RELIGION ET HOMOSEXUALITÉ quoi choisir? - Page : 2

Forum Lesbien - Créé le


RELIGION ET HOMOSEXUALITÉ quoi choisir? - Page : 2

Bonsoir,

Je n'ai pas lu tous posts avant de t'écrire, mais je suis une lesbienne transgenre chrétienne de 50ans.

Je dis que je suis comme le bon Dieu m'a faitE. Je vais à l'eucharistie tous les dimanches habillées en femme et personnes ne m'a retiré son salut, même si quelques mémés me regardent de travers. Les prétres soulignent trés souvent le devoir d'accueillir tout le monde sans exception.

Je suis d'accord avec toi la foi est affaire de sensibilité et non de logique scientifique. Concernant, les différences entre les religions, je crois que nous essayons toutes de gravir une montagne, certaines par le versant est, d'autres par l'ouest, d'autre part le sud et aussi certaines par le nord. Mais toutes ont le même but se rapprocher de Dieu.

Enfin, je suis pour la religion de la douceur et non de la douleur. Et toutes les religions proposent les deux voies, à nous de décider ce que l'on en fait. J'ai choisi et choisirai toujours la religion des lumières et Dieu sait qu'il y a de très grandes lumières dans ta religion aussi.

Je reste à ta disposition si tu souhaites pour suivre cette échange.

Bises colorées, mangue

Jacinthe


0

Citation de Anonym #293338

Comme l'a justement marqué Franckright, croire n'est pas savoir!

Je rajoutetrai une chose: "le sprirituel" et maintenant "le politique" ont de tous temps plus ou moins avilisé les peuples plus que de les nourrirent.

J'appel cela de l'enfumage! comme le font de manière moderne nos politiciens avec leurs belles promesses ...

Dire à une communauté qui se sent plus que concernée que c'est contre nature d'être homosexuel....sans avancer de preuve concrète, c'est un peu comme mettre de l'huile sur le feu...alors à toi de trouver la couverture pour éteindre l'incendie! mdr!

Cordialement

Stéphane


0

Citation de Anonym #293338

Je doute que tu sois LGBT, vu que pour toi nous sommes contre nature.

Je pense que tu es un jeune individu qui s'ennuie et qui a décidé de venir ici pour provoquer.

Écoute, reste avec ta religion c'est très très bien. Mais n'oublie pas qu'elle t'interdit également de te branler. ;)


0

Bon, effectivement, tu ne vas pas plus nous apprécier si on te tombe tous et toutes dessus, Anonym. Après, ce truc de « l’homosexualité est contre-nature », c’est pas non plus une bonne chose à dire ici, vu le public ^^

Mais ton PC, je ne pense pas que tu l’aies reçu de Mère Nature (ou je ne sais qui) non plus et son mode de fabrication n’est sûrement pas très catholique, orthodoxe, haram ou casher non plus (enfin, je crois). Mais si tu veux aller vivre à la montagne et élever des moutons, tu peux aussi. Enfin, c’est pas comparable avec l’homosexualité mais parler « naturel » avec un PC sur ses genoux, c’est inapproprié, quand même. L’esclavage, par exemple, c’est contre-nature. L’exploitation, par exemple, c’est contre-nature. L’être humain a certaines limites, s’il les dépasse trop souvent, sans soin et surtout sans récolter son dû, il y a des conséquences physiques, mentales qui n’ont rien à voir avec l’amour que deux personnes de même sexe peuvent avoir l’une pour l’autre, c’est même complètement l’opposé. Faire travailler un être humain jusqu’aux limites de ses forces, n’est pas seulement contre-nature, c’est aussi inhumain. Ce qui est vraiment contre-nature, c’est l’inhumain. Enfermer des femmes, leur enlever leurs droits, leur voix, les punir pour s’être fait violer, voilà ce qui est aussi contre-nature, inhumain (et aussi, complètement insensé). Tuer des homosexuels.elles pour une simple préférence qui ne fait de mal à personne, voilà ce qui est aussi contre-nature, inhumain (et encore une fois, complètement insensé).

Enfin, je ne suis pas parfaite bien sûr. J’ai acheté mon PC en deuxième main après réparation

mais la marque de mon téléphone n’est pas un gage de fabrication « éthique » du tout. Mais bon, je fais de mon mieux, je peux pas sauver le monde. Et même si j’ai envie de lancer une fatwa contre les gens qui marchent lentement dans la rue, je ne le fais pas. Ils ne changent pas tellement ma vie et je m’essaye parfois aussi à marcher lentement, de temps-en-temps. C’est pas pour moi.

Bref, il y a de plus grandes préoccupations que de savoir qui est heureux avec qui.

« Mais je peux pas vous laissez dire de tas de sottises sur ce sujet et ça quelque soit la religion visée »

Le truc, c’est que tu sembles vouloir qu’on pense à ta place. Du coup, oui, tout le monde essaye de te guider et de te dire quoi penser puisque c’est justement ce que tu sembles vouloir. Avant de remettre en question certains principes de ta religion, il faut savoir remettre en question ta religion, savoir remettre en question toutes les religions, savoir remettre en question tout ce qu’on a bien pu te dire. Pas nécessairement dans le but de tout balancer, juste histoire de faire le point sur ce qui doit être gardé selon l’impact que cela peut avoir sur soi, sur les autres, sur le monde. Tu cherches certainement des réponses de la part de personnes musulmanes (ce que tu n’avais pas précisé dès le départ) pour savoir comment elles ont pu concilier leur religion et leur homosexualité, savoir si c’était possible. J’espère que quelqu’un pourra t’aider. Et j’espère qu’un jour, tu pourras t’échapper, te défaire un peu de ton entourage pendant un moment et prendre le temps de décider pour toi. On pense parfois que des conseils que nous donnent des personnes qu’on apprécie sont bons parce qu’on leur fait confiance. Ça ne veut pas pour autant dire que ces conseils sont bons à prendre, ça ne veut pas nécessairement dire qu’ils sont dans notre meilleur intérêt.

Bonne chance pour la suite.


0


Citation de Anonym #293309

Perso, je pense qu'on est au contraire gentils et tolérants malgré les propos haineux homophobes écris par toi ce sur forum LGBT et ta suceptibilité sur la critique modérée des religions ou leur analyse. Les posts ont été globalement constructifs et assez softs sur la critique des religions.

Je commence à penser que t'es un troll.

Mais bon, je vais être gentil une fois de plus et partir du principe que ton récit est vrai.

Donc t'es une personne homo remplie de haine envers les homos d'après ce qu'on voit. Tu n'es pas la seule. Les homos homophobes sont souvent les plus violents. Le point positif dans cette histoire est que tu peux pas tomber plus bas, tu ne peux que t'améliorer.

De nombreux homos homophobes parviennent à se libérer de leur haine et à vivre leur sexualité. Dernièrement, un homo refoulé chrétien intégriste qui organisait des "thérapies de conversion" aux USA a fait son coming out.

Comme ça a été dit, il faut te libérer de ton mal intérieur (la haine homophobe) et je te le souhaite.

En ce qui concerne l'islam et l'homosexualité, il existe une mosquée inclusive dirigée par un imam gay marié à un homme, Ludovic-Mohamed Zahed d'après mes souvenirs. Elle est sur Paris. Une mosquée du même type vient d'ouvrir à Berlin. Il existe une association gay musulmane qui s'apelle HM2F. Il y a donc bien des personnes arrivent à être homo et croyant. Je ne peux que t'orienter vers eux.

Voilà après avoir reçu une claque, je viens de tendre l'autre joue. Ça me fait penser à quelqu'un ^^

PS: le blasphème est autorisé selon la législation

PS2: les propos haineux homophobes sont interdits par cette même législation.


0

Merci à tous bien que le fait de poster sur le forum ne m'a pas servi à grand chose.

cordialement


0

Le souci Anonyme c'est que dans ton cas il n'y a pas vraiment de solution radicale à ton problème...il faut juste choisir ce que l'on veut être!


0

Citation de steph41190 #293370

C'est bien ça qui est compliqué


0

Je sens que tout le monde s'est senti attaqué avec ta description de l'homosexualité comme contre-nature. Moi ce qui m'attire plus l'attention c'est pas la trivialité, mais l'aisance avec laquelle tu peux affirmer que si la religion interdit une chose, cette chose doit forcément être abominable ou - pour utiliser un terme cher à notre Eglise, "gravement désordonnée". Cette affirmation serait correcte si on accepte la premisse que tout ce que dit la religion est objectivement correct, avec ou sans preuve. Dans ce cas, je te laisse avec ce constat : serais-tu capable de vivre avec une croyance qui t'oblige à te haïr ?

Parce qu'au final, il n'y a pas 36 mille solutions. Soit tu restes toute ta vie comme ça. Soit tu acceptes avec humilité qu'une religion organisée ne peut pas être indéfiniment correcte (et cette humilité est la vraie ouverture d'esprit, et non pas la crédulité que tu a envisagé dans un de tes posts), et qu'il faut privilégier une spiritualité personnelle. Soit abandonner cette croyance en se mettant dans une analyse critique de ses fondements.

Tu passes par une crise de dissonance cognitive. Si tu croyais parfaitement que l'homosexualité est contre-nature, tu ne serais pas ici. Tu ne veux pas le penser, mais cette idée se heurte avec une idée plus profonde et plus consolidée dans ton esprit : celle de la religion. Le mauvais chemin c'est de se laisser faire par l'idée ancrée (religion). Le bon chemin c'est de l'adapter pour prendre en compte la nouvelle idée, ce que toute personne rationnelle doit faire.


0


41 remerciements

Steph41190,

« Et je pense que dans quelques années les gens auront tellement ouverts les yeux... que les religions n'auront plus que leurs yeux pour pleurer (effondrement du nombre de praticants) »

Je le pensais et l’écrivais il y a quelques années, mais je n’en suis plus si sur, ou en tout cas la fin de religions n’est pas pour demain.

Parce que le coeur de métier des religions est culturel, communautaire, mais surtout la gestion de la peur de mourir et de l’après mort. Or dans un monde où le nombre de pays devenant nationalistes ne cesse d’augmenter quand ils ne sont pas restés quasiment théocratiques, et où le niveau des tensions interreligieuses remontent quand il n’existe pas carrément une ligne de front interreligieuse, il se développe un marché inépuisable où les religions sont historiquement bien positionnées. Bien entendu ce sont en principe des religions de paix, faisant à minima la promotion de la paix au sein de leur communauté, mais en pratique en cas de conflit « Dieu est grand »pour tout le monde avant de partir à l’attaque et au moment de funérailles, l’irrationnel l’emporte sur le rationnel. Elles ont été optimisées pour ça dès leur émergence dans l’antiquité ou à la fin de celle-ci, et si ce n’étaient pas elles ce seraient d’autres idéologies (déjà tentées par le passé, et fonctionnant sur le même principe d’ailleurs).

Dans ce schéma la phobie de l’homosexualité, qui était en grande partie nécessaire à la conception de nombreux jeunes (et beaux mdr) soldats, et qui depuis ces dernières années apparaît indispensable à la survie du dogme de la croyance, pourrait encore durer. Sans compter que les droits humains (dont sont issues les religions pendant l'antiquité) sont eux aussi plastiques sur le long terme, dans un sens positif comme dans l'autre.


0


Citation de Lindos #293378

Je pense aussi la même chose. Si les religions n'ont pas disparu après tous ces siècles, c'est qu'elles savent bien survivre en s'adaptant aux modes de pensée de chaque région spatio-temporelle.

Les religions qui prêchent toujours une fausse cosmogonie de ciels multi-couches, de terre plate, de catastrophes surnaturelles et de miracles devaient disparaitre il y a longtemps, au plus tard le 16e siècle. Mais, non. On a même des gens qui prétendent que c'est leur religion qui a initié toutes ces avancées culturelles et scientifiques. La religion survit pour une simple raison : elle est inculquée à bas âge aux enfants dépourvus d'esprit critique et procède par la suite à définir leurs croyances de base. Lorsque les gens se posent des questions ultérieurement en apprenant de nouvelles idées contredisant ces croyances, le conflit est tellement puissant qu'on finit par rejeter les idées rationnelles et correctes car l'alternative (analyser ses croyances de façon cartésienne) serait une tâche exténuante. Ainsi, ça ne devrait pas nous étonner d'entendre le membre du cabinet de Trump, Ben Carson, neurochirurgien ( ! ) qui croit que la terre a 6000 ans et que l'homosexualité a causé la chute de l'Empire Romain. Voilà aussi pourquoi Anonym dit que l'homosexualité est contre-nature. Le nationalisme basé sur la religion, le communautarisme, les guerres et les conflits interreligieux ne sont que des conséquences à un système de croyance qui se transmet par générations sans être stoppé.

Sur ce, je trouve ça bizarre que certains croyants dits modérés (?) qui luttent pour une spiritualité personnelle après avoir été décus par la religion organisée se mettent en position défensive (ou offensive parfois) face aux critiques de cette même religion organisée. Je l'ai remarqué ici, comme je l'ai remarqué ailleurs. Pourtant, ceux qui posent danger aux spiritualités individuelles sont bel et bien les rigoristes qui empoignent l'organisation religieuse. Dans toute l'histoire, les mouvements spirituelles, mystiques, réformateurs et séparatistes ont été et sont toujours persécutés par les membres de leur religion. Donc, s'en prendre aux irréligieux dans les débats plutôt que les rigoristes fait perdurer les maux causés par la religion.


0


41 remerciements

Une religion est une culture. Si elle enseigne traditionnellement que la terre est carrée, et que pour une raison ou une autre un peuple ayant cette culture doive mobiliser ses rangs, la terre sera carrée même pour le meilleur scientifique d'entre eux. Parce que l'enjeux n'est pas là.

"je trouve ça bizarre que certains croyants dits modérés (?) qui luttent pour une spiritualité personnelle après avoir été décus par la religion organisée se mettent en position défensive (ou offensive parfois) face aux critiques de cette même religion organisée"

C'est aussi une situation très habituelle, qui s'installe chez nous : les modérés d'une communauté se sentent légitimes de critiquer leurs orthodoxes, mais dès qu'ils se sentent trop fragilisés par les mêmes critiques ou violences verbales ou physiques venant des concurrents, à fortiori estimées injustes, il vient un moment où ils n'ont d'autre choix que de resserer les rangs. Ils peuvent même devenir complaisants avec leurs orthodoxes qu'au fond ils réprouvent, et dans ce cas devenir difficilement réversible, en tout cas dans leur tête.


0

Bonjour, je suis aussi une musulmane et j'aime les femmes. Je comprends tout à fait pourquoi c'est compliquée. Tu es bloquée dans le "ce que je veux faire, être" et ce que "je dois être", c'est dur de se dire que c'est catégoriquement interdit. Après je sais que c'est dur mais je penses personellement que je peux pas concilier les deux, faut choisir parce que je penses que tu ressentira toujours une certaine culpabilité à être homosexuel et en même temps être religieuse. Plus j'y penses et plus je me dit que que le mieux ce serait de choisir d'être toi et si être musulmane t'empêche d'être vraiment toi et de faire comme tu veux alors faudrait peut-être remettre en question. Après c'est que MON AVIS si tu veux parler plus fait moi signe !


0

salut ,

je pense que la foi et la religion sont 2 choses absolument personnel que tu as au plus profond de ton coeur et il n'y a aucune obligation à devoir faire un choix .

see you


0

pense par toi même: tes maitres à penser n'ont aucun droit sur ta vie ...

aucun droit sauf celui que tu abdique, que tu leur abandonne.

alors, soit libre, libre de ces mirages, ces délires pathologiques au sujet d'un être surnaturel (magique ?merlin l enchanteur?) qui aurait crée tout.... à partir de rien ( c est pas facile), mais qui lui (pas elle?) aurait été incrée ( logique ??).

nul dieu dans ces cieux vides !


0


5 remerciements

Réligion et Homosexualité n'ont jamais collés à ce qu'on sache.

alors si tu veux vraiment vivre ton homosexualité, vie la et continue d'etre fidèle à ta réligion. à Dieu le dernier mot.

cependant si tu veux forcement confronter les deux, mieux vaut suivre ta réligion et abandonner l'homosexialité parce que tu ne pouras jamais avoir une réponse favorable à cette confrontation.

bonne chance.


0

Citation de Anonym #293167

Bonsoir,

Je suis disposée à en discuter avec toi en privé, d'ailleurs j'ai répondu à un questionnement similaire dans le forum : peut-on vivre hamonieusement son homosexualité et sa religion ?

Nul besoin de me répéter, tu n'as qu'a y jeter un coup d'oeil, et me contacter ensuite, si cela t'intéresse, bien évidemment .


0

Salut Anonym!

Bon je ne suis pas du genre à parler de ces questions sur un forum, mais j'espère que mon témoignage t'aidera un peu.

Personnellement, je sais que je suis homo depuis que j'ai 5 ans. Cela peut paraître étrange, mais c'est un fait : j'ai toujours aimé les femmes. Au début, je me disais que c'était juste parce que les garçons sont un peu bourrins quand on est petits et que ça changerait. J'ai donc essayé de me dire que Dieu allait bien changer un petit truc dans mon cerveau pour que je sois "normale".

Sauf que, ben ça n'arrivait pas.

Je suis née d'une mère agnostique et d'un père musulman et j'ai embrassé la foi à l'adolescence, car j'en avais le choix et l'envie.

Quand j'ai commencé à me poser des questions sur l'homosexualité, j'ai d'abord pensé à l'interdit, au pécher... etc.

Puis j'ai cherché. Et j'ai conclu qu'en tant qu'humaine, en tant que femme, je n'étais pas quelqu'un de mauvais.

Je respecte la religion, dans le sens où je ne fais de tort à personne, je suis respectueuse avec les gens, tolérante, et j'essaye toujours de faire le bien. Alors pourquoi serais-je punie pour mon amour, que je n'exploite que dans ma vie privée?

Tu remarqueras aussi que c'est souvent le poids des traditions et de la culture qui appuient sur la religion. Si tu regardes un peu l'histoire des pays musulmans avant le XIXeme siècle, tu constateras qu'ils étaient bien moins obscurantistes qu'aujourd'hui sur pas mal de points. J'ai lu dans quelques textes sur le forum, des propos qui revenaient souvent comme quoi les hommes (et non les femmes) interprètent la religion, dans le sens qui les arrange. Je pense que ce n'est pas faux. Malheureusement, et dans toutes les religions, on oublie souvent la racine même de la religion, quand on s'attache littéralement aux textes, sans prendre en compte les contextes sociaux et historiques. Cette racine c'est l'amour et l'ouverture; pas le jugement constant des autres et la condamnation immédiate sur tout et rien.

Bref, voilà. Je sais que certain.e.s peuvent avoir du mal avec les religions et que cela peut paraître fou d'associer religion et homosexualité, mais je pense au contraire que c'est faisable, à partir du moment où on se pose des questions et qu'on cherche des réponses, sans partir de suite avec le sentiment constant de culpabilité qui peut nous coller à la peau.


0



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit