Le fameux cliché des hommes efféminés !

Membre Anonyme - Modification par Fredreamer le 12/06/2015 - 13:27:32
Voilà ! J'aimerais tout simplement connaître votre avis sur ce sujet : Les homme éfféminés ( milieu gay ) tolérance ou pas ? J'aimerais connaître vos avis car, depuis un certain temps je me sent térriblement seul et j'aimerais ( pourquoi pas ) enfin trouver l'amour :p Malheureusement à mon âge a par des garçon éfféminés ou des gay qui ne s'assume pas ... il n'y a rien ! Et a choisir je préférerais être en couple avec un gars qui ne s'assume pas ( pour être franc ) ! Tout simplement car les homme éfféminés me rebute ... C'est quelque chose que je n'arrive pas a supporté dans le milieu gay ! Ses fameuse " folles" ou "zaza" Et vous ? votre point de vue ? :o
Membre Anonyme
On naît comme on est ! Il faut de tout pour faire un monde et effectivement il y a des gays efféminés, comme des gays plus virils. Après, je suis comme toi, j'suis pas spécialement attiré par les mecs efféminés, mais leur compagnie ne me dérange pas. Ils sont souvent sociables et délurés. Comme beaucoup de gay, je me dis "gay" pour sortir avec un mec, un vrai !  Donc en tant que gay, je prône bien sûr la tolérance !!! Après chacun ses goûts ^^
Membre Anonyme
Salut Acquiert, Moi j'ai mon point de vu sur le sujet : Je suis gay, j'aime les mec et donc les mec hyper efféminé bah... ça ne m'attire pas du tout. MAIS, les HYPER efféminé. Après bon ça varie beaucoup mais quand un gars a un petit truc (la je t'avoue que je ne saurait pas t'en citer un :o ) qui lui donne un coté sensible, ou une toute petite part de féminité, bah je trouve ça craquant mais c'est vraiment du cas par cas ^^ Et pour finir sur les "folles" c'est un truc qui me gonfle parce qu'après on nous met tous dans le même panier et ça rend une 'mauvaise image' de la communauté. Après, on peut ce poser la question de la liberté, chacun fais comme il veut.
Membre Anonyme
Je crois qu'un principe est vraiment important ici. Il y a des images assignées aux hommes homosexuels qui sont très répandues dans la vison qu'a la plupart des gens à propos de l'homosexualité masculine et cela s'explique par le fait que c'est une coupure nette avec le modèle de l'homme masculin hétérosexuel. Lorsque nous découvrons notre homosexualité, ce stéréotype de l'homme pas-tout-à-fait-homme peut être effectivement dérangeant alors que nous sommes cigenres ; moi-même, partiellement féminin mais pas "folle", cette image m'était pesante car j'avais l'impression qu'on voulait trouver constamment un moyen pour me faire rentrer dans le cadre de ce stéréotype. Ensuite, j'ai effectivement remarqué à quel point nous sommes tous pluriels : il n'y a pas qu'un "féminin" et un "masculin", ce sont souvent des mélanges et quelques fois même des autres repères qui ne s'appliquent pas à ces modèles. Donc la question est : Si on trouve que l'image du gay efféminé est mauvaise pour la plupart des gays et que l'on se bat aussi pour être reconnu comme nous sommes dans la Société, pourquoi ne pas accepter la pluralité des modèles qu'on retrouve chez les homosexuels (enfin, les gens en général) ? Cela en va de même pour les autres modèles féminins ou masculins pour les lesbiennes >> Est-ce notre sexualité et notre attirance romantique sont définies par notre façon d'agir et notre construction genrée ? Alors après Acquiro, ton attirance pour un type de garçons ne se discute pas et est tout à fait acceptable comme elle est. Qui sommes-nous pour juger ce qui t'attire ? Et qui sommes-nous pour juger quel modèle est acceptable parmi les homosexuels ? La tolérance, mes amis :)
Superponey
Bah moi, je tolère tout le monde, peace & love ! Mais les mecs efféminés, s'pas mon truc. Pis en général, les efféminés sont fans de mode, shopping et toutes ces conneries, et perso ça me branche pas. Pis j'suis gay, j'aime les mecs, donc les mecs qui ressemblent à des filles, non merci :D Peace ! <3
Membre Anonyme
Des avis plus ou moin centré sur le même point de vue ! MERCI MON DIEU JE NE SUIS PAS SEUL ! x)
Membre Anonyme
Je suis bi , et comme l'indique mon profil, je fais partie des "antiquités" de ce site, et ce que je peux dire c'est que l'age ne change pas grand chose sur les tendances et les comportements. Beaucoup de gay qui s'assument le font de façon trop marquée à mon gout. Beaucoup ne s'assume pas en tant que gay , et encore moins en tant que bi ...d'où la dénomination délirante d'hétéro curieux. Perso j'assume ma sexualité, mais de manière générale je suis quelqu'un de discret, pour cette raison j'ai aussi du mal à être à l'aise avec des mecs très efféminés. Même si , étant plutôt ouvert d'esprit, je peux tolérer cette attitude et ceux qui l'apprécient. C'est juste pas mon cas, et c'est vrai que ça donne une fausse image de la majorité des gays. En fait, comme pour tout (politiques, religion,éducation ...) , ce sont les extrémistes qui, bien que minoritaires, se font le plus remarquer, et construisent la réputation mal fondée de toute une communauté.
Quentin24
Franchement, je ne me considère pas comme le mec le plus viril que le monde ai porté, mais je ne suis pas non plus ultra-efféminé.  Un mec un peu efféminé ne me gène pas, mais après, faut pas tomber dans l'extrême non plus. Voila mon point de vue.
Membre Anonyme
Si je voulais un gars efféminé je prendrais direct une demoiselle ;) j'ai rien contre les efféminés mais étant homo je prend un homme "un vrai" lol
Membre Anonyme
Je pense que nous sommes a peu près tous sur la même longueur d'onde :p
Membre Anonyme
Moi je pense qu'il y a deux poids deux mesures. Je préfère que mon mec soit légèrement efféminé que "LE BONHOMME" quoi.  Mais assez d'accord avec Allan ;)
Membre Anonyme
Alors pour moi, je suis sorti avec un mec efféminer et franchement je préfère mille foi les mec viril ou meme un peu effeminer mes pas trop car ses reloux a force  apres tout le monde est comme il est mes voila il y a de tout pour faire un peuple 
Membre Anonyme
Christophedu63 : Fais quand même attention à la dénomination "extrémiste" , car il ne peut s'appliquer ici. La notion d'extrémisme implique la notion de "radical" dans une idéologie ; un homme ayant un comportement féminin ne le fait pas par idéologie mais par ce qu'il est, et si, quand bien même, on voudrait par analogie utiliser la notion d'extrémisme, on arriverait normalement à dire que la personne transgenre est l'état extrémiste, et non la personne cigenre efféminée (même beaucoup). Et puis ce que tu es en train de dire (d'après ce que je comprends), c'est que "l'extrémisme" (encore une fois, ce terme est difficilement utilisable ici) dans l'homosexualité mène à devenir une "folle". ---------------------------------- Et puis pour continuer mon propos de tout à l'heure en réactions à ce que vous pouvez dire par "Je suis homo, donc j'aime les hommes (les vrais)" : être homosexuel, c'est être attiré romantiquement/physiquement par les personnes de son genre. Or la notion de masculinité (et de féminité) est plurielle et change en fonction des cultures et des époques. Je veux dire, comment peut-on définir le genre d'autrui ? Si je ne me retrouve pas dans le modèle du gars viril, les jambes écartées sur son canapé et qui regarde le foot (pour rester bien dans les stéréotypes), est-ce-que je perds dès lors mon genre masculin ? D'où la question «virilité = masculinité ?»  Enfin voilà, ce que j'essaye de dire par là, c'est que je comprends votre attirance pour un modèle de masculinité en particulier, c'est juste que je trouve que cet argument n'est pas tout à fait approprié.
Membre Anonyme
@jules78: extrémisme: Tendance à recourir à des moyens extrêmes. Même si mon propos était un peu extrême, il ne fallait pas le prendre au pied de la lettre. C'était pour exprimer une idée générale.
Membre Anonyme
@Christophedu63 S'il y a moyens, c'est qu'il y a finalité, but. Il faudrait donc voir quels sont leurs "moyens" jugés extrêmes, dans le but d'être comme ils sont. Dans ce cas là, nous sommes tous extrêmes à être qui nous sommes, féminins ou pas. Je vois ce que tu veux dire, mais cependant, si je le prends au pied de la lettre c'était bien pour pointer le risque entrainé lorsque on souhaite exprimer une idée générale par un propos extrême ; j'imaginais bien que tu ne pensais pas tout ça.
Membre Anonyme
Bonsoir, j'aimerai répondre car c'est un sujet qui me préoccupe tout particulièrement.Je n'entre pas tout à fait dans la catégorie homosexuelle car je suis bisexuel. Je vis donc pleinement des relations avec des hommes et des femmes. Mais de manière presque bipolaire haha. Je suis donc presque d'une part entièrement hétérosexuel et d'autre part entièrement bisexuel.  Et donc, et donc il se trouve que je me suis posé cette question de "gay efféminés" qui m'attirent tout autant que des femmes "viriles" donc pas du tout. Aussi je n'ai eu des relations qu'avec des hommes qui ne vivent pas leur sexualité pleinement, donc que de manière cachée si on veut.  Ce qui m'étonne toujours, c'est que des sujets comme celui-ci reviennent sans cesse sur les forums de très nombreux sites. Et je remarque que beaucoup de personnes qui répondent sont des homosexuels non efféminés qui disent ne pas aimer les homosexuels efféminés. J'en suis donc arrivé à la théorie suivante, que vous approuverez ou non : si on a l'impression qu'il n'existent que des homosexuels efféminés c'est à cause de nos a prioris et du fait que c'est eux qu'on "reconnaît" dans la rue, à la fac, dans les bars en tant qu'homosexuels. Il n'y en a donc pas plus, moins en réalité à en juger par les réponses sur les forums. C'est une illusion sociale si on peut dire ça ainsi. Pour souligner mes propos je m'appuie sur l'exemple de mes amies lesbiennes (et croyez moi j'en ai énormément) dont ma plupart ne sont pas des "camionneurs" et donc qui ne collent pas à nos préjugés et qu'on ne reconnaît pas comme lesbienne sans les connaître. J'élargis cela sur les gay. Même principe.  Pour en revenir à moi si je puis me permettre. J'ai l'air tout à fait d'un hétérosexuel. Personne ne se doute de ma sexualité tant que je n'en parle pas. Et moi aussi je me sens souvent seul. Mais je pense que sur ce site il y a énormément de gens comme toi et moi. Ne nous affichant pas trop, on a du mal à trouver chaussure à son pied. 
Membre Anonyme
Moi j'aime bien les mecs effémines tout comme les autres le caractère efféminé est un peu vulgaire et ne devrai pas être employé par nous tout comme pd.On peut avoir des manières mais on ne sera pas efféminés ni pd.
Membre Anonyme
On devrait effectivement plus utiliser le qualificatif "féminin", car "efféminé" veut dire "qui manque de virilité" après tout, et on peut être un mélange de masculinité et de féminité sans que l'un enlève l'autre. 
Membre Anonyme
Bien, en risquant de heurter certains, je suis pour le fait d'appeler un chat un chat, un homme efféminé, ça existe, et ce sont effectivement des hommes qui manquent de virilité. Là où je suis d'accord avec Jules, c'est que le cas d'un homme féminin et à la fois masculin existe aussi.  MAIS, là où j'aimerai ajouter quelque chose, c'est que, les hommes efféminés qui manquent de virilité existant, il faut retirer sa composante péjorative et insultante à la qualification. Quand je dis donc un homme efféminé, ce n'est pas insultant, mais une simple constatation, comme dire un handicapé, un noir etc. Je ne pense pas qu'il soit bon d'euphémiser tant. En disant "une personne à mobilité réduite" on n'enlève pas son handicap à la personne, ce n'est pas plus respectueux, c'est se voiler la face. Quand on arrive à manier les mots sans tomber dans l'insulte je pense qu'il est plus simple, et plus respectueux, de dire les choses clairement. En allant trop dans l'euphémisme (donc d'adoucir un mot ex: une personne âgée au lieu de dire un vieux) on discrimine bien plus encore les gens, car on n'accepte pas leur différence. Il ne nous viendrait jamais à l'idée de dire "un homme dans toute sa capacité de se mouvoir et se déplacer selon son libre arbitre" pour une personne physiquement et mentalement saine. Pourquoi alors pour tous les gens différent. Si on les accepte, on les désigne normalement, c'est un de mes principe. Un homme efféminé est donc un homme efféminé. Pas une "personne qui démontre dans son comportement et dans son style de vie des caractéristiques propres aux femmes" merci d'avoir lu, pardon pour le pâté. :)
Membre Anonyme - Modification par jules78 le 06/08/2014 - 00:53:05
Mais la différence avec le cas d'une personne handicapée, c'est que lorsque on dit qu'une personne est efféminée c'est qu'on prend par principe que l'homme doit être viril, qu'il est viril NORMALEMENT. Mais un homme cis qui ne se retrouve pas dans les symboles de la virilité n'est pas anormal. En question sociologique et sociétale, il n'y a pas le normal ou l'anormal, il y a de la pluralité et de la variété. La chose n'est pas de trouver des euphémismes, mais est de ne pas définir une personne par rapport à une norme imposée mais par ce qu'elle est, et finalement appeler réellement un chat un chat, et pas "un félin qui manque de crinière pour être un lion". ;-)  
Membre Anonyme
Il y a quelque temps j'aurais répondu un mec assez virile. J'ai eu des amis qui étaient un peu plus efféminé (et je vois pas dans ma phrase qu'un homme doit être virile en disant ça). Être en couple avec ne m'a jamais attiré. Mais depuis quelque temps, je pense que je peux me laisser aller un peu plus à ce niveau là. Selon les personnes, je crois que c'est une critère qui finalement ne me dérangerait pas. Au final avec l'âge je deviens plus ouvert. (Non, pas plus désespéré) Ou alors je m'éloigne de ce qui me plaisait étant ado. J'ai grandi avec des hétéros et les casses cous me plaisait (haaa skater) Enfin, voila. Après tout dépend des gens j'imagine
Membre Anonyme
On a tous une part de féminité en nous, certains plus que d'autres, mais ils restent des humains et nous devons être tolérants. Il faut savoir vivre en communauté . Moi même je ne suis pas attiré par ce genre de garçon, mais ça ne m'empêche pas d'avoir des amis ayant un côté efféminé visible. Je pensais comme toi avant que c'était a cause d'eux si les stéréotypes du gay persistaient, mais en prenant du recul et en réfléchissant un peu, j'ai compris qu'il faut savoir accepté tout le monde parce que finalement nous sommes tous pareils. Je ne défend pas une cause en particulier, j'essaye juste de trouver un juste milieu, et l'équilibre est la base de tout :).
Membre Anonyme
@ jeangabin : Tu viens de reformuler de façon plus consensuelle et plus détaillée, le fond de ma pensée. Il semble effectivement que nous soyons nombreux à partager ce point de vue et ces attentes, et que notre comportement discret nous soit préjudiciable en limitant nos chances de rencontres ...sauf sur les forums, mais en touchant une population nationale voire internationale, difficile de trouver la bonne personne à coté de chez soi :-/
Membre Anonyme
Salut les gens. Je lis tout ça depuis tout à l'heure et je suis réellement outré. Je suis moi même efféminé sans forcément être une folle, mais lire des trucs du genre "si je sors avec des mecs c'est pour avoir des mecs, des vrais." C'est un pur manque de respect. À ça je répondrai donc : "un homme devient un homme lorsqu'il prend ses responsabilités et fait la paix avec lui même. Lorsqu'il aura compris que lui aussi est différent et que la pluralité existe, alors il sera homme." La part de féminité en chacun de nous n'est pas quelque chose que l'on contrôle. Vous savez, votre manière de marcher. Vous y prêtez attention ? Votre regard que vous portez sur les gens. Vous y faites gaffe ? Votre accent et votre élocution. Vous la maîtrisez ? Non vous vivez comme vous êtes. Ca vous semble facile, mais nous les efféminés (que l'on est selon un degré bien sûr) on a du apprendre à vivre avec ça, gérer ça. Quand on rencontre de nouvelles personnes, qu'on fait connaissance et que la fameuse question "excuse moi t'es gay ?" Surgit, quand les gens t'insultent tout le temps, tout ce qu'on subit a cause de ça... je crois qu'on a pas besoin de remarques comme "vous faites des stéréotypes aux gays" bah ouais c'est comme ça. C'est con on y peut rien. J'ai fini avec mon monologue sensibilisant. Je tiens juste a préciser que malgré ma part de féminité, la seule chose qui peut être rapportée à ça dans ma vie en général c'est le fait que je sois fan de Rihanna. Et encore....
Membre Anonyme
C'est la même chose pour ma part, je suis gay, j'aime les mecs car ce sont des mecs.  Les mecs efféminés ne me plaise pas du tout car je ne suis pas gay pour trouver une part de fille dans un homme, je suis gay car j'aime les hommes. Et si je suis gay, c'est pas pour rechercher une femme à travers un homme, mais un vrai homme et je pense que beaucoup de monde sont comme cela. On est pas seulement gay car ont aime les bites, on est gay car ont aime les hommes.
Anamorphose
J'aime bien les efféminés mais Guillaume Gallienne est hétéro... :'( Plus sérieusement... Le plus important est de s'épanouir dans sa relation amoureuse, et je pense que la personnalité du partenaire fait réellement la différence. Au fond, les manières qu'un mec peut avoir (que ce soit quand il parle ou quand il se gratte les couilles) ne disent pas si c'est un mec bien. Mon premier amoureux était très efféminé, il n'empêche c'était un homme en or.  En revanche, je ne pourrais pas fréquenté tous les efféminés pour cette simple raison que beaucoup d'entre eux font preuve de superficialité et que c'est quelque chose que je n'aime pas du tout.
Membre Anonyme
Salut, L'amour ne se commande pas tu sais... Les gays efféminés ne l'ont pas demandés d'être comme ça. C'est tout simplement de naissance, c'est peut être des fois usant de voir des "zaza" comme tu dis, mais il faut savoir s'adapter. Et l'adaptation c'est intelligence avant tout...  Peut être toi tu ne l'es pas, c'est bien, mais en aucun tu ne pourras trouver l'homme de tes désirs, et même si c'est calculer ça ne marchera pas. Car chacun est différent, et il est possible que celui-ci ne te conviendra pas.  Mais toute fois, je l'espère pour toi de trouver quelqu'un de ne pas efféminé :) En bon entendeur. Salut !  
Membre Anonyme
Chui mal barré alors.... je sais paz a quel point chui effemine mais ce forum me deprime... -.-'
Membre Anonyme
Il y a un truc que je comprend pas.  Si on est homo et quand l'assume, ç'est quand sont branle des regard et des avis des gens. Alors pourquoi vous vous soussier des clichés?  Perso je suis efféminé et je comprend votre vue des choses. Mais après dire que les hommes efféminés sont des "zaza" c'est totalement con. Je suis pas une caricature de la femme gougourde. Efféminé et un zaza c'est deux comportement bien différente. Donc je vous prie de pas confondre. 
Membre Anonyme
Eh bien moi j'aime les mecs efféminés. En tout cas je n'aime pas les mecs virils !

Sujets similaires
  1. Mere castratrice et homophobe je nen peux plus !!!
  2. #été2017, 20 ans, ADN en ébullition
  3. Souci perso avec un garçon qui n'assume pas
  4. La peur des urinoirs
  5. attirance compliquée, attirance et doute
  6. Mon histoire d’hier la suite
  7. Piurquoi les passif ont souvent une image d'homme inférieur?
  8. La mort de l'homophobir politique en France?
  9. Les éjaculations nocturnes...
  10. Les gays ne pensent qu'à baiser!
  11. La taille du seXe
  12. Fêtes foraines / Parcs d'attractions

  S'inscrire pour participer