Débat Pourquoi le coming out d’une orientation sexuelle ? - Page n°2

Kriffo
Publiée le 30/07/2018 à 19:10

Je suis assez d´accord avec GrillePain, répondre "j´ai un copain" à la question "t´as une copine?" (ou l´inverse pour d´autres) reste quand même pour moi un CO. C´est vrai qu´il n´y a ps vraiment de différence avec les hétéros. Mais je pense qu´on lui attribue un nom pour les LGBT parce qu´il n´y a pas tout le monde qui peut faire cet effort facilement. Personnellement, je l´ai déjà dit à la plupart de mes amis proches mais en parler quand il y a des gens qui ne le savent me demande un certain effort. Et je n´arrive pas toujours à faire cet effort ^^'


Membre anonyme
Publiée le 30/07/2018 à 20:27 - modifié par Superpink le 30/07/2018 - 20:34:07

Hello,

Je suis complètement en phase avec ce que dit GrillePain : c’est difficile d’éviter d’avoir à faire un CO ou un CO indirecte tout en vivant sa vie tranquille. Faire son CO direct ou pas ce n’est pas pour raconter sa vie sexuelle (souvent c’est résumé à ça parce que par sexualité on entend plus de choses que simplement la sexualité en elle-même) mais simplement pour pouvoir parler sans calculer tout ce qu’on dit : switcher habilement les pronoms, éviter d’exprimer certains goûts considérés comme clichés voire tout simplement raconter sa vie de tous les jours… Donc la fonction du CO c’est de pouvoir se permettre de ne pas être constamment dans un effort de dissimulation en présence d’une personne donnée je pense.

Et pourquoi les hétéros n’ont pas le faire : parce qu’être hétéro est dans la norme dans le sens où c’est quelque chose de tout à fait courant/ordinaire : il n’y a rien de surprenant. Or être autre chose qu’hétéro et/ou cisgenre c’est extraordinaire (si seulement les gens pouvaient employer ce mot plutôt que anormal/contre-nature/beurk ^^).

Membre anonyme
Publiée le 30/07/2018 à 20:47

Bonjour, ne croyez vous pas que les hétéros font également un C.O ? Je ne suis pas sûre qu'il soit toujours évident d'avouer à son entourage, je pense aux ados en particulier, qu'on a une sexualité quelle qu'elle soit....

Membre anonyme
Publiée le 30/07/2018 à 21:51

Ce que l'on nomme Coming Out m'a toujours laissé un sentiment de gêne, je m'explique, c'est comme si les homos devaient avouer un péché,une faute, pourquoi un garçon qui en aime un autre ou une femme avec une femme devraient se justifier et etre mis au bans de la société, c'est pas normal, c'est inhumain, certains se font 0uter sur dénonciation, accusés etc..comme s'il avaient commis un crime.

Dans une société juste, chacun a le droit d'aimer qui il veut en tant que majeur et consentant....

Mais l'humain est ansi fait qu'il jugera toujours ses semblables, si j'aime un garçon d'une autre couleur, d'une autre religion , dun autre pays, d'une autre région, avec au accent different etc....

Membre anonyme
Publiée le 30/07/2018 à 22:18 - modifié par Superpink le 30/07/2018 - 22:20:45

Au sens stricte on ne peut pas dire qu'une personne hétéro (et cisgenre) peut faire un CO. Mais au sens large je peux concevoir que dans certains milieux il soit difficile "d'afficher" une relation avec une personne de couleur de peau différente, d'une autre confession religieuse... Mais je pense que dans la plupart de ces situations cela sera tout de même "moins pire" qu'un CO d'une sexualité/identité de genre différente.

Soleilmoon tu as bien raison et c'est dommage que les gens aient à faire un CO. Mais on ne peut pas faire comme si on vivait dans un monde idéal donc il faut bien se plier aux nécessités de cette vie imparfaite. Donc quand cela ne met pas en péril la vie de quelqu'un, il est tout de même préférable de faire des CO ou ,comme le dit Desiles54, de vivre sa vie sans se soucier de ce que les autres pensent (ce qui revient à faire un CO indirecte).


  S'inscrire pour participer au sujet