Ma religion et mon homosexualité : le dilemme de ma vie

Forum Gay - Créé le - 44 Participations

Ma religion et mon homosexualité : le dilemme de ma vie

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonsoir à tous,

Je vous contacte car je suis en grande souffrance psychologique. Je suis tiraillé et partagé entre ma religion et ma sexualité. Je suis un jeune homme musulman pratiquant de 24 ans qui est homosexuel. C'est une grande souffrance. Chaque jour est un combat. J'ai envie de commencer à vivre ma vie pleinement mais j'ai trop de blocages dans ma tête. Je sens que je ne vais pas pouvoir avancer seul c'est pour cela que je me suis inscrit sur ce site. J'ai besoin d'aide...

Avant de penser à faire des rencontres je dois d'abord régler les problèmes que j'ai avec moi même pour ne pas ramener quelqu'un la dedans avec moi.

J'ai peur de finir seul si je continue dans cette voie... C'est même quasi certain qu'avec un tel comportement et une telle situation je vais finir seul ou marié à contrecœur et très malheureux.

Je pense entrer en phase de dépression... Sans parler de mon physique qui n'est pas du tout avantageux je suis un véritable boulet ???? certains penseront même que je suis un fake tellement ma situation est inédite et hors du commun...


Rencontre gay   |   Rencontre gay Lille
0 vote

salut, il va falloir nous en dire plus.


0 vote

Que veux tu savoir de plus ?

Orientes moi un peu...


0 vote

Tu vis chez tes parents?

Tu travailles? Tu as déjà eu une relation avec un homme?

À toi de voir ce que tu veux nous dire.

Qu’est-ce qui te fait souffrir? La religion ton entourage?


0 vote


Citation de faith141 #296341

Demande sa carte vitale tout d'abord... 😀


0 vote

Jai mon propre appartement mais je suis le plus souvent possible chez mes parents. J'ai du mal avec la solitude au bout de 24 ans elle commence à devenir pesante.

Je travail mais je ne veux pas en dire plus la dessus pour garder un minimum d'anonymat.

Ce qui me fait souffrir c'est le fait de me sentir obligé de me priver d'une vie amoureuse. C'est comme ci j'étais obligé de tirer un trait de façon définitive sur ça. Je n'arrive pas à trouver un équilibre entre la religion et lhomosexualité et j'ai peur de ne jamais trouver un équilibre entre les deux j'ai l'impression que je suis obligé de renoncer à l'un ou à l'autre mais je tiens absolument à garder les deux....


0 vote

Tout est clair Rebeudu59 et tu n'es sûrement pas le seul à vivre ça.

La religion t'indique que tu es un pêcheur car tu aimes les hommes. Tu n'as pas choisi d'être ainsi et tu ne vois pas en quoi c'est "haram" car tu ne fais de mal à personne. Pour l'instant c'est toi qui souffres, malgré toi. Ce dilemme t'étouffe et t'empêche de t'épanouir autant dans la religion que dans ta sexualité.

Tu sais que tu risques de perdre l'amour de tes parents, peut-être même des amis à cause de ça tant c'est tabou culturellement. Pourtant être en paix avec soi-même reste le plus important.

Il y a beaucoup de personnes musulmanes qui se cachent, certaines sont reniées par leur famille...Je suppose que tu ne veux pas en arriver à là et qu'il est très difficile de savoir comment faire pour bien vivre ton homosexualité.

Je te souhaite beaucoup de courage et j'espère qu'un jour tes blockages s'effaceront, que tu trouveras un équilibre. Ça peut prendre beaucoup de temps. Je ne suis pas à fond sur la religion mais ce n'est pas Dieu le souci c'est la vision de l'être humain. Si les gens disent que Dieu est amour, pourquoi il ne t'aimerait pas ?

Ta religion fait partie de toi, ton homosexualité aussi.


0 vote


Citation de BarelyInsane #296342

j'ai pensé un truc dans le genre 😂 le 1er post était bien écrit


0 vote

Moi pareil 😊


0 vote


Citation de Lunik #296344

Je te remercie pour ton intervention Lunik, tes mots ont eu le pouvoir de m'apaiser un peu.

Quand tu emplois le terme "étouffement" c'est tout à fait ça je me sens étouffer de plus en plus j'ai l'impression d'être entrain de suffoquer...

Ça me ronge de l'intérieur.

Je sais que je n'arriverai à rien seul et que je vais avoir besoin de quelqu'un pour m'accompagner et me suivre au fil du temps. Mais où trouver pareille personne ?

Comment vivre avec le sentiment d'avoir déplu à Dieu ? Avec le sentiment d'être condamné ?


0 vote

Citation de Jeanne00 #296345

Salut Jeanne00 :)

J'ai déjà entendu parler de cette mosquée mais il me semble avoir lu qu'elle a fermé il y a peu....

Quant à rencontrer l'imam, il me semble qu'il vit à l'étranger dorénavant...


0 vote

Mes infos datant , c'est possible . A vérifier^^


0 vote

Il a un compte twitter . Sans oublier les assos LGBT du Maghreb très à même de te renseigner aussi , sur toutes les filières/passerelles possibles . Avec en prime des échanges avec d'autres dans la même situation que toi . Bon courage à toi :-)


0 vote

M'enfin , il ne faut pas t'empêcher d'échanger ici aussi , hein ... ^^

(je sors)


0 vote

Salut, Rebeudu59,

Ta situation n'est pas vraiment inédite puisque ce mois-ci j'ai vu 3 ou 4 sujets qui racontent pratiquement la même chose.

Je pourrais te raconter plein de choses qui ne vont pas t'aider vraiment : il y a plein d'amour dans la religion, seul dieu peut juger, il faut de la patience, regarde il y a Ludovic-Mohamed Zahed qui est imam et ouvertement homo...on a l'impression que ça aide, mais pour moi personnellement, c'est de la poudre aux yeux.

Je connais très bien comment une religion peut bousiller le cerveau. Tu restes coincé avec le stress généré par le conflit religion-sexualité depuis la découverte de ton orientation, et tu te sens étouffé chaque fois tu y penses. Le problème de la condamnation religieuse, les tabous et les normes te poussent à intérioriser cette souffrance, et avec elle tu tues ta confiance à toi et toute espérance à une vie intime correcte. Ça se transforme peu à peu à un blocage psychologique (anxiété) et social (solitude). Donc, d’une part, tu veux en parler ouvertement mais tu peux pas à cause de ce blocage, mais d'autre part tu ne peux pas rester silencieux car ça te ronge jour après jour. Ce cercle vicieux te met à la frontière d’une dépression ou au moins une réclusion de toute vie sociale. Même penser à une vie intime provoque une grosse inquiétude, surtout lorsqu'on constate avec quelle aisance les autres développent leur vie intime. Si j’ai bien décrit ta situation, c’est parce que je la connais très bien. Sinon, je vais me taire.

Je pourrais aussi de proposer des solutions pour essayer d’harmoniser tes croyances avec ta sexualité, et c’est ce que beaucoup vont essayer de faire. Ça peut marcher pour le court terme, mais je sais bien que tu te trouveras dans une situation délicate et difficile à défendre face à ton entourage, ta communauté religieuse (que je connais bien), même si t’es arrivé à croire sincèrement à cette harmonisation.

J’ai envie de dire une chose mais ça ne va sûrement pas te plaire (et je sais qu’on va même essayer de la contredire) : la religion est la cause principale, mais pas la seule, de cette souffrance. En plus, on ne peut pas réconcilier une volonté d’une vie saine et correcte avec une croyance assez forte qui nous dicte que cette vie est impossible, mérite même une peine de mort ou un châtiment éternel…je n'essaie pas de te "déconvertir", mais pour être honnête, la solution commence par revenir à la source du problème


0 vote

Je l'ai contacté ! Ne reste plus qu'à espérer qu'il réponde...

Concernant les associations j'ai vu que hm2f (homosexuel musulman de France) n'existait plus c'est dommage. Je n'en ai pas trouvé d'autres...


0 vote

Citation de BarelyInsane #296356

Coucou ????

Je te remercie pour ton intervention. Tu as l'air de plutôt bien connaître ma situation et de savoir de quoi tu parles.

Es tu aussi dans cette situation ? Si oui ça me ferait très plaisir de discuter avec toi !

Tu voudrais donc que je coupe les ponts de façon brute et définitive avec ma religion ? Impossible. Car comme tu dis celle ci a une grande importance dans le cerveau et etant né avec je ne me vois pas vivre sans.

Je prefere encore essayer "d'harmoniser" les choses comme tu dis que de dire au revoir à ma religion.

Maintenant il est vrai que je me sens étouffé par cette situation et cela un peu plus chaque jour. J'aspire à une libération. J'ai envie de respirer enfin comme tout le monde.


0 vote

Tu n'es pas condamné. Essaie de ne pas penser à ça, à l'enfer...Ça risque d'empirer ta vision sur l'homosexualité donc, indirectement, sur toi-même.

En fait il faut en quelque sorte destructuré cette vision pour pouvoir te constuire. Qui sait une fois que tu seras réconcilié avec ton homosexualité tu aborderas plus sereinement la religion ? Ou tu laisseras tomber la religion tout en gardant la foi ? Je ne sais pas.

En tout cas ça peut t'aider de rencontrer des personnes faisant partie des assos. Je ne sais pas ce qui est proposé à Lille ni à Paris mais on croise les doigts pour toi.

Hormis ça, peut-être que tu pourrais te confier à un(e) ami(e) ou un(e) proche. Quelqu'un qui fronce pas les sourcils si elle ou il croise un couple homosexuel dans la rue ou qui bronche pas quand on en parle tout simplement.

Tu devrais peut-être essayer de lancer des sujets lambda genre " y'a de plus en plus de personnes homosexuelles dans les séries, t'en penses quoi ?..."

" le mariage pour tous c'est récent alors qu'en Espagne ça fait un moment que ça existe...". Tu peux faire genre tu t'informes, t'es curieux de manière large et si tu sens la personne assez réceptive, surtout, si tu te sens en confiance, tu peux en parler.


0 vote

Re, désolé si mon premier post a paru agressif. Je voulais plus d'info car avoir un travail (indépendance financière) et ne plus vivre chez tes parents sont déjà un plus pour pouvoir vivre ta propre vie.

Premièrement, les solutions pour te rendre hétéro (cure, secte, etc), ca n'existe pas.

Donc tu es homo, et sauf vaccins miracle, tu resteras homo.

Donc il va falloir concilier ta foie (je suis aussi musulmans mais non pratiquant) avec ce que tu es. Tu peux bien sure discuter avec des imans ouvert (si tu en trouve) mais aussi pourquoi pas avec des hommes ou femmes d'autres religions (prêtre, etc) qui pourront t'apporter un peu de quiétude et d'harmonie.

Si je peux te conseiller de lire les différents post qui sont sur le forum, cela te permettra de voir que tu n'est pas le seul à te poser plein de question, à relativiser et à t'accepter.

Je vais de donner un conseil, que certain ne vont peut être pas aimer. Tu n'as pas d'obligation de faire un coming out auprès de ta famille.

Vis ta vis pour toi. Accepte toi. Sort. Rencontre des garçons et tu verras plus tard.


0 vote

Dans la culture maghrébine , la religion est autant prégnante que l'amour de ses enfants ou parents . Il y a quelque chose de différent d'avec la chrétienté . C'est plus chaleureux (trop ?) , moins froid . Moins faux .

Les rapports familiaux ne sont pas les mêmes . Plus que d'une religion , c'est d'une culture trop pesante qu'il faut savoir/pouvoir s'émanciper .

(bon , cette fois je sors)^^


0 vote

@Faith

Puisque tu sembles plus ouvert , plus calme . Je vais enfin te répondre . Ici . Personne n'est à l'abri d'un malentendu , d'une mauvaise perception . Pour déraper , il en faut peu : une mauvaise perception + un mauvais retour . Et hop ! ça part en sucette ...^^

Personne n'est à l'abri d'un rendez-vous manqué , d'une journée d'merde , d'une rupture , de ses ragnagnas ou que sais-je encore . hein^^

Alors ... clouer au pilori à la "va que j't'pousse" , comme ça .... "tout de go" , l'un ou l'autre pour un simple écart de langage (ou d'humeur) ... ben tu vois qu'ça arrive .^^

J'ai failli écrire "même aux meilleurs" , mais je m'abstiens . Je doute de ton sens de l'humour au réveil :)))

S'évertuer à ne pas subir d'influence ne se résume pas aux religions .

  • Fin -

0 vote

Puis je demander pourquoi tu ne te vois pas vivre sans ta religion ? Et les raisons pour lesquelles tu y croit, et surtout, y obeis.

Soyons honnêtes, l'islam est clair dans son propos, l'homosexualité est condamnée. CEPENDANT, une pléthore d'autre chose sont aussi condamnées, et ca n'empêche pas un certains nombre de pratiquant de les commetre. Dans tout les cas, il est impossible de respecter sa religion integralement. De la tu pourrais dire que ton homosexualité est la part de ta religion que tu ne respecte pas, comme le font littéralement tout les religieux, tout le monde fait des écarts à des moment, consciemment ou non.

Sinon, je te rappelle tout de même que la religion est une interprétation du monde, et que par conséquent il peut en exister une infinité. Même dans une religion il existe plusieurs écoles, résultantes d'interprétation différentes de la parole de dieu. Tu pourrais donc en quelque sorte créer ta propre interprétation, comme tout les prophètes l'on fait, et suivre TON islam.

Apres je cite des possibilités, mais ton dépend de ton lien réel à ta religion.


0 vote

Citation de Rebeudu59 #296338

Bonjour, ta situation n'est pas hors du commun. Il y a des milliers de jeunes (ou moins jeunes) musulmans gays en France, et en effet une grande partie est au placard.

Ce n'est pas Dieu le problème, ce n'est pas ton homosexualité le problème.

Le problème c'est uniquement ton cerveau, et le conditionnement que tu as intégré depuis l'enfance, qui t'empêche de t'accepter.

Dit toi que ce n'est pas ta faute, ni ce conditionnement, ni ton orientation. Il faut te dé-culpabiliser, te réconcilier avec toi même, apprendre à t'aimer, pour que tu t'acceptes.


0 vote

Citation de Rebeudu59 #296348

Je rajoute qu'il faut arrêter de penser que Dieu est dans le jugement, qu'il ne t'aime pas. C'est toi qui ne t'aime pas.

Dieu lui, est comme on l'interprète. Il y a autant de manière d'interpréter Dieu, que de croyants sur terre. Si on voit un Dieu bon, alors il sera bon. Si on voit un Dieu qui condamne, qui punie, alors il sera comme tel.

La religion n'est pas une grande vérité universelle, c'est une vérité personnelle


0 vote

Si les parents étaient athées , ce dieu serait lui aussi plus aimant et moins lourd à porter .

On ne porte pas une religion . On porte sa foi , on s'harmonise avec elle .

On supporte beaucoup plus le poids des traditions .

Même chez nous . Les évènements religieux sont plus ancrés dans une tradition .

La foi est intime . C'est entre soi et soi . A quoi bon vouloir la nommer .

Tous ceux qui s'y sont essayés n'ont semé que peine , terreur , désolation , inquisition .


0 vote

Citation de BarelyInsane #296342

c'est vrai, j'ai oublié. Et ton num de carte verte ..:)


0 vote


41 remerciements

Les homos ont toujours existé, les relations cachées entre hommes de génération différente voire de même génération étaient courantes dans les sociétés séparant les hommes et les femmes, les sociétés musulmanes ont été des paradis pour les gays chrétiens occidentaux dans le passé, c'est la rigueur de l'islam qui varie dans le temps, et la peur des familles sur le regard des autres familles musulmanes.

Manque de chance pour les gays contemporains, les religions et continents renouent avec une concurrence qui les poussent à un intégrisme religieux et une lecture plus littérale des textes, lesquels ne visaient à l'origine qu'à limiter un peu l'homosexualité endémique des hétéros dans ces sociétés traditionnelles. Et l'islam contemporain s'est ré-aligné sur les pratiques des bédouins des déserts du golf que le pétrole a rendu richissime au point de pouvoir imposer leurs règles au monde musulman entier.

Les premiers perdants ne sont pas les gays mais les femmes. Les gays eux subissent plus de violences et d'homosexualité abusive, en tout cas dans les pays du sud restés plus traditionnels.

Dans ce contexte il me semble que la meilleure solution n'est pas nécessairement d'envoyer au diable sa propre culture et ses croyances en un monde meilleur, plus pacifique et plus tolérant, mais de relativiser les injonctions de crainte de Dieu si on ne se couvre pas la tête ou qu'on séduit un mec, injonctions mises en scène par des moralistes bien humains qui suivent l'air du temps.

Paradoxalement le Coran hérité du prophète Mohammed ne s'est pas beaucoup intéressé à l'homosexualité au-delà du viol des anges invités par Loth de Sodome, à qui il devait protection. Le prophète a eu des tas de femmes et concubines comme tout bon patriarche de son époque, et l'homosexualité n'était pas son sujet. Et si d'aventure il y avait confronté comme beaucoup de jeunes avant ses mariages ce serait resté un non sujet.

Cela n'a pas été le cas de tous les inspirateurs de textes sacrés, on peut soupsonner certains chrétiens d'avoir gardé une haine farouche d'abus subit dans leur jeunesse, ce qui n'est sans doute pas étranger à une avertion de l'homosexualité plus prononcée dans les textes chrétiens.

Bref pour vivre heureux il me semble nécessaire de relativiser et porter un regard compréhensif sur les cultures et leurs cultes, et non se soumettre à leur éventuel terrorisme intellectuel qui poursuit toujours un agenda bien humain.


0 vote

Salut à tous!

Ce sujet est effectivement réccurent, car beaucoup de jeunes sont dans ta situation, sont dans une "impasse" psychologique.

Je ne reviendrai pas sur l'historique de l'interprétation des textes qui ont permis suivant les époques de tolerer plus ou moins l'homosexualité voir de la condamner totalement (comme actuellement).

Comme ça a très bien été dit il faut que tu face un "compromis" entre ta religion et ton désir de vie sentimentale...et cela passe par le dialogue avec des personnes "ouvertes" qui pratique ta religion et tolère l'homosexualité.....c'est la clé vers "ton" compromis.... le chemin risque d'être long, quand ont lutte contre soit même et la longueur de ton chemin sera différente suivant ton ouverture d'esprit.

Sache juste deux choses.....

  1. La nature à toujours le dernier mot.... ton désir pour les hommes ne s'éteindra pas, mais en plus généralement cela s'amplifie avec l'âge.

  2. Sans "compromis" (si tu est trop rigoriste).... ta vie sentimentale sera comparable au désert du Sahara. et effectivement au mieux ce sera un mariage par "défaut" avec tous les malheurs qui vont avec... (tu risque de faire souffrir ton entourage plus tard)

Ce sont des réalités!

Cordialement

Stéphane


0 vote

Faith141, c’était juste une blague. Rien dans ce que tu as dit est intrusif :)

Rebeudu59, je ne t’ai pas dit de couper les ponts avec ta religion et ta foi de façon brutale. Personne ne peut le faire comme ça. On n’abandonne pas les idées enracinées depuis l’enfance même avec une, deux ou dix preuves (j’ai déjà parlé de ce genre de dissonance cognitive plusieurs fois).

Tu souhaites donc harmoniser sexualité et Islam. Bon, ce ne serait peut-être pas impossible, mais pour que ça marche, il faut une grosse gymnastique intellectuelle et spirituelle. Je m’explique, et ça être très très long :

  • Est-ce que et pourquoi l’Islam condamne l’homosexualité ? la première question est pas facile, car elle dépend de l’école théologique, juridique et l’exégèse adoptées. Dans toutes les 3 écoles de pensées et les 4 juridiques sunnites, l’homosexualité est un péché. Ceci est accepté par l’unanimité des juristes, la différence étant dans la peine appliquée. Sans rentrer les détails, cette peine varie de la peine de mort dans tous les cas (école Hanbalite), la peine de mort pour le marié sinon la flagellation (Malékite et Shaféite) ou laissée à la loi locale (Hanafite). Une différence surgit quant à l’application de la peine de mort : par épée pour par lapidation selon des hadiths (l’épée est privilégiée par la plupart), par un jet depuis la plus haute structure de la ville, suivie de lapidation (bonjour Da’ech) ou au bûcher selon certains partisans de cette pratique rejetée par une grande partie des juristes (bien que pratiquée au moins une fois par Ali). Dans la tradition chiite, les choses ne sont pas jolies non plus. L’homosexualité est condamnée par les imams chiites (surtout Ja’far al-Sâdiq) sans oublier que plusieurs hadiths concernant l’homosexualité sont "élevés" au prophète (c.-à-d. racontant la parole exacte du prophète par une chaine de transmission fidèle) à travers son cousin ibn-Abbâs, le meilleur exégète de l’islam et vénéré par les chiites parmi les "gens de la maison". Chez les chiites, les mêmes peines sont donc retenues. Bizarrement dans les deux cas, l’homosexualité féminine n’est pas condamnée par manque de texte explicite. Sauf que la plupart des juristes s’accordent pour un Tazir par un Qiyâs (cela veut dire, selon la loi locale tirée par une comparaison à la loi appliquée aux hommes). Certains voient qu’une lesbienne mariée mérite la lapidation. Bon…la deuxième question du pourquoi est plus facile, et ça répond à la question fondamentale de l’islam : pourquoi ne peut-on pas se débarrasser facilement de ces lois ? Mahomet s’est basé sur la loi mosaïque (juive) pour construire la loi de son nouveau monothéisme panarabe. L’islam lui-même est un projet d’harmonisation de toutes les fois en un seul monothéisme, devenu de plus en plus autoritaire après les guerres avec les infidèles. Le christianisme est différent. Ce dernier s’est approprié de l’histoire d’Israël dans un stage ultérieur de son développement. Jésus n’a pas prononcé un mot sur l’homosexualité et ça c’est une grosse différence avec l’Islam. En revenant aux premiers mouvements de cette "religion" (ou formation sociale car elle n’était pas une religion au sens propre), Jésus avec son esprit rebelle, cynique et anticonformiste aurait probablement défendu l’homosexualité face aux Pharisiens. Mais le Christianisme d’aujourd’hui n’est pas celui de Jésus, mais de Paul. Ce dernier avait récupéré un culte christologique pour mener une mission mélangeant évangélisme et menaces. Paul partage donc la vision judaïque de la création "naturelle" de l’homme et la femme et le caractère honteux et abominable de l’homosexualité (avec d’autres perversités). Mais, il est facile de comprendre pourquoi le christianisme est devenu relativement plus tolérant. Au final, c’est Jésus qui est le Christ sauveur, et non pas Paul. En ce qui concerne le judaïsme qui a instigué tout ce bordel avec l’histoire de Loth, la destruction du second temple est la raison pourquoi cette religion s’est transformée d’un culte tribal génocidaire au judaïsme réformé, plus mystique et moins littéral dans son interprétation des textes. Bien, que faire pour l’islam ? comment réformer l'islam pour concocter une profession de foi solide, défendable et cohérente (cohérente au standard des religions bien sûr 🙃 ) ? Franchement, et avec toute la gymnastique intellectuelle de l’islam libéral, je pense que c’est une mission quasi-impossible. On ne peut pas rejeter une partie des hadiths (Sahîh) et pas d’autres. C’est pas une foi solide. Rejeter la Sunna en entièreté est une foi solide, mais pas défendable, et c’est pourquoi le Coranisme reste limité et perd souvent les débats théologiques. On peut revenir au Mu’tazilisme du Xe siècle, mais lui-même ne peut pas survivre et gagner de l’importance face à la puissance de l’Azhar, du wahhabisme et du chiisme actuel. Que faire ? honnêtement tu peux essayer ces positions et essayer de te défendre, et tant que ta foi en cette position reste solide, tu peux t’en débarrasser de ton entourage (probablement sunnite) et pratiquant car on est en France et chacun peut pratiquer sa religion et sa foi sans être attaché à une autorité religieuse. Mais ces autorités détiennent les mosquées, les cultes, la communauté, et tu seras rejeté de toute façon sauf dans ces cas très exceptionnels et risqués. Tu peux, comme propose lunis, de t’en moquer de tout et vivre comme cela te semble, sachant que tous les hypocrites qui te font la morale sont, comme le dit le prophète lui-même, au fond de la fosse infernale pour l’éternité (tu les connais hein ? les mecs qui veulent taper un pédé mais qui pensent que boire de l’alcool n’est pas vraiment un péché parce que dieu pardonne). Mais serais-tu psychologiquement d’accord avec cette position ? je ne le pense pas. On ne peut pas vouloir être hypocrite et s’auto-justifier par les autres hypocrites. Tu vas tout simplement remplacer le stress psychologique induit par le conflit religion-sexualité par un stress induit par l’hypocrisie. Moi ex-musulman et athée, je peux facilement emmerder les bienpensants religieux et leur morale condescendante car je les ai surveillés pendant des années et je connais leur hypocrisie recto-verso. Je me suis débarrassé d’un stress lourd de conflit interne, mais c’était trop tard pour la confiance et la vie intime, et la dépression aussi. Bon, au moins, je ne vais pas subir à la honte et à la moralisation des autres parce que je ne partage pas leurs croyances et je peux pisser sur leurs croyances que je connais très bien (normal, je dois me défendre). Là, tu es dans une situation de faiblesse et je ne veux pas que tu en souffre indéfiniment. Donc mon appel à toi à considérer une révision de ta foi n’a pas d’agenda, mais une invitation à une amélioration et une récupération de ce qui n’est pas encore endommagé, avant que la dépression s’installe. Je te garantis qu’une personne change après une dépression, pour le pire. Et ce n’est pas facilement réversible. Essaie au moins de te débarrasser de l’autorité, et cela veut dire aussi un changement radical dans ta vie en coupant les ponts avec la famille et les amis qui vont te juger pour ça. Moi perso, je parle rarement à ma famille, et je sais bien qu’un jour, la vérité se révélera, et je dois être prêt au meilleur comme au pire. Tu n’as pas besoin de personnes toxiques qui te pourrissent la vie, qu’elles soient des proches ou des potes d’enfance. Si tu ne veux pas maitriser tes relations, tu ne seras jamais maitre de toi-même, mais esclave de tous ceux qui prétendent vouloir le bien pour toi mais te torturent psychologiquement pour toute ta vie.

Voilà, en finissant ce sermon, je souhaite prier sur Mahomet et les gens de sa maison, et ses compagnons…et au prochain vendredi 😂 (oui parfois le sarcasme peut être utile)


0 vote

😓 Quel pavé!

J'ajoute une dernière chose. Oublie la question du mariage hétéro. C'est un ticket gratuit pour la dépression...


0 vote


2 remerciements

Et oublie les "thérapies" de conversion diverses ... les résultats sont plus que désastreux ! Si j'ai un conseil à te donner c'est celui-ci :

Vis la vie, à fond, ne te préoccupe pas des autres et ne te charge pas avec des poids inutiles ; la vie est courte, parfois même plus que l'on ne le pense (maladies, accidents, que sais-je encore ...).

Si ta foi est importante, garde-là en devenant agnostique - fais ta propre foi en suivant les principes qui te correspondent - et concilie ta vie amoureuse avec ce que tu ressent et garde à l'esprit que Dieu (ou Allah plutôt) si il existe, sera ton seul juge.

EN espérant que ce post t'aura un peu aider ^^"


0 vote

Bonjour Rebeu59

Un petit truc à ne pas oublier sur la religion musulman ou chrétienne, les textes les plus anciens quel qui soit comme tu le sais déjà je pense, on étaient traduit et modifier avec le temps, les discours de haine et de punition que peuvent contenir les religions ne son que des modifications qui on servis à consolider un certain pourvoir.

La seul chose pour moi à retenir dans la religion est l'amour et l'empathie. Un dieu ne pourrais jamais punir un amour sincère. " L'église n'est pas Dieu " "La mosquée n'est pas Hallah" les textes peuvent t'aider à avoir une ligne de conduite mais en aucun cas à prendre au pied de la lettre vu les modifications qu'il y a eu. Cela reste mon avis personnel.


0 vote

Pour ma part, quitte à choquer, je pense qu'il y a des homosexuels sains et des homosexuels malsains.

Comment les distinguer ? Chez certains je perçois de la pureté, chez d'autres une volonté délibérée d'aller vers le vice.

Si tu subis ton homosexualité et t'en désole, c'est que tu n'es pas impur. Voilà déjà de quoi te réconforter peut-être.

Ensuite, je ne pense pas qu'une religion fasse partie d'une personne. Il y a tant d'apostats, il suffit de le vouloir en portant un regard critique.

Pour accepter ton homosexualité, je pense que tu n'auras pas d'autre choix que de t'interroger sur la cause, cela peut demander un gros travail sur soi. Moi j'y suis parvenu et non sans mal. Si au fond de toi tu sais que tu n'es pas impur, tu as déjà une clé pour avancer. Quelle a été ton éducation, ta conception des relations entre les sexes, comment ton père ou ta mère se comportaient avec toi, quels adultes ont eu une influence sur ta vie et laquelle... Quels sont les principes et les valeurs qu'on t'a inculqués, étaient-ils justes ou non...

Il y a ensuite tous les accidentés de la vie, victimes d'abus sexuels, d'abandon par leurs parents en bas âge etc.


0 vote

Citation de afterglow #296408

Hm...l'homosexualité n'est ni causée par l'éducation, ni forcément par des abus sexuels ou des abandons.

Combien de gamines ont été violées par un père, un oncle, un inconnu...des millions. Très peu sont lesbiennes.

Combien de garçons ont grandit sans leur père ? Des millions également. S'il y avait corrélation, au moins 1/5 des hommes du monde seraient gays.


0 vote

Dieu contrôle tout, il est tout-puissant, il sait tout, il est omniscient, il a crée le monde avec ses pouvoirs divins. Rien n´est dû au hasard. Si tu es homosexuel, c´est que forcément Dieu l´a voulu non ? Donc comment Dieu peut-il te condamner si c´est lui qui est à l´origine de ton orientation sexuelle (il décide de tout) ? Voilà il n´y a plus de dilemme vu comme ça.


0 vote


41 remerciements

"Dieu contrôle tout, il est tout-puissant"

Dieu ne controle rien, c'est bien ça le problème. Ses disciples font des efforts désespérés pour tenter de reprendre le contrôle des esprits pour controler les gens. Le plus simple est de controler leur temps en les faisant prier le plus fréquemment possible, controler ce qu'ils mangent puisqu'ils ne peuvent pas se passer de nourriture, et de controler leur sexualité parce qu'elle est souvent impérative et controle leur filiation. S'ils résistent encore il reste le fil de l'épée, qui a été largement utilisé jusqu'à présent. Si Dieu avait quelques efficacité, autorité, n'était pas immatériel et analphabète, ses adèptes n'auraient pas besoin de se donner tant de mal pour convaincre.


0 vote

Wesh Lindos j'essaie d'aider Rebeudu59 à concilier son homosexualité avec Dieu


0 vote

Bonsoir à tous :)

Je vous remercie à tous pour vos messages et votre soutien car c'est ce qui ressors de vos commentaires, beaucoup de soutien et je vous en remercie vous êtes super.

Empathie, sympathie, bienveillance et tolérance sont les choses essentielles que je retrouve ici et rien que pour cela j'espère rester ici avec vous le plus longtemps possible !!

Mon chemin est encore long de la à ce que je vive enfin ma vie. Mais je suis prêt à faire les efforts et les sacrifices nécessaires car on ne vit qu'une fois (du moins sur terre) et je pense que le jeu en vaut la chandelle.

J'aimerais tellement avoir un entourage tel que le vôtre dans ma vie de tous les jours car chez moi l'ambiance est assez "rigoriste".


0 vote


41 remerciements

"Pour ma part, quitte à choquer, je pense qu'il y a des homosexuels sains et des homosexuels malsains. Comment les distinguer ? Chez certains je perçois de la pureté, chez d'autres une volonté délibérée d'aller vers le vice. Si tu subis ton homosexualité et t'en désole, c'est que tu n'es pas impur."

La notion de pureté est intéressante car elle a été utilisée très tot comme critère d'appartenance au groupe, à des époques où le sacré n'était pas dissocié du profane. Un groupe culturel avait nécessairement ses esprits ou son ou ses dieux, dont le culte était impératif pour ne pas les courrousser, et donc n'etre pas dévalorisé voire rejeté par le groupe.

La notion de pureté et donc d'impurete est devenue essentielle. Par exemple les hommes ont rapidement conclu que les saignements des femmes étaient gênants et donc impurs, et même que les femmes étaient globalement trop impures pour les cultes. Elles officient rarement et encore souvent on les parque dans un coin derrière des rideaux (il n'y a pas si longtemps que les femmes ont pu s'assoir a coté des hommes dans les églises, si possible avec leur mari).

Des méthodes ont été imaginée pour rétablir la pureté, dont naturellement des ablutions (ce qui joignait l'hygiene a la purification, les gens ayant rarement une grosse reserve d'eau chez eux car il revenait aux femmes de la transporter à pied), des rituels dont beaucoup faisant intervenir le feu réputé purificateur, les confessions car les autocritiques sont purificatrice (elles ont aussi été utilisé par les idéologies antireligieuses car tres efficaces), les dons aux cultes (d'autant plus purificateurs que leurs montants sont élevés), de facon générale les compensations, et bien d'autres méthodes purificatrices encore.

Qu'on serait moins impur parce qu'on serait désolé, relève plus ou moins de la contrition, du regret.

Cela ne fonctionne pas dans toutes les religions, tous les cultes, toutes les cultures. En extrème orient notamment tu ne peux rien effacer, mais tu peux compenser par des bonnes actions, comme sur une balance.

Avec le dieu qui se fait appeler le Dieu unique, qui est construit sur le modèle d'un patriarche à la fois bon et sévère, ne cherchant pas à t'exclure à priori mais seulement si on pousses le bouchon un peu loin (habituellement les humains se chargent de l'exclusion), cela devrait fonctionner oui. Mais apparemment les dons et pélerinages aident beaucoup aussi à laver les impuretés.

J'ai été un peu long mais mais la pureté est un concept passionnant. En Inde par exemple, l'eau du Gange qui est d'une saleté repoussante lave les impureté, et ça marche.


0 vote

Bonsoir,

Je suis d'accord la pureté est un sujet passionnant :) Si je comprend bien, tu penses qu'un gay, qu'une lesbienne ou de manière générale une personne LGBT fier de ce qu'il/elle réprésente et fier de sa sexualité est quelqu'un d'impur ?


0 vote

Salut, bon j'avoue ne pas avoir tout lu donc desole si je repete ce qui a ete dit...

Ta situation est bien loin d'etre inedite. Le pourcentage d'homosexualite est le meme partout, quelque soit ta religion, ton origine, la societe dans laquelle tu evolues.

Ce n'est pas un CHOIX.

Ensuite, et bien que je ne connaisse que tres pwu la religion musulmane je pense qu'il y a au moins quelques points communs entre toutes les religions, le respect d'autruis, l'amour de son prochain, le pardon, ce genre de choses...

Dieu, peut importe la religion n'as jamais dit tu aimeras telles personnes, mais celles la non, flemme j'ai decrete que non, ouais j'les ai crees, mais en fait c'etait une erreur donc tu pwux les detester...

Tout est une question d'interpretation! L'essentiel est comment tu te sens toi par rapport a ta relation avec Dieu. L'amour n'est jamais un peche lorsqu'il est consenti par toutes les parties!

En fait ce qui te fait peur ce ne serait pas plutot la reaction des autres?

Bien que ce soit sur la religion Catholique, le film Bobby seul contre tous est un film qui exprime tres bien la complexite sur le rapport entre la religion et l'homosexualitee, si tu ne l'as pas vu, je te le conseille!

En tout cas bonne chance!

Tu peux egallement te tourner vers des assos lgbt meme si elles ne sont pas forcement musulmanes il se peut qu'il y ai des gens dans ta situation quand meme!

A plus


0 vote


41 remerciements

Citation de ChamaloO #296433

Perso je ne pense rien, je décris les différentes croyances humaines. Mais je trouve qu'ils sont moins souvent parasités lorsqu'ils utilisent des préservatifs ^^


0 vote


41 remerciements

Pseudo écrit,

"Dieu, peut importe la religion n'as jamais dit tu aimeras telles personnes, mais celles la non, flemme j'ai decrete que non, ouais j'les ai crees, mais en fait c'etait une erreur donc tu pwux les detester... "

Tout de même, tout se passe chez ses croyants comme s'il s'était lourdement trompé en créant la reproduction sexuelle. En tout cas des humains, car les animaux peuvent sans souci être impudiques, et en tirent même des avantages pour dominer le groupe.


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit