Parents homophobes !

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bon vous l'aurez compris à travers mon titre,
J'ai des parents homophobes (très peu ouverts d'esprits), qui ne savent évidemment pas ma sexualité, sinon je serais à la rue, j'aurais pas de connexion internet aha... et du coup, je pensais leur avouer mon homosexualité lorsque j'aurais emménager, mais ils ont vraiment de plus en plus de doutes, car j'ai que des amiEs, depuis le collège je n'ai plus de petites amies puis lorsqu'ils critiquent un gay à la tv, bah je soupire ou des trucs du genre car je supporte plus leur mentalité en carton là, mais ça c'est pas ce qui doit les faire douter car vu qu'ils sont racistes aussi, je soupire aussi quand ils critiquent quelqu'un ayant des origines à la tv (du coup ils le font plus maintenant..)
Ils m'ont aussi posés déjà plusieurs question à propos de ça, si je l'étais ou pas, à chaque fois je leurs disaient non mais bon, ça se voit quand je mens... et ma mère m'avait dit une fois "si tu l'es et que tu nous l'as pas dis après toutes les occasions qu'on t'as donnés, je t'en voudrais" mais à coter de ça elle me dit "j'éspère pas que t'es pédé heiin!" --'
Et il y a ma soeur aussi, qui elle est plus ouverte, mais un peu balance sur les bords mdrr qui sait que je suis perdue dans ma sexualité et il y a 1 semaine elle m'a demandée "t'es toujours perdu dans ta sexualité" j'ai dis oui, alors que non mais bon, c'était plus simple comme ça.
BREF, le jour ou je devrais leurs annoncés, vous me conseillez de m'y prendre comment ?

Sinon je l'ai avoué à plusieurs amies aussi, j'ai déjà eu du mal pour eux alors pour mes parents j'imagine même pas.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Si tu vas emménager, je suppose que tu es majeur.

Donc ta sexualité ne regarde pas tes parents.

Mon instinct me dirait d'attendre que tu ais trouvé ton compagnon de route.

Pourquoi provoquer les choses tant qu'il n'y a pas de vie commune avec quelqu'un.

Après si tes parents sont comme tu les décris, tu te sentira libéré de leur dire dés que tu auras emménagé.

Ca passera par une rupture.

Mais si ils sont intelligents, ils seront curieux, voudront ton bonheur et il suffira de bons échanges afin de retirer de leur têtes tous les préjugés qu'ils ont sur les gays.

Choisi un lieu neutre pour leur annoncer (exemple un coin tranquille dans un restaurant).

On ne peut jamais prévoir les réactions alors mieux vaut éviter que ce soit chez eux ou chez toi.

Je pense que d'autres personnes qui ont connu ce passage ( coming out ) vont te répondre mieux que moi.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oulà...
Oué bon des parents homophobes, ça arrive à des gens bien...
Ce qui m'ennuie c'est lorsque tu dis qu'ils pourraient te foutre à la porte !

Je ne saurais te dire qu'une chose : tient ta langue tant que tu n'es pas autonome.
Y a pas que l'appart, y a les revenus aussi...
Fais bien le tour de la question. Bcp de gens ont l'appart mais papa-maman payent quelques factures ici ou là, les réparations de la bagnole... enfin tout ça quoi !

Quitte à t’entraîner à jouer l'hétéro, à demander à une amiE de jouer le jeu de la p'tite amie...
Je sais, ce n'est pas honnête, ce n'est pas plaisant, ce n'est pas juste (pour toi surtout) mais face au risque de te retrouver sur le trottoir avec tes p'tites affaires jetées par la fenêtre et pas savoir où aller, tient bien ta langue et fais l'acteur.
Attention aussi à ta frangine si tu penses qu'elle balance. Tu ne dois prendre aucun risque.
Au pire, prends ça comme un jeu, un tour que tu leur joues.

Tu n'as pas choisi ce que tu es. Tu n'es pas malade. Tu n'as pas à payer les conséquences de parents défaillants !!
Me suis retenu, j'ai failli dire de parents débiles ! Ah tiens, j'crois bin l'avoir dit quand même !! :-) Que veux-tu : à mon âge, on a des fuites;)

photo de l'auteur furryfox
Furryfox
Homme de 21 ans
Etampes
pour ma part j'ai annoncer a mon père  de droite conservatrice (oui oui je sait c’est un pléonasme)  ma sexualité juste avant mon départ semestriel pour mon internat, lui laissant le temps de digéré, eh bien si ma mère n’était pas de mon coté il m’aurai ignorer pendant longtemps!
en bref je vais te re re répéter ce que les autres t'ont déjà dit soit patient et quand tu aura une occasion , ou qu'en tu n'en pourra vraiment plus fait le mais on a qu'un comming out alors autant y réfléchir un peut.... ou faire un coup de tête  total

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Merci pour vos réponses ! Amaury5, non je ne suis pas autonome, je n'ai que 17 ans, je suis encore étudiant...
Oxymore64, je pense qu'ils pourraient me mettre à la porte, après j'en suis pas certains non plus, mais vu à quel point mon père s'énerve vite, je préfère même pas imaginer sa réaction. Après ma soeur, je sais pas si elle balancerait quelque chose d'aussi important, et j'aurais pu lui dire, j'en sais rien... Peut-être que si elle me redemande je lui dirait, en précisant bien que ça doit rester entre nous, et ça me gêne de devoir jouer l'hétéro, car d'un côté, j'ai envie qu'ils le sachent, et je veux pas les induires en erreur non plus...
Merci Furryfox, je vais bien réfléchir avant de franchir le pas ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Franchement, ta mère tient des propos lamentables à ton égard.

La question principale que tu dois te poser avant tout est la suivante : ressens-tu le besoin de leur avouer ou non ? Si tu vis bien comme tu es actuellement, tu n'es pas obligé de leur en parler.

Mais il ne faut pas que tu cogites trop sur le fait de leur avouer ou non et que ça te pèse de leur cacher la vérité. N'oublie pas que c'est personnel et que ça te regarde.

Après je te conseillerais comme cela a été dit de garder quand même ça pour toi au vu de ta situation.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,

sache que tes parents ont des obligations envers toi si tu es étudiant.

Ils ont l'obligation de l'aide alimentaire qui ne cesse pas à la majorité.

Elle se poursuit jusqu'à ce que tu puisses subvenir à tes besoins.

Mais il faudra pour faire jouer tes droits te rapprocher d'une association afin de t'aider dans tes démarches.

Donc si tu peux continuer à faire semblant c'est le plus simple pour l'instant.

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ouais depuis qu'elle m'a dit ça je suis beaucoup moins proche d'elle, et j'ai chialé comme un goss après qu'elle m'ait dit ça, alors que c'est pas dans mes habitudes... Je vais gardé ça pour moi du coup, c'est surement plus simple comme ça, merci beaucoup pour vos conseils !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ne te renferme surtout pas, hein ?

Côté famille, c'est mort mais il y aura tjrs des gens moins cons avec qui tu pourras discuter, t'épanouir, bref vivre normalement.

Avec les beaufs, juste tu les ignores histoire de pas perdre ton temps et avec les beaufs que tu ne peux ignorer, alors imagine toi jouer un rôle comme lors d'un spectacle de fin d'année quoi. Tu joueras l'hétéro de base.
Ton père rote en buvant sa bière, un main en permanence sur son entrejambe, s'excitant comme un abruti contre joueurs et arbitres, les traitant de tafiolles à chaque action "loupée" ? Le tout devant un match de foot sur une chaîne TV hautement intellectuelle, au hasard TF1 ? Et bien fait pareil !! Fais le en mieux.

Tu comprends ?
Il ne faut surtout pas que tu t'identifies au rejet que certains éprouvent envers toi.
D'une part, ils se dévalorisent eux en se conduisant de la sorte et d'autre part, tu N'es PAS ce rejet. Tu es toi, tu es une personne.
Ce que je dis est assez compliqué à appréhender alors prends bien le temps d'y réfléchir...

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ouais mais je crois que c'est déjà un peu fait, je ne parle que très peu avec mes gens de ma famille, j'ai peur des jugements qu'ils peuvent avoir... alors qu'avec mes ami(e)s je fais que de parler, rigoler, j'ai pas cette gêne et du coup mes parents se pose des questions, ils se demandent pourquoi je suis comme ça, et j'aimerais qu'ils le devinent tout seuls.
J'arriverais pas à jouer un rôle, car d'un côté je me dis que c'est à eux de changer, et pas à moi. :/

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je parle d'un rôle, d'un jeu, d'un amusement, d'une comédie à jouer avec une amie à toi qui joueras le rôle de p'tite amie...
Ceci dans le seul but de pas te retrouver "à la rue".

Tu as bien dit que tu courrais ce risque, non ?
Et le fait de la menace à peine voilée de ta mère : "...on t'aura laissé l'occasion de nous dire ... alors si tu nous dis pas..." genre : tu n'as pas su choisir le moment pour nous dire alors maintenant, c'est trop tard ! ...pom pom pom
Sans oublier la sœurette en qui tu n'as plus trop confiance...

L'affaire est donc sérieuse et à vouloir les laisser deviner tout seul et attendre miraculeusement qu'ils reçoivent l'illumination concernant ton orientation sexuelle, je crains que tu sois déçu...
Déçu et viré de chez toi.
Tu ne seras pas le 1er, ni le dernier ! Je ne veux pas jouer les Cassandre mais le risque est bien plus répandu qu'on ne le croit :(

Essaie de faire au mieux de TES intérêts;)
Et ne culpabilise en rien, hein ?;)

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ouais mais, si je joue ce rôle, et qu'après je fais mon coming-out, ils vont très mal le prendre, peut-être encore plus que si je l'avais dis clairement, donc je ne sais pas ce que faire !
Je sais pas comment ils réagiraient, je crains le pire, mais je pense pas que jouer un rôle arrangerait les choses, surtout que j'ai déjà du mal à mentir, alors jouer un rôle... Après ma soeur, c'est pas que je ne lui fais pas confiance, mais je préfère pas prendre de risques, et je préfère être optimiste avec les propos de ma mère et je me dis que si ça se trouve elle a dit ça sous le coup du choc, de l'énervement ? :(
J'aurais tellement aimé être né hétéro... !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
tkt, c'est pas parce qu'on est hétéro qu'il y a moins de souci, va.
Juste les choses sont différentes;)

Et pi y a plein d'homos pour qui ça se passe bien...

Moi je te conseillais juste de te la jouer "instinct de survie".
Sois tu es honnête avec eux et tu sais les risques que tu prends.
Sois tu t'adaptes à la situation, tu donnes le change, le temps que tu sois réellement autonome.
Oui, je n'ai pas dit "sois malhonnête" dans la phrase du dessus car "survivre" est bien au-dessus de ça.
La vie, c'est quand même du long terme. Si tu vises des études longues et que tu ne puisses les faire parce que tes parents t'auront coupé le robinet, tu feras quoi ?
tu te rassureras en pensant, j'ai une situation de merde mais j'ai été honnête (envers des gens qui le sont d'ailleurs pas !) 15" lorsque le leur ai dit mon homosexualité ?

Je sais bien ce que tu aimerais : c'est ce qu'on aimerait tous ! De la tolérance, de l'amour, les mêmes droits pour tous etc.
Dans la vraie vie, c'est un peu plus compliqué quoi...

Après excuse moi si ma tirade te heurte ou te parait agressive, excessive même car ce n'est pas le but.
Non le but est bien de te mettre en garde contre certains risques liés à ta famille (et non à toi, encore une fois^^)

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ba si j'étais hétéro j'aurais pas eu ce soucis là en tout cas...  Je comprends ce que tu me dis, mais après je suis pas un assez bon comédien, et ça me pèserait tellement de mentir que je sais pas si j'en serais capable, ils ont déjà des doutes sur ma sexualité, donc si du jour au lendemain je deviens un macho, en couple avec une nana, qui boit une bière devant un match de foot, là ils vont vraiment se poser des questions, j'ai que des potes filles, je ne suis plus sortie avec une nana depuis le collège, donc ça serait vraiment louche ! 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce n'est pas évident car apparemment cela te pèse et tu aimerais bien en fait le dire.

Alors il faut procéder par ordre ( ce sont des conseils pas des directives^^^).

Contacter quelqu'un du refuge, expliquer la situation et voir si jamais tes parents te mettent dehors si ils ont de la place.

Comme je te le disais avant tu as des droits en temps qu'étudiant.

Tes parents ont une obligation alimentaire tant que tu poursuis tes études et que tu ne peux pas subvenir à tes besoins.

De plus n'ayant pas de revenus tu as le droit à l'aide juridique (donc c'est gratuit pour toi).

Consulter une assistante sociale ou une association LGBT qui va te conseiller et t'aider dans tes démarches.

Comme cela une fois que tu auras pris tes dispositions tu pourras parer au pire.

En espérant que tes parents ne réagissent pas aussi mal qu'ils le prétendent.

Bien entendu tu vas entrer en conflit avec eux mais de toute façon ça arrivera tôt ou tard si ils n'acceptent pas ton homosexualité.

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Je veux pas qu'ils aient des ennuies à cause de moi non plus... Je tiens à ma famille, je pense vraiment que je vais attendre d'être emménager, parce'que si ça se trouve ils réagiront bien, peut-être qu'ils s'y sont préparés avec tout les doutes qu'ils ont pu avoir, mais après je peux pas en etre certains donc vaut mieux que j'attende, que je reste moi-même, puis si ça se trouve un jour ils me diront "On a compris que tu l'étais, ça fait rien on t'aimes quand même.. !",  je préfère être optimiste, qui sait...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hum... compte tenu de la situation exposée, moi je te suggère d'être réaliste^^

L'optimisme, bah tu pourras t'en servir plus tard ;-)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit