logo BeTolerant.fr Applications et site de rencontres LGBT
avatar célibataire connecté
 Invité

17 mai 2017 : Journée contre l'homophobie

photo de l'auteur Wiloooo

Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon
starstarstarstarstar
 33 remerciements
Administrateur

Bonjour,
Aujourd'hui le 17 mai comme tous les ans c'est la journée internationale contre l'homophobie.
On aura beau critiquer et cracher sur les associations LGBTi+ mais on a encore terriblement besoin d'elle.
On oublie pas aussi nos confrères tchétchènes qui sont persécutés, enfermés, tortués, tués juste pour une simple attirance amoureuse....

Bref nous aurons encore besoin de cette journée tant que :
- les agressions homophobes existeront toujours
- les jeunes gays et lesbiennes se suicideront plus à cause de leur différence
- des pays condamnent et tuent des homosexuels

Liens :
https://betolerant.fr/journal/283-les-youtubeurs-et-l-horreur-en-tchetchenie
https://betolerant.fr/journal/281-camp-de-concentration-en-tchetchenie-pour-les-gays

photo de l'auteur Lindos

Lindos
Homme de 35 ans
Lyon
starstarstarstarstar
 41 remerciements
Le journal l'Observateur Chrétien publiait ces jours derniers sous la plume de David Houstin, activiste chrétien vivant en Chine apparemment :
"Les français ont élu un péché sexuel comme président".

Je vous rassure, ou pas, le courageux chrétien qui a inventé ce péché sexuel nouveau semble avoir depuis subtitué son article par un autre moins risqué mais tout aussi agressif :
"Ils sont choqués d'apprendre que l'homosexualité est un péché".
Source :
https://chretien.news/lhomosexualite-est-un-peche/

Qui ils ?
Peut-être les LGBT qui lui ont écrit leur indignation, et sans doute tous ceux qui s'étonnent qu'il y ait encore des gens, au nom de la crainte de Dieu et de l'amour de leur prochain, pour tenter de culpabiliser des jeunes chrétiens vulnérables nés gays.

Le week-end dernier il y avait une fête médiévale dans ma ville. Entre les stands de chevalerie, forgeage d'épées, mise au pilori, et coupeur de main, il y aurait certainement eu place pour ce grand inquisiteur.
photo de l'auteur Robot

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
De l'Amour,
& toujours de l'Amour,
en cette journée,
De toutes les Tolérances,
photo de l'auteur lucio84000

Lucio84000
Homme de 55 ans
Avignon, Vaucluse, France
star_half
 1 remerciement
Bonjour !
moi ce qui me fait surtout peur,c'est que toutes cette violence gratuites que l'ont retrouve également de plus en plus sur le net et dans les comentaires sur youtube ne finisse aussi par d'éteindre sur la France et dans la rue. il y a bien longtemps que je me suis interdit les baisés dans la rue et la promenade main dans la main.
vas 'til y avoir du mieux avec Mr le Président Macron?!?! 🙄
photo de l'auteur Wiloooo

Wiloooo
Homme de 29 ans
Lyon
starstarstarstarstar
 33 remerciements
Administrateur
Suite à la soirée spéciale organisée par France 2 voici un article qui récapitule un peu celle-ci :
https://betolerant.fr/journal/285-merci-france-2-pour-cette-soiree-du-17-mai-2017
photo de l'auteur Enneathusias

Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon
starstarstarstar_half
 105 remerciements
Je viens de voir en replay le film Baisers Cachés, suivi du débat sur l’homophobie. La première partie du film sur fond de violons et de musique triste, était assez pénible et désespérante à regarder, à cause du sentiment de déjà-vu, non seulement dans ma vie personnelle, mais aussi dans le débat public, au cours des décennies passées. Cela me donnait l’impression que nous n’avions pas avancé collectivement, que c’était le remake du « jour sans fin ». Ce qui donne d’autant plus ce sentiment désespérant de déjà-vu, c’est que des jeunes soient homophobes.

Bien sûr, j’ai déjà fait ce constat avant ce film, dialogué sur le net avec certains d’entre eux, mais le fait de revoir en situation, ce genre de comportement et qu’un tel film soit nécessaire, suivi d’un débat, pour les dénoncer choque tout de même.

Je pense qu’il existe en France chez les jeunes tout particulièrement, deux courants d’évolutions parallèles représentatifs de deux paradigmes. D’un côté, il y a une frange de la jeunesse très ouverte, acceptante plus encore que tolérante et de l’autre, une jeunesse braquée sur les différences de genre et stéréotypée. C’est un détail, mais je le trouve assez représentatif de ce mouvement : le retour de la mode de la barbe, qui est un renforçant viril. Les jeunes hommes réaffirment leur masculinité, comme si elle risquait d’être menacée et il y a un effet de mimétisme inconscient de la part des autres. Pour les homos, ça peut être aussi une façon de ressembler et plaire à ceux qui nous plaisent.

Comme expliqué par des intervenants après le film, la résurgence de l’homophobie avec les débats enflammés sur le mariage pour tous en 2013, les manifestations anti-mariage et anti-adoption qui avaient des relents d’homophobie, puis l’influence de Sens Commun chez les politiques récemment, s’est poursuivie et a fait son chemin dans les esprits. Tout s’est passé comme si, les gens avaient réfléchi aux divers arguments et qu’ils étaient revenus de la parenthèse tolérante du début des années 2000 : non, finalement, l’homosexualité n’est pas normale, c’est néfaste à la cellule familiale et à notre société, menaçant pour l’identité masculine. Ils en sont venus à cette conclusion, parce que l’état d’esprit qui préside à l’acceptation des différences est encore une chose fragile pour eux. Et aussi, peut-être, parce qu’on ne leur a pas expliqué le sens de l’homosexualité dans une société, pour satisfaire cette part d’eux qui cherche en tout le sens de la normalité.

Ces groupuscules avec une opinion, ne se sont pas clairement différenciés des homophobes dans leurs rangs, probablement parce qu’ils sont eux-mêmes largement homophobes. Ils ont été légitimés par des politiques et ont réveillé l’homophobie dormante, ont décomplexé et donné de l’énergie à l’homophobie ordinaire.

L’opinion publique était à l’époque majoritairement favorable au mariage pour les LGBT et je trouve qu’il aurait été plus sain, pour la démocratie, qu’il y ait un référendum pour valider le Mariage pour tous. Cela aurait mis ses détracteurs au pied du mur : le peuple s’est décidé en faveur du Mariage pour tous, vous pouvez ne pas être d’accord, mais le peuple a tranché, donc vous n’avez pas à vous exciter comme vous le faites. Je pense que la résurgence de l’homophobie n’aurait pas été aussi virulente et l’acceptation aurait été plus aisée pour beaucoup de gens.

PS : durant le débat, Patrick Timsit a expliqué que pendant le tournage, des figurants lycéens étaient eux-mêmes choqués que les deux jeunes acteurs aient accepté de jouer le rôle de "pédés". Comment ont-il pu accepter de s'embrasser ? ça semblait les dépasser. Et Patrick Timsit de préciser que la réalité s'invitait dans la fiction, sur le plateau de tournage lui-même...
photo de l'auteur Moi750011

Moi750011
Femme de 28 ans
Paris
star_half
 1 remerciement
Très joli reportage sur france 2 j'ai grave aimé. Difficile d'être homo dans cette société où l'hétérosexualité est plus mis en avant.
photo de l'auteur Robot

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est dommage à Tahiti il n'y à pas de lutte contre l'homophobie.. Il y à beaucoup de jeune garçon éfféminer à Tahiti et certaines personnes se permette de les insultés ou de chercher à leur casser la geulle.
Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit