rapport à la religion

Forum Gay - Créé le


rapport à la religion

Bonjour,
je voudrais connaitre le rapport à la religion de chacun,
0

Ceci est un peu un sujet brûlant, alors maîtrisez vous les gens.

Pour ma part je n'y vois aucun problème tant qu'elle ne s'impose pas à moi et quelle tolère le fait que je n'y adhère pas.
0

Je suis assez perplexe quant à la religion personnellement...
Je suis athée (et pas agnostique je précise), donc pour moi aucune entité supérieure n'existe, c'est pour moi inconcevable.
Je fais une connerie, je la paye, je fais une bonne action, j'en tire les bénéfices. Nul Dieu n'a à mes yeux foutu son grain de sable là dedans !!

Concernant les croyants, il ne me gênent pas le moins du monde, à partir du moment où ils tolèrent ma non croyance, et qu'il n'essayent pas d'embriguader les autres. (je ne parlerais pas des sectes par contre, là je préfère ne rien dire, ça vaut mieux...)


Dans le sens général, la religion n'apporte à mes yeux que des problèmes. Si la plupart des guerres sont basées la dessus, ce n'est pas pour rien... Et bien souvent les religions vouent une crainte voire une haîne à la différence, ce que je trouve vraiment désolant.



Edit : Comme beaucoup d'alsaciens, je suis baptisé protestant. Et comme vous l'avez lû, absolument pas croyant.
0

Je voudrais faire une petite étude, aussi pouvez vous precisez votre religion et votre relation à elle. Pour ma part, je suis catholique.
0


Je rejoint Naincapable et Darjee même si je tien à dire que si moi personnellement je doit croire en quelque chose ça sera en le "diable" et ce qui y touche , enfin me voyer pas comme un supo de satant et tout le tralala je suis athée et je ne crois en rien mais je dis juste que pour le moment on à "plus" de preuve de l'existence du "diable" et de ce qui l'entour que de "dieu" et le reste (enfin ce n'est que ma façon de voir mais en général je m'intéresse pas trop à ce sujet ^^)
0

Pour ma part, je ne sais pas si c'est ça que l'on appelle agnostique,
mais je peux concevoir l'idée qu'il existe peut-être une entité (des entités ?) créatrices.
La nature est un peu trop bien organisée pour que ce soit le fruit d'une évolution aveugle et de beaucoup de hasard, so why not ?

Par contre, là où je rejoins Naincapable, c'est que je ne pense pas qu'il y ait une Ethique qui nous dise ce qui est bien ou mal, et qui nous punisse ou explique comment faire notre vie. Cette notion est purement humaine à mon sens, si on a une conscience du Bien et du Mal (qui de plus, n'est pas tout à fait la même de personnes en personnes), c'est parce que nous dépendons les uns des autres et que nous sommes doués d'un minimum d'empathie. Les psychopathes ne s'encombrent pas de remords et agissent exactement comme si le bien et le mal n'existait pas, car pour eux, il n'existe pas. Ils savent ce que c'est aux dires des autres, mais ils ne le ressente pas en eux (du moins je crois et je pourrais beaucoup parler là dessus, mais ce n'est pas le sujet).

Grossomodo on fait bien ce qu'on veut selon notre propre éthique, je ne pense pas que les salauds et les "bien-pensants" auront meilleur destin une fois mort -s'il existe un destin-, mais c'est bien possible qu'une forme d'intelligence puisse superviser ou être à l'origine de tout ça. Et pas forcément à titre individel, mais une sorte d’énergie globale ou je ne sais quoi...

Si la religion peut aider certains à ne pas se sentir perdu au fin fond de l'univers, c'est bien. C'est pas tellement les croyances qui posent problèmes à mon sens, mais ce besoin d'y faire adhérer les autres et de les brider avec des règles... crées par des humains.
0

Xion, tu as trop regarder l’Exorcisme Mdrr :D (Je plaisante bien sur..)

Moi le Diable me fait trs tres peur... :-( faut pas m'en parler sinon je saute au plafond! Pire que si je voyais une araignée :D
0

Je suis né dans un milieux assez pratiquant... Du coup j'aurai du l'être moi aussi. Mais la religion ma déçus à de nombreuses reprise. La première chose, c'est cette idée de ne pas pouvoir accepté que deux être identique ( deux hô ou de fê ) puisse s'aimer. Jusqu'à interdire des rapports entre les deux. En effet je suis juif de par mes parents. Et si on en croit la religion, l’homosexualité est une abomination. C'est le cas pour les chrétien et les musulman aussi... Je ne tolère pas cela... Je ne tolère pas qu'on puisse interdire d'aimer. Que ce soit pour des raison de sexe ou de croyance. Pourquoi un homme juif ne pourrais pas épouser une femme musulman ? Pourquoi existe-t-il des loi qui interdisse certain juif à épouser des convertis ? Je ne comprends pas... Je ne vais pas étaler les lois qu'y m'ont déçus ici, tous ça pour dire que je ne respecte que le strict minimum aujourd'hui à cause de mes parents, parce que ça fait partit de mes origines. Je suis donc contre toute ces personnes qui veulent absolument que l'on croit en leur(s) dieu(x). Je ne veux pas y croire. Maintenant tant qu'elle ne cherche pas à m’enrôler, ou à imposer leur croyance. Je ne leur veux aucun mal. Je ne suis juste pas du même avis et je ne veux pas me mêler de leurs histoires. Au final mon rapport avec la religion se détériore tous les jours petit à petit... Je pense que la seule chose qui pourrai me faire changer d'avis serait de tomber amoureux d'un croyant ^^. Parce que oui, ce n'est pas le fait que la religion me dérange qui vas m'empêcher de côtoyer des personnes qui y croient. Au contraire ! Je serai ravi de découvrir ça culture, et surtout, ses arguments ! Vous pouvez me trouver un peu dur mais c'est comme ça...
0

Disons que chaque culture/religion peut-être intéressante quand ça te permet de comprendre un mode de vie et ses valeurs, ce que ça apporte à la personne qui te parle. Tant que ça se transforme pas en lavage de cerveau genre je vais te convertir ou te culpabiliser de pas être comme moi, sinon j'me sens vite oppressée et j'ai envie de courir très loin !
C'est à moi de voir si j'emprunte quelque chose à sa culture ou pas (là je parle au sens très large, donc pas que religieux mais alimentaire -et là je pense en particulier aux végétariens-, vestimentaire, artistique, etc).
0

C'est exactement ça Pistache ! :D
0


Pour ma part, je suis victime d'une forme de lavage de cerveau, alors j'ai du mal à faire la,distinction,entre la, religion et la,vie.
0

Bah tout dépend si tu es satisfait de la vie que tu mène et des croyances que l'on t'as imposées. Si tu adhère à ces croyances en connaissance de cause, il n y a pas de problèmes. Sinon en effet faut faire un choix entre vivre pour les autres et vivre pour toi... pas toujours évident.
0

La religion est quand même souvent facteur de violence, d'intolérance ... Pour quelques personnes qui decident de faire le bien, combien d'attentats, de guerre etc ...
0

Mes rapports avec la religion ? Mmmm j,ai tester que les athée :D

Sinon j'aime beaucoup en parler, je trouve que c'est un sujet très intéressant. Par rapport aux gens qui croient en une religion, je m'en fou ils fond et pense ce qu'ils veulent et moi je suis agnostique mais je m,en fou xP
0


8 remerciements
"je voudrais connaitre le rapport à la religion"

Aucun, disons si, c'est quand même intéressant 8-/ Moi, j'ai été pendant longtemps athée & récemment agnostique (Dieu étant inconnaissable, l'agnostique ne peut se prononcer sur son existence et considère donc qu'il est inutile de lui rendre un culte ou de se soumettre à une morale révélée qu'il aurait dictée aux hommes.).

On m'a baptisé catho à un âge où je n'ai rien demandé & encore moins la faculté de comprendre l'acte : ce que je n'adhère pas du tout car je considère que c'est un choix individuel & non soumis par son environnement par tradition...

C'est pourquoi j'adhère au principe des anabaptistes : "un courant protestant qui prône un baptême volontaire et conscient, à un âge où la personne est en mesure de comprendre l'engagement qu'elle prend. L'anabaptisme est à l'origine de certains courants religieux comme les mennonites auxquels sont apparentés les Amish."

J'ai fait la démarche de me faire "débaptiser" : mon apostasie (L’apostasie étant la renonciation, l’abandon volontaire et public d’une religion au profit d’une autre, ou d’aucune.)
Bref, j'ai reçu la réponse que je reniais mon baptême mais je n’ai pas été excommunié pour autant ^^. Qui veut dire que l’acte du baptême reste une marque ineffaçable : sur les registres des baptêmes sont bien indiqués que je ne souhaite plus faire parti de cette église mais mon nom reste à jamais ^^.

Tiens, un article sur la débaptisation (que j'ai fait), la justice s'en mêle :

http://www.franceinfo.fr/societe/se-faire-debaptiser-un-calvaire-1004757-2013-05-28

Sinon, je suis plus proche du bouddhisme & encore plus de la philosophie amérindienne.
0

moi : je crois en .... MOI ;)
0

Et c'est surement le plus important aujourd'hui ! 🆙
0


8 remerciements
Ben avant de croire en une religion, en dieu ou je ne sais quoi d'autres ou encore tout simplement aux autres... il me semble qu'il faut croire en soi... avant & je ne pense pas qu'une religion amène qu'on se connaisse soi-même 8-/
0

Si si ! Y'a la scientologie ! :D
0


8 remerciements
Bon ben je vais aller voir Tom Cruise : je vais aller le "cruiser" ;)


J'avais oublié de dire que je préfère croire aux petits "zommes" verts ou/& gris E. T. : ça serait bien plus intéressant en fait, que nos concepteurs, nos créateurs soient eux :)





0

Pour moi ça à été une grande étape de réussir a concilier ma foi et ma sexualité!

Pour faire court, je suis catholique pratiquant, baptisé et j'ai fais ma Première Communion le 7 avril 2013 ( donc c'est tout récent ). Je n'ai pas une famille qui est pratiquante, et qui ne va à l'église que pour les événements " familiaux " (mariage, baptême, obsèques ). Donc, je donne un avis qui est subjectif, vu que c'est ma propre vision de ma foi!

Mon approche vis à vis de la religion à été purement personnel, personne ne m'a forcé à croire, à pratiquer, etc etc, c'était vraiment une démarche personnelle.

J'ai découvert mon attirance pour les garçons très jeunes ( vers 10/11 ans ), et ayant une famille qui se définissait comme étant "légèrement homophobe " du style : "Les homos, j'ai rien contre eux, sauf si c'est chez moi ". Alors, étant "anormal" aux yeux de ma famille et aux yeux de Dieu, le moral n'était pas à son apogée.

J'ai passé 8 ans à me dire que je suis une abomination aux yeux de Dieu, aux yeux de ma famille.

Puis, il y à 1 an de cela, j'ai décidé d'étudier la Bible ( ce qui fait le parallèle avec les études que je fais en dehors de la fac ), et après des lectures intensives, voila ce que j'ai gardé et interprété :

. Tout d'abord, la Bible à été rédigé par des hommes, non par Dieu lui même, donc, même si le contenu est majoritairement rédigé par l'Esprit Saint, à travers les Prophètes, les 4 Évangélistes, etc, l'impact de la société de l'époque et des modes de pensée se retrouvent (notamment sur le rôle de la femme par exemple ).

. Dieu est Amour, donc Dieu, même si il doit être craint n'en reste pas moins un être qui aime chaque choses qu'il à créer.

.Jésus (donc, pour nous les catholiques et 98% des chrétiens), c'est Dieu qui c'est fait homme (d'ou son titre de Fils de Dieu), et Jésus, de son vivant, n'a fait aucun mal à quiconque, n'a rejeter aucune personne, au contraire, c'est lui même qui est aller vers les autres, notamment la célèbre Marie-Madeleine (qui à une réputation de fille de joie, etc etc ), qui à été la première à être au courant de la Résurrection du Christ (la, on y croit ou l'on y croit pas), tout ça pour dire que Jésus à pris vers lui une femme qui était totalement a l'encontre de ce que Dieu aimerait. Jésus n'à jamais dit de rejeter tel ou untel, au contraire, son message est un message d'amour, de tolérance envers son prochain (Un message que l'Eglise Catholique semble mettre de coté hélas!)

.La foi chrétienne repose en partie sur la Parole du Christ : " “En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle.” Jean 6:47 ". Donc, pourquoi aller en Enfer (selon les Eglises Chrétiennes de toute confessions ) a cause de notre sexualité? Du moment que nous croyons au Christ, il n'y à pas de raison.

Maintenant, un peu de bon sens :

."Un homme et une femme, base du couple!" N'oublions pas que le but d'une religion est de favorisé l'enfantement : plus de personne croient en Dieu, mieux c'est, tout simplement, et dans l'ordre logique des choses, 2 hommes ensembles ou 2 femmes, ne peuvent pas procréer. C'est dans se contexte la que l'homosexualité est une "abomination".

.A votre avis, Dieu serait plus tolérant envers un couple hétérosexuel qui bat leurs enfants (ou bien les congèle, vu que c'est devenu un phénomène de mode ... ), ou alors, un couple homo qui élève un enfant dans l'amour, le respect des autres et la tolérance ...? Vous me direz " On ne peut pas savoir, ou , Je ne suis pas Dieu, etc etc " Alors je vous renvois ci dessus, ou il est écrit que Dieu est Amour, et donc, qu'il favorisera toujours l'Amour que les Hommes donnent, sans prendre considération de leur sexualité.

.La clef du Paradis, ce n'est pas d'aller à la messe tout les dimanches, à ramper sur le sol devant la statue d'un Saint,non, c'est l'amour que l'on donne aux autres, qu'ils soient de n'importes quelles religions, origines, sexe, âges, tailles, poids, etc etc. Le Christ est Amour, mais l'Eglise elle, l'est beaucoup moins,après, n'oublions pas que ce sont des hommes de 80 ans qui ont grandit dans une société ou l'homosexualité était quelque chose de tabous, peut être que les hommes d'Eglises de demain, qui auront grandis dans un contexte de liberté et de tolérance, auront et apporteront une nouvelle image de l'Eglise.

Merci d'avoir eu le courage de tout lire, et désolé pour ce long monologue ( même si j'ai essayer de faire court ), car c'est un sujet qui me touche beaucoup, et pour montré à certains que l'on peut être très croyant et être homosexuel(le), et vivre sa foi normalement.

Un peu d'humour pour conclure : jusqu'à présent, je n'ai jamais été foudroyé en rentrant dans une église, et je ne me suis pris aucune gargouilles sur la tronche :3

(PS: désolé pour les éventuelles fautes !!)
0

bonjour; je suis protestante lutherienne ; batiser ;mais pas fais ma communion ( chez nous; il n'y en a qu'une vers 15ans) je suis croyante mais non pratiquante . ma bi sexualite ne me pose aucun cas de conscience au niveau de ma religion ; dieu voulait avant tout le bonheur des hommes alors en quoi nous , n'aurions pas se droit; rappellons que la bible n'est que l'interpretation des hommes de la paroles de dieu ; si l'hommosexualite existe c'est qu'il l'a bien cree non!
0

Ca fait très plaisir de lire ça Zodiarch ! Tu nous prouve que l'Eglise peut être tolérante, et ce qui fait d'autant plus plaisir, c'est que tu n'interprete pas la Bible de manière négative ;-)

Puis avoir l'avis d'un homosexuel pratiquant change un peu ! Il n'y en a finalement pas beaucoup dans ton cas !

J'avoue que comme ceux qui "dominent" la religion ont toujours une vue pas franchement sympa de l'homosexualité, jai beaucoup de mal avec la religion en général. Pourtant je ne me considère pas malsain pour l'humanité puisque je ne vais jamais tenter de rendre l'hétéro homosexuel.
Et mes pratiques sexuelles ne sont pas dégueulasses non plus, du moment que c'est fait dans le respect.
Quoiqu'en disent les hommes des différentes religions, on baise tous, ou a tous ce genre d'envies, le reste ce ne sont que des préférences ! (et qu'on ne me dise pas le contraire, c'est surtout ça qui gêne les gens)
0


8 remerciements
Je respecte les différents cultes religieux après c'est une question de chemin probablement : une histoire de vie.

Mais, je n'adhère tout simplement pas à des écrits (justement parce que la bible n'est que l'interprétation des hommes de la paroles de dieu & qu'il y a plusieurs interprétations) : d'où à mon sens... de "la propagande", "lavage de cerveaux" pour conditionner une société, des individus... Mais cela ne veut pas dire, que je ne crois pas que ça fasse du bien aux gens : au contraire, je pense que les Hommes ont besoin de croire en quelque chose, de s'accrocher en quelque chose : l'espoir fait vivre ! Juste à regarder les peuples dans la pauvreté...

Mais, je pense aussi que les croyants ont une faiblesse : c'est justement d'aller dans une religion, croire en un dieu... pour trouver des réponses, son chemin... comme aller chez son psy (très commun à notre époque).

C'est pour moi une façon de se cacher derrière une façade au lieu d'aller chercher par soi-même dans son fort intérieur : notre mental... quand on arrive à le connaitre, à le contrôler, à l'apprivoiser... on est capable de surmonter pas mal de choses dans sa vie & de se connaitre par soi-même ainsi de s'aimer & s'accepter.
0

Je ne suis pas trop d'accord avec toi Boumvoyageur, bien que je respecte totalement ton point de vue :)

La religion ce n'est pas se caché derrière une façade, car jusqu’à présent, Dieu ne vient pas comme ça, un beau jour avec un "Coucou, j'existe t'as vu?" Non, la religion justement c'est de trouver Dieu en agissant comme le Christ (enfin, NORMALEMENT hein, car en vue des intégristes, la je passe pour un con si je dis que c'est comme ça qu'il faut se comporter ). On peut se trouver soi même, surmonter des choses, s'accepter et s'aimer, tout en étant croyant, car en y réfléchissant bien, (La, du point de vue de la foi), nous sommes créer par Dieu, donc, on a une part de Dieu en nous, même si il n'intervient pas directement dans nos actions, il est présent. J’espère que tu arrives a voir ce que je veux dire :)

Bon je dois bien admettre que ta comparaison avec le psy est assez vraie, mais l'avantage, c'est que nous payons pas pour nous confier ( Ha oui, c'est important ça :D )
0

Sans avoir lu les messages précédents en entier (désolé), j'ai eu une éducation catholique et je suis baptisé, même si moi-même je me considère comme déiste (une entité créatrice existe à la base de l'univers, mais quoi qu'on fasse elle s'en fout, donc les cultes sont inutiles, voilà pour la déf).

Mon rapport à la religion, que ce soit le catholicisme ou autre n'a pas vraiment été influencé par mon homosexualité (j'ai eu la "chance" de baigner dans le catholicisme jusqu'au cou et au-delà, alors pendant un certain temps, j'ai mis la question de l'homosexualité au fond d'un trou très profond avant de le reboucher), mais plutôt par les incohérences que je voyais entre le dogme ("aime ton prochain comme toi-même", "que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre", etc...) et certains comportements.
Je m'entends encore très bien avec ma famille catholique et de nombreux amis du pèlerinage national de Lourdes auquel je continue d'aller ^^ Alors la religion, en elle-même, ne me pose pas de problème : si on va au fond des choses, les vrais croyants sont un peu comme des enfants qui ont peur du noir. Le comportement de certaines personnes se prétendant eux-même chrétiennes par contre, me choque particulièrement quand ils s'en prennent à d'autre qui n'ont pas les mêmes croyances et qui sont différents (ouais, parce que j'ai l'impression de zapper l'homosexualité dans mon texte), mais au final, ça revient à ce que je disais : les prescriptions du Christ ne sont pas toujours exécuté comme elles le devraient (oui, j'aimerais voir un monde tout rose où tout le monde s'aimerait, oui je suis un bisounours, oui), que ce soit par les catholiques ou les protestants.
0


8 remerciements
Zodiarch :

"On peut se trouver soi même, surmonter des choses, s'accepter et s'aimer, tout en étant croyant (...)"

Je suis d'accord avec toi comme on peut se trouver soi même... sans être croyant. La religion n'a pas le monopole de la spiritualité : on peut être spirituel sans la religion.


"(...) nous sommes créer par Dieu, donc, on a une part de Dieu en nous, même si il n'intervient pas directement dans nos actions, il est présent. (...)"

Ça c'est ta théorie, la théorie des croyants... Moi, je suis "un scientifique" ^^


"J’espère que tu arrives a voir ce que je veux dire"


Oui :) disons je te comprends. & je ne cherche pas à imposer ma pensée, ma vision car je n'ai pas la vérité en moi...


Après, pour la sexualité homosexuelle comme je l'ai dit à plusieurs reprises sur le forum, qu'il faut respecter l'idéologie de base de la religion, c'est à dire la procréation "un homme & une femme" : je n'irai pas plus loin car c'est du "déjà vu" sur le forum ^^. Mais en sachant que toutes les religions ne s'imposent pas ainsi : les Luthériens acceptent le mariage gay voire des homosexuels dans leur clergé...


En tout cas, ça serait fun que nos créateurs soient les Extra Terrestres :red:
0

Quelqu'un a parlé des églises homosexuelles au fait ?
0

Je n'ai jamais dis avoir la vérité hein :) Mais je t'expose ma vision des choses :) Je respecte totalement le fait que tu ne sois pas croyant, etc etc, le principal, c'est qu'il y ai un respect mutuel :)

Puis perso E.T m'ajuste traumatisé gosse, alors je préfère savoir que Dieu m'a créer plutôt que d'être du foutre d'E.T :D

Puis c'est vrais que l'Eglise Réformée Luthérienne est plus "ouverte" que l'Eglise Catholique Romaine, mais il y à aussi des clercs homosexuel aussi de la Curie Romaine hein :) Mais le mariage religieux chez les cathos pour les personnes du même sexe, ça ne sera pas pour tout de suite
0


8 remerciements
Alors, il y a du respect mutuel ;)


"Puis perso E.T m'ajuste traumatisé gosse, alors je préfère savoir que Dieu m'a créer plutôt que d'être du foutre d'E.T :D "

Mdr :D 🆙
0

Je dois bien l'avouer, que je suis fier de moi pour le coup :D *modeste*
0

Zodiarch, penses tu qu'il faille un renouveau de l'engagement gay dans les église. Si oui, comment verrais tu les choses. Il est dans l'intérêt individuel et collectif que chacun puisse se construire spirituellement.
0

Il y a des gays qui s'engagent dans l'église catholique... ^^
Je n'en connais qu'un, et je ne le recommande pas ^^
0

Ma question va te paraître probablement très niaise, mais que veux-tu dire par la? ^^' Car je n'ai pas bien compris ta question ^^'
0

Je réponds aussi à ta question Rimbaud, je me permets^^

Je ne pense pas que ce soit indispensable personnellement.
Tout ça est une question de croyance après tout, pas de sexualité. Si les homos ne sont pas croyants, pourquoi leur demander de s'engager spirituellement ?
Bref un renouveau, oui s'il est fait dans une démarche croyante, et non pas dans une démarche de représentation, problème que l'on retrouve un peu trop avec les associations lgbt qui font tout pour se remarquer, alors que la plupart des homesexuel(le)s demande juste qu'on les acceptent, rien de plus. (bon là je digresse un peu^^)
0

De toute façon, la foi est propre a chacun, on l'a ou l'on ne l'a pas, c'est aussi simple que ça :) Quelque soit ta sexualité ^^
0


8 remerciements
"(...) la foi (...) on l'a ou l'on ne l'a pas (...)"

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça :D


Ce qui me dérange, c'est de dire que la foi = à la religion au même titre que la spiritualité : pour moi, ça sonne faux.

Tu as la foi en philosophie qui n'a aucune connotation religieuse : forme de scepticisme, qui ne « croit que ce qu'il voit »...

Même si je ne suis pas croyant dans une religion, à un dieu : je suis quand même croyant & j'ai donc une foi qui se rapproche de la philosophie amérindienne (les éléments de la nature, les animaux, le cosmos, l'être humain...).
0

Ici avoir la Foi au sens religieux du terme ( vu que c'est en rapport avec le sujet qui concerne la Religion :) )
0


8 remerciements
Peu importe, la religion (le sujet) doit aussi accepter "les non croyants en une religion" : c'est à dire laisser libre court à une liberté d'expression de ses opinions, de sa vision... notamment dans la nuance, la différence de la spiritualité de chacun, peu importe la croyance, peu importe sa foi "hein" :)
0

Exact :)
0

seule religion que je comprend et respecte (car on ne loue pas un soit disant etre supreme mais un homme quia bel et bien existé.. ex prince) le bouddhisme. sinon j'ai mes propres croyances que je ne dévoilerais pas ici, mes propres convictions et ça mva =)
0

Le principal, c'est que chacun se sente bien dans sa peau avec ses propres convictions religieuses ( ou spirituelles ) :)
0

Je penses que la religion a également une dimension sociale qu'il ne faut pas rejeter. Cette dimension sociale fait peur aujourd'hui car elle concerne d'abord un groupe et non pas l'individu. Cette dimension a vocation à protéger, soutenir moralement et ne peut-être ramené à la seule foi et je pense qu'elle est utile au bien-être intérieur.
0


8 remerciements
Dans une société laïque : les religions doivent rester dans la sphère privée, à chacun de trouver sa foi... c'est un chemin individuel... On n'a pas imposé à un enfant sa propre croyance, par exemple par le baptême de ce dernier (par tradition) en sachant qu'il n'est pas en mesure de comprendre l'engagement qu'il prend...

Dans la société actuelle, il y a la morale laïque.
0

Le baptême n'engage à rien hein, j'ai été baptisé a 9 mois, et j'ai décidé a 19 ans de poursuivre mon cheminement spirituel, être baptisé n'empêche pas de ne plus croire en Dieu ou de se convertir, donc ce n'est pas vraiment un engagement, mais une proposition, à savoir si la personne veut suivre ou non son cheminement spirituel dans le Christianisme
0


8 remerciements
Effectivement, ce n'est pas un engagement mais il est par ceux qui l'imposent à l'enfant : les parents...

Le baptême n'est pas quelque chose anodine : "c'est un rite ou un sacrement symbolisant la nouvelle vie du croyant chrétien. Morts par rapport à leur ancienne vie caractérisée par le péché, les nouveaux chrétiens ressuscitent dans une nouvelle et éternelle vie avec Christ. Cette cérémonie représente souvent un témoignage public de la conversion."

& je rajouterai : « On ne naît pas chrétien, on le devient ».


Le baptême doit résulter d'un choix personnel : le baptisé doit donc être capable de faire ce choix. Donc, je pense que c'est plus "intelligent" & "respectueux" de faire comme les anabaptistes.
0

Bah si tu te places du point de vue des parents, si ils les font baptiser, c'est pour leur bien au fond, c'est pas comme si le baptême t'oblige à vivre avec un boulet au pied ^^
0


8 remerciements
Ben voyons :D

Les parents sont les premières références d'un enfant : les actes des parents ont des impacts certains dans l'avenir... Par la suite on développe nos propres convictions... qui peuvent être contradictoires avec celles des parents... C'est pour ça que j'accorde une telle importance aux choix par l'enfant, à l'âge approprié pour ce genre d'acte.
0

Le baptême n'engage personne sache que celui-ci est confirmée par la confirmation. Il a surtout une dimension sociale dans la mesure que le parrain et la marraine s'engage à t'élever si il arrivait malheur à vos parents. D'un point de vu théologique, le baptême peut-être effectué par n'importe quelle chrétien pas forcément un prêtre. Et si il est fait à la naissance mais confirmé plus tard par la confirmation, c'est que la mortalité infantile était plus élevé et on préférait faire rentrer le nouveau né dans la,communauté le plus vite possible au cas où si celui décédait.
0


8 remerciements
C'est pour ça qu'il y a eu le courant protestant :D
0



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit