Ma présentation (un peu longue)

Vous êtes nouveau ? Présentez-vous ici - Créé le - 9 Participations

Ma présentation (un peu longue)

Bonjour à tous,

Ça fait un petit moment que je traîne sur ce site, et j'ai enfin décidé de passer le pas !

Je suis étudiant en Statistique, en Master 1.

Au niveau de mes passions, j'aime beaucoup les jeux vidéos, les films, les séries, avec un attachement particulier aux univers de science fiction. Et j'ai un peu de mal avec tout ce qui est trop humoristique (genre les comédies lourdes, j'ai rien contre le fait de regarder des films comiques de temps à autre).

Par rapport à mon orientation, je ne sais plus trop ce que je suis. Quand j'avais des tendances gays au début je ne me rendais même pas compte de tout ce qui était lié aux problèmes qu'ils peuvent avoir dans le monde, je voyais juste un amour différent.

Je suis passé par une période de déni, mais quand j'ai accepté ma nature je me suis rendu compte que je voyais toujours les garçons différemment des femmes, sans vraiment savoir ce que c'était.

D'un autre côté, je suis particulièrement attaché au fait d'avoir une descendance. J'ai envie que ma descendance connaisse les mêmes plaisirs que j'ai eu à vivre avec mes grands parents.

C'est pour ça que je suis toujours en période de doute, pour savoir si je suis bi ou gay.

Enfin, une des autres raisons qui fait que je suis facilement en proie au doute, c'est que je n'ai littéralement aucune expérience sur l'amour. Même si j'apprends beaucoup des personnes qui m'entourent, je n'ai jamais cherché à aimer. Même si j'ai souvent des moments où j'aimerais pouvoir me reposer sur l'épaule de quelqu'un.

Par rapport à mon orientation, mon père est au courant, il n'a pas vraiment eu de réaction et ça m'a pas fait du bien car j'ai fait une montagne de ce "problème" pour que ça se règle d'un simple "OK".

Mon grand père (et sa femme) sont au courant, mais c'est arrivé tellement vite que je l'ai pas vu venir, j'étais chez eux, ont regardait un jeu TV, puis on découvre qu'un candidat est gay, et tout d'un coup ils me demandent qu'il serait temps que "je leur apporte une femme", puis ils ont vite fait dis "à moins que tu ne sois gay", et j'ai juste pas été capable de mentir, j'ai juste pas répondu donc ils ont compris.

Au passage je suis très timide.

Mais voilà, j'espère que je discuterais avec des gens sympathiques sur ce forum, et qui sait peut-être trouverais je l'amour ?


0 vote

Oh un matheux ! Et de Rennes en plus ! Je me sens moins seul… même si je suis plus algèbre, analyse, voire probabilités que statistiques !

Les temps ayant changé, être homosexuel aujourd'hui ne veut plus forcément dire être sans descendance, même si c'est loin d'être simples, et de toute façon, avoir envie d'une descendance ne va pas changer ton orientation sexuelle, et à mon avis, il faut d'abord travailler sur celle-ci.

D'après ce que tu dis, j'ai l'impression qu'il faut d'abord que tu arrives à faire le point et à t'accepter tel que tu es (bi ou gay, on verra bien). Tu te dis timide et que tu n'as pas d'expérience amoureuse, mais as-tu des amis gays ? C'est un premier pas important si tu ne l'as pas encore fait…


0 vote

En parlant de math, disons que j'ai un parcours un peu particulier, et disons qu'en ce moment, j'ai surtout hâte de ne plus toucher à l'algèbre ^^

J'ai bien pensé que mon orientation n'allait pas changé selon mon envie de descendance, et ça fait un peu mal d'y penser...

Je pense quand même que je m'accepte beaucoup plus qu'avant, c'est simple je me suis fait la promesse de ne jamais mentir sur ça, j'en ai marre de penser à l'opinion des gens sur ce que je suis et ce que j'aime. J'étais tellement timide à un moment donné que j'avais presque honte de ce que j'aimais.

Des amis gays ? J'ai déjà pas vraiment d'amis donc bon ^^

Les personnes que je considère comme des amis sont ceux avec lesquelles je joue (sur consoles) que je connais maintenant depuis des années, on est seulement séparé par la distance.

J'ai toujours du mal à aller vers les autres par contre. Je fais des tentatives de temps à autre, mais j'ai du mal à trouver des gens avec qui je pourrais discuter pleinement de ce que j'aime.


0 vote

En parlant de math, disons que j'ai un parcours un peu particulier, et disons qu'en ce moment, j'ai surtout hâte de ne plus toucher à l'algèbre ^^

J'ai bien pensé que mon orientation n'allait pas changé selon mon envie de descendance, et ça fait un peu mal d'y penser...

Je pense quand même que je m'accepte beaucoup plus qu'avant, c'est simple je me suis fait la promesse de ne jamais mentir sur ça, j'en ai marre de penser à l'opinion des gens sur ce que je suis et ce que j'aime. J'étais tellement timide à un moment donné que j'avais presque honte de ce que j'aimais.

Des amis gays ? J'ai déjà pas vraiment d'amis donc bon ^^

Les personnes que je considère comme des amis sont ceux avec lesquelles je joue (sur consoles) que je connais maintenant depuis des années, on est seulement séparé par la distance.

J'ai toujours du mal à aller vers les autres par contre. Je fais des tentatives de temps à autre, mais j'ai du mal à trouver des gens avec qui je pourrais discuter pleinement de ce que j'aime.


0 vote


Salut Aoren !

Ton parcours m'intéressant grandement, car un peu similaire au miens, je me permets donc d'essayer de t'aider et de t'apporter quelques lumières.

Pour ton orientation, je suis dans le même cas (quoi qu'un peu différent) que toi. Je me suis découvert gay à l'âge de 14 ans, j'ai tout nié et enfermé au plus profond de moi à cause de certaines mauvaises choses au collège/lycée, puis j'ai vécu en couple avec une femme pendant six ans. Cette dernière ayant finalement eu l'opportunité de réaliser un rêve, elle a tout quitté pour partir refaire sa vie à l'étranger, du jour au lendemain, sans grandes explications. C'est comme ça. J'ai par la suite décidé d'arrêter de me cacher, d'arrêter de hair l'homme que je voyais dans la glace tous les matins, cet homme qui ne faisait que mentir depuis toutes ces années, et j'ai donc finit pas assumer mon homosexualité.

L'une des choses que je peux te conseiller, c'est de recontrer des gens qui soient comme toi. Ou mieux, un copain gay qui puisse peut être t'aider à explorer cette facette de toi, pour que tu puisses savoir ce que tu veux ou non.

Pour ce qui est de l'envie d'avoir une descendance, même en était gay tu peux avoir une descendance. Certes, non biologique, de par l'adoption, mais il restera toujours ton enfant. J'ai déjà eu l'occasion de voir et de parler avec des enfants "adoptés", et bien que leur parents n'étaient pas biologiques, dans leur coeur, c'était leur vrais parents.

En tout cas, bienvenue sur BeTolerant ! J'espère que tu feras de bonnes rencontres, et je te souhaite aussi de faire LA rencontre ! :)


0 vote

bonjour aoren

moi je suis bi et j'ai deja eu des filles met j'ai decouvert ma bixualite un peu par hasard a vrai dire met j'avou j'ai du mal a l'accepter car je suis pere de famille et c'est tres dur, apres je te comprend tu ai un eu perdu , moi persone le savent et sa se passe super bien il mon pas rejeter et me taquine si j'ai un copin

pour toi je pense que comme moi c'est tout nouveau et aussi perdu , des amis save que t'ai bi ou gay si ta des ami proche tu devrait en parler , apres je suis a ton ecoute si tu veut discuter les mesage c'st fait pour ca

met garde espor je sait que c'est dur

a bientot


0 vote

Merci beaucoup pour ces messages !

J'ai bien pensé à l'adoption, mais j'ai vu que ça pouvait être compliqué :

  • J'ai lu une news comme quoi je ne sais quel agence avait fait en sorte que les non-heteros ne soient pas prioritaire et qu'ils faisaient même une sélection pour "qu'on" se retrouve avec des handicapés (et quand tu lis leurs discours c'est n'importe quoi, comme quoi les homos ne peuvent pas être de vrai parents, c'est encore plus paradoxal comme les handicapés ont justement besoins d'excellents parents !)

  • Une vraie galère, il faut compter énormément d'années avant de pouvoir accueillir un enfant (et d'ici là beaucoup de choses peuvent changer)

Je sais pas trop justement comment trouver des gens qui partagent un minimum mes passions, j'ai déjà du monde à voir sur Rennes mais je n'ai aucune idée de leur opinion autour des LGBT.


0 vote

Une autre chose pour te faire avancer, un peu dans le même esprit que ce que te dit Steph41190 (dont je n'arrive pas à ouvrir le lien pour le beeting), as-tu pensé à rejoindre une association d'étudiants LGBT ? (aller au centre LGBT ou à l'association Commune Vision), tu y trouverais peut-être des relations amicales.


0 vote

Je sais pas trop, même si je rencontre des LGBT j'ai un peur de rencontrer du monde avec lesquelles je partage peu de choses. (Oui c'est encore ma timidité qui frappe, je pourrais aussi dire que je risque tout autant de rencontrer du monde avec qui je partagerais beaucoup de choses !).

J'ai fait quelques recherches sur le site, et j'ai vu des profils qui pourraient correspondre, mais j'ose pas faire le pas... (après j'ai vu beaucoup de profils sans activité depuis 6 mois...)


0 vote

J'ai envie de ne pas être d'accord avec toi et te conseiller de sortir un peu de ta coquille… tu me sembles en demander trop d'un coup en cherchant uniquement des personnes qui te correspondraient parfaitement. Je persiste à te conseiller d'essayer de fréquenter un peu plus de personnes, même si tu n'en attends pas beaucoup. Je pensais à un cadre associatif car c'est en général bienveillant et rassurant, mais d'autres options sont possibles, y compris sans connotation gay… (mais je ne connais pas de groupes pour faire des maths ! 😉 )


0 vote





Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit