-je qu'un optimiste qui joue sur les détails. M'enfin ...

[[[ Tu aimes les hommes.
Tu couches avec des hommes.
Ça pose des questions ...]]]

 0 vote #263544
photo de l'auteur UnparalleledMax
UnparalleledMax
Homme de 26 ans
Une "avancée" ? Mais une avancée dans quoi ?
1 - Une avancée dans les droits des homosexuels. Attention préambule : le don du sang est un Acte Solidaire. Il s'agit à mon avis d'une Possibilité plus que d'un droit. Ce qui compte, c'est tout de même la qualité du sang. Moins de sang, mais du sang de qualité, je ne trouve pas la prudence idiote. Certes, certes, les autorités sanitaires sont très - sans doute trop - vigilant, mais un pas, plus un pas, plus un autre égale progression (même si lente).

2 - Une avancée contre la discrimination des homosexuels.
Auparavant, tu cochais la case "homofessuel" dans le questionnaire, on te remerciait et te montrait la porte : systématiquement. Catégorisé gay = impossibilité. Puisque possibilité et droit sont synonymes, on peut dire que l'ouverture - relativisée par les conditions strictes - au don via les pratiques sexuelles et non plus l'orientation est un Grand Pas dans la "Levée du Tabou".
Demain, tu n'auras QU'À ne pas avoir un "comportement à risque" pendant une durée fixée. Alors contestons les conditions d'accès, proposons-en d'autres (comme une période bien plus courte, mais avec - idée comme ça - une preuve par dépistage (un mot du médecin ou dans un centre ne coûtent rien))

Note : Les femmes enceintes (et jusqu'à 6 mois après l'accouchement) ne peuvent pas. 4 mois après un tatouage ou piercing

La nouvelle n'est pas hyper glorieuse et peu de la communauté pourront évidemment se porter volontaire à un don du sang, néanmoins en déplaçant le jaugeur sur les pratiques et plus sur le fait même de ressentir une "Attirance sexuelle" pour ton homologue - je sais, c'est sémantique et on me reprochera de chipoter -, j'y vois une belle ouverture. Peut-être ne suis-je qu'un optimiste qui joue sur les détails. M'enfin ...

[[[ Tu aimes les hommes.
Tu couches avec des hommes.
Ça pose des questions ...]]]

 0 vote #263086
photo de l'auteur lucio84000
Lucio84000
Homme de 56 ans
Il est sensé ce passer quoi pendant ces douze mois,si ont à été contaminé juste avant? ;C'est la période d'incubation ? Le virus vas disparaître de lui même , puis après ça ira mieux ? Et puis comment prouvera t'ont si la personne dit la vérité,ou si elle à oublié une soirées bien arrosée ? ha ha ha ! Est ce que ça voudrait dire qu'avant le sang donné n'était pas contrôlé ?

 0 vote #263545
photo de l'auteur lucio84000
Lucio84000
Homme de 56 ans
Il est sensé ce passer quoi pendant ces douze mois,si ont à été contaminé juste avant? ;C'est la période d'incubation ? Le virus vas disparaître de lui même , puis après ça ira mieux ? Et puis comment prouvera t'ont si la personne dit la vérité,ou si elle à oublié une soirées bien arrosée ? ha ha ha ! Est ce que ça voudrait dire qu'avant le sang donné n'était pas contrôlé ?

 0 vote #263302
photo de l'auteur lucio84000
Lucio84000
Homme de 56 ans
Il est sensé ce passer quoi pendant ces douze mois,si ont à été contaminé juste avant? ;C'est la période d'incubation ? Le virus vas disparaître de lui même , puis après ça ira mieux ? Et puis comment prouvera t'ont si la personne dit la vérité,ou si elle à oublié une soirées bien arrosée ? ha ha ha ! Est ce que ça voudrait dire qu'avant le sang donné n'était pas contrôlé ?

 0 vote #263087
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
C'est une honte.
Une discrimination que l'on camoufle en progrès.

Selon Solidarité-Sida:
"En 2012, on a dénombré 6 400 nouvelles contaminations (chiffre stable depuis 2007). 57% d’entre elles par rapports hétérosexuels contre 42% par rapports homosexuels."

Les données sont un peu anciennes mais montrent bien la tendance si on nous explique que les chiffres sont plutôt stables depuis 2007.

Ce qui serait plus crédible, c'est que l'on nous explique pourquoi les personnes homosexuelles sont soumises à cette contrainte ?

Jazzie
#263546
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
C'est une honte.
Une discrimination que l'on camoufle en progrès.

Selon Solidarité-Sida:
"En 2012, on a dénombré 6 400 nouvelles contaminations (chiffre stable depuis 2007). 57% d’entre elles par rapports hétérosexuels contre 42% par rapports homosexuels."

Les données sont un peu anciennes mais montrent bien la tendance si on nous explique que les chiffres sont plutôt stables depuis 2007.

Ce qui serait plus crédible, c'est que l'on nous explique pourquoi les personnes homosexuelles sont soumises à cette contrainte ?

Jazzie
#263088
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
"Selon Solidarité-Sida:
En 2012, on a dénombré 6 400 nouvelles contaminations (chiffre stable depuis 2007). 57% d’entre elles par rapports hétérosexuels contre 42% par rapports homosexuels."

Jazzie, c'est justement la preuve meme que ils ont raisons de penser ainsi.
Il ne faut pas oublier que le en aucun cas, 50% de la population masculine est homosexuelle.
Seul 10% des hommes sont homos, mais representent 42% des transmissions du sida par rapport sexuel.

La reponse est evidente : Les homos ont vraiment plus de risques que les heteros.

Je ne vois aucun probleme dans cet article.
#263304
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
"Selon Solidarité-Sida:
En 2012, on a dénombré 6 400 nouvelles contaminations (chiffre stable depuis 2007). 57% d’entre elles par rapports hétérosexuels contre 42% par rapports homosexuels."

Jazzie, c'est justement la preuve meme que ils ont raisons de penser ainsi.
Il ne faut pas oublier que le en aucun cas, 50% de la population masculine est homosexuelle.
Seul 10% des hommes sont homos, mais representent 42% des transmissions du sida par rapport sexuel.

La reponse est evidente : Les homos ont vraiment plus de risques que les heteros.

Je ne vois aucun probleme dans cet article.
#263089
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
C'est exact Aware, je me suis en effet peut-être emballée dans les chiffres en oubliant de les analyser.
#263305
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
C'est exact Aware, je me suis en effet peut-être emballée dans les chiffres en oubliant de les analyser.
#263090
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Pourquoi les hétérosexuels sont dispensés de cette mesure pour le moins ridicule..?
Quitte à faire une mesure autant l'étendre à tous. C'est pas une ouverture très flagrante à mes yeux, si tentée qu'elle le soit, c'est plus une stigmatisation.
Puis ils auront quoi comme moyen pour dire que le gars homosexuel en question s'est abstenu pendant 1 ans ? Aucun. Ce concept est complètement con et inégalitaire.
Pendant ce temps le mec hétérosexuel en question va pouvoir faire l'amour les jours avant le don sans problème... C'est bien connu que les hommes hétéros n'ont JAMAIS, au grand JAMAIS de comportement à risque, HUM HUM.
Ridicule.
Puis qui va s'abstenir pendant toute une année pour donner quelques millilitres de son sang ? Personne. Ce qui revient au final à la même situation.
#263549
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Pourquoi les hétérosexuels sont dispensés de cette mesure pour le moins ridicule..?
Quitte à faire une mesure autant l'étendre à tous. C'est pas une ouverture très flagrante à mes yeux, si tentée qu'elle le soit, c'est plus une stigmatisation.
Puis ils auront quoi comme moyen pour dire que le gars homosexuel en question s'est abstenu pendant 1 ans ? Aucun. Ce concept est complètement con et inégalitaire.
Pendant ce temps le mec hétérosexuel en question va pouvoir faire l'amour les jours avant le don sans problème... C'est bien connu que les hommes hétéros n'ont JAMAIS, au grand JAMAIS de comportement à risque, HUM HUM.
Ridicule.
Puis qui va s'abstenir pendant toute une année pour donner quelques millilitres de son sang ? Personne. Ce qui revient au final à la même situation.
#263306
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Pourquoi les hétérosexuels sont dispensés de cette mesure pour le moins ridicule..?
Quitte à faire une mesure autant l'étendre à tous. C'est pas une ouverture très flagrante à mes yeux, si tentée qu'elle le soit, c'est plus une stigmatisation.
Puis ils auront quoi comme moyen pour dire que le gars homosexuel en question s'est abstenu pendant 1 ans ? Aucun. Ce concept est complètement con et inégalitaire.
Pendant ce temps le mec hétérosexuel en question va pouvoir faire l'amour les jours avant le don sans problème... C'est bien connu que les hommes hétéros n'ont JAMAIS, au grand JAMAIS de comportement à risque, HUM HUM.
Ridicule.
Puis qui va s'abstenir pendant toute une année pour donner quelques millilitres de son sang ? Personne. Ce qui revient au final à la même situation.
#263091
photo de l'auteur Naaaak
Naaaak
Homme de 26 ans
- modifié par Naaaak le 09/04/2019 - 16:46:35

Bonjour à tous,

Je réalise une étude qui s'intéresse aux HSH dans le cadre du don du sang, si vous êtes intéressés par le sujet et que vous êtes dit "HSH", n'hésitez pas à prendre part au questionnaire il est plutôt rapide :

http://www.vanessa-laguette.fr/limesurveye/index.php/776713?lang=fr

Merci à ceux qui prendront le temps d'y répondre et n'hésitez pas non plus à le partager dans votre entourage !


 0 vote #296648