Manque d’amour propre et besoin d’aide

avatar contributeur anonyme
Anonyme
02/04/2022 à 03:12

Je sais que ça fais clicher de venir ici pour le tourner vers des inconnus mais je n’ai aucune réponse au pourquoi du comment j’en suis arrivé là ...j’enchaîne les plans d’un soir ..rencontre des mecs dans la rues les allume entre guillemets et j’ai immédiatement des relations sexuelle avec « meme Dehors » je suis désolé d’être crus même l’écrire ça m’est difficile je me dis constamment Que je doit me respecter et arrêtez ce genre de choses parce que ça me fais souffrir mais je continue à me faire du mal en fessant ça ..c’est complètement la débauche et c’est le côté sombre de lhomosexualite es ce que je suis un addict au sexe ? Ou es ce que je me fais du mal J’me pose la question parce que D’un sens j’ai une morale en tant qu’individu et je vais pas trop loin n’ont plus quelqu’un à été dans la même situation que moi ? Svp ça me rassurerais

avatar contributeur de Arnaudmouret
Arnaudmouret
02/04/2022 à 06:02

Tu sais quand on est jeune on a souvent besoin de faire et puis de refaire. Quand j'ai commencé à avoir des rapports j'en ai eu énormément. Puis beaucoup et petit à petit ta libido ce calme. Après, c'est sur quand tu va dans des saunas gays. Tu fais que ça de la journée. Ça peut dégoûter mais c'est comme ça le milieu gays

avatar contributeur de Cale2001
Cale2001
02/04/2022 à 14:32 - 02/04/2022 à 14:47

Bonjour,

apparemment tu vis un conflit...

Je ne dirais pas comme le commentaire précédent, expérimenter et découvrir est une chose, coucher avec le premier venu en est une autre. Et la libido n'a pas à baisser avec le temps. Brefff...

il n'y a pas à avoir honte à poser des questions ici et ce n'est pas "cliché". Ta question te tiens à cœur et ça te pose un problème, c'est seulement ça l'important.

Est ce que tu le vis bien sur le moment ? Ça te depersonnalise et ça fait un conflit entre le sexuel et l'émotionnel ?...entre l'animalité et les sentiments ?

Est ce que c'est un comportement maso si tu en retire du plaisir en souffrant?

Est-ce que tu en souffre sur le moment ?

Ou bien est ce que c'est l'image que ça te donne de toi qui ne te plais pas ?

Il n'y a aucun jugement moral à porter.

En tout les cas, tu ne sera pas aimé pour qui tu es, ni pour ce que tu es avec ce type de comportement et tu le sais très bien . C'est peut-être ça le problème que tu ressent...

D'autres te le conseillerons également par la suite, le mieux pour que tu fasses le point sur tout ça et de voir un professionnel, un psy. Et là non plus il n'y a aucune honte à avoir.

Je rappellerais que les psychiatre (et non psychanalystes) ont fait médecine, que des problèmes de ce type sont importants et que des consultations sont prises en charges par la sécurité sociale.

Pour cela, tu en parle à ton généraliste en expliquant que ça te pose un problème et il te fera un courrier à donner au psy. Cela fera que tes consultations seront prises en charges.

... Là... Le plus dur pour toi va être d'en parler à ton généraliste pour avoir ce courrier, puis en parler au psychiatre.

Et ça, ce sera le pas le plus important pour toi... Dit toi bien que ce sera le début de la fin de tes soucis. C'est le plus dur à faire.

Regarde...même ici tu justifie et tu t'excuse presque de poser ta question alors que le problème est important et te gâche la vie. Ton pseudo est anonyme...

N'oublie surtout pas que tu n'a aucune honte à avoir, que les professionnels de santé ont fait des années d'études de médecine et comprennent pour la plupart ces problèmes, que tous nous avons une sexualité...ou presque tous ^^... Des désirs en tout cas, refoulés ou pas.

Ce sera dur d'en parler parce que tu déteste cette attitude. N'en ai vraiment aucune honte, il n'y a pas de raisons.

Nous avons tous des problèmes à gérer, et celui qui te jugera ne méritera pas ta considération ni ton respect.

Il faut régler ça, c'est clair. Ca va te pourrir la vie x temps si tu ne fais rien.

Tu demandes si d'autres ont vécus des choses comme cela pour te rassurer... Des centaines, des milliers, n'ai en aucun doute ! Tu peux vraiment te rassurer, tu n'es pas une "erreur de la nature" ^^ C'est une attitude qui arrive souvent.

Vas y le plus sereinement possible. Parle en sincèrement avec un psy qui te semble bien. Ton généraliste t'orientera probablement vers un confrère qui pourrait te correspondre en sensibilité si tu lui pose la question.

Bientôt, tu gérera très bien tout ça et tout aura évolué de manière à ce que tu sois heureux.

Bon courage et n'hésite pas à aller de l'avant...même si ça fait peur...et c'est normal. C'est déjà un pas d'avoir posé la question ici. Continu...

Ça va aller :)

Cale

avatar contributeur de Eugidius
Eugidius
02/04/2022 à 15:20 - 02/04/2022 à 15:22

sans aucune possibilité autre que de te sentir toi même responsable de ton appétit sexuel, tu devra rechercher ce qui peut te donner QUELQUE CHOSE DE PLUS que la jouissance physique dans le rapport à l'autre, car là est l'erreur de la vision psychiatrique de la sexualité, de la voir comme séparée du reste de la personne, et quand la vie sexuelle est conflictuelle avec LA MORALE OU SIMPLEMENT LE BON SENS, les psys s'en donnent à cœur-joie pour stigmatiser tes "pulsions" comme "signe d'immaturité sexuelle" !

bref si ton élan sexuel te pose un problème c'est qu'il n'est pas sou-tendue par L'AMOUR mais uniquement par LE PLAISIR et L'ENVIE, qui sont tout autre que LE DÉSIR SPIRITUEL de l’Amitié entre hommes ...DONC D'UNE RELATION AIMANTE, qui elle s'oriente toujours vers le bien... Le BONHEUR !

avatar contributeur de Cale2001
Cale2001
02/04/2022 à 19:19

Citation de Eugidius #395806

Effectivement... Il peut y avoir une "erreur" en psychiatrie à vouloir à tout prix classifier le désir. Avec un bon psy qui met le doigts sur ce que dit la personne et sans orienter, ça peut être parfait pour régler ton soucis.

C'est pour cela qu'il faut en trouver un bien si tu choisi cette solution.

Et si tu ne sens pas la personne, s'il n'y a pas la confiance, c'est inutile et il faut partir.

Ça peux être aussi un travailleur d'une association gay ? il y en a de supers... Ça peux être aussi un travail personnel d'introspection. Mais seul ce sera beaucoup plus difficile d'y voir clair et de faire le point clairement. Je te conseillerais de nouveau d'aller vers de l'aide sans oublier qu'il y a aussi le milieu gay associatif qui comprendra peut-être mieux... Cela dépend de la personne.

Mais reconnaître le problème, même rien que ici, en parler et poser la question est vraiment une avancée importante pour que ça change en bien. Tu mérite déjà un bravo parce que ce n'est pas facile de se confier sur ce type de soucis...

Tu fera ce qu'il faut... L'avenir sera bien meilleur pour toi et je suis certain qu'il te réserve déjà de belles surprises :)

avatar contributeur anonyme
Anonyme
02/04/2022 à 22:42

Le soucis c’est que je suis gay et que personne autour moi ne le sais donc ça rajoute un problème supplémentaire pour parler de mes problemes

avatar contributeur de Cale2001
Cale2001
03/04/2022 à 00:16 - 03/04/2022 à 16:33

Je comprends très bien...

... Par les sites c'est une très bonne idée d'en avoir parlé, d'en reparler, mais ce serait bien à des personnes qualifiés.

D'abord il ne faudrait pas que tu ai des réponses avec des arrières pensés de drague. Et aussi, lorsque l'on te répond, ce sera toujours par rapport à son propre vécu, ses propres jugements. Souvent, dans des réponses, on ne fait qu'exposer ce qui nous va sans penser à ce qui t'irais à toi. Je veux dire que parfois, il n'y a ni sagesse, ni recul et ce ne sont pas toujours des conseils aidant.

C'est dur de rester objectif... Possible heureusement.

En tout cas, je suis certain que tu aura ici de bons conseils par moments, mais pas forcément toujours. C'est à toi de faire la part des choses.

C'est plus compliqué pour toi d'en parler effectivement... Les docteurs sont soumis au secret médical et tu peux aller en voir un que tes proches ne connaissent pas, même chose pour le psy. Et pour aller voir une association, tu peux prendre contact pour le soucis par le net, leur expliquer le problème comme ici.... Et aller les voir en disant que tu vas au cinéma. C'est dommage de mentir mais quelquefois il faut... Si c'est pour que du bien en ressorte, pas grave. Et tu n'a pas à tout justifier ou raconter heureusement ^^

Ça te fais déjà un truc à régler. Si tu dois gérer un coming out en même temps ça peux être plus difficile ^^... Mais pourquoi pas ?

Peut être que t'es proches le prendrais bien et ont l'esprit ouvert, je ne sais pas. C'est peut être une bonne idée...Peut être pas...

En tous cas, c'est ta vie intime, c'est toi, c'est important, et tu n'a pas à être jugé par quiconque.

En parler est important, vital même... Si tu ne règle pas ça, tu va te pourrir la vie vu que la situation ne te va pas et continuera.

Association, médecin psy, et via le net d'abord peut être... Mais il faut que tu en parle.

Tu demandais si c'était arrivé à d'autres... Et BEAUCOUP comprendrons ce que tu vis et traverse. Les solutions viennent en se confrontant aux autres, en sortant de sa zone de confort... Ça sera difficile pour toi, oui... Mais après, tu y repensera... Et ce qui te semblais insurmontable te fera sourire.

Commence peut être par en parler par le net, en te faisant des potes et des amis sans intérêts de drague pour que ce soit sincère...Ici,tu peux trouver des gens qui te corresspondrons, sur d'autres sites aussi...

Mais les associations gèrent ce type de soucis constamment. J'ai vécu avec un directeur d'une célèbre association d'aide gay et vraiment, ça fait parti du quotidien d'aider pour ce type de problèmes. Ça pourrait être plus efficace et régler bien plus vite le problème que par des échanges de vécus, de points de vues qui ne seront pas forcément ta bonne solution. Celle qui te convient à toi seul. Des gens sont vraiment qualifiés... Et en parler est vraiment important pour que ça change en bien...

Tu aura peur d'aller de l'avant, d'en discuter... Mais tu n'a pas vraiment le choix si tu veux que le soucis soit vraiment réglé.

Et ça ira très bien au final.

Y'a aucune honte à avoir à tes pratiques sexuelles. Mais si ça te crée des problèmes... faut régler les conflits où ça va continuer. Courage... Ne t'inquiète pas... Tu va croiser des gens aidant très biens... :)

avatar contributeur Renouveau31
Renouveau31
05/04/2022 à 23:28

Bonjour,

moi ce que tu raconte me fais peur pour toi car je pense que ce genre de sexualité ne rend pas heureux et que plus tu vas y céder, plus tu auras du mal à des choses plus soft si tu rencontre quelqu'un.

Je ne suis pas d'accord avec le premier commentaire que tu as reçu, ce n'est pas parce que tu es jeune que tu dois faire n'importe quoi et cela ne va pas passer avec l'age, enfin pas dans les 40 ans à venir ☹️

Et j'ai l'impression que tu n'en retire pas vraiment de plaisir.

tu dis que tu te fais du mal en faisant cela, c'est donc que tu as du recul sur toi. Je pense qu'il faut que tu essaies de t'interroger honnetement sur sur ce que tu en attends ET sur ce que tu en retires.

quelques pistes, mais il y en a surement d'autres :

  • envie physique irepressible ?

  • besoin d'amour ?

  • besoin de t'humilier ?

  • céder à des clichés de ce que tu imagines d'une sexualité homo ?

...

en fait je pense que tu as u problème d'estime de toi même et je pense que tu peux avoir de l'aide sur ce point et en parler à ton médecin sans avoir besoin d'aborder ton coming out. Et s'il te renvoie vers un psychiatre tu pourras t'ouvrir à lui sans doute plus facilement.

Respectes toi, prends soin de toi.

courage

Bises

avatar contributeur de Boulanger44
Boulanger44
08/04/2022 à 21:44

Malheureusement non t'es pas le seul rassure toi a avoir ce genre de vie...Croiser un regard, un mec, 5 minutes après baizer avec lui, céder totalement à ses pulsions, je connais trop...J'ai grandi dans la campagne pas évident d'être gay et se sentir seul au monde. Maintenant il y a internet, des sites ou tu peux rencontrer n'importe quel mec pour baizer et c'est plus rapide que de commander une pizza.

Non rassures-toi tu n'es pas le seul à être et vivre comme ça, est-ce que tu es addict au sexe, oui et non, juste quand tu as l'occasion tu la prend. Mais tu la prend comme quelqu'un qui fume 1 ou 3 bédos, un qui bois 4 ou 5 vodka orange, tu baizes, tu jouis t'a un moment de plaisir intense et ensuite ça retombe. Une fois que tu l'as fait tu te poses la question pourquoi, car même si t'a eu du plaisir tu ne te sens pas plus heureux. Car il y a une différence entre le plaisir et le bonheur, avoir du plaisir c'est facile, être heureux c'est beaucoup plus compliqué.

Par contre tu penses que c'est le côté sombre de l'homosexualité mais malheureusement c'est plutôt le mauvais côté de nos hormones mâles, qui parfois prennent notre contrôle. Tu dis quand même qu'en ce moment ça te fait souffrir en fait, et tu sais généralement plus on souffre et plus on a envie d'avoir du plaisir (car on pense que ça va nous ammener le bonheur) mais en fait c'est un cercle vicieux.

Rassures toi déjà le fait d'être venu l'écrire ici c'est très courageux de ta part et c'est un début pour toi pour aller mieux. Tu es proche de l'addiction je te conseille de voir un addictologue, rassures toi il ou elle te jugera pas du tout, au contraire il te donnera certaines clefs pour améliorer ta vie. Il y a des associations d'addictologues partout en France c'est anonyme et gratuit.

Sache que si tu agis de cette façon c'est pas de ta faute, c'est juste que ta vie actuelle ne te rend pas vraiment heureux. Il va falloir que tu changes certaines choses dans ta vie, c'est pas évident par exemple de déménager, changer de lieu de vie mais ça peut carrément changer ta vie.

Comme je te l'ai dit c'est génial et courageux déjà que tu sois venu en parler ici, c'est un début, tu as envie de te prendre en main, ne pas subir tes pulsions mais gerer tes émotions. Hésite pas à revenir nous parler, par contre autour de toi déjà essaie de voir si tu as une personne à qui tu pourais dire que tu es gay, tu verras déjà ça pourait beaucoup t'aider.

Bon courage

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontre gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr