Acceptation de soi


Auteur : Julien91000
Julien91000 - 26 ans
De Dourdan
  il y a 2 mois


Aide
Bonsoir,

Premièrement je suis vraiment heureux d'avoir trouvé un site comme celui-ci qui permet de trouver si possible le bonheur en partageant ses expériences.

J'ai 26 ans, je suis en couple depuis bientôt 3 ans avec ma compagne et j'ai beaucoup de mal a accepter, je pense,ma bisexualité.

Depuis mon enfance j'ai toujours eu une attirance physique uniquement pour les hommes. J'ai toujours également eu une attirance physique pour les femmes et émotionnelles (plusieurs histoires d'amour).

Jusqu’à il y a 2 ans environs, aucun problème, je regardais des vidéos d'homosexuelles, d'hétéro, fantasmais sur des femmes, sur des hommes, j'avais une sexualité épanouie.

Mais il y a 2 ans j'ai eu cette prise de conscience en me disant, mince, ce n'est pas normal? Pourquoi suis-je attiré par les femmes mais également par les hommes ? Depuis, je ne passe pas un jour sans que cela ne me passe pas par la tête, j'ai des pensées du types: Regarde cette homme te fais de l'effet, tu es un refoulé ! Ou regarde cette femme elle ne te fais aucun effet, tu te ment ou l'inverse, regarde cette femme est superbe! etc..
C'est très difficile à vivre au quotidien car je n'avais jamais vécu ça avant, lorsque je n'avais pas conscience de cela, j’étais heureux ainsi en ayant mon jardin secret.

J'ai consulté plusieurs forum qui m'ont en réalité un peu chamboulé le cerveaux... Je me suis retrouvé perdu sur mon orientation sexuelle.

Je n'avais jusqu’à aujourd'hui jamais envisagé un rapport avec un homme, j'ai donc voulu tester mes désirs et j'ai couché avec quelques hommes. Ce fut des expériences agréables puisque c’était inconnue, mais vis a vis de ma compagne, qui n'est pas au courant, j'ai préféré ne pas continuer.

Malheureusement le fait de coucher avec un homme n'a pas changé mon problème car je suis toujours confus.
Je n'arrive pas à accepter ma bisexualité et j'ai également peur pour mon couple, aurais-je toujours envie de celà ? J'ai déjà eu beaucoup de culpabilité car la fidélité est important pour moi...

Avec ma compagne, nous avions une sexualité intense, mais depuis que je me questionne constamment et depuis que j'ai couché avec un homme, il m'arrive parfois d'être ailleurs pendant le rapport, (je me questionne pendant le rapport, mes pensées n’arrêtent pas...) Chose que je n'avais jamais eu avant.

D'autres questions me tourmentent, nous devions fonder une famille, comment préparer le futur en ayant des doutes sur son orientation sexuelle?

Parfois je me dis que j'aurais préféré être hétéro ou homosexuel, les choses sont beaucoup plus "simples" car mon cerveau n'accepte pas l'entre deux...

Si quelqu'un a déjà été dans le même cas que moi, merci de m'apporter quelques informations.

Bonne soirée.

Julien

Auteur : FrenchAzazel
FrenchAzazel - 19 ans
De Orléans
  il y a 2 mois


Bonsoir Julien

Malheureusement je ne suis pas bi, donc pas le mieux placé pour répondre. Ce que je sais c'est que etre bi n'est rien d'anormal, c'est tout aussi normal que d'etre homo ou hétéro. La difficulté maintenant c'est que les bi sont mal intégré parce que la famille, les amis ou meme en publique on entend souvent "c'est un refoulé, il sait pas choisir, c'est pas possible d'aimer les deux". Y a aussi les clichés comme quoi ils sont infidèle, toujours besoin d'aller gouter a tout les rateliers... Mais etre bi est tout a fait normal, c'est possible d'aimer les deux, et il y a autant d'infidèle chez les bi que chez les gays ou les hétéros, pas plus pas moins.
Pour ce qui est de cette confusion, énormément de bi passent par la a la découverte de leur sexualité, comme les gays d'ailleurs. C'est pire lorsque cette découverte est tardive. Heureusement ca s'améliore nettement avec l'acceptation de la situation. Maintenant aimer les deux sexe ne veut pas dire avoir envie de fréquenter les deux ou coucher avec les deux. C'est une question d'amour.
De ce que je comprend de ton récis tu est effectivement un bi, tout ce qu'il y a de plus normal. Juste que tu t'es probablement pas accepté et que tu te pose beaucoup de questions, ce qui pose tout un tas de problèmes. Attention aussi a ne pas mélanger attirance, envie et amour, cela pourrait avoir des conséquences regrettables.

En espérant t'avoir apporté quelque chose

 5 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : hypentropie
Hypentropie - 28 ans
De Montrouge
  il y a 2 mois


Howdy \^o^/

Dis-toi bien qu'être bi, c'est tout à fait normal (je suis bi ^_^ ). Du coup, tu devrais te demander ce qui s'est passé il y a deux ans, quand tu as commencé à penser l'inverse. Et aussi, te demander pourquoi ça ne serait pas normal. (Et aussi, qu'est-ce qui est normal ?)

Déjà, je pense que c'est une bonne chose que tu te poses ces questions (voire que tu expérimentes toi-même), que tu ne te contentes pas d'y poser un tapis dessus. Même si c'est douloureux pour l'instant.

Citation de Julien91000
Parfois je me dis que j aurais préféré être hétéro ou homosexuel, les choses sont beaucoup plus simples car mon cerveau n accepte pas l entre deux...


Oui, mais ce n'est apparemment pas le cas. Et puis, ça sert à rien de regretter ce qui n'est pas. Moi, j'aurais préféré être un chat, mais ce n'est pas le cas =^_^= …

C'est vrai que les bis n'ont pas toujours la vie facile. Ils peuvent être rejetés pour ce qu'ils sont : les hétéros les prennent pour des homos, les homos les prennent pour des hétéros. Souvent, on entend dire à leur sujet que « ce n'est qu'une phase. » Et puis, comme a dit FrenchAzazel, il y a plein de clichés et de préjugés sur les bis. Tout ça, c'est des sornettes u_u .

La bisexualité existe et elle est même plutôt complexe. Par exemple, l'échelle de Kinsey donne 7 niveaux de bisexualité, entre strictement hétéro et strictement homo. Ou encore, le Genderbread montre qu'on peut avoir un niveau pour l'attraction sexuelle et un autre pour l'attraction romantique. Il y a même tout plein de dossiers à ce sujet sur le site BeTolerant. À toi de voir comment tu te situes par rapport à tout ça !

Je n'ai pas de réponse toute faite pour ton orientation, ni pour t'aider à t'accepter. Dis toi que dans tous les cas, être et t'accepter bi/homo/hétéro/a ne change rien dans ce que tu es déjà. Ton orientation ne fera pas de toi une mauvaise personne. Tes amis, si ce sont des vrais amis, ne te quitteront pas. Et des plûmes ne vont pas se mettre à pousser sur ton corps u_u .

Tu dis que tu as peur pour ton couple. Vous êtes ensembles depuis trois ans et vous parlez futur, famille et tout ça, donc vous devez sans doute être proches. S'il y a bien une personne avec qui tu te sens en confiance, avec qui tu as de la complicité et qui peut te soutenir quand ça ne va pas, c'est bien ta copine, non ? Je pense que tu devrais vraiment lui parler de tes doutes, tout ce que tu nous a dit dans ton message. Je sais que ça ne va pas être facile, d'autant plus que tu as ces doutes depuis deux ans et que tu as découché avec plusieurs hommes. Mais à mon avis, tu ne peux pas continuer de lui cacher ton angoisse. Être bisexuel peut être un problème (même si pour moi, non), mais cacher tes doutes et ton malaise aussi longtemps à ta chère et tendre en est un beaucoup plus gros, je trouve.

Comment vit-on sa bisexualité en couple sur le long terme, c'est une question que je laisse aux autres (je n'ai pas assez d'XP). Mais je suis sûr qu'il y a des réponses.

Redis-toi enfin que quelle que soit ton orientation, tu restes toujours toi ! Et tu ne seras jamais seul *\^o^/* .
Auteur : Enneathusias
Enneathusias - 44 ans
De Lyon
  il y a 2 mois


Salut Julien,

Il faut distinguer d’une part le trouble identitaire engendré par le questionnement il y a deux ans, menant à la formation progressive d’une identité homo ou bisexuelle et d’autre part, la perspective fondée ou non d’une vie d’infidélités, avec son cortège de culpabilités.

Sur le premier point, l’ego étant ce qu’il est, quand il a peur, il qualifie pour contrôler. Quand tu as commencé à établir des liens entre préférences sexuelles et identité, tu as commencé à te coller des étiquettes (homo ou bi) et donc à figer une autre orientation sexuelle qui est venue en conflit avec ton identité hétérosexuelle principale.

Jusqu’alors, comme tu l’écris, tes fantasmes homosexuels, faisaient partie de ton jardin secret et ne constituaient que des préférences sexuelles fantasmatiques, sans lien avec ton identité. En faisant de ces préférences une identité, elle est venue en conflit avec l’identité « historique ».

Sur le second point, le passage à l’acte a confirmé cette tendance et a posé la problématique de l’infidélité et la conscience qu’il pourrait y avoir un souci à l’avenir.

Ce que tu as découvert, c’est que tu peux avoir des relations sexuelles consenties avec des hommes ou des femmes (voir le continuum de Kinsey et la grille d’orientation sexuelle de Klein qui est une évolution de l’échelle de Kinsey). On peut qualifier cela de bisexualité (à dominante hétéro ou non) , sachant que le terme ne distingue pas l’orientation sexuelle, de l’orientation amoureuse. Comme tu l’as suggéré, tu penses ne pouvoir tomber amoureux que de femmes. Certains bis peuvent tomber amoureux des deux, d’autres uniquement des femmes ou uniquement des hommes (cf. sondage betolerant).

De plus, quand certains hommes bis sont amoureux, ils n’éprouvent pas le besoin d’aller voir ailleurs sexuellement, hommes ou femmes. D’autres, ont besoin d’avoir des relations homosexuelles de temps en temps, pour se satisfaire sexuellement. Dans ce dernier cas, la compagne est soi au courant et peut éventuellement participer à ces rencontres, soit elle ignore tout. Chacun vit donc sa bisexualité différemment.

Je pense que tu es en transition identitaire sur l’image que tu te fais de toi et que tu as besoin de temps pour te positionner par rapport à tous les aspects de la bisexualité décrits plus haut.

Voici quelques topics postés au fil du temps sur betolerant pour poursuivre ta réflexion :

Être bi, comment le vivez-vous ?
En couple avec un homme bi
Besoin de combler un manque
Comment jugez-vous les personnes bisexuelles ?

Bonne réflexion et n'hésite pas à nous poser des questions ;)

 101 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : nevermind
Nevermind - 26 ans
De Caen
  il y a 2 mois


Bonjour Julien,

J'ai trouvé un site où l'on peut faire le test de Klein :
Test de Klein (merci @Enneathusias!)

Je n'en avais jamais entendu parler, c'est super intéressant car ça force à se poser des questions dont on aurait pas idée. Peut-être ça t'aidera un peu ;)

 5 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : Diatrima
Diatrima - 30 ans
De Beauvais
  il y a 2 mois


Bonjour Julien,

J'ai lu attentivement ton message ainsi que les réponses et les conseils qui ont suivi.
Etant bisexuelle, je me suis reconnue dans ton témoignage, pour avoir été aussi confrontée à cette souffrance "taboue", celle qui rend vraiment malheureux dans son coeur, et qui laisse penser qu'on est condamné à ne JAMAIS être heureux ni épanouis dans sa vie et sa sexualité. Principalement à cause d'un enferment personnel dans une relation; soit parce qu' il y a des non-dits pesants (comme ton cas), ou parce que le partenaire rejette catégoriquement et avec violence ton orientation sexuelle (comme je l'ai vécu...).
Dans tous les cas, la sensation d'être prisonnier, frustré et confus est réelle. Heureusement, il y a toujours une solution à tout problème, même le plus épineux. =)
On peut parfaitement être bisexuel et en relation exclusive avec quelqu'un, dans la fidélité, la confiance et l'amour. (c'est justement mon cas actuellement!). Mais pour cela, le dialogue doit être au rendez-vous. Il ne doit pas y avoir de secrets (de cette ampleur) entre vous, surtout si cela a un impact significatif dans ta vie. (chez certaines personnes, ça peut virer à la dépression, voire, dans le pire des cas, à l'envie d'en finir)
Comme l'a très justement conseillé Hypentropie, il faut parler avec ta partenaire, et crever l’abcès.
En effet, vous êtes ensemble depuis des années, et vous souhaitez réaliser des projets, fonder une famille. Cela laisse à supposer que vous êtes suffisamment bien ensemble pour cela, donc capables de discuter. Même si le sujet te semble difficile, tabou, (ou n'importe quel adjectif), il FAUT lui dire, à partir du moment où ça t'affecte sincèrement, en plus, cela affecte ta vie de couple. J'ai même envie de dire: c'est le moment idéal, puisque votre relation est bien ancrée, et que les "gros projets" ne sont pas encore construits. Donc, au niveau du "risque", c'est le créneau parfait pour toi.
Par contre, il faut que les choses dans ta tête soient claires concernant de ce que tu souhaites avec ta partenaire: Si tu veux sincèrement faire ta vie avec elle, je te conseille de mettre les choses à plat en y mettant des gardes-fous et en la rassurant, en lui répétant que votre relation n'est PAS en danger, et que tu as simplement besoin de son écoute, de sa compréhension, sa confiance, et de ses conseils. (Important) Parce qu'évidemment, elle va vite se sentir en insécurité si tu ne la rassures pas, et c'est bien normal. Par réflexe, elle aura peur de te perdre, et risque de se remettre en question. Et la peur mène à la colère et à l'énervement.
Donc assure toi surtout de bien préparer ce que tu vas lui dire, et d'y mettre les formes, les bons mots, la douceur et une bonne dose d'amour et de sécurité à son égard. Cela facilitera sa compréhension de ton conflit intérieur. Si tu tiens à elle, il FAUT le lui dire, et lui rappeler l'importance qu'elle a pour toi, et que tu lui fais suffisamment confiance pour te confier. (ce sont quelques exemples de ce que tu pourrais dire).

Dans mon propre vécu, j'ai à présent la chance d'être en couple depuis quelques années avec quelqu'un qui n'a pas de problème avec ma bisexualité. Cela ne signifie pas pour autant que je vais "batifoler" comme une abeille (je suis très timide xD), mais mentalement, je me sens profondément soulagée et épanouie, parce que je ne suis pas restreinte dans le mensonge, les non-dits ou la violence. Puisque ma relation avec cette personne est durable (c'est l'homme de ma vie), nous avons pu faire face à mon propre conflit intérieur, à travers plusieurs conversations et mises en point, en toute honnêteté. Suite à cela, certaines règles se sont établies entre nous, notamment que les sentiments amoureux lui soient exclusifs. (et c'est bien normal, notre amour est sincère^^).

Voilà, Julien, j'espère de tout coeur que mon message t'aura apporté le soutient que tu as besoin. Je te souhaite bon courage! C'est une situation difficile, mais qui peut être résolue =) Rien n'est impossible. Aie confiance en toi.
Diatrima

Auteur : Julien91000
Julien91000 - 26 ans
De Dourdan
  il y a 2 mois


Bonsoir,

sincèrement, merci, merci beaucoup pour le temps que vous m'avez consacré à répondre et merci de vos conseils et de vos expériences. Cela m'a fait énormément de bien de vous lire.Le chemin est encore long mais je sais que petit à petit c'est possible et surtout que je ne suis pas seul.

Bonne soirée à vous tous.

Julien
Auteur : FrenchAzazel
FrenchAzazel - 19 ans
De Orléans
  il y a 2 mois


De rien Julien, c'est toujours un plaisir d'aider ceux qui en ont besoin. En tout cas courage a toi dans la recherche et la compréhention de ce que tu est réellement. C'est long mais parfaitement fesable, et tu semble sur la bonne voie

Bonne soirée

 5 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.



Pour participer à [ Acceptation de soi ] il faut être obligatoirement inscrit