La transphobie envers les MtF chez les cis LGBQ ou pas

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 14:28 - 13/05/2024 à 14:30

Pfff, Voila je crée ce sujet, de toute manière il sera modéré et bloqué.

Je suis une femme trans opérée, je me suis souvent inscrite sur des forum LGBTIQ, à part les mecs hétéros qui envahissent les sites LGBTIQ en quête de sexe, aucune femme ne m'a jamais draguée, donc j'ai bien compris que le fait d'être opérée ou pas que les lesbiennes nous fuient, que seul les mecs qui veulent se faire s... ou nous en... s'intéressent à nous. Même les hommes trans sont inaccessibles pour nous, non, ils préfèrent souvent les vrais femmes ou devenir homos.

Donc cela serait bien que l'on cesse de nous prendre pour des idiotes en nous faisant croire à notre inclusion dans la communauté.

Je suis radicale mais bon de temps en temps cela fait du bien de dire tout haut la réalité de comment on est systématiquement ostracisé.e.s sexuellement et sentimentalement par les cis.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 14:52 - 13/05/2024 à 14:56

Citation de ClaraTrsOp #508336

Bonjour à toi,

si dès le début de ton sujet, tu pars du principe que l’on va tout de suite te bloquer, ça n’incite vraiment pas à la discussion et à l’échange.

Comme je suis du genre franche, je vais être Direct : est-ce qu’il y a dans la communauté LGBTQIA+ de l’intolérance, du rejet ou de l’extrémisme communautaire ? OUI! Et ça ne touche pas que les femmes trans ( et surtout c’est pas une nouveauté) . Mais est-ce qu’il y a aussi dans cette même communauté, des personnes totalement ouvertes, d’esprit et inclusive ? Je te dirai oui et encore oui! Et je pense qu’ici dans ce même forum, c’est également le cas.

Ça m’a toujours fait sourire cet étonnement du fait qu’il y ait de l’intolérance et de l’exclusion au sein même de la communauté arc-en-ciel, pourquoi devrait-elle être différente des autres ? une communauté est malheureusement basée sur une hiérarchie, c’est la nature humaine de vouloir catégoriser les gens et de leur mettre une certaine valeur. C’est triste, mais c’est une vérité, Mais ça ne veut pas dire que ce soit le cas de toutes les personnes de la communauté qui pensent ainsi.

Après, si tu parles d’un point de vue attirance romantique et/ou sexuel, c’est autre chose, car là il s’agit plus d’une perception personnelle et de désir et de choix de chaque individu, et on ne peut pas exiger d’un individu de penser comme soi, de désirer comme nous désirons.

Effectivement certaines personnes, Cis ou non, LGBT ou non, ne désireront jamais une femme et un homme trans comme ils désirent une femme et un homme Cis. Et je te dirais que non seulement tu ne peux rien faire pour changer la donne, mais que surtout c’est quelque chose qui ne peut pas se changer parce que le désir Et la perception de l’autre de manière sexuelle et romantique ne se contrôle pas.

Cela ne veut pas dire que c’est le cas de toutes et de tous, je te rassure, mais c’est une réalité auxquelles il faut faire face.

avatar contributeur de Farf
Farf
13/05/2024 à 15:56 - 13/05/2024 à 16:01

Bonjour ClaraTrsOp !

Tout d'abord, je te souhaite la bienvenue sur BeTo !

Je rejoins Némé dans ce qu'elle a exprimé.

Plus largement je dirais que la "phobie" peut toucher toutes les minorités.

Mais, je me permettais juste de te répondre, car je suis allée visiter ton profil, et je l'ai bien évidemment lu. Ta recherche cible les personnes bisexuelles pour, je te cite, "éviter les problèmes liés à la transphobie".

Non seulement je pense que tu te leurres, mais surtout je pense que tu ajoutes des freins en limitant exclusivement ta recherche aux seules personnes ayant cette orientation.

A vrai dire il est bien possible que ce soit auprès des pansexuels qu'il y ait le moins de risque d'être confronté à une forme de transphobie, puisque par définition le genre n'entre pas en ligne de compte dans cette orientation. Une personne pan aura néanmoins ses préférences en terme de goûts et d'attirances, qui ne se discutent pas. Te limiter aux pans ne serait pas moins restrictif que chercher un.e bi.

Bref en gros je trouve que tu te mets des bâtons dans les roues, bien que j'admette volontiers que les personnes trans se heurtent à encore davantage de difficultés dans la recherche d'un.e partenaire, qu'une personne lgbt cis.

Je te souhaite néanmoins de faire de chouettes rencontres par ici !

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 16:28

Citation de Farf #508340 recherche cible les personnes bisexuelles pour, je te cite, "éviter les problèmes liés à la transphobie".Non seulement je pense que tu te leurres,

Alors effectivement c’est même plus qu’un leurres, c’est une méconnaissance de la bisexualité :

En effet les personnes bisexuelles sont attirées de façon romantique et /où sexuelle pour les 2 genres mais attention encore faut-il qu’elles perçoivent / ressentent le genre de la dite personne ! Je m’explique:

Ce qui différencie les pansexuel des bi c’est l’importance du genre . Pour les pan peu importe, pour les bi on désirent bel et bien un homme ou une femme ( certain-e-s dont je fais parti auront même une très nette préférence pour un des 2 genres) .

Exemple : Si la personne bi a une préférence pour les femmes mais qu’elle n’arrive pas à percevoir ce qu’elle entend par féminité ou l’image d’être une femme chez toi, alors ça ne marchera pas que tu sois d’ailleurs opéré ou non. Et biensur C’est la personne vit a une préférence pour les hommes, et qu’elle te perçoit du coup en tant que femme, ça ne marchera pas non plus.

Ce n’est pas contre toi ou les personnes MTF c’est vraiment le ressenti de chacun., D’ailleurs, ça ne veut pas dire qu’aucune femme bisexuelle ne pourrai pas sortir avec une femme transe, mais comme le dit @farf Ce n’est pas sa bisexualité qui fera que ce sera plus facile avec elle, qu’avec une femme lesbienne ou un homme trans hetero.

avatar contributeur de Victoria Mai
Victoria Mai
13/05/2024 à 17:13

Bonjour Clara,

Vous rencontrerez ici de belles personnes qui pourraient devenir vos ami.e.s.

Pas de hâte, laisser l'échange être possible, faire le premier pas ou le deuxième, bon...et puis voilà...

Vic, une soeur de transition


If I only could, I'd make a deal with God

avatar contributeur de Vyna
Vyna
13/05/2024 à 18:30

Bonjour Clara

Entre le titre et le contenu du message, je distingue deux types d'éventuelle exclusion que l'on peut ressentir :

  • L'exclusion au sein de la communauté LGBTQIA+

  • L'exclusion romantique, comme quoi les cis préfèrent les cis

Les deux font souffrir, c'est clair. Je pense qu'on est toutes amenées à subir les deux aussi. Par contre dans les deux cas, une partie des gens voudra, inconsciemment ou non, nous exclure, mais une grande partie pas du tout, au contraire. Il faut juste savoir faire abstraction de nos tristes expériences d'exclusion pour constater que beaucoup de gens sont très inclusifs 😊

Le deuxième cas, malheureusement, on n'y peut rien. Et des deux côtés, personne y peut rien. Je peux comprendre qu'une femme cis préfère les femmes cis, et même si en son for intérieure elle préfèrerait être inclusive, au bout d'un moment si elle ne peut pas ressentir ces sentiments pour une femme trans c'est comme ça, on n'y peut rien !

Et c'est clair que ça fait souffrir, si c'est ça la raison, car à chaque fois ça nous renvoie à notre dysphorie.

Avec le temps je trouve qu'il arrive d'oublier que je suis trans. Avec le temps qui passe, la vie qui se déroule normalement, j'en oublie que je suis trans. Mais je le marque dans mon profil, pour les rencontres je le dis. Quand on te dit : "je suis pas attirée par les trans" (fin de la discussion) bah aujourd'hui je suis vaccinée je le prends pas trop mal, je me dis next, c'est pas grave. Mais en vrai ça fait quand même ressortir la dysphorie, c'est clair. Cette sensation (cette vérité) comme quoi on sera toujours différente, et juste... pas cis. Tant pis c'est la vie.

Après une rupture avec une femme cis, je ne peux pas m'empêcher de me dire que c'est aussi (entre autres choses) parce que je suis trans et que du coup je ne pouvais pas être "la bonne". Forcément juste un passage. Par contre je suis injuste de dire ça car on m'a jamais dit dans les yeux que c'en était la raison, et je peux me trouver plein d'autres explications sur le fait que ça n'ait pas marché (mon caractère, le fait que ma vie soit banale haha). Par contre ce qui me fait trop souffrir c'est de voir qu'elle s'en va avec une autre femme, cis cette fois. Bon, la jalousie et la tristesse de base, mais surtout je me dis : c'est quand même chiant, pour elle c'est trop simple, elle est cis. Moi je vais de nouveau galérer.

Mais ça c'est dans ma tête, car en fait après ça se passe bien avec le temps. Cependant ce que je veux dire, c'est qu'en plus de la déception amoureuse et de toute la tristesse qui va avec, la sensation d'être différente et donc forcément "moins bien" ressurgit, et donc la dysphorie.

Ca met un coup à la confiance en soi, à se dire que de toute façon entre cis et trans les femmes qui ont le choix vont partir avec une vraie (c'est horrible ce mot, je le mets juste pour dire ce qui me passe par la tête quand je ressens tout ça, on a beau dire, la dysphorie c'est aussi la sensation que quoi qu'on fasse on sera jamais cis, ce qui est la réalité).

Mais c'est surtout dans la tête : je constate que tout ce que je viens de dire, c'est moi qui me l'inflige mentalement. Les femmes cis préfèrent les femmes cis. Jamais on me l'a dit, et j'ai eu la preuve du contraire plus d'une fois. Et Clara, est-ce que ce constat ne serait pas biaisé par de mauvaises expériences récentes ? Car si je raconte tout ça, c'est parce que je constate qu'après une déception j'en arrive aux mêmes conclusions sur les relations cis/trans, mais qu'en fait, c'est moi qui me fait un film. Il y a beaucoup d'hommes et de femmes cis qui sont attirées, sincèrement, par les personnes cis comme trans. Je n'aime pas spécialement dire que ce sont les pansexuels. C'est peut-être vrai, mais faire le rapprochement pan/trans blesse de nouveau, car ça veut dire qu'on n'est pas de vraie femmes (dignes des bi par exemple).

Il ne faut pas dire : je suis pan car j'aime aussi les trans. C'est peut-être vrai, mais c'est pas la signification du mot, déjà, et ça va toujours dans le sens qu'une femme trans n'est pas une femme tout court.

Voilà, c'était long, et j'ai parlé que d'un des aspects.

L'autre aspect de l'exclusion, lui, il existe, et il est très délétère dans la communauté LGBT. Car oui, comme dans toute communauté, il y a des gens biens et des gens moins bien (désolée pour le jugement de valeur).

Il y a fort longtemps (dans une galaxie très lointaine), j'étais membre d'une asso LGBT. L'ambiance était bonne, j'y étais active en tant que membre, dans le bureau. C'était bien. Je ne m'y sentais pas bien en fait, pas du tout, pour plein de petites raisons. L'une d'elle s'est manifestée au grand jour au bout d'un moment, quand les personnes homosexuelles cis sont venues nous voir (deux femmes trans et un homme trans bien impliqués dans l'asso) pour nous dire textuellement : "les trans, on trouve que vous prenez trop de place".

Venant de gens qui étaient reconnus pour être gentils et cool dans l'asso, en nous prenant à part après une réunion, c'était bien nul, l'ambiance n'était plus la même après. Et on le sentait plus ou moins, qu'il y avait cette scission dans l'asso. Après, c'est vrai qu'on parlait beaucoup dans les groupes de paroles, mais parce que les autres ne parlaient pas non plus. Libre à chacun d'organiser d'autres événements ou de parler d'autres sujets. Mais si on doit parler, nous, les trans, bah on parle de ce qui nous concerne, je peux pas témoigner pour quelqu'un d'autre. Et après quand plusieurs groupes se parlent et se dévisagent en chien de faïence, les LG (les vrais), les B (ceux qui savent pas choisir), et les T (les gens chelous), c'est bon ciao, c'est fini.

Quand tu ressens déjà l'exclusion au quotidien, que tu crois enfin trouver un havre de paix et d'harmonie où tu peux t'exprimer librement, et que tu remarques qu'en fait par ta simple présence et existence tu saoule tout le monde, la confiance en soi en prend un coup. Et la dysphorie revient. Car se voir exclure de la communauté LGB(T), c'est dur, surtout quand au final tu es également L, G ou B, car tu n'as pas le droit au même soutien, tu es différent. Différent parmi les gens différents.

Ca fait souffrir et pas étonnant que des gens claquent la porte, se retrouvent finalement vraiment seuls au monde, dépérissent dans leur coin sans plus parler à personne.

Donc, oui, il y a des gens plus ou moins tolérants dans toutes les communautés, c'est normal, mais la communauté LGBT devrait être plus vigilante à ça, car en réalité (et ça on s'en rend compte plusieurs années plus tard quand on ressort de son trou après une bonne grande dépression + un COVID), ce n'étaient depuis le début qu'une minorité d'individus qui pensaient comme ça. La majorité des gens que je connais maintenant dans la communauté LGBT sont largement inclusifs, c'est juste qu'on a tendance à se focaliser sur le négatif, surtout quand on n'a pas confiance en soi en cette période difficile de transition.

Donc au final, le plus dur, c'est de réussir à passer au-delà des exclusions que certains ou certaines font subir, volontairement ou non, aux personnes trans (ou bi aussi), pour constater que la majorité silencieuse de la communauté est en fait bien contente que tu sois là.

Ah oui, et pour la partie romantique : il y a les autres personnes transgenres. Là pour le coup, plus d'assymétrie. Sur une autre appli, il y a le badge T4T (que je ne connaissais pas). Trans for trans, c'est une façon pour une personne transgenre de dire qu'elle ne recherche que d'autres personnes trans. Je peux comprendre : mais ça peut être soit pour ne pas souffrir de l'inégalité de la situation (et là c'est un peu triste je trouve) soit vraiment car une personne trans aura un vécu commun et donc une sensibilité particulière qui peut être recherchée (là je comprends).

Par contre ça va dans le sens de créer une caste à part. Et on va sortir de l'arc-en-ciel pour aller dans notre pays bleu et rose. C'est dommage, j'aime bien me dire qu'on est intégrés dans l'arc-en-ciel, perso j'ai pas envie d'une scission comme ça. C'est triste.

Et si par contre tu n'es attirée que par les cis, tu ne peux que comprendre que l'inverse soit vrai chez une autre personne (je provoque un peu là, c'est nul comme conclusion).

Bref, dans la communauté LGBTQIA+ arc-en-ciel licorne, tout est joli, il faut juste ne pas s'arrêter aux mauvaises expériences.

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 18:56

@Vyna

Merci beaucoup pour ton témoignage très lucide.

C'est vrai que je cumule ma condition de femme trans et celles des femmes seniors.

Les personnes inclusives avec nous sont les 20-30 ans malheureusement les 45-60 ans sont majoritairements transphobes, du coup c'est hyper inconfortable pour moi.

Etant une femme senior trans, en très peu de temps j'ai réalisé que je suis condamnée à la solitude, sauf pour des plans culs sans intérêt mais à moins aimer se faire humiliée par les hommes hétéros de ma génération c'est vite un cul de sac ^^.

avatar contributeur de Vyna
Vyna
13/05/2024 à 22:02

J'ai une connaissance (lointaine, ça fait longtemps que je lui ai pas parlé) qui est trans MtF "sénior" (50 ans je sais pas si c'est sénior ^^).

Elle est mariée à une femme cis, rencontrée après transition je précise, et ça fait des années.

Comme quoi, je pense que tout est possible. L'esprit positif et l'optimisme naïf est la clé ! 😄

(je dis naïf car c'est ce qu'on dit un peu de mon optimisme parfois : mais c'est en fonçant tête baissée avec l'optimisme naïf... qu'on se prend des murs... mais on les défonce, ça fait mal à la tête, et derrière y a le paradis)

Bon... voilà...

Je pense que tu as toutes les raisons de croire en la possibilité d'une rencontre. Si c'est pas sur beto car le traffic n'est pas non plus intense, il y a d'autres applis 🙂

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 22:21 - 13/05/2024 à 22:22

@ Vyna

J'ai déjà essayé plein d'appli, à part les mecs hétéro qui veulent un plan cul avec une milf trans, aucune femme ne veut de moi, sauf des faux profils de pervers, c'est pour cela que j'avais laisser tomber.

Tu sais les MtF seniors restent avec leur femme même si elles n'ont plus de rapport sexuels avec leur compagne.

Certaines font comme moi et essaie de refaire leur vie en essayant de devenir une femme hétéro mais la plupart du temps c'est un échec car les mecs hétéros de notre génération sont transphobes ou stupides avec les femmes trans.

Quand on a véçu longtemps avec une femme, on devient exigeante et on est vite blasée par ces mecs célibataires sous développés sexuellement et du bulbe.

On finit par être asexuelle, lesbienne si on a de la chance.

Mais franchement je ne comprends comment les femmes hétéros peuvent supporter les mecs hétéros, en tout cas si je continue avec eux ils vont me traumatiser. Ils sont trop violents avec les femmes trans et nous traitent comme des prostituées.

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 22:25 - 13/05/2024 à 22:32

Je comprends à quel point cela peut être frustrant de se sentir exclue dans des espaces censés être inclusifs et accueillants. Votre expérience met en lumière des problèmes réels au sein de la communauté LGBTQi+, où la transphobie et les préjugés persistent malheureusement. Il est injuste que vous soyez confrontée à des attitudes discriminatoires, surtout dans des espaces où vous devriez vous sentir en sécurité et soutenue.

Il est important de se rappeler que votre identité et votre valeur ne dépendent pas de l'acceptation des autres. Vous êtes une personne précieuse et digne d'amour et de respect, peu importe ce que les autres peuvent penser.

Il est également crucial de continuer à sensibiliser et à éduquer sur les expériences des personnes trans et sur la nécessité d'inclure activement toutes les voix au sein de la communauté LGBT+ En parlant ouvertement de vos expériences et en défendant vos droits, vous contribuez à faire avancer les choses et à créer un monde plus inclusif pour toutes les personnes de cette communauté.

N'oubliez pas que vous n'êtes pas seule dans votre lutte. Prenez soin de vous et rappelez-vous que vous méritez d'être aimée et respectée pour qui vous êtes, sans compromis.

Quand il s'agit de relations intimes, il est important de trouver des partenaires qui vous respectent pleinement et vous traitent avec dignité. Cherchez des personnes qui reconnaissent votre identité et apprécient votre individualité. Vous méritez des relations qui sont basées sur le respect mutuel, la communication ouverte et le consentement éclairé. Ne vous sentez pas obligée de vous contenter de relations qui ne vous apportent pas le soutien et l'affection que vous méritez. Prenez le temps de vous entourer de personnes qui vous valorisent.

Il y a des personnes cis et Pansexuelle attirée par les femmes transgenre. (J'en fait partie).

avatar contributeur de Modalité
Modalité
13/05/2024 à 23:22

Je trouve tous vos messages très inclusif et pleins d’espoirs… cependant.

Moi, je ne suis même pas une vrai trans, je suis “juste” une femme à temps partiel. Mais je me pose des questions très similaires. Je sais que si je transitionne, je ne serais jamais une “vrai” femme. Je n’aurais pas un vrai vvg. Je n’aurais pas de règles. Même dans cette communauté LGBT, je ne serai jamais une vrai femme, je serai toujours une trans. En conclusion, je ne serais pas franchement différente de ce que je suis maintenant. C’est pourquoi je n’ai pas l’intention de faire ce chemin.

Ici, j’ai l’impression que je peux trouver des amies, des copines, des gens avec qui discuter ouvertement. C’est déjà beaucoup et c’est très bien. Le reste, le temps le dira.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 23:33 - 13/05/2024 à 23:46

Citation de Modalité #508500

Bonsoir à toi,

Tout d’abord sois la bienvenue.

Petite question : pour toi, c’est quoi une vraie femme? et d’ailleurs je dirais même qu’est-ce qu’être une femme?

Pourquoi te qualifie-tu de fausses parce que tu n’as pas encore entamé Une transition administrative, physique et ou hormonale ? Tu sais tu n’es pas fausse pour autant. Je pense que toute femme transe( et homme trans) Passe par cette période d’entre eux, et se questionne sur si ielle doit débuter une transition et si oui jusqu’ ou.

C’est loin d’être chose facile j’imagine , et ce choix, quel qu’il soit n’appartiendra qu’à toi.

Je pense qu’ici tu trouveras tellement de témoignages différents que finalement tu te sentiras beaucoup moins seule.

Pour le fait que tu ne seras jamais une femme cis, Là on est d’accord, Tout comme moi, je ne serai jamais ce que c’est que d’être une femme transe. Ce sont deux parcours de vie différents, mais être une femme. Ne crois-tu pas que c’est beaucoup plus que cela ?

Tu sais pour certains ou certaines personnes on est pas vraiment une femme quand on met pas d’enfants au monde… Crois-tu qu’ils ont raison ?

´ Qu’est-ce que c’est que d’être une femme femme et est-ce que quelqu’un a vraiment une réponse à cette question ?

Soit juste la personne que tu veux être, Celle que seule arrivait à voir

Par contre, effectivement, j’imagine que tu vivras toujours une frustration de ne pas être née femme cis et c’est quelque chose qui ne peut pas être changé J’espère que cela, tu pourras l’accepter et aller de l’avant

avatar contributeur de Modalité
Modalité
13/05/2024 à 23:49

Merci Némésis Inu!

Être femme, c’est dans ma tête. Avant tout. C’est me sentir en accord avec moi même. C’est me sentir bien, et belle quand je me regarde dans le miroir. C’est sourire quand je me prends en photo, chose que je ne fais jamais dans mon autre vie. Être une femme, c’est être à l’écoute autrement. Mettre mon intellect en accord avec mon ressenti.

Mais être une femme, c’est aussi dans le regard des autres. C’est tout autant important. C’est le message qui m’est retourné. Alors, si le message est: tu n’es pas une femme, tu es une trans, alors cette seconde partie de l’équation ne sera jamais remplie.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 23:56

Citation de Modalité #508504

Alors crée toi-même, une nouvelle équation :

Tu n’es pas une femme cis, tu es une femme trans ( x2 le mot femme) = tu es aussi une femme ( aux yeux de ce qu’il accepteront, et pour qui ça sera une évidence)

avatar contributeur de Ourson Con
Ourson Con
14/05/2024 à 00:43

Au final Clara et pasgamine ont quitté le forum ... Dommage

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
14/05/2024 à 03:29

Je n'ai pas compris pourquoi Clara pensait que ce sujet serait modéré et bloqué.

La vie des trans est une vraie gajure en soi mais alors quand on vieillit, c'est encore pire et c'est cool d'avoir un endroit oû s'épancher.


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
14/05/2024 à 08:36 - 14/05/2024 à 08:40

Citation de Ourson Con #508507

Ce n’est pas le 1er depart de @Pasgamine .

ÉDIT : a changer de pseudo 😁

@Clara visiblement, est dans une bien trop grande colère pour se sentir dans un forum ouvert à tous. J’espère qu’elle rencontrera dans l’IRL des gens Cis bienveillants qui lui montreront que l’acceptation de la différence et notamment d’être une femme trans existe

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2024 à 14:46 - 16/05/2024 à 17:26

Bonjour tou.te.s

Voilà, j'ai eu une longue discussion avec Bidule, Bidule m'a convaincue de revenir.

Je n'ai pas l'intention de m'étaler sur ce forum.

Je passerai de temps en temps dans le forun transidentité, ma charge mentale de femme ne me permet pas d'être trop disponible.

Je suis franche et directe, je suis là pour témoigner, pour aider éventuellement, pas pour faire la morale ou la subir et surtout pas pour légitimer le discours bisounours inclusif LGBTI, non merci ^^.

Je ne suis pas là pour rassurer, tant pis, mais la réalité de vie des personnes trans est trop difficile pour raconter n'importe quoi.

Donc les personnes cisgenres qui ne sont pas concernées qui envahissent nos sujets avec une fausse bienveillance sont prier de comprendre qu'elles sont justes invitées à prendre en compte nos difficultés et à accepter les critiques éventuelles que l'on peut avoir envers les personnes non binaires non trans ou cisgenres.

La démocratie est un leurre pour les personnes trans qui représentent un pourcentage extrêmement faible de la population.

Donc oui on est en colère ou indigné quand on entend toutes les bêtises dites par les cisgenres à notre propos ^^ et cette colère est légitime.

Si je ne veux pas discuter avec un membre du forum, je le dirai et puis cette personne sera prier de ne pas me citer pour lancer une polémique inutile pour la communauté trans de ce forum. J'ai été suffisament harcelée dans ma vie pour reconnaitre les personnes faussement bienveillantes que ne le sont uniquement pour satisfaire leur égo, surtout sur les forums ^^.

Le débat dans un forum c'est aussi d'accepter que des personnes aient des idées ou un vécu différent, moi je suis pour l'autodérision et l'humour, en général si les gens se braquent à la moindre critique, ce sont des gens qui occupent notre espace essentiellement pour satisfaire leur égo.

Bisous


Citation de Modalité #508500

Bonjour

Effectivement si tu n'es pas prête à assumer d'être une femme trans, il vaut mieux ne pas te lancer.

C'est complexe, si le fait d'être homme te gêne de plus en plus et si ta dysphorie augmente tu risques toujours de passer le cap car cela sera plus fort que tes hésitations.

Les transitions tardives sont problématiques pour nous car on a une hyper dysphorie à force de vivre en mec et un corps qui sera difficile à féminiser, en France les médecins donnent un TH de merde pour les femmes de plus de cinquante ans sous prétexte que l'on a l'âge de la ménopause, donc même après la transition, en plus d'être une femme senior on reste avec une dysphorie corporelle lié à notre âge et à notre corps parfois un peu androgyne.

Mais si on évite les situations où notre corps n'est plus un motif de rejet, si on est une femme totale dans notre vie sociale, même avec un sexe masculin, cela suffira pour se sentir femme, en fait quand tu deviens une femme tu oublies que tu es une femme car tu es une femme, c'est tout, alors oui tu seras une femme trans, il y a beaucoup de femmes seniors qui ont aussi des problèmes liés à leur morphologie, très peu des femmes seniors sont satisfaites de leur corps si elles veulent se caler sur les normes de beautée.

Moi j'étais un beau mec y compris à la cinquantaine, si j'avais mis dans la balance uniquement mon corps, j'aurais renoncer à la transition vu le boulot pour me féminiser.

Donc si un jour ta dysphorie devient insupportable tu risqueras malgré tout à faire une transition, c'est typique des transitions tardives mais il faut être prête, vis à vis de tes proches, de ta vie pro, etc...


Citation de Némésis Inu

"...Exemple : Si la personne bi a une préférence pour les femmes mais qu’elle n’arrive pas à percevoir ce qu’elle entend par féminité ou l’image d’être une femme chez toi, alors ça ne marchera pas que tu sois d’ailleurs opéré ou non. Et biensur C’est la personne vit a une préférence pour les hommes, et qu’elle te perçoit du coup en tant que femme, ça ne marchera pas non plus.

Ce n’est pas contre toi ou les personnes MTF c’est vraiment le ressenti de chacun."

Je ne parlais pas du passing mais d'une transphobie éventuelle.

Par exemple les tranlovers sont des bisexuels refoulés ou pas, les refoulés entre nous les femmes trans on les appelle les hétéros flexibles !

De toute manière même les mecs transphobes adorent baiser une trans juste pour la dominer.

Cela m'est déjà arrivée est ce n'est pas du tout agréable !

Ensuite en principe quand on est bi ou pan assumé, la préférence est une option mais pas déterminante sinon on est hétéro ou homo flexible, c'est pas pareil.

Vous nous expliquez votre version de la bisexualité, c'est sympa et intéressant mais c'est un fait que les personnes bisexuelles aiment les trans hommes ou femmes plus facilement, moi même je suis pan et bi et coucher avec un ou une trans me gêne absolument pas, j'adore les deux sexes car je suis bi et pan si je suis amoureuse.

Si certaines personnes n'aiment pas les trans c'est leur problème pas celui des bisexuel.le.s ^^.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
16/05/2024 à 17:24

Bonjour,

Les pleurs de désespoir parce qu on a pas "le bon corps" , la sensation qu on sera toujours "seule au monde" , que le chemin est si long et que la nuit est si obscure.

Le creux de l âme, le pic de la douleur.

L'absurdité du monde.

Que celui où celle qui ne ressent pas cela se lève et sorte de cette pièce.

Voyez. Tout le monde reste assis.

Oui, être trans c est parfois, souvent difficile.

Mais il est des regards, des sourires, des paroles, qui m'ont convaincu, plus que tout argument ou toute logique, que je suis une femme et que je mérite bien de vivre et d être aimée.

Ces gestes, ces mots, ils vous attendent au coin de la rue.

Ignorez les rageux, contournez les obstacles. Faites, toujours, de votre mieux. Dites oui, dites non.

Ne renoncez jamais.

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2024 à 17:39 - 16/05/2024 à 17:52

Citation de Occamj #508846

Bonjour

Parfois je n'encourage pas une transition si la personne n'est pas prête, elle sera toute seule après, ce ne sont pas les assos et les gens qui nous encouragent qui sont là après pour gérer les problèmes des transitions tardives, non les cas sont trop compliqués parfois et cela peut être hyper dangereux, je connais le discours bisounours des forums, c'est de la BS à la noix.

Moi si une personne veut renoncer pour de bonnes raisons je peux l'admettre, on est pas toutes capables d'affronter la condition des femmes trans. Soyons modestes et modérées avec celles qui hésitent.

J'ai fait une transition, certe je savais que je risquais de ne pas être heureuse, pas grave, je préfère ma vie merdique de femme trans senior que mon petit confort de mec mal dans sa peau ^^, mais moi j'ai rien à perdre et j'ai appris à souffrir , enfin si c'est temporaire ^^.

D'ailleurs être une femme ne garantit pas le bonheur, je suis féministe et la condition des femmes cis seniors célibataires, ouais, faut avoir les pieds sur terre quand même.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
16/05/2024 à 20:14 - 16/05/2024 à 20:25

Citation de ClaraTrsOp #508830

Effectivement dans mon exemple, j’ai cité ma propre bisexualité, mais j’ai bien précisé que c’était ma version de ma bisexualité parce qu’il y en a plusieurs, il suffit d’ailleurs d’interroger les bisexuels hommes et femmes de ce forum Pour s’en rendre compte mais il n’empêche, être bis et être pan n’est pas la même chose.

Être pansexuel, c’est se détacher totalement du genre de la personne, or être bisexuel, comme l’étymologie du mot l’exprime s’être attaché aux deux genres ( Peu importe, le degré de préférence de l’un ou de l’autre) De façon romantique et/ou sexuelle.

Quoi qu’il en soit, il faut faire aussi un travail Pour accepter que des gens ne nous voient pas tel que nous sommes où se fixe sur un critère physique, ou autre qu’il n’aimeront n’accepteront jamais, qu’ils estimeront inférieurs à eux, anormaux et j’en passe.

Ce n’est pas du tout, des belles paroles niaises qui sont là pour faire joli sortie de nulle nulle part, Mais c’est surtout pour se préserver soi, portez tout le temps cette rage en soi fini par nous démolir… mais pas eux et ça je ne le leur donnerai pas .

Homophobie, transphobie, bi phobie, racismes validisme, grossophobie… tant de combat, de prévention pour les plus jeunes, de déception ( ne nous voilons pas la face non plus hein!😅) et d’espoir aussi !

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
16/05/2024 à 21:28

Citation de ClaraTrsOp #508830

Clara très beau sujet que tu as ouvert. J'adore ton échange avec Vyna.

Je vais bientôt avoir la joie de connaître Vyna et ce que tu dis donne envie de te connaitre. Je fais partie de ces filles de plus de 60 ans qui restent malgré tout avec leur femme transphobe parce qu'en fin de compte je l'aime toujours.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
16/05/2024 à 21:35 - 16/05/2024 à 22:14

Citation de Harmonique #508890 Je fais partie de ces filles de plus de 60 ans qui restent malgré tout avec leur femme transphobe parce qu'en fin de compte je l'aime toujours.

Très beau… et si triste à la fois. J’espère qu’elle a conscience de la magnifique personne ( a défaut d’avoir conscience de la magnifique femme) que tu es

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2024 à 22:05 - 16/05/2024 à 22:40

ne pas citer, svp, les messages trop personnels je veux pouvoir les supprimer si cela me gêne après.

@ Harmonique

Oui, je te comprends, la transition tardive est une belle vacherie pour nous car on est obligée de faire du mal à celle que l'on aime et c'est vraiment très dure à vivre. C'est moi qui a décidé de partir. Je n'ai pas réussi à gérer mon passé de mec en restant avec elle. J'avais ce besoin d'essayer de faire ma vie de femme. Je n'arrive pas à le digérer vraiment, je fais avec mais quand on a vécu quasi tout l'essentiel de sa vie avec une femme, l'amour de sa vie et de devoir tout laisser derrière soi, c'est assez terrible.

Peut être que je reveindrai vers elle, mais on ne sera plus un couple, ce n'est pas évident, on sera juste deux femmes, deux amies qui se tiennent les coudes dans la vieillesse.

avatar contributeur de Vyna
Vyna
16/05/2024 à 22:26

Citation de Harmonique #508890

Oh 😊 et moi j'aurai la joie de connaître Harmonique !

Les moments comme la marche des fiertés de Bordeaux (du coup) permettent de se rendre compte que la communauté LGBT est bienveillante. Enfin j'espère, mais je ne pense pas être contredite le 1er juin, surtout avec des membres beto !

Participer à ces événements permet de rencontrer davantage de monde et de se rendre compte que tout n'est pas rose ou noir. (je crois que c'est blanc l'expression, j'ai mélangé mes pinceaux)

Il y a des personnes qui ne seront pas très sympa, comme partout, mais on a tendance à se focaliser sur les mauvaises expériences. En continuant à sortir et à persévérer on se rend compte qu'en fait il y a beaucoup plus de positif à trouver que d'expériences négatives même s'il y en a.

J'ai mis du temps à m'en rendre compte...

avatar ancien membre
Ancien membre
16/05/2024 à 23:48 - 17/05/2024 à 00:18

https://m.youtube.com/watch?v=aq8Djlg2SAI&list=OLAK5uy_lTVUiteGwZH3kX-mWZSoYuLi1HgdzVUDc&pp=8AUB

C'est un ami qui m'a fait découvrir Fauve, j'avoue que l'énergie qu'ils mettent dans la poésie dramatique du texte, leur vision du monde est comme ce qui "nous" pousse à faire nos transitions, nos prises de risques, c'est la rage de vivre.

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
17/05/2024 à 02:49 - 17/05/2024 à 03:21

Citation de Némésis Inu #508893

Je te remercie Némé, je ne me sens pas une femme mais c'est sur je ne suis plus là personne qu'elle a épousé, je me sens tellement mieux qu'avant où j'étais l'ombre de moi même. Et pourtant...

Citation de Vyna #508898

Rose c'est très bien aussi.

On est un groupe femme binaire, non binaire pronom il ou elle, intersexe, les personnes que tu vas rencontrer sont super sympa.

Citation de ClaraTrsOp #508908

😘

avatar ancien membre
Ancien membre
17/05/2024 à 07:51 - 17/05/2024 à 08:17

Cc

Je voudrais revenir sur le sujet.

En me désincrivant, la première fois j'avais utilisé l'appli, j'ai découvert à l'accueil du site un encart avec photos invitant à rencontrer une femme transsexuelle. Je n'ai pas cliquer, j'en ai une devant le miroir chaque matin quand je me lève ^^.

Ensuite en parcourant le forum transidentité, j'ai vu les liens en rouge -18 pour faire une rencontre sans lendemain ou trans.

Je croyais que c'était le lien vers le site de rencontre, qui fait la part belle aussi aux femmes trans...

Par curiosité j'ai cliqué, au bout de 10 sec je me suis retrouvée avec une vidéo montrant une femme en train de faire une fellation.

D'ailkeurs pk vous n'avez pas choisi de montrer un gay en train de sucer, pk c'est toujours une femme hétéro ?

Vu comment j'étais énervée l'autre jour, j'avoue qu'en tant que femme trans(sexuelle) et féministe, tout ça cela m'a choquée.

Pourquoi Betolérant à choisi les transsexuelles comme appâts pour les pervers ?

Moi cela me choque ce système de firewall anti pervers , c'est pas normal d'avoir la nette impression que la communauté LGBT Prout prout bon chic bon genre considère que l'on est des suceuses de bites façon pute, non on en a ras le bol de ce préjugé tenace et aussi que dans le milieu LGBT il y a un tabou autour des sites de rencontre favorisant la prostitution ou l'image ultra dégradée des femmes, donc oui cela me gêne quand même de mettre réinscrite à cause du firewall anti pervers, je tenais à vous le dire !!

avatar contributeur de Vyna
Vyna
17/05/2024 à 08:09

Citation de ClaraTrsOp #508931

Bonjour Clara

Alors là je suis complètement d'accord. Je continue de penser que betolerant est un site très safe, très respectueux, et que tout ça est un mal nécessaire pour le financement ou autre (je préfère ne pas y penser en fait) mais je trouve ça malsain et de mauvais goût.

Quand je me suis inscrite la première fois je cherchais un site safe pour les trans et je n'ai entendu que du bien sur ce site, mais j'avais dû chercher sur Google le mot clé trans je pense car quand je suis arrivee sur betolerant je suis arrivée par la porte dérobée que tu cites, et j'ai clairement eu envie de fuir.

Puis je suis arrivée par la porte normale et je me suis dit que ce site était en fait sympa.

Par contre je n'ai pas coché la case trans dans mon profil juste pour ça justement : comme ça je n'apparaît pas dans les filtres de cette version bizarre du site, et cette case ne sert a rien d'autre ailleurs. J'ai juste écrit que j'étais trans dans ma bio.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/05/2024 à 08:31 - 17/05/2024 à 09:03

Moi aussi, en plus transgenre signifie pour la plupart des hommes cis hétéros flexibles que l'on a une bite entre les jambes, or moi je suis transsexuelle par mon parcours, j'ai un clito, une vulve et un vagin, à part mon squelette et mes chromosones, je n'ai plus grand chose en commun avec mon sexe de naissance, donc si les mecs recherchent une femme avec une quéquette, ils seront déçus avec moi.

Si j'avais voulu me faire des flexibles, j'aurai gardé mon gros zizi, là j'aurais eu un bon succès.

D'ailleurs quand un mec me saoule, je lui dis que j'avais une plus grosse verge que lui.

Et puis c'est toujours un peu humiliant après toutes mes opées que l'on m'imagine encore avec ma bite entre les jambes.

J'ai assez souffert pour changer de sexe donc basta cosi ^^.

De plus les sites de rencontres sans lendemain favorisent la prostitution, c'est évident.

Moi si j'avais voulu me prostituer je serais passée par ce genre de sites au début. Un plan cul sans lendemain c'est pareil qu'une passe, juste on fait cela gratos ^^.

Désolée d'être aussi cash, mais vu les relations que j'ai eu avec les hommes, parfois je me suis dit que je n'étais pas loin de le faire vu comment ils se comportent avec nous.

Donc je comprends aussi le cheminement pour qu'une femme se prostitue, pas besoin d'être fragile financièrement, ils suivi juste d'avoir des relations avec des hommes qui ne vous respectent pas, on finit par croire que l'on est comme ils nous considèrent, c'est un mécanisme bien rôdé de la domination masculine sur les femmes.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr