Publicité

discrimination dons du sang discrimination

photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Suite à l'annonce du gouvernement de lever l interdiction de dons du sang pour les homosexuels mais de paser à "un an d'abstinence" pour pouvoir donner son sang...je ne peux m'empecher de sourire et de vous demanderd'aller plus loin dans la reflexion. ma question est : pourquoi ce questionnaire puisque c'est tout sauf fiable (on peut mentir, hein) pourquoi ce questionnaire puisque chaque echantillon au fina est testé et ecarté s'il y a un souci. Pourquoi 1 an? ...ca sous entend donc que si on a fait une partouze colossale il y a un an et plus rien apres...un an plus tard les virus sont partis??lool Nous savons tous que le delai apres un rapport a risque est juste de 6 semaines. Donc oui a la limite on peut demander aux homos et aux heteros d attendre 6 semaines apres un rapport a risque mais au dela ca sert à rien ! donc totu ceci ne tient pas debout! je voudrais donc, si cela vous va, que l on pousse la reflexion un peu plus loin....vraiment cette histoire ne vous derange pas? ne vosu fait pas tiquer ? merci de vos commentaires...on est là pour progresser!! :)


Date de publication : 13/10/2018 à 17:54
#285959
photo de l'auteur Billy
Billy
Homme de 25 ans
- modifié par Billy le 13/10/2018 - 19:34:58

C'est le seul debut d'explication / justification que j'ai trouve.

"« On n’a pas de projection statistique sur le niveau de risque résiduel de transmission du VIH par le don du sang avec des critères en dessous d’un an d’ajournement après le dernier rapport sexuel entre hommes », expliquait en novembre Coline Mey, chargée des nouvelles stratégies de santé à l’association AIDES"

Bon le risque de contamination par le don est toujours le meme des l'instant que tu est contamine, peu importe comment et quand tu la attrape non?

Les depistages sont fait systematiquement comme pour le don d'organes qui lui est autorise, donc autant dire que c'est soit debile soit du foutage de gueule, faut pas chercher plus loin.


 0 vote #285968
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Citation de Billy #285968

exact! c'est un charabia qui ne veut rien dire au final: a un an , deux ans, un mois d'un rapport a risque, on est toujours a risque de toute facon d'avoir des maladies non? les maladies ne s'envolent pas au bout d'un an que je sache! donc aucun fondement! ej vous invite donc a pousser votre reflexion un peu plus loin...pourquoi des "scientifiques" emmettent ils des regles qui ne se raccrochent a rien de scientifique ? pensez vosu que cela soit la premiere fois dans l h istoire du VIH?

#285971
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Citation de Billy #285968

ce n'est pas debile vosu savez....ils ne font rien au hasard

#285972
photo de l'auteur David37
David37
Homme de 47 ans

Bonjour à tous,

Et quand n'est il pour les hommes hétéros qui trompent leur femme sur les lieux de drague gay ? Et ces mêmes femmes qui ignorent tout de la double vie sexuelle de leur mari et qui continuent à leur faire l'amour. Ces femmes peuvent très bien prendre l'initiative, un jour ou l'autre, de donner leur sang tout comme leur mari.


 0 vote #285990
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

tout a fait david donc comme moi vosu pensez que c'est absurde:) poussez votre reflexion plus loin s'il vous plait...ca n'a rien de tres scientifique tout ca n'est ce pas?

#286001
photo de l'auteur David37
David37
Homme de 47 ans

Oh là ! Je ne cherche pas à donner d'explications scientifiques ! C'était tout simplement pour dire, à travers l'exemple que j'ai cité, combien ces mesures sont inutiles parce qu'elles ne s'appliquent pas à tout le monde ! Certaines personnes peuvent bien être contaminées et ne feront pas parties du profil élaboré à ce titre pour procéder à des vérifications d'usage via ce fameux questionnaire à remplir. D'ailleurs, pour en revenir à ce questionnaire auquel les gens peuvent répondre à leur guise et donc donner des informations erronées de façon intentionnée, comment certifier ces informations à part soumettre ces personnes au détecteur de mensonges ! Et encore, est-il fiable à 100 % ? Non, ça devient du grand n'importe quoi !


 0 vote #286040
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Cher David, oui! pas besoin effectivement de chercher des explications scientifiques car il n y en pas ! alors je pousse la reflexion un peu plus loin...si nous sommes en dehors de la science, pourquoi devpns nous lui faire confiance lorsqu elle nous assene ses dogmes? je vous donne un exemple concret: les medias repetent en continu en ce moment que le vaccin gardasil contre lecancer du col de l uterus, aurait quasiement eliminé le cancer de l uterus en australie. Lest autorites s'appuient sur ce fait pour imposer le gardasil a tout le monde en france. Sauf que, des etudes qui semblent tout aussi seieuses, semblent pretendre le contraire (sources a l'appui!) et parlent meme d'une recrudscence du cancer du col de l uterus dans les zones de plus grande vaccination!! alors qui croire? la science? les labos? les dissidents? ....je constate de plus en plus que l on raconte un peu n importe quoi aux populations pourvu qu'elles consomment au maximun vaccins et medicaments. c'est le cas, a mon avis pour la Prep qui n'est qu'une vaste fumisterie et qui va faire bcp de mal aux personnes qui en semblent friandes.

#286075
photo de l'auteur AposJk
AposJk
Non binaire de 28 ans

Bonjour,

Alors... bon évidemment je suis pour l'ouverture du don du sang aux gays, sur un principe d'égalité.

Cependant, il paraîtrait (non je n'ai pas les chiffres sous les yeux, désolée, j'avais eu l'info de sources normalement fiables il y a deux trois ans par rapport à ce débat, de gens non homophobes travaillant pour l'EFS) que le pourcentage de la population homosexuelle masculine infectée par le VIH serait significativement plus élevé que chez les hétérosexuels. C'est sur cette information, en tout cas, qu'ils se basent pour interdire l'ouverture du don du sang aux gays.

De plus, ce n'est ni quantifiable ni vérifiable (je pense), mais j'avais vu ici même il y a peu de temps un sujet sur l'infidélité dans les milieux gays. C'est une réputation qui ne joue pas en la faveur de cette avancée. Et je pense même que cet a priori joue plus que l'information précédente, malheureusement.

Pour ce qui est des tests sur les poches de sang... le problème, ce qu'il faut bien comprendre, c'est que c'est évidemment une question économique. Oui, toutes les poches subissent une batterie de tests. Mais tester une poche ça coûte cher ! D'où l'intérêt qu'ils ont à réduire un maximum les "risques potentiels" dès le questionnaire. Même une poche foutue, c'est une poche pour laquelle on a dû débourser.

Après je suis d'accord sur le fait que ce questionnaire reste absurde. On peut mentir (c'est d'ailleurs ce qu'on conseille aux gays sûrs d'eux pour pouvoir donner leur sang, mais devoir mentir et se dissimuler comme ça, je crois que si j'étais dans ce cas ce serait une question d'orgueil, c'est idiot de devoir en arriver là pour faire un geste citoyen...), et je n'ai jamais supporté cette question, texto "homme : avez-vous déjà eu un rapport sexuel avec un autre homme ?". On devrait au minima poser à tout le monde des questions sur leur sexualité. Clairement c'est super invasif pour un homme et assez peu pour une femme en comparaison. Oui parce qu'on est bien d'accord hein, lesbiennes ils s'en foutent. Jamais on ne m'a posé plus de questions que ça perso... "couple stable ? Ok check". Et jusque-là faut bien se dire que c'était con au point de te refuser le don du sang si tu avais eu une expérience gay une fois dans ta jeunesse et plus touché un homme depuis 30 ans 😒

Le coup des un an j'ai trouvé ça débile aussi. Soit tu peux faire un acte citoyen et donner ton sang, soit tu baises... perso je préfèrerais la seconde option ^^' Le dépistage du VIH c'est effectivement après 3 mois, pourquoi attendre autant...? C'est hypocrite. Je trouve ça presque plus dicriminatoire que de l'interdire tout simplement aux gays tellement c'est restreint... Mais ce n'est pas nouveau, non ? Elle a bien deux ans cette mesure, je crois ? 😐

Sinon, ça demeure à l'appréciation du médecin. Il peut arriver qu'un "avant-gardiste" accepte un homme gay qui lui certifie être en couple stable, mais ce n'est pas partout...


 0 vote #286092
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Aposjk: je suis d'accord avec ton analyse et effectivement je crois que les gays de facon generale (et pas systematique hien!) on plus de "chances" d'avoir ces MST que les Heteros. Ce discours tiendrait donc la route (ou presque) si on leur interdisait totalement les dons! mais non! ils ont fait 12mois! ca correspond a rien car tu peut tres bien avoir fait une mega partouse a risque et etre sage pendant 12 mois...tu n'en est pas moins a risque d'etre contaminé non? ...bref la ou je veux en venir c'est que tout ca ne repose donc sur rien de scientifique ! rien! et je vais même finir par croire que ce vih lui aussi est tres controversé. Je pense ainsi depuis que les labos ont inventé la Prep que je trouve etre une grosse abberration (medicament qui permettrait de faire l'amour sans preservatifs et te protzegerait un certain laps de temps) bref une sorte de "bulle d immunité" comme dans les jeux videos. Je n'y croi spas un seul instant!! je n'ai jamais vu de medicament qui te protege d'un virus. Imaginez une epidemie de grippe mais un type dans la foute irait embrasser tout le monde car il prendrait un medicament qui l imuniserait de la grippe..lool...pour moi en meddecine ca n'a pas de precedent et en fait, j en'y crois guere. Je pense que cet episode des dons de sang devrait nosu faire reflechir sur ce que l on nous dit . Ca semble, en ce qui concerne le vih, de plsu en plus tordu, voire farfelu

#286098
photo de l'auteur Heimdall
Heimdall
Homme de 19 ans

Concernant les dons, de sang, plasma ou plaquette, la demande ne cesse d'augmenter et on se prive de cette population qui peut aider à combler ce manque. Actuellement on parle de 10 000 dons nécessaires par jour en France. La seule chose qui m'a permis de donner mon sang, c'est d'avoir eu une relation durable avec une fille, sans ça je serai passé sous la barre des 1 an, et tant pis pour mon sang.

J'ai donné il y a deux semaines, et je ne pourrais pas donner encore avant plus d'un an. On admet généralement qu'une personne ayant un test négatif 3 mois après une conduite à risque n'est pas atteinte par le VIH, mais les test évoluent, et certains permettent de déceler la présence du virus lors d'une période plus courte. Et malgré cela on nous parle de 12 mois sans rien, 4 fois la période fenêtre, période normalement assez longue pour que les personnes mettant plus de temps à produire les anticorps ne passent pas entre les maille du filet.

Cependant on peut noter qu'un homme ayant une relation avec un autre homme peut donner sa moelle, son plasma, son sperme, ses organes, car là les conditions sont moins drastiques, et pourtant il y a toujours les mêmes risques.


 0 vote #286111
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Heimdall: ce que vous dites est pafaitement exact! totu cela na rien de scientifique! vous avez raison pour la detestion du VIH puisque les medecins eux parlent d'une periode de 6 semaines apres un rapport a risque et certifient que c'est deja "large". DOnc le bu de mon sujet est de pousser la reflexion un peu plus loin! si totu cela ne repose sur rien de scientifique...pourquoi faire confiance a ce que l on nous dit globalement a propos du vih? pour ma part et face aux incoherences repetées ces 10 dernieres années, je me pos de serieuses questions. J'en arrive a la Prep ...je pense qu on a la un enieme mensonge...qu'en pensez vous? merci et belle joournée

#286133
photo de l'auteur Heimdall
Heimdall
Homme de 19 ans
- modifié par Heimdall le 16/10/2018 - 15:26:20

Concernant la Prep, on ne peut pas parler d'une véritable protection, l'utilisation de la Prep ne soustrait en rien à l'utilisation d'un préservatif. Les études cliniques sont claires : le taux de protection moyen est de 86%. Les quelques cas de transmission du VIH sous Prep sont liés à des mutations du virus en lui même. Les résultats sont encourageants mais pas d'abus. Tout le monde ne réagit pas non plus aux médicaments de la même manière.

Le principe de la Prep est d'empêcher que le virus infecte une cellule en y pénétrant, on mise alors sur sa durée de vie, cependant n'ai pas trouvé grand nombres d'études concluantes sur la durée de vie du VIH dans l'organisme lorsqu'il n'a pas de cellules à contaminer.

Donc non la Prep n'est pas le médicament miracle, il a une forte éfficacité, mais ça ne dispense pas d'utiliser la bonne vielle capote, surtout que seul le préservatif vous protégera des joyeusetés que sont les IST.

N'oublions pas l'essentiel: sortons couvert.


 0 vote #286141
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Heimdall: vous vous rendez compte que ce medicament est absurde alors!! pourquoi avaler des medicaments couteux, qui ont des effets collateraux, pour au final mettre une capote! ?!! ca n'a pas de sens! ca me revolte une telle betise (je ne parle pas de vous mais de ce medicament et des gens qui le prennent) ...desolée mais vosu savez bien que les "prepeurs" le font pour ne pas mettre de capote justement! ou si non a quoi bon? ca servirait a quoi hein?

bien a vous

#286190
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

heimdall: au passage il n'existe pas de medicament qui empeche un virus de penetrer une cellule..au mieux la science sait renforcer un systeme immunitaire (le cops degage des anti corps pour se defendre mieux d'une agression) point.

#286191
photo de l'auteur Heimdall
Heimdall
Homme de 19 ans

Oui effectivement, les journée devienne longue et mes propos peu claires.

La Prep empêche le processus de réplication du virus


 0 vote #286192
photo de l'auteur AposJk
AposJk
Non binaire de 28 ans

Ce discours tiendrait donc la route (ou presque) si on leur interdisait totalement les dons! mais non! ils ont fait 12mois! ca correspond a rien car tu peut tres bien avoir fait une mega partouse a risque et etre sage pendant 12 mois...tu n'en est pas moins a risque d'etre contaminé non?

Alors je reviens là-dessus parce qu'il y a un petit contre-sens 🙂

En réalité, au don du sang, on te demande (normalement) si tu as fait les tests VIH etc...

Pour un "hétéro" ou une femme, on te demandera si tu es en couple stable ou célibataire, si officiellement célibataire à quand remonte ton dernier rapport, en couple depuis combien de temps.

Pour un rapport de moins de trois mois avec partenaire non stable, tu es refusé. Couple de moins de trois mois refusé. Couple de plus de trois mois, ou célibataire sans rapport depuis plus de trois mois, on te demande si tu as fait les tests. Si tu réponds par l'affirmative, et qu'ils étaient négatifs bien entendu, tu peux donner ton sang.

C'est là que je trouve parfaitement absurde d'attendre un an pour un gay. Comme si le sida pouvait mettre plus longtemps à se décider à se manifester dans le corps d'un gay que chez "les autres" 😕 Le sournois 😂

Mais cela dit, l'EFS c'est pas la porte ouverte à tous les hétéros qui racontent fièrement qu'ils ont trempé leur biscuit partout hein 😝


 0 vote #286193
photo de l'auteur AposJk
AposJk
Non binaire de 28 ans

Le problème c'est qu'il y a aussi pleins d'hétéros qui tempent leur biscuits partout et qui sont plutôt Bi que hétéros d'aillleurs...et qui ne s'en vantent pas quand ils vont donner leurs sang....

Je ne dis pas le contraire. J'ai juste l'impression parfois en lisant certains posts qu'en gros tu arrives, tu dis que t'es hétéro, on te déballe le tapis rouge et on te répond avec un grand sourire "bienvenue, asseyez-vous !" sans même chercher quoique ce soit. Ce qui est faux, bien entendu.

Cela dit, il faut quand même le tenir, l'entretien avec le médecin, en te sachant infidèle qui va voir à droite à gauche. Surtout en tant qu'homme parce que je sais qu'ils sont plus invasifs au niveau des questions qu'avec les femmes, surtout au premier entretien. Et puis ils se basent sur un principe bête, mais simple : quel intérêt de mentir ? Cela n'a rien d'obligatoire, c'est toi qui risque de faire plus de mal que de bien au patient, alors que ce n'est pas le but à la base ! Je ne pense pas qu'il y ait à ce point tant de personnes à risques que ça (infidèles, sexuellement instables ou autres...) qui passent l'étape de l'entretien en racontant des bobards. La plupart des gens (je le sais d'un infirmier qui a participé à des entretiens à l'EFS hein) sont... presque bêtement honnêtes. Je ne sais pas si c'est la prise de conscience de l'acte ou l'aplomb du personnel soignant, mais souvent après quelques questions ils balancent tout : alcool, sexe, drogue... De toute façon ils savent très bien qu'ils n'ont pas trop intérêt à mentir, parce qu'ils risquent de toute façon d'être "trahis" par leur sang. Les infidèles ne sont pas forcément de meilleurs menteurs que les autres face à un docteur aguerri. L'amour rend peut-être aveugle, la médecine un peu moins 😆

Je pense que ceux, gays ou bi, qui vont donner leur sang et mentent de ce fait à l'entretien, sont quand même stables et relativement sûrs d'eux et de ne pas représenter de risque pour le patient.

On est donc bien d'accord sur l'hypocrisie de la chose : 12 mois après avoir eu un rapport avec un homme c'est complètement con et discriminatoire.


 0 vote #286212
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

bref totu ça est absurde et non scientifique, c'est ce que je tentais de demontrer :) merci

#286232
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Steph41190 bonsoir ok ok j'ai tenté de creer un autre sujet mais il a ete censuré tout de suite! ca parlait de vih et poppers et de ceux qui remettent en question le dogme vih=sida. c'est un sujet extremement sensible et il est quasiement impossible de l'aborder sur ce genre de site san setre immediatement censuré! donc je ne vosu connais pas, vous me sembliez ouvert et sympathisque alors je voulais vous saluer ainsi que le autres qui sont intervenus sur ce sujet. Je ne reste pas, desolee dans les groupes ou certains sujets ne peuvent etre abordes. Je pense que le monde gay (de mon explerience) est pourri par des associations puissantes liees aux labos. Tout comme ces associations LGBT qui participent aux campagnes pour la commercialisations de la Prep. Une belle merde avec plein d'effets collateraux dont se gavent de plus en plsu de gays parisiens tout ca pour baiser a tout vent sans mettre de capote!! criminel! je pense qu il serait temps pour le monde gay de se poser le bonne squestions quant aux vrais questions scientifiques et medicales. On se fout de leur gueule depuis trop de temps ! c'est aussi de leur faute car il ne sont pas tres ouverts aux personnes qui remettent en question certains dogmes. bien a vous bon courage

#286252
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

C'est donc là que tu voulais en venir à remonter tous les sujets parlant de vih...

On n'a pas besoin de thèses conspirationnistes, ça ira, il y a assez de recherches et de documents prouvant l'existence du virus et de la maladie qu'il cause.

#286268
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

ivysaur: je voulais surtout en venir au fait que pense que le moment est venu de reflechir un peu sur ce qu'affirment les labos soutenus par les associations LGBT. Ca me fait un peu rire quand on me parle de "theses conspirationistes" ...quand on sait le mal qu ont deja fait les labos en occident et particulierment en Afrique , on est plus dan sla conspiration du tout mais bien dans le business sur le dos des personnes. Je signale au passagr et ça c'est un fait vérifiable!; que c'est un laboratoire pharmaceutique qui a permit la commercialisation du poppers dans les années 70/80/90/ aux etats unis , creant ainsi des centaines et des centaines de malades et de drogues dans la communauté gay. Les premiers syndromes de kaposi repertories existaient bien avant la decouverte du VIH, on savait que la cause etait le poppers et les gens en decedaient. Ca c'est pas du complotisme voyez vous, juste des faits! quand on sai ce que les labos pour de l'argent sont capables de faire, je pense qu il est de notre devoir de garder la tête froide et de bien s'informer. Ma soeur a travaillé pendant des années comme chef de labo , recherche en virologie a Toulouse ...elle ereçu des subcentions de l'etat pour son labo tant que ses resultas allaient dans le sens de ce que les labos attendaient d'elle. ELle en parle souvent avec ecoeurement! C'est donc la premiere à se mefier des dernieres avancées de la science, qui bien souvent ne sont que des creations de nouvelles maladies pour sortir un pseudo medicament tres couteux derriere. Je suis effaree de voir que bien souvent la population Gay, est tres autocentrée sur ses problemes personnels , sur les sujets de discrimination on la trouve toujours mobilisée...mai squand il s'agit de s informer correctement a propos des avancées des labos, il n'y a plus personne! vous gobez tout sans reflechir! Il est aujourd'hui allarmant de voir ces soirees parisiennes ou des centaines de gays "partouzent" sans preservatifs car ils sont tous des "Prepeurs" inveteres! la plupart 'j'en ai questionne certains, ne savent même pas que la Prep a des effets collateraux terribles sur les reins et le foie! totu ce qu ils veulent c'est baiser "safe" sans reflechir! on va encore se retrouver avec des malades des effets collateraux, ce n'est pas grave, c'est le contribuable qui paye et les labos vont bien nous trouver un petit medicament pour soigner ca!! Bref, on est loin de la conspiration mais bien dans le gros business. Si vouspensez que cela n'existe pas, je vous plains, votre naiveté est stupefiante voire desarmante. J'espere que vous vous souviendrez de moi quand on reparlera de la Prep ou des scandales lies au labo (le levothyrox par exemple) . Vous comprendrez que la santé est l'affaire de tous et non de ceux qui nos voient comme des bobayes ou des vaches à lait..croyez moi, penser que les labos sont mysantrophe, c'est comm ecroire que les politiques ne sont pas corrompus, c'est une belle connerie! bon courage pour la suite

#286278
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Citation de benew #286278

Les premiers syndromes de kaposi repertories existaient bien avant la decouverte du VIH

Le principe du SIDA c'est l'immunodéficience, donc la forte vulnérabilité à d'autres maladies... Personne ne prétend que c'est le VIH qui a fait apparaître ces autres maladies.

Je n'ai jamais dit que les labos étaient mysanthropes, mais il faudrait voir à ne pas résumer toute la recherche aux labos pharmaceutiques.

La prep est un autre sujet, c'est nouveau et on ne sait pas bien que ça peut provoquer j'ai l'impression, mais ça semble efficace.

Et oui, des personnes politiques non corrompues ça existe, encore heureux.

#286279
photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 37 ans
- modifié par Lindos le 19/10/2018 - 16:02:02

Benew,

"vous vous rendez compte que ce medicament est absurde alors!! pourquoi avaler des medicaments couteux, qui ont des effets collateraux, pour au final mettre une capote! ?!! ca n'a pas de sens!"

Pour le VIH c'est un principe élémentaire de prévention, à savoir la ceinture et les bretelles pour garantir de ne pas perdre son pantalon, chacune ayant un mode different de défaillance.

La capote a des défaillances faibles mais connues dont son "oubli" compensables par un traitement post exposition d'urgence, la prophylaxie pré-exposition n'a pour l'instant pas de défaillance significative en France (grace à un protocole strict et couteux) mais en a dans d'autres pays.

De plus la capote protège contre d'autres IST sévères.

Il n'est donc pas ridicule de promouvoir une association des deux.

L'ambiguité n'est pas le fait des autorités qui ont défini un cadre sanitairement et juridiquement solide mais qui ne font pas grand chose à part payer les factures, mais de la mise en oeuvre sur le terrain qui pare au plus pressé. Et le plus pressé est d'endiguer les foyers d'épidémies et de soigner les malades.

Avec des risques médicamenteux car s'ils sont efficaces c'est qu'ils ne sont pas des bonbons, risques détectés par des analyses périodiques.

Maintenant je vais donner mon avis : les principes élémentaires de prévention n'étant pas respectés et bien souvent pas connus, l'épidémie de VIH a une faible probabilité d'etre endiguée, en tout cas tant qu'il n'y aura pas de vaccin ni thérapie curative totale.

Il existe désormais en France un déficit voire une inadaptation de la promotion du préservatif dans la population générale, chez les jeunes gays, chez les étrangers d'origine sub-saharienne et chez les migrants, mais cela ne remet pas en cause une utilisation ciblée de la prophylaxie pré-exposition.

"il n'existe pas de medicament qui empeche un virus de penetrer une cellule..au mieux la science sait renforcer un systeme immunitaire"

Il existe actuellement des combinaisons d'antirétroviraux qui généralement empechent la réplication du VIH, permettant soit de stoper l'installation du virus (prophylaxie pré-exposition ou post-exposition), soit sinon de stopper l'évolution de la maladie vers un Sida mortel.

Des médicaments visant à réduire le nombre de cellules infectées sont à l'étude, ainsi que différant vaccins ou traitement géniques, voire de renforcement de la réponse immunitaire, mais sont encore loin d'être aboutis.

Quant au Kaposis il existait avant l'épidémie de VIH certe, mais était rare (et sans lien avec le poper)

Pour revenir au sujet je peux comprendre que l'EFS regarde avec méfiance les gays, et conseille le gouvernement dans ce sens (j'etais plus précis sur un autre topic, cela necessite un long developpement).

Mais d'autres populations devraient à terme présenter des risques comparables aux gays, ce qui n'est pas bon ni pour elles, ni pour la population génerale.


 0 vote #286285
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Lindos

DOnc si je suis votre raisonnement, la Prep viendrait juste en "renfort" de la capote. Je n'y crois pa sy seul instant! d'aillers les "prepeurs" ne le voient pas comme ça: pour eux c'est surtout un moyen d'enlever la capote! Pourquoi aurait on l idee de prendre un medicament ultra couteux avec des effets collateraux ennuyeux, quand une simple capote (et si on est pas sur de sa capote, on se calme un peu sur le sexe et on fait plus de tests hein) peut suffire.

Je vous rappelle quand même que le "risque" d'attapper le vih même sans capote est deja extremment faible, même quand on couche avec un seropositif..bon on met une capote...ca suffit pa là? il faut arreter de faire flipper le sgens comme des malades. Le risque zero n'existe jamais, en rien. De plus on est CERTAIN que la prep a des effets collateraux et coute cher! on est aussi a peu pres certains que le sprepeurs laissent tomber la capote quand ils sont sous prep. Donc totu ça ne tient pas debout

EN ce qui concerne les performances des anti viraux vous repetes ce que disent la labos. ok ok on connait le discours. SAchez tout de même que bcp de scientifiques ne sont aps d'accords.

En ce qui concerne le lien kaposi /poppers...plutot faux...cela aete demontré et sourcé. D'ailleurs l'evolution clinique de la maladie etait en elle même tres parlante: les utilisateurs avaient d'abord des routes autour du nez de la bouche , là ou il passaient le poppers puis doucement les symptomes de kaposi s installaient au même endroit...sur un sens privé de glbules rouges, (levres et mains sianosées) d'ailleurs, ça n epouvait qu econduire a un truc affreux dans ce genre.

Bien a vous

#286333
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

lindos: je ne peux que vous inviter a lire le temoignage de ce "prepeur" : il avait des rapports sans capote donc il s'est mis a la Prep! (du coup il pense etre en "securité) c'est carrement criminel car la prep ne l'a pa sresposabilisé du tout, bien au contraire!! je pense qu il ne remettra jamais plus de capote....https://hornet.com/stories/fr/prep-usagers-gays/

#286334
photo de l'auteur Heimdall
Heimdall
Homme de 19 ans

Je n'ai pas souvenir que sur ce sujet quelqu'un ait annoncé haut et fort que la Prep ne causait pas d'effets secondaire ou que la capote était devenue ringarde et qu'on pouvait désormais s'en passer. Cependant il ne faudrait pas tomber dans la paranoïa.

Non le risque zéro n'existe pas, et ce n'est pas en sortant des phrases du genre: "Je vous rappelle quand même que le "risque" d'attapper le vih même sans capote est deja extremment faible, même quand on couche avec un seropositif" que l'on va faire avancer les mentalités, surtout concernant le don du sang, notre sujet principal ici.

Le VIH est un vrai danger, tout comme l'est le réchauffement climatique, et dans les deux cas on a des sceptiques. C'est pour ça qu'on en parle, qu'on est censé apprendre aux jeunes comment se protéger, même si ça implique de leur répéter les mêmes choses pendant des années. Je suis passé par là, et j'ai retenu ce qu'on m'a dit. On ne peut pas juste fermer les yeux et prétendre qu'il ne se passe rien. Même pour les prepeurs, ils faudraient qu'ils soient mieux informé sur ce traitement, en fait il faudrait que tout le monde soit mieux informé sur les risques.

Le VIh est une pourriture bien réelle dont on ne risque pas de se débarasser de si tôt, c'est pas un monstre qu'on peut éviter en se cachant sous une couette comme un enfant.

C'est la vraie vie, la vie de beaucoup de personnes.

Alors y aura-t-il quelqu'un pour aller voir les seropositifs pour leurs dire qu'au fond ils ont l'équivalent d'un rhume ? Que capote ou non le risque était déjà très faible ?

De mon côté je vais plutôt me tenir à côté de ceux qui distribuent des préservatifs en rappelant aux gens qu'une boîte de capote ça coûte pas si cher pour ce dont ça nous protège; àa arrête peut-être pas les balles, mais ça sauve quand même des vies.


 0 vote #286379
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Heimdall: si vous restez du coté de ceux qui conseillent juste des preservatifs, je trouve ça tres bien..mais d'apres ce que j'ai compris vous etiez aussi pour le Prep. Le fait d'affirmer que la Prep va etre prise "en même temps" que le preservatif va faire rire, excusez moi, un peu tout le monde! Allez donc sur le net pour voir les temoignages parlants des "prepeurs": pour eux c'est comme une revolution de ne plus, grace a la Prep, utiliser les preservatifs et les labos le savent pertinement!

Ils le savent si bien que leur porte parole conseiille a present l usage des antibiotiques de facon "anticipée" pour eviter les autres MST puisqu on abandonne la capote! Il est naif de penser que les gens vont s'embeter à consommer des medicaments couteux bourrés d'effets collateraux EN PLUS des capotes. Vous devez etre un peu le seul a le penser. lA SEULE SOLUTION est la sapote! et si les gouvernements faisaient bien les choses, ce erait gratuit et disponible un peu partout (bureaux de tabacs, epiceries, distributeurs, gares, aeroports, entrées de boites de nuits etc...)

#286401
photo de l'auteur Heimdall
Heimdall
Homme de 19 ans

Je n'ai pas dit que j'étais pro-Prep, mais ce n'est pas pour autant que je vais dire qu'il ne faut pas prendre ce traitement, même si je vais préférer encourager l'usage de la capote. Je n'affirme pas non plus que la Prep sera forcément prise en parallèle de l'usage du préservatif, il existe bien des exemples qui nous prouvent que ce n'est pas le cas.

Il y a bien des endroits où l'on peut avoir des préservatifs gratuit, lors des évènement de sensibilisation, dans les infirmeries lorsque l'on est au collège ou au lycée, dans n'importe quel planning familial. Et autrement ? Petite info: les distributeurs de préservatifs, ça existe, et on en trouve en grand nombre. Et si malgré il n'y a toujours pas de préservatif ? Demandez aux gens, n'ayez pas peur, ce n'est pas une question qui va vous tuer, bien au contraire, et ça développera votre côté social.

Il y a toujours une solution, ou au moins le début d'une solution. Et il y a aussi une part de volonté. Ce n'est pas non plus aux autres de faire tout le boulot, ce n'est pas uniquement le travail du gouvernement. Si on veut vraiment faire quelque chose on peut. On peut participer aux journées de sensibilisation, organiser des actions, créer une association ou en devenir membre. On peut arrêter de se plaindre derrière un écran et aller de l'avant en sortant de chez nous pour faire quelque chose.

J'ai eu la chance d'avoir une famille où le sexe n'était pas un tabou, où il y avait toujours une boîte de préservatifs en cas de besoin. Plus jeune je connaissais déjà plus de chose sur la sexualité et la contraception que mes camarades et mes amis. Alors j'ai discuté avec ces amis, et je leur ai toujours dit qu'il fallait sortir couvert et que si ils avaient besoin de quoi que ce soit ils pouvaient venir me voir, et que si je pouvais pas les aider il y aurait toujours quelqu'un capable de répondre à leur quetion. Et c'est ça que nous devons faire: parler, partager, protéger.


 0 vote #286409
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Heimdall: je suis d'accord avec l'auto determination. Mais la on parle de qq chose de grave qui peut s eviter facilement. Pas du tout vrai que c'est accessible partout: moi je suis dans un endroit du 93 ou si on a un besoin de preservatifs apres 22h, c'est cuit! oui il y a encore un tabac ouvert donc pour les clopes pas de soucis..mais pas pour les preservatifs! je vous invitea aller dans les petits villages francais, vous verrez que les distributeurs sont extremement rares et de toute facon le preservatif y est couteux.

#286419
photo de l'auteur Heimdall
Heimdall
Homme de 19 ans
- modifié par Heimdall le 22/10/2018 - 14:12:37

Sa tombe bien les petits villages je connais, j'y passe beaucoup de temps vu que ma famille habite en campagne, et ça n'empêche que ne jamais eu de problème.


 0 vote #286429
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Heimdall desolee mais je vous trouve de mauvaise foi . Je trouve les preservatifs encore extremement chers dans les pharmacies par exemple...alors que cela devrait etre gratuit!! quand on sait l importance que cela peut avoir! si vraiment les gouvernements craignaient l epidemie ils en mettraient partout gratuitement a disposition !! j ai frequenté plusieurs boites parisiennes, sur 10 vous en avez 1 qui en propose a l 'entrée....

#286441
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit

Bonjour,

J'aimerais ajouter deux éléments aux débat:

-Tout d'abord, j'ai appris qu'il y a eu une période où certes l'interdiction était à vie mais le critère de sélection de comportements à risque n'était certainement pas à jeter, en effet, ce qui conduisait à une interdiction à vie était une relation sexuelle anale et non protégée. Alors qu'aujourd'hui, il n'y a plus de distinction entre relation protégée et non protégée. Donc déjà sans même parler de délais, ça pourrait être un point à développer.

-Ensuite, je voulais évoquer le site de l'EFS et en particulier le compte donneur, où une indélicatesse a étéé faite : après mon dernier don (de plasma) j'ai été sur le site et il était indiqué que mon prochain don de sang total serait possible en 2999, ce qui m'a sur le coup, un peu refroidi. Si quelqu'un a davantage d'informations sur point je le remercierais de me les communiquer.

Enfin, je rappelle qu'il est possible, sur rendez-vous pour les homosexuels comme les hétérosexuels ayant eu un unique partenaire sexuel au cours des quatre derniers mois, de donner leur plasma sanguin. Ce qui est alors fait, c'est que la première poche sera congelée jusqu'au prochain don où la confirmation du test négatif aux infections du sang permettra la transfusion au patient. On peut certes considérer ça comme une solution de repli mais je pense que le jeu en vaut la chandelle.

#286718