[Alcool] Feriez-vous de bons parents ?

Place aux débats - Créé le - 19 Participations


41 remerciements
[Alcool] Feriez-vous de bons parents ?

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Vous êtes de bons parents qui ne faite pas boire vos enfants jusqu'à l'ivresse pour respecter l'article L3353-4 du Code de la Santé Publique.

Le lobby des vins français, soutenu par le gouvernement qui estime que ce lobby respecte l'interdiction de publicité en faveur des boissons alcooliques destinées à la jeunesse, a ce qu'il vous faut pour les faire patienter : des supports pédagogiques de découverte des vignobles viticoles pour les 3 à 6 ans, les 6 à 9 ans, les 9 à 14 ans, et les plus de 14 ans.

Ici : http://www.vinetsociete.fr/sengager/education-des-plus-jeunes

De cette façon ces jeunes feront partie du quart des 18 ans qui actuellement boivent plus de deux verres d'alcool au moins un jour par semaine, et qui soutiendront ainsi le bon vin français, qui est un des fleurons de la gastronomie française selon ce lobby viticole. Ils soutiendront aussi l'économie française, ce qui ne peut que plaire au gouvernement.

Cela devrait faire que des heureux, les producteurs comme les consommateurs et leurs parents, ainsi que le gouvernement.

Et bien non. Voilà que ça déplait aux médecins de La Revue du Praticien qui se plaignent que l'alcool provoque 41 000 décès annuels, des morbidités et des violences. Et surtout, qui rappellent que ces jeunes dépassent les nouveaux seuils de Santé Publique France et de l'Institut National du cancer "2 verres maxi par jour, pas tous les jours de la semaine".

Ici : http://solr.gmsante.fr/RDP/2019/4/RDP_2019_4_351.pdf

Alors, feriez-vous de bons parents ou non ? ^^


0 vote

Le premier soucis c'est que les lobbys ont une certaine influence sur les systèmes législatifs Français et Européen.

Le second, c'est que les jeunes sont souvent consommateur d'alcool dit "fort" encore bien plus dangereux que le vin de part le degré d'alcool pur.

En plus de l'alcool, certains composant chimique comme les "sulfites" ne sont pas forcément les bienvenus pour améliorer la santé des consommateurs!

Montrer concrètement les dégâts causé par l'alcool, aux jeunes devrait avoir un effet dissuasif bien meilleur que de long discours...un petit passage dans un centre de désintox peut permettre de faire prendre conscience du problème!...voir les conséquences fait toujours "cogiter"


0 vote


41 remerciements

Connaitre concrétement les conséquences des risques aide en effet à les prévenirs. Il est clair que beaucoup de jeunes n'ont jamais vu un mort ni une agonie en vrai, notamment d'un cancéreux du poumon ou d'un malade du foie, un centre de réadaptation d'accidentés de la route, ou de désintoxication. Toutefois si ce serait nécessaire à la confiance dans les recommandations de prévention, au moins pour quelques exemples particulièrement explicites, ce n'est pas nécesairement suffisant. Il y a quelques générations en France, et encore maintenant dans les pays les plus pauvres, les jeunes voient leurs ainés souffrir et mourir en direct et pourtant cela ne les protége pas nécessairement des prises de risque, d'une méconnaissance des circonstances ayant conduit à ces dangers, et d'une résignation dans le cas contraire. De plus la connaissance concrete des risques nécessite des piqures de rappel.

Il est vrai aussi que l'économie occidentale favorise actuellement plutôt l'addiction des jeunes aux alcools forts, aux produits distillés, transformés, mieux valorisés, alors que par le passé les jeunes étaient plutot encouragés à boire les bierres et les vins produits localement, souvent artisanaux, bon marchés, rarement de bonne qualité. Sauf l'armée qui distribuait gratuitement des cigarettes et des alcools distillés tord boyaux, mais c'était pour les envoyer plus facilement se faire tuer...

Par ailleurs il n'est pas idiot de promouvoir la pérénité des produits de nos terroirs, dont le bon vin qu'un verre ou deux par semaine n'a apparemment jamais tué personne à part de rares allergiques, et qui fait du bien au moral.

Là on est en présence de la promotion d'une éducation continue par classe d'âge jusqu'à 14 ans et plus, en faveur des vignobles vinicoles. Elle a toutes les caractéristiques d'un éducation efficace à la consommation des vins, sauf qu'elle n'est pas équilibrée de façon égale sur les risques des boissons alcoolisées, et donc tronquée et mensongère. Ceci dans le contexte où le mineur ainsi éduqué n'a légalement pas le droit d'acheter ces vins, et sa famille n'a pas le droit de l'ennivrer, état atteint très rapidement dans des organismes aussi légers et aussi réactifs. Ce qui conduit actuellement la plupart des parents, pour ne pas dire l'ensemble d'entre eux, à ne pas leur faire boire de vin même dilué.

Il y a donc peu de doute sur l'objectif de banaliser le vin pour faire de ces jeunes des buveurs de vin, au moins de boissons alcoolisées non distillées, pour assurer la pénéité des vignobles et de la flière viticole. Objectif qui n'est pas exactement celui poursuivi quand on apprend à un jeune à conduire en insistant sur les dangers de la route, mais plutôt à celui de l'industrie du tabac qui n'a eu de cesse de rendre les jeunes addictes à la nicotine, ce qu'ils ont plutôt bien réussi.

Dans ces affaires nos gouvernements, et donc nous mêmes puisqu'ils nous représentent et gèrent notre budget, sommes des receleurs qui empochent d'un coté les bénéfices de ce qu'ils interdisent ou ne recommandent pas aux mineurs de l'autres.

Après je trouve courageux que des médecins dénoncent cette situation, les violences, maladies de foie et cancers, c'est tout de même leur gagne pain quotidien malgré leur serment d'Hypocrate. Je comprends mieux les pneumologues car eux perdent très rapidement leurs patients fumeurs devenus cancéreux du poumon, qui est une maladie très pénible qui laisse rapidement peu d'issue. Quoique les jeunes fumeurs soient aussi souvent des buveurs excessifs d'alccol, ceci expliquant peut-être aussi cela...


0 vote

Citation de Lindos #297946

Ben oui c'est tout comme les cigarettiers qui expliquent depuis des décennies que le tabac est une plante naturelle (voire bio !) qui pousse sur notre planète depuis toujours et que de nombreux peuples ont fumé depuis "toujours".... Et puis c'est trop cool les cows boys ont fumés (des vrais mecs quoi) et les indiens aussi (avec leurs nouveaux potes pour faire la paix) autour d'un barbecue de bison... Sans oublier l'homme moderne qui est dans le vent puis la femme moderne qui s'émancipe.... Ah oui il n'y a pas à dire la clope c'est trop bien .... ça détend, c'est stylé, c'est moderne, viril...bref c'est vraiment l'accessoire idéal.... En plus pour ceux qui n'aiment pas le goût tu as saveur vanille, saveur menthe, chocolat.....tu peux varier les plaisirs....Et puis la jeunesse est inondée de T-Shirt, cendrier, porte-clés, mug à la gloire de marques de tabac....histoire de grandir ensemble...du moins le temps que la mort nous sépare...

C'est pareil avec le vin, fleuron culturel de notre pays, qui de part les règlementations successives, perd de sa splendeur auprès des consommateurs avertis et adultes....et donc il devient important de renouveler le "stock" de consommateurs...en diversifiant les goûts ("rosé pamplemousse" pour les palais féminins...) et les fêtes (le Beaujolais nouveau....).... Malheureusement c'est de "bonne" guerre, ceux qui vivent du vin veulent continuer à en vivre, à se développer, à prospérer......à fidéliser....

Si j'étais un "bon" parent j'expliquerai à mes enfants ce qu'est le vin (vidéo sur la vigne en tête du sujet) tout en les mettant en garde sur les méfaits réels de l'abus de vin et l'alcoolisme (maladie sévère) qui peut en découler (en extrapolant sur les alcools de manière générale). Si j'étais un "bon" parent j'essayerai de leur montrer les choses sous les divers angles, tout en veillant à ne pas diaboliser (car le diable est tentant !)...et surtout en montrant l'exemple....

Mais je ne suis ni "bon", ni "parent"...alors tout ceci n'est que de la théorie.... 😇


0 vote


Citation de Lindos #297970

Oui alcool et tabac vont souvent de paire chez les jeunes, les deux sont généralement des signes extérieurs d'émancipation et de plaisir...même si l'alcool apporte une "plus value" puisqu'il engendre un état second ....état second retrouvé par ailleurs avec une cigarette "schitée"....


0 vote

Le seul sevrage qui peut amener une personne à mourir c'est celui de l'alcool . En HP , il est plus facile de sevrer un toxicomane qu'un alcoolique et pourtant l'alccol est en vente libre , légale et convoitée par tradition .

Le peu de temps que j'ai bossé en hp, certains patient n'avait que pour seule maladie l'alcoolisme ( pas de patho mentale ) , le plus jeune 19 ans , les gens se rendent pas compte que l'alcool est une drogue dur et qui peut causer de nombreux dommages collatéraux pour celui qui consomme et pour l'entourage.

C'est sur quand on est avec les collègues , ami(e)s ou solo pour certains tout est beau tout et jolis autour de cette table ou on partage un verre en toute simplicité , du partage de la joie de vivre après une dure journée de taf ou semaine ça dépend de la fréquence de chacun. Mais ça répéter tout les jours , semaines , mois et années ça fait des ravages !!!


0 vote


41 remerciements

Les médecins ne désarment pas : "déroute pour le santé publique", "c'est le résultat d'un système politique qui se laisse gouverner par un lobby extrément puissant", "le foie ne voit pas la différence entre un gramme d'alcool de vin et d'un alcool fort", etc, ils n'ont pas de mot assez durs pour sanctionner les tentatives de banalisation du vin dès le plus jeune âge, et expliquer que les conséquences en terme de santé publique restent élevés alors que la consommation d'alcool en France ne recule plus.

Un peu de lecture :

https://mobile.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/la-consommation-d-alcool-ne-baisse-plus-en-france-une-deroute-pour-la-sante-publique_3421949.amp

http://www.academie-medecine.fr/1000040260-2/

http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2019/BEH-n-5-6-2019

Je ne vais pas paraphraser trop longuement les inquiétudes de ces doctes médecins, 41000 décès par an, premiere cause évitable de mortalité des 15-30 ans, seconde cause évitable de décès de toutes causes par cancers, addictions sévères, et surtout, la relève semble assurée chez les jeunes consommateurs.

Personnellement il m'apparait facile de rendre addicte à une drogue puissante une société qui va mal, surtout préoccupée à faire de l'argent, voire déjà à survivre. La performance française est la performance que les français sont capables de produire, et actuellement elle est très moyenne et décontractée par rapport aux autres pays occidentaux, et même extrêmes orientaux. Et puis on peut toujours faire pire, en Russie les jeunes se déchirent tous les soirs pour oublier, et les hommes politiques sont rarement à jeun ^^


0 vote

1) La majorité du public de ce forum n´a pas d´enfant, sauf les homo refoulés qui ont fait des gosses et qui se retrouvent ici à 50 ans (question sociologique)

2) Je ne compte pas faire d´enfant 🙀 , ni adopter ou avoir recours à la pma

3) Je ne bois pas, le goût de lˆéthanol est insupportable 🤢

4) A quand un topic sur les méfaits du tabac Lindos ? (je suis sûr que tu travail dans le milieu médical xD) 👨‍⚕️


0 vote


41 remerciements

Non je suis formé à la prévention. C'est un état d'esprit très différent de l'intervention, en particulier du milieu médical formé pour ne pas porter de jugement, et qui ne se révolte que lorsque les risques sur la santé atteignent un haut niveau d'injustice.

Ce niveau est en effet atteint pour le tabac, où même les cancérologues meurent de cancers des voies respiratoires largement provoqués par le tabac, ou pour l'alcool, où les lobbies n'hésitent plus désormais à s'attaquer aux enfants dès l'âge de 3 ans (ce topic).

Concernant la préventions IST, les lobbies pharmacentiques ont été plus fins en collaborant avec les médecins, on leur doit en France la survie de l'essentiel des 150000 personnes séropositives au VIH, et de parvenir à soigner l'essentiel des autres IST en forte progression. Sauf que les ados et adultes non asexuels se comptent en dizaines de millions, que l'état peine à faire mieux que payer les factures des médecins et déléguer la prévention aux bonnes volontés, et peine même à faire la surveillance sanitaire de ces IST. Son mutisme parvient à faire croire aux gens que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, au point que les gens ne voient plus l'intéret d'être prudents et s'en remettent aux médecins. Peu de médecins se révoltent pour l'instant, sauf des infectiologues qui se battent contre les résistances aux antibiotiques.

Mais personnellement j'estime que c'est une arnaque de cacher aux gens que devenus séropositifs au VIH, que s'il ne prennaient pas leurs cachets jusqu'à la fin de leurs jours ils mourraient à coup sur en quelques années après déclaration d'un Sida, par épuisement du corps par des souffrances répétées. C'est le cas dans des tas de pays pauvres, c'est encore marginalement le cas en France même si on est un des rares pays qui en cache le nombre. Comme c'est une arnaque de leur cacher la dangerosité des IST les plus graves.

C'est aussi une arnaque de cacher les souffrances des nombreux jeunes accidentés de la route, notamment ceux qui ont fait du coma, pour parler que des morts 10 fois moins nombreux.

En prévention il y a une différence entre cacher la vérité aux gens, tout en multipliant les contraintes ou les taxes qu'ils ne comprennent pas, leur envoyant les pompiers en cas de pépin, et au contraire leur montrer la réalité, tout en les rassurant par des méthodes de prévention proportionnées aux risques, qui leur éviteront probablement d'appeler les pompiers, ou de croire pouvoir prendre ces risques pour fuir la vie.

Mais pour cela il faut un état volontaire, indépendant qui ne soit pas à la fois juge et receleur, ne compte pas que sur les pompiers, les médecins et les policiers pour maintenir l'ordre social, et surtout, connaisse et transmette les principes de prévention dès le plus jeune âge.

Bref pour répondre à ta question, oui il y a un aussi un sérieux problème de santé publique sur le tabac et l'addiction à la cigarette dès le plus jeune age, et de l'argent fait au détriment de la santé des gens...


0 vote

J'ai fait quelques recherches sur ces "livres diaboliques" (hou là là) pour enfants. Il n'y a pas de quoi en faire un drame; il s'agit plus d'une célébration de la culture et du patrimoine de la France, bien connue pour son vin, que de l'endoctrinement de qui que ce soit. Il s'agit de parler du travail pénible de ceux qui ont travaillé dans les vignes et de la fabrication d'une boisson qui a fait la renommée de la France. Des livres inoffensifs, deux sont introduis dans le site ci-dessous :

http://winesup.fr/livre-jeunesse-vignes-vins-emmanuelle-garcia-cecile-gallimeau-pierre-touron-editions-mama-josefa-grand-pere-raconte-moi-la-vigne-pascale-bounet-francooise-etourneaud-editions-feret-3302/

On expose des enfants à la religion et à la pornographie. Ca peut bouffer le corps, la cervelle et l'âme bien plus que l'alcool. La religion, elle leur est imposée directement, contrairement à l'alcool et la pornographie leur est plus facile d'accès que l'alcool. Un scandale pour que dalle, cette histoire de livres sur le vin, surtout qu'il est rare que le vin soit consommé en "binge". Rares sont les jeunes qui se prennent une bouteille de vin pour la consommer dans un parc, à moins qu'ils soient tous extrêmement fauchés et se disent que quelques bouteilles à trois euros seront moins chères que plusieurs canettes de bières (mais ceux-là ne doivent pas être de vrais amateurs, du coup et n'ont pas sûrement pas été "encouragés").


0 vote


Citation de Dimancche #298499

Suis-je un bon parent ?!

En tous cas je me suis efforcée de l'être . L'alcool ayant apparu très tardivement dans ma vie , mes gamins en sont très éloignés . Y suis-je pour quelque chose ?! Les tentations étant multiples et de tous bords , j'en doute . Sans doute ont-ils un discernement qui leur est propre . Ce que je viens d'écrire était vrai jusqu'à il y a peu , pour un de mes enfants . L'utilisation massive et répétée d'une drogue dite douce , appuyée par un compagnon pour lequel les mélanges (par défaut) sont une pratique courante , l'alcool (drogue dure) a fait son entrée dans sa vie .

Suis-je encore un bon parent ?!

J'essaye encore . Même si ce genre d'expérience ne fait que révéler la difficulté à l'être tant on oscille entre colère et découragement . Avec des retours toujours pleins de reproches . Bref , tout ça pour dire que face à l'alcool non seulement nous ne sommes pas tous égaux mais qu'une fois entrée dans "votre" vie elle est un fléau pour tous .

1) La majorité du public de ce forum n´a pas d´enfant, sauf les homo refoulés qui ont fait des gosses et qui se retrouvent ici à 50 ans (question sociologique)

Heu , nan nan . C'est une vision très réductrice des homos . Un poil blessant .^^

A la première Gaypride de Marseille , nous y étions . Moi , ma fille de 7 ans et mon fils de 4 mois dans sa poussette . Je ne connais pas le quota de parents homos sur ce site mais ton affirmation est choquante . A 50 ans , on peut être amené à être ici pour d'autres raisons que le refoulement , ce qui semble t'échapper comme à beaucoup .


0 vote


41 remerciements

RAMMM,

"Des livres inoffensifs, deux sont introduis dans le site ci-dessous... On expose des enfants à la religion et à la pornographie."

Ils diffusent différents supports par classe d'age dès 3 ans.

Il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles, pourquoi ne diffusent-ils pas un livre pour enfants comme celui-ci, "Emilie n’aime pas quand sa mère boit trop" :

https://jeunes.alcool-info-service.fr/A-lire-a-voir/Notices/Emilie-n-aime-pas-quand-sa-mere#.XMn6TKW-gmg

Chacun vend sa soupe, et celle des vignobles est de vendre du vin et ses dérivés, notamment les alcools distillés.

De plus la loi interdit en principe de faire la promotion du vin à destination des mineurs, qu'ils contournent habilement en banalisant les vignobles.

Après qu'il y ait d'autres défauts de protection des plus jeunes, tels que l'accès à une pornographie normalement réservée aux adultes de la même façon que les alcools, certainement. Ne manquerait plus qu'ils publient des livres pour enfants ^^

Quant-aux religions, les parents ont traditionnellement et légalement le droit d'éduquer leurs enfants dans leur religion.


0 vote

La répression sur les alcools date de peu . Beaucoup de soirées étudiantes ou boites de nuit étaient financées par les lobbies , avec pubs jusqu'à plus soif . Picoler était culturel , ça l'est encore ...


0 vote

La prévention auprés des petits peut etre d'une efficacité redoutable. Ceci-dit on ne le fait pas.

ça commence à arriver pour ce qui concerne le tabac, mais pas trop pour ce qui concerne l'alcool. L'alcool béneficie une charge culcturelle trés ancienne, lié à la restauration et beaucoup le consomment raisonnablement et n'en retirent que du plaisir, sans compter la manne financière que ça représente. Donc... que faire!

Sachant que ça devient une torpille pour les jeunes ( et les vieux) qui veulent se défoncer, je pense qu'il vont mettre de plus en plus l'accent sur le danger d'une consomation abusive. C'est surement là que l'industrie du vin essaie de tirer ses billes du jeu en dédramatisant l'effet de leur boisson, alors qu'elle est tout aussi dangeureuse que la biere.

Pour jeanne, je ferais le meme parrallele entre drogue douce et dure. Je suis contre ce terme de drogue douce car ça dépend vraiment du psychisme de chacun. les drogues n'ont pas les memes effets pour tout le monde. Le chite peux marginaliser et détruire certaines personnalités fragiles alors que d'autres le fumeront comme une cigarette, sans aucun souci. Comme certains peuvent boire avec excès pendant vingt années sans problèmes alors d'autres deviendront des addicts alcooliques aprés deux ans de consomation. Et on trouve cette meme diversité de réactions avec la plupart des drogues. Le danger vient souvent du cumule des substances, qui décuple les effets et attaque le raisonnement de façon beaucoup plus radical.


0 vote

Lindos : De plus la loi interdit en principe de faire la promotion du vin à destination des mineurs, qu'ils contournent habilement en banalisant les vignobles.

Ouille, la banalisation des vignobles. Les vignobles du démon.

Drame national, mondial, interglactique. Appelons vite Elise Lucet.

Lindos : Après qu'il y ait d'autres défauts de protection des plus jeunes, tels que l'accès à une pornographie normalement réservée aux adultes de la même façon que les alcools, certainement. Ne manquerait plus qu'ils publient des livres pour enfants ^^

Ca ne m'étonne pas que le sujet te fasse rire avec ton "Ne manquerait plus qu'ils publient des livres pour enfants ^^". Vu les commentaires répétés que tu as pu faire ici sur les jeunes hommes à la peau douce, ça ne m'étonnerait pas d'ailleurs que ça soit exactement ton souhait. Et ça ne m'étonnerait pas non plus que ton compagnon soit mineur ou jeune adulte. Vu le temps que tu passes ici, vous ne devez pas être très soudés ni trop faits pour avoir des conversations entre adultes... Ou tu n'es juste pas gay du tout.

Et pour ce qui est de faire des livres sur la pornographie, il se trouve qu'il n'y a aucun pays qui présenterait ça comme une fierté nationale, qui lancerait des brochures pour touristes disant : "Venez apprécier notre superbe pornographie et visiter nos studios !".

Lindos : Quant-aux religions, les parents ont traditionnellement et légalement le droit d'éduquer leurs enfants dans leur religion.

Le fait qu'une loi dise ceci ou cela ne veut pas automatiquement dire que c'est la bonne chose à faire. La religion a fait des tas de morts, elle en fait encore. Elle met en esclavage, paralyse et dans certains cas encourage ses membres à devenir stupides - en leur faisant croire que tout cela est très bien. Tout le monde sait par contre que l'alcoolisme n'est pas sain et rares sont les parents qui donnent vraiment de l'alcool à leurs enfants.


0 vote

@Rammm

Puisque qu'aucun autre moyen de te répondre :

1 - tu es très radicale (trop) dans tes propos .

2 - je ne t'ai pas répondu sur un autre sujet pour limiter l'effet de meute .

3 - Tu devrais prêter un peu plus d'attention aux uns et aux autres pour comprendre leur sensibilié et ne plus être dans la simple réactivité à chaud .

4 - Je t'attends sur un autre sujet tel que la pédophilie au sein de la Chrétienté , histoire de ne pas te considérer comme juste une islamophobe virulente .


0 vote

Citation de Jeanne00 #298537

1 - tu es très radicale (trop) dans tes propos

Je dis des choses justes, vraies et je fais des constatations. Voilà tout.

2 - je ne t'ai pas répondu sur un autre sujet pour limiter l'effet de meute

L'effet de meute ne m'étonne pas de la part des musulmans et de leurs supporters, ni des pédophiles et de leurs supporters. J'ai fait preuve moi-même de gentillesse envers une personne musulmane face à l'effet de groupe de ce site. On aime accuser pour tout et n'importe quoi.

3 - Tu devrais prêter un peu plus d'attention aux uns et aux autres pour comprendre leur sensibilié et ne plus être dans la simple réactivité à chaud

Tu viens toi-même de me parler d'un effet de meute lancé contre moi et tu me reproches ma réactivité "à chaud" quand je donne juste mon avis ou que je relève juste des choses pertinentes ?

4 - Je t'attends sur un autre sujet tel que la pédophilie au sein de la Chrétienté , histoire de ne pas te considérer comme juste une islamophobe virulente .

Je suis islamophobe (et non raciste) parce que je suis féministe, surtout. Pas juste comme ça, histoire de... Pour ce qui est de la pédophilie dans l'Eglise, c'est pas en 2019 que l'histoire est sortie, depuis que je suis enfant, j'en ai entendu parler. Ca fait longtemps que ça dure, ça fait longtemps qu'on sait que plein d'homosexuels y fuient pour éviter d'avoir à se marier (sans pour autant se lancer dans la pédophilie, en faisant appel à des prostitués, parfois). Il n'y a que les fous religieux pour croire encore à une Eglise saine. C'est pas une nouvelle et les progressistes, les libéraux, les humanistes savent que l'Eglise est malsaine et n'a pas à être défendue. Ca coule de source, simplement. Mais pourtant, ces mêmes libéraux adooorent l'Islam. "Catholiques : oh non, caca boudin. Musulmans : ouaiiiis, ils sont trop sympa", disent-ils. C'est là que ça bloque. On peut voir des petites filles de 7-8 ans aller à l'école voilée ici, à Bruxelles. J'ai pu en voir. Cela veut dire qu'on les considère déjà, à 7 ou 8 ans, comme des êtres "sexuels", c'est un aveu. Ca ne vaut pas mieux que le catholicisme.

Je tiens à dire que c'est toi qui m'a fait partir sur le sujet, en espérant certainement que ça dérape. Tes intentions sont mauvaises et malicieuses et ça ne m'étonne pas.

PS : franchement, mon compte peut être supprimé, j'en ai rien à faire.


0 vote

Ouch . Loin de là , ce n'était vraiment pas mon intention . Comme quoi tendre la main ne suffit pas à ce qu'on ne te crache pas dessus . Je n'émettrais de jugement de valeurs sur ta personne , pas plus que je ne l'ai fait envers d'autres qui ne se sont pourtant pas gênés de le faire .

Ce genre de comportement donne souvent lieu au pire . Je te laisse à ta pensée . Bonne continuation à toi .


0 vote


41 remerciements

Ancien membre écrit,

"Ouille, la banalisation des vignobles. Les vignobles du démon. Drame national, mondial, interglactique. Appelons vite Elise Lucet."

Elise Lucet a le mérite de présenter de vrais reportages d'investigation, et de mettre des coups de pieds aux fesses de l'hypocrisie. Elle est certe très radicale, mais en même temps elle n'a que l'embarrat du choix des sujets.

Personnellement je ne dédaigne pas boire un verre de bon vin de temps en temps, serait triste s'ils n'étaient plus français ce qui nous pend au nez, mais tout de même les lobbies ne poussent-ils pas le bouchon trop loin en banalisant dès le plus jeune âge la filière du vin ? C'est bien pour que ces futurs ados et adultes le boivent non ? Ceci dans le contexte où les ados se déchirent déjà régulièrement à l'alcool.

"Ca ne m'étonne pas que le sujet te fasse rire avec ton "Ne manquerait plus qu'ils publient des livres pour enfants ^^". Vu les commentaires répétés que tu as pu faire ici sur les jeunes hommes à la peau douce, ça ne m'étonnerait pas d'ailleurs que ça soit exactement ton souhait. Et ça ne m'étonnerait pas non plus que ton compagnon soit mineur ou jeune adulte. Vu le temps que tu passes ici, vous ne devez pas être très soudés ni trop faits pour avoir des conversations entre adultes... Ou tu n'es juste pas gay du tout."

Tu as tout faux mais ce n'est pas le sujet.

Ce qui me fais rire c'est l'hypocrisie de la société. Je décris souvent la réalité des pays traditionnels parce que des gens semblent ne pas la connaitre, qu'elle a existé chez nous, et que les gens préfèrent crier au scandale plutot que d'en connaitre la chronologie.

Il y a une différence entre ne pas porter de jugement sur les traditions, voire ne pas chercher à tout prix à les démonter, et les promouvoir pour continuer à faire tourner des affaires juteuses quel qu'en soit le prix sanitaire pour les plus jeunes.

"Et pour ce qui est de faire des livres sur la pornographie, il se trouve qu'il n'y a aucun pays qui présenterait ça comme une fierté nationale, qui lancerait des brochures pour touristes disant : "Venez apprécier notre superbe pornographie et visiter nos studios !"."

Il y a des milliers de monuments anciens dans le monde qui sont de magnifiques livres de pierres érotiques quand ils ne sont pas carrément pornographiques, que pélerins ou touristes vont visiter par dizaines de millions avec femme et enfants. Il existe même comme au Japon des festivals où l'on balade dans les rues des sexes énormes en érections. Je n'ai jamais entendu dire que les enfants aient été traumatisés d'apprendre que les bébés ne naissent pas dans les choux, et que la reproduction sexuée peut avoir un caractère sacré chez les humains. La question n'est pas là, mais une fois de plus dans l'industrialisation des processus addictifs pour faire des profits, qui existe aussi dans la pornographie.

"La religion a fait des tas de morts, elle en fait encore. Elle met en esclavage, paralyse et dans certains cas encourage ses membres à devenir stupides - en leur faisant croire que tout cela est très bien. Tout le monde sait par contre que l'alcoolisme n'est pas sain et rares sont les parents qui donnent vraiment de l'alcool à leurs enfants."

La religion est un controle des consciences, qui est longtemps resté indissociable des lois coutumières lorsque tout était sacré, qui l'est encore dans beaucoup de pays traditionnels, et qui est resté bien amarrée dans bien des pays modernes, démocratiques, tout-à-fait fréquentables, etc. Il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles, en tout cas leurs dirigeants, les dieux sont avant tout des alliés de poids pour mener des activités bien humaines : naitre, grandir, fonder une famille, enfanter, transmettre, mourir, faire la guerre au concurrent, etc, et surtout bien controler le plus pacifiquement possible les consciences des membres du groupe. En manoeuvrant bien on peut même rendre la foi addictive, et aussi faire de l'argent. Ce n'est pas parce que c'est tragique au point d'en être drole que j'en serais partisan, je suis ni pour ni contre, je constate l'existence ^^

Apres si on peut en éviter les exces par une vraie prévention, c'est mieux.


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit