Découverte de l'exoplanète la plus proche

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut à tous et à toutes, aujourd'hui je vous présente la découverte d’une nouvelle exoplanète, gravitant autour de l’étoile Proxima du Centaure, tout simplement l’étoile la plus proche de la notre, notre soleil.

Ce qui me choque c’est que systématiquement sont présentées les nouvelles découvertes d’exoplanètes, comme des lieux potentiellement habitables, colonisables, comme si nous cherchions absolument à fuir notre planète, dont nous aurions abdiqué d’entretenir et de préserver l’équilibre des éléments. Comme si nous la consommerions jusqu’au bout, point, pourvu que l’on trouve de quoi se barrer avant. Ce qui est particulièrement grave d’un point de vue sociologique et politique, comme un courant universel de pensée, d’abandon de notre véhicule cosmique, une petite bille bleue fragile perdue dans l’immensité du néant.

Fût un temps où nous cherchions des planètes qui potentiellement abriteraient de la vie dessus, voir d’autres civilisations galactiques (dans notre galaxie La Voie Lactée), et qu'un jour peut-être nous pourrions nous rencontrer, quand le développement technologique le permettrait, comme des humains fiers de leur planète. Un peu comme dans le monde antique où, le développement marine suffisant, les peuples fiers de leur grandeur se découvraient.

Ce mode de pensée universelle actuel, inconsciemment de trouver le moyen de fuir notre planète, m’inquiète particulièrement. Cela veut dire que nous aurions totalement abdiqué toute volonté de pérennité pour les futures générations, juste quelques rustines en attendant, dans le seul but d’en profiter au maximum maintenant. Consommer notre planète comme une soupe qu’on aspire jusqu’à la dernière goutte, alors qu’à la base c’est un écosytème cyclique à gérer (et qui se gère tout seul très bien...).

Pourtant il parait une évidence que si la vie est potentiellement habitable en un lieu, alors il serait déjà très probablement habité (dans un ordre d’évolution, microbien, végétal, etc...) Jamais cette question de savoir si il y a déjà de la vie dessus n’est soulevée, dont nous observerions son évolution en retard par rapport à la vitesse de la lumière, et dont pour l'instant, nos technologies actuelles ne nous permettent pas d'observer ces exoplanètes directement, mais uniquement mathématiquement. 

C'est comme si cette hypothèse de vie exoplanétaire ne nous traversait plus l'esprit, comme si nous ne voulions plus savoir, uniquement le fait de pouvoir ou non coloniser un lieu, potentiellement déjà occupé et en développement aussi... Consternant.

Alors potentiellement habitable, ou habitée, là est plutôt la question...

>>> Découverte exoplanète la plus proche de notre Terre - CNRS

(image fictive artistique)


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

https://www.youtube.com/watch?v=dalsr0ZIws8(attention l'image de la planète est fictive, nous n'avons pas les moyens d'observations suffisants actuellement, nous les observons uniquement mathématiquement)

photo de l'auteur Breizh
Breizh
Homme de 47 ans
Mouans Sartoux

2 remerciements
Je fais face tous les jours à cet état d'esprit en consultation de naturopathe, et c'est assez inquiétant pour les générations qui viennent. La phrase de Malraux prend tout son sens à l'heure actuelle." Le 21 ème siècle sera spirituel ou ne sera pas". C'est le travail de tout un chacun de décider d'allumer sa lumière intérieure plutôt que de la chercher à l'extérieur. Chacun choisit de démissionner de son métier de parents, de passeur de valeurs, d'accomplir son chemin de vie, de régler son karma, rendant toujours de plus en plus responsable l'autre de sa veulerie, de sa lâcheté, de ses échecs annoncés.
C'est une ère ou l'on consomme les produits, la Terre, les autres sans jamais payer l'addition, et en la laissant pour les générations futures.
Je tente un maximum d'éveiller les consciences, en sachant que nul n'est prophète dans son pays, et si tant est que la vie existe ailleurs, ce qui est fort probable, on ne met pas tous ses œufs dans le même panier, je ne suis pas certain qu'ils puissent avoir envie de venir nous voir, loin s'en faut.

photo de l'auteur TheLifewired
TheLifewired
Homme de 30 ans
Coulommiers
heh...j'ai été attiré par le titre intéressant !  

Je n'ai pas grand chose a dire sur la discussion autour de l'existence de vie extraterrestre ou alors sur la propension qu'on les humains actuels a.consommer de maniere irresponsable leur ressources.

J'ai une vision un peu pessomiste du futur. vu comment ça part. je ne maîtrise pas le sujet, mais en faisant un calcul tres simple. on se rends compte par exemple pour les energies fossiles. qu'au train où vont les choses. ben y en aura plus ! tôt ou tard. Je me dis que l'économie est plus forte que l'écologie et que tôt ou tard. Nous paierons le prix de nos erreurs. 
De toutes les manières. A moins de s'approcher de la vitesse de la lumière. nos engins ne pourrons jamais atteindre ces planètes.

Il serait plus sage de se concentrer sur les êtres vivants qu'on a ici et de composer avec nos propres ressources pour ne pas les epuiser. 

Mais tant que nous sommes dirigés par l'économie.  il n'y  aucune chance que ça change. j'espère juste que je ne vais pas crever de manière trop brutale lol quand la grosse crise arrivera

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mouais. En soit, je salue la découverte et le travail de toutes les personnes qui œuvrent à cela. Mais pour ce qui est du fantasme de la colonisation d'une autre planète, je me dis qu'une espèce qui n'est pas foutue-capable de se débrouiller et de se contenter des ressources de sa propre maison, sans compter lorsque celle-ci la détruit à petit feu, et bien que cette espèce ne mérite pas de s'offrir un autre territoire à ravager.

Si nous avions un minimum de décence, nous nous laisserions mourir silencieusement et sans éclats. Histoire de ne pas perpétuer nos erreurs et errements.

Voilà, c'était le message super sombre et pessimiste de la soirée, faites de beaux rêves ;)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
'Soir :-)

c'est bon, je me suis trouvé une corde : j'suis prêt ^^

Plus sérieusement, pour côtoyer de loin des professionnels qui planchent sur ces questions, pour participer à divers réseaux collaboratifs dans ces domaines, je pense pouvoir dire qu'on a de sérieux soucis à se faire.

Je ne sais pas si l'on se rend bien compte d'à quel point notre écosystème planétaire est fragile dans ses équilibres. Et là, la plupart des voyants sont au rouge - sans parler du dérèglement climatique. Je crains que nous ayons trop pris l'habitude de croire que la technologie peut tout faire et tout solutionner. Elle ne peut rien contre les déséquilibres et les forces naturelles.

Tu faisais référence, TheLifewired , aux problématiques qui résulteraient d'une disparition plus ou moins rapide maintenant du pétrole. Et effectivement toutes nos économies, toutes nos activités sont fondées sur ce qu'a permis l'énergie fossile. Par contre je ne pense pas que le "problème" tienne de l'Economie. A mon sens ce n'est pas l'Economie qui est un problème en soi, c'est plutôt cette fuite en avant dont nous avons maintenant du mal à décrocher, et c'est surtout nos comportements "instinctifs" qui posent problème : toujours plus, toujours plus, toujours et encore toujours plus dans un espace limité, avec des ressources elles aussi limitées.

Mais bon : je ne suis pas pessimiste pour autant. Je pense que dans cette période de nos civilisations se cachent de puissantes opportunités de changement. Reste à savoir si nous nous donnerons les moyens de mettre en oeuvre ce changement ; et là ben nous n'y sommes pas encore ^^

photo de l'auteur aragon
Aragon
Homme de 27 ans
Angers

8 remerciements
D'une exoplanète on arrive à la survit de notre planète Terre, j'adore.

En grand fan des série Stargate SG1 et Atlantis, j'adore regardé les étoiles, observé ce qui nous entoure dans cette immensité. Savoir que la vie pourrais potentiellement existé ailleurs, pas pour fuir la Terre. 

Il faut garder espoir en l'Homme, il y a du bon en lui. Il revient à chacun de faire un effort pour le futur. Chacun et chacune avons les cartes en main. Il ne faut pas attendre les politiciens qui joue avec les citoyens ou les journalistes qui sont pessimistes pour changer. Tous les jours dans notre quotidien nous pouvons changer notre habitude de vie, notre habitude de consommation. Des gestes tous simple comme faire ces course au marché, les produits sont frais et local pour la majorité...

Bon je pourrais continuer longtemps :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci pour vos commentaires, je trouve que sous différents aspects ils expriment à peu près le même fond de pensée. Surtout que j’ai oublié de préciser dans l’article que l’on est très loin de bouger dans l’espace... On arrive à peine à retourner sur la Lune (et je vois déjà venir les complotistes, que nous n’y sommes jamais allés), actuellement on est entrain de nous faire passer la pilule d’envoyer des gens sur Mars, que l’on ne pourra pas faire revenir sur Terre, comme un sacrifice bon pour l’humanité. Donc sachant qu’à l’échelle cosmique, Mars c’est comme aller dans la pièce d’à coté lol, alors sortir de notre système solaire, et surtout d’aller dans un autre système planétaire euh............. Bref.

Voilà pourquoi ils choisissent le mauvais sens du rêve pour nous présenter ces exoplanètes. Au lieu de nous faire rêver à d’autres civilisations comme nous, entrain de grandir et d’évoluer sur ces planètes, d’ailleurs je crois en ça de mon coté, plutôt que les extraterrestres des films, petits gris, reptiliens et cie, je pense que les différentes consciences qui grandissent un peu partout dans l’univers, enfin déjà dans notre galaxie La Voie Lactée, voir notre groupe d’étoiles proches, on est à peu près au même niveau d’évolution avec des légères différences, comme sur Terre les différents niveaux d’évolution entre les ethnies. Ce qui pourrait dire aussi que les technologies sont à peu près au même niveau (peut-être observent t’ils notre planète d’une manière mathématique aussi), comme les différentes époques des civilisations sur Terre.

Dire que ces exoplanètes sont potentiellement habitables, c’est plutôt qu’elles sont potentiellement habitées, sachant que la vie, si elle peut vivre, elle vit, c’est une force. Laisse un verre d’eau de rivière ou de mer et un peu de terre, et tu te retrouves assez rapidement avec tout un monde microbien. Donc toutes ces exoplanètes potentiellement habitables (à bonne distance de leur étoile pour que l’eau soit entre l’état solide et l’état gazeux), sont certainement potentiellement habitées, certes pas par ces extraterrestres insectoïdes méchants de divertissement, mais l’évolution classique de l’inconscient végétal-animal vers la conscience progressive (comme chez nous les dauphins, singes, éléphants, etc, puis les humains).

Donc au lieu de nous présenter ces exoplanètes potentiellement habitées, de choisir la version potentiellement habitables, alors que actuellement nous ne pouvons pas aller vers Vénus ou Jupiter... c’est un très mauvais choix du rêve, qui nous fait fantasmer à un échappatoire universel de nos conneries sur Terre, comme si il n’y aurait pas besoin de trouver de solutions rapidement, la solution c’est de partir... Et cela dans l’inconscient humain c’est extrêmement dangereux, le cinéma et ses effets spéciaux rajoutant l’illusion de notre proche départ de la planète, on n’a toujours pas de voitures volantes sur Terre....

Toutes ces exoplanètes sont plutôt potentiellement habitées et non potentiellement habitables, car nous ne pouvons pas y aller... Nous ne pouvons même pas les observer ...o0...

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 41 ans
Bordeaux

8 remerciements


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
                    

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit



photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 41 ans
Bordeaux

8 remerciements

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 41 ans
Bordeaux

8 remerciements





















photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

photo de l'auteur TheLifewired
TheLifewired
Homme de 30 ans
Coulommiers

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 41 ans
Bordeaux

8 remerciements

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit