l'univers carcéral

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

encore un sujet de société, mais surtout une réflexion sur les conséquences de l'emprisonnement, car la réduction de la liberté physique est un sujet qui touche bien d'autres situations existentielles, maladies, accidents, isolements, contraintes sociétales, climatiques, économiques, etc...
toutes ces autres formes "d'emprisonnements" sont- elles liées par le même dénominateur commun, à savoir la perte de contrôle de notre environnement ?


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Sujet très épineux… surtout lorsqu'on apprend que les prisons deviennent souvent des centres de formation pour délinquants et criminels, de brutalité physique et morale jusqu'à l'homicide (autant par les incarcérés que les gardiens, visant autant les uns que les autres).

Personnellement, je pense que les incarcérations devraient évoluer, et ne plus être ce qu'elles sont devenues depuis des années : de l'enfermement, de l'isolement pure et simple.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'irai plus loin: quels délits pourrait-on déclasser pour libérer des places de prison? J'y vois là la légalisation de certaines drogues, je ne vois pas en quoi on devrait continuer à mettre le cannabis ou la cocaïne illégaux.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de MonsieurS : J'irai plus loin: quels délits pourrait-on déclasser pour libérer des places de prison? J'y vois là la légalisation de certaines drogues, je ne vois pas en quoi on devrait continuer à mettre le cannabis ou la cocaïne illégaux.

En autre parce que ça génère énormément d'argent tant que ça reste illégal, et que certains politiciens et avocats puissants y trouvent leurs intérêts.
La "justice" est une affaire lucrative...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il est vrai que enfermer des criminels et des délinquants est moralement méchant pour ces pauvres bougres. Le mieux pour respecter les valeurs d'humanité serait d'enfermer les victimes qui après tout n'avaient pas qu'à être là.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Soklaus, merci de souligner le fait que le sujet est épineux.
Faire évoluer l'incarcération n'est pas égal à enfermer les victimes…
Allez, je t'aide : tenue rose, soleil de plomb, travaux d'intérêts publics, amérique, shériff.
Et si tu veux, on peut rajouter la peine de morts.

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
Ahah, soklaus, c'est tellement ça.
Logiquement si t'es en prison, c'est que la société considère que tu lui à été nuisible, donc on va pas faire du baby-sitting alors que la prison est censé être une punition. XD

Enfin je sais pas mais il me semble que quand tu fais une chose répréhensible, t'es censé être au courant des risques (qui sont entre autre la prison), donc celui qui brave les règles s'expose consciemment à la sanction... Alors si on commence à plaindre ceux qui ont fait les cons en connaissance des risques...

Et puis il faut bien se rendre compte que il faut que la prison ai un caractère dissuasif, puisque c'est censé être une sanction. Si la prison ça devient un hôtel, je vois pas trop le caractère dissuasif ...
J'ai envie de dire: heureusement que la prison c'est un environnement dur et cruel, puisqu'elle a été conçu pour ça, donc elle remplis bien sa fonction. 

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
Après je reconnais que pour ceux qui sont incarcéré pour une raison accidentelle (genre homicide involontaire suite à un accident de voiture...ect) c'est peut être une punition un peu hard, compte tenu du fait que beaucoup vont devoir vivre avec une mort sur la conscience, ce qui est déjà en soi une forme de punition (du moins pour une personne normalement constitué)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il faudrait surtout que ce soit un lieu de réhabilitation. Ok la personne a fait une connerie et purge sa peine, mais si c'est pour qu'elle recommence en sortant, voire pire, le séjour n'aura servi à rien.
Si en revanche elle ressort en bon.ne citoyen.ne, tout le monde est gagnant.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Dedale: "dur et cruel" ? Bah mon gars on voit que tu n'as jamais vu un mitard de près, crois-moi. N'aurais-je un sens de la morale aussi élevé il y a longtemps que j'aurai commis un crime pour profiter d'un séjour tout frais payé des poches du contribuable.

La seule chose dissuasive serai un cellule de 3 m² avec pour seul mobilier lit/wc/lavabo, le tout sans fenêtre, les détenus nourris à la gelée alimentaire, sans droit de visite, sans courrier, sans sortie. Ça en calmerai des tas.

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
sur ce point je suis d'accord oyodoo, il faut que la prison soit dissuasive pour y rentrer, mais il faut que ceux qui en sorte soit apte à s'intégrer de nouveau. Toutefois, ça me parait compliqué de faire cohabiter les deux dans un même espace :s, et pour le moment le système est pas forcément au point... 

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
tu as raison soklaus, la prison à la dur comme dans les films ça existe plus vraiment... X) je reconnais mon erreur. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ouais, pour faire de quelqu'un un monstre, l'idée de Soklaus doit être efficace.
Tout être humain a droit à la dignité.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Oyodoo: Les meurtriers, les terroristes, les violeurs, les pédophiles sont déjà des monstres, donc le problème ne se pose pas.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Non ils ne sont pas des monstres. Tu me fais penser à tous ces gens qui s'empressent de dire "ils sont pas humain" après un acte terroriste.
Justement, si, ils sont humains, et c'est bien là le problème. Comment un être humain en est arrivé là, comment éviter que ça se reproduise (que ce soit lui ou d'autres) ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai le sentiment profond que concernant les délits, on peut largement contribuer à faire diminuer la délinquance. Notre société devient peut-être inadaptée, et pour causes, on a laissé des terreaux d'incivilité se développer.
Est-ce-que quelqu'un a un graphique du nombre de places de prisons en comparaison avec la population française dans le temps?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
toutes ces interventions sont intéressantes, même si le sujet n'est pas uniquement orienté vers "les prisons de pierres"...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Oyodoo: Humain, monstre, la différence est mince en elle-même. Mais après tout, si la politique du bisounours vous permet d'être en accord avec votre conscience, grand bien vous fasse.

Et puis qui sait ? Peut-être que touché de votre bienveillance maladive, votre meurtrier aura la bonté de vous laisser à vous aussi une seconde chance, avant de vous tuer pour finir.

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
Je suis assez d'accord avec oyodoo, je pense que le mieux c’est de prendre le problème à la racine, et de se questionner sur les origines des comportements hors la loi.
Cependant, je dois admettre que je ne pense pas qu'on puisse y remédier totalement, prévenir les maladies ne les empêches pas toujours de se déclarer. Il y a eu, et il y aura toujours des criminels, le tout est de savoir comment les gérer une fois le crime commis.

Il se trouve que aujourd'hui j'ai lu un article portant sur le spatialisme (le spatialisme c'est grosso modo  le fait de considérer qu'un espace est la cause de notre bien être social, ou au contraire, d'un malaise sociale) et l'univers carcérale, et en gros, l'auteur soulignais que la prison est pensé sur un mode spatialiste, c'est à dire que notre société et ceux qui nous dirigent voit en l'enfermement causé par l'architecture une solution "miracle" aux problèmes de criminalité, et le caractère social du problème est largement occulté. L'architecture ne permet pas de résoudre des problème, elle représente une solution, mais qui doit être complété par d'autres aspects. 

Comme tu l'as souligné Oyodoo, la prison c'est aussi un espace de réhabilitation, or on néglige tant l'aspect social du problème que on ne la favorise pas...
La question des prison est vraiment complexe, car la prison a plusieurs objectifs difficile à faire coexister à mon sens. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Gilou03 : toutes ces interventions sont intéressantes, même si le sujet n'est pas uniquement orienté vers "les prisons de pierres"...

C'est là une difficulté supplémentaire du sujet.
L'internement carcéral est déjà un grand débat, alors parler des internements psychologiques que nous pouvons subir (isolement social, autisme, "pour vivre heureux, vivons cachés", etc.)

En soit, si nous philosophons, notre propre chaire n'est-elle pas la prison de notre esprit ?
Notre âme, la chaîne qui les relie ?

Le sujet est vaste.

Oyodoo, Dedale, je rajouterais à vos paroles qu'il y a surtout la complexité de la mondialisation, de l'interculturalité, de la diversité,… puis de tout ce qui les accompagne.

Il y a et aura toujours des conflits de toute sorte… qui engendrent d'autres problèmes, tant que le conflit, le désaccord en lui-même, est déjà considéré comme problématique.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit