Avoir des enfants en étant gay.

photo de l'auteur Carmichael
Carmichael
Homme de 24 ans
Lyon

4 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

B'soir !

Je me demandais comment vous envisagiez d'avoir des enfants vis-à-vis de la palette de moyens qui existent plus ou moins aujourd'hui comme l'adoption, la GPA, la FIV etc..
Moi perso je pense adopter plus tard, je me dis que ça fait d'une pierre deux coups, créer une famille et rendre heureux un enfant abandonné. 

A vous :)


photo de l'auteur Helmor
Helmor
Homme de 30 ans
Saint Etienne

4 remerciements
Pour faire très simple, pour le moment, la loi reste très complexe et les moyens aussi pour avoir des enfants (notamment pour les couples hommes, l'adoption est très très longue... !) et si on regarde en détail les dispositions liées au mariage pour tous, une certaine discrimination est actuellement légalement reconnue ! Bref :p

Mis à part ça, c'est à réfléchir longuement sur plusieurs années avec sa moitié.  Maintenant, le regard actuel qui pèse sur les couples homos restent très présents. Le faire peser sur les enfants (vous inquiétez pas, je fais exprès, je veux que ça réagisse un peu !)est-ce une bonne idée ?

Alors, on y va les deux pieds devant et on enfonce tout ou alors...ou alors rien ?! :p

photo de l'auteur SweetNico
SweetNico
Homme de 23 ans
Mantes la jolie
Il paraît que dans un futur proche (genre 2025) les hommes pourront tomber enceinte x)  mais bon, cest que des rumeurs... 

photo de l'auteur SweetNico
SweetNico
Homme de 23 ans
Mantes la jolie
J'ai lu que ça se faisait grâce à une greffe d'utérus. Mais c'est vrai que ça a l'air un peu gros pour être vrai. Je pense que c'est possible mais pas avec une simple greffe. Après la science avance plus vite qu'on le pense mais c'est peut être pas la meilleure idée qu'ils ont eu :c  personellement ça me dérangerait pas de voir un homme enceinte x) jtrouve ça assez fascinant 

photo de l'auteur SweetNico
SweetNico
Homme de 23 ans
Mantes la jolie
Ahah j'imagine même pas la réaction des homophobes alors !

photo de l'auteur Tetsuya
Tetsuya
Homme de 25 ans
Besançon

1 remerciement
Moi aussi je préférerais choisir l'adoption comme solution pour avoir un enfant :)


Je sais que certaines personnes ne seront pas d'accord avec moi et diront qu'il y a assez d'enfants à adopter en France mais moi je préférerais adopter un enfant d'un pays étranger :)

Je voudrais lui offrir une chance de vivre dans un pays ou il aura l'accès à tout ce qu'il faut pour réussir et vivre une vie paisible (sécurité, éducation, santé,etc ).

Je sais que l'adoption par des couples gays est une chose loin d'être simple mais qui sait il y aura sûrement du changement dans les années à venir ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les chiffres de l'adoption internationale ne cessent de baisser :

2014 : 1 069 enfants
2013 : 1 343 enfants
2012 : 1 569 enfants
2011 : 1 995 enfants
2010 : 3 504 enfants
2009 : 3 017 enfants
2008 : 3 271 enfants
2007 : 3 162 enfants
2006 : 3 977 enfants
2005 : 4 136 enfants
2004 : 4 079 enfants
2003 : 3 995 enfants
2002 : 3 551 enfants
2001 : 3 094 enfants
2000 : 2 971 enfants

Seulement 1069 enfants adoptés à l'étranger en 2014
Pour le Quai d’Orsay, adopter à l’étranger « n’est plus la solution »

Et surtout l'excellente synthèse du démographe François Mignot dans Population et société :
L’adoption internationale dans le monde : les raisons du déclin

À mettre en parallèle avec les 28 000 agréments à l'adoption actuellement en cours de validité (quoique je n'ai pas sur ce point le dernier chiffre en tête, ça a pu baisser légèrement). Et le chiffre stable d'un peu moins de 700 enfants français adoptés par an.
Au total (national + international), cela fait environ 1 750 adoptions en 2014 en France. Pour 28 000 agréments. Autant dire : il n'y a pas d'enfants à adopter pour les homos. Ou presque pas. Pas par discrimination évidente, mais parce que les rares enfants adoptables seront confiés à des couples formés d'une femme et d'un homme. En Suède, il y a une adoption après 10 ans de loi : Suède : une seule adoption dix ans après la loi. En Belgique, entre 2006 et 2013, il y a eu 6 adoptions par des couples de même sexe.

Et les rares enfants qui seront adoptés par des couples de même sexe ne seront pas des bébés, pas en bonne santé (cas fréquent de TSAF par exemple : Le syndrome d’alcoolisation foetale). Je me souviens d'un article parlant de l'adoption homoparentale au Brésil, disant qu'on ne confiait aux couples de même sexe que des enfants séropositifs, mais que c'était une bonne chose, comme ces enfants étaient rejetés ailleurs mais acceptés par ces couples.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Personnellement, mettre mon zizi à contribution ne me dérangerait pas, d'autant plus que je souhaite un enfant de tout mon être , je suis homosexuel mais également né pour élever des enfants, j'ai ce sentiment de paternité, cette volonté de permettre à une génération future plus tolérante et compréhensive   de s'épanouir,  et d'y contribuer.


 Déjà que je jalousais cet acteur (  bah oui il est canon ), voilà qu'en plus il réalise mon rêve  ( former une famille qui sourit à la vie )

Matt Dallas et son mari Blue vous présentent leur fils Crow : LIEN YOUTUBE CLIQUABLE 

photo de l'auteur Inuit53
Inuit53
Homme de 21 ans
Paris

5 remerciements
En tout cas je sais que l'adoption à l'étranger, en Afrique notamment, peut prendre des proportions assez affolante niveau déshumanisation. Ma cousine et son mari ne peuvent pas avoir d'enfant car c'est un couple stérile. Ils pensaient adopter à l'étranger, au Sénégal notamment, mais ils ont vite été refroidis lorsqu'il leur a été proposé des catalogues d'enfants. Du coup ils se sont tournés vers l'adoption en France, mais la procédure prend énormément de temps.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Cela fait de moi une taré alors @Klasu vu que je rêve aussi d'être enceinte alors que je suis née de sexe masculin :)
Bref, le jour ou ce sera le moment perso, j'adopte un enfant si on m'y autorise hein mdr. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bon, histoire de porter un peu la contradiction, je vais faire l'avocat du "diable" (selon les points de vue, bien entendu) en posant quelques questions qui fâchent. Les habitués peuvent sauter mon post, il n'y aura rien de nouveau.

A tous :
1) A ceux qui évoquent leur droit à la parentalité, que pensez-vous du droit pour un enfant d'être élevé dans une famille qu'il puisse identifier comme la sienne ? Je m'explique : certains "illuminés archaïques" pensent qu'un enfant a besoin, pour se construire, de connaître ses racines. Si ses racines sont brisées, le fait de lui attribuer un père et une mère d'adoption lui permet de se reconnaître dans une filiation biologiquement vraisemblable, ce qui le remet d'une certaine manière sur un pied d'égalité vis-à-vis de la plupart de ses camarades. Une adoption au sein d'un couple homosexuel ou par un célibataire ne permet pas cela. Si vous n'êtes pas d'accord avec mon argument, alors dans ce cas, êtes vous favorable à l'adoption par les célibataires, par les couples à trois, etc... ?
2) Reconnaissez-vous le fait suivant : "les couples homosexuels sont moins stables que les couples hétérosexuels" ? Si oui, pensez-vous que ce fait doit être pris en compte dans votre désir de parentalité ?

A ceux qui aspirent à la GPA ou à l'utérus artificiel :
3) Êtes-vous en accord avec le fait de considérer que vous aller créer volontairement un demi-orphelin pour votre désir personnel ? Car cet enfant ne sera pas élevé au quotidien par sa mère biologique (voire, il ne la connaîtra jamais et sera carrément privé de la moitié de sa filiation biologique, autrement dit la moitié de ses racines).
4) Pensez-vous que le fait de considérer la gestation comme un travail rémunérable pourrait être assez facilement la porte ouverte à un certain nombre de dérives ? Si ce n'est déjà le cas...
5) Le lien qui se crée entre un foetus et la personne qui le porte pendant 9 mois n'est-il pas important ? Peut-être trouvez-vous cela futile, mais en avez-vous déjà discuté avec des personnes qui ont porté la vie ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
les racines, le sang, sa ne veut plus dire grand chose aujourd'hui selon la famille que tu as à cet époque. 
Ma famille, mes racines, ceux qui sont pourtant de mon sang, grosse mascarade..

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
c'est vrai faut que je fasse mon deuil de ce côté là

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai trop de mal à lâcher prise

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui c'est vrai, après faut dire que c'été un rêve fou et inaccessible  vu que je me reposer trop sur les avancées de la médecine qui avance quand même pas mal

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
tqt, tu me blesse pas, c'est moi qui crois en un truc impossible lol

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Klasu :

1) & 3) & 5) Tu penses donc qu'un enfant peut être élevé par n'importe qui pourvu qu'il reçoive amour, éducation et confort matériel. Dans ce cas, tu ne vois pas d'inconvénient à ce que des célibataires ou des "triplets" élèvent des enfants au même titre que des couples hétérosexuels ? Et tu penses également qu'un enfant aux racines biologiques inconnues s'épanouira tout aussi bien qu'un enfant qui les connait ? Autrement dit, les racines biologiques n'ont aucune importance dans la construction d'un enfant ?
Si le bon sens n'est pas un argument, je n'ai effectivement rien à te répondre si tu penses tout cela. Il ne reste plus, à la rigueur, que des études sociologiques bien menées pour te faire réfléchir.

2) Je ne comprends pas, tu affirmes que les couples homosexuels ne sont pas plus instables que les couples hétérosexuels, puis tu avances le contraire un peu plus loin. Et tu finis en supposant que le fait d'avoir un projet d'enfant stabiliserait ces couples homosexuels. Là encore, je n'ai que le bon sens comme réponse : faire un enfant pour stabiliser un couple, c'est réputé être la pire fausse bonne idée.

4) Donne-moi un seul exemple de mère porteur que ne demande que l'exacte compensation financière de ses frais médicaux. Même si cela existait, ce ne serait jamais que l'infime exception dans ce véritable commerce de la gestation.

5) Affirmer que la période intra-utérine n'a aucune importance dans la construction d'un enfant, là encore ça reste largement à prouver. Même réponse qu'au point 1).

"Connaître et/ou vivre avec ses "vrais" parents n'empêche pas certains et certaines de devenir asociaux, voire criminels."
On ne fait pas de sociologie avec des exceptions.
En plus simple, la seule question qui importe c'est : "est-ce qu'il y a davantage d'asociaux et de criminels chez les personnes élevées chez leurs 2 parents biologiques, ou chez les personnes élevées par un seul parent ou par d'autres personnes ?"
Et tu connais très bien la réponse.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Renegis tu te prend pour qui!!! Y'a du bon et du mauvais partout autant chez les hétérosexuels que les homosexuels et pour les célibataires ma mère m'a élevée seule tout le long de ma vie et je n'est manquée de rien j'ai même eu plus que certains enfants élevés parleur leurs deux parents !!!
Je suis lesbienne et je pourrais être un aussi bon parent que toi!!!
Je te conseillerais de revoir ta vision des choses parce ce que franchement c'est a cause de personnes comme toi qui ont des préjugés que des gens on moins de droits que d'autres et sont opprimés !!!
Tu connais les Badaoui-delay ils ont violés,agressés sexuellement mais pas seulement ils ont également été condamnés pour proxénétisme et corruption sur leurs propres enfants avec la complicité de leurs voisins !!! Et ils étaient tous hétérosexuels et en couples !!!
Tout ça pour dire qu'avant d'être homos,hétéros,célibataires ou en couples nous sommes avant tout des êtres humains réalisant des actes bon comme mauvais à divers degrés !!!
Nous devrions être  jugés entant que tels!!!
Dis moi tu trouve ça juste que des homosexuels soit jetés de toits d'immeubles ou que des filles,femmes hétérosexuelles soit lapidés parce qu'elles ont "fourniquées" sans être mariées???

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Par rapport au bien-être des enfants, j'ajouterais aussi qu'un enfant qui arrive dans un couple homosexuel est un projet mûrement réfléchi qui demande du temps, ça n'est pas un accident comme ça peut exister chez les couples hétérosexuels.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit