Je suis amoureux de mon meilleur ami


Auteur : Anonyme
Anonyme
  il y a 29 jours


Aide
Salut à tous, tout est dans le titre mais pour plus de précision je vais vous expliquer u n peu mieux la situation.
J'ai 20ans et je suis bipolaire, ça fait 2ans que je suis dans une phase très down avec notamment une tentative de suicide. L'année dernière à la fac j'ai rencontré un mec qui est devenu un de mes meilleurs amis à qui je me confie et fais plus confiance qu'à ma propre famille. Il me soutient et est toujours là pour moi, depuis 1mois je me sens attiré par lui, j'ai envie de l'embrasser et de pleurer quand je le vois. Je lui en ai parlé et il m'a dit qu'il n'y avait rien de grave car je sais qu'il ne se passera jamais rien. Cependant cela m'use car c'est la seule personne pour qui je ressens cela depuis le début de ma vie.

Qu'en pensez vous?

Auteur : kRiStOf974
KRiStOf974 - 50 ans
De Le Tampon, île De La Réunion
  il y a 29 jours


Bonjour,

Je sais d'expérience que ce n'est jamais évident de vivre ce genre de situation. Mais tu as la chance de pouvoir discuter avec lui et de pouvoir tout lui dire... donc continue, n'aie pas peur de te livrer. Il te comprend et t'accepte tel que tu es, c'est rare ...mais visiblement il (s')est positionné clairement face à toi (il sait qu'il ne se passera jamais rien et te l'a dit). Tu ne dois pas le décevoir même si c'est difficile et je peux le comprendre. Tu risques de tout perdre à vouloir "le beurre et l'argent du beurre".

Tu le dis toi-même, c'est la première et seule personne pour qui tu ressens ce genre de choses... c'est dire si cela te laisse de la marge pour ce qui reste à venir...

En l'absence de situation amoureuse et même si on ne s'en rend pas compte, il arrive parfois (et même souvent) que notre esprit se focalise sur "la" personne disponible à notre portée. Elle n'a rien demandé, ni rien fait pour... et pourtant on en devient complètement obsédé. Mais heureusement, la plupart du temps c'est un sentiment qui s'en va aussi vite qu'il est venu,même si parfois il faut l'aider un peu quand même. Tu sais les gens, les choses, les sentiments vont et viennent dans la vie... rien n'est définitif, tout est mouvement perpétuel... continue à échanger avec lui, à discuter de tout comme tu le fais déjà. C'est une bonne chose et ça renforce les liens.

Certes les choses peuvent évoluer, mais je suis persuadé que tu as là quelque chose de précieux à sauvegarder, à conserver et à nourrir : une belle et sincère amitié. Essaye de ne pas trop t’inquiéter, tes sentiments évolueront dès que tu aura le regard posé sur quelqu'un d'autre... mais ton ami, lui, il sera toujours là !

 11 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 28 jours


Bon alors, en ce qui me concerne, et bien que je ne voulais pas aborder le sujet sur ce site, je suis également bipolaire type 1.
Mon avis va donc prendre davantage en compte la maladie, et l'expérience que je peux en avoir.
Les deux phases up et down affectent la libido (ça c'est connu), mais également le rapport à l'autre et le besoin d'intimité.
On va commencer par la phase up, si tu as un gros down c'est en général suite à un up important (qui peut avoir été bref dans le temps mais intense). La manie et dans une moindre mesure l'hypomanie non seulement exacerbent la libido (on peut parler d'hypersexualité dans de nombreux cas) mais en plus désinhibent complètement.... je ne vois qu'un mot pour cet état "prédateur".
Généralement beaucoup de conduites à risque en phase up, notamment au niveau sexuel. Je rappelle qu'il y a une altération plus ou moins importante du psychisme, du jugement et tout simplement de la raison. Si tu veux développer le sujet on en parlera en message privé.
La phase down diminue la libido, et est assortie de périodes très sombres, le risque de suicide chez les bipolaires est supérieur à celui de toutes les autres maladies (t'inquiète tu n'es pas le seul). Pendant cette phase même si la libido est en berne le besoin d'intimité est très fort... souvent d'ailleurs pour compenser les angoisses, les phobies et la culpabilité.
De mon point de vu tu peux faire de très belles rencontres dans les deux phases....
Mais pour des raisons différentes, le risque de tout gâcher est important...
A mon avis mets en stand by ta relation pour le moment (je ne dis pas de couper tout contact, mais garde une distance, et ne te projette pas...)
Attends d'être stabilisé, franchement tu donneras plus, et notamment une meilleure image de toi.

Bon courage
Auteur : Khloroforme
Khloroforme - 22 ans
De Paris
  il y a 28 jours


J'en pense que tu dois pas vraiment l'aimer mais plus avoir traduit ton sentiment de sécurité et de confort avec lui (vu que tu l'adores, que tu te sens bien avec, et que c'est la 1ère fois que tu te rapproches autant de qq en dehors de ta famille) par de l'amour ou de l'attirance

En gros, je pense que tu crois être attiré par lui mais c'est plus que tu interprètes ton bien-être avec lui pour de l'attirance.

Je peux avoir tort, mais c'est qq chose qui arrive très souvent, donc je pense que c'est ça u_u

Bref, c'est cool que tu puisses lui en parler normalement sans que lui se mette à avoir peur ou régir bizarrement, je te conseillerai de continuer à lui parler comme d'habitude en attendant que ça passe, et si tu peux (avec la maladie ça doit pas être easy certes) d'essayer de sociabiliser avec d'autres personnes, même superficiellement. Ça aidera peut-être à passer l'attirance pour ton pote vu que ton attention sera sur d'autres personnes, en plus de te permettre d'en rencontrer de nouvelles, qui seront (pour certaines) peut-être intéressée elles aussi par toi

Enfin bref u_u

 29 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Leyton
Leyton - 23 ans
De Paris
  il y a 23 jours


Salut,

Merci de te confier à nous, il n'est jamais facile de parler de ses problèmes de santé mental car nous classons rapidement ces personnes dans la catégorie de malade.

Khloroforme a très bien expliqué la situation. Je pense effectivement que tu idéalises ses traits qui ont l'air d'apaiser, de te sentir inclus et en sécurité. On peut le féliciter de te mettre dans cette bulle d'aide mais tu ne peux pas continuer à te faire mal en fantasmant sur quelque chose qui ne se produira apparemment jamais puisque tu le dis toi-même.

La porte de sortie se trouve dans l'acceptation de la situation. Acceptes l'atmosphère sereine qu'il t'apporte, acceptes sa bienveillance, acceptes ton amour impossible et vis avec. Apprends à vivre avec sans te juger sur ce sentiment qui te fait mal. Avec le temps, cela s'apaisera et tu verras tout doucement les bons côtés d'avoir une simple relation amicale avec cet ami.

Courage et force !

 10 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.



Pour participer à [ Je suis amoureux de mon meilleur ami ] il faut être obligatoirement inscrit