L'amour homosexuel est-il une utopie ?

avatar contributeur de Adonisblue
Adonisblue
18/11/2022 à 21:50

Cher.e.s ami.e.s, voilà longtemps que je me pose cette question. Quand je parle d'amour, je parle d'une vraie relation de complicité, de confiance, qui dure, qui ne s'arrête pas au premier désaccord ou quand la passion des sens s'éteint. Si nous sommes inscrit.e.s sur ce site, c'est bien (pour un certain nombre d'entre nous) parce que nous n'avons pas trouvé cet amour véritable auquel nous aspirons. Pour ma part, je n'ai dans mon entourage aucun exemple de couples gays ou lesbiens qui soient restés ensemble plus de dix ans (à l'exception d'un seul couple que je connais, une sorte d'exception à la règle). Mes ami.e.s LGBT collectionnent les coups d'un soir, et les histoires éphémères et passagères. Moi-même j'ai cherché des relations durables avec d'autres garçons, mais sans jamais y parvenir. Je me culpabilise beaucoup, mais en regardant autour de moi, je constate que c'est une sorte de norme dans le milieu LGBT. Nos amours seraient-elles vouées à l'échec ? J'ai été heurté récemment par les propos d'un homme d'Eglise (certes, ils ne sont pas les mieux placés pour parler de relations amoureuses...) qui m'a expliqué que si l'Eglise catholique condamne l'homosexualité, c'est parce qu'il y a l'idée qu'être homo c'est l'amour du même, c'est quelque chose de narcissique, alors qu'être hétéro ce serait chercher l'altérité, se projeter hors de soi-même. Et qu'à ce titre, les relations homosexuelles, narcissiques par nature, seraient vouées à l'échec. Je ne saurais dire si ma présence sur ce site est un constat d'échec ou un geste d'espérance... Mais je n'ai jamais vu, lu ou entendu de témoignages de couples gays ou lesbiens qui se sont aimés et ont vieilli ensemble (à part ce seul couple d'amis, et des récits fictionnels). Je me dis parfois que ce que je recherche est une utopie, que ça n'existe peut-être que chez les hétéros (et encore). Suis-je complètement à côté de la plaque ? Vos témoignages seraient bienvenus, surtout pour me contredire, j'espère... De toute façon, comme je ne serai jamais hétéro, j'ai l'impression en ce moment d'avoir le choix entre le célibat à vie ou une vie d'amourettes passagères en quête d'un idéal utopique. Désolé si je suis trop pessimiste.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
18/11/2022 à 21:59 - 18/11/2022 à 22:04

Citation de Adonisblue #430400

C’est une bonne question qui peu se poser pour tous les couples pas seulement les gays, surtout en cette périodes où on surconsomme les relations.

Mon meilleur ami est en couple avec son chéri depuis 10 ans.( pacsé depuis 4 ou 5 ans je crois) Ils ont des périodes merveilleuses puis d’autres difficiles mais s’aiment toujours fort.

J’aimerai vivre la même chose qu’eux.

Je pense pas que ce soit utopique, ce qui l’est pour moi, c’est de croire que les sentiments du début reste identique du 1er jour au dernier. Je pense que l’amour est comme toute choses vivante: évolutif et fluctuant, non pas que c’est moins bien au fil des ans mais que c’est différent, et c’est pas plus mal les choses immuables sont d’un ennuie !

avatar contributeur de Adonisblue
Adonisblue
18/11/2022 à 22:04

Merci ! ça redonne un peu d'espoir... Oui, c'est vrai que chez les hétéros il y a beaucoup de " consommation humaine " aussi... c'est peut-être davantage un phénomène de société assez généralisé.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
18/11/2022 à 22:07

Citation de Adonisblue #430413

« c'est peut-être davantage un phénomène de société assez généralisé. »

Je le pense en effet. On a jamais eu autant d’outils de relations humaines et pourtant il y a jamais eu autant de célibataire… allez comprendre!🤷🏽‍♀️

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
18/11/2022 à 22:27

Aîe ! Ouille ! Parler de narcissisme dans l'homosexualité, attention terrain très glissant. Cela voudrait-il dire que l'attirance vers le même genre serait une projection - consciente ou non - de soi-même qui nous reviendrait comme dans un miroir ...

Un homo qui se sent (ou qui est) efféminé et passif ne cherche pas à se refléter dans un homme très masculin et actiF.

Dans ma jeunesse, dans les années 80 - sida mis à part -, les garçons que j'ai rencontrés n'envisageaient pas une relation à long terme, s'engager dans une aventure "risquée". Peut-on parler de lâcheté ? d'égoïsme ? Bien sûr le mensonge et l'hypocrisie ont jalonné mes expériences.

Du haut de mon âge avancé, il y a bien longtemps que j'en ai fait mon deuil. J'en ai pris mon parti.

Mais toi, ton chemin est encore long, semé d'embûches peut-être, mais aussi révélateur d'un soleil levant à'horizon.

avatar contributeur de Adonisblue
Adonisblue
18/11/2022 à 22:29

Peut-être aussi que ces outils fonctionnent trop sur la recherche de " critères ". On cherche un compagnon ou une compagne comme d'autres cherchent l'Iphone idéal ou la voiture parfaitement adaptée à leurs goûts, leurs besoins, leur budget... au lieu de se laisser surprendre par la vie au coin d'une rue.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
18/11/2022 à 23:53

Citation de Adonisblue #430422

C’est vrai mais ce côté là n’est pas nouveau: les marieuses ou les agences matrimoniales faisaient pareilles… tournée manège aussi ( référence pour les anciens lol).

C’est normal d’avoir des critères dans nos recherches de partenaires mais peut-être ont ils doublé voir triplés ? Sommes nous devenus bcp trop exigeants ? Capricieux ?

@JStophe: en même temps on envisageaient même pas de se tenir par là mains dans les années 80/90 donc une relation sérieuse…

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
19/11/2022 à 00:08

Citation de Némésis Inu #430434en même temps on envisageaient même pas de se tenir par là mains dans les années 80/90 donc une relation sérieuse…

Entre des sentiments sincères (donc potentiellement durables) et se tenir par la main dans la rue ... je ne vois pas trop le rapprochement.

Qu'en était-il dans les décennies bien en arrière, quand l'homosexualité était tout simplement bannie, clandestine, secrête, taboue purement et simplement, dans les milieux disons non privilégiés.

Mais Montaigne et La Boëtie, Marais et Cocteau, ce n'était pas des romans-photos.

avatar contributeur de Adonisblue
Adonisblue
19/11/2022 à 00:10

Citation de Jstophe #430421

Oui j'espère trouver sa lumière... et c'est vrai que je n'ai pas l'impression de chercher un double de moi-même, personnellement.

avatar contributeur de Kyril_G
Kyril_G
19/11/2022 à 00:37 - 19/11/2022 à 00:48

Bonjour

Je me permets d'intervenir sur cette citation:

"il y a l'idée qu'être homo c'est l'amour du même, c'est quelque chose de narcissique, alors qu'être hétéro ce serait chercher l'altérité, se projeter hors de soi-même. Et qu'à ce titre, les relations homosexuelles, narcissiques par nature, seraient vouées à l'échec."

C'est un raisonnement qui est biaisé. A ce compte-là, n'est-il pas narcissique de se mettre en couple avec une personne blanche quand on est soi-même blanc, ou bien d'épouser un professeur quand on est soi-même professeur? Ce ne sont que des exemples parmi tant d'autres. Tout ça pour dire que le raisonnement ne tient pas la route car il ne considère un individu que par le prisme de son genre. Or, jusqu'à preuve du contraire, un individu est bien plus que ça!

Par ailleurs, hétéro ou non, on dit toujours que pour former un couple, on "cherche son autre", ou "quelqu'un qui nous ressemble". Il y a peut être quelque chose d'auto-centré dans notre quête d'un conjoint viable, mais je ne vois pas en quoi l'hétérosexualité serait moins narcissique.

Autre chose qui pourra peut-être te remonter le moral: un de mes professeurs de musique est en couple avec un autre homme depuis plus de 15 ans. Ils ont même adopté deux enfants.

Mon patron est en couple avec son mari depuis plus de 10 ans également, et une adoption est également en cours.

Un exemple historique est le compositeur Benjamin Britten qui aimait le ténor Peter Pears. Ils ont une abondante correspondance de lettres d'amour et se sont manifestement aimé jusqu'à la fin de leur vie.

Les exemples existes, il y en a d'autres, mais je ne les ai pas tous en tête. Il faut juste chercher un peu :)

avatar contributeur de Adonisblue
Adonisblue
19/11/2022 à 00:51

Citation de Kyril_G #430443

Oui, c'est ce que j'ai répondu à ce docte monsieur, mais en même temps nous les gays nous avons assez peu de modèles de couples heureux et stables (je trouve). Donc ça m'a fait douter. Carl Jung dirait qu'en la femme, l'homme hétéro recherche sa propre " anima " qu'il projette sur elle, et qu'en l'homme, la femme hétéro projette son " animus ". En tant qu'homo, je me demande ce que je projette.

avatar contributeur de Kyril_G
Kyril_G
19/11/2022 à 00:56

Il faut dire que les couples hétéros ont assez peu de modèles heureux et stables eux aussi. Les personnes LGBT étant moins nombreuses, il est normal, statistiquement, d'avoir encore moins d'exemples.

avatar contributeur de Adonisblue
Adonisblue
19/11/2022 à 01:25

Heureux sans doute pas, c'est vrai, mais stables j'ai l'impression que oui, malgré tout. Moi j'ai eu l'exemple de mes grands-parents, des deux côtés, qui se sont mariés très jeunes et sont restés ensemble " jusqu'à que la mort les sépare ", comme le dit l'expression. Mes parents aussi se sont rencontrés à 30 ans et aujourd'hui à presque 60 ans, ils sont toujours ensemble. Par contre, j'ai un ami qui a eu 100 ans, il est gay et il est en couple (aujourd'hui marié) avec la même personne depuis 60 ans. Il a donc vécu plus de la moitié de sa vie avec la même personne. De belles histoires comme celle-là, ça donne envie d'y croire encore !

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
19/11/2022 à 09:34

Citation de Jstophe #430438

Eh bien qu’en tu penses ne pas avoir d’avenir avec la personne ( ou au mieux caché) tu évite de t’attacher et tu vas au plus simple et direct : la relation sexuelle. Pour bcp de personnes c’est même plus simple de se contenter de sexe que de parler sentiments

avatar contributeur de Camxxy
Camxxy
19/11/2022 à 12:28

Hello,

Quand j'étais gamine, dans les années 80, mes avaient un couple d'amis gay, ils avaient une certaine différence d'âge, je les ai toujours connu ensembles jusqu au décès du plus âgé des deux... D après ce que je me souviens, leur couple a duré facile 30 ans... Si la mort ne les avaient pas séparés, ils seraient probablement toujours ensembles...

Ça prouve que la durée du couple ne dépend pas de l'orientation, si il y a bien une chose qui n a rien avoir avec l'orientation, c'est bien l'amour 😍

La flamme ne differencie pas, nous sommes tous et toutes égaux quand il s agit d'amour...

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
19/11/2022 à 13:38

Je repond à la question avec un argumentaire imparable :

L'amour homosexuel est-elle une utopie ?

Non

L'amour doit-il durer à vie? Non .

Le tout est de vivre avec un grand V.

avatar contributeur de Witch
Witch
19/11/2022 à 15:43

je trouve que c'est un raccourcie très facile je pourrai dire sur le même ton

j'ai beaucoup d'amie hétéro et la plupart des homme traite la femme comme de la merde ne montre que peu d'amour et ne pense qua eux

je m’inquiète souvent pour les fille hétéro qui ne savent pas ce que c'est que d’être traitée avec respect

alors évidement c'est pas le cas pour tout le monde et c'est pas bien de faire de generalité

pour moi l'amour n'est pas une question de sexe ni de genre ni d'homo ou hétéro

l'amour et un sentiment une émotion le genre de sentiment qui permet justement de prisée toute les barrière ou limite

quil dure 1 moi 10 ans ou tu une vine ne change pas grand chose l'importance c'est de le repentir aussi longtemps que possible et parfois... la vie fait que les personne doivent prendre des chemin différent je ne pense pas que se sois juste lier a une homosexualiter

avatar contributeur de CALIN1650
CALIN1650
19/11/2022 à 19:06

Je crois que beaucoup d'entre-nous se posent la même question que toi . Ils désirent au fond d'eux même construire une relation sérieuse et durable. Mais voila il faut trouver la bonne personne qui nous correspond.

Et cette personne n'est pas un autre soi-même mais quelqu'un de complémentaire. Il faut qu'il y ai une sorte d'alchimie qui fait qu'on se sente bien durablement et en confiance avec cette personne. Les personnes homo étant moins nombreuses que les hétéros il est plus difficile de rencontrer la bonne personne qui nous correspond. Chacun est unique et la nature humaine est complexe, s'y ajoute le contexte dans lequel on vit.

Certains vont trouver l'amour, d'autres vont rester seuls.

Mais tu es encore jeune, ne désespère pas, il y a surement quelque part sur ta route une personne bien qui te correspond.


La main de l'amitié.

avatar ancien membre
Ancien membre
19/11/2022 à 20:51

Je me permets de te donner le même conseil qu'un ami me donne chaque fois que je commence à me lamenter sur ce même sujet;: bouge ton cul et trouve l'amour.

Après sur le fond, je n'ai aucune certitude, vu que je n'ai aucun exemple dans mon entourage, et à chaque jour que je passe sur les sites de renconctre, j'y crois de moins en moins. Après il y a l'histoire de Tom Daley ou Yuval Noah harari et d'autres célébrités qui donnent envie de s'accrocher.

avatar contributeur de Arena
Arena
20/11/2022 à 00:29

Il y a des couples qui durent, mais ils ne fréquentent pas le milieu, vivent au milieu d'un bois reculé, sans eau, ni electricité, je rigole pour le bois, le sans eau et sans électricité, suis sérieuse pour la non fréquentation du milieu. Quant au sacrum saint homme d'église, ce n'est pas le narcissisme qui l'étrangle dis donc, je ne connais pas moins narcissique fonction que celle de curé, ça fait quand même 2022 années qu'on nous parle de l'amour de dieu, de notre naissance, jusqu'à notre mort. Je ne passerai pas à l'église pour éviter ces bavardages ! l'amour existe cher Adonisblue, la durée n'a pas d'importance, regardez les couples autour de vous au resto, qu'ils soient hétéros ou homo, on s'en fiche, vous croyez qu'ils s'aiment tous encore ? Je préfère un couple qui se sépare en s'aimant, qu'un couple qui demeure dans le froid de l'indifférence, c'est ainsi qu'on préserve l'amour pour toujours.

avatar contributeur de LaMiSson
LaMiSson
20/11/2022 à 06:26 - 20/11/2022 à 06:27

Citation de Adonisblue #430400

Les hommes d’église et consorts pour beaucoup nous assènent des âneries comme des vérités qui ne sont que l’expression de leur fantasmes idéologiques.

Je connais deux personnes homo, un est avec un homme depuis 30 ans. L’autre pratiquement 20 ans après la seconde à un amour du type distance parce que j’imagine deux personnes avec un profil affectif particulier. Je connais personne qui accepterais une relation ou on se voit de 7 à 15 jours dans l’année.

avatar contributeur de DarkRainbow
DarkRainbow
20/11/2022 à 10:12

Citation de Adonisblue #430400

Bonjour Adonis ! 👋

Je relationne avec des femmes depuis 17 ans (aïe ! 😱), je n'ai connu que des relations homosexuelles. Certaines ont duré quelques mois, une seule quelques années.

Je ne pense pas que ce soit dû au fait que c'était des relations homosexuelles. Pour ma part, il y a majoritairement eu des différences d'envies et de projections.

Je prendrai simplement l'exemple de ma plus longue relation (2 ans et demi) qui s'est arrêtée parce que nous n'avions plus les mêmes envies / projections sur l'avenir.

Aujourd'hui je suis de nouveau dans une relation sérieuse, stable et longue (cela fait un an et demi environ), et j'espère avoir trouvé la personne avec qui je vieillirai.

Je l'espère du plus profond de mon cœur 🤗 Nous avons une relation de confiance, basée sur l'échange et la communication.

Nos débuts n'ont pas forcément été des plus calmes, aujourd'hui nous avons trouvé notre équilibre et assez de sérénité pour avoir beaucoup de projets ensemble 😁.

Le + important est de trouver quelqu'un qui partagera tes valeurs, qui aura la même envie de construire et de vieillir avec toi. Aucune relation est un long fleuve tranquille, il y a des remous à affronter ensemble (ou non, si malheureusement une des deux personnes ne s'y retrouve plus).

Le plus important est de partager n'importe quel doute, peur et de toujours "travailler" pour avancer ensemble.

Nous avons le fantasme des contes de fées (moi la première hihi), mais est ce qu'en soit c'est une + mauvaise chose de vivre plusieurs très belles relations?

Garde espoir, il y a forcément d'autres personnes qui partagent cette même vision que toi ! 🤗

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
20/11/2022 à 13:01 - 20/11/2022 à 13:03

Personnellement, je suis critique vis-à-vis de l'amour. Je pense sincèrement que tout le monde est sincèrement hypocrite sur ce sujet et je suis désolé si ça vous gêne mais c'est ce que je pense.

J'ai connu plein de problème, mon visage se déchirait à cause des effets secondaires du roaccutane, j'ai été handicapé moteur, j'étais censé l'être toute ma vie, j'ai été obèse, j'ai été pauvre, à un moment, j'ai failli me retrouver en échec scolaire et vous savez quoi, à cause de ces malheurs : Personne n'a voulu de moi.

J'ai une superbe personnalité on me dit, je suis quelqu'un de génial, mais bon, j'étais handicapé moteur, un autre moment j'étais obèse, un autre moment, j'étais pauvre. À chaque fois on m'a rejeté pour ça.

La seule chose qui compte vraiment, c'est l'attractivité. Et arrêtez de dire que c'est pas vrai parce que ça m'énerve, c'est hypocrite. Quand vous choisissez, vous choisissez quelqu'un de beau qui correspond à vos attentes.

Les gens qui diront "moi je suis moche ou je connais quelqu'un de moche qui a du succès en amour" : C'est faux. Cette personne n'est pas moche. C'est comme les gens qui me disent "Je mange rien et je suis gros" ou bien "je connais quelqu'un qui mange énormément et qui ne prend pas un gramme": C'est faux.

Maintenant, je suis beau, je suis fort, en bonne santé, j'ai un bel avenir devant moi et je ne crève pas de faim. On m'aborde dans la rue. Quand on me pose la question "Qu'est-ce que tu fais dans la vie ?", je dis étudiant en dernière année en école ingénieur et on s'intéresse à moi.

En ce qui concerne l'Amour, si vous êtes en relation avec quelqu'un, c'est vous qui acceptez de vous mettre en relation avec cette personne. Est-ce que c'est une personne stable ? Est-ce que cette personne est sérieuse ? Est-ce que je suis la personne qui correspond le mieux à ce qu'elle peut espérer en amour ? De même, le problème vient peut-être de vous. Peut-être c'est votre état d'esprit qui n'est pas correcte. Peut-être vous cassez trop facilement, peut-être vous n'êtes pas assez sérieux, peut-être vous vous respectez pas assez.

Et si personne de sérieux ne veut de vous et bah c'est la vie. Et arrêtez d'être triste, la tristesse, c'est une question de point de vue.

Je suis allé voir une psychiatre spécialisée dans les personnes LGBT+ et je lui ai dit que je complexe sur mon orientation sexuelle car personne ne veut d'un homme bisexuel. Elle m'a dit, tu manges bien, tu dors bien, tu aimes tes études, t'es heureux, tu n'as pas de problèmes, accepte ton orientation sexuelle et t'ira mieux. Elle n'a pas compris pourquoi je suis venu la voir.

Cependant, j'ai regardé des documentaires Arte sur les conditions de travail des africains dans les pays arabes ou le quotidien des prostituées du Bangladesh et j'ai remarqué que je suis très heureux.

Ma conclusion, on s'en fiche si personne ne vous aime, l'important c'est que toi tu t'aimes et que tu sois en bonne santé. L'amour, c'est un conte de fée.

avatar contributeur de Adonisblue
Adonisblue
20/11/2022 à 13:18

Citation de LaMontagne #430717

C'est vrai que parfois, j'ai l'impression que je cherche quelqu'un d'autre pour m'aider à m'aimer moi-même... Cela dit, il y a parfois des rencontres qui changent une vie.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
20/11/2022 à 13:25

Citation de LaMontagne #430717

Ton ressenti négatif vis à vis du sentiment amoureux est normal vu ton passif, tu n’as - à mon avis- pas suffisamment de recule et garde une rencoeurs de ton passé.

L’amour est une attractivité ? Bah… évidemment ! C’est logique en même temps car il y’a une grande part de désir et qui dit désir dit attirance qu’elle soit physique, sociale, culturelle, financière…

Les animaux aussi agissent par attraction qd ils veulent copuler ( odeur, période de chaleur etc)

En quoi devrait-on avoir honte de cela ou en quoi c’est hypocrite ? Les critères d’attirance varie selon les périodes, les gens, la culture d’un pays ou village ou continent.

J’ai aussi eu des périodes de rejet et mon handicap n’a évidemment pas amélioré les choses, pour autant je crois en l’amour, pas à celui qu’on nous vend dans les contes de fées mais j’y crois, j’attirerai pas tout le monde ( et heureusement) mais je pense que chaque individu a son charme et son attractivité.

J’espère que tu trouvera la personne qui te verra au delà de cette nouvelle apparence et qui saura toucher toutes les versions de ton identité

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
20/11/2022 à 13:50 - 20/11/2022 à 13:52

Citation de Némésis Inu #430721

Ce n'est pas de la rancœur. On est tous pareil. J'avais une amie du collège au lycée qui souffrait d'une maladie qui engendrait des problèmes hormonaux. Elle était obèse morbide et a fait énormément d'effort pendant des années pour perdre du poids. Au lycée, elle était encore obèse mais ça allait mieux qu'au collège.

Elle avait une très forte pilosité, on pouvait voir qu'elle avait des poils dans le dos, de la moustache, de la barbe. Elle enlevait ça au laser.

Personne ne l'a aimée. Personne n'a voulu d'elle. Et quand moi j'étais en situation de handicap moteur, je réalisais que finalement je ne suis pas mieux que les autres. Quand on est malade, on ne veut pas de nous.

À côté ça, quand elle se montrait critique vis-à-vis de l'amour à ses copines (toutes jolies ou fines) dans le groupe au lycée, elles la voyaient comme une femme aigrie. Elles la regardaient et se disaient sûrement au fond d'elles-mêmes qu'elles ont de la chance.

Je n'ai aucune rancœur vis-à-vis de personne et j'espère que du bonheur à celles et ceux qui n'ont pas voulus de moi. J'énonce juste mon avis. Je pense que pour la plupart des couples, si leur conjoint devient laid, l'un deux se permettrait d'aller voir ailleurs.

Je pense à une histoire que j'avais vu une fois où lors du cancer du sein, plein d'hommes quittait leur femme après une ablation mammaire. On a aussi le fait que lorsqu'une obèse, en couple avec un mari, va voir un chirurgien et finit par perdre du poids, elle aurait tendance à quitter son mari. Ce que je vous énonce ici est à prendre avec des pincettes évidement. Ça se trouve, j'ai tord et je vous invite à vérifier ce que je viens d'annoncer.

Néanmoins, je veux juste préciser que non. Les hétéros ne connaissent pas plus l'amour que les homos. L'Amour, ça n'existe pas et si l'amour c'est juste une attractivité, alors ça n'a rien d'intéressant, du moins pas assez pour avoir des idées noirs et se briser le moral.

Citation de Adonisblue #430720

J'ai l'impression que tu as un sentiment d'infériorité vis-à-vis des personnes hétérosexuelles. Arrête de te prendre la tête et essaye de faire des choses qui te donne le moral.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
20/11/2022 à 14:18 - 20/11/2022 à 14:40

Citation de LaMontagne #430724

« Elle avait une très forte pilosité, on pouvait voir qu'elle avait des poils dans le dos, de la moustache, de la barbe. Elle enlevait ça au laser.

Personne ne l'a aimée. Personne n'a voulu d'elle. »

C’est évidemment triste pour ton amie mais personnellement elle ne m’attirerait pas non plus, ce n’est pas de là méchanceté mais de l’honnêteté. Et elle en avait conscience vue qu’elle a essayé de changer son apparence.

Et à force d’être rejetée on peu devenir aigrie ( et c’est aussi normal)

Là où est l’hypocrisie c’est de faire croire que la beauté intérieure est le plus important ! D’abord c’est quoi une beauté intérieure?

Qd tu croise une personne dans la rue, à moins d’avoir des pouvoir psychique qui te font lire dans les pensées des gens, ben c’est le physique qui va t’attirer ( si tu passe par le net c’est différents car tu apprends à connaître l’autre en discutant… et encore le moment de la photo ou face Time arrive vite!)

Pour le handicap bah ça fait pas rêver, dans l’idéal tu va pas chercher un partenaire handicapé d’ailleurs qd on cherche un partenaire, on pense inconsciemment à la future progéniture donc à des critères qui le mettront au mieux à son avantage.

J’ai fini par l accepter et à ne plus m’offusquer qd on me dit que mon handicap les freinent.

J’ai une amie handicapée qui est en couple avé un homme handicapée moteur et ils sont heureux, j’ai déjà été ben couple avec2 personnes de handicap visuels mais à refaire, j’éviterai.

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
20/11/2022 à 14:32

Citation de Némésis Inu #430731

C'est un sujet plutôt déprimant...

C'est pour ça que je pense qu'il vaut mieux ne pas y penser. Personnellement, je ne suis pas sur ce forum pour faire des rencontres. Je suis sur ce forum pour discuter avec des personnes LGBT+.

C'est une démarche très communautaire mais je garde à l'esprit que l'orientation sexuelle importe peu après tout. Il est probable que chacun d'entre nous ici avons plus de point en commun avec une personne hétéro quelque part dans ce monde que quelqu'un ici qui est LGBT+.

Je pense que ça fait surtout plaisir de parler avec des gens qui semble nous ressembler

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
20/11/2022 à 14:38 - 20/11/2022 à 14:41

Citation de LaMontagne #430733

L’amour peu être déprimant, dangereux, décevant… mais il peu être magnifique ça dépend de l’autre mais aussi de soi.

Je comprends ta démarche communautaire, au départ j’étais ici pour faire des rencontres ( amicale ou +) mais le forum m’a fait oublier totalement cette recherche car j’ai pu découvrir diverse parcours, personnalité, opinion à travers les topics et j’ai pas perdu au change👍😊

Après si celle que je recherche de pointe c ‘ est la meringue sur la tarte aux citrons !😁😋

avatar contributeur de Exotic Lulu
Exotic Lulu
20/11/2022 à 16:38 - 21/11/2022 à 08:30

Citation de LaMontagne #430724

Cyoucyou, désolé de rebondir sur ça alors que la discussion semble terminée.

-"Ce n'est pas de la rancœur. On est tous pareil."

Peut-être pas de la rancœur mais en tous cas dans tes posts, on ressent, enfin je dis "on" je vais plutôt dire "je", personnellement je ressens que toutes les souffrances et blessures que tu as vécu par le passé ont laissé des traces/séquelles et ont affecté ta vision des choses, ta vision de l'amour, de manière "négative".

Tu as peut-être une meilleure situation mais as-tu vraiment pris le temps de soigner/travailler sur tes blessures/souffrances et pas juste les enfouir en toi/intérioriser tout ça et faire les changements que tu as fait pour en arriver où tu en es aujourd'hui ?

-"Les gens qui diront "moi je suis moche ou je connais quelqu'un de moche qui a du succès en amour" : C'est faux. Cette personne n'est pas moche. "

Bah en fait tout ce qui touche à la beauté/mocheté est subjectif... Aussi, je ne vais pas parler de "beauté intérieur" mais plutôt de charme, alors peut-être que la définition du mot "charme" que j'ai moi, n'est pas celle qu'on peut trouver sur les dictionnaires mais tout de même, pour moi, le charme c'est tout ce qui peut rendre une personne attirante en dehors de son apparence, comme sa personnalité, sa manière de faire certaines choses, son sourire, son humour, son style vestimentaire, sa façon d'interagir avec son environnement etc....ça peut être plein de choses et n'importe quoi.

Mais du coup c'est possible que des personnes considérées "moches" physiquement par beaucoup ou toi-même ait pu "charmer" une personne et avoir connu un succès en amour ?

J'ai l'impression que tu dis "c'est faux" seulement parce que ça arrange ton discours et réconforte ton état d'esprit/vision de l'amour. Ça semble te dépasser le fait qu'une personne "moche" puisse avoir connu un succès en amour alors que ce n'était pas ton cas lorsque tu étais comme tu étais avant ?

-"Je pense à une histoire que j'avais vu une fois où lors du cancer du sein, plein d'hommes quittait leur femme après une ablation mammaire. On a aussi le fait que lorsqu'une obèse, en couple avec un mari, va voir un chirurgien et finit par perdre du poids, elle aurait tendance à quitter son mari. "

On dirait que tu retiens seulement les expériences négatives que tu as entendu/vu/vécu toi-même et en fais des généralité, qu'en est-il des personnes qui ont eu des bonnes expériences ? Elles ne comptent pas ? Ce sont juste des coïncidences ?

-"Ce que je vous énonce ici est à prendre avec des pincettes évidement. Ça se trouve, j'ai tord et je vous invite à vérifier ce que je viens d'annoncer."

Je ne vois pas comment on pourrait vérifier ce que tu viens d'annoncer, il y a peut-être eu des cas où c'est arrivé, peut-être que d'autres personnes feraient encore ça mais c'est aussi possible que d'autres ne le fassent pas...c'est du cas par cas au final.

-"car personne ne veut d'un homme bisexuel"

Encore une fois on dirait que tu généralises à partir de ta propre expérience ou des témoignages/expériences que tu as pu voir/entendre...

Je ne vais pas non plus dire que ce que tu dis là ou tout ce que tu as dis dans tes discours est nécessairement faux, je suis loin de connaître toutes les personnes sur cette planète et leurs expériences amoureuses au point de dire que tout ce que tu dis est faux avec certitude, mais toi non plus tu ne connais pas tout ces être humains et leur expériences amoureuses pour dire toutes ces choses avec certitude ?

Du coup j'ai envie de te retourner ce que tu disais "le problème vient peut-être de vous. Peut-être c'est votre état d'esprit qui n'est pas correcte. " ça pourrait s'appliquer à toi aussi.

-" j'ai remarqué que je suis très heureux."

Hmmmmm je ne sais pas ce qu'être heureux veut dire pour toi surtout quand tu te dis l'être en relativisant mais si tu le dis tant mieux pour toi^^

-"Il est probable que chacun d'entre nous ici avons plus de point en commun avec une personne hétéro quelque part dans ce monde que quelqu'un ici qui est LGBT+."

Tu ne trouves pas curieux comment là tu arrives à "positiver" et dire que c'est possible qu'il y ait quelque part dans ce monde quelqu'un qui pourrait nous ressembler en dehors des sites de rencontres/de la communauté LGBTQIA+ et tout, mais que lorsqu'il s'agit de trouver l'amour/trouver une personne qui puisse aimer des personnes "moches"/malades/souffrantes etc...c'est soudainement impossible et tu n'es plus aussi positif ?

-"L'Amour, ça n'existe pas et si l'amour c'est juste une attractivité, alors ça n'a rien d'intéressant, du moins pas assez pour avoir des idées noirs et se briser le moral." + "L'amour, c'est un conte de fée."

Peut-être, après chacun à sa propre vision de l'amour, mais ce n'est pas parce que tu ne l'as pas encore expérimenté que ça n'existe pas forcément, mais c'est sûr que si tu te dis d'emblée que ça n'existe pas, que c'est impossible à partir de tes expériences passées et qu'en plus tu ne souhaites pas faire des rencontres bah je devine que oui l'amour ne risque pas d'exister.

-" je garde à l'esprit que l'orientation sexuelle importe peu après tout."

Mais du coup je comprends pas pourquoi tu complexes à propos de ton orientation sexuelle au point d'avoir consulter une psychiatre si au final ça importe peu ?

Y a des choses que tu dis et je ne me demande si c'est que tu crois réellement ou si c'est ce que tu as envie de croire pour te "voiler la face" et éviter davantage de déceptions et souffrances ? Je ne sais pas.

Petite et vilaine curiosité, mais tu serais pas du genre à te demander ou te dire que, si aujourd'hui, une personne s'approche ou s'intéresse à toi, elle le fait seulement par intérêt et qu'elle est hypocrite ? L'hypocrisie t'insupporte à un point, y a des jours où tu supportes plus ou moins et des fois ça te met dans des états pas possibles quand tu es à fleur de peau, tu te sens super seul et incompris ? Non ok je radote mais j'étais comme ça et j'ai aussi connu une personne comme ça 🤔

J'avais dit à cette personne qu'on pouvait plus ou moins voir de l'hypocrisie presque partout, à différents degré et que pour certaines formes d'hypocrisie on s'y est habitué, mais que quand on souffre et on se sent vraiment pas bien la plupart ont tendance à voir le mal presque partout, à mal vivre ces formes d'hypocrisie courantes, alors qu'il y a d'autres jours ça nous dérangerait pas ou plutôt, on n'y ferait pas attention au point de cogiter dessus et être de mauvais poil ? Bon c'était hors-sujet désolé !

-"Je suis allé voir une psychiatre spécialisée dans les personnes LGBT+"

Tu as essayé de voir un(e) psychologue à la place ? Je ne te connais absolument pas, donc je peux me tromper mais je penses que tu y gagnerais beaucoup en travaillant sur tes souffrances/blessures du passé au lieu de seulement te focaliser sur ton orientation sexuelle qui, est pour moi, seulement la partie émergée de l'iceberg, peut-être que ces souffrances/blessures du passé t'amènent aujourd'hui à croire que personne ne veut d'homme bisexuel et que si tu travaillais sur ton passé, tes autres "problèmes", tu pourrais voir les choses autrement et tu aurais moins de problème avec ton orientation ? Je ne sais pas, je ne suis pas professionnel mais c'est ce que je pense.

En vrai, je dis ça mais je crois que tu as déjà conscience de la plupart des choses, voire, toutes les choses que j'ai pu dire ?

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontre gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr