Les féministes contre le manspreading masculin - Page n°2

Ancien membre  
Une grosse blague. Les combats du féminisme en 2017, chaud.
avatar contributeur de Superponey
Superponey  
Citation de Thornful
Une grosse blague. Les combats du féminisme en 2017, chaud.
Trop xD Personnellement ça me fait rire car on atteint des sommets en matière de débilité ...
Ancien membre  
Citation de Enneathusias
Certains balaient d’un revers de main les aspects physiques (tailles), physiologiques et esthétiques des postures assises (masculines et féminines), en les qualifiant de secondaires, par rapport à une dimension politico-culturelle de domination masculine. C’est un choix interprétatif partial et partiel qui ne vaut pas démonstration de leur thèse. Il ne s’agit pas là de nier ou de minimiser apriori , l’une de ces dimensions, mais d’inscrire la posture dans un contexte individualisé et non partisan, plus complexe qu’une simple approche générale, dichotomique et manichéenne. [...] L’occupation excessive des places assises, est donc, concrètement avant toute considération idéologique, un problème de courtoisie, voire d’incivilité, chez l’homme comme chez la femme. Toutefois, dans les faits, cela pose surtout problème aux personnes qui font une fixation idéologique dessus (opinion personnelle).
Merci Betolerant, je crois que j'ai trouvé l'amour. Je voulais répondre aux personnes ayant réagi à mon commentaire, puis j'ai vu celui-ci. Merci Enneathusias, tu as su exprimer ma pensée mieux que je ne l'aurais moi-même fait.
Ancien membre   - Modification par Edrazel le 23/06/2017 - 20:32:35
Citation de Skeud
Citation de Ivysaur[quote cite=https://betolerant.fr/forum/10652/les-feministes-contre-le-manspreading-masculin/20#250189] Évidemment qu il y a des causes, et qu il faut les combattre, mais je doute fortement qu elles résident dans le fait que les hommes écartent les jambes et les femmes non. Au pire, qu est-ce qui vous empêche de les écarter aussi? Faites-vous plaisir, je ne comprends pas trop ce qui vous retient. Et que l on ne me réponde pas que vous ne le faites pas car après vous seriez considérées comme moins féminines ou impolies; car dans ce cas, vous participeriez justement à la stigmatisation que vous dénoncez, en vous soumettant à ces mêmes normes sociales et patriarcales, ce qui serait assez contradictoire et plus que ridicule.
Ecarter les jambes, je le fais déjà. Citation de Enneathusias
Par contre, si l’on parle d’une personne qui écarte excessivement les jambes, de sorte qu’elle gêne ses voisin(e)s, alors il est question là d’un manque de courtoisie ou d’incivilité, avant tout, car cette personne gêne aussi bien l’homme que la femme.
Et bien c'est de ça qu'on parle hein. Et ça concerne quand même plus fréquemment les femmes puisque, comme tu l'as dit, ces mecs n'ont pas envie de passer pour des "pédés" et qu'il s'agit le plus souvent d'une forme d'intimidation réservée aux femmes. Du sexisme en bref, ou du harcèlement quand le mec se frotte carrément à ta jambe. Si des féministes ont commencé à en parler, c'est que le problème a été reporté à de maintes reprises. Ça n'a pas été inventé de toutes pièces. Et non ce n'est pas un complot ^^ (au cas où certains se poseraient la question)
Ancien membre  
Citation de Edrazel
Ecarter les jambes, je le fais déjà.
Bah voilà, j'écarte les jambes, tu écartes les jambes, ils et elles écartent les jambes, tout le monde est égal. Citation de Edrazel
Et bien c est de ça qu on parle hein. Et ça concerne quand même plus fréquemment les femmes puisque, comme tu l as dit, ces mecs n ont pas envie de passer pour des pédés et qu il s agit le plus souvent d une forme d intimidation réservée aux femmes. Du sexisme en bref, ou du harcèlement quand le mec se frotte carrément à ta jambe. Si des féministes ont commencé à en parler, c est que le problème a été reporté à de maintes reprises. Ça n a pas été inventé de toutes pièces. Et non ce n est pas un complot ^^ (au cas où certains se poseraient la question)
Justement non, ce n'est pas de ça qu'on parle. Ce débat est parti d'une interprétation du comportement des mecs qui écartent trop les jambes et donc empiètent sur l'espace des femmes comme du sexisme, or ça n'est pas le cas, vu qu'ils empiètent autant sur l'espace des femmes que sur celui des autres hommes, qui eux savent se tenir (et qui sont majoritaires). Et quant au fait que ça a été à de maintes reprises reporté, ça ne constitue en rien un argument. Des milliers de personnes ont déclaré avoir vu des extraterrestres ou le yéti, doit-on en conclure que c'est vrai? Vous nous reprochez en effet sans cesse de ne pas vous comprendre, car nous ne sommes pas des femmes et donc ne vivons pas ce que vous vivez, sauf que vous, de votre côté, n'êtes pas non plus dans nos têtes, et ne savez donc pas ce qu'il s'y passe. Qui vous dit que quand un mec écarte les jambes il pense réellement au fait que ça va intimider la nana en face? Qui vous dit qu'il ne trouve pas juste ça plus confortable et que du coup, par impolitesse, il s'étale un peu trop? Le féminisme actuel tourne franchement à la paranoïa, à interpréter les moindres faits et gestes de la gente masculine. Du coup, à continuer ainsi, au lieu de participer à l'avancée de l'égalité hommes-femmes, tout ce que vous allez réussir à faire c'est d'agrandir la fracture qui existe entre nous, en accentuant les crispations et en empêchant les gens d'agir de manière spontanée, même ceux qui n'ont aucune mauvaise intention et qui, je le répète, sont majoritaires.
Lindos   - Modification par Lindos le 23/06/2017 - 21:19:58
Enneathusias, Ton site de bagspeading est misogyne au possible, il ne poste que des photos de femmes qui s’étalent ha ha ^^ Bon pour être honnête j’ai tout de même vu une photo d’homme, mais c’est bien peu. En fait là encore tout s’explique, c’est probablement inné. Sapiens est optimisé pour que les mecs partent à la chasse courser le gibier avec des bagages légers, et les femmes pour porter les enfants sur les hanches, les bagages, le bois, et l’eau sur la tête, faire la cueillette, la cuisine, et tout étaler autour du foyer dès qu’elles se posent… Sinon pour lutter contre le manspreading on pourrait imaginer des vêtements techniques avec des capteurs qui bipent dès que les genoux s’écartent trop. Mais ils devraient s’adapter à la classe du billet, car on ne dispose vraiment pas de la même largeur de siège en classe économique et classe affaire. Il existe même des pays où dans les transports surchargés on se retrouve quasiment avec quelqu’un d’autre sur les genoux, quand ce n’est pas le cul d’une poule ou la tête d’un cochon vivants. On voit bien que le problème est loin d’être simple. Skeud, "Ce débat est parti d'une interprétation du comportement des mecs qui écartent trop les jambes et donc empiètent sur l'espace des femmes comme du sexisme, or ça n'est pas le cas, vu qu'ils empiètent autant sur l'espace des femmes que sur celui des autres hommes, qui eux savent se tenir (et qui sont majoritaires)." C'est vrai, mais on est parvenu à s'entendre sur le fait que les mecs entrant en contact, soit corrigeaient leur position pour ne pas faire trop gay, soit s'accommodaient de ce contact viril. Il y a même des pays où on se demande pourquoi les mecs ont toujours un irrésistible besoin de s'appuyer sur les autres, et dans ce cas ça ne se limite pas au genou.
Ancien membre  
Citation de Edrazel
C est toujours marrant quand des hommes viennent parler de féminisme. Surtout des gays parce que c est chez eux qu on trouve les pires des misogynes (même si certains sont - rarement, toutefois - féministes au contraire). Bref, continuez à parler entre vous de sexisme puisque c est vrai que vous devez être bien informés (ironie, je précise). Quand on attaque les gays, qui sont une minorité comme une autre, vous criez tous au scandale. Mais quand il s agit d autres minorités ; de femmes, de noirs, de musulmans ou de juifs, vous n hésitez pas à cracher votre venin. Aimeriez-vous qu un hétéro vienne ici parler de l homosexualité comme s il en savait quelque chose par exemple ? Aimeriez-vous (si vous étiez noir, même si vous avez du mal à vous mettre à la place des autres apparemment) que des blancs viennent ici discuter de la discrimination à l emploi des personnes de couleur et dire que c est juste culturel, que c est normal, qu on préfère rester entre blancs ? C est un non-sens total et je ne m abaisserai plus à essayer de vous faire entendre raison sur une question aussi simple que le respect d autrui.
Coller des étiquettes, so 2002.
Ancien membre   - Modification par Enneathusias le 24/06/2017 - 11:20:59
Skeud, je cours m’acheter un billet pour Moscou. Envoie-moi vite le reste des instructions en MP ^^ 😁 Citation de Edrazel Edrazel, je pensais à des écartements de l’ordre de 90°c et plus, mais les jambes peuvent se toucher ou s’effleurer à des angles inférieurs, gêner ou au contraire, ne poser aucun souci aux voisins. Qui décide à partir de quel angle, cela devient problématique ? En matière de ce qui est excessif ou tolérable, il vaut mieux individualiser que généraliser. D’une part, parce que chaque homme n’a pas la même carrure, que certains d’entre eux peuvent gêner pour cette raison sans le vouloir, car ils sont inconfortables les jambes trop rapprochées et ensuite parce que ce qui est acceptable pour l’un(e) peut être excessif pour l’autre. Il y a des cas d’écartement de jambes d’apparence excessive, aux yeux d’une observatrice extérieure et qui pourtant ne gênent pas la personne à côté. Etonnant, non ? De quel droit doit-on alors s’offusquer en lieu et place du voisin ou de la voisine ? C’est au nom d’une idéologie, on est bien d’accord ? On transpose ici une idéologie dans un contexte purement pragmatique, pouvant être résolu ou amélioré à ce niveau, sans même évoquer le sexe des personnes et on en fait un Cheval de bataille partisan. Car comme je l’ai déjà écrit, les incivilités de posture et d’occupation d’espace ne sont pas l’apanage d’un seul sexe. Par contre, si un homme frotte sa jambe contre la tienne sans ton consentement, tu peux d’abord lui demander poliment, mais fermement d’arrêter et s’il continue, devant témoins, on tombe dans le harcèlement qui est traité par la justice et pas par des affichettes dans le métro. Par ailleurs, si tu vas jusqu’au bout de la logique de respect de ton espace vital, il faut en plus d’une affichette représentant un homme les jambes et coudes largement écartées, une affichette avec une femme avec un gros sac à main posé à ses côtés dépassant largement sur le siège du voisin. Ou bien encore, une campagne asexuée qui évoque tous les comportements d’incivilités, mais dès lors la symbolique féministe prendrait du plomb dans l’aile…Ce qui pourrait curieusement réduire la motivation des dites féministes ^^… Ces dernières pourraient tout aussi bien employer leur énergie à pétitionner pour que les sièges des transports soient plus larges, afin que chacun(e) puisse s’assoir à son aise : les femmes pour qu’elles puissent écarter leurs jambes à leur aise si elles le souhaitent et de même pour les hommes. Ainsi, ce serait l’égalité parfaite, ne crois-tu pas ? En appliquant le filtre féministe à tous les contextes, sans le nuancer, elles courent le risque de décrédibiliser leur cause et braquer le reste de la population. L’incivilité n’a pas de sexe. En faire une affaire sexuée ou genrée, c’est créer deux camps et attiser des positions radicales en réponse à un positionnement radical. @Lindos, je me suis concentré sur les images qui venaient de ce site, plus qu’autre chose :) mais comme je viens de l’écrire, il est normal que d’autres personnes parlent de womanspreading et de bagspreading, quand on les accuse de manspreading. Les gens fourbissent leur argumentaire en réaction à un positionnement tranché. Citation de Lindos Oui, légitime ou non, le problème est avant tout dans l’œil de celui ou celle qui observe. Citation de Lindos C’est ça.
Akudo  
Bonjour à tous ! Je trouve vraiment grave de devoir légiférer sur des règles de bon sens et de civisme, ainsi faire attention aux autres dans les transports en commun devrait couler de source, comme une évidence. Moi ça me choque toujours quand, dans le bus, le chauffeur doit "obliger" les usagers à laisser leur place à des personnes agès ou enceintes ou ayant des problèmes de santé Et je trouve l'intervention du droit dans tous les domaines nauséabont, on se sent malheureusement obligé de légiférer sur tout..
Ancien membre  
Comment est-il possible que la misogynie (voire le masculinisme) de certains commentaires ne soit pas modérés par les modérateurs du site, surtout quand on s'appelle betolerant? Si vous estimez qu'il est normal qu'une femme doive serrer les jambes dans les transports en commun dès qu'elle est à côté d'un homme pourquoi ouvrir le site aux femmes? Si vous ne partager pas ce point de vue discriminatoire pourquoi n'intervenez vous pas devant les dérapages? Quand vous vivez dans une grande ville (ce qui soit dit en passant n'est pas le cas d'une majorité de ceux qui laissent des commentaires) le manspreading est subi au quotidien. Les hommes ne vous le font pas subir à vous? Tant mieux, c'est tellement déplaisant que c'est une bonne chose que vous n'ayez pas à le vivre. Mais pourquoi douter de la parole des femmes qui en parlent et défendre des hommes dont vous n'avez pas l'attitude (certains disent qu'ils n'ont jamais vu de manspreading de leur vie, c'est donc qu'ils ne le font pas eux mêmes)? Ceux qui demandent pourquoi les femmes ne demandent pas (et ils précisent "poliment" comme si nous étions toutes mal élevées quand nous le faisons) aux hommes de serrer les jambes. C'est parce que même quand tu es polie quand tu le fais, tu te fais menacer, traiter de salope qui veut ouvrir les jambes devant tout le wagon etc etc. Et après une journée crevant, c'est assez dur de se faire insulter par quelqu'un de 30cm de plus que toi, plus jeune, plus fort et méprisant. Les femmes, en France, se font déjà harceler et insulter quand elles marchent silencieuses, même en pantalon/col roulé en rentrant du travail. Comment pouvez-vous penser qu'elles ne le seront pas si elles osent demander quelque chose, même quelque chose de légitime? Pourquoi être membre de la même communauté gay, défiler ensemble avant-hier à la marche des fiertés, pour ensuite ne faire preuve d'aucune solidarité avec les lesbiennes quand elles sont aussi discriminées en tant que femmes? (ce qui arrive bien plus souvent que les discriminations subies en tant que lesbiennes, au moins dans les grandes villes, à la campagne je ne peux pas me prononcer) 53?s français sont des femmes. Quand nous femmes, disons, sur un site d'entraide, que nous subissons des violences dès que nous voulons un peu de place pour nous asseoir, comment peut-on ne rencontrer aucune adelphité d'hommes appartenant à notre propre communauté? en passant, ça fait chaud au cœur de voir que certains hommes, sur ce forum, nous croient et nous défendent.
Ancien membre  
Comment est-il possible que la misogynie (voire le masculinisme) de certains commentaires ne soit pas modérés par les modérateurs du site, surtout quand on s'appelle betolerant? Si vous estimez qu'il est normal qu'une femme doive serrer les jambes dans les transports en commun dès qu'elle est à côté d'un homme pourquoi ouvrir le site aux femmes? Si vous ne partager pas ce point de vue discriminatoire pourquoi n'intervenez vous pas devant les dérapages? Quand vous vivez dans une grande ville (ce qui soit dit en passant n'est pas le cas d'une majorité de ceux qui laissent des commentaires) le manspreading est subi au quotidien. Les hommes ne vous le font pas subir à vous? Tant mieux, c'est tellement déplaisant que c'est une bonne chose que vous n'ayez pas à le vivre. Mais pourquoi douter de la parole des femmes qui en parlent et défendre des hommes dont vous n'avez pas l'attitude (certains disent qu'ils n'ont jamais vu de manspreading de leur vie, c'est donc qu'ils ne le font pas eux mêmes)? Ceux qui demandent pourquoi les femmes ne demandent pas (et ils précisent "poliment" comme si nous étions toutes mal élevées quand nous le faisons) aux hommes de serrer les jambes. C'est parce que même quand tu es polie quand tu le fais, tu te fais menacer, traiter de salope qui veut ouvrir les jambes devant tout le wagon etc etc. Et après une journée crevant, c'est assez dur de se faire insulter par quelqu'un de 30cm de plus que toi, plus jeune, plus fort et méprisant. Les femmes, en France, se font déjà harceler et insulter quand elles marchent silencieuses, même en pantalon/col roulé en rentrant du travail. Comment pouvez-vous penser qu'elles ne le seront pas si elles osent demander quelque chose, même quelque chose de légitime? Pourquoi être membre de la même communauté gay, défiler ensemble avant-hier à la marche des fiertés, pour ensuite ne faire preuve d'aucune solidarité avec les lesbiennes quand elles sont aussi discriminées en tant que femmes? (ce qui arrive bien plus souvent que les discriminations subies en tant que lesbiennes, au moins dans les grandes villes, à la campagne je ne peux pas me prononcer) 53?s français sont des femmes. Quand nous femmes, disons, sur un site d'entraide, que nous subissons des violences dès que nous voulons un peu de place pour nous asseoir, comment peut-on ne rencontrer aucune adelphité d'hommes appartenant à notre propre communauté? en passant, ça fait chaud au cœur de voir que certains hommes, sur ce forum, nous croient et nous défendent.
Ancien membre  
Si ton oppression quotidienne, les insultes, tu vas la combattre avec ton "manspreading" laisse-moi te demander de revoir tes priorités ; les jambes ne parlent pas hein. Personne n'a nié les insultes, et les remarques déplacées. En revanche, exprimer notre amusement face à ce mouvement ridicule n'a rien à de misogyne. Les plus grands détracteurs du manspreading sont des femmes, bref, ce mouvement est tout aussi sérieux que son jumeau le bagspreading, si tu vois ce que je veux dire. Il y a plus urgent à faire que ce mouvement, comme tu l'as toi-même mentionné.
Ancien membre   - Modification par Skeud le 26/06/2017 - 14:33:54
Citation de Jefusunstylo
Comment est-il possible que la misogynie (voire le masculinisme) de certains commentaires ne soit pas modérés par les modérateurs du site, surtout quand on s appelle betolerant? Si vous estimez qu il est normal qu une femme doive serrer les jambes dans les transports en commun dès qu elle est à côté d un homme pourquoi ouvrir le site aux femmes? Si vous ne partager pas ce point de vue discriminatoire pourquoi n intervenez vous pas devant les dérapages?
Comment est-il possible de biaiser son jugement à un point où on en arrive à tout analyser sous le spectre de la discrimination homme/femme? Si tu avais lu (et compris) les précédents messages, tu aurais vu que la plupart des intervenants se sont accordés sur le fait que le problème des hommes écartant les jambes, ce n'est pas du sexisme, mais juste de l'impolitesse et un manque de savoir-vivre. Car non, les femmes ne sont pas les seules que ça gêne, les autres mecs sont tout autant embêtés. Ça m'est arrivé des centaines de fois de m'asseoir à côté d'un gars qui écarte fortement les jambes, mais dans 98 pourcents des cas il me fait de la place. Les 2% restants ne sont pas nécessairement sexistes, ce sont juste des abrutis, point. Au même titre que l'armée de meufs qui monopolisent un siège avec leurs sacs n'est pas une discrimination anti-hommes, mais bien une impolitesse. Faut arrêter d'examiner le monde au travers du filtre du féminisme, car ça ne mènera à rien si ce n'est à creuser le fossé qu'il y a entre les hommes et les femmes, en exacerbant les tentions.
Ancien membre  
Citation de Skeud
Citation de Jefusunstylo
Comment est-il possible que la misogynie (voire le masculinisme) de certains commentaires ne soit pas modérés par les modérateurs du site, surtout quand on s appelle betolerant? Si vous estimez qu il est normal qu une femme doive serrer les jambes dans les transports en commun dès qu elle est à côté d un homme pourquoi ouvrir le site aux femmes? Si vous ne partager pas ce point de vue discriminatoire pourquoi n intervenez vous pas devant les dérapages?
Comment est-il possible de biaiser son jugement à un point où on en arrive à tout analyser sous le spectre de la discrimination homme/femme? Si tu avais lu (et compris) les précédents messages, tu aurais vu que la plupart des intervenants se sont accordés sur le fait que le problème des hommes écartant les jambes, ce n est pas du sexisme, mais juste de l impolitesse et un manque de savoir-vivre. Car non, les femmes ne sont pas les seules que ça gêne, les autres mecs sont tout autant embêtés. Ça m est arrivé des centaines de fois de m asseoir à côté d un gars qui écarte fortement les jambes, mais dans 98?s cas il me fait de la place. Les 2% restant ne sont pas nécessairement sexistes, ce sont juste des abrutis, point. Au même titre que l armée de meufs qui monopolisent un siège avec leurs sacs n est pas une discrimination anti-hommes, mais bien une impolitesse. Faut arrêter d examiner le monde au travers du filtre du féminisme, car ça ne mènera à rien si ce n est creuser le fossé qu il y a entre les hommes et les femmes, en exacerbant les tentions.
C'est bien connu de toutes façons, les plus grandes sexistes sont ceux qui ne jurent et proclament leur liberté que par cela.
Ancien membre  
@skeud je te renvois la remarque tant ton analyse est elle même biaisée. Mon message concernait la misogynie des hommes n'ayant jamais été victimes de manspreading qui en niaient l'existence, ce qui excluait donc de la critique tous les hommes en ayant eux aussi été victimes. Pour quelqu'un qui a la condescendance de me dire que je n'ai pas compris les messages que j'ai lus, c'est plutôt dommage. En outre, je parle des mecs qui refusent de serrer les jambes quand ils gênent. Ce qui n'est pas le cas de 98?s hommes que tu croises qui donc te laissent la place que tu paies dans les transports en commun. Pourquoi ne peux tu pas simplement me croire quand je te dis que même à mon âge, ils ne serrent pas les jambes, même quand je le leur demande? Quant à dire que les féministes augmentent les tentions homme femme, c'est aussi grave que les malades qui expliquaient que le mariage pour tous était responsable de l'augmentation de l'homophobie. @thornful et pourquoi la présence de grandes discriminations devrait faire accepter sans bouger celles que tu considères, toi, plus petites. Tu es "amusé" que je me farcisse un mec qui s'étale sur moi tout le trajet parce qu'il pense en avoir le droit, qui me menace, m'insulte quand je lui demande de le faire. Qu'une fois sur deux je renonce à le lui demander pour éviter l'humiliation de se faire envoyer chier? et ce jour après jour. Qu'est ce qui peut bien provoquer ton amusement? Je ne crois pas non que les hommes et femmes victimes du bagspreading aient été amenés à avoir peur de la femme qui s'étalait après lui avoir demander d'être plus polie. Le parallèle entre les deux situations a donc ses limites. et la faute de genre et d'accord qui rend incohérente ta phrase C'est bien connu de toutes façons, les plus grandes sexistes sont ceux qui ne jurent et proclament leur liberté que par cela. , c'est encore ce que cette phrase a de moins pire.
Ancien membre  
Citation de Jefusunstylo
@skeud je te renvois la remarque tant ton analyse est elle même biaisée. Mon message concernait la misogynie des hommes n ayant jamais été victimes de manspreading qui en niaient l existence, ce qui excluait donc de la critique tous les hommes en ayant eux aussi été victimes. Pour quelqu un qui a la condescendance de me dire que je n ai pas compris les messages que j ai lus, c est plutôt dommage. En outre, je parle des mecs qui refusent de serrer les jambes quand ils gênent. Ce qui n est pas le cas de 98?s hommes que tu croises qui donc te laissent la place que tu paies dans les transports en commun. Pourquoi ne peux tu pas simplement me croire quand je te dis que même à mon âge, ils ne serrent pas les jambes, même quand je le leur demande? Quant à dire que les féministes augmentent les tentions homme femme, c est aussi grave que les malades qui expliquaient que le mariage pour tous était responsable de l augmentation de l homophobie.
Je ne vais pas relire toute la discussion, mais il me semble que personne n'a affirmé qu'aucun homme n'écartait trop les jambes. On a juste dit que ça ne revêtait pas un caractère sexiste. Après, il y a écarter les jambes et écarter les jambes hein. Si tu demandes au moindre gars qui les écarte de 2cm parce que ça t'offusque, faut pas s'étonner. Je prends les transports en commun plusieurs fois par jour, je vois des gens resserrer automatiquement leurs jambes quotidiennement, et à part justement les 2% (et encore) que j'ai mentionné, il n'y a jamais de soucis. Quant à dire que les gens (et les hommes) n'ont pas peur des filles qui monopolisent un siège avec leurs sacs, on dirait presque du sexisme inverse (Ouais tu vois, nous aussi on peut jouer à ce jeu là), une sorte de déni, car vu l'essor de la violence chez les femmes, et vu le comportement de certaines (surtout quand elles sont en meute), elles n'ont pas grand chose à envier à leurs homologues masculins. Ne déforme pas mes propos, je n'ai en aucun cas dit que les féministes exacerbaient les tentions entre hommes et femmes, j'ai dit que c'est le cas de celles qui analysent tout et n'importe quoi à travers ce spectre. Et celles-là sont malheureusement de plus en plus nombreuses et nuisent clairement au mouvement féministe de base. Ce phénomène est valable dans tous les mouvements, il y a toujours une frange minoritaire radicale, qui tend à décrédibiliser la cause, et ben pour les féministes c'est celle-ci. Et ce n'est pas que mon avis d'homme, puisque j'en ai parlé, pour vérifier justement si je n'étais pas sexiste, avec une bonne partie de mes amiEs, qui partageaient au final mon avis.
Ancien membre  
alors pourquoi es tu intervenu si tu n'avais pas relu? un des premiers commentaires "Ovniscient - 20 ans de Douai | il y a 7 jours Citer Quand on a rien à se mettre sous la dent on se créé des problèmes^^ Perso j'ai jamais vu un seul mec géner avec l'écartement de ses jambes. " ou bien Superpositoire - 25 ans de Douai | il y a 5 jours Citer ridicule ... Le seul mot qui me vient à l'esprit. Quelqu'un prend trop de places ? On lui demande poliment de laisser de la place aux autres. Cette manie de donner des noms et à tout à n'importe quoi ... Ridicule, voir même pathétique . et tu as écris, "Faut arrêter d'examiner le monde au travers du filtre du féminisme, car ça ne mènera à rien si ce n'est à creuser le fossé qu'il y a entre les hommes et les femmes, en exacerbant les tentions." La violence des femmes n'a pas encore atteinte celle des hommes, alors si déjà tu crains les femmes qui méprisent l'espace des hommes. et une fois encore tu décides de ne pas me croire et de penser que je m'offusque pour 2cm d'écartement. il n'y a aucun respect dans ce dialogue. je n'ai donc aucun intérêt à continuer si chaque fois que je dis quelque chose tu penses que j'exagère. pour le reste, je répète ce que je disais il y a 5 jours à ceux qui pensaient que c'était dans la nature des hommes de s'étaler. "Les hommes qui se tiennent bien, il y a en a plein, et ce ne sont pas des mutants. " j'espère que tes amies ont raison et que tu es fait partie mais pour ma part, j'espère avoir la chance de ne jamais te rencontrer.
Ancien membre   - Modification par Skeud le 26/06/2017 - 20:45:22
Citation de Jefusunstylo
Blablabla
Non, je n'ai pas peur des femmes qui prennent de la place avec leurs sacs, tout comme il n'y a aucune raison de craindre les hommes qui écartent leurs jambes, car, comme je le dis depuis le début, dans 98?s cas ils libèrent la place automatiquement s'ils voient que quelqu'un veut la prendre. Après peut-être que ta vision des hommes est de base biaisée et que tu interprètes chacune de leurs actions comme potentiellement sexiste. Car ce n'est pas que je ne te crois pas, mais je pense que oui, effectivement, tu exagères. Toutes mes amiEs, avec qui j'en ai parlé, m'ont dit n'avoir jamais été confrontées à ce problème, ou très rarement (autant que moi quoi), donc c'est qu'il y a un problème. Les transports en commun, on prend tous les mêmes hein. Alors à moins que tu tombes à chaque fois comme par hasard sur LA rame remplie d'abrutis, dans laquelle je n'ai jamais mis les pieds, tout comme mes amiEs, ce n'est pas possible. Donc pour moi en effet, deux solutions: tu exagères ou tu es parano. Et c'est exactement ce que je reproche à celles qu'on appelle féminazies, cette manie de décrire le monde comme un environnement hostile, où la moindre action réalisée par la gente masculine est motivée par son sexisme. Mais bon, ce genre de tendance est à la mode, il n'y a qu'à voir ce qu'il se passe avec l'essor de l'extrême droite en France. Il est le fruit, en grande partie, d'une exagération par rapport à une communauté, en l'occurrence ce ne sont pas les hommes, mais plutôt les arabes etc. Et tu t'accorderas, je l'espère, à dire que l'extrême droite, bien loin de résoudre les problèmes, elle ne fait qu'attiser les tensions. Quant à me croiser, effectivement, j'espère que tu n'en auras pas l'occasion, car j'ai l'habitude d'écarter mes jambes de 3,5 cm environ, ce qui risquerait de rendre ta vie encore plus difficile.
Tungstenn  
@Jefusunstylo: salut, beto c'est un forum de néo conservateurs dans les post intitulés "débat" suivi de "féminisme". Bientôt, ils vont te dire que si tu n'es pas d'accord avec leur opinio... pardon la sacro-sainte objectivité/neutralité masculine c'est parce que tu as tes règles. Et salut le midinet qui mentionne le sexisme inversé, c'est bien tu reconnais déjà que le sexisme est une discrimination des hommes sur les femmes. D'ailleurs, si vous pouviez poster dans le sujet sur la taille du pénis plutôt que de nous expliquer ce que c'est que le bon féminisme et en quoi les féministes nuisent à la cause des femmes blablabla...
Ancien membre  
Citation de Tungstenn
@Jefusunstylo: salut, beto c est un forum de néo conservateurs dans les post intitulés débat suivi de féminisme . Bientôt, ils vont te dire que si tu n es pas d accord avec leur opinio... pardon la sacro-sainte objectivité/neutralité masculine c est parce que tu as tes règles. Et salut le midinet qui mentionne le sexisme inversé, c est bien tu reconnais déjà que le sexisme est une discrimination des hommes sur les femmes. D ailleurs, si vous pouviez poster dans le sujet sur la taille du pénis plutôt que de nous expliquer ce que c est que le bon féminisme et en quoi les féministes nuisent à la cause des femmes blablabla...
Je ne reconnais pas que le sexisme est une discrimination des hommes sur les femmes puisque c'est faux. Le sexisme est une discrimination basée sur la différence de sexe, ça marche donc dans les deux sens. J'ai utilisé le terme "sexisme inversé" pour aller plus vite, car je savais que dans l'esprit de mon interlocutrice sexisme = homme>femme. Et encore une fois, à part déformer nos propos pour soutenir les vôtres, y a pas énormément d'arguments de votre côté, car je le répète, pour la énième fois, ce ne sont pas les féministes qui nuisent à la cause, ce sont celles qui font partie de la franche radicale, surnommée de manière assez drôle je dois l'avouer "féminazies", qui analysent tout par le spectre du féminisme, et nous en avons un excellent exemple avec ce débat ridicule, qui n'est pas un problème de sexisme mais d'impolitesse et de manque de savoir vivre à l'égard tant des femmes que des hommes. Mais bon, continuez donc dans votre bêtise, vous avez bien raison. Moi c'était mon dernier message, ça ne sert à rien d'argumenter face à des gens qui sont dans l'irrationnel. Mon avis est déjà construit et se base sur la totalité de mes proches féminines, que je sais saines d'esprit, et ça me suffit. D'ailleurs cherchez vous une copine et faites la guerre aux hommes, peut-être qu'un jour vous n'aurez plus besoin de nous et l'extermination pourra commencer. :)
Ancien membre  
En fait le féminisme, le soucis c'est qu'il y a souvent de la condescendance, peu de dialogue sur un pied d'égalité, c'est du genre t'es né homme alors t'es privilégié donc tu la fermes. On te balance ça dans la gueule sans rien connaître de ton histoire de ta vie et sans aucune bienveillance. Toi tu pensais bêtement que tout le monde se préoccupait de tout le monde avec bienveillance et de l'égalité et direct tu prends ça dans la gueule. Il y a d'énormes amalgames entre des études sociologiques et des êtres humains en particulier. Peu de réflexions sur les vagues de mode, on balance un truc et tout le monde suit parce que c'est féministe, du coup c'est forcément bon et intelligent. Ça balance des stéréotypes de genre en veux tu en voila, rien que le terme manspreading est décortiqué avec une monomanie sur le genre, comme si toute la vie changeait selon ce que tu as entre les jambes et c'est hyper clivant. En quoi que tu sois un mec ou une nana change quelque chose si tu forces ton voisin à un contact physique non voulu ? C'est clairement misandre oui cette approche... Parce que oui les féministes souvent critiquent les hommes, mais ne remettent que très rarement en cause les mêmes comportements lorsque c'est exercé par une femme. Grosso modo, on critique, on culpabilise, mais nous on est parfaites. Tu fais un truc t'as un sexe masculin, t'es coupable, t'as un sexe féminin t'es victime... Un peu trop facile je trouve. J'ai voulu me joindre au mouvement, mais j'ai laissé tomber. Beaucoup trop agressif et pas assez de réflexion profonde. Note il y a plein de personnes intelligentes dans ce mouvement, mais celles qu'on entend le plus sont souvent celles qui devraient aussi le plus se taire... Et puis on dirait que il y a toujours la volonté de juger tout le monde, comme une sorte de résurrection des inquisiteurs d’antan, et d'ailleurs le féminisme a parfois une sorte de relan conservateur où les femmes sont des oies blanches, la mère ou la putain et les mecs des méchants loups. A méditer. Non il faut briser tous les stéréotypes de genre, les femmes se sont bien libérées mais les hommes pas du tout, ils continuent à traîner derrière eux un paquet d'imbécilité sur le genre, être un mec tout ça. Il faut juste accepter qu'on s'en fou de ce qu'on a entre les jambes, chacun est ce qu'il est, et faut arrêter de cliver ainsi la société. Vous imaginez si on prenait le discours des féministes et qu'on l'appliquait à la couleur de peau. Je vois bien les féministes nous parler de blackspreading, que les personnes de peau noires écartent les jambes et que c'est mal. C'est choquant non ? On leur rétorquerait pourquoi vous parlez que des personnes à peau noir, tout le monde le fait. Surtout qu'ici le problème n'est pas d'écarter les jambes, tout le monde écarte les jambes, peu importe ce qu'il y a entre, le problème c'est juste aussi simple que le respect des sphères d'intimité. Ça n'a aucun rapport avec le "man" ou le "spreading". Alors pourquoi vouloir cliver autant ?
Ancien membre  
Je pense qu'on peut se comprendre malgré mon terrible ajout inutile de deux "s", qu'on entend même pas à l'oral hein, donc preuve que la compréhension est possible, à part quand le dialogue est fermé chez ceux que j'appelle les "les heureux de la confrontation". Ce genre d'argument du genre : "Une phrase ça commence aussi par une majuscule xddddd, cela rend ta frase 1compréhénsible xddd "
Ancien membre  
Le pire c'est que tout le monde est d'accord sur le sujet, que dans les transports il faut laisser de la place en cas d'influence et ne pas imposer un contact physique. Mais voila, amener comme ça on a plus rien à dire, tout le monde est d'accord, le sujet est clos et on peut pas se battre, montrer au monde que les autres sont responsables de tous nos malheurs. Alors qu'amener comme ça, "les hommes écartent les jambes dans les transports", tout de suite ça clive, les sang bouillonnent et ceux qui voulaient s'écharper s'en donnent à cœur joie...
Ancien membre  
Citation de Tungstenn
@Jefusunstylo: salut, beto c est un forum de néo conservateurs dans les post intitulés débat suivi de féminisme . Bientôt, ils vont te dire que si tu n es pas d accord avec leur opinio... pardon la sacro-sainte objectivité/neutralité masculine c est parce que tu as tes règles. Et salut le midinet qui mentionne le sexisme inversé, c est bien tu reconnais déjà que le sexisme est une discrimination des hommes sur les femmes. D ailleurs, si vous pouviez poster dans le sujet sur la taille du pénis plutôt que de nous expliquer ce que c est que le bon féminisme et en quoi les féministes nuisent à la cause des femmes blablabla...
Très misandre. Ton message transpire la mauvaise-foi et la fermeture. Si tu avais lu le topic en question, tu y verrais un homme qui parle de ses difficultés d'estime de soi en raison de la taille de son organe, c'est en aucun cas un topic où on s'envoit des photos pour voir qui a la plus grosse. "Sacro-sainte objectivité masculine" ; c'est exactement cela le fameux spectre ; tu rejettes le point de vu personnel d'un gars sous prétexte que c'est un homme ; chapeau. Devrais-je faire pareil ? A sans cesse se voir opprimées, ces féminazis se rabaissent toutes seules à se créer des faiblesses. Tu m'imagines transposer ton message par "féminine", on crierait au scandale non ? Si seulement la plupart de ces "féministes" que je dénigre pouvaient simplement se créer un combat personnel pour leur cause plutôt que médiatique et ultra-socialisé à coup d'hashtag ridicules. Je connais beaucoup de filles, très fortes et courageuses, qui ne se considèrent nullement opprimées par la société, et même si ce n'est pas la vérité absolue, elles y croient, et au lieu d'avoir des combats superficiels, elles mènent leur projet à elles, leur combat pour leur féminisme. Bonne soirée.
Lindos   - Modification par Lindos le 26/06/2017 - 23:25:49
Jefusunstylo , «Comment est-il possible que la misogynie (voire le masculinisme) de certains commentaires ne soit pas modérés par les modérateurs du site, surtout quand on s'appelle betolerant? Si vous estimez qu'il est normal qu'une femme doive serrer les jambes dans les transports en commun dès qu'elle est à côté d'un homme pourquoi ouvrir le site aux femmes? Si vous ne partager pas ce point de vue discriminatoire pourquoi n'intervenez vous pas devant les dérapages » « Pourquoi être membre de la même communauté gay, défiler ensemble avant-hier à la marche des fiertés, pour ensuite ne faire preuve d'aucune solidarité avec les lesbiennes quand elles sont aussi discriminées en tant que femmes? (ce qui arrive bien plus souvent que les discriminations subies en tant que lesbiennes, au moins dans les grandes villes, à la campagne je ne peux pas me prononcer) 53?s français sont des femmes. Quand nous femmes, disons, sur un site d'entraide, que nous subissons des violences dès que nous voulons un peu de place pour nous asseoir, comment peut-on ne rencontrer aucune adelphité d'hommes appartenant à notre propre communauté? » Sans doute parce que lorsque des propos sont très exagérés il faut toujours se demander s’ils sont réellement sérieux et pas un peu caricaturaux ;-) «Ceux qui demandent pourquoi les femmes ne demandent pas (et ils précisent "poliment" comme si nous étions toutes mal élevées quand nous le faisons) aux hommes de serrer les jambes. C'est parce que même quand tu es polie quand tu le fais, tu te fais menacer, traiter de salope qui veut ouvrir les jambes devant tout le wagon etc etc. Et après une journée crevant, c'est assez dur de se faire insulter par quelqu'un de 30cm de plus que toi, plus jeune, plus fort et méprisant. Les femmes, en France, se font déjà harceler et insulter quand elles marchent silencieuses, même en pantalon/col roulé en rentrant du travail. Comment pouvez-vous penser qu'elles ne le seront pas si elles osent demander quelque chose, même quelque chose de légitime?» Il y a des hommes réellement machos et envahissants, y compris vis-à-vis des mecs qu’ils aiment provoquer, et il y a aussi des ours. Mais la plupart du temps les gens occupent l’espace disponible, et si des femmes sont contraintes de surveiller leurs échancrures, les mecs d’à coté se laissent un peu aller. Ceci étant personnellement je fais toujours attention de ne pas dépasser mon espace alloué, mais il y a de toute évidence des gens que cela ne gêne pas. Mais tout cela ne dit pas quel est l’écartement «normal» des jambes dans un transport en commun habituel. On devrait demander l’avis de la Commission européenne, elle a un avis sur tout y compris la courbure des bananes. Littlephenix, «Surtout qu'ici le problème n'est pas d'écarter les jambes, tout le monde écarte les jambes, peu importe ce qu'il y a entre, le problème c'est juste aussi simple que le respect des sphères d'intimité. Ça n'a aucun rapport avec le "man" ou le "spreading". Alors pourquoi vouloir cliver autant ?» Désolé d’insister, mais les filles sont éduquées pour serrer les jambes. Elle se trouvent même dans une situation sans issue, car les mecs hétéros ne verraient pas d’un mauvais œil qu’elles les serrent un peu moins, et en même temps de plus en plus de mecs qui confondent les femmes avec leur mère et leur sœur n’acceptent plus qu’elles montrent leurs jambes. j’en profite pour rappeler la schizophrénie insupportable qui ronge l’authentique macho du sud : il ne veut pour épouse qu’une vierge (qui cache ses jambes sous un voile noir pudique), et avec ses potes il ne parle que de dépuceler les meufs. C’est pratiquement intenable, et évidemment source d’énervements.
Ancien membre  
Je suis une femme et je trouve l'ampleur du "manspreading" assez hallucinante. J'ai pas lu les 3 pages du poste, j'ai lu quelques commentaire par ci par la mais je vois ce que ça a donné en général. Alors on voit du sexisme parce que dans 90?s cas ce sont les hommes qui font ça, bon ok (perso j'ai vu des filles le faire en mode no care et un mec devoir se serrer contre la vitre passablement agacé) mais je pense que c'est vouloir alimenter le buzz du sexisme pour surfer sur la vague. L'excuse des testicules, j'ai ris vraiment :p Le gros problème est juste un problème d’éducation et de respect, c'est tout, ce n'est que ça alors on arrête de s'engueuler tout le monde, on se serre la main ou on se fait un bisou (vous choisissez hein) et on se penche sur des problèmes qui touches réellement le sexisme :) de toute façon, les vraies féministes qui font bouger les choses intelligemment, on les voit pas on les entends pas, on profite juste de l'égalité qu'elles nous apportent :) mais malheureusement, y a encore du chemin
Lindos   - Modification par Lindos le 27/06/2017 - 08:14:58
Aneais, Ton poste est plein de sagesse. "L'excuse des testicules, j'ai ris vraiment :p" Et pourtant le sexe extérieur au corps versus le sexe intérieur sont les grandes contraintes de l'humanité et se faisant ses grandes questions incontournables. Depuis la nuit des temps où l'homme le vrai le masculin, vivait, chassait, et se battait nu contre ses concurrents, sa grande question a été de rafraichir ses testicules tout en le laissant pas trainer sa verge dans ce milieu hostile. Il ne prenait pas encore des cours de SVT, mais il avait déjà empiriquement tout compris. On ne sait pas s'il écartait les jambes en s’asseyant, mais si l'on en croit les grands singes ceux-ci montrent généreusement leur sexe symbole de pouvoir. Au moins chez les singes qui ne pratiquent pas le matriarcat comme les bonobos, où les pauvres mecs en sont réduit à satisfaire ces dames lorsqu'elles en ont envie, et sinon à se contenter de leurs meilleurs potes. La femme préhistorique n'avait peut-être pas encore ce souci de mesurer son écartement de jambe, d'une part parce que les multiples représentations de ce qu'on appelle les "vénus" nous les montre si enrobées dans le style Botero qu'elle faisait peut-être plus ce qu'elle pouvait que ce qu'elle devait, mais surtout les seules représentation de coït qu'on a retrouvé sur des graffitis montre qu'elle n'était pas dans la "position du missionnaire", mais penchée en avant... C'est la qu'on mesure l'immense œuvre des missionnaires qui ont depuis inlassablement pourchassé les couples qui s'accouplaient encore à "l'ancienne", et les femmes qui ne portaient pas encore de jupe. Et un tel progrès n'allant pas sans inconvénient, s'est posé depuis la question de l’écartement des jambes des femmes, pouvant suggérer aux hommes des choses inappropriées à cette situation. "alors on arrête de s'engueuler tout le monde, on se serre la main ou on se fait un bisou (vous choisissez hein) et on se penche sur des problèmes qui touches réellement le sexisme :)" Oui on se serre les mains et les jambes si j'ai bien compris, et on étale pas partout ses gros sacs Primark. Je suis d'accord sur le principe ^^
avatar contributeur de Alvin6
Alvin6   - Modification par Alvin6 le 27/06/2017 - 08:49:11
Bonjour bonjour.... Je suis ce forum depuis un certain temps. Et j'avoue avoir des avis partagés sur le manspreading. Certes, quand un homme écarte à outrance ses cuisses, c'est souvent passé sous silence par les passants. Lorsque c'est une femme qui le fait, tout le monde crie à la vulgarité, à l'appel au sexe etc. etc. (Tout ce que les gommes peuvent trouver comme excuses pour la rabaisser.) Et cette excuse des testicules me fait rire. OUI. Elle me fait rire. Et pourquoi? Parce que c'est la définition même du syndrome des co*****s en cristal. Le mouvement féministe ne demande pas à ce que les hommes s'habillent avec une tenue de nonne (chapeau compris) afin de cacher toute leur virilité, et de laisser au femmes s'épanouir niveau vestimentaire (même s'il y a des progrès là dessus à faire.) Le mouvement féministe demande simplement à ce que les hommes cessent de faire étalage de leur virilité en écartant à outrance leurs cuisses, montrant ainsi leur parties génitales recouvertes d'un assemblage de tissu appelé pantalon/short/bermuda (entourez la réponse qui vous semble la plus adaptée) Ainsi... le mouvement féministe souhaite que les hommes, ainsi que les femmes, gardent sagement les jambes parallèles, les croise (attention au syndrome des c******s en cristal, il ne faudrait pas les briser. Ne les croisez pas, sinon, gardez les parallèles.) Et non pas une ouverture de cuisses allant de l'angle 30 à 90 degrés. (Si vous arrivez à faire plus, appelez moi, je contacterai le Guinness World Record. T-t-t-t. Je vous vois déjà venir avec vos "Et les femmes, avec tous leurs sacs?" À ces femmes là, ou les hommes aussi (j'en ai deja croisés), vous leurs demandez gentiment de vous faire une petite place parmis leur courses. Si non, servez vous, ça fera de la place. 😎 J'espère ainsi avoir remis les choses à plat, avec le manspreading.
Ancien membre  
Citation de Alvin6
Bonjour bonjour.... Je suis ce forum depuis un certain temps. Et j avoue avoir des avis partagés sur le manspreading. Certes, quand un homme écarte à outrance ses cuisses, c est souvent passé sous silence par les passants. Lorsque c est une femme qui le fait, tout le monde crie à la vulgarité, à l appel au sexe etc. etc. (Tout ce que les gommes peuvent trouver comme excuses pour la rabaisser.) Et cette excuse des testicules me fait rire. OUI. Elle me fait rire. Et pourquoi? Parce que c est la définition même du syndrome des co*****s en cristal. Le mouvement féministe ne demande pas à ce que les hommes s habillent avec une tenue de nonne (chapeau compris) afin de cacher toute leur virilité, et de laisser au femmes s épanouir niveau vestimentaire (même s il y a des progrès là dessus à faire.) Le mouvement féministe demande simplement à ce que les hommes cessent de faire étalage de leur virilité en écartant à outrance leurs cuisses, montrant ainsi leur parties génitales recouvertes d un assemblage de tissu appelé pantalon/short/bermuda (entourez la réponse qui vous semble la plus adaptée) Ainsi... le mouvement féministe souhaite que les hommes, ainsi que les femmes, gardent sagement les jambes parallèles, les croise (attention au syndrome des c******s en cristal, il ne faudrait pas les briser. Ne les croisez pas, sinon, gardez les parallèles.) Et non pas une ouverture de cuisses allant de l angle 30 à 90 degrés. (Si vous arrivez à faire plus, appelez moi, je contacterai le Guinness World Record. T-t-t-t. Je vous vois déjà venir avec vos Et les femmes, avec tous leurs sacs? À ces femmes là, ou les hommes aussi (j en ai deja croisés), vous leurs demandez gentiment de vous faire une petite place parmis leur courses. Si non, servez vous, ça fera de la place. 😎 J espère ainsi avoir remis les choses à plat, avec le manspreading.
Mais en fait ce que je ne comprends pas avec ce raisonnement, c'est que vous voulez que les hommes n'écartent plus du tout les jambes. Donc en gros vous reproduisez le même schéma de contraintes que les hommes ont visiblement imposé aux femmes en les obligeant à garder les jambes serrées. Moi, au contraire, je suis pour que chacun fasse ce qu'il veut avec ses jambes, et que si quelqu'un veut s'asseoir à côté, et bien qu'on les resserre pour lui laisser de la place. Point. Le bon sens pur quoi. Moi ça m'arrive d'écarter les jambes, et ce n'est pas pour étaler ma virilité, juste parce que je trouve ça plus confortable (Je ne sais pas ce que ça fait d'être une femme, mais en toute objectivité, pour un homme écarter les jambes est, physiquement, parfois réellement nécessaire, sinon c'en est vraiment désagréable). Mais si quelqu'un s'approche, je me repositionne normalement pour l'éventualité où il voudrait prendre place à côté. Je trouve qu'à vouloir tout codifier on en vient à attiser les tensions et à créer encore plus de problèmes, alors qu'agir avec bon sens suffit largement.
avatar contributeur de Alvin6
Alvin6  
C'est que le féminisme a été mal défini par la plupart d'entre vous. Le féminisme ne veut pas que l'homme soit réduit à ce que la femme est réduit depuis un bout de temps.... mais le féminisme veut l'ÉGALITÉ entre les deux sexes. C'est à dire que le mouvement féministe souhaiterai que les femmes prennent autant leurs aises que les hommes mais SANS à subir des remarques machistes, dégradantes etc. Donc, à défaut, on souhaite que tout le monde se mettent sur un pied d'égalité inférieur à ce que les hommes se permettent. Excusez moi mon langage assez cru, digne d'une féministe pure et dure. Je ne blâme pas ceux qui prennent un peu leurs aises et qui se rangent quand il le faut, c'est à dire quand un homme ou une femme prend place à côté. Encore une fois, quand le féminisme souhaite que les hommes se resserrent un peu les cuisses, il ne vous demande certainement pas d'écraser vos chers attributs masculins. Gardez les jambes parallèles sans serrer les cuisses, il me semble que c'est relativement faisable.

Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.