Tout plaquer, est-ce si simple ?

Café du commerce


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tout plaquer, est-ce si simple ?

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Salut RLLTP.

En effet tu as bien résumé l'histoire de l'addiction aux diplômes, le manque accru de pratique, la dévalorisation des stages, sans parler du piston toujours de pratique... et parfois après bac +8 le chomâge oO. Et vive les littéraires :D.
Je me reconnais pas mal dans ton topic ^^. Beaux projets, surtout à 18ans ça promet :). Et la chance de faire un SC ;).

Si je peux te conseiller des idées alternatives:
-Pour le Canada, peut-être qu'en bateau ce serait plus accessible niveau prix, à vérifier :).

-Pour le logement, tu as des assos LGBTQI qui proposent d'héberger les jeunes personnes en détresse. À Montpellier on a le Refuge, je sais pas si c'est le même terme employé pour le reste de la France. / Tu as aussi des vieux retraités, à leur domicile, qui demandent des services hebdomadaires (courses, ménage, avoir un lien social avec eux) et en échange tu as une chambre gratuite (ou presque), meublée ;). Je sais plus le nom exact du site mais avec les mots-clés tu devrais trouver :). / Autrement tu peux sous-louer au black (pas de formulaires) avec un(e)s colocs.

-Pour la vente je te conseille aussi Le Bon Coin et les ventes sur le marché de fb (marketplace) ;).
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui, j'ai relu ^^.
C'est clair.
À voir :/. Selon les fleuves/lacs les plus près en partant de la côte Est. Certains bagpackers font aussi du stop en bateau ^^.
0

photo de l'auteur Mandragore69
Mandragore69
Homme de 47 ans
lyon

3 remerciements
Pour le canada c'est compliqué d'aller y vivre et d'y travailler, renseignes toi avant car ils sont draconiens et ils imposent des quotas donc à voir.
0

photo de l'auteur Origine
Origine
Femme de 26 ans
Paris

3 remerciements
Bonjour,

Je comprends ton point de vue sur les études. De toute façon, tout le monde n'est pas fait pour ça.
En revanche ta vision des choses me semble très pessimiste. Bien sûr le parcours LMD est très très théorique (après mon bac je suis partie en Licence LEA) et semble long et laborieux.
Mais ce n'est pas le seul qui existe. Il y a les DUT et les BTS, qui sont réalisables en grande partie en alternance. Avec ça tu as bac+2, qui en soit sur le marché du travail n'a pas trop de valeur (niveau prétention salariale à ce qu'il parait). Mais plusieurs avantages en découlent : si tu le fais en alternance, tu peux être embauchée . Si tu le fais en initial, tu auras eu 2 ans pour prendre la température, avoir un diplôme et savoir si tu es prête à continuer en troisième année de licence (réalisable en alternance aussi, pour certaines licence professionnelles).
Bref, niveau étude, si la théorie t'ennuie, il existe d'autres solutions.
Je précise cela pour exposer d'autres solutions, que tu ignorais peut-être lorsque tu disais que "rien ne te plait". Les parcours "technologiques" sont très nombreux. Personnellement, au bout de 4-5 mois de LEA, j'ai abandonné, suis partie travailler en temps partiel pendant presque 2 ans en étant hébergée par des amis, puis j'ai repris mes études en DUT (formation initiale, 2 ans) et enfin en Licence Pro (alternance, 1 an). Pour au final être embauchée en CDI (que j'ai quitté au bout d'un an mais c'est une autre histoire).

Pour la confiance en toi, je pense qu'à 18 ans, c'est normal. Mais ce n'est pas une fatalité, et les études supérieures (tout comme le travail, mais là en l'occurrence tu lies ce manque de confiance aux études) t'aideront à prendre confiance en toi. Les rêves brisés, ne peux-tu pas les atteindre par un chemin transversal ?

Ne nous mentons pas aussi, en France nous avons la possibilité d'étudier à moindre coût, et de faire valoir nos diplômes à l'étranger ensuite. Bien sûr que le modèle français ne peux pas correspondre à tous le monde, il y a beaucoup de théorie, mais je pense que tu as une vision limitée de la manière d'apprendre. Personnellement, en DUT et LP je me suis amusée en apprenant. Pas toujours c'est sûr, mais les projets à réaliser étaient intéressant (études de films/livres Harry Potter, création d'installations avec circuits électroniques programmable -arduino-, projet tutoré avec vrai client, voyages à l'étranger à Londres et à Tokyo à prix vraiment bas...), les équipes pédagogiques vraiment sympas et très présentes. L'amusement, tu peux l'ajouter toi même à tout ce que tu fais.

Bon bref, j'essaie juste de te faire voir les choses un peu moins négativement. Au final, je ne penche ni pour ni contre les études, à chacun son parcours et ses envies. Je voulais nuancer tout ça pour toi, et pour d'autres qui pourraient lire ce topic.


Pour ton projet actuel donc, tu dis que niveau étude rien ne te plait. Mais as tu des envies professionnelles particulières pour ton avenir quand même ? Ou aucun métier en particulier et tu es curieuse de différents domaines ? Je pense que l'idéal serait d'avoir quelques années d'expérience dans un domaine en particulier, pour faire valoir cela au Canada. J'ignore comment le marché du travail fonctionne là bas, mais renseigne toi bien des difficultés à l'embauche qu'il peut y avoir, notamment dans la voie que tu voudrais prendre (si tu la connais).
As-tu sinon fais des recherches pour faire tes études là bas ? Peut-être que eux ont des filières qui te parleraient plus ? (j'en sais rien du tout honnêtement, je ne sais pas non plus s'il est possible d'étudier directement là bas dans passer par un échange avec une université française)
Je sais que pendant mon DUT par exemple, en deuxième année 4 étudiants sont partis étudier là bas grâce à un partenariat. Donc forcément c'était dans notre domaine d'étude mais c'était une toute autre façon d'enseigner.

Pour partir du domicile familial, ma solution a été de compter sur de très bons amis, qui m'ont hébergée gratuitement (je leur donnais ce que je pouvais en fonction de mes revenus pour la nourriture). Sinon il existe des foyer pour jeunes travailleurs. Je ne sais pas trop ce que ça vaut mais il parait que c'est pas très cher, l'équivalent d'une résidence CROUS en gros. A valider.
Par contre si tu cherches un appartement "classique", il faudra probablement des garants (il existe des associations qui peuvent se porter caution si personne ne peut le faire pour toi), et bien sûr des revenus réguliers assurés (au moins le double du loyer).
N'hésite pas à regarder dans les colocations aussi, si ça colle à ta personnalité.


Enfin, je dirais que non, tout plaquer n'est pas simple. Mais c'est réalisable, et de manière progressive. Je te souhaite d'avoir du soutien autour de toi et ton projet de la part de tes proches (amis, puisque la famille semble pas au beau fixe). Et surtout, patience. Tu ne pourras probablement pas partir sur un coup de tête dans 6 mois. Assure tes arrières, des moyens de retour rapide en cas de coup dur sur place. Et peut-être que tu pourrais t'intéresser à des groupes d'expatriés, pour leur poser des questions, leur demander conseil, voir s'il y a des associations pour aider les jeunes dans ce genre de projet...

Bon courage :D
0


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit