La marche des fiertés lyonnaise édition 2021 fait grand bruit - Page n°2

avatar contributeur de Alithia
Alithia
11/06/2021 à 11:52

Alors, c'est mon avis perso, je pense que cloisonné c'est pas la bonne solution.

C'est aussi un moyen de soutenir les autres, si on cloisonne, parce qu'on as pas les même problématique, c'est pas un peu dire "moi je suis blanche et je me fiche des noirs, je suis valide alors je me mélange pas au handicapé." ect... Je trouve ça.... Très bizarre.

Par contre, je pense qu'en tête, il devrais y avoir comme un défilé des communauté, avec juste par exemple un drapeau, une banderole avec le nom, et tous défiler genre JO, en laisser la mixité derrière.

Comme ça en tête, on as une représentation de tous bien cité, en derrière, un front Unis.

Je sais pas, pour moi, qui suis agenre et trans. Il est logique de me battre pour les droits des personnes gay, handicapé, pansexuel, intersex.

Parce que je fait pas juste partie de la commu trans, mais de plusieurs commu différentes.

Donc encore j'ai un peu de mal à séparer les choses.

Ca reste mon avis :p

avatar contributeur de Lunaa
Lunaa
11/06/2021 à 12:58

Citation de Wiloooo #364021

On voit apparaître non binaire et intersexe dans l'image que tu as choisi pour illustrer ton article ; c'est écrit NB et inter.

Citation de Rosso #364034

Depuis quand dans un groupe, quand on permet à une personne de dire les problèmes personnels qu'elle rencontre, ça remet en question la cohésion du groupe et le soutien qu'on peut s'apporter les uns les autres ? Est-ce que au contraire, ça ne renforce pas les liens du groupe en donnant une écoute spéciale à ceux qui disent en avoir besoin ?

Et les lgbtphobes sont là pour enfoncer la communauté quoi qu'elle fasse ; je me trompe ?

Concernant le slogan, j'invite les curieux à lire l'explication donnée par le Collectif fiertés en lutte (Appel à la marche) et à vous renseigner sur les premières marches des fiertés qui ont existé. On y trouve des éléments de compréhension intéressants.

Citation de Alithia #364042

Il s'agit au contraire de dire "on a des problèmes en commun mais je vois aussi que tu as des problèmes que je n'ai pas, je ne veux pas que tu les caches, je veux que tu puisses en parler librement si tu en as envie, et je te soutiens dans ton combat"

Tu n'as pas à séparer les choses, tu peux choisir de rejoindre la section mixte (celle pour tout le monde), ou de marcher un peu dans chaque section (la mixte et les non mixtes qui te correspondent).

Chacun choisit où il est le plus à l'aise, ça ne veut pas dire qu'il s'en fout des autres.

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
11/06/2021 à 13:01

Citation de Lunaa #364045

Et on y voit aucun cortège

C'est la philosophie des marches des fiertés qui n'est pas respectée

Pourquoi autant de monde s'insurge ? Cet événement n'est-il pas censé rassembler ?

"Et les lgbtphobes sont là pour enfoncer la communauté quoi qu'elle fasse ; je me trompe ?" Quel est le rapport ? C'est hors sujet.... =)


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

avatar contributeur de Lunaa
Lunaa
11/06/2021 à 13:26

Je ne suis pas sûre de comprendre...

Il n'y a qu'un seul cortège, qui comprend plusieurs sections. Et si certains NB et inter ont envie de rejoindre une section spéciale, elle est prévue pour ça. C'était pas ça ta question ?

Je ne pense pas qu'il y a une seule philosophie pour la marche des fiertés.

Quelle est la tienne ?

Pour ma part, la philosophie de la marche, ça fait référence à pourquoi et comment les premières marches des fiertés ont été créés, et à la philosophie des organisateurs actuels. J'imagine qu'il est possible d'influencer l'organisation des marches en s'impliquant dans le processus de l'organisation des marches.

Après, je ne dis pas qu'on est obligé d'être d'accord avec ce qui est décidé.

De toutes façons, c'est impossible de mettre tout le monde d'accord. Mais c'est chouette de pouvoir en discuter :)

Pour ce que tu juges hors sujet, je réponds à un commentaire précédent de Rosso qui disait "Je vois déjà les commentaires de certains homophobes , anti féministe etc etc qui vont dire ... regarde moi ça, ils se disent tous appartenir à une communauté et ils sont tous séparés , tu parles d’ une communauté où ils ne sont pas foutu de défiler ensemble main dans la main ..."

avatar contributeur de Alithia
Alithia
11/06/2021 à 13:46

Mais du coup, si on peux se mélanger, pourquoi séparer.

Je comprend le faite de montrer les différentes communauté, mais y a d'autre moyen plus efficace.

Et pour ce qui est du soutiens, justement, séparer les cortège, ça fait pas soutiens, au contraire.

C'est avoir un mélange qui montrent qu'on se sert les coudes !

C'est aussi le mélange qui permet de se comprendre. Rencontrer des gens avec qui on aurai pas d'interaction. Pouvoir dialoguer, comprendre.

Ca se mélange pas vraiment en dehors de la pride, mais pendant ça devrai être la base, lancer des actions commune ect...

Encore une fois, je comprend pas trop.

Si célébré la diversité c'est les séparer....

C'est étrange.

Et pour le groupement, trans non binaire et intersex. C'est assez maladroit.

Puisque justement, y a des problématique parfois très différentes, parfois semblable.

Mais une personne intersex pourrais être lesbienne sans être trans.

Ou une personne non binaire n'est pas forcément trans.

Et j'en passe.

Dans la commu LGBT + y a pas une notion "intersexionalité", ou quelque chose comme ça ??

Bref, je suis vraiment, vraiment confuse à ce niveau, j'essaie de comprendre vraiment, mais je trouve que c'est vraiment à côté de la plaque.

avatar contributeur de Lunaa
Lunaa
11/06/2021 à 14:53

Citation de Alithia #364048

Salut,

Si jamais tu as envie que je réponde à ton commentaire, fais-moi signe.

Si jamais ton avis est déjà tranché, je le respecte et m'arrête là.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
11/06/2021 à 15:13

Citation de Lunaa #364051

Je comprends ton point de vue contrairement aux apparences ...

maintenant ce que je veux dire c’ est que ta façon de voir les choses et l organisations avec un système de séparation pour une meilleure visibilité et compréhension des revendications de chacun(e) ok ... c est valable à condition que ceux qui vont regarder er commenter cette marche jouent le jeu et ne mettent pas en avant le côté chacun pour soi ...

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
11/06/2021 à 16:29

Y a eu un tweet d'une femme lesbienne qui a dit :

"Je suis lesbienne racisée et handi, où dois-je me placer" ?

Elle a tout résumé en peu de caractères

=)


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

avatar contributeur de Alithia
Alithia
11/06/2021 à 16:45

@lunaa y aucun soucis à me répondre, et à PS être du même avis. J'aime bien qu'on m'apporte une vison des choses extérieures.

Et je comprend même ce besoin de se montrer pour la visibilité, ect....

Est ce que je pourrai changer d'avis.... Sincèrement je ne crois pas, parce que c'est assez contraire à mes valeurs d'inclusivité.

Le concept comme souvent peut être OK, mais la réalisation et sûrement maladroite à mon avis !

Mais comme le souligne Wiloooo, je suis moi aussi multifacette si je puis dire.

Et je me reconnais pas dans une pride comme celle là.

Parce que je me sens perdu, je voudrai être parmi les noms binaire, les trans, les lesbiennes.

Mais je veux aussi pouvoir supporter les autres tout autant.

Je veux pas être à la pride juste pour moi, je peux milité pour moi tout le reste de l'année. La pride c'est un peu le moment pour moi de milité pour les autres.

Du coup ça me casse le trip de me dire que finalement....

Ou j'idealise trop le truc peut être aussi.

Je sais pas syncerement je sais pas :)

avatar contributeur Yotuel
Yotuel
11/06/2021 à 17:47

Comme 99 pourcent des intervenants précédents, je suis opposé au côté ségrégationniste de cette marche et à ce slogan hors-sujet qui invisibilise les luttes LGBT+ derrière d'autres luttes. Je pense que les LGBTphobes doivent être ravis de voir ce spectacle. Diviser pour mieux régner comme on dit. Au final, ces personnes sont les complices indirectes des LGBTphobes.

Je suis assez dubitatif sur le cortège "queer revendicatif" qui ne veut absolument rien dire.

Le cortège "handi" acceptera surement que les handicapés moteurs et exclura les autres handicapés "non visibles".

Pour le cortège "queer racisé", c'est à partir de combien de taux de mélanine qu'on pourra y participer? Les organisateurs auront-ils un nuancier? Comment les personnes métisses feront-elles? Elles se couperont en deux?

Au sujet du cortège "trans NB inter", le mélange de ces 3 catégories est en contradiction complète avec la vision des organisateurs. De plus, les personnes trans qui n'ont pas commencé de transition physique pourront-elles y participer?

Où est le cortège gay? Où est le cortège bi? Où est le cortège des musulmans? Où est le cortège des juifs? Où est le cortège des vieux? Où est le cortège des polyamoureux ? Où est le cortèges des mecs efféminés? et etc etc

Tout ça pour dire qu'on peut aller loin à ce "jeu"et que certaines victimes de LGBTphobies (les gays ou les bis entre autres) sont présentés comme des méchants oppresseurs qu'il faut éradiquer des marches des fiertés.

Plus globalement, on assiste à une américanisation des différentes organisations de gauche dont le mouvement LGBT+ avec l'idéologie "woke". Des militants LGBT+, antiracistes, des syndicalistes étudiants etc fantasment sur les USA et se coupent de plus en plus de la réalité française et de la population. Aujourd'hui, de plus en plus, le milieu militant LGBT+ se coupent des LGBT+. Il faut pas s'étonner si la gauche devient marginale au niveau national. Idem pour l'UNEF, le planning familial ou la FCPE qui sont de plus en plus marginalisées à cause de leur "wokisme"

Après, perso je suis ouvert à discuter avec des personnes qui ont un avis tranché opposé au mien ^^

avatar contributeur de La Môme
La Môme
11/06/2021 à 22:14

Citation de Yotuel #364062

Pleinement d’accord.

Jusqu’où ira-t-on... ?

Ce qui est particulièrement étrange (ou peut-être pas finalement) voir paradoxal, c’est que les personnes qui organisent la Pride lyonnaise appartiennent à un courant anarchiste si je ne trompe pas.

L’anarchie n’est pas un problème pour moi, bien au contraire !

Par contre, j’ai encore en tête le souvenir de la Pride lyonnaise de 2019 (où c’était d’ailleurs le déluge ++ ??????) qui n’avait pas pu se faire, notamment à cause du déluge (c’était vraiment une mini tempête 💦), mais surtout parce qu’une minorité de personnes a bloqué le cortège (on a même pas fait le tour de la place Bellecour, lieu de départ de la marche...).

La tension était montée au fur et à mesure entre les organisateurs et la minorité bloquante (le déluge n’apaisant rien non plus).

Ce jour là, bonjour l’image de cohésion pour la Pride !!!!!

J’étais simplement dégoûtée (en + d’être trempée 😅).

Les revendications de cette minorité « pseudo-anar » (je vais me faire assassiner en écrivant ça mais pas grave ^^) étaient pour certaines louables et compréhensibles:

  • opposition à la présence de certains chars « commerciaux » (notamment, celui d’une radio locale, qui ne casse pas des barres mais, « traditionnellement » était présente chaque année).

  • besoin d’une visibilité + importante de certaines minorités.

À l’issue de cette Pride totalement loupée / annulée, le bureau organisateur de la Pride a été renouvelé.

Les « anciens » sont partis, laissant la place à la minorité pseudo-anar.

En 2020, événement « statistique » (#covid) organisé par ce nouveau bureau (j’ignore comment ça s’est déroulé...).

Et pour cette année, ben voilà le résultat:

-Les chars « commerciaux » ne sont pas « autorisés ». Bon ok

-des groupes sont créés...

Si je partage sur le fond, le besoin de visibilité, lutte, prise de parole pour les minorités mais finalement pour TOUTE la communauté 🏳️‍🌈, sur la forme je reste perplexe et estime qu’un autre moyen aurait pu être trouvé pour à la fois se faire entendre, montrer une cohésion globale, conserver ce melting-pot qui fait toute la richesse du mouvement.

À voir ce que tout cela va donner demain... mais perplexe je reste et lesbienne je suis et défilerai en mixte, juste parce que je suis aussi anarchiste et que j’aime avoir un esprit de contradiction 😁

avatar contributeur de Rosso
Rosso
11/06/2021 à 23:26

Citation de Yotuel #364062

Franchement bravo ... tu as tout dis

✊ 👍

avatar contributeur de La Môme
La Môme
12/06/2021 à 00:43

https://m.20minutes.fr/amp/a/2541319

Autant pour moi, l’article parle de « radicaux queer ».

En tout cas, c’est radical...

avatar contributeur de Lunaa
Lunaa
12/06/2021 à 00:46

Citation de Alithia #364048

Coucou,

Alors, pour te répondre :

  • As-tu lu mon tout premier message qui explique le "pourquoi" ?

  • L'inclusivité, pour moi, c'est permettre aux personnes LES PLUS EXCLUES de participer à quelque chose. Ce n'est pas juste être ouvert à tout le monde. C'est mettre les moyens de rendre réellement accessible quelque chose pour des gens à qui c'est difficile d'accès de base.

La pride est ouverte à tous, mais grâce aux sections spécifiques, elle offre de la visibilité à des catégories habituellement peu représentées (dans les médias ou autre)

  • Vous parlez de séparer les gens mais ce n'est pas parce qu'on montre des enjeux différents qu'on se soutient pas les uns les autres.

  • Tu dis que la Pride permet de faire se rencontrer toutes les diversités ; je trouve ça chouette et important. Ceci dit, il y a peut-être des gens sont là plutôt pour l'aspect visibilité et revendication des droits...

  • Comme toi, je m'interroge sur le regroupement trans intersexe et NB ; peut-être parce qu'ils sont tous touchés par des problématiques de genre ?

  • Concernant l'intersectionnalité, je n'ai pas compris si tu sais de quoi il s'agit ou si tu poses la question ; en tout cas, l'intersectionnalité permet de prendre en compte les différentes couches de discriminations que peut subir une même personne ; par exemple, 2 femmes peuvent être victimes de sexisme, mais si l'une est cis, blanche et hétéro, elle sera traitée différemment d'une femme trans, noire et lesbienne. L'intérêt de l'intersectionnalité, c'est de ne pas effacer toutes ces caractéristiques en parlant des femmes en général ; c'est de tenir compte de la réalité individuelle des femmes. ça ne veut pas dire que les femmes ne se soutiennent pas les unes les autres, au contraire : quand on reconnaît que certaines femmes ont des difficultés supplémentaires ou différentes, ça permet de mieux les comprendre, et donc de mieux les aider. Alors que si on efface tout et on garde juste "femme", on risque de ne s'intéresser qu'aux problèmes des femmes les plus représentées, c'est-à-dire les femmes cis blanche hétéro.

Souvent, les personnes qui rejettent la lutte intersectionnelle sont celles qui subissent moins de discriminations que les autres, du coup, elles n'imaginent même pas les galères que les autres peuvent vivre ; et donc elles effacent les caractéristiques individuelles pour se concentrer sur les caractéristiques communes ; ça n'est pas synonyme d'unité de groupe, ça montre juste qu'on est déconnectée de la réalité, ou qu'on est pas très solidaire avec les autres.

  • Tu dis que tu veux militer pour les autres le jour de la pride mais tu veux priver certaines personnes de militer à leur manière. Peut-être que ces personnes que tu veux soutenir, elles préfèreraient être soutenues différemment, en leur laissant de la place par exemple, et en écoutant ce qu'elles ont à dire..

  • Peut-être tout simplement que pour toi, la pride est synonyme de rassemblement unique, alors que pour d'autres, elle est synonyme de message politique identifiable.

Bon, je pense que vous avez compris mon message. Au moins vous aurez eu un autre point de vue, et vous aurez compris que de l'autre côté, ça ne veut pas dire se séparer ou rejeter qui que ce soit (enfin j'espère!). C'est juste qu'on n'a pas toustes la même vision de la pride. D'ailleurs, ça serait bizarre si c'était le cas... 😅

Love 🌈

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
12/06/2021 à 01:02

@Lunaa tu as le droit de penser autrement et c'est sain d'avoir plusieurs avis =)


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

avatar contributeur de Organ
Organ
12/06/2021 à 07:00

Shame, le mouvement woke va me rendre homophobe, si à Montpellier c'est la même, plus de gaypride pour moi

avatar contributeur de Rosso
Rosso
12/06/2021 à 10:53

Citation de Lunaa #364045

“”Depuis quand dans un groupe, quand on permet à une personne de dire les problèmes personnels qu'elle rencontre, ça remet en question la cohésion du groupe et le soutien qu'on peut s'apporter les uns les autres ? Est-ce que au contraire, ça ne renforce pas les liens du groupe en donnant une écoute spéciale à ceux qui disent en avoir besoin ?””

Bon alors dans un groupe il n’ y a pas de problèmes personnels justement , le problème de chacun est celui de tous sinon en quoi est ce un groupe ?

Je pense que notre vision du groupe diffère sur ce point ...

Je ne dis absolument pas que chacun n’ a pas ses problèmes personnels et chacun à le droit et le devoir d en parler aux autres justement .

Maintenant ma vision du groupe s’ apparente peu être plus à l’ esprit meute ou gang pour certains ... c est pas faux ...

Après si on veux faire un ensemble avec des sous ensembles et des compartiments dans les sous ensemble pourquoi pas ...

avatar contributeur de La Môme
La Môme
13/06/2021 à 11:42

Alors, Pride différente mais pas intéressante.

Différente car moins de chars (seulement 3 contre une dizaine habituellement), donc moins de musique, etc. pour effectivement essayer de mettre en avant la revendication plutôt qu’être « simplement » et/ou surtout une big fiesta.

Pas inintéressante car beaucoup beaucoup beaucoup plus de femmes, Queer, personnes handicapées, etc que les autres années.

Une nouvelle génération émerge et souhaite agir autrement.

J’avoue que par rapport aux Prides lyonnaises des 10 dernières années où je me sentais parfois « isolée » même si je passais un bon moment avec ma bande de potes gays mecs, ça fait du bien de voir une telle diversité et surtout le dynamisme des femmes 💪🏻!

Perso, je n’ai pas ressenti le « cloisonnement »/« non mixité » dont il a tant été question. Peut-être même moins que les autres années ^^

Après je n’ai pas trop vu la « tête » de la marche où se tenait notamment un char pour personnes handicapées.

À noter qu’en fin de marche, se tenait un peu en retrait (symboliquement) le char de « stop homophobie » accompagné par les sœurs de la perpétuelle indulgence 🙏🏼

Bilan: bonne ambiance, même si un peu plus de musique aurait été sympa.

Bel élan de jeunesse, libérée, décomplexée, ouverte !!!!!

Des diversités/minorités mises en avant sans « ségrégation » bien au contraire !

Et grand soleil ☀️, ce qui n’est pas négligeable non plus (cf. Post précédent sur la Pride 2019)

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
13/06/2021 à 13:17

Ça fait plaisir à lire ! Merci La Môme pour le retour :-)

Il faut voir ce que ça donne en vrai

Peut-être que d'autres lyonnais·ses y sont allé·es ? Pour avoir d'autres avis ?

Et puis soyons réalistes, les prides françaises ne sont pas des évènements qui marquent l'actualité plus que ça :-/

Y a tellement de manifs et d'events pour tout et n'importe quoi, qu'il me semble compliqué de marquer les esprits à grande échelle. L'Euro2021 est bien plus suivi...

Entre ce qu'il y a "sur le papier"(qui ne plaira pas à tout le monde, comme d'hab... d'ailleurs, quelle pride a plu à tout le monde ??) et ce qu'on voit/vit en vrai, il y a souvent un delta, quand ce n'est pas un fossé.

Après, n'oublions pas qu'à notre époque chacun·e y va aussi pour des raisons différentes, voire plus personnelles que les revendications officiellement publiées par tel collectif ou tels groupes...

Et je comprends qu'après une periode covidienne ennuyeuse, certain·es ont juste envie de se retrouver pour y passer un bon moment. Et si c'est dans une pride, qui ne plaît pas à tout le monde (pour changer), ça ne me dérange pas. Ce qui ne m'empêche pas de comprendre les 2 points de vue opposés (ceux de Yotuel et de Lunaa par ex). Vous allez me trouver schizo : je les approuve ^^ C'est ce qui montre bien qu'on est de « la même famille ».

Dans tous les courants politiques, militants associatifs, syndicaux ou religieux : la dissidence existe. On arrive ou pas à composer avec. Faut-il en arriver à faire sa pride chacun dans son coin ? Je ne sais pas... Est-ce que trop de prides tuerait La Pride ? Faut-il instaurer un protocole labelisé Pride officielle ? Comme en agriculture bio ?

Y a-t-il des prides plus légitimes que d'autres pour détenir le monopole ?

En français, le mot fierté est bien au pluriel. Je pense qu'aujourd'hui, il faut accepter malgré tout, qu'il y a autant de formats possibles de marches de fiertés que de sensibilités et d'opinions au sein des LGBTQIA+.

Et donc que tout le monde ne sera pas d'accord. Le contraire serait un miracle.

Cette communauté désignée n'est pas uniforme et indivisible. En France, pour les lgbtqia+, je préfère parler d'associations. Il y en aura tjrs qui veulent enfermer les dit·es lgbt dans un concept réducteur communautaire, du genre on est tous·tes pareil·les et tous·tes d'accord.

On sait bien que ce n'est pas vrai... La preuve sur ce forum.

Et il n'y aurait pas ce que j'appelle une "contrepride" programmée prochainement à Paris (le 20 juin)

Faut-il l'interdire ? Ou leur jeter des tomates ? Ou y aller pour se faire son avis, en mode observateur·rice de l'ONU :)

Encore merci @La Môme

Et si par hasard d'autre lyonnais·es ont d'autres impressions, on attend leur posts 😉


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
13/06/2021 à 13:26

Ne pas faire parader les établissements LGBT+ est une erreur.... Ces lieux sont très importants ce ne sont pas seulement des entreprises pour faire du commerce.... mais des endroits safes où chaque LGBT aime s'y rendre.

Très déçu de cette pride, une ambiance molle et moins festive....


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

avatar contributeur de Clem13
Clem13
13/06/2021 à 13:42

Citation de Wiloooo #364054

Oui elle résume bien tout, l'intersectionnalité n'est pas prise en compte.

Est-ce que les handis déjà qui ont des places de parking/de concert (je parle pour ce en fauteuil là) à part veulent ne se retrouver qu'entre eux?

Et un handi mental qui est en HP jour et voit des handis toute la journée ne voudrait-il pas se fondre dans la marche, bref les catégories sont réductrices en fait..

avatar contributeur de Alithia
Alithia
13/06/2021 à 13:56

Je suis d'accord avec Wonder, nous sommes une sommes de différences et de points commun.

Et je pense que c'est aussi quelque chose qui dois faire notre force et pas notre faiblesse.

Je suis pas convaincue par cette façon de faire les prides. Mais c'est pas pour autant que je le condamne, loin de là, puisqu'elle a le mérite d'exister ! et ça déjà, c'est beaucoup.

Et que malgré tout je partage l'envie d'exister et de voir exister la totalité des LGBT+.

La différence, ça permet de réfléchir, de se remettre en question, de prendre du recule.

Parfois l'émotionnel rend tendu tout cela, et je pense que c'est bien la preuve que c'est utile d'en discuter.

Mais on as parfois tendance a lutter contre nous même.

Personne Gay introvertie et extravertie, personne trans binaire ou non binaire, personne homo contre bi.

Parce qu'on voudrez voir le monde a notre image, parce qu'on manque parfois d'empathie.

Mais tout ça n'est pas incompatible. On peux tous marcher ensemble, on peux tous, et je dirais, on dois tous se supporter, se solidarisé.

Peux importe la forme, tant que le fond y est.

Pour ceux qui est des question de "labélisé", je pense que ça serai l'erreur suprême. interdire les contre pride aussi.

Je pense qu'il faux faire ce qu'on as envie de faire, tout en soutenons les autres tout autant.

C'est peut être difficile a imaginé, mais on peux faire une contre pride, et une pride, qui diffère sur la forme, mais qui se soutiennent contre tout.

Parce qu'on as pas toujours les mêmes armes pour lutter, si c'est fait de la bonne façon, alors pas de soucis !

Parce que ça sera 2 évènements différents, donc deux fois plus de revendication, de fois plus de visibilité.

Mais seulement si l'on comprend le besoin d'en avoir d'eux, qu'elles se facent en partenariat, et pas l'une contre l'autre.

Je sais pas si je suis très clair là, bon pas grave !

Bref, tolérance pour tout le monde !!!

avatar contributeur de La Môme
La Môme
13/06/2021 à 14:09

Citation de Wiloooo #364197

C’est vrai que c’était plus « mou » que d’habitude… mais sûrement pour laisser la place à autre chose de peut-être plus « profond », moins « superficiel » (j’ai bien dit [peut-être].

@ Wonder

Tout comme toi, je suis partagée…

On perd sûrement quelque chose avec ce nouveau format, mais j’espère qu’on gagnera autre chose.

Lors de la marche, il y avait un petit groupe (sûrement « politique » mais j’ai pas eu le temps de lire la banderole) avec haut parleur et slogans comme dans une manif syndicaliste…

Certes ça fait passer des messages. Mais c’est aussi un peu halluciner de voir ça dans une Pride… perso, je préfère avoir de la musique qui rassemble tout le monde dans un esprit fraternel et solidaire.

Pour l’absence des chars représentants les établissements LGBT (bars, boîtes, etc.), oui bien sur que c’est un peu triste car ce sont des lieux de vie importants pour notre communauté au delà de l’aspect commercial.

Après, pour avoir circulé d’un lieu à un autre pendant la soirée, les bars étaient bondés !!!!!

Pour info, côté Lbar (bar essentiellement lesbien), beaucoup de jeunes (18/25 ans, plus proche des 18 voir des 16 😅 / punaise le coup de vieux que je me prends dans les dents à chaque fois 😁), Queer !!! Et plutôt mélangés (2/3 femmes 1/3 hommes).

Côté la Ruche ou XS bar (essentiellement gay-mecs): moyenne d’âge 30/40 avec 4/5 mecs et 1/5 femmes (et encore, je suis généreuse).

Les bars/boîtes qui défilaient les autres années étaient principalement (peut-être même exclusivement) des lieux pour mecs gays « classiques », éventuellement qques efféminés ou Bears (La Chapelle, l’UC, peut-être le crazy).

Les lesbiennes, trans, etc. très très nombreuses cette année comme je l’ai dit, ne se retrouvaient pas forcément dans ce genre d’endroits.

Pour les avoir fréquentés avec mes amis, j’avais effectivement souvent le sentiment « d’être de trop »… même si je m’en foutais royalement ^^

Alors quand on parle de « non-mixité », c’est peut-être important d’avoir une vision globale de ce qui peut être perçu, partout, par toutes et tous.

Ce que j’ai ressenti, c’est que cette nouvelle génération souhaite au contraire plus d’ouverture, de mélange, de mixité ! Là où ils ont merdés c’est sur la forme, la communication, l’organisation du truc.

Après, c’est la 1ère année que ça se déroule ainsi, donc peut-être que des réajustements seront faits pour les prochaines Pride.

Sincèrement, j’y allais à reculons, très perplexe. Mais je trouve intéressant qu’il y ait du renouveau dans la communauté, que ce ne soit pas figé, qu’il y ait des initiatives qui plaisent ou pas.

Cette nouvelle génération a sûrement voulu « renverser » un groupe majoritairement mecs - gay « classiques » / quasi « conservateurs » (vais me faire étriper mais tant pis !) pour un mouvement plus diversifié et je trouve que c’est plutôt réussi.

À quand une Pride BIO made in Wonder ! 😅

Suis partante pour t’aider à rédiger un cahier des charges, y a du taf ^^😁

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
13/06/2021 à 16:08

Citation de Wiloooo #364197

Ne pas faire parader les établissements LGBT+ est une erreur...

Citation de La Môme #364209

Pour l’absence des chars représentants les établissements LGBT (bars, boîtes, etc.), oui bien sur que c’est un peu triste car ce sont des lieux de vie importants

Je n'avais pas du tout capté que certains etablissements habitués à parader, ne paraderont pas. Et comme vous je trouve ça dommage... Etait-ce peut-être pour des raisons sanitaires ? Ou purement économiques... 🤷‍♀️

Question : y avait moins de monde que d'habitude ?

Alithia

Mais seulement si l'on comprend le besoin d'en avoir d'eux, qu'elles se facent en partenariat, et pas l'une contre l'autre.

+ 1000... dans un monde idéal. (Chuis contente de te relire ^^)

Imaginons une (énième) pride ouvertement homonationaliste. Ou bien la présence d'un char RN dans le defilé, après tout à Paris, le PCF a bien son char. Pour être honnête, sans aller jusqu'à me radicaliser, je ne me vois pas du tout soutenir les homos d'extrême-droite par ex. Je sais bien qu'ils sont très nombreux mais ça ne me plairait pas du tout que l'InterLGBT s'associe officiellement avec eux.

Finalement, je trouve que ce n'est pas grave si les courants "majoritaires" ne cherchent pas d'alliance avec certains courants minoritaires, et vice-versa. Doivent-ils se combattre ? Ou faire la paix ? 🤷‍♀️

Peut-être qu'il y a d'autres luttes prioritaires par rapport aux querelles de chapelle, qui sont intarissables...

Les différences, même si elles ne plaisent pas, il faut savoir les assumer, pas les mettre sous le tapis. Comme en politique à l'Assemblée Nationale. Tous les partis représentés ne font pas un barbec annuel géant entre eux... Je crois que beaucoup s'exposeraient à une intox alimentaire surprise 🤣

J'ose croire que la pluralité des opinions et la liberté d'expression, donnent du cachet au débat public. On n'est pas dupes, tout le monde n'est pas gentil...

Quel que soit le camp choisi, il me semble que le plus important est de lutter en faveur de l'inclusivité de tous·tes les LGBTQIA+, dans tous les domaines et recoins de la société, y compris dans les couloirs des milieux associatifs lgbt. Lol : je crois qu'il y a du boulot !

Bien sûr qu'entre lgbt, il y a des comptes à régler... faut-il les régler en cachette, par peur du qu'en dira-t-on ?

@LaMôme : une pride bio et ecolo stp. Pour rappeler qu'il y a aussi du vert dans le rainbow flag ✊

Un cahier des charges, ça fait beaucoup !! Une feuille de charge, ça devrait être bon ^^


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar contributeur de PtiAlex63
PtiAlex63
13/06/2021 à 16:16

Les combats LGBT d'origine étaient de rompre avec les cases Binaire aussi bien du point de vue de l'orientation que sur la Personnalité/Être social. Pour cela ironiquement on a créer d'autre cases ^^ (Du moins nommé pour la reconnaissance de ces dernières) Les êtres Humains sont si plastique et varié dans leur esprit (Ce qui en fait leur richesse) qu'ils ont donc du mal avec ces cases aussi nombreuses soit-elles et cela les troubles les poussent à s’interroger. Pourtant ils ont besoin d'avoir un sentiment d'appartenance et donc de ces cases et choisir celle dont il se sent le plus proche. Le tout est de ne pas tomber dans le sectarisme et donc dans le rejet qui peu aller loin. D’où votre malaise compréhensible face à cette non mixité et la peur d'un repli identitaire au sein d'une case et d'un rejet de toute personne qui ne correspondrai pas exactement aux critères de la case et ainsi rompre la tolérance avec les autres. On doit tous accepter le fait qu'on à besoin de nos repères, de ces cases (Donc rien de mal à s'identifier à l'une d'elles ou même plusieurs). Mais on doit aussi admettre que ces repères sont d'un non sens absolu ( au regard de la complexité de l'être humain) et que par conséquent on doit tolérer et accepter l'autre dans sa différence, tant que cette personne ne nuit pas à la société.

avatar contributeur de La Môme
La Môme
13/06/2021 à 16:17

Citation de Clem13 #364204

(Je reprends le MP que je t’ai envoyé):

Peut-être comme toi, l’inclusivité des personnes porteuses de handicap a une place importante dans ma vie professionnelle, familiale et citoyenne.

Juste pour info, je n’ai jamais vu autant de personnes en fauteuil roulant (handicap visible) que dans la marche d’hier.

Sans faire de statistiques, il y avait facilement 5 fois plus de personnes en fauteuil que les autres années et encore, je n’ai pas vue la tête du cortège où était le char réservé aux personnes handicapées.

Il y avait bcp de personnes en fauteuil au milieu du cortège, avec leurs amis-es valides.

Pour avoir papoté avec certaines, elles m’ont expliquée que pour elles, le char qui leur était dédié n’était pas une « obligation », simplement une possibilité de l’utiliser ou non, un plus en fait pour leurs dire, si vous avez besoin, on a pensé à vous, vous avez une place au sein de cette marche si vous le souhaitez et que votre déplacement peut s’avérer compliqué. On ne vous oublie pas et on se donne les moyens pour que tous-tes puissent participer.

C’est pour cela que je pense qu’il y a aussi eu une communication très maladroite de la part des organisateurs.

Après, peut-être que je me trompe…

Mais comparativement aux autres années, il y a eu une anticipation des chose, des besoins possibles de chacun-nes sans que ce soit une obligation.

Précédemment aussi, les chars commerciaux (des bars, boîtes gays-mecs), n’auraient pas forcément (voir pas du tout) pensé (accepté ? Je vais peut-être un peu loin dans mes mots mais pas tant que ça non plus suite à mes observations de terrain) à accueillir des personnes en situation de handicap sur leurs chars.

  1. Parce que les chars n’étaient pas adaptés pour installer des fauteuils roulants notamment.

  2. Parce que pour monter sur un de ces chars, il fallait « connaître quelqu’un (je ne mets pas quelqu’une volontairement car il s’agissait à 95% de mecs gays blancs et mignons) que l’on soit handicapé ou non (et si on voulait monter, mieux valait être un mec gay blanc mignon et tendance…).

Bref, la non-mixité à l’époque n’était pas dite et pourtant elle était beaucoup plus présente !

C’est ça qui est complètement fou au final !!!

Les GP étaient organisées depuis des années par un petit groupe de « copains », qui s’arrangeaient entre eux, offraient effectivement une marche très festive, avec bcp de musique, des moyens techniques plus importants. Mais au final, ces marches étaient sûrement moins inclusives ^^

Après, ce n’est que mon opinion (de lesbienne, un peu âgée et pas forcément « branchée » ^^) basée sur mes observations qui n’engagent que moi…

@Wonder

Oui, il y avait bcp de monde (entre 15 et 30 000 selon police / organisateurs).

Le cortège était moins long du fait de la diminution du nombre de chars.

Cette diminution était volontaire de la part des organisateurs et sans rapport avec la Covid.

1 seule page pour la prochaine GP BIO ?

Bon ok: 💙💚💛🧡❤️💜🖤??❤️?🔥

avatar contributeur Krapate
Krapate
13/06/2021 à 18:51

En effet, l'inclusion ça passe par la mise en avant des différences. C'est pas vraiment une nouveauté incroyable, finalement.

C'est le principe de la Pride non ? La revendication principale c'est d'être considéré comme un être humain comme les autres, finalement. Alors pourquoi est-ce qu'on fait une marche entre personnes lgbt au lieu de faire une marche d'êtres humains ? C'est une question de visibilité, c'est une question d'espaces sécuritaires.

Si, comme ça a été expliqué ici, les cortèges spécifiques ont été créés sous une demande particulière, alors pourquoi s'agacer et dire que les personnes handicapés ont peut-être envie de parader avec des personnes non handicapées ? Que les personnes racisées voudraient parader avec les personnes non racisées ? Certaines le veulent sans doute, d'où les cortèges mixtes, mais certaines se sentent plus accueillis dans des espaces pour eux.

Après tout, pourquoi y a t-il des bars gays, des bars lesbiens, etc ?

Et puis séparer certaines populations ça permet de faire passer un message supplémentaire.

Moi je fais partie de la commu ace et je crois que j'aurais bien aimé dans une Pride, voir un cortège ace. Je suis loin d'être seulement ace, mais j'ai l'impression que la commu ace aurait besoin de plus de visibilité, aurait besoin de pouvoir revendiquer son existence, rien que pour que les gens qui en font parti la découvre et puissent s'y identifier. Parce que je trouve pas ça archi fun de savoir que tout le monde n'a pas eu ma chance de réussir à s'identifier et que certaines personnes s'efforcent et se forcent à avoir des relations sexuelles pour être "normal".

S'il n'y a pas de cortège gay c'est qu'il n'a pas été demandé... donc peut-être dans le fond c'est parce que JUSTEMENT c'est, parmi la commu lgbt, une des commus qui a peut-être un peu moins besoin d'extra-représentation ?

Je trouve ça bien, qu'il y ait un cortège racisé et un cortège handicapé, si la demande vient d'eux, pour ma part. Le message que j'entends c'est "Nous oubliez pas. On marche avec vous, on fait partie de vous, on a la même revendication, mais ne nous oubliez pas, parce qu'on a des défis supplémentaires, parce qu'on subit toutes ces histoires d'intersectionnalités. Et on existe. Et si dans la foule tu existes aussi, regarde, on est plein". C'est pas si pire, comme message, si ?

Je comprends que vous n'aimiez pas les étiquettes et les cloisonnements etc, mais pour moi ce n'est pas tant du cloisonnement. En tout cas, ça se défend. Et si finalement ça s'est passé comme le dit la Môme ça m'a l'air d'être plutôt positif !

avatar contributeur de Clem13
Clem13
13/06/2021 à 21:33

Citation de La Môme #364221

Oui du coup jte répond en zone publique^^

Au final si cela a atteint son but qui n'était pas si clair (pour moi) sur le papier, à savoir l'inclusivité et l'accessibilité de la pride, c'est l'essentiel.

Et je te rejoins sur les pride d'avant où certains s'accaparaient les chars et les rendaient inaccessibles!

Tout est bien qui finit bien en somme^^

avatar contributeur de Coré
Coré
14/06/2021 à 01:44

Je pense que de nombreuses personnes qui manifeste ici leur opposition à la non-mixité ont une vision idéalisé des précédentes marche et des luttes LGBT qui ne correspond pas à la réalité des faits. Peut-être qu'au lieu de porter des jugement à l'emporte-pièce à coup d'exagérations outrancières en utilisant des termes inapproprié comme compartimentation, voir déplacés comme ségrégation, certain-e-s personnes devraient d'avantage se remettre en question, et se demandé pourquoi d'autres personnes se sentes exclus des précédentes marches ? Put-être n'étaient-elles pas si parfaites que ça, ces marches.

Un grand merci à celles et ceux qui ont essayer d'expliquer l'intérêt de la non-mixité dans certaines situations. De même, un grand merci à celles et ceux qui ont essayer de comprendre. Et je ne peut exprimer pour les autres que ma consternations.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
14/06/2021 à 04:26

Citation de Coré #364247

Désolé de provoquer ta consternation en donnant un avis à l’ emporte pièce qui ne correspond absolument à la vraie réalité des faits .

Et donc quelle est elle cette réalité des faits ?

On nous demandais notre avis , chacun a donné le sien ... désolé , personnellement je m’ abstiendrais la prochaine fois

Alors certains se seraient senti exclus des précédentes marches qui visiblement étaient loin d’ être parfaites ... oui elles n étaient sûrement pas parfaites ... encore que ça serait intéressant pour étayer ces propos que les personnes en question donnent leur vision des choses et en quoi elles se sentaient exclues de ces marches ?

Bon visiblement la perfection a été atteinte cette année avec ce système de ... alors si je dis séparation ça ne va pas aller , cloisonnement non plus ... ah oui de non mixité ... alors la non mixité selon wiki

« « « « La non-mixité est une pratique consistant à organiser des rassemblements réservés aux personnes appartenant à un ou plusieurs groupes sociaux considérés comme opprimés ou discriminés, en excluant la participation de personnes appartenant à d'autres groupes considérés comme potentiellement discriminants (ou oppressifs), ... » » »

Alors la non mixité au sein d’ un meme mouvement est pour moi un concept nouveau je l’ avoue ... mais si c’ est la meilleure des solutions pas de problème ...

mais alors pourquoi limiter la non mixité dans certaines situations ? qui sont définis comment et par qui ?

Autant faire simple et appliquer le système de façon générale ...



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr