[SONDAGE]Les meilleures stratégies LGBT &positiver

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Dans un sondage précédent sur le vécu homosexuel des betolerants (près de 70 personnes ont répondu à ce jour), il ressort qu’environ 50% acceptent leur homosexualité, mais la vivent discrètement tandis que près de 20% l’acceptent et la vivent ouvertement, sans se cacher.  Par ailleurs, près d’un quart (25%) soit la rejettent complètement (5%), soit alternent les périodes d’acceptation et de rejet (20%). Près de 5% se demandent encore s’ils sont homosexuels.

Partant de ce constat et dans son prolongement, je propose que celles et ceux qui vivent au mieux leur homosexualité partagent dans le format compact du sondage (mais aussi par leurs commentaires), leurs stratégies d’adaptation, leur approche de la vie, l’état  d’esprit les ayant conduits à être bien dans leur peau sur ce sujet, à la fois dans leur rapport à eux-mêmes et dans leur rapport aux autres. Ceci afin d’inspirer chez les personnes qui le vivent moins bien, une réflexion sur leurs ressources intérieures et la variété des points de vue existants. LIEN VERS LE SONDAGE DE CE SUJET (jusqu’à 7 choix possibles : le(s) principaux pour vous)

J’aimerais citer pour exemple, la phrase mentionnée par Swen22 (sondage, page 5) :

"Je n'avoue pas que je suis gay parce que je n'en ai pas honte, Je ne proclame pas que je suis gay parce que je n'en suis pas fier, je dis que je suis gay parce que c'est ce qui est"
 
Je propose également que nous partagions ici des documents multimédia (vidéos, photos, textes, etc.) et des témoignages personnels montrant sous un jour positif et inspirant des vécus LGBT épanouis. Certains de ces documents pourraient apparaître idéaux, voire inaccessibles pour nombre d’entre nous, mais s’ils peuvent nous inspirer ou nous permettre de tendre vers un idéal, ce sera déjà un premier pas significatif.

Illustration parmi d’autre, je commence avec la chaîne Youtube des acteurs Matt Dallas et Blue Hamilton (lien vers la chaîne). Ils racontent leur quotidien de couple gay et parents d’un petit garçon de 2 ans, Crow, qu’ils ont adoptés (lien vers la vidéo de présentation). Ils témoignent de leur fierté d'avoir crée une telle famille. J’aimerais que l’on fasse abstraction du fait qu’ils sont beaux, riches et célèbres (c’est vrai, c’est un gros avantage), pour se concentrer sur ce qu’ils sont parvenus à construire. L’idée est celle de la possibilité. D’autres Betolerants trouveront sans doute des exemples de Gays comme vous et moi ayant réussi dans leur vie de gay, de couple, de famille et socialement.


photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
C'est pas nous le problème, c'est la société qui est bancale. Tout cela n'es qu'affaire de jugement de valeur lié à la culture, et c'est cette même culture qui dit que les schizophrènes sont malades, que les noirs et les arabes sont des étrangers a rejeter, que l'homme est supérieur à la femme...
Il faut dire merci à l'héritage des religions et des croyances infondés qui furent garantes de la morale pendant des siècles.
Quand on considère le monde d'un point de vue rationnel, on se rend bien compte que le problème ne viens pas de nous homosexuels, mais de ces règles implicites qui disent ce qui est bien ou mal (du style, être hétéro c’est bien, et homo c'est mal), et que on continu de transmettre à nos enfants... 
Les choses progressent heureusement, mais on est loin d'avoir réparé les bêtises que la suprématie des croyances a causé...

Ce n'est que mon point de vue évidement, et libre a chacun de le critiquer à sa guise. 

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
C'est vrai, Dédale, tout cela nous vient d'archaïsmes d'un autre temps et au delà, de modèles de sociétés qui ont perduré à travers les âges, quand les conditions de vie étaient particulièrement difficiles et qu'une hiérarchie semblait nécessaire avec un mâle à sa tête. Aujourd'hui, nous pourrions inventer de nouveaux modèles de société bien plus inclusifs pour les LGBT, mais les traditions, les habitudes et les croyances ont la vie dure. D'ailleurs, il y a fort à parier que l'on trouverait, à terme, dans de telles sociétés une majorité de bisexuels.   

Remettre l'homosexualité et la bisexualité dans leur contexte historique est une façon de dédramatiser et de positiver, car on réalise alors (pour certains d'entre nous en tout cas) que nous n'avons pas à culpabiliser d'être ce que nous sommes. Cette société a créé les homosexuels exclusifs au même titre que les hétérosexuels exclusifs. Il n'y a pas à culpabiliser de cela. Ainsi, aux personnes LGBT chez qui l'instinct d'appartenance sociale est particulièrement fort, nous pouvons dire qu'ils font partie à juste titre de cette société et tous ceux qui le contesteraient auraient tort de façon très claire. Nous sommes donc en droit de nous montrer et de revendiquer notre place de façon décomplexée. Nous sommes aussi chez nous.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Encore un beau couple gay et leur famille :

Neil Patrick Harris, Davis Burtka and their Children

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai une question: il y a une stratégie qui consiste à laisser quelques informations en clair sur son homosexualité, et une fois qu'on attise la curiosité, répondre par "oui" si on nous demande si on est homosexuel. Est-ce-que ça marche? Est-ce-que ça permet à notre famille de savoir sans que l'on ait à passer le grand moment des aveux?

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
@MonsieurS : En effet, ça fait partie des possibilités. A mon avis, le plus on est naturel, le mieux c’est, sans donner l’impression « d’avouer » ou de mettre les pieds dans le plat entre la dinde et le fromage. Si tu portes un T-shirt avec la photo de ton copain dans un coeur, c’est sûr qu’on va te demander de qui il s’agit. ^^

Après, c’est à chacun de trouver la meilleure stratégie. Perso, j’avais opté pour la stratégie individuelle avec ma famille proche : d’abord ma mère, ensuite mon frère en présence de ma mère et enfin mon père.

La question aussi est de se demander si Noël est le meilleur moment pour cela, sauf si c’est fait avec naturel pour que ça passe comme une lettre à la poste.

PS : j'évoque Noël, parce que dans un autre post tu en avais parlé.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Dedale et Enneathusias :
J'ai l'impression que vous accusez l'héritage de la société française actuelle - issue principalement de la civilisation chrétienne - dans son ensemble, je me trompe? Je trouve que c'est un peu excessif si c'est le cas.

Surtout il ne faut pas confondre le puritanisme, le moralisme, puis enfin la simple vie collective. 

*Le puritanisme en pratique - notamment aux Etats-Unis dans certains cercles - est généralement une pure hypocrisie qui sert à garder le pouvoir car il va dans les excès de privation alors que les élites sont en fait dans la déviance.

*Le moralisme tient beaucoup plus de l'éducation, du conseil, ou au pire, de l'application de règles, mais celles-ci sont plus flexibles que la direction immuable et extrémiste du puritanisme. 

*La vie collective elle, demande de savoir se sacrifier pour la vie en général.
C'est à dire que des fois il faut mettre de côté son "moi je" pour se mettre au service des autres. Il faut apprendre à ne pas revendiquer un droit à la différence qui serait contre-productif sur le plan collectif. D'autant plus s'il crée de la division, vous exposez la société à une entité qui diviserait pour régner. Et je pense personnellement que c'est ce que fait déjà la Banque par l'intermédiaire du Marché. La division profite également à d'autres menaces, alors que la religion, malgré ses défauts, rassemblait la société française contre cette possibilité de division. C'est un équilibre à trouver.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Je viens de lire cet article sur yahoo (comme quoi, il y a des choses intéressantes aussi) et je l’ai trouvé vraiment positif. Je le retranscris ici, car ces articles ont une durée limitée :




C’est lors d'un entretien avec le magazine américain Out que Jussie Smollett, alias Jamal Lyon dans la série “Empire”, a dévoilé son homosexualité. “Je suis un homme gay avec un coeur très ouvert. Mon dieu, je n'ai jamais eu à en parler, donc j'essaie de trouver les mots. Si je devais m'étiqueter, je dirais que je suis un homme gay”, a-t-il ainsi déclaré.







Octobre2013, Neil Patrick Harris, alias Barney dans “How I met your mother” raconte comment il a vécu son coming out sur le site du Huffington Post. “Je suis tombé amoureux d'un mec et j'ai commencé à passer tout mon temps avec lui. Dans ce genre de cas, on veut en profiter au maximum. Plus je travaillais, plus j'étais exposé dans l'œil des médias et plus j'ai compris que c'était inévitable et que l'on ne devait pas avoir à se restreindre autant”, a-t-il expliqué.





Mai 2016, Colton Haynes, comédien des séries “Arrow” et“Teen Wolf”, décide de faire son coming out dans un portrait pour Entertainment Weekly. “Les gens qui jugent ceux qui sont gay ou différent ne réalisent pas que jouer la comédie 24 heures sur 24 est la chose la plus épuisante qu'il soit”, a-t-il ainsi déclaré.






Janvier 2016, Charlie Carver (célèbre pour avoir incarné lerôle de Porter Scavo dans “Desperate Housewives”), révèle son homosexualité sur Instagram. « Quand j'étais petit garçon, je savais que je voulais être acteur. Je savais que je voulais être beaucoup de choses! Je pensais que je voulais être un peintre, un footballeur, un stégosaure… Mais la volonté d'être acteur est restée. C'est à peu près vers cet âge-là que j'ai su, de manière abstraite, que j'étais différent de certains garçons de ma classe », a ainsi écrit l'acteur.



Début 2015 Caitlin Stasey, connue pour avoir interprété Lady Kenna dans la série “Reign”, décide de révéler à ses fans son homosexualité. Pour cela, elle choisit de s’interviewer elle-même sur son site intitulé Herself. « D'aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours su que j'étais du genre homo », a-t-elle ainsi écrit.



Août 2013, Raven-Symoné, star du “Cosby Show"et de “Phénomène Raven”, révèle son homosexualité sur Twitter. Suite à l’entrée en vigueur du mariage pour tous dans l’État du Minnesota, la comédienne a en effet posté : « Je vais enfin pouvoir me marier?! ».




Février2012, lors de la cérémonie des Steve Chase Humanitarian Awards, Matthew Bomer (alias Neal Caffrey dans la série “FBI : Duo très spécial”) fait publiquement son coming out. “J'aimerais tout spécialement remercier ma magnifique famille : Simon [son époux], Kit, Walker, Henry [ses enfants]. Merci de m'avoir appris ce qu'était l'amour inconditionnel. Vous serez toujours ma plus belle réussite”, a-t-il ainsi déclaré.




Juin 2013, Charice Pempengco (alias Sunshine dans la série “Glee”) révèle son homosexualité lors d’une interview télévisée avec The Buzz. “Maintenant je me sens libre. Je peux sortir de la maison sans avoir peur, et je ne marche sur les plates-bandes de personne”, a-t-elle ainsi déclaré.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit