Besoin d'être aiguillé sur les genres.

Place aux débats - Créé le - 3 Participations

Besoin d'être aiguillé sur les genres.

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Je m'excuse d'avance pour le blabla mais j'espère que, si vous en ressentez l'envie,vous pourrez me donner vos avis pour que mon esprit s'éclaircisse et s'ouvre un peu plus sur le sujet car mon objectif reste d'être dans la compréhension là-dessus.

Je me suis toujours battu contre les stéréotypes, et ce, de toutes catégories (pas que pour le sexisme par exemple, même si ça à tendance à être majoritaire).

Mais j'avoue ressentir quelque chose qui me turlupine depuis que les "genres" ont été créés (techniquement cela fait longtemps que l'étude des genres existe, donc je parlerais plutôt du moment où les genres se sont fait vraiement connaître et ont commencé à être de plus en plus utilisé pour décrire l'identité de chacun) :

Je vais vous expliquer ce que je veux dire, en vous remerciant tous d'avance pour votre attention et en espérant pouvoir échanger pacifiquement car je ne suis pas là pour blesser qui que ce soit mais seulement pour questionner le monde qui m'entoure et avoir des avis de personnes de tout horizons et types de perceptions.

D'abord j'ai été soulagé de voir que les choses évoluaient tant, en croisant les doigts pour que la création d'un troisième thème neutre ou décrivant l'androgéinité devienne concret pour ne pas rejeter celui-ci ou même, de façon générale, pouvoir plus facilement désigner des personnes sans avoir à rappeler nécessairement leurs organes génitaux (...J'ai toujours trouvé ça malaisant...) et donc en restant tout simplement neutre comme on devrait pouvoir le faire.

Puis les termes des genres se sont développés et je m'y suis interessé et me suis renseigné.

L'idée de base, était excellente ! parfaite !

Affirmer que notre genre n'aura jamais rien à voir avec ce que l'on a entre nos jambes, wo...Je me suis dit "ouiiii, on évolue enfin dans l'acceptation, merci !!".

Mais....(Oui pardon il y a toujours un "mais"...) Quelque chose m'a refroidit lorsque j'ai vu que l'on créait plusieurs mots différents pour décrire des genres différents.

Je me suis alors dit : "Pourquoi commençons-nous à inventer des mots pour décrire comment une personne s'habille, agit, comment est sa personnalité, son caractère, ses goûts...? Des mots correspondraient maintenant à une combinaison de ce qui fait un genre ? Mais il y a des milliards et des milliards de combinaisons de ce qui fait notre genre...Commencer à catégoriser et généraliser ce que l'on est, ne commencons nous pas à faire justement ce que l'on reprochait ?"

MAIS je me suis contenté de me renseigner au lieu de me poser des questions pour le moment inutile, j'ai échangé avec plusieurs personnes étant influentes dans le développement des genres et j'ai lu et me suis renseigné sur chaque définition de chaque noms de genres donnés...

Et c'est là malheureusement que je me suis sentis très mal à l'aise lorsque j'ai compris que nous avions créé des mots pour définir notre genre selon le stéréotype auquel on correspondait le plus selon nous...

Décrire toute la complexité d'un être humain, tout ce qui le définit sur "à quels stéréotypes tu corresponds ? correspond-t-il à celui que l'on t'a assigné à la naissance ? ou dans le contrario ? ou les deux ? ou j'en passe, etc.."

Moi qui voulait combattre l'éradication des stéréotypes pour que chacun ne fasse plus jamais aucun lien entre certains stéréotypes et nos organes génitaux...Et bien je vois que l'on continue à les faire vivre pour (et ce que je comprends au final) affirmer notre différence...

Mais pourquoi faire vivre des stéréotypes qui ne veulent rien dire justement ? Ce qui à été créé pour stéréotyper et discriminer ne devrait pas exister et nous devrions ne plus les utiliser pour les éradiquer de notre vocabulaire habituel.

par exemple pour cisgenre (ce qui est dans la définition synonyme de : "tu corresponds aux stéréotypes relié à ton sexe") en quoi peut-on être cisgenre ? Et si vous étiez une femelle et que votre personnalité corresponde aux stéréotypes reliés à ce sexe ? ok, mais...Nous sommes tous extrêmement complexes et tous nos traits ne pourrons JAMAIS correspondre entièrement à des stéréotypes, c'est clairement faire une généralité...

Et faire des généralités c'est justement l'erreure humaine à ne pas faire si l'on veut apprendre à s'accepter les uns les autres...

Quel plaisir peut-on avoir de se sentir correspondre ou non à des stéréotypes ? Je me suis dit que c'est le plaisir d'affirmer par des mots une différence mais..Si c'est le cas alors les "cisgenres" ne sont pas différents et on à créé ce mot pour comparer ceux qui sont différents des stéréotypes à ceux qui ne le sont pas ? N'est-ce pas le début d'une nouvelle discrimination entre ceux qui affirment leurs différences et ceux qui ne l'affirment pas ou s'y contraint ?

Et le problème c'est qu'il n'y a pas que ça qui m'a gêné...L'études des genres décide désormais que "femme" et "homme" correspondent au nom d'un genre...Alors que ces mots existent déjà dans le dictionnaire et veulent simplement désigner les deux organes génitaux humains majoritaires...Le dictionnaire n'a jamais décrit que c'était lié au genre ! Même si l'humanité à abusé de ces mots en les controversant pour décrire des genres, il n'en reste pas moins que la définition n'a jamais changé (et heureusement).

Même si j'avoue être contre l'existence du mot "femme" et "homme" puisqu'ils ont été créés à la base pour différencier les organes génitaux des humains à ceux des animaux..Alors que nous sommes des animaux aussi (bonjour spécisme...).

Tout comme le mot féminin et masculin qui ne veut rien dire car sa défintion propre est "ce qui appartiens à une femelle/ce qui appartiens à un mâle" et là aussi il y à eu un abus alors que ces mots ne veulent rien dire puisque l'on a prouvé tant de fois que les organes génitaux ne différencient en rien l'homme ou la femme sauf pour nos problèmes de santé pouvant différer (règles, accouchements, etc...), donc oui dire que la possibilité d'avoir des règles c'est féminin là je serais d'accord. Mais dire qu'une attitude ou des habits c'est féminin...Aucun rapport...

Et là aussi ça me pose un problème car beaucoup utilise à travers les genres le terme masculin et féminin pour se décrirent alors que ça n'a rien à voir avec les genres et tout ce que nous faisons au final est de controverser nous aussi des termes en notre faveur alors qu'il faudrait les utiliser tels qu'ils ont été créés pour rabattre le caquet de ceux qui l'utilisaient mal et supprimer les mots qui eux ne veulent rien signifier comme "femme et homme" ou "femelle et mâle" (il faut choisir, l'un ou l'autre, mais ne faisons pas de différences entre les espèces sinon on est partis pour décrire des organes génitaux pour chaque espèces par un nom différent alors bonjour les milliards de dérivés...).

Et finalement, des personnes représentant le développement de l'étude des genres m'ont expliqué qu'il est vrai que les termes inventés ne sont en réalité pas correctes et leurs défintions sont flous mais que je ne devait pas m'inquiéter car c'était encore en cours de développement et que tout changerais et se corrigerais avec le temps.

Mais depuis, le temps passe et tout ce que je vois c'est que de plus en plus de personnes s'affirment dans ces termes, certains se sentent perdus car ne savent pas à quels termes ils correspondent et d'autres commencent à créer une haine et du lynchage sur les personnes "cis" ou lynchent des personnes qu'ils considèrent cis alors qu'ils ne les connaissent pas...

On retourne dans le jugement hâtif, la généralisation, et pendant qu'effectivement beaucoup trouvent enfin leur bonheur en se donnant un nom qui pour eux leur corresponde, d'autres les utilisent pour créer des clans, ou d'autres en souffre et en sont jugés si ils ne définissent pas leur genre (ce qui pour certain signifie forcément qu'ils sont stéréotypés et donc cis).

Cependant j'ai compris que les genres reposaient sur notre "ressentis", certains m'expliquait qu'ils souhaitaient donner un nom à leur ressentis tout simplement même si ce n'était pas correcte techniquement parlant.

Et bien sûr je le comprends ce besoin, car on a la sensation de s'affirmer et d'exister en donnant un nom à une différence qui n'a jamais été accepté auparavant.

Mais les termes utilisés restent incorrectes et on l'impose aux autres...Alors qu'il existe déjà de nombreux termes pour décrire notre genre ! tellement ...ça peut être "timide, extravertis, sensible, élégant, metalleux, punk, roux, brun, bronzé, pâle, fan du rose ou du orange et j'en passe tant il y en a en infini....

Mais maintenant j'entends sans cesse "je me sens femme" ou "je me sens homme" pour se définir dans son ensemble, se définir à des stéréotypes et... ça me brise le coeur...Car je ne sais pas si vous me comprenez mais entendre que l'on relie encore un sexe ou un genre à des stéréotypes, c'est continuet de vivre un même cauchemar mais différemment...J'en ai marre d'entendre des expressions constantes pour généraliser et se moquer comme "les femmes sont comme ci ou les hommes comme ça" ou encore "tels gens de ce métier sont comme ça et de cet autre métier comme ça"...Toutes les discussions tournent autour de généralisation dont on entend tant parler que chacun commence par enregistrer comme un fait tel ou tel stéréotypes qu'ils ont entendus (à défaut de réellement se renseigner)...

Et si je viens vers vous pour me confier, c'est parce que je sais très bien que des personnes sont proches de mon avis, tout comme d'autres ne seront pas du tout proches ou encore d'autres qui ne serait ni d'accord ni pas d'accord mais aurait une tout autre vision du développement des genres...

Je suis donc ici pour entendre VOS ressentis à vous. votre expérience, votre vision, si vous en avez bien sûr envie.

Car tout ce que je viens d'écrire n'est qu'une vision de ce que j'ai pu constaté depuis mon expérience sur le sujet, mais il reste tellement subjectif pour tellement de raisons...Et le meilleur moyen pour que je ne me sente plus dans l'incompréhension ou le malaise est de partager avec chacun nos avis personnels, différents et uniques, car mon empathie me permet de comprendre facilement le monde qui m'entoure et de l'accepter mais...Cela ne peut pas se faire si je n'échange pas avec d'autres esprits de toutes formes et diversités !

Je vous remercie d'avance pour votre attention, je m'excuse encore pour ce message juste (hyper) long, et souhaite que vous reteniez que je ne suis ici que pour entendre votre avis et non pour débattre car je pars du principe que tout est subjectif et qu'il n'y a pas de bonnes réponses mais seulement des variantes selon chaque individu : variantes dont j'aimerais être à l'écoute et que j'aimerais accepter.

Merci à tous, plein de bisous, bonne journée et merci pour votre patience !


2 votes


41 remerciements

En tant que cisgenre qui aurait été susceptible de rencontrer des personnes très diverses si je n'étais pas en couple gay stable, je retiens une idée intéressante dans ta (très) longue réflexion : on emploit des mots sexués pour définir des genres, ce qui n'est pas des plus pratique.

Certe on peut trouver pire, en français on utilise un seul mot, "aimer", pour décrire des sentiments qui peuvent utiliser jusqu'à 12 mots dans d'autres langues.


0 vote


Modérateur

Bonjour. Nous sommes dans un monde où chaque personne ne se ressemble pas. Qu'elle soit de differents pronoms, looks voir meme en terme de qualités de personne ou d´adjectifs la decrivant. Comme dites les variantes. il n´y a pas un model type sur chaque mots decrivant une personne. il y aura forcement des niveaux, des degrés d´approches sur ce que tu auras devant toi selon notre point de vue. C'est bien je trouve quil y ait un élargissement de nouveaux mots pour poser differentes situations et cas différents possibles. Je trouve même qu'on en pose pas assez, peu reconnus sans doute la plupart comme par exemple les aromantiques. On peut ainsi se decrire plus facilement apres s'être bien mis en tête que déjà il ne faut pas oublier qu'on a tous du masculin et du féminin en soit, juste qu'on produit pas la même au niveau des hormones qui fait que l'on ressemble forcémment aux yeux du monde qui aime déterminer depuis la nuit des temps : un homme ou une femme physiquement. Quand est t´il des hermaphrodites? toutes ces différences nous feraient sans doute peur ou peut-être pas ou fascineraient au mieux. On adore mettre des étiquettes sur notre lettre à en lécher l´enveloppe pour bien que ça colle et tienne fermé. il existait donc différent types de messages. De nos jours avec internet il est facile de s´exprimer, s´extérioriser. mais c´est bien là où on se méprend bien souvent par des quiproquos où on a pas assez de recul sur ce qui peut bien se passer. Le mieux ca serait de parler de ce qui ne va pas après coups quand il y a des soucis pour ne pas non plus laisser échapper nos démons enfouis qui ne demandent que de déchainer une colère, sans pour autant régler le problème. Sans oublier que les jours ne se ressemblent pas, les humeurs et donc ce qu´on pourrait dire ne serait pas dit pareil et on aurait un rythme différent que parfois certains en oubliraient le temps de poser leurs mots avec soin. Mais voilà on court tous après le temps avec une gestion de notre énergie. Disons nous les choses quand on est concernés. Il serait facile pour des non concernés d´être ignorants sans explications tout vite classés dans une case. On aime et on déteste alors sous différentes formes qu'on devrait plus ou moins tolérer. On ne peut réduire quelqu´un à quelque chose d´inhumain sans sentiments. Au final on aimerait tout se dire comme d'autres ne le veulent pas.


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit