Féminines masculines , au delà des apparences

Koala54  

bonjour, je lis très souvent ce genre de propos " femme féminine cherche femme féminine " . perso féminine ou masculine peu m'importe. ce qui m'importe ce sont ses valeurs, sa personnalité etc...

alors aux femmes féminines qui ne veulent que des femmes féminines , je vous pose la question suivante : pourquoi ne pas aller au delà des apparences ?

Avoir un style vestimentaire androgyne ne veut pas dire qu'on se comporte comme un homme .

Ancien membre  

Bonjour Koala,

Je penses qu'il s'agit surtout d'une préférence rien de plus ;)

avatar contributeur de GrillePain
GrillePain  

Yup..

Oui l'apparence ne représente pas la personnalité et la façon d'être, n'empêche que si le corps (ou le style, qui se change mais compte encore plus dans la perception qu'on se fait d'une personne) n'importait pas, on serait limite tous pansexuels.. encore que même dans ce cas où la question masculin/féminin ne compte pas, y'a sûrement d'autres préférences qui viennent la remplacer.

J'ai conscience que j'exagère pour la pansexualité, mais justement le fait que des gens aiment uniquement les hommes ou uniquement les femmes, fait que même un hétéro ou une homo aux goûts très vastes, ne regarde pas réellement que l'esprit.

Ancien membre  

Bonsoir KOALA,

Je suis lesbienne transgenre, une des conclusions à laquelle je suis parvenue est que je suis amoureuse de la féminité. En ce qui me concerne je suis émerveillée par les femmes très féminines comme une petite fille devant un sapin de noël. C'est pourquoi beaucoup de traits masculins me rebutent.

Cependant, j'ai aussi rencontré des femmes féminines mais qu'en apparence, puis des femmes peu féminine mais qu'en apparence également.

Alors, aller au-delà des apparences me semble pour nous membres LGBTQI le minimum de cohérence à tenir.

Bises colorées

Jacinthe

Ancien membre  

Peut-être qu'elles ont ce cliché de la femme féminine qui serait plus douce, et la masculine qui serait plus brutale

Koala54  

c'est justement ce que je déplore. c'est pour cela que je dis " pourquoi ne pas aller au delà des apparences" ?

avatar contributeur de GrillePain
GrillePain  

Jvoudrais ajouter que pour moi, masculin/féminin c'est pas binaire, dans le sens où à moins d'être très très girly ou très très virile, tu sera toujours la "masculine" de quelqu'un et la "féminine" d'une autre. Par exemple j'ai plusieurs fois craqué sur des personnes que je trouvais assez féminines (dans toute la subjectivité inconsciente du truc) alors qu'elles avaient un look plutôt andro, par exemple, et que mes amis avaient conclu que j'aimais les filles masculines... hors dans mon ressenti c'était l'inverse. Donc même si tu tombe sur un profil expliquant qu'elle aime la féminité, c'est du cas par cas, tu ne sais pas où elle place le curseur.. et rien n'empêche de tenter.

Dans mon cas je suis attirée par la féminité physique, et pourtant le maquillage et les robes sont pas un must, c'est à un niveau plus inconscient que ma conclusion se fait en fait.. dans les cas "entre deux", ni girly ni virile.

Par contre que des gens se disent "elle est masculine donc elle doit être brutale" oui ça me paraît dommage SI c'est bien la supposée brutalité qui poserait problème.. ou la personnalité "de mec" (concept très flou pour moi, mais bon). Mais il ya aussi d'autres personnes dont je fais parti, qui regardent le physique.. juste pour le physique, et qui aiment la féminité (ou masculinité) physique pour ce qu'elle est (en prenant en compte le côté aléatoire du truc, quand je disais que tu sera plus féminine ou masculine en fonction de qui te regarde). Là dessus ce n'est pas un problème de préjugés, mais de préférences primaires. Le physique n'est plus un masque pour cacher la personnalité (donc vecteur de préjugés) mais une partie bien réelle de soi.. si on accepte d'être des personnes spirituelles ET matérielles xD #adieuRomantisme

Ancien membre   - modifié par Jojo33390 le 20/09/2018 - 17:48:05

Hello!

Alors pour ma part, je précise que ça n'est que MON avis, mais je suis lesbienne, je n'ai toujours était attirée que par des filles, et donc, une fille masculine ne m'a jamais intéressée, rien à voir avec une idée comme quoi elle serait plus brutale ou autre, juste que pour moi c'est une question de goûts, et pour moi c'est même logique, les hommes ne m'ont jamais intéressés alors je ne me sent pas attirée par une fille masculine.

C'est comme ça !

Ça n'est pas un choix ni un jugement.

Les goûts et les couleurs comme on dit ^^

Koala54  

j'avoue que que j'aimerais être plus féminine dans ma façon de m'habiller... mais je n'y arrive pas... c'est pas faute d'essayer mais je me sens pas bien du tout... ( raison personnelle) alors j'ai ce style androgyne qui me permet de me sentir à l'aise. sans appréhension quand je suis en public.

merci à vous pour vos réponses. j'espère que ça va m'aider à me féminiser quelque peu ..

Bien amicalement à vous.

Laurence.

Ancien membre  

Re Hello!

A mon avis, si tu es a l'aise comme tu es, pourquoi changer?

Rien ne t'y oblige ^^

Koala54  

oui jojo, mais très ( trop) souvent on me prend pour un homme. C'est vrai que parfois ça m'arrange dans certaines situations. Mais j'aimerais etre vue comme une femme par les femmes.

Ancien membre  

Ah !

Oui alors là je t'avoue que je ne saurais pas vraiment quoi te répondre =/

Quoi qu'il en soit il faut que toi tu te sente bien.

Je te souhaite de trouver une solution !

Ancien membre  

Coucou Koala, comment va tu? Te rappelles-tu de moi?

Comme ça a déjà été dit, c'est une affaire de goût

Personnellement, je suis toujours attiré par les femmes féminines. Mais il m'est arrivé d'être attiré par une masculine, parce que je la trouvais très belle.....

Mais je te comprends, j'ai plutôt un style androgyne et du coup c'est pas évident de plaire. Dans le milieu beaucoup cherchent soit des féminines, soit des masculines, c'est comme ça.....on ne pourra rien y changer.

J'espère que tu trouvera chaussures à ton pied.

Ancien membre  

Salut

Juste pour donner mon témoignage

Je suis très souvent sortie avec des femmes masculines, voire trop masculines, quand j'étais plus jeune. Al'époque c'est ce qui m'attirait le plus, je ne regardais pas les féminines. J'étais à l'époque très masculine.

Mais après en avoir eu marre qu'on m'appelle monsieur, je me suis féminisée et mes gouts ont changé avec ma féminisation.

C'est une histoire d'attirance, ca ne s'explique pas.

Je me sens plus à l'aise avec une femme féminine (voire ultra feminines), qu'une fille qui fait tout pour ressembler à un garcon.

Je ne dis pas que les femmes masculines sont de mauvaises personnes ou autre, c'st juste mon coeur qui parle.

Mais voilà c'est une histoire de préférence et d'attirance, ca ne s'explique pas

avatar contributeur de Cheru
Cheru  

Salut Koala

Je suis dans le même cas que toi, je suis casée dans le type "lesbienne masculine".

Dans mon cas, je n'ai su que récemment que j'étais attirée par les filles, mon entourage le savait déjà sauf moi..

Je me suis inscrite sur plusieurs sites de rencontres et malheureusement j'ai très vite vu et compris que les femmes masculines ne sont pas susceptible d'attirer grand monde.

Je suis comme toi, préférant un style garçon que les jupes et le maquillage mais j'ai toujours était comme ça et je me vois mal changer du jour au lendemain. Récemment je me suis achetée des chemises et un pantalon plus serré dans un magasin pour femmes, j'étais limite choquée déjà car les chemises et le pantalon me vont et ensuite que sa me plaisait. Je pense changer à mon rythme mais pas parce que mon entourage me le demande ou les regards des autres.

J'ai toujours entendu les gens me dire "monsieur" depuis petite déjà, au début cela m'énervais ensuite le temps à fais que j'en avais plus rien à faire, je suis comme je suis.

Je pense rencontrer une personne qui voudra de moi, quand, ou et comment le futur me le dira mais je ne désespère pas bien que défois je pense tout lâcher.

Ancien membre  

Bonjour,

A partir du moment où on aime les femmes et (surtout) la féminité je ne vois pas ce qu'il y a de surprenant dans le fait de préférer les filles féminines.

Par contre, j'ai rarement compris pourquoi pas mal de femmes devenaient soit androgynes soit masculines lorsqu'elles se sentent plus à l'aise avec leur homosexualité. Cela touche également au côté "genré" du sujet. Devrions-nous toutes être ainsi pour se sentir lesbienne ? Je suppose que non, il en est de même pour les préférences.

Sans rester fixée sur la partie genrée, j'ai du mal avec l'image générale véhiculée de la femme lesbienne, j'ai l'impression qu'il n'y a pas de diversité.

C'est un sujet où j'ai souvent l'impression que l'on tourne en rond.

Les masculines se sentiraient mal aimées car soit disant trop masculines et les féminines mal aimées car soit disant trop féminines : p

Il faut de tout pour faire un monde et j'ai vraiment du mal à croire que les androgynes et les masculines ont des soucis pour avoir des relations avec les filles.

Beaucoup de filles sont attirées par les filles masculines car elles rechercheraient justement cet opposé qui leur fait sentir protégées, rassurées etc...et "leur féminité" (je me base sur des propos que j'ai pu entendre par des filles dans ce cas).

Dans la culture LGBT, les filles masculines sont souvent représentées comme des Don Juan (le meilleur exemple est sans aucun doute Shane dans the L Word). Elles seraient d'ailleurs "une norme" car une femme lesbienne n'est pas sensée être féminine dans la conscience collective.

Dans le milieu elles se font vite remarquer par leur charisme tandis que la plupart des filles féminines sont vite associées à des hétéros. Elles sont limite invisibles car une fille féminine "n'est pas sensée être lesbienne" et si elle est bi attention c'est pire car les lesbiennes n'aiment pas les bi. Une femme bi est forcément une femme qui fera souffrir, qui tromperait à tout va...Bref, on tourne en rond.

La féminité a plusieurs nuances, la masculinité aussi mais il serait préférable pour toutes de se respecter et de comprendre que les préférences ne se maîtrisent pas.

On ne les choisit pas.

avatar contributeur de MissKim
MissKim  

personnellement j'aime bien les filles "féminines" dans l'apparence, mais "masculines" dans le caractère le comportement....

ce que j'entends par là, c'est femme volontariste, qui n'a pas froid aux yeux, qui ne jouent pas les timorées et qui ne se demandent pas 15 fois si elles sont bien maquillées/coiffées avant de traverser une salle pleine de monde, qui n'attend pas que je prenne soin d'elle... j'ai divorcé avec mon ex qui me prenait pour un porte-monnaie ambulant, que je n'étais là que pour la "rendre heureuse" sans rien en retour.

venez me retrouver sur youtube... Irina XY comédienne

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

Féminine, masculine... Ça me tape sur les nerfs ! Voir toustes ces non cishet aussi patriarcalisé•e•s dans leur vision/perception de l'autre, ça me déprime. Même nous quoi ??? Et ben on n'en est pas sorti•e•s !

Rien que l'usage de ces termes, je trouve ça horrible. Et horriblement méprisant. Binarité patriarcale, quand tu nous tiens !

Ancien membre  

Idem je suis dans le même cas que toi!

Question de goût!

Noelia  

Si je puis me permettre, oui il y a des clichés, oui il y a parfois trop de conformité à une norme binaire, mais il est assez délicat d'aller taper sur les attirances des uns et des autres qui ne seraient "pas assez ouvertes d'esprit". Féminin et masculin restent deux mots qui nous parlent et derrière lesquels on pose des concepts. Ils ne veulent en effet parfois pas dire grand chose mais il est parfois plus simple de les employer que de décrire tout ce qu'on considère se cacher derrière ?

De ma petite vision personnelle l'hétérosexualité et l'homosexualité sont deux choses très étranges. Je comprends qu'on puisse aimer les hommes, je comprends qu'on puisse aimer les femmes, qu'importe notre sexe, ce que je comprends mal c'est comment on peut se dire "je n'aime pas les hommes" et "je n'aime pas les femmes".

Alors oui, de ma petite vision de pansexuelle le monde a des préférences binaires bien étranges. Mais est-ce une raison pour s'emporter contre quelque chose qui a l'air tout de même bien plus partagée que la pansexualité ? Je ne crois pas, c'est juste comme ça. Je rejoins totalement GrillePain sur le sujet (et d'autres qui ont pu le soulever), pour moi ça n'est pas un problème de préjugés, mais d'attirances. On ne contrôle pas ses attirances.

Et on n'est pas plus sexiste en recherchant particulièrement des femmes qui suivent les schémas de féminité qu'on est raciste en se sentant particulièrement charmé par les personnes métisses ou je ne sais quoi -iste en étant fasciné par les yeux bleus. On a tous des attirances différentes, malheureusement on ne peut pas plaire à tout le monde, mais on ne peut pas y faire grand chose et on n'est pas en droit de coller des procès à ceux à qui on ne plaît pas, si ?

Mais courage à celles qui se retrouvent lésées !

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

Et ben moi je trouve ça horrible de préférer les brunes ou les blondes et même, je me sens blessée de l'entendre. Car je le perçois comme un mépris, une mise à l'écart. C'est souvent (presque toujours) rédhibitoire. Avant même de connaître un tant soit peu la personne, oust !

Cela dit, que chacun•e vive comme ielle le sente et c'est tant mieux !

Pour ma part, je ne suis sensible physiquement qu'à l'élégance, le raffinement, le caractère de la personne, la culture et la personnalité qui s'inscrivent dans le port, le maintien, la gestuelle, le corps en général. Et ça, ça n'a pas de genre.

avatar contributeur de Oleoduc
Oleoduc  

Bah de toute façon, je crois, pour ma part, qu'il existe autant de sexualités que de personnes vivantes sur Terre. Je pousse un peu, mais bon. Ce que je veux dire c'est qu'on a tous des préférences qui sont à la fois physiques et psychiques et que l'on a tous une plus ou moins forte tolérance aux écarts par rapport à ces préférences. Moi, ce qui m'exaspère un peu, c'est de se prendre le chou sur ça. Chacun ses préférences, il n'y a rien de mal à préférer les femmes féminines dans ce monde socialement polarisé... C'est un fait, c'est tout. De la même manière, il n'y a rien de mal à n'avoir, peu ou prou, aucune préférence en matière de norme physique... tous les goûts sont dans la nature et cette politisation de ça m'ennuie en fait. Oui, il y a du féminin. Oui, il y a du masculin. Oui, il y a du ni féminin ni masculin. Oui, il y a de l'hybridité. Bref. Tant mieux! La diversité est une richesse. Pour moi, la politique ce n'est pas de chercher à déconstruire absolument l'idée de féminité ou l'idée de masculinité. C'est de dire, plutôt, voilà, le féminin existe, le masculin existe, d'autres choses existent, et tout le monde est libre d'en jouir, de jouer avec, ou non, et ces idées ne sont pas figées et évoluent.

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

La plupart des femmes qui se présentent comme féminines... Et ben (et je suis complètement intègre en disant cela vraiment vraiment) moi, je les vois majoritairement masculines. Leurs postures de corps, gestuelles etc m'apparaissent souvent comme très masculines.

Alors quand une femme se présente comme telle, je me méfie vraiment (surtout s'il n'y a pas de photos) parce que très probablement, je vais découvrir tout le contraire.

Certes des cheveux longs, des chemisiers et des ptites chaussures bien fines mais pfff... Féminine ? Pas pour moi... Je ne veux pas dire la suite de ma pensée (autocensure oblige !) parce que je vais me faire rentrer dedans !

Mistnight   - modifié par Mistnight le 22/11/2020 - 21:30:44

Je ne dit pas qu'une femme forte ne peus pas être aussi féminine en parallèle, je pense juste que visiblement dans l'esprit de certaines personnes la puissance reste (et restera) mieux incarnée ou crédible au travers d'un comportement viril. C'est avant tout une question de symbolique pour le coup. Qu'on puisse en vouloir aux symboles je veux bien mais jusqu'à un certain point, car je vois mal comment l'humain pourra s'en défaire totalement un jour. Vu que nous sommes des êtres de récits... Il me parrais ainsi compliqué d'en vouloir aux attirances de chacun. Objectivement les préférences existent, c'est comme ça. Celà dit les cultures ne font pas tout, les ethnies ne font pas tout. Le cas par cas non seulement ça existe mais je crois que c'est même assez répandus.. Les attirances(physiques ou mentales) non anticipées existent donc aussi, la chimie comme l'alchimie sont souvent (toujours?) indépendantes de nos volontés.

En gros qui dit attractions dit intéractions chimiques et je vois mal comment on peux juger les attractions ou les préférences comme scandaleuses ou "horribles". Comment on peut les juger tout court même. A moins de considérer la nature humaine intrinsèquement "horrible", et là on pourra ouvrir un nouveau topic pour en discuter de manière plus large.

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

Bon peut-être être que je m'exprime avec brutalité et que du coup, je me fais mal entendre, je n'explicite pas bien. Je vais essayer d'être plus douce et surtout plus exhaustive, de prendre plus mon temps.

D'abord, je voudrais dire que moi, je ne comprends pas ce que "vous" (j'ai bien mis des guillemets, pas de susceptibilités svp. Je veux dire les autres en général) vous voyez comme féminin.

J'ai remarqué tout au long de mes expériences sur les sites de rencontres (ça fait maintenant 20 ans), que la majorité des femmes qui se disaient féminines ne l'étaient pas du tout à mes yeux. C'est à dire que visuellement, "oculairement", je les trouvais vraiment masculines. Et je ne comprenais pas cet écart entre la perception visuelle des autres et la mienne.

Pour moi, la féminité physique est un raffinement, une élégance douce et fine qui s'inscrit dans le maintien du corps, le port général, la gestuelle, la façon de se mouvoir et de se positionner. En caricaturant quelque peu, ça pourrait se rapprocher de l'allure d'une danseuse classique. Mais j'ai bien précisé "en caricaturant".

D'autre part, ce sont des traits psychiques dits féminins qui viennent modeler le visage et toutes ses expressions. Mais aussi la présence du corps, des muscles et la prestance.

Tout cela, que moi je perçois comme féminin, je ne le retrouve que très peu voire pas du tout chez une grande partie des femmes dites féminines.

Certes, elles ont souvent des cheveux longs et peuvent porter des tailleurs ou des bustiers ou je ne sais quels autres vêtements conçus pour les femmes mais et après ?...

Alors ce que je perçois derrière cette attirance, c'est comme une espèce de petit mensonge inconscient. C'est comme si, sans le savoir, on cherchait en réalité à coller, à s'arrimer à des images bien hétéra-sociales. Ce sont les signes extérieurs convenus de féminité qui attirent et pas une féminité réelle, visuellement j'entends. C'est pas une féminité visuelle réelle que l'on recherche mais plutôt une apparence de celle-ci, une image qui fait la farce, un physique qui passerait pour telle et qui se fonderait bien dans la foule.

Peut-être que c'est ma propre perception visuelle qui est décalée, je ne sais pas. Car il m'est arrivé, a contrario, de percevoir toute cette féminité que je vous ai décrite chez d'autres personnes (femmes et autres genres) qui n'étaient pas considérées comme féminines.

Je trouve cet aspect de la vision genrée d'autrui très intéressant à étudier sociologiquement. Surtout depuis le point de vue de l'inscription du patriarcat en chacun•e de nous (absolument tout le monde) et tout ce qu'il engendre tant socialement qu'individuellememt et ce, quelle que soit la conscience que l'on puisse en avoir.

Autre topic ?

Bon je vous ai rédigé un pavé mais j'espère qu'il sera mieux entendu que mes missives précédentes.

avatar contributeur de GrillePain
GrillePain   - modifié par GrillePain le 19/10/2020 - 13:45:41

C'est interessant !

Le problème vient donc pas du fait d'avoir des préférences entre "féminité" et "masculinité", mais de la définition et du consensus générale sur ces définitions alors que chacun.e met derrière ces mots une féminité ressentie ou masculinité ressentie.

Parce que si une fille s'étiquette féminine et que moi j'la ressens pas du tout comme féminine, ça ne va pas changer ni ma perception ni mon attirance, peu importe comment la personne se voit et/ou comment le reste de la société à part moi la voient.

J'ai déjà été en face de personnes dites féminines (par elles-mêmes ou par l'entourage) que moi je percevais pas si féminine que ça, ou effectivement à part une histoire de longueur de cheveux et de vêtement, ce que je recherche dans mon idée de la féminité n'y était pas.

De mon côté je suis souvent décrite comme très féminine, alors que dans ma tête j'me sens plutôt neutre, et j'ai pas l'impression d'avoir un comportement très rafiné, voir j'me sens souvent très gauche dans ma façon de me tenir et de parler. Des fois j'aimerais bien être plus rafinée, plus "femme fatale", mais j'aurais aussi l'impresison de jouer un rôle, et je sais pas si ce critère de "port de tête / élégance etc" est plus "authentiquement" associé au genre féminin que les critères plus mainstream comme les vêtements et le maquillage, vu que ton malaise vient d'une dissonance entre ce que tu ressens comme une féminité authentique VS un simulacre.

Je pense que peu importe ce qu'on recherche dans la féminité (ou masculinité) et la raison pour laquelle on ressent une énergie/esthétique féminine ou masculine, que ce soit via des critères très bateau comme les vêtements ou quelques chose plutôt de l'ordre du mouvement ou du phrasé, un ressenti ne peut pas être faux, juste il n'engage que soi. Donc je pense pas que quand j'aime des femmes qui portent des robes etc, ce soit une fausse féminité ou un vague apparat parce que je n'aimerais pas la "vraie" féminité mais juste une version validée par le patriarcat. Juste que moi visuellement j'aime les robes (bien que mes goûts dépendant de reférences culturelles, et que notre culture est impregnée du patriarcat) même si ça ne suffit pas toujours et que ça m'arrive de trouver des femmes en robe et maquillées très masculines sur le reste. Les goûts sont toujours influencés par la culture, donc ça n'aurait pas été influencé par les codes "binaires" genrés ça aurait été par autre chose, du coup j'ai du mal à me dire qu'un goût puisse ne pas ête sincère parce que codifié par la société et les milliers de références, juste ça évolue avec le vécu.

Et même si c'est moins souvent amené dans la définition du féminin, je pense que l'élégance et le fait de ne pas être grossière, de pas être vulgaire etc, est très connoté féminin et patriarcat de mon point de vue dans l'éducation. Et peut être tout aussi restrictif et issu d'attentes sexistes, que la normalisation du port des talons (qui fait parti du look, mais modifie aussi la démarche tout en empêchant les femmes qui les portent de pouvoir courir vite etc). De mon point de vue et uniquement du mien, adopter une gestuelle rafinée me paraitrait beaucoup plus contraignant que de me maquiller ou de porter des vêtements dits féminins, parce que ça me forcerait toute la journée à prendre en compte l'image que je renvoi, et pas juste le matin devant mon placard. Mais je divague.

Tout ça pour dire que dès qu'on parle de préférences de féminin VS masculin, ça me parait toujours lié à un ressenti et pas à des critères objectifs, bien que certains vont "ressentir" ces expressions de genre sur des signaux beaucoup plus conventionels que d'autres.

Ce qui me fait réflechir c'est que de ton côté, le mouvement et le comportement sont d'avantage visuels que le look par exemple. Alors que de mon côté, c'est plutôt un pont qui est à mi-chemin entre le visuel et le mental.

Du coup, selon qui me regarde, je suis sois une barbie soit une quasi-butch, vu que j'ai à peine conscience de mes postures x)

Ce qui soulève une autre question : la masculinité (ressentie) est t-elle une absence de féminité (ressentie), ou simplement autre chose, et donc ne pas faire gaffe à mes posture me rendrait pas masculine, mais juste.. agenrée ?

avatar contributeur de Clem13
Clem13   - modifié par Clem13 le 19/10/2020 - 18:04:09

Pouah c'est très confus tout cela et je vais donc gentiment rajouter de la confusion de mon expérience.

Donc déjà à l'école on me disait 'tu n'es pas assez féminine' j'étais un garçon manqué, bon, la meuf n'ayant pas trop de place dans mon système de valeur je zappe son commentaire.

Ensuite les hétéros me prennent pour une hétéro (ce qui est choquant car pour moi c'est évident que je suis gay, mais où va-t-on??) 😱

Et les gens qui me demande de détacher mes cheveux 'pour voir' insupportable. Melez vous de vos cheveux bon sang.

Et la dernièrement, je me prends une réflexion comme quoi je fais sois disant trop 'mon pt'it mec' (je jure comme une charretière), je marche comme un singe j'y peux rien et surtout je m'en tape.. 🖕

Mais pourquoi les gens se permettent de me faire des réflexions pareilles? Je fais ce que je veux, j'affiche la couleur dès le début. Jean/ t-shirt, un peu pecno du village souvent en habit de sport, bref pourquoi tant de haine??

POURQUOI POURQUOIIIIIIIII?? 😭

Voilà et ça vient de meufs que je ne trouve pas du tout féminines pour le coup mais qui doivent se penser féminines, la poutre l'oeil toussa quoi..

Je relève même plus ça fait un tri naturel..

avatar contributeur de MissKim
MissKim  

mince, désolée, je m'aperçois que j'vais remonté un topic vieux de 2 ans mais apparemment c'est un sujet où l'on est intarissables... bonne semaine à vous les masculines, les féminines et les "entre les 2" ;)

venez me retrouver sur youtube... Irina XY comédienne

avatar contributeur de Julia-10
Julia-10  

Hello !

Étant un des "stéréotypes" féminin des cheveux jusqu'aux ongles je me suis dit... Pourquoi pas répondre !

Tout d'abord, je suis féminine attirée par les féminines, sur un point de vue purement physique, une question de goût mais mes critères ont pourtant évolués concernant ce point.

Les femmes féminines recherchent souvent des femmes féminines et bien oui et non beaucoup de femmes masculines ou androgyne ne souhaitent pas de femmes féminines aussi.

Pour les reste la féminité est vaste, et trompeur, si on cherche un stéréotype féminin physique on peut en trouver, mais à côté est-ce qu'un stéréotype visuel est satisfaisant pour autant ? Non.

C'est comme l'histoire de l'emballage d'un produit, une surface ne fait pas l'intérieur d'une personne.

Alors j'ai moi-même modifié certains critères physique, et il est vrai qu'une personnalité l'emporte sur le physique.

Je suis pourtant contre de dire que les filles féminines sont trop superficielles, aux discussions platoniques.

Mais je suis contre de dire que ce type de fille ne soit pas présente.

C'est comme dans le milieu gays avec "les hommes virils" et "les non virils" , la question est aussi souvent posée d'ailleurs.

À présent je me dit, pourquoi rentrer dans des cases ?

Venons comme nous sommes comme le dirait Mac Donald 😆.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur  

Nous avons tous en nous : un côté féminin & un côté masculin !

Dans chaque être humain : il existe des hormones féminines & des hormones masculines.

Nous avons tous eu une mère & un père ou leur équivalent : ce sont nos premiers modèles, "nos références" d'enfant !

Le rapport que nous avons à la féminité ou à la masculinité peut être parfois un peu compliqué : suivant notre histoire & notre vécu. De la relation entre C 2 parties de nous dépendra en grande partie la relation à l’autre.


Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.



Communauté lesbienne

BeTolerant est fier de sa communauté lesbienne. Notre communauté est un véritable site de rencontres lesbiennes tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est souvent indispensable pour une femme homosexuelle. Partagez vos expériences au sein du forum coming-out.

Forum homoparentalité

Les familles homoparentales ont la possibilité de se retrouver, de débattre et de s'entraider sur notre forum sur l'homoparentalité.