Les humains et le monde

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

" Imaginez à quel point le monde serait meilleur ... Si .... Tous les humains avaient un cœur comme celui des chiens "

Qu'en pensez vous ?
Ecrivez votre point de vue

Mon point de vue serait qu'il y aurait moins de conflits, moins d'histoires, on s'entendrait beaucoup mieux et la vie serait moins cruelle. Mais, malheureusement, on ne fais que l'imaginer ... si cela pourrait être réel ....


photo de l'auteur FrenchAzazel
FrenchAzazel
Homme de 20 ans
Orléans

5 remerciements
Citation de Atieno
Imaginez à quel point le monde serait meilleur ... Si .... Tous les humains avaient un cœur comme celui des chiens


J'aime beaucoup cette phrase, vraiment
Maintenant pour moi je pense que c'est la nature de l'homme de se créer des problèmes. Depuis l'age d'or de l'humanité il existe des guerres entre clans ou pays, il existe de l'esclavage, des rangs et des "races", des sortes d'étiquettes... Le modèle social et le mode de vie de l'homme est comme ça. Personnellement j'aime dire que la nature nous a fait le plus beau cadeau en nous donnant l'intelligence et la conscience de soit et des autres. C'est ce qui a permis a notre espèce de survivre malgré un corps et des capacités physiques très inférieurs aux autres espèces. Malheureusement elle a oublié de nous donner le mode d'emploi... Et de nous rappeler que cela ne fait pas de nous des êtres supérieurs... Ce qu'on a tendance a oublier. Maintenant oui on pourrait refaire le monde avec des "si", le faire plus grand et plus beau. Mais nous sommes qu'une poignée a voir les choses comme ça. Avec un cœur comme celui des chiens le monde serait peut être plus beau, moins de conflit, d’égoïsme, d'étiquettes, plus de fidélité et de solidarité, une sorte de grande meute qui vivrait en harmonie avec chacun de ses membres et la nature... Mais pour l'instant on en est très loin...

photo de l'auteur 4460iann
4460iann
Homme de 58 ans
Nantes
T'as déjà vu des chiens se battre? Pour être le chef et de pouvoir tout décider? Et les autres de la meute à le suivre docilement, jusqu'à ne pas avoir le droit de procréer?
Franchement, pour moi, je préfère les humains qui peuvent (même s'ils ne le font pas toujours, ou même rarement) dépasser leur côté animal et sont capables d'amour en s'oubliant pour le mieux de l'autre.

photo de l'auteur FrenchAzazel
FrenchAzazel
Homme de 20 ans
Orléans

5 remerciements
oui effectivement, c'est un aspect auquel on ne pense pas forcement quand on parle des chiens puisqu'on parle d'eux comme de fidèle a leur maître et d'aimant et tout ça. En réalité mon message me correspond pas, je déteste les chiens, c'était plus pour rebondir sur la citation...
Malheureusement la nature a donné a l'homme l'intelligence, les sentiments et les émotions mais a oublié de fournir le mode d'emploi avec. Peu de gens savent ce servir de ce bel avantage et le transforme en quelque chose de mal en s'en servant mal
finalement en étant fidèle a son maître et en le protégeant peut être que le chien sais mieux s'en servir que nous, même si c'est moins bien développé

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Les chiens domestiques sont gentils parce qu'on les a domestiqués, éduqués, pour croire que nous somme le loup male dominant.

S'ils ne nous obéissent pas ou s'ils retournent à l'état sauvage, ils sont très dangereux entre eux, vis a vis des troupeaux, et même des hommes isolés vulnérables tels que des enfants ou des vieillards.

Les loups sont de vrais animaux sauvages mieux organisés que les chiens, qui ont appris qu'on ne s'attaque plus aux hommes depuis qu'ils ont inventé la poudre.

Mais avant ils hésitaient beaucoup moins quand ils étaient affamés, et comme ils attaquaient en meute ils pouvaient avoir l'avantage sur des personnes vulnérables, ou isolées, ou la nuit.
D'où l'avantage considérable de la domestiquation du feux par les humains, qui a permis d'éloigner les loups, les ours encore plus dangereux, etc.

Les guerre entre meutes de chiens errants existent, mais je ne me souviens pas avoir lu que les meutes de loups s'attaquaient. Dans la nature être gravement blessé signifie souvent la mort, et il vaut mieux se soumettre rapidement devant plus fort que soi. Et si quelqu'un se soumet il est un allié qu'on a pas intéret à tuer. En tout c'est la règle chez les loups, dont héritent en partie les chiens.

Il est probable que les humains ont longtemps fonctionné ainsi, en Turquie orientale on a des preuves archéologiques datant de plus 10000 ans d'alliances entre groupes de chasseurs cueilleurs sur des centaines de kilomètres, et donc de probable partage des terrains de chasse. On a aussi de preuve comparables plus tardives en Ecosse entre groupes sensés être déjà sédentarisés, et puis partout on a des preuves de commerce d'armes et outils de pierre montrant que le commerce était possible jusqu'à au moins 1000 km.
Les derniers nord améridiens étaient encore organisés ainsi il y a moins de 500 ans. Il y avait des frictions, mais ils savaient aussi "enterrer la hache de guerre", qui chez eux était encore en pierre polie comme au temps de la préhistoire.

Mais ont a aussi des preuves qu'ils se sont parfois tués et bectés mutuellement, et il est assez probable que plus la sédentarisation et la propriété foncière s'est développée, plus les possibilités de soigner les blessés aussi, et plus les guerres territoriales sont devenues nombreuses. Notamment les tensions entre les derniers nomades et les nouveaux sédentaires ont alimenté des tombes retrouvées par les archéologues.
Puis la guerre est devenue industrielle et un art pendant l'antiquité.
Les derniers amériendiens du sud qui étaient beaucoup plus évolués que ceux du nord sacrifiaient encore il y a 500 ans leurs prisonniers à leurs dieux. Et comme c'était des milliers par semaine on peut supposer qu'ils faisaient la guerre pour ça.


Bref c'est vrai que la dureté de la vie sauvage limite la cruauté, mais la vie ne vaut pas chère non plus si on a des prédateurs, et puis il faut savoir se soumettre au plus fort si on veut survivre dans le groupe.

Je trouve finalement qu'être parmi les super-prédateurs que sont les humains a tout de même bien des avantages, en tout cas en temps de paix.
En temps de guerre c'est vrai qu'on en viendrait à envier les loups.
Mais certainement pas les chiens, relire les fables de monsieur de La Fontaine.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit