L'homme lesbien , un mythe ou une réalité?

Place aux débats - Créé le - 64 Participations

L'homme lesbien , un mythe ou une réalité?

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

remarque préliminaire : ceci est la version du topique débat et théorique à vocation altruiste pour ceux à qui le sujet pourrait intéresser.


Comme son nom l'indique l'homme lesbien est définit comme étant un homme aimant les lesbiennes, cela peut se manifester par la pratique  des relations sexuelles sans pénétration pour ne citer qu'un exemple, 

Cependant l'homme lesbien peut se trouver dans des contexte relativement givré : 
Il est d'un côté rejeté par certaines lesbiennes sous prétexte qu'il soit un homme pour ne citer qu'un exemple,
ou il rejette lui même les femmes hétérosexuel qui ne trouve pas à son goût pour citer un exemple généraliste ; 

Et vous? auriez-vous une aventure avec un homme lesbien?

Quels conseils auriez vous à lui donner?


Je vous remercie d'avance pour vos contributions
0 vote

C'est pas un jugement, mais tu serais pas simplement attiré par l'inaccessible ? oO
Personnellement je ne conçois pas une relation avec un mec, "lesbien" ou pas... D'ailleurs le terme "lesbien" je savais pas que ça s'appliquait aux hommes, j'ai tendance à simplement interpréter ça comme un hétéro très attiré par les relations "impossibles"... Bon après, soit, t'es comme ça, t'as tes préférences, welcome !! =)

Ensuite... Je suis un peu interpellé par une partie de ton message... Tu ne te dis pas attiré par les filles hétéro, simplement parce qu'elles sont hétéro? Elles ne sont pas "à ton goût" simplement parce qu'elles sont hétéro? De là où je suis, c'est assez inconcevable... C'est comme si je disais que telle ou telle fille m'attire simplement parce qu'elle est homo ou bi (par conséquent que ça pourrait coller JUSTE à cause de ça).. Une relation amoureuse ne fonctionne pas comme ça, selon moi. Encore une fois... Soit.
On peut être attiré par une fille hétéro quand on est homo, c'est déjà arrivé. Je conçois que l'inverse soit possible. Mais ça on choisit pas, c'est pas parce que ça m'est arrivé d'aimer une fille hétéro que je l'ai recherché. Si ce que tu demandes est possible, je me serais pas pris de râteaux parce que "J'suis hétéro, désolée". Enfin ouais.. J'comprends pas.

J'te souhaite bonne chance, néanmoins =)
0 vote

Je ne comprends pas vraiment le principe.
En gros c'est juste un hétéro qui n'aime pas le coït si j'ai bien compris ...
A quoi bon encore et encore créer des distinctions et s'auto-attribuer des étiquettes ...
0 vote

Un homme-lesbien? Je connaissais pas.. J'ai un peu de mal à comprendre le principe moi aussi.. Tu ne serais attiré que par des filles homo ou masculines? Peut être que tu es très compliqué sur le plan sentimental recherchant ce que tu ne peux pas avoir (enfin, en principe) ? En tout les cas je suis d'accord avec RedFeather quand au fait que l'amour ne s'arrête pas à la simple limitation de l'orientation sexuelle.
Peut être que tu as peur de l'idée de te mettre avec quelqu'un et que tu recherches à te protéger de ça en t'intéressant à ce que tu ne peux pas avoir (inconsciemment), et que ça te rassures?
Peut être es-tu simplement attiré par des filles masculines?
Peut être as-tu simplement été attiré par des filles homos jusqu'à présent mais que leur homose.xualité n'est qu'un hasard?
En tout cas on ne choisit pas de qui on tombe amoureux comme cité plus haut, la vie sentimentale (et pour certains, la vie tout court) serais tellement plus simple sinon! Plus d'homos refoulés, plus de célibataires déprimés, plus de tromperies, enfin bref le pied quoi! :) Mais ne pas être attiré par quelqu'un juste parce qu'il/elle est hétéro, du haut de mon ignorance en la matière, j'avoue que je ne comprends pas très bien..
0 vote


Cette réponse est strictement personnelle et n'a aucune vocation à être une vérité universelle mais simplement ma conception des choses au stade d'aujourd'hui de ma réflexion :

Sur l'attirance par l'inaccessible,
et bien j'y ai pensé aussi (ça serait un peu pervers et flippant) mais non car le fait que j'apprécie certaines hétéros déroge et simplement dans le cheminement de ma pensée je le sens pas comme ça : pour moi ça serait pas "convertir" la lesbienne ou simplement devenir l'exception,
à mon sens  justement il n'y a aucune catégorisation à faire on est juste absolument tous différent donc c'est plutôt me substituer à une lesbienne.

Sur la non attirance par les filles hétéros,
alors voilà les petits kiproco que je souhaitais éviter hahaha, 
ce topic je l'ai fait pour les hommes lesbiens pas pour moi, un topic est fait plus spécifiquement pour moi car il me semble que chacun à ses définitions et sa propre complexité,
ce topic là est un sujet de débat généralistes,
?Pour répondre à ta question je peux être attiré par une fille peut importe l'orientation dont elle se déclare, il suffit qu'elle me plaise et qu'elle m'étonne.

Pour revenir sur l'homme lesbien qui refuse une relation avec une fille hétéros pas à son goût, je ne peux parler au noms de la communauté des hommes lesbiens donc j'ai donné cet exemple avec toute la relativité que le terme "à son goût implique" , 
dans cet exemple là , personellement ça m'est arrivé de refuser une fille hétérosexuelle car je ne la trouvais pas à  mon goût et plus précisément parce que je trouvais son esprit  trop encré dans les stéréotype de la  majoritaire du masculin/féminin de nos jours (à lire la domination masculine de Pierre Bourdieu qui m'a beaucoup inspiré sur le sujet)

Pour conclure : 
-Je rappelle que ce topic est très loin de ma situation perso
- et que comme je l'indiquais dans l'autre topic et mon profil, le fait de trancher des absolutisme de la sorte amène des naissances de contradiction comme tu as pu l'observer ou autre paradoxe, se référer à mon avis sur mon profil ou l'autre topic nommé "j'aimes les femmes "masculines" et les lesbiennes".
0 vote

Azertygh

Sur les étiquettes,
D'accord avec toi  sur les étiquettes mais je faisais un cas général pas personnel, 
voir mon profil ou le topic J'aime les femmes "masculine et les lesbiennes" pour plus de détail.

Sur le coït,
Ce n'était qu'un exemple et de ce que j'avais compris de cet exemple apparament y'avait plus l'idée que le mec voulait se substituer à une lesbienne sans en être une à proprement parler.
0 vote

Bon merci pour vos réponses que crois que je vais refaire un topic  bientôt parce qu'apparmment ce n'est clair pour personne

Merci de vos participations ça m'aide beaucoup à la réalisation d'un meilleur topic.
0 vote

Mais oh mon dieu qu'est ce que c'est que ces conneries encore ! J'en ai jamais entendu parler un homme qui aime les femme sa s'appelle un hétéro non ?
0 vote

Diiva c'est plus compliqué que ça, on entre dans les "théories du genre" ici, 

L'homme lesbien ne résume pas à une homme qui aime les femmes, ni à une pratique sexuelle,

je vais pas parler pour tout le monde pour pas faire de généralités mais pour moi l'homme lesbien c'est celui qui aime les femme en souhaitant qu'elles le considèrent comme une femme,

pour moi il me semble que cela vient d'une souffrance du fait que certaines lesbiennes déconsidèrent consciemment les hommes en général (par des stéréotypes ou x y raison) ,
et inconsciemment chez d'autres lesbiennes où l'image de l'homme va jouer aussi,
par exemple : une bisexuelle peut choisir une femme  plutôt qu'un homme alors qu'il y'avait une appréciation similaire de l'état d'esprits de l'homme et de la femme à choisir, c'est ce genre de chose qui peux faire souffrir l'homme lesbien, 

Cela peux avoir des liens avec le changement de sexe, 
mais bon perso la naissance avec le sexe x ou y c'est pour moi du domaine de la nature et le genre est une construction de l'esprit donc cela doit se régler par l'esprit, je pense conclure par  la solution que l'on oubli les théories du genre ,
((((((((((oui  remarque je dis les théories parce que dire la théorie c'est faux et ça montre que l'on ne s'y est même pas un peu intéressé (dont médias, collectif mariage pour tous et autres pinguins))))))))))
donc je disais  je pense conclure par  la solution que l'on oubli toutes les théories du genre , qu'on réduise la notion d'homme et femme à une définition biologique sans tomber comme nos ancêtre et leurs descendants dans le stéréotype que si la femme accouche c'est qu'elle doit s'occuper bébé puis par extension du foyer (ne me demander pas par quelle bêtise s'est fait cette extension d'ailleurs) ainsi tout les genres définis aujourd'hui pourront vivre en harmonie puisque l'esprit réglera tout, par exemple l'homme qui veut changer de sexe n'aura plus besoin car il sera considéré par selon  son esprit...
malheureusement ce n'est qu'un idéal car sur ce sujet là nous traînons l'histoire de l'humanité comme un boulet ^^

Enfin tout ce texte n'est que mon ressenti personnel  et cela n'a aucune vocation universelle au détriment de nier la diversité inhérente à l'être humain ^â
0 vote

Ma foi nous entrons dans une discussion tout à fait complexe... Il faut donc effacer tout les critères qui caractérisent un homme et une femme, pour n'en garder que "la notion biologique". Sauf que l'homme lesbien et un paradoxe. Une lesbienne n'accepterait sans doute pas un homme, simplement parce qu'elle est lesbienne, et dénuée de toute attirance pour l'homme. Parce que ce n'est pas la pratique sexuelle qui attire qui fait que l'on est lesbienne, c'est bien le genre de l'autre, ici féminin et non masculin. L'homme ne pas substituer une femme pour une lesbienne grâce à  son caractère, ses pratiques ou autre. Qu'un homme ait une attirance pour une homosexuelle est possible. Parce que c'est d'abord un être humain. Mais qu'il puisse changer ce qu'elle est, en voulant remplacer une femme c'est impossible. Je comprends le principe: On oublie notre sexe, concentrons-nous sur l'attirance pure et simple, notre caractère, nos envies. Sauf que non, une homosexuelle ne change pas comme ça d'orientation, si je peux le dire ainsi. 
0 vote


Intéressant comme sujet. Ca fait réfléchir. Mais je crois que dire "l'homme lesbien" ça serait encore créer une catégorie de plus alors qu'il faudrait les déconstruire les catégories, il y en déjà tellement.
Tu cites la domination masculine de Bourdieu, il y a eu le film aussi réalisé par un québécois mais je sais plus son nom qui reprend le même thèmes : comment déconstruire les stéréotypes...

Après je crois que c'est une question de subjectivité. Tu es (ou pas, je parle en général) un homme qui aime les femmes pas trop superficielles, ni trop "féminines". Bon ok, y'en a plein, enfin aujourd'hui, ça veut rien dire pour moi. Chacun son truc. Et il y a des femmes qui aiment les femmes très féminines. Il y a des hommes qui aiment des hommes très masculins, d'autres très féminins....

Sinon as tu vu  Laurence Anyways où l'acteur principale aime une femme et aimerait que sa femme l'aime lui en tant que femme ? Ton sujet me fait vraiment penser à ça.
J'ai vu aussi recemment au kiosque, une revue scientifique où il disait qu'ils allaient expérimenter des utérus chez l'homme...LOL Bon, éthiquement ça ferait un peu bizarre mais pourquoi pas ?
Ca va remettre beaucoup de choses en cause du coup si c'est faisable. Et il est possible que grâce à ca, on ne voit plus la femme comme "la maitresse de maison"...
0 vote

Chère Lisa, 
Nos deux réponses sont divisés sur la question suivante : l'orientation sexuelle est elle déterminé par l'esprit ou par déterminisme biologique (ou un peu des deux) : 
Ma réponse trouve sa logique dans le fait que je considère que l'orientation sexuelle se définie par l'appréciation d'un genre (que je considère être une construction de l'esprit) et dans le fait que je considère les genres et les orientations sexuelles en générales comme contrôlable par l'esprit, ce qui donne une souplesse ouvrant de possibilité diverses ; 
Tandis que tu considère que l'orientation sexuelle se définie comme une appréciation d'une biologie ; 

Sur la biologie, mes connaissances sont trop pauvres pour que je puisse continuer le débat malheureusement et pour le moment...






Chère Justinequirit,
En effet je suis de ton avis de découdre les catégories, pour moi ce ne sont pas des catégories mais des tendance à avoir tel ou tel envie, on peut pas "absolutiser" l'humain qui est tellement divers et relatif...
Des catégories ça a du mal à admettre que l'on puisse changer, 
on marque des différence entre des groupes, mais ce sont chaque être humain qui sont différent !

Oui le film (ou documentaire?) s'appelle aussi la domination masculine  et a été réalisé par patric Jean pour se qui serait intéressés ;  

Oui voilà c'est une interprétation personnel d'une orientation sexuelle ! on peut donc parler de tendance...

en effet l'utérus chez un homme ça peut faire bizarre vu que notre histoire naturel ne nous a pas fait comme ça mais rien n'empêche l'humain d'expérimenter, de plus ça dépend de la notion de naturel, est ce que si l'humain est naturel donc ses productions sont donc aussi naturelle que lui?

Le coup de la maitresse de la maison c'est aussi culturel, regardes les périodes de guerres ou les familles monoparentales ou autre situations ou les genres sont complètement bouleversé... ``
Je profite de l'exemple de la guerre pour dire que l'instinct de survie humain démontre que l'idée de hiérarchisé les sexes est culturel, la femme à un instinct de survie pareil que l'homme, 

à tous ceux qui sont touché par des problème de virilité (femme ou homo homme) centripètes je vous invite à prendre votre agresseur à son propre jeu de temps en temps ! 
Faîtes des sports de combat, faîtes du sport, mettez les aussi à sang,montez leur que leurs idées sont inapproprié à la réalité !  c'est votre révolution qui est en jeu !
0 vote

Le peu que je connaisse du sujet est une explication que l'on m'a donné: l'homme lesbien est un homme qui pratique le coït comme une femme lesbienne, c'est à dire sans pénétration vaginal car ça ne lui plait pas.
J'avoue que c'est un peu vague et bref mais n'étant pas vraiment concerné par le sujet je n''ai pas cherché à approfondir.
0 vote


1 remerciement
Débat très intéressant, bien que ça manque un peu de tolérance, un comble sur ce site :p Bref, ça me rappelle un certain épisode de The L Word tout ça :v Je pense (oui parce que je ne suis qu'une femme, donc je ne peux qu'hypothétiser) que cela peut toucher à différentes choses :
- un homme (biologique) qui se sentirait plutôt proche de certaines valeurs "féministes", et/ou misandre ;
- un homme qui serait naturellement attiré par des femmes plutôt androgynes, qui dégagent quelque chose de peut-être plus masculin qui lui plaît (sans pour autant dire qu'il soit attiré par les hommes, ofc), et qui caractérise parfois fatalement les lesbiennes (certes, des femmes "masculines/androgynes" peuvent être hétéro', bien sûr), d'où l'emprunt du terme "lesbien" ;
- un homme qui se sent "femme" sans pour autant ressentir le besoin de changer de sexe ;
- etc.
A la lumière de ces exemples, je pense qu'on voit clairement à quel point le débat peut s'avérer complexe et fumeux, toutes ces notions étant poreuses, et allant au-delà même de la biologique.

En tout cas me concernant, l'idée ne me paraît pas absurde, elle me paraît même plausible, mais je ne puis ma foi rien en dire de plus ^^.
0 vote


1 remerciement
Arlekin a écrit :
Le peu que je connaisse du sujet est une explication que l'on m'a donné: l'homme lesbien est un homme qui pratique le coït comme une femme lesbienne , c'est à dire sans pénétration vaginal car ça ne lui plait pas.

Je pense que décréter que ce n'est qu'à cause d'un acte se.uel, c'est un peu facile. Je ne pense pas que cela se cantonne à ça, que cela vient même après. Mais encore une fois, seul un homme lesbien saura nous répondre ^^
0 vote

Bonjour,
J'ai envie de rebondir sur ce sujet déjà ancien, en commençant par citer pour référence ce texte, qui fait allusion au lesbianisme du poète Paul Eluard.
http://saphisme.pagesperso-orange.fr/s20/verroust_eluard.html
Sa lecture est longue mais celles et ceux qui voudront y consacrer un peu de temps, verront la pertinence de la question soulevée par notre ami.

A l'appellation "homme lesbien", on pourra préférer "homme féminin", ce qui gênera sans doute moins nos amies lesbiennes. Féminin non pas forcément parce qu'il se travestit (même s'il peut adopter certains attributs féminins dans lesquels il se sentira à son aise, et dont il estimera qu'ils sont l'expression de son identité), non plus parce qu'il refuse le système de valeurs machiste et la dualité homme-femme en vigueur, ce rejet valant pour une prise de position, une posture intellectuelle de rejet de ce qu'il estime être des constructions ... mais féminin par nature. Il est "comme ça" et l'a toujours été. En ce qu'il se reconnaîtra davantage dans ce qui renvoie à la féminité en tant que sensibilité, vision du monde, rapport à la vie et à son propre corps à et celui des autres, rapport à la nature aussi.
Au plan sexuel, résumer ce "lesbianisme" à des rapports sans pénétration me semble pour le moins réducteur. Sans souhaiter approfondir à ce propos, l'homme féminin n'en est pas moins homme, il est homme par son corps, femme par sa sensibilité, il va dans l'abandon avec sa partenaire vivre ce qu'il a à vivre en tant qu'homme, et vivre aussi, éventuellement, ce que sa sensibilité féminine l'inclinera à vivre.
0 vote

Up


0 vote

Bonjour ou bonsoir,

il faudrait déjà s'entendre sur la définition du concept homme lesbien :

il s'agit d'un homme qui refuse le machisme et qui agit pour avoir une relation égalitaire avec sa partenaire féminine, en résumé.

Pour information, qqn-e citait le film Laurence Anyways, il s'agit d'un film de Xavier Dolan; en fait, le protagoniste principal de ce film n'est autre qu'une femme transgenre en questionnement, en pré-trransition. Ca n'a strictement rien à voir avec un homme lesbien. Une personne qui mène une transition change de sexe, c'est passer du sexe d'homme au sexe de femme, ou de sexe de femme au sexe d'homme. Par le biais d'un suivi psychiatrique, d'un "traitement" hormonal, éventuellement de certaines opérations, et éventuellement d'un changement d'état-civil. Je ne m'étendrai pas sur ce sujet étant donné que ce n'est pas la question qui est posée.

Il est néanmoins important de ne pas confondre l'homme lesbien et une T-girl / MtF / femme trans !

En fait, une autre personne citait The L Word : La seule fille à être bisexuelle dans cette communauté de lesbiennes Californiennes, Alice pourra étayer mon propos. Elle sort, à un moment donné dans la série, avec, justement, un homme lesbien. Il y a beaucoup de mécompréhension et de mésentente entre son partenaire et elle. En fait, le problème vient d'elle car comme la plupart des bi (vais-je dire), elle ne comprend tout simplement pas qu'une personne, homme ou femme, puisse avoir une identité autre ou divergente, qui ne convienne pas aux attentes sociales, aux attentes de genre etc. Elle, dans sa sexualité bi, elle veut un homme qui agisse en homme ou une femme qui agisse en femme. C'est le problème réccurent dans l'idéologie même des bisexualités : binarisme sexuel / sexué et binarisme de genre. Ce n'est pas équivalent à la pansexualité / omnisexualité.

En fait, je vais raconter un petit peu les 2 scènes de lit qui se passent dans la série entre Alice et son petit-ami, l'homme lesbien :

  • 1/ Son petit-ami s'occupe d'elle en priorité, pour le dire franchement, il la fait jouir en premier; elle, elle lui retourne la politesse mais pas comme lui le voudrait... Elle lui sort une réfléxion du style "je sais que ça t'a plu puisque tu as joui !"

  • 2/ Je n'ai plus les détails en tête mais ce qui importe c'est le final : Il lui demande si elle souhaite être pénétrée, elle répond "oui", il sort donc un gode-ceinture, elle, elle ne comprend pas, elle lui demande de "faire avec ce qu'il a", en disant un truc du style "c'est quand même mieux avec un pénis !" Du coup, il ne se passe rien, il s'en va.

En fait, question sexuelle, il y a une grosse mésentente et mécompréhension de ce qu'est et souhaite un homme lesbien. D'un point de vue comportement général, dans la série The L Word, c'est un homme très proche des femmes, qui les écoute, qui y est attentif, qui est très prévenant, et qui parvient même à devancer leurs besoins, stricto sensu, il s'y connaît en femmes.

Qqs articles du web qui pourront te donner qqs indices sur ce qu'est un homme lesbien :

http://www.croix-de-lumiere.com/pdf/paul_eluard_lesbien.pdf

https://www.amazon.fr/gp/product/2917411090

D'abord une petite analyse de 3 pages de Paul Eluard (qui a déjà été cité ici),

ensuite une page vers un livre qui traite de l'homme lesbien et qui date de 2009

(en rupture de stock actuellement sur ama*on mais peut-être dispo ailleurs).


0 vote

Interressant cette histoire d'homme lesbien.

D'aprés les textes de paul Eluard, il semblerait que ce soit un homme complètement à l'égal de la femme, donc en symbiose avec elle. Un peu un rève de modernité vers lequel on semble vouloir tendre finalement.

A l'époque actuelle, il me semblerait que c'est un homme assez féminin dans son for interieur, qui se reconnait dans le psychisme féminin. Il pourrait etre homo, mais préfère les femmes, leur psychisme et peut etre aussi la douceur de leur plastique. Mais il n'a de succès ni avec les femmes hétéros, plus attirées par le matchisme ( encore, pour l'instant), ni avec les lesbiennes, qui préfèrent les femmes.

Donc le terme d'homme lesbien ne me semble pas trop adapté. C-est un homme qui se serait bien réincarné en lesbienne, mais c'est à peu prés le seul rapport avec le lesbianisme. Le terme d'homme féminin me semblerait autant approprié.


1 vote

"Homme lesbien". Ridicule


0 vote


41 remerciements

Et s'il est un homme doux vivant parmi des femmes dominantes il est quoi ? Dans le Tibet traditionnel, région matriarcale bouddhiste plutôt rude, l’homme avait plus de chance de trouver le bonheur avec une femme, et la douceur avec un (jeune) homme.

A mon avis cette notion de féminin ou masculin dépend beaucoup du physique, psychisme, et comportement attendu d’un partenaire sexuel, les seules contraintes étant l’écart fonctionnel biologique entre les organes sexuels spécifiquement masculin et féminin, l’un étant plutôt solaire, l’autre lunaire ^^


0 vote

Cet homme dit "lesbien" pourrait ou devrait etre homosexuel. Mais pour diverses raisons, il est plus attiré par les femmes. Ceci-dit, Il risque de l'etre par la négative, ayant bien du mal à rencontrer une femme qui puisse etre interressée par son profil.


0 vote

Meilleure réponse

Selon moi, le concept d´homme lesbien n´est absolument pas ridicule.

Le seul souci, c´est que dans notre société il est très dur d´ ajouter du féminin au masculin sans que cela ressemble à une injure ou quelque chose dont il faut se moquer.

La dénomination " homme lesbien " est bien entendu un concept pour décrire une réalité existante chez certaines personnes.

L´attitude qu´un homme doit avoir envers une femme dans l´intimité est quelque chose d extrêmement codifié à la base. Et il faut le rappeler.

Et ici l´application du mot lesbien renvoie surtout à une forme d attitude à l´égard du féminin, qui une attitude de respect, de délicatesse, de valorisation, plus que de soumission ou de domination. Qui est l´attitude que l´on renconnait souvent dans une sexualité exclusivement entre femmes. Et qui attirent beaucoup d hommes, à ce que j´ai lu observé.

Ce type d´hommes, selon moi, peut largement attirer des femmes strictement hétérosexuelles.


2 votes

Merci pour ton post keiros. Comme d'habitude pondéré et censé.

Les femmes d'un certains age en effet sont bcp ouvertes à differents types d'hommes. les plus jeunes restent trés formatées au type classique qui les entreprennent dans tout les sens du terme.


0 vote

Citation de mimoza #300710

Si tu as surtout été avec des femmes plus âgés, tu as logiquement un vécu qui te laisse penser que les femmes plus jeunes que toi sont moins ouvertes aux différents types d hommes. 😉

Peut être as-tu tout simplement peur des filles plus jeunes ou de ton âge. Et que tu ne les vois pas se retourner sur toi car tu ne les regarde pas également. Question de confiance en soi. C´est vrai que lorsque l´on va vers des femmes plus âgées on se dit :" bon au pire je vais lui plaire car je peux lui offrir ma jeunesse et elle sera contente de toute manière ". Tout comme une femme plus jeune peut aller vers des hommes plus vieux en sachant qu´elle a cet avantage non négligeable. ( attention c´est pas un propos généralisant ).

Ce qui est vraiment dur, c´est d´aller vers les personnes qui nous attirent vraiment. Enfin moi je trouve. Parce qu´alors il y a beaucoup plus d´enjeux, donc de stress, donc de volonté de controle, donc moins de spontanéité. Or être naturel c´est ce qui nous rend attirant en général.


1 vote

L'homme lesbien...

Ah ça nous manquait comme étiquette supplémentaire qui comme toute étiquette est propice à beaucoup de masturbation intellectuelle.

Un homme qui voudrait des relations avec des lesbiennes uniquement, donc par definition celles qui ne voudront jamais de lui.

Et niveau torture mentale il vous en reste beaucoup des comme celle-là ?


0 vote

Tu as raison Keiros. J'ai toujours eu peur des filles de mon age. Pour les enjeux que ça présuppose. Ou par manque de confiance en ma virilité. . Peut etre peur de fonder un foyer, au fond. Je n'en sais trop rien moi-meme. Mais c'est un fait.

Calinette, essaie de lire les posts plus avant si tu as du temps, et tu comprendras mieux de quoi il s'agit. Le terme " lesbien" est en effet mal choisi.


1 vote

Lire plus avant ? Nouvelle méthode de lecture ? Merci de m'éclairer.

J'ai lu et pas plus conne qu'une autre je crois que J'ai à peu près saisi.

Le terme est effectivement très mal choisi parce que déjà complètement insensé ( dénué de sens) sur le plan dialectique.

Je crois comme toi que certains hommes possèdent une sensibilité très feminine. Ça ne fait pas d'eux des lesbiens.

Quand à envisager des types qui ne veulent pas de nanas hétéros mais juste des lesbiennes qui ne voudront jamais d'eux... Ça porte un nom : le masochisme.

Franchement il y a des moments où je me dis que si on déployait autant d'énergie à se rendre heureux qu'à se couper les neurones en 12, on s'en porterait pas plus mal.


0 vote

Ok calinette.

Je vois que tu as saisi le sens. Je reconnais aussi que le terme est mal choisi. Mais il ne veut absolument pas sous-entendre le fait d'etre attiré par des lesbienne. Il sous-entend peut-etre le fait de comprendre les lesbiennes et éventuellement de pouvoir s'identifier à elles.

C'est un peu de la masturbation intellectuelle en effet, mais l'on peut y trouver un certain plaisir.


0 vote

Du plaisir... mais lequel ?


0 vote

Plaisir de la masturbation intellectuelle? Simplement de faire cogiter les neuronnes. C'est une occupation, qui peut etre plaisante.


0 vote

C´ est juste le fait de vouloir poser des mots sur une réalité vécue, sur un sentiment. Ca n en fait pas pour autant quelque chose de stupide ou de la masturbation intellectuelle.

Le langage est fait pour ça à la base: partager des expériences humaines.


0 vote

Citation de Calinette123 #300714

"Masturbation intellectuelle" C´est tellement ça ! Tout ceci n´a aucun sens et cela n'apporte rien


0 vote

Toujours aussi cash Dimanche.

C'est ton jeune age qui te rend catégorique. C'est l'impétuosité de la jeunesse.

ça a peut-etre du sens pour certaines personnes, meme si cela n'en a pas pour toi.


0 vote

Citation de Keiros #300708

Perso j'appellerai ça «un homme doux et respectueux». Un homme qui devrait devenir la norme quoi

Je trouve dommage d'associer ces traits de sensibilité au féminin, et donc ici aux lesbiennes. Pour moi il s'agit d'un stéréotype


0 vote

Il y a plein d'hommes respectueux et virils. Déjà le terme de doux est plutot une caractéristique féminine. Il existe cependant pleins d'hommes doux. Tout ça est une histoire de degré. On ne peut pas nier qu'il y a plein de differences de fonctionnement entre les hommes et les femmes. Donc on parle d'un homme particulièrement féminin dans le psychisme (et non dans le physique ou l'attitude), qui entreprend les femmes un peu comme le ferait une autre femme ( d'ou le terme de lesbien). C'est assez rare, car en général, ces personnes trouvent plutot leur équilibre en tant que gay. Mais je pense que ça existe quand meme.


0 vote

Citation de anamajob #300725

Le probléme n´ est pas tant de savoir comment nous, individuellement, nous voudrions appeler ce concept, mais de discuter de la chose en elle-même qui existe.

La stéréorypie n est pas qu une chose négative. Elle permet d´aborder la réalité de certaines choses en passant par des symboles.

Masculin et féminin, si on enlève à ces mots le poids social de la vie de tous les jours, sont des catégories neutres qui renvoient symboliquement à des qualités et des défauts déterminés.

Ce sont des catégories qui vont au dela de masculin?homme. féminin?femme.


0 vote

Citation de mimoza #300726

C'est un peu foireux comme raisonnement

Certaines lesbiennes sont plutôt agressives et dominatrices, il n'y a pas de règles...


0 vote

Citation de Keiros #300727

Je pense que les mots sont importants, et homme lesbien est un terme qui sous entend qu'être doux et soumis est nécessairement féminin... Ça ne peut que renforcer les stéréotypes.


0 vote

Ah. Je ne parlais pas du tout des lesbiennes Anamajob.

Je reconnais que c'est un peu pointu et peu de gens sont susceptibles de s'y reconnaitre.


0 vote

Je pense que ce sont des profils, hommes comme femmes, qui existaient en grand nombre par le passé, à une époque ou l'homosexualité était interdite. A l'heure actuelle, il est plus facile d'etre gay ( voir transgenre pour les courageux) .

La gente féminine était beaucoup facile d'accès au début du 20 eme siècle que maintenant. Donc meme un homme qui n'attirait pas du tout les femmes pouvait aisément les avoir quand meme dans son lit, pour peu qu'il ait un peu d'aisance socialement.


0 vote

😵 😵

C'est compliqué dans la tête de certain. J'estime que je suis quelqu'un ouvert d'esprit, mais le concept d'homme lesbien, ca va trop loin (j'espère que ces hommes n'importunent pas les lesbiennes 😡 ). En plus y a plein de stéréotypes sur ce que doit être une femme et leurs prétendues qualités, un homme, un couple lesbien etc. Mais comment en vouloir aux personnes fragiles psychologiquement ? Elles ont besoin de s'apposer un maximum d'étiquettes, de s'inventer des concepts jusqu'à l'overdose, afin d'avoir des repères identitaires.

C'est compliqué dans la tête de


1 vote

Citation de anamajob #300731

Il n' y a pas de corrélation directe entre la douceur et la soumission.

Après si nous avons des avis qui divergent, c´est tout simplement que l´on imagine la réalité qu´à partir de ce que l´on connait et de ce que l´on est.

Par exemple, personnellement je sais qu´il existe des lesbiennes aggressives et dominatrices. Simplement comme ce n´est pas ce que j´expérimente dans ma vie, pour moi j´associe facilement lesbienne avec respect de la femme et valorisation du féminin.

Après pareil, les hommes qui s´y retrouvent dans cette discussion ( forcément puisque cela parle d' homme lesbien ), ont eu aussi cette expérience vécue ou ils la connaissent par un certain biais.

Après, de ce que j´ai vu et entendu, beaucoup d´hommes hétéros associent la sexualité/sensualité lesbienne à une sexualité très douce, respectueuse, tendre. Et sont attirés par cet aspect. Et en tant que femme lesbienne, je me vois mal les blâmer car c´est aussi la vision que j´en ai ^^.

Mais voilà c´est sûr qu´à chacun son expérience du lesbianisme, et du féminin.

Je voulais juste intervenir car j´avais du mal à entendre certains propos moqueurs et jugeant sur le sujet.


0 vote

En fait c'est l'usage du terme "lesbien" qui donne des tensions au sujet. Ce terme est mal choisi, car cet homme lesbien n'a absolument rien à voir avec le lesbianisme. C'est là-dessus que naissent toutes les incompréhensions de ce sujet.


0 vote

Homme lesbien LoL C'est un oxymore...

Il faut surtout laisser les lesbiennes tranquilles. Encore une bêtise pour venir s'immiscer dans le vie des lesbiennes en tant qu'homme.

Car beaucoup ne supporte pas que les femmes aient une vie sentimentale sans eux. POINT.

où est la femme gay? mdr et qui vient embêter les gays?


1 vote

Bonsoir

Le mot "Lesbien" est mal choisis, c'est une évidence. Il ne peut s'appliquer aux hommes.

J'ai bien pris le temps de lire et j'y vois une forme de fétichisme. Attention, il n'y a rien de négatif dans l'emplois du terme. Je pose une opinion, un constat.

Il y a des tas de femmes qui fantasme sur les gays parce qu'ils sont gay. Y a même des mots aux japons pour qualifier ce genre d'attirance exclusive. A partir de là on a aussi toutes les variantes d'usine à fantasmes et ce qui en découle comme les fan fic, le coupling, ect...

L'attirance est de base biologique. Quand on y mêle autre chose comme, la lingerie, un handicap ou l'attirance exclusive pour une orientation sexuel par exemple, cela reviens à faire du fétichisme. Certains aiment, d'autre non. Le plus important dans l'histoire c'est que personne ne soit importuné ou blessé. Cela devrait rester la base à chaque type de relation: le consentement.

Si après certaines lesbiennes se laissent tenter par le jeu de séduction d'un homme fasciné par le saphisme et bien cela ne regarde qu'elles.


0 vote

Citation de Mewood #300742

une femme lesbienne fascinnée par un homme cela s'apelle une bisexuelle et non lesbienne.

Merci d'arrêter d'invisibiliser les lesbiennes. Les mots ont un SENS.

Et dans la définition du terme lesbienne il n'y pas le chapitre sur l'homme qui vient une fois de plus essayer d'y insérer son doigt ou son pénis...


0 vote

C'est incroyable comme les gens peuvent venir raconter de la daube sans être renseigné-e sur un sujet avant.

Si les gens se renseignaient un minimum, ils / elles ne diraient pas de la m*rde XD.

Pour les gens qui s'intéressent VRAIMENT au sujet de l'homme lesbien ou qui veulent savoir ce que ça signifie

, prière de lire mon post,

visible + haut !


0 vote

Citation de CeliaJones #300744

Pardon on s'est mal comprise. je ne parlais pas d'une femme fascinée par un homme mais d'une lesbienne qui se laisserait séduire par un homme dit lesbien (apparament c'est le terme qui leur conviens même si je ne partage pas cet avis), un homme attiré "fasciné" donc, par les Lesbiennes. Son statut de Lesbienne devrais donc être remis en cause selon toi si au final son partenaire est un homme alors que ce qui l'aurait touchée c'est la part de féminité extrême de son partenaire?

attention ce n'est pas une attaque hein, j'essais réellement de comprendre ton point de vue. Il n'est pas question d'invisibiliser qui que ce soit. j'essais juste de faire au mieux pour comprendre et respecter les autres.

Citation de haurchefant #300752

J'ai lue avec grande attention ton post comme celui de tout les autres.

Le sujet divise par bien des aspects mais reste intéressant. Je me demande toujours pourquoi l'étiquette est si importante pour chaque forme d'attirance? Pourquoi le besoin de se définir soulève autant de passions. Ce qui veulent être reconnus et se sentir légitimes sont blessés et les opposants ne comprennent généralement pas pourquoi on devrais rajouter au marasme que sont déjà toutes les orientations...

Et sinon je ne pense pas qu'une série soit idéal pour illustrer le propos. C'est une fiction. Alors certe cela à été écrit et pensé par une personne qui s'est peut-être penché sur le sujet mais c'est une fiction. Si beaucoup de personnes se sont sentie en adéquation avec les personnages c'est cool mais cela ne peut que difficilement illustré de façon credible un sujet aussi complexe. L'experience de personnes réels serait plus intéressant dans ce cas.


0 vote

Citation de haurchefant #300752

Qu'est ce que vous voulez m'apprendre sur l'homme lesbien? En 2003, on en parlait déjà dans la série L word....

Il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Du moment que vous ne venez pas embêter les lesbiennes.


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit