Situation de couple critique alors qu'on vit ensemble...

Ancien membre  

Bonjour à tous,

Je vous fais part de mon souci actuel vis-à-vis de mon couple et vos avis extérieurs (constructifs et sympathiques :) ) me seraient utiles :)

Voilà, je vis actuellement avec mon copain depuis un peu plus de 10 mois (ça fait un peu plus de 2 ans et demi que nous sommes ensemble).

Je traverse cependant une période axée sur les soucis au boulot (j'occupe malgré moi un poste en telesurveillance qui ne me plaît absolument alors que mon contrat n'était pas à la base pour ce type de poste : j'étais à la base à l'accueil d'une usine pour le compte de mon employeur, ça a duré 1 an, l'usine a rompu le contrat avec mon employeur et depuis j'occupe ce fichu poste de telesurveillance alors que ce n'est pas du tout ce pour quoi j'ai postulé; mais vu que je n'ose pas ouvrir ma bouche, je subis des pressions et critiques régulières et je crains que ça ne pète un jour entre mon boss et moi; je recherche actuellement un autre job pour fuir cette atmosphère et me sentir plus à l'aise ailleurs !)

À cela s'ajoutent des soucis dans notre appartement (punaises de lit dont nous sommes en plein traitement, vous imaginez le truc ... + chaudière capricieuse + parois de douche qui ont fait leur temps) ...

Et vous mettez sur le sommet du gâteau votre grand-mère de 90 ans qui vous inquiète car les chutes reviennent de plus belle en ce moment et elle fait comprendre qu'elle veut partir...

Tout ça pour dire que j'ai depuis quelques semaines l'impression d'être seul. Je ne reçois pas de soutien de sa part, je gère les démarches pour l'appartement tout seul (et même de manière générale, c'est presque uniquement moi qui prend les devants et c'est assez pesant). Il m'écoute quand j'ai besoin de me confier mais ses réponses seront de simples "Mmh". Nous en avons parlé récemment de son manque d'expression et il m'a dit qu'il est ainsi et qu'il va essayer de faire un effort ...

Mais le problème s'est amplifié hier avec une dispute sur son lieu de boulot après qu'il ait fini sa vacation où il m'a "menacé" de partir car depuis 3 jours il est apparemment à bout car je lui fais des reproches (ce qui n'a pas été faux pour début de semaine où j'ai reconnu mes torts et m'en suis excusé). Seulement voilà, le problème avec mon copain est qu'il attend que la coupe soit pleine pour s'exprimer, je lui demande de développer et c'est toujours à ce moment qu'il se braque, il ne dit plus rien, me regarde plus, ne m'écoute plus. Et hier, ça a été de trop : je lui déballais mon ressenti mais une de ses collègues est venue et il a comme été sauvé par le gong: il discutait avec elle comme une fleur et je me sentais mis à l'écart et je ne me voyais pas jouer laver mon linge sale en public, alors après lui avoir tendu la perche, je suis parti. Plus tard s'en sont suivi quelques sms où je l'attendais chez nous pour lui proposer de discuter sereinement et je me suis clairement envoyer bouler car j'ai apparemment un problème, que ce que j'ai fait n'était pas cool, et que le fait que j'ai gâché une chance (laquelle??)

Je suis donc allé chez des amis le soir et je suis rentré vers minuit. Depuis, j'ai des craintes car forcément je l'aime, mais je ne veux pas continuer dans une situation où je ne me sens pas soutenu, pas tiré vers le haut, avec des preuves d'amour seulement si je viens en premier ... Et j'imagine même pas ce que c'est de vivre avec son copain sous le même toit alors qu'il y a possibilité de rupture...

Que feriez-vous à ma place ?

Merci d'avance pour ceux qui ont lu jusqu'au bout :)

Envoyé depuis l'application android
Okamipururu  

alors déjà, je suis celib, mais je vois parfaitement ta situation. pour ma part un couple ce fais à deux. Tu as bien fait de lui dire ton ressenti, que cela lui plaise ou non. s'il te menace d une rupture, il faut que comprenne pourquoi de son point de vu. en lisant ton texte j'ai cru comprendre que tu fais tout.... cela n'est pas normal. c'est aussi CHEZ LUI. je pense que si j etais dans ton cas, je m occuperai de mes affaires en ignorant les siennes jusqu'à elle comprendre que je suis pas la servante du couple ( je suis lesbienne). ou alors la laisser seule un moments, et me reposer chez des amis. il faut te dire aussi pourquoi quel raison cette rupture et si cette raison vaut une rupture. j espère t aider. courage

Ancien membre  

Coucou !

Il participe à la vie de l'appartement, on est assez 50/50 dans l'ensemble sur ce point ça passe, c'est pour les aspects importants que j'ai cité (punaises, chaudière et portes de douche) où il n'a absolument pas pris les devants alors que c'est quand même pour notre confort, et aussi pour pas avoir la proprio au cul ! Pour ce genre de truc c'est moi qui prend les devants et il reste passif, sans aucune question...

La rupture viendrait plutôt de mon côté s'il n'est pas capable de faire des efforts, comme tu l'as écrit un couple c'est à 2 et là je suis seul. Après, pour le faire parler ... c'est une autre histoire, nous n'avons pas du tout la même communication. Je le réalise depuis peu et ça m'attriste beaucoup!

Je le laisse seul, chacun fait son compte pour le moment histoire de réfléchir mais il faudra bien crever l'abcès un moment

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Maya67
Maya67   - modifié par Romane67 le 06/08/2020 - 23:28:12

Bonsoir

L'équilibre dans un couple n'est pas toujours évident, surtout que nous n'avons pas les mêmes codes de communication. Cela ne tombe pas sous le sens du tout.

Souvent cela passe par de longues discussions ou de vraies disputes, à se demander si la rupture est la solution...

Puis s'il y a suffisamment d'écoute, de respect, d'empathie, d'amour, tout ceci réciproque bien entendu, le couple passe le cap, jusqu'à la prochaine "crise" et cela peut durer très longtemps....

Malheureusement, parfois l'alchimie ne dure pas, si l'un ou l'autre ou les deux ne trouvent pas d'épanouissement dans cette relation.

Chacun peut réfléchir à ce qu'il ressent pour en discuter ensemble et voir si vous êtes sur le même projet de couple ou pas.

Personne ne peut savoir pour vous, réagir et prendre des décisions attives quand on ne gère plus les émotions et qu'on n'arrive plus à entendre ni exprimer posément nos pensées et ressentis n'est pas la meilleure idée.

Prenez le temps, posez vous et avisez

Bonnes réflexions

Romane

Ancien membre  

Bonjour Guegz,

Pour ma part je me permettrai de ne pas aller dans le sens qui semblerait "logique", au vu de ce que tu expliques de votre situation.

Il y a sans doute un manque d'investissement de sa part, peut-être oui (je nuance car nous sommes obligés de tenir compte qu'il s'agit-là de ta perception à toi de la situation, elle est donc relative). Mais pour quelle raison ce manque d'investissement, toute la question est là je pense...?

Excuse-moi de formuler les choses ainsi car je ne veux pas être "malaisant", bien au contraire (mais je formule mon propos de cette façon là et volontairement, pour susciter un questionnement de ta part et regarder si ça peut correspondre à la réalité ou non) : n'aurais-tu pas un peu trop tendance à prendre sur toi un peu trop de choses ?

Je m'explique...

J'ai connu plusieurs personnes, au long des années, qui avaient la "fâcheuse manie" de prendre en charge les choses, de s'en occuper, de les manager en quelques sortes. Parce qu'éduquées ainsi, à faire les choses, par tempérament aussi. Parce que besoin que les choses soient faites, que ça ne traîne pas.

Alors ça partait toujours d'une bonne intention bien sûr, mais elles oubliaient un petit détail : ce besoin que les choses soient faites quand elles estimaient qu'elles devaient être faites, et de la façon qu'elles estimaient la plus pratique ou la plus efficace pour les faire.

Ce que je veux dire par là, c'est qu'à trop vouloir faire les choses, eh bien en réalité et sans s'en rendre compte elles ne laissaient aucune place à leur compagne ou à leur compagnon. C'est à dire qu'il/elle n'avait plus la liberté de faire lorsque lui/elle se sentait ok pour le faire : ça se transformait en obligation. Et en plus de ça, mes ami.e.s avaient un peu tendance à piloter leur compagne/compagnon, convaincu.e.s qu'ils/elles avaient un sens pratique plus efficace ou méthodique.

Au bout du compte, ne trouvant aucune place, n'ayant pas la liberté de faire au moment où lui/elle le sentait, n'ayant pas non plus la liberté de faire comme il/elle se sentait prêt à le faire (même si ce n'était pas forcément plus pratique), eh bien ces compagnons/compagnes se désinvestissaient complètement. Face à une personne qui, en toute logique, finalement se plaignait de leur manque d'investissement.

Sincèrement, mais en relativisant car je ne te connais pas dans la vie réelle (je me fonde uniquement sur la façon dont tu exposes ta problématique et formules les choses), il y a très certainement un manque d'investissement de sa part c'est évident, mais je pense aussi que malgré toi tu as peut-être tendance à "organiser" pour vous deux les choses (tout en pensant ne pas pouvoir faire autrement puisque sinon lui ne prendrait aucune initiative). Et que du coup il ne trouve pas sa place à tes côtés. C'est à dire, pour formuler les choses autrement : à fonctionner en mode "parent". Et de retrouver avec quelqu'un qui, conséquemment, fonctionne pour sa part en mode "ado"...?

Il y a peut-être des choses avec lesquelles ton compagnon n'est pas à l'aise, peut-être manque t-il de confiance en lui pour mettre en oeuvre certaines démarches sans oser le dire ouvertement ou même inconsciemment ? Peut-être a t-il besoin de faire les choses à sa façon, à son rythme, et pas quand on lui "demande" de le faire ou quand on lui fait remarquer qu'il ne les fait pas ?

Je pense qu'il y a matière à discuter entre vous, en fait... Il a peut-être besoin d'exprimer un certain mal-être sans pour autant parvenir à le faire, faute de place pour ça ?

Marc.

Ancien membre  

Merci pour ta réponse :)

Il est effectivement possible que je prenne un peu sur moi certaines choses comme tu as cité, notamment sur l'aspect "pour que ça ne traîne pas" en partant du principe que vu que nous payons un logement et tout ce qui va avec, autant prendre le taureau par les cornes dès que possible (je passe d'abord par la case "je réfléchis à l'action appropriée à effectuer") pour ne pas que ça empiète sur notre nid. Bien sûr, j'en parle à chaque fois à mon partenaire en lui demandant son avis mais c'est justement le fait qu'il n'ait pas vraiment d'avis sur les exemples cités dans mes précédents qui me frustre un peu et qui me pousse à agir de mon côté. Heureusement, ce n'est pas toujours ainsi !

Après il vient parfois vers moi s'il ne sait pas comment procéder pour X ou Y chose, et inversement réciproque

Envoyé depuis l'application android
Guiton  

Bonjour à toi guegz,

de mon point de vu il n y a pas de vrai 50/50.. c est toujours un équilibre instable. On se complète plus souvant et c est bien aussi. Toute relation (copain famille amis) a des moments de tensions.. lâcheun peu.. donne toi un peu de recul.. faîtes un gros câlin. c'est important de rester proche.

Les punaises c est l horreur.. a te rendre dingue. y a quoi pt un cable. mais pas a foutre en l air une relation j espère.

bon courage

Ancien membre  

Merci de ta réponse :) Et je suis d'accord, un couple c'est à 2 et bien évidemment que tout n'est tout beau tout rose en permanence ... je me lâche un peu de mon côté, je lui parle moins de mon boulot (en même temps pour ce qu'il y a à raconter...) et je lui parle de mes recherches pour un plan B, histoire de le tenir au courant et qu'il voie que ma recherche n'est en aucun cas en stand by !

Faire un gros câlin, ah ça je peux te le confirmer, monsieur est très demandeur depuis plusieurs jours... chaque jour c'est des phrases comme quoi il a envie et des petits compliments sympas et qui font plaisir mais il ne dit que ça en gentillesse, que sur le côté physique (en ce moment), c'est un peu lourd et dommage à la fois car même si c'est agréable au début, ensuite c'en devient redondant !

Oh que oui ... bon on est dans un 51 m2 mais ça se progage très vite ces trucs ! On est en pleine intervention actuellement, on a fait venir une société spécialisée. Heureusement qu'on a pas à emballer nos affaires et à les congeler (ce n'est pas une plaisanterie) car dans les cas les plus graves ça peut en arriver là et psychologiquement ça doit être horrible !

Envoyé depuis l'application android

Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.