Racisme et discriminations chez les LGBT

Ancien membre   - Modification par Lithote le 19/03/2020 - 11:13:46

Je passe un coup de gueule parce que il y en a marre, ca suffit. La commu LGBT commence à partir en vrille , et c'en est pénible. Chaque jour j'entends des anecdotes, sur des LGBT qui se conduisent mal et qui sont xénophobes, et ca commence à bien faire, franchement. D'un côté on nous dit que "Les LGBT ne peuvent pas être xénophobes / LGBTQiphobes ( aussi étonnant que ca soit ), et d'un autre on nous dit " Oui mais ils sont comme les autres". Quelqu'un a fini par me dire " Pourquoi la communauté LGBT serait plus tolérante avec les LGBT que les autres ?" Bah parce que c'est un peu son but. Mais ca devient de plus en plus dur de l'être car les concernés se permettent trop de choses. D'avoir des paroles déplacés. D'aller systématiquement chercher la merde. Puis c'est dégôutant pour ceux qui se font aggréssés. A un moment faut être cohérent et arrêter de dire tout et n'importe quoi. Un nombre conséquent de personnes ne veulent plus faire partie du Mouvement, estimant que c'est une énorme superchérie et que ca n'a plus de sens. C'est dommage. Soit on veut un vrai mouvement de solidarité et on s'organise pour, soit on arrête tout. Des gens se sont battus pour que les LGBT vivent comme les autres et aient les même droits que les autres, faut respecter ca. Et arrêter de se comporter comme des pachas à qui on peut rien refuser, ou forcer les gens à se cacher.

avatar contributeur de Wiloooo
👮 Modération Wiloooo  

Des cons il y en a partout.... 🙄

Communauté LGBT ou non ! Il faut arrêter d'idéaliser les LGBT :)

Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

Lindos  

J'agresse donc j'existe, est malheureusement une tendence lourde un peu partout.

Puisse une pandémie risquée pour tous, et ce soit sanitairement et/ou économiquement, ramener les choses essentielles à leur juste proportion...

Ancien membre  

Oui c'est vrai. En revanche bien souvent ce sont eux qui s'idéalisent...

Ancien membre  

Même parmi les féministes y a des con et des connes, mais c'est pas pour ça qu'il faut arrêter d'être féministe :)

C'est pareil ici, ce qui fond le plus de bruit son ceux qui souvent sont plus abrutie. Mais ça veux pas dire que toute la commu est comme ça.

Et bien entendu il est pas question ici d'excuser des personnes LGBT qui ferai n'importe quoi, bien au contraire.

Mais le mouvement doit vivre, et ceux qui représentent le meilleurs doivent sans cesse faire plus que ceux qui représente le pire (oui je sais c'est pas juste).

Penser au bon côté, à tout ceux qui lutte et qu'on a oublié !

Maloko35  

Un proverbe africain dit " C'est un grain de riz qui a gaté tout le sac"

Oui, il ya des grains pourris.

Pour cela faut le jetter tout le sac?

Je t'entends deja dire, "vu son passif, la communauté LGBT est censé mieux accepter les diversités". Dans la bouche, il y a des incisives, des canines, des molaires, et aussi des sans dents. On est pas pas tous pareil et on ne nait pas tous pareil.

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma   - modifié par zeugma le 23/03/2020 - 15:35:15

oui Maloko35 cela me fais souvenir du proverbe biblique de l'Ecclésiate 10-1, Traduction œcuménique :

"Des mouches mortes infectent et font fermenter

l’huile du parfumeur.

Un peu de sottise pèse plus

que la sagesse, que la gloire."

dans cette autre version du bon sens des anciens, il y a la notion que certains "défauts" (mouches ou grain gâté) sont susceptible de corrompre la totalité des gents(tout le sac) pour vous et de la cause LGBT (l'huile) pour ma version...

la votre en prévenant que l'on peut se corrompre les uns les autres par la forme de racisme la plus stupide qui fait que l'on adopte les erreurs des autres, la mienne qui dit que, le racisme est une injustice primaire, mais peut altérer la reconnaissance de la cause LGBT...

les deux versions se complètent donc parfaitement...

Ancien membre  

J'avais pensé que tu avais un sacré cœur, tient.

Ça ne peut qu'empirer. Au moment du chaos, ce ne sera pas juste quelques mots, mais des actes. Directes, extrémiste.

Ancien membre   - modifié par FreeThinker le 03/04/2020 - 19:48:50

Une verite générale qui ne fait pas avancer le débat. N'est ce pas Wilfried ?

Pareil. Ça ne nous éclaire pas sur le fait que ces discriminations sont mauvaises.

Ancien membre  

J'adhère à 100 pour cent avec Wiloooo - finalement , je ne vois pas où il y a lieu de débattre puisque les cons sont partout (même s'ils sont con-finés en ce moment dans leur grande majorité)^^

A part leur ouvrir une tribune ici , je ne vois pas l'intérêt .

D'autant qu'on s'en passe volontiers en ce moment ...

Ancien membre  

C'est une vérité générale. Oui, il ya des cons partout. Oui, théoriquement y a de la nourriture partout. Et pourtant ça empeche pas certains de pas avoir de quoi se nourrir.

Ancien membre   - modifié par SuzanneTD le 04/04/2020 - 02:15:56

Je déteste ce genre de paraphrase qui voudrait tout dire sans rien dire .

A force de tourner autour du pot , tu finiras bien par tomber dedans ... :)

Ancien membre  

La bonne blague

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma   - modifié par zeugma le 04/04/2020 - 13:00:51

Comme vérité générale, il y a aussi celle qui voudrait que l'on accepte l'autre dans sa différence uniquement si il ne vient pas manger dans nos réserves, mais là aussi il y a perversion du sens de la "réserve" car la colonisation qui est en partie responsable du racisme depuis la nuit des temps, n'est pas une fatalité puisque c'est le colon qui vient manger dans les réserves des peuples autochtones (quand se n'est pas pour les esclavagiser) ...

bien plus, le sens du respect de la personne en général et l'application pratique dans chaque situation où nous rencontrons quelqu'un "diversement différent" de soi, devrait être l'occasion d'échanger avec elle et surtout pas un prétexte pour l'ostraciser...

les personnes LGBT devraient donc montrer l'exemple dans ces cas là aussi !

Ancien membre  

Les LGBT sont des personnes comme les autres. Soit on rassemble les L,G,B,T et les identites de genres, et on fait le "mélange", soit chacun reste entre sexualités ayant leur propre caracteristiques ( monosexualité: hetero, gay, lesbienne, plurisexualité: pansexualite, bisexualite, Identites de genres specifiques ) et dans ces cas la on peut jouer aux jeux des differences. Sinon a quoi bon se considerer comme une entité ?

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma   - modifié par zeugma le 04/04/2020 - 15:36:57

incohérence dans votre propos FreeThinker, vous partez d'une association d'idée générale en disant : "Les LGBT sont des personnes comme les autres" et vous enchainez en appliquant une conséquente déduction sur le fait que les personnes LGBT peuvent donc prendre les même travers que les hétéros racistes, mais on peut être hétéro sans être racistes, donc la fin de votre post : " dans ces cas là on peut jouer aux jeux des differences. Sinon a quoi bon se considerer comme une entité ?" celà ne tient pas comme conclusion assertive, mais juste comme une confusion entre deux faits que je relevais dans mon autre post.

1/ le racisme a des causes historiques qui peuvent être évitées si l'on ramène ces causes à un effet d'entrainement collectif...

2/ qu'en tant que personnes connaissant l'histoire des LGBT persécutées, il est plus conséquent d'éviter toutes formes de racismes...

P.S si vous fondez l'unité de la communauté L.G.B.T uniquement sur le principe que les différences s'assemblent face à une opposition, ce n'est pas cohérent non plus...

Ancien membre   - modifié par FreeThinker le 04/04/2020 - 16:13:34

Non, pas de racisme dans mon poste. Je parle de toutes formes d'exclusion. Soit om vit au Pays des Bisounours et dans ce cas la TOUT suit, ( pas de racisme, pas de discrimination, et donc les LGBT sont mélangés), soit on accepte que chacun est different et on arrete cette hypocrisie comme quoi les LGBT sont des saints et on dit les choses, et on scinde le mouvement de maniere logique. Car la philosophie impose que des gays et des lesbiennes se reclament d'une meme communaute que des pans ou des bis, alors qu'ils ne sont pas confrontes aux memes stereotypes, ne sont pas pareils factuellement. Ca monte au créneau quand on dit que la commu LGBT doit s'ameliorer quant à l'acceptation de maniere generale des differences. Donc essayer de faire croire que creer un groupe de gens tres differents sous couvert de tolerance dans un pays ou la moindre difference creer une polémique, c'est clairement utopique.

avatar contributeur de GargOtaure
👮 Modération GargOtaure   - modifié par Gargantua le 04/04/2020 - 17:17:14

Bonjour à tous,

Compte tenu du caractère scabreux et propre à dégénerer de ce sujet, je vais prendre les devant et vous avertir dès à présent.

Nous n'accepterons aucun débordement, aucune attaque personnelle !

Si cela devait arriver, ce sujet serait immédiatement cloturé et les auteurs de ces débordements bannis du site sans distinction.

Bon week-end à tous.

Xavier (Modérateur)

PS. : Pour ce qui est de mon avis de membre du site...

Pour moi, le terme "communauté LGBT" ne veut rien dire car il ne repose que sur l'idée individuelle de son ralliement, de son appartenance, à des idées non clairement établies.

On se rallie en fait avec ses propres conceptions, ses propres différences...

Mon expérience de cette communauté est loin de l'image idyllique qu'on voudrait qu'elle soit... Pour moi la "communauté LGBT" n'est que marketing et lobyiste loin de la réalité de ce qu'elle est réellement : élitiste, intolérante, stigmatisante, sectarisante... alors même que le terme "communauté" indique un partage de valeurs...

Un exemple ?

Ces propos, à mon encontre, de la part d'un autre gay...

« Par chance le coronavirus va nous débarrasser des monstres répugnants comme toi »

Fait-on parti de la même communauté ?

Etre gay, ne veut pas dire être communautaire...

La communauté LGBT est comme la société car elle se compose d'un échantillon représentatif de cette dernière avec une orientation déterminée pro LGBT mais au final elle intègre aussi les travers de cette même société en terme de racisme et d'intolérance.

Bien à vous.

Xavier

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma  

Il me semble que les spécificités dans l’orientation sexuelle n’obligent pas à scinder nécessairement la reconnaissance ou l’appartenance au groupe LGBTI dans la mesure où cette communauté correspond à une mise en commun d’une même vision de cette reconnaissance et de cette appartenance dans la société, et si à titre personnel une personne LGBTI tient des propos racistes, il n’engage que son propre jugement (fait d’erreurs en l’occurrences) et pas celui de toute la communauté LGBTI…

Mais surtout que les actes ou les pensées discriminatoires qui sous-tendent le racisme n’ont pas la même histoire que celles qui discriminent les personnes LGBTI, même si les deux sont à rejeter comme des manifestations d’une intolérance, ce n’est pas sous le même rapport, car le racisme prône une séparation et une survalorisation de telle origine sur telle autre, alors que l’homophobie est accusatoire d’une différence de comportement sexuel, entre ces deux refus d’une différence spécifique (l'origine ethnique et l'orientation sexuelle), la première vise telle personne par ce qu’elle est, la deuxième pour ce qu’elle fait…

Pour ce que vous dites Xavier :

« Etre gay, ne veut pas dire être communautaire..."

La communauté LGBT est comme la société car elle se compose d'un échantillon représentatif de cette dernière avec une orientation déterminée pro LGBT mais au final elle intègre aussi les travers de cette même société en terme de racisme et d'intolérance. »

C’est vrai qu’être gay n’oblige pas à se reconnaître de la communauté LGBTI mais devrait (et je me répètes tant pis) opérer une purification de son intolérance à toutes formes de discriminations, raciste ou autres…

Ancien membre  

Mais rien que l'idee de vouloir à tout prix melanger des sexualites differentes, des identites de genres differentes nous assure que ça ne peut pas marcher. Il est plus judicieux que chacun reste entre sexualites se ressemblant. Ça eviterait la confusion dans laquelle les LGBTI+ sont aujourd'hui.

avatar contributeur de GargOtaure
👮 Modération GargOtaure  

Bonjour,

L'alternative au communautarisme se résumerait-elle donc qu'en terme de sectarisme ?

Je ne le crois pas...

Bon dimanche à tous

Xavier

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma   - modifié par zeugma le 05/04/2020 - 11:37:27

encore une fois la pertinence de votre propos ressemble plus à une remise en question de la représentativité du groupe qu’à une réflexion sur les motifs indispensables de la formation de ce groupe…

Vous semblez confondre le mélange des sexualités différentes avec la mise en commun de leur unité de revendications, c’est assez clair lorsque vous dites : « des identités de genres différentes nous assure que ça ne peut pas marcher. » Il ne s’agit pas de renier ou de faire l’impasse sur les différences spécifiques de chaque orientation sexuelle, mais bien de trouver les points d’unification en une cause commune…

La confusion dont vous parlez n’a pas à ma connaissance, une incidence sur la revendication du groupe entier, mais uniquement une diversité d’approches dans certaines questions, ce qui est tout à fait acceptable en démocratie non ?

P.S d'ailleurs Xavier nous le dit clairement : " L'alternative au communautarisme se résumerait-elle donc qu'en terme de sectarisme ? " en effet non, car l'un comme l'autre est en défaut par son excès d'intolérance...

avatar contributeur de GargOtaure
👮 Modération GargOtaure  

L'incompatibilité ne me semble pas naitre de la différence mais plutot de notre propre incapacité à accepter cette différence... Il ne faut pas croire, il me semble, que ce qui nous différentie nous sépare au point de ne pouvoir nous rejoindre sur des valeurs communes.

La différence me semble être au contraire une richesses, pour peut qu'on ne s'érige pas en détenteur d'une vérité qui n'est que la notre.

Ancien membre  

C'est relativement vrai, malheureusement ça ne fonctionne pas comme ca en France.

avatar contributeur de GargOtaure
👮 Modération GargOtaure  

C'est uniquement ton opinion, une opinion...

La France ne se résume pas à une opinion ou à une pensée unique mais en autant de pensées et d'opinions que d'individus et ce qui nous rassemble ce sont les valeurs qu'on partage...

Ce qui fait une Nation, une patrie c'est justement placer au centre les valeurs communes non pas en gommant les différences mais en les acceptant comme telles et en reconnaissant que certaines valeurs nous transcendent au delà de nos différences.

Ancien membre  
avatar contributeur de GargOtaure
👮 Modération GargOtaure   - modifié par Gargantua le 05/04/2020 - 12:27:32

Le communautarisme ne peut etre que volontaire...

La pensée étant libre, il faut accepter librement les valeurs de la communauté dont on se réclame tout en gardant son libre arbitre et ses pensées dissidentes. Le sentiment d'appartenance n'implique pas une allégence totale et inconditionnelle mais un simple partage de valeurs, de représentations, d'interets communs.

Chacun est donc libre de se sentir ou pas d'appartenir à une communauté...

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma  

citation de FreeThinker : "le communautarisme portant plus de fruit que l'assimilasionisme, car on ne peut pas forcer les gens à ne pas rester entre eux, tant que ça ne derange pas les autres."

Dans cette phrase en plus de la double négations qui réduit conséquemment votre phrase à une aporie, la notion d’assimilation n’est pas un caractère requis pour appartenir à un groupe, mais uniquement en amont, une reconnaissance d’affinités avec les points spécifiques de ce groupe/communauté…

Ainsi dire que le communautarisme porte plus de fruits que l’assimilationnisme (et j’espère que vous n’avez pas voulu écrire l’associationnisme qui n’est pas la même chose du tout) reviendrait à dire que l’on doit passer par une appartenance communautaire pour pourvoir croître dans l’édification sociale, c’est-à-dire s’assimiler à une société…

votre raisonnement serait vrai si vous identifiez la citoyenneté à l’addition de toutes les manifestations communautaires, et donc si vous préférez la mise en valeur respectives des différences spécifiques, comme prédisposition à la simple mise en commun du vivre ensemble, mais évidemment le communautarisme qui prive la personne humaine de son propre jugement est presque toujours sous-tendue par cette erreur de raisonnement…

Mais ce n’est pas le cas il me semble pour la communauté LGBTI qui au demeurant n’est pas exemplaire…

Ancien membre  

Je vais donner mon avis, qui en vaux un autre.

Y a des con partout, et les con ont souvent une plus grande geule que les autres. Oui je dit con, parce que quand certain qualifie d'autre de monstre, c'est plus simplement de l'intollérance, là c'est de la connerie pour moi.

Ensuite, LGBT+, pour moi a deux sens.

-Le premiers, regroupe les minorités sexuel et de genre. J'ai d'ailleurs un peu de mal a me dire, comme certain le voudrais ici, a les séparer en groupe. Dans un sens assez large, c'est plus comme pour dire "hétéro cis blanc". Une dénomination pour "ranger" les personne.

-Le deuxième a plus un rapport associatif, communautarisme ( qui n'est pas négatif, ni possitif comme notion). Ou l'on décide d'adéhéré ou non. C'est les groupe LGBT+ qui fond avancer les causes.

Un autre point que je veux défendre, et celle là, apparement certain détracteur du groupe LGBT+ l'oublis assez vite, étrangement.

Les avancé majeurs en terme de droit et d'acceptation LGBT+ viennes des asso LGBT+ qui luttent chaque jour pour nous tous. étant trans lesbienne, croyais moi, je vois les progret pour ces deux côté, jours après jours.

Ensuite, oui y a des con, et donc ? Plutôt que de les confonter, de les condamnés, de les virer même, certain préfère venir VOMIR contre les LGBT+ au lieux de faire quelque chose de productif pour arranger les choses.

J'ai entendue, même ici, certain dire qu'il faudrais laisser mourir ( je vois pas en quoi c'est en train de mourir) le mouvement. En quoi ça arrangerais les choses, rien, sauf qu'en désertant les rangs, on laisse la place a ceux qui en feront n'importe quoi. Et là, on l'aura mauvaise.

Si vous n'aimé pas la situations actuel, changé là, battez vous, agissez. C'est comme ça que ça marche, que ça a toujours marché.

Est ce que la première gay pride aurais eu lieux si les gens aurais juste critiquer les policier depuis chez eux au lieux de décendre dans la rue ?

Les femmes aurais t'elle eu le droit de vôte si elles étaient rester a la cuisine au lieux de former les sufragettes et de manifester ?

Les plus grandes avancés ce fond en se battant, pas a critiquent de son fauteuille un système inéficace.

Mon avis, c'est ça, les imbéciles intollérant fond moins de mal, que ceux qui désavoue, insulte, quitte, ou détruise le mouvement suite a un mauvais véccus.

Donc, je l'avoue, ici, le bébat est encore soft, mais combien de temps encore.

Car comme notre Modo Gargantua le dit, c'est ce qui se produit dans ce débats.

Parce que ceux qui, comme moi, pense que le mouvement ( et pas communauté) LGBT+ et un bien fait, est une source d'aide inestimable, de réconfort. Que sans ces mouvement, le sites n'aurais probablement jamais existé. Sont simplement ignoré au profit d'argument violent envère ce mouvement.

Et ça me saoul de voir certain passé leurs colères, leurs haines, ou de façon hypocrite, leurs intolérances, que ce soit cela même qui est critiqué, et que c'est cela même qui sont écouté.

J'enrage de voir le mouvement s'enflamer sous les quelques coup bas de gens peut scrupuleux, alors que nous avions toujours tenue jusque là, des épreuves bien plus térribles. Et je m'abstiendrais de les cités, puisque là n'est pas le sujet, et mon poste déjà bien long.

Alors a ceux qui m'entendront, au lieux de répéter sans cesse que certain fond du mal au mouvement, il serai plus sage, plus utile, et surtout plus agréable, d'enfin répéter sans cesse que plein de personne luttes chaque jours pour vous, que le mouvement reorge de bonne âmes qui luttes, saignes, et meurent pour nous. Que des personnes sont sauvé, protégé, et défendue chaque jours grace au mouvement.

Souligné le positif, pour une fois, au lieux de ne montrer qu'une seul et même face horrible déjà vue, médiatisé a mort.

Parce que le mal appel le mal, a trop ce focalisé dessus, on en oublis le bien, et c'est triste.

Le bien appel le bien, c'est contagieux, a vous de propager une parôle plus saine.

avatar contributeur de Zeugma
Zeugma   - modifié par zeugma le 05/04/2020 - 14:21:25

Juste reprenant deux de vos phrases (mais tout le reste est aussi bon) pour acquiescer de tout cœur et de toute intelligence à votre propos Alithia...

vous écrivez :

1 « Mon avis, c'est ça, les imbéciles intolérants font moins de mal, que ceux qui désavouent, insultent, quittent, ou détruisent le mouvement suite à un mauvais vécus. »

2 « Parce que le mal appelle le mal, à trop se focaliser dessus, on en oublit le bien, et c'est triste. Le bien appelle le bien, c'est contagieux, à vous de propager une parole plus saine. »

Pour la première de vos phrases, en effet un ver dans la pomme est souvent plus désastreux qu’une coup de vent, car une opposition intérieure est plus difficile à juguler qu’une contradiction extérieure, pour votre deuxième phrase, là aussi votre lucide sensibilité est à saluer, car à trop vouloir désigner un manque, on fini par ne plus regarder l’abondance …Métaphore de la bouteille à moitié vide ou pleine…


Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.