Vivre sa foi et son orientation ? - Page : 3

Publicité
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- modifié par Arcann le 22/05/2018 - 15:46:12

La récente déclaration du Pape à propos des homosexuels, je ne sais pas si l'auteur l'a lue.

https://amp.cnn.com/cnn/2018/05/21/europe/pope-francis-gay-comments-intl/index.html?__twitter_impression=true

Edit : Bon cela dit, ça ne change pas grand chose à ce qui a pu être affirmé auparavant dans l'Eglise. Le Pape dit que Dieu a fait les homosexuels ainsi et que Dieu aime les homosexuels comme ils sont. Mais logiquement, c'est normal que Dieu les aime comme ils sont, car c'est un état inchangeable qu'ils n'ont pas décidé d'avoir. Il ne parle pas cependant pas de fornicateurs. Tout le monde a des désirs pécheurs à réprimer, et c'est la pratique homosexuelle que les catholiques n'approuvent pas.

Donc, disons pour répondre à l'auteur - ça a sans doute déjà été fait/dit mais je n'ai pas lu le topic entièrement - que l'Eglise recommande clairement la chasteté. Tu peux vivre ton orientation, mais platoniquement. Maintenant la vraie question, c'est de savoir quelle voie tu souhaites entreprendre pour ton avenir.

#277419
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

De toute manière ils interdisent à tout le monde les relations sexuelles qui n'ont pas pour but la procréation.

#277428
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Je suis évangélique, j'écoute la parole de Dieu. Si tu a besoin d'en parler vien en privée.

<< Tu>>

Il est bien stipulé que l'homosexualité est contre-nature, est que c'est impur pour le royaume des cieux.

Mais Dieu t'aime quand même, comme tu es, moi personellement, je suis redevenues '' Hétéro'' . Mais, j'aime les homo, les bi, car je les aides pour les persécution qu'ils subissent.

Après, à toi de voir si tu veux être sauvé ou pas ps : Arrête de prier la vierge Marie c'est de l'idôlatrie Dieu n'aime pas ça :p

Que Dieu te protège et te bénisse.

#277430
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

"redevenu hétéro", on n'est pas très loin des thérapies de conversion si chères à l'église catholique...

#277438
photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 37 ans
- modifié par Lindos le 22/05/2018 - 19:47:06

Arcann,

"Le Pape dit que Dieu a fait les homosexuels ainsi et que Dieu aime les homosexuels comme ils sont."

"Il ne parle pas cependant pas de fornicateurs. Tout le monde a des désirs pécheurs à réprimer, et c'est la pratique homosexuelle que les catholiques n'approuvent pas."

Dans l’article que tu cites le pape était dans une situation délicate, car le gay a qui il a dit cela avait été abusé sexuellement par un prêtre. Cela aide peut-être le pape à comprendre les mécanismes des frustrations, de la sur-vulnérabilité des gays, et des violences qui en découlent.

Plus généralement le pape est coincé entre sa compassion pour les gays et les croyants les plus conservateurs, qui sont minoritaires dans les pays du nord, mais majoritaires dans les pays du sud qui sont eux-mêmes désormais majoritaires au sein de l’église catholique.

Et gêné par le militantisme LGBT+ qui milite pour la visibilité et l’égalité, que le pape n’hésite pas à qualifier de lobby.

L’Église et le pape faisant eux-même du lobbying, c’est un peu lobby contre lobby.

Tout ceci est finalement très humain et ce faisant très rassurant.

MaestroSM,

"je suis redevenues '' Hétéro'' . Mais, j'aime les homo, les bi, car je les aides pour les persécution qu'ils subissent."

Aider les autres à assumer que qu'on ne peut pas assumer soi-même est une posture pas rare chez les religieux, les hommes d'église je veux dire, et fréquent chez les personnes qui ont été sanctifiées par les croyants (les saint(e)s).

"Après, à toi de voir si tu veux être sauvé ou pas ps : Arrête de prier la vierge Marie c'est de l'idôlatrie Dieu n'aime pas ça" :

C'est de la concurrence ^^

Pourquoi la qualifier de déloyale ?


 0 vote #277442
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Yvisaur: +1

Tout à fait juste.

On peut vivre sa foi et son homosexualité... dans la mesure où sa foi est compatible.

Après je comprends le tiraillements que peuvent ressentir ceux qui croient en un dogme qui s'oppose à l'homosexualité, mais hélas je ne vois pas d'issue pour eux: l'abstinence pour être en accord avec des croyances? Ou pas d'abstinence et de fait mépris de certains préceptes?

C'est une question dont la réponse regarde chacun et j'avoue être bien content de ne pas avoir à me la poser. Je n'ai foi en un Dieu qui aurait visage et langage humain et qui dirait "Ca c'est bien, ça c'est mal, ah ça par contre ce serait mieux avec un peu de ketchup".

J'ai foi en une force.

#277461
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

"J'ai foi en une force."

En UNE force ou en LA force ?

#277465
photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 44 ans

@theudric, Yoda (master), sort de ce corp.


 0 vote #277468
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

J'ai voulu répondre en définissant plus clairement mais comme le Portable bug quand j'écris plus de 10 lignes avec disparition du clavier etc... Disons que ce n'est peut être pas le lieu pour développer.

#277469
photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 37 ans
- modifié par Lindos le 23/05/2018 - 08:38:23

On ne peut pas nier qu'avoir la foi donne du courage parce que la vie n'est pas un long fleuve tranquille, et encourage généralement la solidarité, plus généralement appellée le "Bien". Je dis "généralement" parce le courage c'est aussi celui de mourir pour défendre son groupe ou ses idées, autrement dit être le "Bien", tout en étant contraire à l'idée de solidarité c'est-à-dire logiquement le "Mal". Dans la logique humaine ce n'est pas contradictoire, et dans la logique paternaliste chrétienne non plus car la seconde est calquée sur la première depuis des milliers d'années, Dieu fut un dieu tribal avant de prendre du galon. Les mal de l'homosexualité quoique très minoritaire à l'époque et d'ailleurs non préché par Jésus dont ce n'était pas le souci, a été embarqué au premier millénaire après JC.

Personnellement tout cela ne pose pas de souci de logique car il vaut mieux assumer le mieux possible sa condition d'humain sous peine d'être très malheureux, par contre en tant qu'amateur d'histoire, ethnologie et archéologie j'ai de plus en plus la conviction que la vie éternelle est une grosse arnaque. Disons une belle promesse pour donner le courage d'exister, et "généralement" limiter les excès mais pouvant aussi les accentuer.


 0 vote #277471
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

@Lindos : Si on considère que Jésus est le Verbe de Dieu, on peut dire qu'il a parlé de l'homosexualité dans le texte du Lévitique. Jésus est intervenu sur des problèmes de son époque: répudiation, adultères, couples hors mariage. L'homosexualité, bien qu'existante, était considérée comme une déviance sévère par les Juifs qui suivaient la loi de Moïse. Il n'y avait donc pas vraiment besoin de mise au point. Mais si Jésus ne parle pas d'homosexualité, elle reste condamnée dans le Nouveau Testament, notamment par Paul (autant l'homosexualité masculine que féminine) et dans le passage aux Corinthiens où on liste ceux qui n'hériteront pas du Royaume de Dieu (les "efféminés"). D'ailleurs aucune branche du christianisme ne rejette le Nouveau Testament au-delà des Evangiles (pas même les Marcionistes du Moyen-Âge).

Donc si je ne dis pas de bêtises, les restrictions sexuelles n'ont pas commencées seulement à l'An mille de l'ère chrétienne, mais déjà entre chrétiens puis ensuite à leur expansion européenne.

#277483
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- modifié par 4Asian le 23/05/2018 - 19:31:23

Je suis agnostique donc je ne pratique rien du tout.

On peut être croyant et homosexuel, cela ne me dérange absolument pas ; s'il y a un Dieu qui existe, il doit bien se douter qu'on ne chosit pas d'être homosexuel comme ça.

Par contre, la plupart des religions sont castratrices, à commencer par la religion catholique, et considèrent la sexualité comme un péché d'impureté, a fortiori s'il elle est homosexuelle. Il y a donc incompatibilité entre les textes religieux et l'homosexualité.

J'ai été à l'internat chez les curés et les bonnes sœurs et plusieurs de mes camarades dans les années 60 ont été victimes d'attouchements. À mon avis, ces gens-là sont bien mal placés pour donner des leçons sur les homosexuels.

Conclusion : je dirais qu'il n'y a aucune contradiction à être homosexuel et croyant à condition de ne pas trop s'attarder sur ce que disent certains religieux qui sont eux-mêmes... homosexuels refoulés.

#277498
photo de l'auteur Dynastor
Dynastor
Homme de 25 ans

Bonjour Souliers,

C'est en effet une question assez sensible, et c'est sans doutes très difficile de voir claire entre ce qu'on ressent, la croyance, ce que disent les gens, etc. Je pense que comme tu es croyant, ça t'intéresserait plus qu'on te réponde sans remettre en question la religion ni le contenu du livre saint.

Apparemment ce qui est à l'origine de l'homophobie des croyants c'est le célèbre récit du peuple de Lot où le Christ parle d'un peuple d'abominables brigants, criminels, pervers sexuels, etc. D'après ce que j'ai compris ce serait le Créateur qui leur aurait donner à tous des désirs pour les hommes au lieux des femmes, pour qu'ils se rendent compte qu'être un peuple de vils pervers était voué à disparaître. Ainsi Il leur envoya l'avertissement de leur destruction à travers le prophète Lot, qu'ils savaient véridique mais n'écoutèrent pas et ils furent détruits.

Ainsi l'homosexualité est devenu le symbole du summum de la perversion aux yeux de la plupart des croyants des religions abrahamiques.

Après pose toi la question: est-tu homo de naissance ou par perversion? As-tu à un moment donné transgressé la nature profonde que le Créateur t'as donné?

C'est qu'une piste de réfléxion, en espérant que ça t'aidera


 0 vote #278640
photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 37 ans
- modifié par Lindos le 08/06/2018 - 21:29:39

Apparemment les habitants de Sodome ne respectaient rien et ont violé les deux anges à qui Lot (ou Loth) avait offert l'hospitalité, ce qui était doublement grave. En bon patriarche Lot a bien essayé de les détourner en leur offrants ses deux filles vierges, mais ils ont préféré les anges. On ne sait pas si ses filles étaient plus désirables que les anges, mais en tout cas elles étaient vierges ce qui était un gros sacifice pour Lot. Les anges ont conseillé à Lot de s'enfuir avant que Dieu, en bon patriarche, détruise la ville et tue tout ce beau monde, et transforme la femme de Lot en statue de sel parce qu'elle s'était retournée. Outre l'humiliation suprème d'avoir eu invités violés, les déboires du pauvre Lot ne se sont pas arrêté là car par la suite après avoir été ennivré il s'est fait lui-même violer par ses propres filles au motif qu'il n'y avait plus d'hommes dans le coin...

Je ne sais pas si Dieu aime ou n'aime pas l'homosexualité, mais dès l'origine la reproduction sexuelle des humains a souffert de dysfonctionnements, c'est comme la nudité qu'il a fallu corriger tant bien que mal par la suite mdr, tout ça n'était pas très au point.

4Asian,

"J'ai été à l'internat chez les curés et les bonnes sœurs et plusieurs de mes camarades dans les années 60 ont été victimes d'attouchements. À mon avis, ces gens-là sont bien mal placés pour donner des leçons sur les homosexuels.

Conclusion : je dirais qu'il n'y a aucune contradiction à être homosexuel et croyant à condition de ne pas trop s'attarder sur ce que disent certains religieux qui sont eux-mêmes... homosexuels refoulés."

Bien vu...

C'était une atteinte colatérale due à l'homosexualité traditionnelle, qui s'était adaptée à la séparation des sexes et discrétement incluse dans la sexualité traditionnelle patriarcale. Bien des pays de religion abrahamique restés traditionnels fonctionnaient voire fonctionnent encore sur ce mode, continuent à refuser la visibilité des gays et plus largement des LGBT+ dans la sphère publique, mais s'alignent aussi progressivement sur les lois internationnales de protection des plus jeunes et de lutte contre la prostitution, pour finalement faire la chasse à toutes les formes d'homosexualité traditionnelles ou contemporaines. On les qualifie d'homophobe ce qui n'est pas faux selon nos critères, mais ils avaient aussi ras la casquette des dérives et mettent tout sur le dos des gays ce qui n'est pas entièrement vrai.

Les abus sexistes fonctionnent sur un mode comparable, si ce n'est que l'hétérosexualité n'est pas interdite pour autant.


 0 vote #278643