Peut on vivre harmonieusement sa religion et son homosexualité?

Anonyme

bonjour,

tout est dans le titre...

Je suis tiraillee entre mes convictions religieuses (que je ne renie pas) et mon homosexualite (refoulee)...

je souhaiterai avoir le temoignage et les experiences de personnes etant ou ayant été dans la meme posture.

Pas de jugement svp...

merci

Franckright

Bonjour, ce sujet a déja été évoqué récemment, peut-être trouveras-tu une réponse ici : https://betolerant.fr/forum/13614/religion-et-homosexualite-quoi-choisir

Membre Anonyme

bjr

Je suis aussi croyante. C'est un sujet très délicat. Je ne sais pas si ce que je vais écrire va être vivement contesté...enfin très probablement.

Pour moi c'est en quelque sorte une épreuve a vivre et il faut donc accepter quelque part sa nature tout en respectant les règles divines si c'est vraiment ce que tu souhaites. Enfaite c'est a toi de décider ce que tu veux pr toi même. Personne n'en est capable.

Membre Anonyme - modifié par anamajob le 05/03/2019 - 21:53:55

Je pense que c'est possible car la masturbation est un péché mais une grande partie des croyants le font quand-même. La différence est que c'est facile à cacher.

A toi de trouver ton chemin, il y a 1000 manières d'être un croyant. Parfois il n'y a même pas besoin d'une religion «officielle et organisée» comme les 3 grandes religions, pour croire en dieu et pratiquer la foi.

Membre Anonyme

Pour les personnes homosexuelles qui croient en Dieu, il existe 3 associations :

David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien ;

Devenir un en Christ ;

Contact.

Ce sont des informations précieuses qui espérent vous aider pour vos besoins.

Gwendoe

salut ,

merci quentintin pour tes precieuses infos , j'aimerai vraiment partager avec d'autres homo sur la foi

je suis croyante et pratiquante mais ça n'a rien à voir avec, ni ne peut modifié mon orientation sexuelle .

tout le monde se masturbe personne n'est dupe ce qu'on fait en privé est personnel ,ça se passe entre Dieu et nous c'est comme les resolutions de carême ,aucun etre humain n'est apte à les validés...

see you

Membre Anonyme

Tu l'as maintenant.

Aislinn

Bonjour, je ne suis pas croyante mais j'ai quand même quelques notions de christiannisme. Ainsi je te poserais une seule question: Dieu n'est-il pas censé t'aimer tel que tu es?

Franckright

Tel que tu es ou tel qu'il voudrait que tu sois. la est la question.

Gwendoe

vraissemblablement,c'est anonyme qui refoule son homosexualitée ,personne d'autre...

Anonyme

pour que Dieu t aime il faudrai deja commencer par suivre ses recommadations...

Tu ne peux pas etre une mauvaise personne et exiger l amour de Dieu en retour.

Franckright

Alors il ne peut y avoir accord entre dieu et homosexualité.

Au fait quel dieu a explicité que l'homosexualité est un pêché et par quel biais ?

Membre Anonyme - modifié par Quentintin le 06/03/2019 - 18:19:44

Et l'amour du prochain ? C'est l'un des commandements de Dieu qui dit qu'il faut aimer l'autre et l'accepter tel qu'il est.

Gwendoe

je ne te comprend pas anonyme ,expliques moi stp

DIEU EST AMOUR ,

tu as l'air en pleine tempête avec ta foi je me permet d'avancer que Dieu aime tous ces enfants et prefere même les imparfait ...au moins il y a de la matiere...

qui as dit que les homosexuels etaient des mauvaises personnes ?

un humain?

dans ce cas ons'en fout

j'espère que pendant cette periode de carême tu y veras plus claire

Membre Anonyme

Je suis d'accord avec elle.

Membre Anonyme

Bonsoir

Foi et homosexualité sont compatibles. Il ne faut pas rester seul avec ces questions mais l'Homme aime à juger l'autre, il faut donc trouver les bonnes personnes. Je fais partie d'une des assos citées plus haut. Il ne faut pas hésiter à prendre contact. Les choses avancent, lentement certes, mais elles avancent.

Courage

Membre Anonyme

Pourquoi vouloir mettre des mots sur tout, vouloir tout théoriser, disserter, mettre dans des cadres... c'est un travers de l'Occident, la culture de la parlotte.

On finit par en faire le tour... 🙃

Jiji35 - modifié par jiji35 le 06/03/2019 - 23:19:57

Bon moi je ne suis pas chrétien (plus chrétien), je suis même très critique envers la religion, mais j'ai une famille chrétienne avec qui j'ai des liens forts et dont je respecte la foi. Malheureusement, je pense que la communauté chrétienne contient statistiquement plus de réactionnaires et d'homophobes que la société dans sa globalité. Après à toi de trouver les chrétiens qui t'acceptent, les paroisses les plus ouvertes sur ces questions. Aussi les chrétiens qui s'organisent pour faire bouger les lignes des institutions.

Je pense qu'il n'y a pas une foi mais des fois, chaque chrétien a sa propre vision de Dieu et de la foi. C'est en tout cas la vision qu' a ma soeur avec qui j'ai un lien très fort. Elle est hétéro mais a des amies lesbiennes, va aux gays prides et est catholique pratiquante. Après de l'autre côté j'ai une cousine catho nouvellement convertie, radicale et anti avortement, et elle dirait sans doute que l'homosexualité c'est satan. Ne laisse personne te dire comment tu dois vivre ta foi, l'église est une institution faites d'hommes et donc faillible, les textes bibliques ouvrent la voie à de multiples interprétations et ils sont aussi écrits de main d'hommes, il n'y a pas de dogmes ou de vérité absolue. Ce qui compte je pense, de ce que j'en comprends, c'est la relation intime que les chrétiens ont avec Dieu. Le reste c'est entaché d'hummanité et donc forcément aussi aussi de préjugés, d'intolérance, etc.

NoLandsMan

Oui, tout à fait possible.

Rarement. Une religion ne peut pas exister sans une communauté religieuse et une foi basée souvent sur la parole d'une personne bien placée dans la hiérarchie religieuse ou sur des textes sacrés. Si ces derniers condamnent l'homosexualité, alors une harmonisation de son orientation et sa foi nécessite la gestion d'une dissonance cognitive forte : entre la cognition de base qui est la foi qui condamne l'homosexualité, et la nouvelle cognition qui est la découverte de son orientation. Et du coup, soit :

-On altère la croyance de base pour minimiser la dissonance : "Mauvaise interprétation ! En fait, le péché du peuple de Lot c'est le manque de l'hospitalité ! "

-On se construit des croyances fonctionnelles : "la foi m'aide dans ma vie privée de toute façon", "la foi et l'homosexualité me donnent la chance de découvrir l'amour de dieu"...

-On minimise les risques : "euh, oui la Bible condamne le péché mais pas la personne", "la Bible c'est pas à prendre à la lettre"...

-On rejette la nouvelle cognition : "l'homosexualité est un péché et je dois détester ce côté de moi pour être sauvé".

Tout ça au final ne change pas le fait que ces textes condamnent l'homosexualité.

À méditer.

Jiji35

Les textes on leur fait dire ce qu'on veut. Pour moi c'est possible pour des homosexuels chrétiens de s'organiser au sein de l'église pour tenter de faire bouger les lignes. Après je pense que ça risque d'être très dur, mais c'est possible. L'institution religieuse a toujours de toute façon évoluée avec les époques, même si elle freine beaucoup.

Lindos

BarelyInsane,

"Peut on vivre harmonieusement son homosexualité avec sa spiritualité? Oui, tout à fait possible."

"Sa spiritualité" c'est quoi ?...

Jiji35
Franckright - modifié par franckright le 07/03/2019 - 14:30:27

😃 😄 😁 😆 🤣 😂

😭 😭

Lorinne

Bonjour, je ne suis pas croyante donc je n'ai peut-être pas une énorme légitimité à te répondre mais j'aimerai tout de même exposer mon avis.

Tout d'abord j'ai de nombreux ami.e.s qui sont croyants/pratiquants et qui supportent les mouvements LGBT, de même que certains d'entre eux ne sont pas hétéro et le vivent très bien.

Les textes saints et autre dogmes qui blament l'homophobie ne sont que des interprétations de la parole de Dieu par l'homme, donc, il n'y a pas vraiment de textes infaillibles car ils sont rédigés de la mains d'un homme. De ce fait, chacun à sa propre interprétation de la foi et ce au sein d'une même religion. C'est pour cela que nombreux avis sur la question divergent. Tu peux très bien trouver des paroisses qui supportent l'homosexualité et même certaines qui acceptent les marriage homosexuels dans leurs églises. Tout cela depend du point de vue de la personne en charge donc je pense que tu peux très bien vivre sereinement ton homosexualité et ta foi car à mon avis, les deux ne sont pas incompatibles du tout.

Après tout, de nombreuses religions se basent sur l'amour de son prochain et la tolérance, donc, si on suit ces principes, tu n'as pas de soucis à te faire. Bien sûr tu tomberas toujours sur des personnes qui ne sont pas d'accord avec cela, surtout dans les milieux de cultes mais cela correspond à leurs interprétations de leurs fois et ne te concerne en rien.

Pour finir, j'ai demandé à un amis très pratiquant qui est homosexuel quel était son opinion sur la question et il m'a simplement répondu qu'il ne pouvait pas croire que Dieu l'ai fait ainsi pour le détester. Donc que si Dieu avait choisi de faire de lui une personne homosexuelle, alors ce n'était pas un pêché. (Après pour accepter cette reflexion, il faut être d'accord avec la fait que l'homosexualité n'est pas un choix mais cela va donc dépendre de ce que toi tu penses... Mais il me semble que si tu avais eu le choix, tu ne le serai pas, au vu de ta question.)

Voilà j'espère que cette réponse puisse t'apporter quelque chose et je te souhaite énormement de courage pour faire face à ce problème, en espérant de tout coeur que tu puisse en venir à t'accepter.

Lindos

Si je comprends bien la spiritualité c'est l'auberge espagnole, pour l'éternité. On y trouve tout ce qu'on y cherche.

Personnellement je suis en couple et sage, si si, mais je vois tout de même un avantage aux interdits cultuels : ils sont interdits, diaboliques, et ce faisant désirables, recherchés, et largement disponibles. Comme toute prohibition. Sinon il ne viendrait à aucun hétéro l'idée de fricoter avec un homme, cela aurait aucun interet.

Dans un monde traditionnel c'est encore pire, ou encore mieux selon de quel point de vue on se place, les filles sont enfermées, voilées, surveillées, promises dès la naissance, et j'en oublie. C'est la voie royale à Satan, au péché, à la culpabilité, la contrition, le pardon, et finalement l'addiction. Et inévitablement l'homophobie pour tenter d'enrayer ces dérives diaboliques.

C'est probablement pourquoi on apprend que le clergé est infiltré de désirs interdits, et que des écrivains ou journalistes s'en délectent. C'est très humain.

Plus serieusement, quoi que, il a été fait allusion plus haut à Loth. Tout de même, les anges qui étaient ses invités ont été violés. Certes par des hommes, mais ce n'était pas dans les habitudes des femmes qui vaquaient plutot aux taches ménagères qui neleur laissaient pas une minute pour violer qui que ce soit (quoique les enfants... mais bon c'est un sujet tabou). Ces anges étant masculins, en tout cas à l'époque sinon ils n'auraient pas eu le droit de se balader, le viol ne pouvait être qu'homosexuel. Mais si Loth a été puni c'est qu'il a fallit gravement, et profondément apparemment, a ses obligations d'hote. Dieu était à la mode de son époque...

Franckright

"Si je comprends bien la spiritualité c'est l'auberge espagnole, pour l'éternité. On y trouve tout ce qu'on y cherche."

D'ou le problème si l'on ne suit pas TOUS les canons d'une religion peut-on dire que l'on y adhère ET que l'on fait partie des fidèles.

Jiji35 - modifié par jiji35 le 07/03/2019 - 21:16:03

Le truc c'est que les canons d'une religion évoluent en fonction de l'interprétation qu'on fait des textes, et donc avec leur temps aussi. Donc les homosexuel chrétiens ont un espoir de faire bouger les lignes en internes. C'est comme l'avortement, il y a un siècle tous les chrétiens s'alignaient sur l'anti-avortement, aujourd'hui un certain nombre sont anti-avortement mais il diminue et se radicalise. L'homosexualité pourrait suivre la même évolution.

NoLandsMan

J'entends par spiritualité toute croyance ou pratique qui relève de la vie privée et de la découverte de soi. Elle n'est pas forcément d'inspiration religieuse (on peut être athée et spirituel).

Les textes religieux signifient ce que leurs auteurs voulaient dire en les concevant. Une exégèse fidèle de ces textes concerne donc ce que les auteurs voulaient relayer comme message, ce qu'un exégète littéraliste ou un historien des textes religieux cherche en fin de compte, et non pas ce que moi je veux comprendre, ce que fait un théologien qui présuppose déjà ce qu'il essaye de chercher.

Toute cette histoire des interprétations ne résout pas le problème. Car si je suppose qu'un texte sacré est ouvert à toute interprétation, ce serait un fourre-tout. Et au final, ça sert à quoi ce texte si à chaque fois il dit quiche aux poireaux moi j'interprète ça comme tarte aux pommes ? rien. Je l'utilise pour s'auto-valider après avoir trouvé un moyen pour résoudre ma dissonance cognitive. Et maintiens ma croyance en ce texte en toute son intégralité (rarement dans l'histoire un texte religieux a été dépoussiéré de ses mauvais passages) malgré le fait qu'il ordonne ou approuve toute sorte d'atrocités. Les textes utilisés par Julien/Younès/Tamar pour me dire que rien ne condamne l'homosexualité dans sa religion, sont les mêmes textes utilisés par Elijah/Abdullah/Esther pour justifier son homophobie.

Oui, je suis content que les religions s'adaptent au 21e siècle comme une mamie au ComicCon. C'est parce que les gens privilégient de plus en plus une forme de spiritualité individuelle au détriment de l'établissement religieux. C'est pour ça qu'on a de plus en plus de personnes qui n'appartiennent à aucune dénomination, et le ratio du nombre des personnes qui s'auto-identifient dans une religion sur le nombre de ceux qui y participent effectivement est de plus en plus important.

NoLandsMan - modifié par BarelyInsane le 08/03/2019 - 00:45:59

A ce que je sache, les visiteurs n'ont pas été violés. Et Loth n'a pas été puni, ni même ses filles qu'elles l'ont violé. C'était plutôt les descendants de ces relations incestueuses, les Moabites et les Ammonites (deux peuples largement détestés par les Israélites).

Ensuite, si Loth savait que les hommes et garçons étaient irrespectueux et manquent d'hospitalité, pourquoi offre-t-il ses deux filles ?

Le rédacteur de la Bible hébraïque compilée a voulu rédiger l'histoire d'un dieu concu comme juste et puissant sur un modèle de théogonie païenne, où il n'y a pas de justes et d'une incarnation de mal, même parmi les dieux. Évidemment qu'on a toutes ces contradictions et ce ménage à faire.

Membre Anonyme - modifié par Mtp345 le 08/03/2019 - 11:23:16

1 Jean 3:20

" car si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre coeur, et il connaît toutes choses."

Dans ce verset biblique du nouveau testament tout est dit !

Le christ n'est pas venu pour condamner les malades ou les pécheurs mais pour les sauver...

L'homosexualité comme l'hétérosexualité est une pulsion ancrée dans le coeur de l'homme et de la femme, elle n'est pas un choix, et donc, un péché .

C'est la façon dont on vie notre sexualité qui est importante, dans le respect de notre partenaire et de nous méme, dans la fidélite, l'amour et la stabilité.

Dieu nous veut heureux et en paix et, parce qu'il est amour, il pose sur chacun de nous son regard de misericorde et de compassion, comme un bon père aimant...il connait mieux que nous nos faiblesse, nos doutes et nos espoirs....Le libertinage sexuel pourrait etre considéré comme un péché car il n'est pas source de stabilité et ne débouche sur rien, il ne cherche pas le bonheur de l'autre mais consiste en la satisfaction de nos propres désirs égoistes...cependant il l'est au meme titre que d'autres péchés comme l'orgueil, l'avarice, l'égoisme, le vol etc... que nous devons aussi combattre, qui peuvent nous éloigner temporairement de Dieu, et de son projet de bonheur pour nous, en nous fermant aux autres, en faisant de nous le nombril du monde...

La création, l'homme, n'est pas au dessus du Créateur...et s'en couper, c'est se séparer de la source de vie et d'amour qui est Dieu.


Sujets similaires
  1. L'amour sans orgasme
  2. La simplicité une des armes contre la solitude ?
  3. D’où nous vient le besoin de nous raconter en racontant des histoires ? - Chronique de Pascale Seys
  4. être riche
  5. Gerontophilie, jeune/vieux ou amour transgenerationnel
  6. Le pinkwashing de l'Etat d'Israël
  7. Étonné de ne pas voir prévention sur le vih
  8. Comment rencontrer des nouvelles personnes?
  9. Le téléphone portable qu'en pensez vous ?
  10. Pour ne plus dire: c'est dommage
  11. Quel est le sens de votre vie ?
  12. comment retrouver confiance en soi après une longue relation qui s'est mal terminé ?

  S'inscrire pour participer